On vous a menti – la spirale infernale du métro-boulot-dodo, et comment y échapper

O

On a tous eu une profession qui nous faisait rêver lorsque nous étions enfants. Rares sont ceux qui l’exercent à l’âge adulte. C’est mon cas. Mais c’est le résultat d’une prise de conscience majeure, qui a radicalement modifié ma vision du travail.

Mon rêve d’adolescent était de devenir ingénieur informatique et travailler dans une grande entreprise. J’ai tout fait pour y arriver. J’ai réussi toutes mes années à l’École centrale et 10 ans plus tard, mon objectif était atteint : j’avais décroché un CDI chez Unilog. Ce job, cette entreprise, ce salaire, je les voulais depuis des années.

Mais après 4 semaines de travail salarié, j’avais envie de sauter par la fenêtre. La vérité, c’est que la société raconte des salades aux jeunes. Elle leur vend du rêve, en repoussant toujours plus loin le moment où ils seront, enfin, heureux. 

Au bout du tunnel, il y a une vague promesse d’un avenir meilleur. 

Lorsque vous êtes à l’école, on vous assure que le travail en entreprise vous épanouira. Lorsque vous êtes devenu salarié, surchargé de travail et souvent frustré, vous rêvez de la retraite : vous pourrez enfin profiter de tous ces euros amassés pendant que vous n’aviez pas le temps d’en profiter ! Mais avez-vous réfléchi à ce qui vous attend dans 40 ou 45 ans ? Aurez-vous encore la forme nécessaire pour profiter de la vie ?

Cette révélation fut le déclic. La voie royale telle qu’on nous la vend est un mirage. Découvrez pourquoi dans la suite de cet article !

Ecrivez un commentaire !

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */