Résultats de recherche pourentreprise nouveau pour produit sortie strategie une

Faire le lancement de son produit à partir d’un blog

F

Pourquoi choisir le blog comme plateforme de lancement pour son produit ? 

Premièrement, vous devez vendre votre propre produit ou service : c’est la voie royale pour être indépendant. 

Toute transaction qui fait que vous avez développé une activité que cela soit, votre entreprise ou une activité annexe, ne peut rapporter de l’argent que si un produit ou service est vendu. 

Même si vous utilisez de la publicité, de l’affiliation ou d’autres modes pour monétiser ou rentabiliser votre activité sur Internet, c’est au moment où le produit sera acheté sur le site de l’annonceur, du publicitaire ou de l’affilieur que vous allez pouvoir gagner de l’argent et que cette personne pourra payer pour afficher de la publicité chez vous. 

Le fait d’avoir votre propre produit ou service va premièrement vous positionner comme étant une autorité sur le marché et deuxièmement vous donner l’indépendance puisque vous décidez de votre salaire. 

Ensuite, quand vous allez créer ce produit, la stratégie adoptée par la grande majorité des chefs d’entreprise, ou entrepreneurs, est de sortir leur propre produit. 

La stratégie classique est d’investir énormément de temps à créer le produit, de faire des vidéos, d’écrire des pages de manuscrits…

Le jour J, vous découvrirez, trop tard, que personne n’en veut parce que : 

  • vous vous êtes trompé de thématique,
  • vous vous être trompé de format,
  • ou simplement parce que les personnes ne savent pas qu’ils en veulent. 

Cela peut leur être utile, sans qu’ils sachent que ce produit est fait pour eux. 

Au début, quand on sort un produit, les ventes décollent, de façon générale, très lentement. 

C’est la vélocité du produit : à quelle vitesse les personnes le téléchargent. 

Si quand vous sortez le produit, il y a un achat de temps en temps, au bout d’un moment vous vous en lassez. 

L’intérêt de lancer un produit et de faire votre premier Lancement Orchestré sur votre blog, c’est d’éviter d’être dans cette courbe classique. 

Pour une sortie de produit classique, le cycle de vie du produit sera : 

  • vous partez de zéro et vous allez décoller lentement, 
  • jusqu’au jour où vous allez améliorer votre campagne de lancement et que vous irez un peu plus vite, 
  • vous atteindrez un maximum, 
  • le produit va à nouveau s’effondrer quand il aura dépassé sa maturité. 

Le fait de lancer votre produit ou service, va vous donner dès le début une plus grande vélocité : 

  • au lieu de partir de zéro, le jour J vous ferez un certain volume de ventes, ce qui fait que vous partez de suite de haut. 
  • à la fin de votre période de lancement, vous aurez donné une bonne impulsion à votre produit, 
  • il est possible que cela se calme pendant une période, 
  • si vous relancez votre produit, vous ferez un nouveau pic de vente, 
  • si vous ne relancez pas votre produit, le niveau zéro du volume d’intérêt des personnes pour votre produit sera toujours positif. 

A ce stade, dans le cas classique, l’entreprise lutte pour vendre son produit, alors que dans le cas d’un lancement de produit ou service, l’entreprise ne fait plus rien, et pendant que son produit est à un certain niveau elle peut sortir un deuxième produit et continuer à utiliser cette stratégie pour développer sur le long terme le volume des ventes. 

Cela permet de faire connaître son nouveau produit à davantage de monde. 

Vos prospects et vos clients sont impliqués dans la création de votre nouveau produit. Dès le jour J, vous aurez un pic de ventes.

Surtout, quand vous allez créer un lancement de produit, vous allez créer un événement dont les répercussions durent plus longtemps : 

  • vous aurez plus de profits car vous vendez davantage, 
  • vous aurez plus d’autorité, car on se tourne toujours vers les personnes qui deviennent le centre d’attention dans le secteur pour poser des questions. S’il y a un nouvel enjeu qui apparaît sur le secteur, un nouveau produit qui sort, on s’attend à ce que cela soit vous qui le sortiez. 
  • vous aurez une bonne réputation sur le marché, surtout une position de « héros » au yeux du client. 

On positionne tout ce que l’on fait comme étant un service rendu au lecteur du blog, à l’abonné à la newsletters. 

C’est ce qui fait que même si une personne n’achète pas votre produit, elle continue à considérer que vous avez apporté beaucoup en préparant cette campagne de lancement. 

Pour travailler à partir d’un blog, l’idée est de travailler à partir d’une passion afin d’optimiser l’utilisation de son temps et se « libérer ». 

Cette stratégie de lancement, utilise un très petit nombre d’outils, ce qui demande peu d’efforts à faire. 

Il faut savoir optimiser son lancement afin de pouvoir se concentrer sur l’essentiel. 

Faire en sorte d’avoir un produit génial et des clients qui soient satisfaits et une campagne qui fonctionne. 

Les erreurs de départ à éviter sont : 

  • avoir un blog avec un nom peu accrocheur, anglophone, difficile à retenir, 
  • penser que le contenu suffit à faire venir des visiteurs, 
  • écrire des articles sans stratégie de monétisation. 

Vous risquez d’avoir des revenus très faibles les premiers mois, malgré un travail acharné. 

Si votre blog a un terrain propice vous pouvez faire un lancement moyen et vous êtes autorisé à faire des erreurs et votre lancement fonctionnera très bien. 

Si votre blog est mal positionné dès le début car vous n’avez pas pensé à un sujet qui soit porteur, la stratégie du lancement pourra être parfaitement exécutée, mais cela sera beaucoup plus difficile si vous n’êtes pas sur un terrain fertile.

Comment trouver l’idée de votre prochain produit !

C

Edison, inventeur de l’électricité, a dit que pour avoir une bonne idée, il faut tout d’abord avoir beaucoup d’idées.
Edison, inventeur de l’électricité, a dit que pour avoir une bonne idée, il faut tout d’abord avoir beaucoup d’idées.

Trouver une idée pour un nouveau produit n’est pas une chose aisée. Surtout, ne croyez pas que l’inspiration va vous frapper et que les idées vont affluer comme par magie… Etre créatif et inventif se travaille. Les grands inventeurs et innovateurs ont tous un point commun : ils savent ce qu’ils veulent vendre – du rêve, du bonheur, des solutions concrètes pour régler des problèmes, etc. – et ils parcourent le monde les yeux grand ouverts, à l’affût de leur prochaine grande idée. Il n’y a pas de méthode ni de règle pour trouver de bonnes idées, juste une ouverture d’esprit à adopter, car elles se trouvent bien souvent dans les endroits les plus inattendus.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

lancements orchestrés, lancements orchestrés, lancements orchestres, lancements orchestrés, lancements orchestres

Les concepts fondamentaux afin d’aligner votre équipe sur vos objectifs

L

Est-ce que vous avez parfois l’impression que vos efforts se dispersent et que votre équipe n’a pas trop conscience des priorités de votre entreprise ? 

Vous vous trouvez dans une situation où vous avancez dans une direction tandis que votre équipe en suit une autre. Par conséquent, votre entreprise n’avance pas par rapport à vos priorités. 

C’est le problème que nous allons résoudre aujourd’hui.

Quel est le but de votre entreprise ?

Évidemment, le but principal de votre entreprise consiste à générer des profits. Mais, beaucoup d’entreprises ne se rendent pas compte de cette priorité et essayent d’optimiser des éléments qui n’ont rien à voir avec la génération du profit. Comme résultat, ces entreprises se trouvent souvent bloquées. 

Il est indispensable de réaliser que votre entreprise a un but et que vous devez le définir d’une façon très concrète. 

Par la suite, il est impératif de prendre en considération trois facteurs qui dépendent de votre type d’activité afin d’atteindre ce but.

Ces conseils peuvent être appliqués pour :

  •  Une entreprise de services ;
  • Une entreprise de formation ;
  • Une entreprise de création de produit ;
  • Une entreprise de e-commerce.

Pour se faire, il suffit d’adapter ces trois concepts à votre activité.

Optimisez la sortie de votre entreprise !

Votre entreprise doit être considérée comme étant un système, de telle façon, vous aurez un flux entrant qui aboutit à une sortie après avoir subi des modifications. La sortie de votre entreprise est le produit vendu et livré au client qui génère de la valeur suite à sa vente. Cela mène à une augmentation du chiffre d’affaires et à la génération d’un profit. Afin d’augmenter ses profits, il faut optimiser la sortie de votre système à la hausse. 

Plus vous réussissez à améliorer la production de votre système, plus vous générez des ventes et par la suite augmentez votre chiffre d’affaires. 

Bien entendu, nous parlons des produits qui seront vendus et qui génèrent des chiffres et non pas des produits qui finiront dans le stock de votre entreprise.

Minimiser le stock dans votre entreprise !

D’autre part, il est recommandé d’optimiser ce qui est bloqué dans votre système. 

Je vous donne un exemple. Beaucoup de mes clients, sont dans le secteur de la formation qui n’a rien à voir avec l’industrie. Pourtant, il est possible d’adopter ce concept à leurs activités. La sortie du système peut être un accès de formation qui sera vendu à un client. C’est cette sortie que mon client doit optimiser. Il doit la vendre au maximum.

Ce qui est bloqué dans le système, c’est tout ce qui est en cours de création. 

Mes clients, qui sont des formateurs, sont toujours en train de créer un nouveau produit de formation. Ils ont des vidéos en attente sur le disque dure, des PDF à moitié écrits ou des audios à moitié enregistrés. Ils ont beaucoup, de ce qu’on appelle, stock. Il s’agit de tâches inachevées et de produits incomplets. Ces derniers ne sont pas exploités ou vendus, donc ils ne génèrent pas de valeur. Tous ces produits en stock qui n’apportent pas de bénéfices doivent être minimisés. 

Pour ce faire, vous devez identifier dans votre entreprise de quoi se compose votre stock :

  • Des prospects que vous n’avez pas relancé ;
  • Des emails non envoyés ;
  • Des ressources qui sont aujourd’hui prisonnières de votre boîte.            

Une fois que vous avez identifié le stock de votre entreprise, il est indispensable de mettre en place une stratégie pour le minimiser.

Contrôlez vos dépenses opérationnelles !

Le troisième concept clé, consiste à contrôler vos dépenses opérationnelles. 

Pour transformer votre stock en un flux sortant, vous avez des dépenses quotidiennes afin de :

  • Payer des salariés ;
  • Couvrir des frais fixes ;
  • Payer le coût d’hébergement de votre site et vos outils marketing.

Certes, toutes ces dépenses sont inévitables pour que votre entreprise fonctionne, mais elles doivent être négociées à la baisse.

Cette façon de réfléchir, vous permettra d’optimiser ces trois facteurs : à la hausse la sortie de votre entreprise et à la baisse le stock et les dépenses. 

Vous devez identifier quelles sont les vraies priorités dans votre activité. Ainsi, vous serez capable de remplacer les produits qui n’apportent pas de la valeur par des produits qui génèrent des ventes et par la suite augmenter votre chiffre d’affaires.    

À lire également :

Libérez-vous et créez votre Machine à vendre

L

En 2010, j’étais tout sauf un entrepreneur libre. J’avais une certaine réussite professionnelle : j’ai développé une des premières entreprises de coaching amoureux en France, j’ai animé un ensemble d’ateliers, j’ai organisé des séminaires et j’ai lancé un programme de coaching contenant des DVD et des livres pour aider les célibataires à trouver l’âme sœur. J’avais la chance également, d’apparaître sur différentes plateformes médiatiques. Entre 2009 et 2010, j’ai réussi à doubler mon chiffre d’affaires et passer de 190 000 € à 340 000 €.

Afin de réaliser ces chiffres, j’étais l’esclave de mon travail. 

Comme je n’avais aucune source de revenu automatisé, j’ai dû passer beaucoup de temps de travail pour générer le chiffre d’affaires souhaité. 

Naturellement, ce rythme a influencé ma santé et j’en ai subi les conséquences. Ce problème de santé, m’a permis de découvrir que je n’avais plus envie de suivre ce rythme infernal habituel et que mon vrai cauchemar était de mourir devant mon ordinateur en cherchant mon dernier client. Cela m’a poussé à remettre en question ma méthode de travail et ma stratégie marketing et j’ai décidé de créer ma  « Machine à vendre » !

Je me suis rendu compte que j’utilisais Internet depuis un moment pour vendre mes produits/services et que j’avais accumulé un nombre d’abonnés suffisant pour générer mon chiffre d’affaires. En contrepartie, la prospection manuelle demande beaucoup d’efforts et du temps. Pour cela, j’ai imaginé une séquence de communication rentable et efficace qui ne nécessite pas ma présence, afin de vendre mes produits aux prospects qui me découvrent via Internet !

La Machine à vendre

Non seulement, j’avais besoin d’automatiser la prospection pour gagner du temps, mais aussi pour rester en contact avec mes clients et créer une relation de confiance. 

Avant de proposer vos produits/services à vos clients, il est recommandé de créer une relation de confiance avec eux. 

La meilleure façon, selon moi, pour gagner la confiance de vos clients est de procéder aux différentes étapes de vente dans l’ordre. C’est ainsi que j’ai créé le principe du Toboggan.

Le Toboggan, c’est une campagne qui permet d’envoyer automatiquement une série de messages programmés à l’avance, aux visiteurs qui s’inscrivent à votre newsletter, via un auto-répondeur.

Ce concept vous permettra d’accompagner vos prospects, leur donner des conseils et bien évidemment vendre vos produits/services. Le Toboggan fonctionne pour tout type de produit, s’adapte à tous les niveaux de prix et marche dans tous les secteurs imaginables.

La décision la plus importante, que vous pouvez prendre en tant qu’entrepreneur pour développer votre activité et vendre vos produits, c’est la décision de créer un système de vente perpétuel : la Machine à vendre.

Les avantages de la Machine à vendre

Les trois avantages d’un système entièrement automatisé pour vendre vos produits/services sur Internet sont :

1. L’impact

Le premier avantage d’un système de vente automatisé, c’est qu’il vous permet de toucher beaucoup plus de clients. Par conséquent, vous pouvez aider des milliers de personnes en réalisant un chiffre d’affaires considérable. La mise en place d’une Machine à vendre, m’a offert l’opportunité d’accompagner grâce à mes vidéos, ma newsletter et ma page Facebook plus de 200 000 entrepreneurs.

Ajoutons à cela que j’ai publié et vendu mon livre Le chemin vers le sommet en des milliers d’exemplaires. J’ai également organisé des conférences et des Web-conférences afin de partager mes conseils avec des entrepreneurs dynamiques et ambitieux venus de plus de 30 pays différents !

Bien entendu, mon chiffre d’affaires augmente quotidiennement grâce à cette machine de vente.

2. La liberté

Le deuxième avantage apporté par cette stratégie marketing, c’est la liberté. Grâce à la magie de l’Internet, mon entreprise vend ses produits d’une façon automatique, et ce, à travers le monde entier. Je peux ainsi voyager, rencontrer des personnes formidables et travailler aux horaires qui m’arrangent.  

Cela est possible parce que mon entreprise est capable de se faire connaître et de vendre mes produits, sans ma présence physique.  

Je me contente, par la vérification de mes chiffres clés chaque matinée, de m’assurer que ma Machine à vendre fonctionne convenablement. Ensuite, je me libère pour mes activités. Je passe ainsi plus de temps avec mon entourage et je me consacre à ce qui me passionne réellement.   

3. La sérénité

Le troisième avantage de la Machine à vendre, c’est la sérénité. Je savoure chaque instant de plaisir et chaque instant de travail avec un esprit tranquille. J’ai réussi à déléguer les différents départements de mon entreprise à une équipe de confiance qui partage la même philosophie par rapport à notre clientèle et la position de leader que nous occupons sur le marché.

En suivant cette stratégie, j’ai créé de nouveaux produits comme je l’entends, je me suis formé auprès d’experts et j’ai pu établir de véritables projets d’avenir réalisables sur le long terme et je me sens plus libre chaque jour.

Tout cela est possible avec un système automatisé, qui vend vos produits à des prospects qui découvrent votre activité sur Internet, en leur apportant énormément de valeur et en leur proposant l’offre la plus appropriée à leurs besoins.

La voie du « Torrent de montagne »  

La différence qu’apportera une Machine à vendre dans votre entreprise s’apparente à la différence entre un torrent et un fleuve. Le torrent de montagne est complètement asséché en hiver. Il faut attendre la fonte des glaces pour commencer à avoir un débit. 

Au démarrage de votre entreprise souvent vous vous trouvez dans la même situation : vous démarrez votre activité avec un très faible volume de ventes chaque mois et vous tentez de générer des ventes en lançant des campagnes ponctuelles. 

Chaque mois, vous devez recommencer et tenter de générer un nouveau flux de ventes parce que vous repartez quasiment de zéro. Deux conséquences particulièrement néfastes pour votre activité si vous suivez la voie du Torrent de montagne.  

De temps en temps, vous avez une campagne qui marche particulièrement bien, mais cela pose deux problèmes :

  • L’effet torrentiel provoque énormément de stress dans votre activité. Ceci est dû aux difficultés rencontrées pour gérer un flux inhabituel de clients au niveau des livraisons par exemple et de la satisfaction de tous ces clients arrivés simultanément.
  • Le niveau de vente diminue considérablement après l’effet torrentiel. Entre un pic de vente et un autre, vous vous trouvez dans l’encéphalogramme plat, à savoir des mois creux où il ne se passe rien.

Ce que j’ai réussi à réaliser grâce à ma machine à vendre, c’est de maintenir un chiffre d’affaires stable et régulier qui ressemble davantage à un fleuve.

Les chiffres clés ! 

Dans les entreprises à succès, le débit de vente au quotidien est largement supérieur à celui du torrent, même dans ses meilleurs jours. De plus, ce débit est fiable et régulier. Cela permet de couvrir les besoins de l’entreprise au jour le jour et de créer une réserve qui assure une certaine tranquillité d’esprit. 

Parmi les essentiels principes marketing, c’est la loi développée par Bob Parsons, fondateur de la plus grande société d’hébergement informatique au monde « Tout ce qu’on mesure, s’améliore ».  

Cette loi vous donne les informations et la motivation nécessaire pour améliorer vos chiffres par le simple fait de les mesurer. La question qui se pose est : des centaines de chiffres sont liés à notre activité, que doit-on mesurer ?

Si vous essayez de tout mesurer, alors c’est comme si vous ne mesuriez rien. Ce qui fait la différence fondamentale entre les grandes entreprises qui réussissent sur le long terme et celles qui peinent à générer un chiffre d’affaires en croissance constante, c’est la maîtrise de ces chiffres.

Personnellement, j’ai adopté cette philosophie afin d’évaluer le rendement de ma Machine à vendre et prévoir le chiffre d’affaires que je peux générer dans les prochains mois. Les trois chiffres qui comptent et qui me permettent de m’assurer que ma machine est bien alimentée en entrée et a un bon rendement en sortie sont :

  • Le nombre de nouveaux prospects quotidien qui assurent l’alimentation de ma Machine à vendre ;  
  • Le nombre de ventes réalisées sur les 15 jours coulissants qui déterminent le panier d’achat moyen et qui me permettent de vérifier le rendement de ma Machine à vendre ;
  • La dépense moyenne nécessaire pour faire une vente et donc par extension le bénéfice par vente. Cela me permet d’évaluer la rentabilité de ma Machine à vendre.

Tant que vous réalisez des bénéfices, mêmes minimes, vous vous permettez de lancer davantage de publicités payantes, vous nouez de nouveaux partenariats et vous développez votre activité.  

Pour aller plus loin, ne manquez pas de lire :

Apprenez à vous protéger contre les piratages

A

Votre activité sur Internet est menacée par plusieurs dangers de piratage, si vous ne prenez pas les mesures de sécurité nécessaires.  

C’est pourquoi la sécurité du système d’information est un point primordial pour votre activité sur Internet afin de se protéger et diminuer le risque de piratage informatique. 

Mon objectif aujourd’hui, est de vous rendre accessible les principes essentiels de ce concept de sécurité pour que vous puissiez les appliquer dans votre activité même si vous n’êtes pas un informaticien. Ainsi, il vous sera possible de détecter les risques et donner les directives à votre technicien pour diminuer l’impact si jamais vous vous trouvez dans une situation de piratage.

Pour cela, j’ai interviewé David Albert, un ingénieur en système automatisé et en informatique industrielle spécialisé dans la sécurité des systèmes d’information.

1.    La copie ou la modification des données

Le premier danger qui menace la sécurité de votre système, est la copie, la modification ou la suppression de vos données. Généralement, ce risque s’accompagne d’une intrusion dans le système informatisé. 

Si vous avez, par exemple, un système de vente sur lequel vos clients ont inscrit leurs numéros de cartes bancaires, un pirate peut les voler et les utiliser. Il peut également voler vos listes de prospects et accéder à tous les services qui font la base de votre entreprise.

Le pirate peut en outre modifier les données en ajoutant de fausses informations. Il lui est possible d’ajouter un faux ordre d’achat dans votre système de vente et perturber ainsi votre suivi de ventes et d’expéditions. Cela peut même provoquer le blocage du processus de votre entreprise : les commandes, les ventes et la gestion des clients.

Généralement la modification de données est un peu plus embêtante que la copie ou le vol, comme les dégâts sont difficiles à évaluer. Certains pirates agressifs ont tendance à vider votre base de données. Cela peut vous faire perdre vos prospects, vos historiques de vente ou des informations que vous avez payé pour votre entreprise.

Les raisons qui poussent les pirates à toucher à vos données de cette façon, consistent à supprimer les traces et les logs créés par votre logiciel pour lister chaque entrée-sortie dans votre système.

La gestion de ces informations demeure importante pour éviter les dégâts que votre entreprise pourrait subir suite à un piratage.

2.    Le déni de service 

Le déni de service consiste tout simplement à saturer votre serveur informatique pour empêcher vos clients d’accéder à votre site privé, site de paiement ou à tout autre site utilisé dans votre activité : c’est une attaque de DOS.

C’est l’un de risques majeurs qui alarme les chefs d’entreprises faisant la communication ou le lancement d’un produit sur Internet. 

Le déni de service peut causer le blocage de votre blog, qui est le moyen de communication avec vos prospects et vos clients. Vos e-mails, également, qui sont les nerfs de la guerre dans le marketing, peuvent être endommagés suite à ce danger.

C’est une situation extrêmement désagréable, spécialement si votre page de vente se bloque en plein lancement d’un nouveau produit. Sachant que le jour de lancement est le jour le plus critique durant lequel vous pouvez générer le plus de ventes.  

3.    Perte de réputation 

Un autre grand danger dû au piratage de votre système est la perte de votre réputation et la mauvaise image de votre entreprise. 

Le grand public peut avoir tendance à assimiler le piratage comme étant un manque de sérieux de votre part. Ajoutons à cela que les pirates aiment bien se vanter et dévoiler publiquement leurs méfaits en se moquant de leurs victimes.

D’où l’importance de mettre en place des stratégies pour pouvoir communiquer avec vos clients d’une façon efficace et renverser la vapeur en cas de piratage.

4.    Le vol de votre produit

Si votre produit est physique ou numérique, il peut être exploité gratuitement. 

Pour les produits physiques, c’est simple, il suffit de créer dans le système de vente un faux ordre d’achat et de mettre une adresse d’expédition, le pirate recevra alors automatiquement le colis physique. 

Dans le cas d’un produit numérique, il est possible de télécharger votre produit et le mettre à disposition du public gratuitement. 

Le produit piraté peut être utilisé pour un besoin personnel ou copié par un concurrent. 

Ce risque possède deux dimensions, le vol de produit physique ou numérique et le vol de la propriété intellectuelle.

5.    Risques financiers et judiciaires

Selon le type de piratage, vous pouvez faire face à un risque financier et judiciaire. Plus particulièrement si le piratage touche à la gestion de numéros de cartes bancaires et aux informations personnelles de vos clients. 

La gravité de ce piratage dépend des audits qui seront faits par les différentes parties concernées. 

Si vous faites preuve d’une négligence d’informations bancaires et personnelles de vos clients, vous serez disposés à des suites judiciaires.  

Dans le cas d’une entreprise, il est extrêmement important de bien se prévenir contre les risques financiers et judiciaires.

Les grandes entreprises, victimes de piratage, communiquent sur ce sujet afin de tenir au courant leurs clients et de diminuer considérablement les dégâts.

Découvrez davantage de conseils actionnables pour éviter le piratage dans cet article : Comment éviter les piratages ?

Par ailleurs, si vous souhaitez en lire plus à propos de la sécurité de vos informations en tant que chef d’entreprise, ne manquez pas de consulter cet article : La sécurité de mes informations

Apprendre plusieurs langues (et les utiliser dans votre marketing)

A

La méthode que j’utilise pour apprendre une nouvelle langue en un temps record…

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Il y a un an exactement, je partageais avec vous les avantages (scientifiquement prouvés !) d’apprendre une nouvelle langue – en seulement 5 à 7 minutes par jour.
J’ai suivi mon propre conseil, depuis cette vidéo – je parle donc maintenant une langue de plus qu’il y a un an ! J’en suis donc maintenant à ma sixième langue 🙂

Regardez cette vidéo pour découvrir quelle est cette 6e langue.
Vous découvrirez aussi :
1️⃣ La méthode que j’utilise pour apprendre une nouvelle langue en douze heures (à raison de quelques minutes par jour, cela prend moins d’un an au total)
2️⃣ Mon astuce pour pratiquer cette nouvelle langue et ne pas perdre mes acquis,
3️⃣ La liste des 13 langues (incluant notamment : ANGLAIS MANDARIN ESPAGNOL ARABE FRANÇAIS RUSSE BENGALI PORTUGAIS MALAIS) que je compte parler, et quelle est celle qui m’aide le plus pour mon entreprise,
4️⃣ Des ressources gratuites pour vous aider à apprendre et pratiquer des langues étrangères !

Ressources :
Pour rencontrer des personnes pour pratiquer l’Anglais : https://www.meetup.com/fr-FR/topics/practice-english/fr/
Pour trouver un correspondant via Internet gratuitement (avec possibilité de séjour d’échange linguistique !) http://www.swapasap.com/fr/index.php?lang=fr
Un autre site, populaire pour la langue espagnole : https://www.echangeslinguistiques.com/
La Méthode Michel Thomas, en Anglais : : https://itunes.apple.com/fr/app/learn-a-language-with-michel-thomas/id370543591?mt=8
Ou pour la version CD (en Français) : http://amzn.to/2um2IaA

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Ce que vous devez savoir sur le marketing et son évolution passée et à venir

C

Il faut s'attendre à voir émerger de nouvelles techniques ou stratégies marketing différentes.
Il faut s’attendre à voir émerger de nouvelles techniques ou stratégies marketing différentes.

Cet article invité  a été rédigé par Thierry Valker, entrepreneur du net, infopreneur, et responsable du Blog Marketing.

 

Le marketing ne cesse d’évoluer avec les années, et trouve toujours une nouvelle approche ou un nouveau moyen de s’adapter aux demandes. Voilà en quelques mots l’évolution du marketing ces dernières années. Cette liste exposant différentes stratégies et techniques marketing n’est certainement pas complète, mais elle reflète les avancées et innovations les plus importantes à un moment donné.

(suite…)

12 idées d’évènements marketing à organiser tout au long de l’année !

1

Evènements marketing
Il faut en permanence proposer des actions qui fidéliseront vos clients et séduiront vos lecteurs.]

Organiser un évènement marketing lors du lancement de votre produit ne suffit pas.

Il faut en permanence proposer des actions qui fidéliseront vos clients et séduiront vos lecteurs.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
Nous vous proposons ci-dessous une liste de douze évènements marketing qui rythmeront l’année et vous permettront de gagner en popularité tout en augmentant vos ventes.

(suite…)

Faire votre 1e vente en 31 jours

F

Dans cet article, vous découvrirez une façon simple de lancer vos ventes et de décrocher votre premier client en 31 jours (chrono).
A la fin de l’article, vous pouvez même accéder gratuitement à une formation (vidéo+PDF) pour mettre à profit ce plan d’action et faire votre première vente !
L’article est rédigé par Sébastien, Le Marketeur Français.

Le piège quand on démarre

Le piège : Dans toute cette confusion, vous risquez de perdre énormément de temps, et d’énergie… à des actions qui ne rapportent rien. Et vous finirez par vous démotiver et perdre cet enthousiasme qui fait tout le plaisir d’entreprendre !

Vous avez décidé de vous mettre à votre compte. Vous avez une superbe idée pour votre projet (ou une multitude d’idées !).

Vous êtes sur le point de mettre le pied à l’étrier. Et là, vous vous renseignez sur les étapes à suivre pour mettre votre activité en route… et c’est à ce moment précis que les ennuis commencent !

Quand on se lance, on est assailli de tous côtés. Faut-il commencer par :

  • créer un site Internet ?
  • créer un blog ? ou un site et un blog ? quelle est la différence ?
  • faut-il plutôt se concentrer sur la création du produit ?
  • ou bien, tout au contraire, faut-il avoir une présence en ligne, avec les réseaux sociaux ?
  • est-ce qu’il faut commencer par trouver un local et « s’installer » ?
  • ou bien est-il important de commencer par les démarches administratives, pour être en règle ?
  • et les cartes de visite ? les prospectus ? les Pages Jaunes ? ça marche encore tout ça ?

J’ai été dans ce même dilemme – je démarrais ma première activité en tant que « micro-entrepreneur ».

J’avais en même temps décidé de créer une école de danse (salsa) ET de me lancer en tant que coach… et je n’arrivais pas à trouver la réponse à cette question fatidique :

« Par quoi dois-je commencer ? »

Si c’est votre situation, j’ai une bonne nouvelle :

Il n’y a QU’UNE priorité pour vous si vous vous lancez

Tout devient beaucoup plus simple quand vous comprenez cette idée essentielle :

« Il n’y a RIEN de plus important pour une nouvelle entreprise,
que de faire sa PREMIERE VENTE. »

RIEN n’est plus important.

Le chèque de votre premier client est le plus important de l’histoire de votre entreprise !

Tant que vous n’avez pas vendu UN exemplaire de votre produit,
signé UN contrat,
encaissé UN chèque,
tant que cette PREMIERE vente n’a pas eu lieu,
vous n’avez pas une entreprise. Vous avez juste une idée.

Les idées ne mettent pas de pain sur la table, les idées ne financent pas les études de vos enfants, et les idées ne paient pas votre loyer et votre facture électrique.

La priorité n°1 de votre future entreprise, est de valider qu’il existe un besoin. Qu’il y a au moins UNE personne, quelque part, qui VEUT ce que vous avez à offrir.

Est-ce qu’il est suffisant de faire une étude de marché, pour valider qu’il existe un besoin ? Non.
Aucun sondage et aucune étude n’est aussi précis et véridique que le test suprême : demander à votre prospect de voter avec son portefeuille.
L’avis de 1000 sondés qui répondent « Oui oui, ce serait sûrement une bonne idée de produit » ne vaut rien, face à celui d’UN client, le premier, qui dit:

« J’achète. »

Avez-vous déjà vu ces jeux TV où le présentateur remet un chèque géant au gagnant ? Croyez-moi, la sensation qu’on ressent au moment d’encaisser son tout premier chèque pour un nouveau produit ou service a de quoi donner un sourire bien plus radieux que celui de ces gagnants de jeux TV. (j’ai encore les photocopies couleur des premiers chèques que j’ai reçu, en tant que professeur de danse, et en tant que coach, ET plus tard en tant que consultant !)

Si vous voulez que votre entreprise décolle en un temps record, disons, dans le mois qui vient, alors la question à vous poser est :

« Que dois-je faire en PREMIER pour décrocher cette première vente ? »

Je vais vous suggérer une façon de procéder, qui vous permettra de prendre le chemin le plus court vers cette première vente.

Les 3 étapes pour votre première vente

Si vous vous concentrez sur ces 3 éléments, vous pouvez faire votre 1e vente en un clin d’oeil !

Pour faire une vente, il vous faut simplement :

  1. Un produit
  2. Un public intéressé.
  3. Une offre

Vous ne POUVEZ PAS faire entrer d’argent  sans avoir quelque chose à vendre : le produit. (Même la publicité et l’affiliation sont des méthodes qui consistent à vendre le produit de quelqu’un d’autre.)

Vous ne pouvez pas vendre sans avoir un client qui achète.

Et l’Offre, c’est la rencontre du client avec le produit : comment allez-vous décrire ce produit ? comment allez-vous le livrer ? à quel prix allez-vous le proposer ? quelles conditions de paiement ?

Vous avez donc 3 actions essentielles à entreprendre au plus vite :

  1. Déterminer, parmi vos idées et projets, quel est le produit ou service qui a le plus de potentiel.
    (celui qui sera le plus facile à vendre et le plus rentable)
  2. Trouver un PETIT groupe de premiers prospects.
    Impliquer ces prospects dans le choix de votre offre et la présentation de votre produit, afin qu’ils soient d’autant plus enclins à acheter le jour venu. A une petite échelle, c’est l’équivalent de ce que l’on fait lors d’un Lancement Orchestré : donner la parole aux clients pour qu’ils nous expliquent d’eux-mêmes, ce qu’ils souhaitent acheter.
     
  3. Créer autour de ce produit une Offre Irrésistible.
    C’est spécialement vrai dans cette phase, où votre objectif est de décrocher une toute première vente : vous pouvez vous permettre une offre hors du commun, pour mettre toutes les chances de votre côté. Attention, il ne s’agit pas de brader vos prix, mais bien au contraire d’augmenter la valeur perçue du produit que vous proposez. Cette vidéo explique comment faire.

Afin de vous aider à appliquer facilement ces 3 étapes, j’ai mis en ligne pour vous une formation vidéo où je vous explique chacun de ces concepts en détail :

Une formation gratuite, pour faire votre première vente en 31 jours !

Faites votre 1e vente (PDF)
Cliquez sur l’image pour télécharger le livret PDF de formation et accéder gratuitement à la vidéo explicative !

J’ai créé une formation vidéo, à laquelle vous avez accès gratuitement.

Vous découvrirez :

  • Les 4 principes essentiels d’une stratégie marketing sur le long terme,
  • Les outils nécessaires pour développer votre entreprise (6 systèmes qu’il faut maîtriser, quelle que soit votre activité)
  • Les erreurs à ne pas commettre quand on démarre, et le mythe – très répandu – qu’il faut savoir reconnaître et éviter comme la peste,
  • et des conseils concrets pour construire votre PLAN D’ACTION sur 31 jours, et faire enfin votre première vente !

J’ai aussi mis en ligne un livret PDF qui accompagne la vidéo. Il vous servira de support pour prendre des notes et pour garder une trace écrite du cours !

Cliquez simplement sur le lien ci-dessous pour accéder à la vidéo ET au PDF, gratuitement :

>> Faites votre 1e vente en 31 jours… Chrono  <<

Qui est Sébastien, Le Marketeur Français

Qui est Le Marketeur Francais
Sébastien, Le Marketeur Français, lors d’un de ses séminaires

Sébastien est un formateur et conférencier qui aide les entrepreneurs et patrons de PME à démarrer et développer leur entreprise.

Le Marketeur Français a acquis sa réputation en perfectionnant la technique du « Lancement Orchestré », une stratégie marketing qui permet de générer l’équivalent d’un an de chiffre d’affaires en une semaine, lors de la sortie d’un nouveau produit ou service.

Dans la formation « Votre 1e vente en 31 Jours« , Sébastien vous donne accès à un plan d’action concret pour vous aider à franchir ce premier pas fatidique : décrocher votre premier client !

Sujets abordés dans cet article :

sébastien le marketeur français plan daction, 1ere Vente en 31 Jours !

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */