Le Mouvement des Entrepreneurs Libres

Formation en stratégie marketing pour les entrepreneurs et chefs de TPE / PME. Découvrez comment multiplier vos ventes, vous libérer du temps et automatiser votre marketing – pour faire de vous un Entrepreneur Libre ! Avec Sébastien Night, Le Marketeur Français.

L

Quel entrepreneur êtes-vous ?

Chef de TPE/PME

Découvrez comment des entrepreneurs de tous secteurs ont utilisé mes stratégies pour développer leur activité « hors-ligne » et fidéliser leurs clients. Que vous vendiez des produits ou des services, ces études de cas devraient vous intéresser !

Voir les vidéos

Contactez-Nous

Web-Entrepreneur

Pour faire décoller votre activité sur Internet, il vous faut les stratégies concrètes qui ont fait le succès des leaders actuels du Web. Il se trouve que beaucoup de web-entrepreneurs et blogueurs célèbres d’aujourd’hui, ont atteint cette réussite grâce aux techniques que je leur ai enseignées dans mes formations. Voici des exemples concrets qui peuvent vous inspirer.

Voir les vidéos

Contactez-Nous

Porteur de projet

Vous n’avez pas encore immatriculé votre entreprise, ou fait vos premières ventes ? C’est le moment idéal pour poser votre stratégie et garantir votre succès dès le départ. J’ai aidé des milliers de personnes comme vous à se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise. Voici les témoignages de certains d’entre eux, et l’explication détaillée du plan d’action qui leur a permis de faire un carton.

Voir les vidéos

Contactez-Nous

Je suis l’auteur du livre Le Secret des Entrepreneurs Libres : Réalisez Vos Rêves Avec Un Système Marketing Simple Et Concret, Qui Fidélise Vos Clients Et Vend Vos Produits 24h/24 !

Recevez le livre chez vous

Articles récents sur le blog

Votre guide pour réussir votre campagne de marketing par email

V

https://www.youtube.com/watch?v=BhXLPjh4otk&feature=youtu.be

Dans cet article, je partage avec vous la technique à adopter pour lancer une campagne de marketing par email dans votre entreprise afin de générer davantage de ventes. Quand vous décidez de lancer une nouvelle promotion sur votre mailing liste vous devez :

  • Avoir une liste d’adresses physiques ou une liste d’adresses emails ;
  • Utiliser une vraie raison. Beaucoup d’entrepreneurs ont tendance à lancer des campagnes parce qu’ils ont envie de gagner plus d’argent. Cependant, si vous avez une idée concrète à partager avec vos prospects et vos abonnés, vous aurez plus d’interactions.  

J’ai contribué au lancement d’une campagne marketing de l’une de mes clientes pour son activité qui consiste à créer des scrapbook (des albums photos personnalisés). J’aimerais partager avec vous la conception de cette campagne ainsi que les résultats obtenus.

En tant que graphiste et designer de scrapbooking, ma cliente reçoit des emails sur son site de la part de ses clients lui demandant des conseils pour développer leurs activités. D’où l’idée de créer une campagne (sans vexer les abonnés qui ne sont pas intéressés par ses conseils), afin de partager le processus appliqué pour développer son site scrapgirls.com.

Si vous introduisez un nouveau produit/service sur votre marché, cette campagne peut-être utile pour vous. En effet, c’est un outil qui vous permettra de savoir si votre produit/service intéresse votre marché avant de le développer et le mettre à la vente. Si vous avez un produit existant, vous pouvez utiliser également cette campagne afin de construire la bienveillance de votre mailing liste.  

Commençons par le titre de l’email.

Quel titre faut-il attribuer à votre email ?

De la part de Ro : puis-je avoir votre aide ?

L’idée de cette campagne consiste à créer un événement qui intéresse vos abonnés. 

Pour ce faire, évitez de positionner la vente du nouveau produit comme une occasion supplémentaire pour harceler les prospects, pensez plutôt à leur apporter de la valeur. 

D’une façon générale, dans votre entreprise, quand vous décidez de booster vos ventes, c’est parce que vous avez une idée qui vous motive. Il est recommandé de mettre cette idée en scène dans votre marketing dans le but d’intéresser vos prospects, et ce, notamment quand vous utilisez le marketing par email. Il est indispensable d’attirer l’attention de vos clients pour qu’ils continuent à lire vos emails.   

Par quoi commencer votre email ?      

Je vous envoie cet email rapide juste avant de dîner, parce que j’ai vraiment besoin de votre avis.

J’ai opté pour cette formule pour commencer mon email (au lieu d’une phrase typique) premièrement pour donner de l’importance au contenu de cet email. Si vous avez pris le temps d’écrire ce message juste avant de dîner, c’est qu’il est suffisamment important. Deuxièmement, vos prospects apprécient que vous fassiez un effort supplémentaire et ils seront reconnaissants.

Cette introduction donne davantage d’importance au contenu de votre email.

Comment rédiger votre email ?

1. Inclure de l’action à vos emails

J’assiste à une formation dans le Colorado en ce moment.

Il est toujours bénéfique de partager votre localisation et l’événement auquel vous assistez avec vos abonnés. Ainsi, vous rajoutez de l’événement dans votre marketing par email. Au lieu d’ennuyer les prospects, vous pouvez partager avec eux des événements intéressants ou des moments marquants. Cette technique permet de conserver l’attention de vos prospects.

2. Trouvez une raison avant de contacter votre mailing liste

J’y ai rencontré un type assez sympa qui s’appelle Jeff. C’est un webmaster, malgré ses cheveux argentés et on a beaucoup discuté de mon entreprise.

Quand vous vous adressez à votre mailing liste, il est indispensable d’avoir une nouvelle promotion ou un nouveau produit. En l’occurrence, une conversation avec Jeff qui a créé une nouvelle idée à discuter avec les prospects de ma cliente.  

Une fois que vous clarifiez le cadre de votre email, le prospect comprend mieux la raison pour laquelle il a reçu ce message. 

D’autre part, en incluant des détails à votre email, votre contenu devient plus crédible (vous n’êtes pas en train d’inventer des personnages et des histoires pour promouvoir un produit).

Pour cette raison, il est crucial de trouver la bonne raison avant de lancer votre campagne de marketing par email.

3. Donnez de l’importance à votre contenu

Au cours de notre conversation, j’ai mentionné qu’au fil des années, beaucoup d’entre vous m’ont demandé conseil pour leur vie professionnelle. Cela a suscité son intérêt et au final, il ne voulait pas me laisser filer. Il répétait encore et encore qu’il faut que je partage ce savoir avec vous.  

Ce passage permet d’insister sur le fait que l’information qui sera annoncée par la suite, est importante. Pour un produit physique ou un produit d’information, vous pouvez utiliser cette technique afin d’attirer vos prospects et donner de l’importance au contenu que vous partagez.

Certains pensent que le marketing par email est réservé aux produits digitaux, mais cela fonctionne également pour les produits physiques.  

4. Agissez sur le plan émotionnel

Mais pour être franche, je ne sais même pas si cela vous intéresserait que je partage avec vous ce que je sais sur le démarrage d’un site web ou le développement d’un site que vous avez déjà.

En fait, au cours des 7 dernières années, mon entreprise m’a fait vivre ainsi que mon équipe de 35 personnes, mais je sais que tout le monde n’est pas un Web Entrepreneur, donc je ne sais pas si vous souhaitez que je vous aide ou non.

L’avantage du marketing par email, c’est que tous les concepts sont basés sur la psychologie humaine. Autrement dit, si vous maîtrisez le marketing par email, vous agissez sur les émotions de vos prospects

Toutes les techniques et les étapes suivies dans une campagne peuvent être utilisées pour une vidéo ou dans le marketing mobile (en adoptant le contenu à l’outil choisi).

À ce stade, vous partagez avec vos prospects votre stratégie et les techniques utilisées pour le développement de votre entreprise.  

5. Sélectionnez les prospects intéressés

D’où ma question : si je crée un cours pour vous aider à développer votre site, seriez-vous intéressé ?

Cette question vous permettra de sélectionner les personnes intéressées par votre nouveau produit/service.  

Si oui, indiquez-moi simplement votre vote en entrant votre prénom et votre adresse email. S’il y a suffisamment de votes positifs, je me lancerai peut-être dans ce nouveau projet.

Comme vous ne donnez pas une promesse pour lancer un nouveau produit/service, vous ne serez pas obligé de créer un produit/service qui n’intéresse pas votre marché.  

Une campagne marketing par email, testée et approuvée, marchera systématiquement si le produit en question est demandé sur le marché.

L’intérêt de cette campagne consiste à savoir si vos clients seront intéressés par votre nouveau produit. Pour ce faire, plusieurs façons sont possibles : faire un sondage, téléphoner à certains de vos clients, discuter avec vos prospects…

6. Mettez en avant les avantages de votre nouveau produit/service

Voici une partie de ce que j’ai pensé à partager avec vous :

  • Les 3 meilleures façons de doubler vos visites ;
  • Les 2 processus indispensables que vous devez mettre en place ;
  • L’erreur fatidique qui peut vous coûter une fortune…

Cette partie de votre email est réservée à la description de votre nouveau produit/service. 

Essayez de le décrire d’une façon positive afin de convaincre vos prospects de son utilité. En effet, c’est la façon la plus simple pour augmenter la valeur du produit/service proposé.

L’étape suivante consiste à analyser les réactions de vos prospects. Par exemple, si personne ne montre de l’intérêt, il vaut mieux revoir votre proposition.

7. Soyez crédible !

Evidemment, le cours ne serait pas gratuit.

Le but de cette campagne marketing, c’est de définir les avis de vos prospects concernant un nouveau produit/service. Mais évitez de créer de fausses attentes. 

Pour cette raison, il est crucial de préciser ce détail à vos prospects pour ne pas toucher à votre crédibilité et ne pas perdre leur confiance.  

8. Incluez l’appel à l’action

Finalement, incluez votre appel à l’action. Ici, n’hésitez pas à employer des verbes à l’impératif. Selon moi, si vous n’employez pas un verbe à l’impératif dans l’appel à l’action, vous réduisez vos chances de ventes.

En optant pour cette stratégie dans vos campagnes marketing par email, vous augmentez votre taux de conversion et par la suite vous générez plus de ventes.

Les 13 lois du marketing efficace

L

https://www.youtube.com/watch?v=0_klZjkdnHQ&feature=youtu.be

Si vous ne deviez lire qu’un seul livre pour comprendre tous les concepts du marketing, alors ce livre fait sans doute partie de ce que je pourrais vous recommander. Il s’agit de The Advertising Solution de Bryan Kurtz.

Ce livre est un condensé des meilleurs marketeurs, entrepreneurs et copywriters. Dans le livre, Bryan Kurtz et son co-auteur Craig Simpson synthétisent notamment l’un des conseils d’une des plus grandes légendes du marketing du 20ème siècle qui est Claude Hopkins.

J’aimerais vous partager le contenu du chapitre 4, « le secret pour écrire du marketing efficace ».

Voici donc les 13 lois pour un marketing efficace :

1. Vous n’avez pas besoin d’être brillant

Quand vous êtes novice en tant que rédacteur de messages marketing, vous essayez de rédiger de jolis textes bien tournés. Vous avez tendance à penser en slogan.

2. Le slogan

Le slogan est votre pire ennemi. Les clients ne parlent pas en slogans mais s’expriment dans leur langue de tous les jours. 

La façon dont vous parlez est moins importante que ce que vous dites. Essayer de rendre joli votre message marketing est secondaire voire contre-productif. 

La seule chose dont vous avez besoin pour écrire un bon message marketing est de parler le même langage que votre prospect.

3. Votre langage doit rester simple

Vos clients sont comme tout le monde des gens très occupés. Si vous voulez avoir une chance de leur communiquer votre offre, il faut que vous soyez capable de la communiquer de façon simple car votre public n’aura pas l’énergie de déchiffrer votre message marketing s’il est trop complexe. 

Une technique que j’utilise pour m’assurer que mon message marketing n’est pas trop complexe est d’utiliser un lecteur ado.

4. Le lecteur ado

Le lecteur ado c’est lorsque je demande à un enfant ou à un adolescent de me relire le texte que j’ai écrit à haute voix. 

Si la personne choisie bute sur des mots en lisant, c’est que mon texte n’est pas suffisamment fluide et que je dois donc le corriger.

5. Ne jamais mépriser les prospects

Vous risquez de donner cette impression si vous utilisez des mots trop évolués. N’utilisez par exemple jamais de termes issus du jargon anglo-saxon du marketing. 

Soyez approchable dans votre communication et choisissez bien vos mots. Si vous utilisez un mot spécifique au domaine, expliquez ensuite ce qu’il signifie.

6. USP : proposition unique de vente

Utilisez un mot clé tel que celui-ci pour montrer que vous êtes un expert sachant de quoi il parle mais offrez-leur une traduction pour que cela reste accessible.

7. Toujours offrir du service

Tout ce que vous communiquez doit apporter de la valeur au client. 

Demandez-vous si dans votre message vous parlez de vous, entrepreneur, avec vos produits ou si vous êtes en train de parler du client et du service que vous voulez lui rendre dans la vie.

8. Vous oubliez complètement

Vous devez donner envie aux gens d’acheter à la lecture de votre message tout en mentionnant le moins possible votre entreprise et vous-même. C’est d’eux dont doit parler votre message, c’est ce qui va créer la décision d’achat. 

Cela est difficile pour certains car ils ont tendance à penser que c’est se mettre en avant qui va créer de la crédibilité à leur message alors qu’en fait non.

9. Ne jamais vous vanter

Lorsque vous vous vantez de ce que vous faites, vous oubliez le client. Qui plus est, il est possible que celui-ci ne croit pas à ce que ce vous dites si votre discours n’est pas appuyé par des statistiques complètes.

10. Appel à l’action

Dites aux gens ce que vous voulez qu’ils fassent concrètement. 

Soyez clair, cela vous force à être direct sur l’action la plus importante que votre prospect ou client doit entreprendre après avoir consommé votre contenu.

11. Créer de l’urgence

Il faut trouver une bonne raison pour que le client se décide maintenant, comme par exemple mettre une date limite d’inscription à votre séminaire.

12. Il faut éviter d’être frivole

Vous devez éviter l’humour inutile. Vous n’êtes pas là pour faire du divertissement mais pour éduquer et vendre. Soyez attentif à ne pas dépasser les bornes.

13. Toujours raconter l’histoire en entier

N’oubliez pas que pour acheter, les gens ont besoin d’un maximum d’informations possibles, il est de votre devoir de les donner. Racontez toujours l’histoire complète. 

Si la vidéo décrivant votre formation, si vous en avez une, dure 30 ou 40 minutes et bien ainsi soit-il. Les personnes qui regarderont toute la vidéo sont les plus intelligentes et celles qui arrêteront en cours de route permettent de faire le tri. 

Celui ne se sentant pas concerné par votre message ne lira jamais plus de 3 phrases de ce que vous proposez tandis que celui qui se sent concerné va lire tout de A à Z pour avoir toutes les cartes en mains pour acheter.

Comment valoriser votre contenu ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=co4Te_5VVF4&feature=youtu.be

Afin de mettre en valeur votre produit/service, il est crucial de mettre en place des stratégies de communication. Je partage avec vous une technique qui vous permettra d’encourager vos clients si vous proposez un programme de formation comme produit. Si vous avez un cours constitué de plusieurs parties, je vous recommande de remercier ou féliciter vos lecteurs/auditeurs à la fin de chaque étape. Cet éloge est mérité parce qu’ils ont accompli avec vous un chapitre ou un module du programme.

Par exemple, vous pouvez les féliciter parce qu’ils ont réussi à définir leurs objectifs grâce à vos conseils avant de passer à l’étape suivante.

Il est important, également, d’informer vos clients s’ils ont achevé une étape ou une tâche en disant : vous venez de terminer la partie la plus difficile de notre programme de formation. Ainsi, vous boostez leur confiance en eux.

Certains d’entre vous ont déjà participé à mon programme en ligne composé de plusieurs modules. À la fin du module, je félicite les participants parce qu’ils ont accompli une partie de la formation alors que plusieurs personnes pendant ce temps sont en train de se distraire. Cette technique permet aux prospects de valoriser leurs accomplissements. Je leur mentionne aussi qu’ils font partie d’un groupe réduit de personnes motivées. Cette stratégie est efficace parce que vous donnez l’impression à vos clients qu’ils sont productifs et qu’ils ont réussi à accomplir une tâche.

Certains entrepreneurs pensent que cette stratégie peut nuire au développement de votre activité. En effet, ils pensent qu’il est indispensable que les clients fassent face à des difficultés pour qu’ils puissent fournir la solution par le biais de leur formation.

C’est vrai qu’il est important de définir les difficultés de vos clients, mais pour se faire, vous pouvez leur poser directement la question. Pensez à solliciter ce type de réponses en posant la question à vos prospects et en leur demandant de partager leurs difficultés avec vous :

  • Je serais ravi de connaître votre avis sur le programme ;
  • Avez-vous progressé grâce à ce programme ?

Il est recommandé de faire le récapitulatif de ce que vous avez présenté avant de demander le témoignage de vos clients. Cela vous permettra de leur rappeler ce qu’ils ont appris et de rafraîchir leur mémoire.

Afin d’évaluer votre programme de formation, une façon efficace à adopter, c’est de vous enregistrer. Cela vous permettra de tester votre programme et de définir les différents points que vous devez améliorer :

1.   Vous enregistrez votre programme pour la première fois avec la version d’essai ;

2.   Vous n’écoutez pas votre enregistrement ;

3.   Prenez note de remarques qui ont été faites pendant que vous parliez ;

4.   Si vous ne recevez pas de remarques, gardez l’enregistrement ;

5.   Si vous recevez des remarques et des propositions afin d’améliorer votre programme, n’écoutez surtout pas la première version.

En effet, si vous réécoutez la première version vous découvrirez plusieurs défauts inaperçus par les participants. Il en va de même pour l’écrit. Si vous faites la transcription par exemple, vous ne devez pas lire le texte à la fin. Je vous recommande de demander à une autre personne de faire le travail d’édition pour réviser votre transcription (enlever les répétitions et les mots inutiles) et la mettre au propre tout d’abord.

Pour conclure, je vous conseille d’entamer le processus d’édition en premier lieu. Par la suite, vous pouvez intervenir afin d’améliorer votre contenu.    

Comment apporter de la valeur avec son blog ? (Étude de cas)

C

https://www.youtube.com/watch?v=bnLMIfSOLZU&feature=youtu.be

Cette étude de cas met en avant l’importance de créer un blog pour convaincre et éduquer son prospect à travers des articles uniques et explicatifs qui communiquent notre message clef. 

De nos jours, tout le monde propose des produits de remise en forme, des programmes de fitness sur Internet. Qu’est-ce qui te différencie des autres, toi Nicolas ? En quoi ton produit est-il différent ?

Ton programme est complet, il permet d’acquérir davantage de souplesse, davantage d’endurance, davantage de force et un physique plus esthétique. Dans ce cas, la majorité des gens qui viendront vers toi seront intéressés par ce dernier aspect car c’est leur look qui les embête. Si tu parviens à leur prouver que tous les points sont importants et que les autres programmes ne se focalisent pas sur les quatre, tu as ta différenciation.

Tu as donc créé les critères d’achat et ton produit est le seul les remplissant. Dès lors, en plus d’amener des visiteurs, la seule raison d’exister de ton blog est de parvenir à convaincre ces visiteurs que pour atteindre l’objectif du look, il faut aussi développer la souplesse, l’endurance, la force. 

Tes articles doivent faire le lien avec cette méthode complète. 

Dans ton prochain article, tu devras insister sur le fait qu’un beau muscle est un muscle souple, s’il ne l’est pas alors ce n’est vraiment pas esthétique. 

Dans le suivant, tu insisteras sur le fait qu’être musclé sans avoir d’endurance ne sert à rien car notre énergie ne sera pas brûlée correctement et nous serons tout le temps fatigués. Or, lorsque nous sommes fatigués, nous n’avons plus envie de faire de sport et notre physique se dégrade rapidement. 

Progressivement, chaque article va te servir à communiquer ton message clef. Tu dois le répéter dans tous tes articles car c’est ce qui te différencie des autres. Les gens resteront sur ton blog car ils vont se rendre compte qu’ils ne trouvent pas cette même approche équilibrée ailleurs.

Un autre de tes arguments de vente serait que les entraînements que tu proposes sont courts. En effet, les gens veulent des résultats rapides en peu de temps. Tu dois montrer que les quatre objectifs peuvent être atteints en quelques semaines, avec quelques séances courtes chaque semaine.

Maintenant, tu vas devoir, sur ton blog, intégrer dans tous tes articles, une allusion plus ou moins explicite à ton concept central c’est-à-dire l’entrainement qui allie les quatre critères. En prenant les initiales, tu proposes ta méthode SELF.

Le secret jamais avoué par les entrepreneurs

L

https://www.youtube.com/watch?v=k3-tW3vF1lY&feature=youtu.be

Lors de la rédaction de mon livre, Profession : Entrepreneur Libre, j’ai demandé à certains de mes amis experts et conférenciers s’ils avaient des expertises à partager avec les entrepreneurs en herbe afin de les aider à se lancer et à devenir libre. Suite à notre discussion, j’ai constaté que le fait d’aider vos clients à créer un focus vous permettra de leur créer plus de résultats concrets.

Malheureusement, dans notre société, la surcharge d’information nous empêche souvent de nous concentrer. D’un côté, la télévision nous bombarde de publicités et d’informations inutiles. D’un autre côté, Internet. Dès que nous essayons de nous concentrer, nous recevons des notifications sur les réseaux sociaux.

A cause de toutes ces sollicitations, il est difficile de se concentrer. Cependant, il y a une citation que je cite dans mon livre : Coacher un client qui est en train de travailler sur plusieurs projets à la fois est très facile. Par contre, coacher une personne qui travaille sur un seul projet, c’est beaucoup plus difficile.

Un client qui gère plusieurs projets à la fois, n’est pas en train d’avancer en réalité, parce qu’il est complètement dispersé. Le rôle du coach est négligeable tant que le client n’avance pas.

Le client qui gère un seul projet, est un client plus difficile à coacher étant donné qu’il est plus exigeant.

Paradoxalement, c’est le type de clients préférés des coachs. En tant que consultant, je suis plutôt intéressé par les clients qui sont dans le passage à l’action et qui ont un focus sur une action centrale. En effet, il est très dangereux d’être submergé par toutes les informations qui circulent en ligne, sur Internet, à la télévision…

Afin d’éviter cette situation, il est recommandé de vous concentrer sur un seul projet. Pour ce faire, choisissez une seule idée parmi toutes vos bonnes idées. Une fois que vous avez effectué votre choix, filtrez toutes les autres informations que vous recevez en vous posant la question :

Est-ce que cette information ou idée me permet d’avancer plus vite sur mon projet central ?

Si la réponse est négative, reportez cette idée ou information. Ainsi, vous évitez les dangers du phénomène de surcharge d’informations.

Souvenez-vous que celui qui gère un seul projet, avance plus rapidement.

Comment mon professeur de mathématiques m’a aidé pour créer mon entreprise ?

Avant de lancer ma première entreprise et devenir enfin libre, j’étais un ingénieur centralien et j’ai travaillé dans une société de services en informatique.

Un des enseignements que j’ai retenu de mon professeur de classes préparatoires m’a permis de persévérer dans mon projet de création d’entreprise. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut forcément s’en sortir parce que le monde est archimédien.

Evidemment, cette phrase ne m’a pas donné un encouragement particulier parce que je ne comprenais pas vraiment le sens et l’ampleur de cette pensée. J’ai demandé alors des explications pour mieux comprendre.

En mathématiques, quand un monde est archimédien, en faisant des petits pas tous les jours pour aller d’un point A à un point B vous finissez toujours par arriver.

Dans la vie, si vous faites tous les jours des petits pas pour atteindre votre objectif, vous finirez par y arriver.  

Cette théorie m’a permis, quand je me suis lancé et que j’ai eu des doutes concernant la réussite de mon objectif. Au début, j’ai lancé un site Internet qui recevait à peine un seul visiteur par jour. Par conséquent, j’étais convaincu que mes chances de réussite étaient faibles. Mais j’ai réalisé que même avec une personne par jour, il est possible de créer une communauté intéressée par mon produit/service.

Je suis passé de zéro client à 400 clients en un an, de 400 à 17 000 clients en quatre mois et de 17 000 à 105 000 au cours de l’année suivante.

C’est un encouragement plus positif et dynamisant que d’entendre la phrase de mon autre professeur de classes préparatoires : Sébastien, quand on n’est pas doué, il ne faut pas chercher à le cacher.

Comment diminuer le risque perçu par vos clients ? 7 techniques

C

https://www.youtube.com/watch?v=rko6EDpt8CM&feature=youtu.be

The Irresistible Offer est un livre dans lequel l’auteur, Mark Joyner, explique comment vous pouvez créer une offre qui sera irrésistible pour vos clients.

L’attention que vous obtenez de vos clients, le temps qu’ils vont passer à décider s’ils vous écoutent ou non est un temps très court. Vous devez donc être capable très rapidement de communiquer votre offre de façon claire et limpide. Cette offre doit être suffisamment alléchante pour que les clients s’inscrivent chez vous. 

Cette réflexion est assez similaire à l’USP (Unique Sales Proposition) mais il existe une petite différence. Votre USP concerne en fait votre positionnement sur le marché mais ce que Mark Joyner propose c’est que vous soyez capable d’articuler l’offre concrète que vous faites au prospect en un minimum de temps. Vous devez pouvoir dire, comme Fedex, « Vous serez livré demain ou c’est gratuit ». 

Votre offre doit donc être articulée en peu de mots et doit absolument  pousser les clients à acheter rapidement.

Pour atteindre ce but, Joyner recommande sept techniques pour aider les clients à prendre la décision d’acheter, à accélérer la fin de la vente. Ces techniques permettent de diminuer le risque perçu par vos clients.

  1. La garantie de satisfaction

C’est une garantie de type classique. Vous proposez au client d’essayer votre produit durant trente jours et de pouvoir obtenir le remboursement en cas d’insatisfaction. 

Si vous vendez un produit physique vous pouvez tout de même demander au client de vous le renvoyer afin d’éliminer le risque de personnes qui profiteraient de l’offre. 

Dans le cas de la vente d’un service, vous pouvez mettre une condition du style « garantie valable si vous avez suivi le premier module de formation ». 

  1. Les facilités de paiement

Si vous proposez un produit à 120 euros, le risque perçu correspond à cette somme alors que si vous permettez au client de payer en 12 fois, vous lui permettez également de diminuer le risque initial.

  1. Le Loss Leader

Il s’agit de proposer un premier échantillon de ce que vous vendez à un tarif qui ne vous permettra peut-être pas de rentrer dans vos frais mais qui diminuera le risque perçu par les personnes en face.

  1. La garantie pièces et main-d’œuvre

Vous proposez de continuer le service ou de fournir davantage du produit jusqu’à la satisfaction du client. 

Si vous êtes créateur de sites Web, vous pouvez proposer à votre client de lui fournir l’ébauche du site puis de continuer à travailler pour lui jusqu’à satisfaction. Vous devez encadrer la proposition afin de ne pas travailler indéfiniment sur le projet. Par exemple, vous précisez que l’offre s’étend jusqu’à cinq révisions. 

Cette garantie baisse le risque perçu mais vous ne travaillerez pas à volonté pour ce client.

  1. Payer sur résultats

Le client ne perçoit aucun risque. Admettons que vous soyez concepteur de publicités, vous pouvez proposer au client de ne rien payer au départ mais de bénéficier de 10 % des résultats des ventes réalisées grâce à votre publicité. 

Cette technique fonctionne particulièrement bien pour les coachs et les consultants ou si vous êtes absolument certain des qualités du produit physique que vous proposez.

  1. Le service client gratuit

Vous proposez au client d’acheter, par exemple, votre logiciel et de pouvoir ensuite continuer de vous poser des questions. 

Pour éviter de devoir passer un temps considérable de suivi, surtout si vous avez énormément de clients, vous allez créer une FAQ qui regroupera les questions les plus fréquentes.

  1. Essayer avant d’acheter

Vous envoyez le produit ou le service, ou une partie, au client avant qu’il ne décide de payer. 

Cependant, vous devez limiter les risques pour vous en proposant une facture à 0 euro comportant toutefois le numéro de carte bancaire du client et qui ne sera débitée que quinze jours plus tard s’il est satisfait du produit ou ne renvoie pas le produit. 

Vous ne devez surtout pas oublier de posséder un mécanisme de conversion, c’est-à-dire que les gens sont soit déjà engagés à acheter si le produit leur plait soit le mécanisme pour payer est plus facile que pour renvoyer le produit.

Comment partager l’expérience du propriétaire avec vos prospects ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=rgGXbKUBehM&feature=youtu.be

Afin d’ôter au prospect la peur de l’inconnu, je vous recommande de partager avec lui l’expérience du propriétaire. Cela consiste à expliquer à votre prospect, et ce, avant l’achat de votre produit/service, ce qu’il ressentira en tant que propriétaire du produit. Il s’agit notamment de répondre aux questions suivantes :

  • Comment il recevra le produit/service ?
  • Quand recevra-t-il le produit/service ?
  • Comment s’en servir ?

Pour partager l’expérience du propriétaire à votre prospect, commencez par l’appel à l’action et par la suite décrivez les étapes qu’il va devoir suivre.

L’appel à l’action

En général, pour inciter les clients à faire une action précise, les produits Clickbank par exemple insèrent souvent une phrase telle que : cliquez ici par exemple. Par la suite, le client sera redirigé vers la page de paiement.

Personnellement, je vous recommande de donner aux prospects l’opportunité de remplir un formulaire et de vous fournir ses coordonnés (nom, prénom et adresse email) avant l’achat. Cela vous permettra d’automatiser des relances ultérieurement s’il ne confirme pas son achat dans l’immédiat.

Pour cette raison, n’hésitez pas à insérer un formulaire qui permet au prospect d’inclure ses coordonnées avec un bouton de confirmation.

Cette étape est importante parce qu’elle vous permet de récupérer les coordonnées de vos prospects avant qu’ils soient redirigés vers la page de paiement.

Une fois que le prospect s’est inscrit sur cette page en appuyant sur le bouton de confirmation, il se retrouve sur la page Clickbank.

Au bout de quelques jours, pensez à relancer le prospect qui n’est pas passé à l’action afin de savoir s’il est toujours intéressé par votre produit. Il s’agit des prospects qui se trouvent sur la mailing liste prospects intéressés.

Après la page Clickbank, le prospect sera redirigé vers un formulaire pour s’inscrire à la mailing liste de clients. Vous devez également automatiser le retrait de ce client de la mailing liste de prospects intéressés.    

Personnellement, j’opte pour un appel à l’action simple : indiquez-moi ci-dessous votre prénom et à quelle adresse email je dois vous envoyer le livre. Puis cliquez sur le bouton de confirmation. Ce dernier peut éventuellement contenir un texte additionnel.

Passons maintenant au second point.

L’expérience du propriétaire

Une fois que le client est redirigé vers la page de paiement, il est crucial de lui expliquer les étapes à suivre. 

Par exemple, informez vos clients qu’ils seront redirigés vers le site sécurisé Clickbank quand ils rempliront le formulaire. 

À cette étape, il est recommandé d’insérer une vidéo en capture d’écran de la page de paiement. En arrivant sur cette page, vous devez annoncer aux prospects que le paiement est sécurisé.

En arrivant sur cette page, les clients doivent insérer leurs coordonnées pour régler via une carte de crédit, via PayPal ou via le Débit Européen Direct. Il suffit de cliquer sur payer maintenant pour pouvoir valider la commande et la personnaliser.

Vous pouvez également créer un schéma afin d’expliquer le processus de paiement d’une manière simple. Ce schéma doit illustrer les différentes étapes que le prospect va suivre afin d’effectuer l’achat :

  • Etape 1 : Vous êtes ici. Cette étape permet au prospect de se repérer par rapport au processus d’achat ;
  • Etape 2 : Il est important d’indiquer au prospect qu’il s’agit d’un site sécurisé afin de le rassurer et de l’inciter à confirmer sa commande. A ce stade, expliquez au prospect, grâce à une capture d’écran du processus, qu’il suffit de remplir le formulaire pour qu’il puisse régler par carte bancaire, ou cliquer sur le bouton PayPal s’il souhaite régler via PayPal ou encore par le biais du Débit Européen Direct.   
  • Etape 3 : En arrivant sur la troisième étape, le prospect peut personnaliser sa commande et la recevoir sur la page de l’étape quatre après la validation ;
  • Etape 4 : Finalement, le prospect peut télécharger le livre et le lire non seulement sur le site, mais aussi, il recevra un exemplaire par email pour le sauvegarder sur son ordinateur. Ainsi, il peut le lire à tout moment et imprimer certaines pages en cas de besoin. Afin d’orienter le prospect, pensez à partager avec lui la page de confirmation avec le lien vers le livre. Expliquez lui qu’il peut cliquer sur le lien pour l’ouvrir dans un nouvel onglet et enregistrer le fichier sur le bureau en faisant un clic droit.

Après avoir expliqué ce processus au prospect, il est recommandé de partager avec lui votre adresse email pour que vous puissiez répondre à ses questions concernant le téléchargement de votre livre.

En expliquant et en développement les différentes étapes à suivre par votre prospect afin de télécharger votre livre, vous pouvez vaincre sa peur de l’inconnu. D’où l’importance de partager avec vos clients potentiels, l’expérience du propriétaire.

Comment améliorer le référencement naturel de vos pages ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=NIFjk-PQxV4&feature=youtu.be

Dans cet interview réalisé avec Aurélien Amacker, un blogueur professionnel, on va voir l’importance d’améliorer le référencement naturel de TOUTES vos pages principales. 

La question est comment faire pour que Google considère que certes votre page d’accueil est importante, mais pour que vos autres pages le soient également ? Vous avez une page par mot-clé et Google ne va pas forcément considérer que votre page d’accueil est très pertinente sur le mot-clé numéro 4.

Vous devez créer une page optimisée sur chaque mot-clé et c’est souvent cette page que vous allez faire ressortir pour ce mot-clé, c’est celle-là qui va se démarquer et être celle qui se retrouvera dans les premières positions des résultats Google.

Vous devez trouver un moyen de faire remonter chacune de vos pages dans les résultats, donc non seulement de rendre le site populaire mais de faire en sorte que chacune des pages importantes soit populaire aux yeux de l’internaute.

Quand j’inscris mon site dans les annuaires, je ne l’inscris pas systématiquement à la page d’accueil. De temps en temps, je vais mettre le lien d’une de mes pages principales. Pour donner des chiffres, disons que sur cent liens vers mon site, cinquante vont pointer vers la page d’accueil, dix liens vont mener vers le forum, dix vers la rubrique stratégie, dix vers la rubrique marketing…

Dans les commentaires de blogs, vous pouvez laisser l’adresse de votre site Internet. Il faut savoir que l’auteur du blog peut modérer vos commentaires si vous n’avez rien fait d’autre sur ce commentaire que la pub pour votre site.

La seule méthode pour que votre commentaire passe quand même est d’écrire un commentaire qui tienne la route. Il faut que votre commentaire soit pertinent. Cela est important car votre commentaire, s’il est validé, fera un lien, cela est acquis.

Si vous faites un échange de liens avec d’autres sites Internet, n’hésitez pas à de temps à autres, donner le lien d’une des pages de votre site plutôt que de toujours donner le lien de la page d’accueil.

Pour les échanges de liens, au lieu du titre de votre site, vous pouvez mettre un des mots-clés sur lesquels vous voulez vous positionner. La plupart des échanges de liens se font vers le titre du site, ce qui n’est pas l’un des plus gros mots-clés.

Vérifiez que vous passiez une partie de votre temps à créer des liens. Pour cinq mots-clés, ajoutez ces mots-clés à au moins cinq annuaires au départ, qui peuvent s’étaler sur quelques semaines, vers la page spéciale de ce mot-clé. 

5 conseils pour réussir votre étude de marché

5

https://www.youtube.com/watch?v=OCKD-a28z48&feature=youtu.be

Dans mon livre Profession : Entrepreneur Libre, j’enseigne une stratégie qui s’appelle l’étude de marché express. Cette stratégie ne consiste pas à embaucher une entreprise de consulting qui va vous faire investir 20 000 € et vous fournir un rapport de 90 pages sur votre marché. Mais plutôt à faire vous-même un sondage que vous pouvez diffuser auprès de vos prospects idéaux. Pour ce faire, je partage avec vous 5 astuces qui vous permettront d’obtenir beaucoup plus réponses qualifiées à votre sondage.

  1. Rendez obligatoire toutes les réponses dans votre sondage

Aujourd’hui, tous les outils de sondage disponibles sur Internet (Google Forms, Frame Forms, surveymonkey…) permettent de déterminer si une question est facultative ou obligatoire. 

Dans votre sondage, vous devez mettre toutes les questions en obligatoire à l’exception de la dernière question concernant la demande des coordonnées.

Le cas échéant, vous aurez énormément de réponses vides. C’est surprenant, mais beaucoup d’internautes démarrent des sondages et sautent toutes les questions facultatives. Par conséquent, si vous incluez que des questions avec des réponses facultatives dans votre sondage, vous ne recevez pas des réponses.

2. Répartissez les questions de votre sondage sur plusieurs pages

Un sondage avec 11 questions, c’est extrêmement intimidant. Quand les internautes arrivent sur une page avec beaucoup de questions, ils ne sont pas motivés à donner leurs réponses. Ils laissent peut-être la page du sondage ouverte sur leur navigateur et reportent cette action. Evidemment, ils finiront par oublier et ils ne rempliront jamais ce sondage.

Pour cette raison, il est crucial d’organiser votre sondage de manière à ne pas dépasser les 4 questions par page. 

Un autre intérêt de cette astuce, c’est que la plupart des outils de sondage conservent les réponses au fur et à mesure que les prospects passent d’une page à une autre. Même si les prospects ne sont pas allés jusqu’au bout de votre sondage, vous pouvez obtenir leurs réponses. Par conséquent, vous aurez plus de réponses qualifiées.

3. Fournissez un espace suffisant

Pour que les personnes donnent vraiment des réponses détaillées, pensez à leur fournir l’espace nécessaire. 

Pour ce faire, je vous recommande de mettre 80 caractères de large et 7 lignes de haut au minimum. Un outil comme surveymonkey vous permet de configurer la taille du champ de la réponse. Plus les champs de réponses sont espacés, plus les internautes vous donnent des réponses détaillées.

Prenons un exemple. Si vous gardez la configuration par défaut et vous réservez une petite ligne pour la réponse à la question : quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’éducation de vos enfants ?

La réponse pourra être par exemple : les enfants n’obéissent pas.

Par contre, si vous proposez un espace suffisant, ils peuvent développer cette réponse : ma difficulté, c’est que j’ai du mal à convaincre les enfants de faire leurs devoirs quand ils rentrent de l’école. Par conséquent, j’ai peur que cela nuise à notre relation et j’aimerais trouver une façon bienveillante pour qu’ils fassent leurs devoirs sans que je m’énerve.   

Une réponse bien développée de la part de vos prospects vous permet de vous inspirer du lexique utilisé  et de leur façon de parler. Cela est ensuite utile lorsque vous rédigez du contenu de marketing.

4. Posez les questions démographiques à la fin  

Si vous posez des questions démographiques du type : âge, sexe, profession ou coordonnées, posez-les à la fin de votre sondage. Ce sont les questions les plus ennuyeuses auxquelles les internautes n’aiment pas particulièrement répondre.

Posez les questions émotionnelles au début de votre sondage (il s’agit des questions concernant leurs besoins, leurs envies, les problèmes qu’ils veulent résoudre…) et posez les questions démographiques à la fin.

5. Démarrez votre sondage sur la première page

Ne commencez pas votre sondage par un long texte d’introduction parce que vous risquez que les internautes quittent le sondage avant même de commencer. Assurez-vous que votre sondage commence par un court paragraphe d’introduction pour que les internautes entrent directement dans le vif du sujet et vous aurez beaucoup plus de réponses.

Avec ces astuces vous aurez plus de réponses pour votre sondage et vous connaîtrez mieux les prospects auxquels vous vous adressez. Par conséquent, vous aurez plus de résultats et une meilleure communication marketing.  

Comment accélérer la prise de décision du client ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=O_e5LlwH2h0&feature=youtu.be

Aujourd’hui, je vais vous présenter deux méthodes qui permettent d’accélérer la prise de décision de vos clients et l’achat de vos produits.

Ces deux méthodes sont enseignées dans un excellent livre écrit par Neil Rackham et qui s’intitule Spin Selling

Cet homme a eu un projet assez phénoménal d’aller interviewer et faire des mesures sur tous les meilleurs vendeurs des États-Unis afin de voir s’il n’y avait pas des points communs dans la méthode des personnes qui obtenaient des résultats exceptionnels de vente.

Il a constaté un phénomène qui va mener à la création des deux techniques différentes pour accélérer la décision d’achat des clients.

Rackham a observé avant et après une formation traditionnelle de vente, quels étaient les résultats pour les vendeurs. 

Il a constaté qu’il existait un groupe de personnes qui vendaient des produits à tarif d’entrée de gamme. 

Si vous vendez aujourd’hui un produit d’information qui coûte moins de 100 euros ou des produits physiques qui pourraient être achetés sur un coup de tête (exemples : des couteaux de cuisine, des vis et des boulons) dont le coût est peu élevé, vous appartenez à ce groupe. Il a constaté lors des résultats pour ce groupe d’entrée de gamme que le temps moyen de transaction était de 2 minutes et 11 secondes. 

Donc ces personnes prenaient environ 2 minutes pour convaincre et plaçaient au moins une fois une technique de conclusion de la vente. Ils parvenaient à réaliser cette vente dans 72 % des cas. 

Ils ont été intégrés dans une formation qui leur apprenait des techniques supplémentaires de conclusion de la vente pour aider le client à se rendre compte qu’une proposition existait. S’il refusait, il était possible de répondre à leurs objections. 

Après la formation, le temps moyen de transaction de la vente était tombé à 1 minute avec une réussite de 76 %.

Rackham et son groupe de chercheurs ont observé également qu’un second groupe de personnes qui avaient suivi la formation avait un taux de conversion en baisse. 

Cette méthode ne fonctionnait pas pour les produits haut de gamme. Ils avaient observé un certain nombre de transactions et vu que le temps moyen était de 12 minutes pour conclure une vente et que ces vendeurs plaçaient entre deux et trois techniques dans la conversation. Le résultat était de 42 % de réussite. 

Après avoir été formés à être plus rapides pour proposer la conclusion de l’achat aux clients, ils parvenaient à placer cinq techniques de vente dans la discussion. Dès lors, le temps moyen de conclusion d’une vente avait diminué à 8 minutes mais le taux de réussite avait chuté à 33 %. 

Autrement dit, si vous vendez un produit haut de gamme et que vous placez davantage de techniques, c’est-à-dire que vous proposez au client de prendre plus rapidement sa décision d’achat, ils vont souvent refuser et vous perdrez des ventes.

Le groupe de chercheurs s’est donc posé la question sur la façon de procéder des vendeurs haut de gamme qui n’appliquent pas toutes ces techniques enseignées dans les formations. Ils utilisent en fait une technique conversationnelle c’est-à-dire qu’en échangeant avec les clients, ils repèrent leur situation, leur problème, les implications et amènent les clients à choisir eux-mêmes la solution qu’ils leur proposent. Cette méthode est bien plus bienveillante.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */