Résultats de recherche pourpresenter produit vendre

Comment présenter un webinar ?

C

Dans cet article, nous allons aborder les différentes façons possibles pour préparer la présentation d’un webinar.

Plusieurs façons sont possibles pour présenter un webinar :

L’infomercial

Il s’agit d’une structure de webinar qui alterne entre le contenu et la vente. Cette structure est semblable aux TV shows américains où vous trouvez un interviewer qui discute avec un invité et puis il parle pendant cinq minutes d’un conseil pour entamer l’appel à l’action et vous invite à acheter le produit/service en question. Par la suite, il revient vers un témoignage d’un client qui décrit le produit.

Le webinar infomercial fonctionne selon le même principe. Vous proposez un module d’enseignement, vous donnez un conseil et vous rappelez à la fin que l’objectif principal de votre webinar, c’est de vendre votre produit/service.

Dans la pratique, cette méthode n’est pas très rentable. Certes, elle est facile à faire parce que vous n’avez qu’à partager un produit d’information et inclure une publicité pour votre produit/service. 

Mais dans la pratique, cette facilité n’est pas forcément rémunérée par des ventes supplémentaires. De plus, en optant pour cette stratégie, vous n’êtes pas en train d’amener progressivement votre prospect à acheter votre produit. Cette solution n’est pas la meilleure à mon avis.        

2. Le script total 

Une fois que vous maîtrisez cette méthode, elle devient très facile à appliquer. Le webinar avec un script total consiste à exploiter les scripts des vidéos de vente existantes pour représenter votre produit/service. Cette technique n’exige pas beaucoup d’effort, si vous reprenez tout le travail effectué dans un Lancement Orchestré

En effet, quand vous terminez un Lancement Orchestré, il est possible d’extraire le script de toutes les vidéos et le lire pendant le webinar. C’est une méthode très intéressante dans la mesure où elle vous permet de préparer un webinar très rapidement et sans beaucoup d’effort.

Cela nécessite également que votre vidéo de vente contienne un contenu intéressant qui peut apporter de la valeur à vos prospects.

Si vous décidez de rédiger un script total dont l’objectif unique est de générer des ventes, vous risquez d’avoir des soucis et aurez alors des difficultés à convaincre vos prospects.

L’importance des témoignages pour la réputation et la vente de votre produit

L

Un élément qui aidera vos produits à se vendre davantage et qui doit se trouver au début de votre produit d’information : le témoignage.

Il est important pour la personne qui consomme votre produit d’information d’être motivée à le consommer.

Si vous dites que votre produit est génial, les gens le prendront avec des pincettes vu que vous êtes le créateur de ce même produit. Mais si d’autres gens le disent, cela a déjà bien plus d’impact. Si beaucoup de monde se mettent à le dire, là le public commencera à traiter cela comme une vérité.

Pour votre produit d’information, votre objectif long terme est d’avoir le titre et les témoignages.

Il est encore plus intéressant d’avoir un témoignage qui amène vers un point précis de votre produit. Dans le cas d’un livre, un témoignage qui dirait par exemple « Ce que j’ai lu dans le chapitre 7 a changé ma vie » est l’idéal.

Un des participants de mes ateliers vendait un produit sur un sujet tabou : l’impuissance masculine. Dans ce cas-là, il n’est pas évident d’obtenir des témoignages car les gens n’auront pas envie que leur nom soit public. Seulement, si les initiales de la personne sont inscrites mais pas son nom complet, la crédibilité de tout le témoignage en prendra un coup et le public aura du mal à y croire.

Ce que vous pouvez faire est de recueillir un vrai témoignage de par exemple Quentin, 42 ans, mais à la fin de votre message de vente préciser que le prénom de la personne a été modifié pour préserver son anonymat.

Le meilleur scénario possible pour les témoignages est donc d’avoir un client qui appelle le prospect pour lui dire que le produit est génial. Le niveau juste en-dessous est lorsque le prospect appelle le client pour confirmer qu’il a aimé le produit. Le niveau 3 est d’avoir le client qui dit (en vidéo, audio ou texte) que le produit lui a changé la vie.

Il est recommandé d’avoir plusieurs parties dans votre témoignage :

  • La présentation : la personne doit se présenter.
  • L’objectif : la personne doit préciser quel était son problème avant d’acheter le produit et quel était son but en l’achetant.
  • L’hésitation (facultatif) : la personne peut dire qu’elle avait des réserves avant d’acheter le produit pour une ou plusieurs raisons mais que finalement elle a bien fait de le faire.
  • Les résultats : la personne doit parler des résultats obtenus avec votre produit pour prouver son efficacité aux prospects.
  • La décision (facultatif) : si la personne décide de parler de ce qui l’a fait hésiter à acheter le produit, elle doit aussi expliqué ce qui l’a poussé à finalement le faire.
  • La recommandation : la personne va dire aux prospects que le produit est génial et qu’il faut l’acheter.

Si vous n’arrivez pas à obtenir tout ça d’un seul client, vous pouvez très bien recueillir plusieurs témoignages différents qui à eux tous réuniront l’ensemble des points nécessaires.

Comment créer un produit attrayant ?

C

Comment soigner la présentation d’un produit multimédia ou écrit ? Comment apporter de la valeur ajoutée à votre produit ? Comment améliorer un enregistrement brut ? Dans cet article, je vais vous donner des pistes de réflexion et des outils concrets pour créer un produit attrayant.

D’abord, rappelons qu’il n’est pas suffisant d’insérer le nom du produit et le logo. Pour un produit audio par exemple, le premier contact sera :

  • la voix que l’on entendra sur le produit,
  • la musique,
  • l’email de présentation qui propose de le télécharger si c’est un fichier en ligne,
  • le site Internet sur lequel se trouve le fichier,
  • l’image sur laquelle on peut cliquer pour recevoir ou télécharger le fichier.

Quand vous créez votre produit, une fois qu’il est terminé, il faut vous intéresser à la cohérence du contenu et au contexte. L’intérêt de votre produit d’information est dans son contenu (information partagée et exercices proposés). Votre client va en retirer de la valeur. La valeur perçue du produit c’est le contexte : le premier contact que le client va avoir avec votre produit.

Un séminaire est un produit d’information. Durant l’organisation d’un séminaire, il y a un certain nombre de détails auxquels il faut prêter attention car chaque petit détail aura une influence sur ce qu’il se passera par la suite. Si vous avez du matériel sur lequel il manque une vis ou un câble qui dépasse, c’est un petit détail qui accroche le regard. Votre client va être distrait car il va se demander pourquoi il manque une vis et pendant ce temps, il n’écoute pas le contenu du séminaire.

De la même façon, si un client achète un programme audio et qu’au début de l’écoute il entend des grésillements il sera distrait, même si le défaut de son n’est qu’au début du fichier, il aura l’impression de l’entendre à nouveau.

Il faut faire attention à ce que le contexte soit impeccable pour votre produit, qu’il s’agisse d’un vidéo ou d’un audio. Il y a le fichier en lui-même et aussi le site sur lequel il va être téléchargé. Sur votre site vous allez utiliser votre logo par exemple sur la fenêtre de la vidéo. Vous pourriez avoir un lien qui permet de télécharger votre fichier audio ou mieux encore, un petit lecteur audio qui s’affiche avec votre logo et un lien de téléchargement en-dessous. C’est un petit détail qui a toute son importance : c’est le contexte autour de votre produit.

Concernant le contexte de votre fichier audio, vous avez le générique qui est important. Quand le client commence à écouter votre fichier audio, il assimile de l’information qui sera découpée par ce que dit le présentateur. Les parties du séminaires sont découpées en parties distinctes.

Au niveau de la réalisation du produit fini, vous devez être très attentif à ce qu’il y ait un découpage très net des parties de l’enseignement : l’idée est de séparer les concepts.

Quand vous séparez les concepts les uns des autres, cela permet à votre client d’assimiler ce qui a été dit :

  • il fait le bilan, 
  • le mémorise,
  • et se trouve prêt pour recevoir une nouvelle information.

On délimite, la session est terminée, le concept a été enseigné, on passe à la suite.

Comment utiliser la musique dans un produit multimédia ?

Vous allez énormément utiliser dans un produit multimédia la musique pour transmettre une émotion. Le mieux est d’utiliser essentiellement deux types de musique. En effet, des études ont été menées sur le type de musique qui convient le mieux pour une période de réflexion :

  1. La musique d’enseignement : musique classique / baroque, idéalement à un temps de 60 bpm par minute. Idéale pour marquer des moments clés comme des exercices, des ateliers.
  2. Une musique de contexte : musique mouvementée, qui permet d’indiquer un retour de pause par exemple.

Vous devez au cours de votre produit, utiliser la même musique. Le but est de poser votre contexte une fois et de créer ainsi un signal qui va se répéter. Il faut être constant. Vous allez reprendre les mêmes marqueurs pour signaler exactement la même intention.

Si vous avez un produit multimédia en plusieurs volumes, vous devez garder le même générique pour signaler que vous allez présenter un nouveau module. Il faut également utiliser le même générique au début pour indiquer dans le module un nouveau chapitre.

Vous pouvez démarrer un module avec un générique long qui annonce une nouvelle semaine de formation et ensuite, pour un nouveau chapitre, vous pouvez reprendre ce générique en version courte au début de chaque vidéo du module.Cela évite de faire écouter interminablement à chaque vidéo du même module un long générique.

3 outils pour créer un produit attrayant

Si vous souhaitez obtenir des génériques, vous pouvez vous rendre sur le site audiojungle.net. Dans la section musique vous pouvez choisir le type de musique qui vous convient.

Si vous êtes dans un environnement d’entreprise par exemple, vous pouvez sélectionner l’option « corporate » et vous aurez diverses options de classement et vous pourrez écouter les morceaux.

En fonction de l’émotion que souhaitez donner à votre produit, vous pouvez trouver différents styles de musique. Si vous avez un produit pour motiver et un autre pour détendre, vous n’aurez pas du tout la même ambiance musicale.

La première ambiance musicale que vous avez mis au début, doit être le sentiment global du reste du programme.

Acquérir le droit d’utiliser la musique que vous avez sélectionné sur audiojungle.com vous coûtera seulement quelques euros. Vous ne pouvez pas revendre la musique sélectionnée, mais vous pouvez l’utiliser autant de fois que vous le souhaitez dans vos programmes. C’est un investissement non négligeable par rapport au tarif d’une composition de musique spécifique pour un programme.

Un autre site que je vous recommande vivement est videohive.net. Sur ce site on retrouve des génériques et d’autres types de vidéos dont certaines où vous pouvez intégrer votre logo pour en faire un générique pour une formation ou une introduction d’une vidéo de vente. Ne choisissez pas des contenus qui durent trop longtemps juste pour le plaisir et parce qu’il y a plein d’effets spéciaux. Faites plutôt le choix sur un contenu qui reflète l’émotion que vous souhaitez transmettre avec la vidéo.

Sur ce site, vous pouvez intégrer les extraits que vous possédez et la vidéo s’édite toute seule avec le montage. Vous pouvez acheter le générique pour environ 20 euros et l’audio pour une dizaine d’euros. Vous avez la possibilité d’utiliser une moitié du contenu choisi par exemple pour votre introduction et l’autre moitié pour faire votre conclusion : cela vous évite d’acheter deux génériques.

Une dernière ressource qui permet de compléter ce que vous allez avoir besoin pour présenter vos documents est le site flickr.com. C’est un des plus gros sites de partage de photos dans le monde.

Vous pouvez utiliser ces illustrations gratuitement à condition que la personne ait activé l’autorisation de partage de droits : vous pouvez sélectionner cette option dans les critères de recherche. En général, vous devez citer le nom de l’auteur de la photo : vous pouvez le mettre dans le générique ou dans les crédits à la fin de votre contenu, sans avoir besoin de le contacter.

Ne faites pas l’erreur d’utiliser du contenu commercial car cela signifie que vous pourrez revendre la photo, alors que vous souhaitez seulement l’intégrer à la jaquette de votre DVD, au fond de votre site Internet…

C’est une astuce qui vous permet de trouver des illustrations à bon compte car les personnes les ont mis en ligne pour les utiliser à condition de citer leur nom.

Comment choisir l’offre de lancement de votre produit

C

Nous allons voir ensemble comment vous préparer à votre premier Lancement Orchestré sur votre blog.

Comment choisir l’offre à proposer

Il existe deux façons d’opérer un lancement sur votre liste d’abonnés ou sur les lecteurs de votre blog. Ce sont deux conceptions diamétralement opposées.

Le lancement mécanique revient à  dire « J’ai choisi ce produit, je désire en parler et je vais donc le présenter et donner envie aux clients de l’acheter ». Vous commencez par choisir votre produit, par exemple un cours pour se relaxer lorsque les gens sont stressés au travail. Ensuite, il va falloir le décrire pour que les gens soient tentés de l’acheter. 

C’est une première option que vous devez choisir, en particulier si le produit n’est pas le vôtre mais que vous l’achetez pour le revendre comme un commerçant traditionnel.

Le lancement organique d’autre part, convient surtout si vous créez votre propre produit une fois que vous avez déterminé quel est le besoin de votre audience existante. En fait, c’est comme  si vous disiez « J’ai créé ce produit pour répondre à leur besoin ». 

L’avantage est énorme parce qu’au moment de préparer le lancement, vous avez déjà des abonnés et ces personnes sont les meilleurs acheteurs potentiels. Si vous parvenez à coller exactement sur ce que ces gens recherchent, vous réussirez bien mieux à leur vendre votre produit. 

Le second avantage est de générer de la bienveillance sur le marché. En effet, trouver quelqu’un qui écoute les avis des clients est relativement rare et provoque immédiatement de l’intérêt chez les lecteurs.

Les produits récurrents

Un produit récurrent est un produit qui vous permet de débiter chaque mois un certain montant à vos clients en échange d’une nouvelle livraison, d’un nouveau module etc. C’est un abonnement.

Le produit récurrent apporte deux avantages.

D’abord, cela apporte au client de la valeur de façon prolongée. En effet, cet aspect est particulièrement important pour un produit pédagogique car la motivation doit rester essentielle. Si un client reçoit d’un seul coup trente DVD, il est fort probable qu’il n’arrive jamais au bout de ces DVD en sept mois, tout seul et en restant motivé. Par contre, si vous transmettez au fur et à mesure le contenu du cours, chacun peut le suivre à son rythme.

Ensuite, cela permet de donner une stabilité à l’entreprise. Faire un « gros coup », réaliser un carton et recevoir la totalité de l’argent à un moment précis aura pour conséquence que plus rien ne rentrera durant les mois suivants. Vous posséderez donc une entreprise avec un revenu instable. Avec le produit récurrent, vous construisez une ressource solide puisque vous connaissez votre nombre d’abonnés qui chaque mois verseront leur montant mensuel.

Toutefois, il existe un petit problème avec les produits récurrents. Au bout d’un certain temps, certaines personnes se désabonnent. En moyenne, les abonnés restent six mois mais certains sont là depuis le tout début et continuent, vous ne pouvez donc pas recycler quelque chose que vous avez déjà proposé. Il va falloir proposer du contenu nouveau en permanence. 

J’ai édité un DVD mensuel pendant plus de deux ans et au bout d’un moment la lassitude s’installe et la motivation n’est plus la même. Il existe une solution que je vous recommande : la « micro-continuité ». Au lieu d’avoir une continuité où le client s’abonne pour une éternité, vous proposez un produit récurrent mais avec une date de début et de fin. 

Par exemple, vous prévenez le client que le cours dure sept mois au bout desquels il obtiendra son diplôme. Le client restera plus facilement jusqu’à la fin s’il sait quand le cours se termine. 

D’autre part, vous trouverez également un intérêt à la « micro-continuité » puisque vous ne créerez qu’une fois le produit et vous pourrez l’améliorer pour les nouveaux clients.

Les avantages des Webinars : en quoi est-ce une excellente solution pour créer vos produits ?

L

Les Webinars et les Webconférences sont un excellent moyen de créer des produits car vous pouvez créer vos produits de formation en vidéo, que ce soit le produit principal que vous allez vendre ou le produit bonus que vous allez offrir en plus.

Si vous vendez un service, vous pouvez quand même donner de l’information en complément de votre service pour aider à comprendre ce que vous faites, pour aider à comprendre comment tirer un maximum de ce service et vous présenter et cela sous forme de Webinar.

L’avantage de créer des produits avec le Webinar est que cela permet :

  • D’avoir des retours en direct. Vous aurez des questions au fur et à mesure de votre présentation et donc cela vous offre l’opportunité de compléter vos explications ce qui par extension ajoute de la valeur au produit fini.
  • D’improviser. Ce n’est pas conseillé quand vous débutez et ça ne l’est toujours pas après. Il est possible d’improviser en Webinar mais ce n’est pas pour ça qu’il faut le faire. Si vous le faites, votre contenu ne sera pas assez concret. Improvisez donc sur des points supplémentaires, pas sur le tout.
  • D’ajouter de la valeur car des exercices sont possibles. Vous pouvez enregistrer votre Webinar mais alors il vous faut être très cohérent entre ce qu’il se passe sur le direct et ce qu’il se passe sur l’enregistrement. Faites donc attention à la cohérence de votre Webinar.
  • D’avoir un enregistrement. Cela vous permet d’enregistrer ce que vous êtes en train de faire au fur et à mesure et si vous le faites, alors vous avez un produit fini mais pour cela il faut être très attentif à la cohérence, encore une fois.

Pour aller plus loin ne manquez pas de lire également les articles Webinars et webconférences : énergie, vous d’abord et Une astuce pour éviter les gaffes lors d’un Webinar

En quoi votre produit va transformer la vie de votre client ?

E

Quelle est la transformation dans la vie de la personne qui va suivre notre conseil ou utiliser notre produit ? C’est ce que vous devez absolument définir et mettre en avant lorsque vous rédigez la promesse de votre produit phare.

Moi, par exemple, à une époque j’étais un grand timide et ceux qui ont suivi mes sites de conseils amoureux le savent, je n’étais pas la personne qui parle facilement comme aujourd’hui. 

Est-ce que la transformation dans ma vie a été d’améliorer ma communication et de placer correctement ma voix ? Oui et non. 

Une des choses que j’ai apprises en passant de la timidité à être capable de m’exprimer c’est que face à un interlocuteur, il faut avoir une voix qui porte. Apprendre à faire cela a changé ma vie. Lorsque j’ai commencé à oser parler aux filles, elles écoutaient ce que je disais et cela augmentait mes chances d’obtenir un rendez-vous.

Toutefois, la vraie transformation dans ma vie en tant que célibataire n’a pas été de savoir placer ma voix mais de trouver la personne avec qui passer ma vie. 

Pour d’autres personnes, la transformation peut être de fasciner un auditoire et de réussir à vendre durant un séminaire, captiver une audience et vendre facilement un atelier. La transformation peut être également d’obtenir des ovations et une augmentation de la part de votre patron ou  devenir le porte-parole de votre entreprise.

Par rapport à la promesse de votre produit phare, une fois que vous avez atteint environ deux-cent clients, les gens vont vous envoyer pas mal de commentaires, vous donner des témoignages et vous allez pouvoir sonder à nouveau ces clients pour savoir s’ils ont besoin d’autre chose. 

Le produit d’approfondissement

Par exemple, quand j’ai organisé ma formation Séduire le Client, formation marketing très complète, j’ai sorti ensuite des formations d’approfondissement durant deux ans. C’est une formation qui coûte plus ou moins le même tarif et le thème est un sujet dont j’ai parlé dans Séduire le Client mais sur lequel les clients ont demandé à en savoir plus.

Pour vos produits d’approfondissement, il existe une astuce de prix que je vous recommande. Lorsque vous avez créé le produit phare, vous avez mis un prix en place. Admettons que ce prix soit de mille euros, vous devrez placer vos produits d’approfondissement à peu près au même niveau. Vous devez essayer de jauger si ces produits vont toucher le même volume de personnes. Si le deuxième produit n’a pas le même potentiel de vente que le premier, il faut augmenter le tarif. En effet, si les clients sont moins nombreux et que le produit est spécialisé, ils seront prêts à payer plus cher et vous pourrez le rentabiliser. Au niveau du format, vous présenterez ce produit de façon à lui donner de la valeur.

Vous pouvez sortir autant de produits d’approfondissement que vous voulez.

Comment créer un contenu crédible pour votre produit

C

Le contenant (le contexte) et le contenu (l’information en tant que telle) sont deux termes différents. Dans cet article, nous allons nous intéresser au contenu qui est l’outil qui vous permettra de vendre votre produit. Pour créer un contenu attrayant pour votre produit il y a des voies fondamentales.

Il y a deux types d’experts, l’expert reporteur et l’expert qui a les résultats. Dans les deux cas, vous êtes invités à fournir l’information à vos clients. Soit vous êtes l’expert et vous présentez votre produit/service aux prospects. Soit vous faites appel à des experts qui sont capables de donner de la valeur ajoutée aux prospects.

Personnellement, pour promouvoir votre produit d’information, je vous recommande, même si vous êtes l’expert et si vous maîtrisez parfaitement ce que vous enseignez, d’avoir recours à des références et à des personnes qui ont réfléchi au sujet et travaillent dans le secteur. Je vous invite à mettre en place ces références pour deux raisons :

Donnez de la valeur à votre contenu

La première raison est inspirée d’Eben Pagan, un marketeur américain et consultant en marketing : quand vous citez une référence sur votre secteur vous donnez plus de crédibilité à votre contenu.

Un exemple concret, à l’instant, j’ai cité le nom d’Eben Pagan ainsi que sa présentation et sa position sur le marché. Le présenter très brièvement est une façon de donner de la valeur à la personne que j’ai cité. Par conséquent, comme ma référence a de la valeur et de la crédibilité elle donnera plus de valeur et d’importance au contenu que j’ai proposé. 

Pour résumer le concept que vous proposez à vos clients et lui donner de la valeur, pensez à citer des références sur votre secteur dans votre texte de description notamment. Il est important d’utiliser une citation d’un autre expert ou une personne connue sur votre marché. Deux façons sont possibles afin d’aborder cette stratégie :

  1. Vous créez votre propre contenu et vous citez des noms d’autres experts et des références sur le marché pour complémenter votre description du produit ou du concept. Cela est possible en introduisant des citations, proposant un bonus de formation ou en invitant des experts et les interviewer.           
  2. Vous créez entièrement un contenu en se basant sur les interventions de ces personnes en question. Si vous n’êtes pas l’expert sur le sujet, il est possible de contacter des personnes qui sont capables d’expliquer l’idée.

Présentez votre argument en premier

Par contre, je vous déconseille de citer et discuter des sources d’informations qui sont en désaccord avec ce que vous dites dans la description de votre produit. Evitez d’évoquer des personnes qui s’opposent à votre produit ou des citations qui contredisent votre contenu. Si jamais vous devez discuter votre produit d’information d’un point de vue adverse, il est indispensable de respecter deux instructions :

  • Ne citez pas des noms pour éviter des problèmes sur le plan légal d’une part. D’autre part, cela permet d’avoir une discussion professionnelle.
  • Discutez les idées et présentez votre argument en premier. En tant qu’être humain, par défaut, nous sommes plus sensibles à ce que nous apprenons en premier. Cela est prouvé suite à des études faites sur la psychologie sociale.

Avant d’amener des intervenants pour enrichir votre contenu, pensez à discuter vos arguments en premier lieu avant de discuter d’autres points de vue. 

2 étapes incontournables pour vendre votre produit en ligne

2

Afin de vendre votre produit/service sur Internet, vous devez le classer dans une catégorie bien définie et lui attribuer un titre potentiel. Cette étape vous aidera à mettre en valeur votre produit.

Dans quelle catégorie rentre votre produit ?

Prenons l’exemple d’un feutre comme étant le produit tangible à vendre. 

En premier lieu, il est recommandé de déterminer dans laquelle (lesquelles) de ces 9 catégories rentre le feutre :

  1. Santé et bien-être : certains types de feutres peuvent rentrer dans cette catégorie. Pour des feutres sans solvants organiques ou qu’on peut utiliser pendant des heures sans risquer d’avoir des produits chimiques sur les doigts ;
  2. Gagner davantage d’argent : c’est un angle possible. Ce feutre permettra à vos clients d’économiser de l’argent, identiquement au principe de la pile alcaline par rapport à la pile saline. Si le client achète une seule fois le produit, même s’il coûte plus cher, avec une durée de vie de six feutres normaux, il économisera de l’argent ;    
  3. Réussite professionnelle : en faisant des séminaires ou des formations de management ce feutre peut contribuer à la réussite professionnelle ;
  4. Relations amoureuses et sexuelles : votre produit ne peut pas présenter une solution pour les prospects intéressés par cette catégorie ;
  5. Développement  personnel et valorisation de soi : il est possible de créer un rapport entre votre produit et cette catégorie. Ce feutre est utile pour faire des présentations. En ayant un feutre avec un pouvoir couvrant et régulier, vous ne serez pas embarrassé devant votre public.  Il est essentiel de mettre en avant les avantages de ce feutre : des formateurs connus à l’international ont fait confiance à ce feutre parce qu’il a une durée de vie exceptionnelle ;       
  6. Créer ou développer une entreprise : votre produit présente un outil pour le développement de certaines entreprises. Par conséquent, vous pouvez proposer le feutre à des entreprises qui font des formations où elles ont besoin de présenter des diagrammes sur un paperboard ;  
  7. Animaux de compagnie et les jardins : naturellement, le feutre n’est pas un produit destiné aux jardiniers ou aux amateurs d’animaux ;
  8. Le voyage : aucun rapport ne pourra être établi entre le voyage et le feutre ;
  9. La beauté : le feutre ne permettra pas à mes clients de devenir plus beau.

En adoptant cette technique, vous serez capable de classer n’importe quel produit dans une des neuf catégories possibles.

Créer votre produit d’information

L’étape suivante consiste à déterminer le produit d’information à vendre. Ce dernier donnera envie plus tard à vos prospects d’acheter votre produit/service. Cela est possible pour un produit physique ou un service. 

Si vous vendez déjà un produit d’information, pensez à adapter le titre de telle façon qu’il rentre dans une des catégories.

Comment économiser de l’argent ?

Vous pouvez avoir un produit d’information qui explique à vos prospects, comment le feutre leur permettra d’économiser de l’argent. 

Votre produit d’information par exemple peut être : les sept façons qui vous permettront d’économiser la moitié du budget dédié aux formations. Evidemment, parmi les sept façons il y aura :

  • Achetez des feutres qui coûtent moins chers ;
  • Commandez les feutres en gros ;
  • Optez pour des feutres de bonne qualité et avec une longue durée de vie.

Au final, une fois que le prospect suit les sept conseils, il se trouve convaincu par votre produit.

Comment réussir sa vie professionnelle ?

Le message que vous devez transmettre à travers votre produit est que la réussite professionnelle passe par un feutre. 

Pour un formateur ou un manager par exemple, votre produit d’information pourrait être : des outils qui feront de vous un formateur respecté. 

Bien entendu, parmi ces outils, vous devez mentionner qu’il est indispensable d’avoir un feutre de bonne qualité afin de marquer les esprits. 

Il est possible également  de mentionner qu’en ayant un feutre avec une écriture claire, la présentation sera plus lisible pour les participants installés au fond de la salle et par conséquent il réussira à garder leur attention plus longtemps.   

Comment votre produit contribue à la valorisation de soi ?

Pour mettre en avant le rôle de votre feutre dans la valorisation de soi, le produit d’information peut être : des méthodes pour donner plus de valeur à votre formation aux yeux de vos élèves ou des méthodes pour inspirer davantage les équipes que vous coachez. Parmi ces méthodes, vous allez sans nulle doute, citez votre produit : le feutre.

Comment votre produit servira au développement d’une entreprise ?

Votre produit de formation peut-être tout simplement : comment faire une présentation d’un business plan qui marque les esprits. Le produit proposé, le feutre, présentera l’outil incontournable pour réussir cette présentation.

La création d’un produit d’information est une étape indispensable dans le processus de vente. Il incitera les prospects à acheter votre produit/service.

Comment vendre plus cher vos produits ?

C

Le commerce électronique est une excellente opportunité pour développer votre activité en ligne et promouvoir vos produits/services. Cette alternative vous offre la possibilité d’élargir votre cercle de prospection et de toucher plus de clients potentiels. Mais, il arrive souvent que vos clients trouvent vos produits/services très chers. Par conséquent, vous pensez à des hypothèses pour localiser la défaillance : s’agit-il d’un mauvais ciblage ou bien c’est la crise financière qui a touché tous les secteurs ?

En effet, j’ai vécu il y a quelques années une expérience que je juge étrange. J’avais proposé à mes clients un programme de coaching complet et très riche d’une durée de six mois.  

J’ai exploité tous les moyens de communication pour des résultats optimaux : des séminaires, un DVD chaque mois, du coaching téléphonique et par e-mail, des rencontres et des web-conférences. 

J’ai proposé ce programme à un tarif imbattable et j’ai détaillé sur mon site l’offre, en mentionnant la vraie valeur du service proposé auprès des concurrents. 

Mon objectif était principalement d’attirer l’attention de mes clients sur une opportunité d’économiser de l’argent en achetant un programme de coaching complet au lieu de l’acheter huit fois plus cher en détail chez des concurrents. 

Ainsi, je provoque le déclenchement de l’action et je pousse mes clients à prendre l’initiative de s’inscrire à mon programme de coaching. Contrairement à mes attentes, un de mes concurrents a publié sur un blog très connu que je propose un programme de coaching avec un prix très élevé et surestimé.  

Le plus intéressant dans cette histoire c’est qu’il y avait une personne intéressée par ma formation et prête à payer le prix mentionné sur l’article. Ce client est venu vers moi après une conférence pour me demander des détails concernant mon programme de coaching et surtout la valeur ajoutée au bout de six mois.  

Ce vécu, m’a permis de réaliser qu’il y a des clients qui sont prêts à payer très cher pour un produit ou un service qui répond à leurs intérêts. En effet, lorsqu’un client achète un produit coûteux, il le fait pour sa qualité et sa valeur. Il existe des personnes qui sont capables de payer cher pour changer leur vie et atteindre un objectif.  

Pour cela, il est important de justifier le prix élevé de votre offre, soit vous considérez que votre produit a une forte valeur ajoutée ou il est rare. Ainsi, vous allez découvrir qu’il existe une catégorie de clients qui préfère acheter un produit qui coûte cher mais efficace qu’un produit à bas prix mais sans valeur ajoutée.

Bien entendu, il est primordial de se focaliser alors sur une cible aisée. Les personnes qui peuvent payer pour bénéficier de votre service/produit, sont vos prospects. C’est inutile de proposer une offre à des personnes qui n’ont pas les moyens pour payer le produit en question.

Evidemment, un produit qui coûte cher, doit garantir des résultats irréprochables à vos clients. Assurez-vous que votre produit leur apportera une entière satisfaction. Certes il y a des prospects qui sont prêts à payer cher pour un produit ou bénéficier d’un accompagnement personnalisé, mais ils se fixent la barre d’attente très haute.  

Le principe consiste à ne plus penser d’une manière traditionnelle en se focalisant sur la concurrence ou le coût de revient mais plutôt à inverser la démarche.

Ce qui compte vraiment, c’est la qualité de votre produit et sa pertinence. Il est très important de présenter un produit innovant et qui apporte de la valeur ajoutée.  

Une stratégie de marketing bien étudiée vous servira pour mettre en avant les points forts de votre produit. A titre d’exemple, un site Web débutant pour la promotion de votre activité affecte votre image de marque contrairement à un site professionnel bien soigné, qui pourrait attirer des clients aisés.  

Pour conclure, une clientèle bien ciblée vous permettra de vendre vos produits plus chers. Il suffit de mettre en avant les caractéristiques de votre produit/service et assurer une très haute qualité pour répondre aux attentes de vos clients. Une catégorie de personnes est prête à dépenser de l’argent pour acheter un produit si elle est convaincue par sa qualité. Par conviction, ce type de clientèle croit que la performance d’un produit suit obligatoirement le prix : plus le produit est cher, plus il est de haute qualité.

Créer votre produit d’information pour le vendre sur Internet

C

Nous allons définir quel est votre contexte. Pour cela, nous allons effectuer des exercices.

Pour le premier exercice, vous vous êtes simplement présenté à un partenaire. Cet exercice ne met personne en danger et est relativement simple. Vous parlez dans cet exercice d’un des sujets que vous maitrisez le mieux et qui vous passionne le plus, à savoir vous-même. Ce premier exercice est donc innocent. Il est facile, sans risque et permet juste de comprendre la méthode qui va vous permettre de réaliser les exercices suivants.

Ensuite, à la mesure que vous avancez dans la formation, vous ferez d’autres exercices sur lesquels vous allez peut-être parler d’un sujet avec lequel vous êtes moins à l’aise mais par contre vous en connaîtrez déjà la structure. Cet exercice sera donc inoffensif.

Une fois que vous avez fait un exercice sur lequel vous avez appris et qui vous a fait avancer, vous allez pouvoir effectuer des exercices où le contexte changera peut-être un peu mais très légèrement. Par exemple être en groupes de trois au lieu d’être en groupes de deux. Le temps de réflexion sera donc plus intense. Cet exercice va pouvoir être intéressant car il sera lié directement au contenu recherché. 

Ces deux premiers exercices donnés dans mon produit d’information sont des exercices qui sont en fait juste des exercices d’apprentissage de la méthode d’apprentissage. Ensuite, nous rentrons sur les exercices permettant d’apprendre le contenu que vous êtes venus chercher. Enfin, vous allez pouvoir arriver sur des exercices où vous allez travailler plus en profondeur et réfléchir à comment avancer. Comment attirer les clients, comment donner plus de valeur à vos produits et vos services, que pourriez-vous vendre plus tard…Vous allez pouvoir créer une vision plus grande de ce que vous allez pouvoir réaliser plus tard. C’est là que vient le quatrième exercice. Ce quatrième exercice est introspectif. 

Voici le modèle pour les 4 types d’exercices : 

  • Innocent.
  • Inoffensif.
  • Intéressant.
  • Introspectif.

Quand vous allez créer votre produit final, vous allez devoir avoir vos exercices définis dans cet ordre là. Quel est le premier pas facile que vous pouvez donner à votre client ? Ensuite, quel est le second pas que vous allez pouvoir lui proposer pour le faire avancer dans la bonne direction ? Vient ensuite l’exercice d’introspection, soit la dimension de développement pour le client qui va consulter votre produit.

Une question toute simple : qu’est-ce qu’un produit d’information ?

Je ne vais pas définir le produit d’information aujourd’hui en fonction de son format. Je vais plutôt me concentrer sur l’objectif de ce produit. 

Un produit d’information est une manière de condenser un message sous un format qui sera reproductible et qu’on pourra vendre à volonté. C’est la définition sur laquelle nous allons nous baser aujourd’hui. 

Votre objectif est de prendre le message (qui peut-être une connaissance ou juste un message de divertissement) et de le mettre sous un format. Si vous ne savez pas le faire, ce n’est alors pas encore le produit d’information. 

Admettons que vous présentiez un séminaire. Ce serait un produit d’information à la condition qu’il puisse être enseigné à nouveau par la suite à d’autres personnes, possiblement même par quelqu’un d’autre. Donc, vous avez créé un fil conducteur, fil conducteur qui me permet à moi de présenter le séminaire mais il permettrait à quelqu’un d’autre qui aurait suivi le séminaire de présenter à nouveau.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */