Etiquetteclientèle

Pourquoi avoir un moniteur lorsqu’on se lance ?

P

Dans cet article, je partage avec vous un conseil très important : se lancer sans parachute, oui ! Sans moniteur, non !

Rien ne vaut mieux qu’un exemple concret pour mieux comprendre. Gabriel est un entrepreneur et propriétaire d’une école de parachutisme qui fait face à un problème. En effet, sa liste de clients contient les coordonnées de personnes qui ont offert des sauts en parachute à des amis ou membres de la famille. Concrètement, il n’a pas un contact direct avec les personnes intéressées par son activité.

Le problème, c’est que quand vous voulez développer une entreprise, il est primordial de mettre en place un système où les clients satisfaits peuvent partager leurs expériences avec d’autres clients potentiels. Si vous voulez créer ce lien, il est indispensable d’avoir les coordonnées de vos clients satisfaits.

Je vous propose un conseil simple qui vous permettra de résoudre ce problème. Si vous ne pouvez pas récupérer les coordonnées des clients intéressés par votre produit/service (parce qu’il était offert en tant que cadeau par une autre personne), il suffit de créer un contenu en relation avec ce que vous proposez. 

En l’occurrence, filmer les sauts en parachute ou prendre des photos. Par la suite, vous partagez ce contenu avec vos clients en échange des emails. C’est ainsi que vous créez votre base de données de clients. Il est possible également de mettre en place des offres de parrainage en créant un package de recommandation. Par exemple, si le client ramène deux autres personnes pour faire un saut en parachute, son deuxième saut sera offert gratuitement pour créer l’effet boule de neige. Il suffit de créer votre machine à vendre et exploiter tous les outils possibles pour satisfaire les clients et les fidéliser.

Personnellement, j’exerce le métier de formateur en marketing et je remarque que la plupart des entrepreneurs veulent souvent apprendre par eux même et inventer des stratégies et des techniques (ils ont un peu le syndrome de l’autodidacte). Quand vous êtes un autodidacte, vous avez tendance à insister pour dépasser votre moniteur et sauter sans parachute.

Sauter sans parachute est une expérience qui peut avoir certains avantages. Parmi ces avantages, c’est d’être capable de gérer des situations compliquées tout seul et surmonter les situations difficiles auxquelles vous faites face. Si vous voulez également lancer votre projet, à un moment donné il est crucial, de sauter et franchir le pas même sans parachute. Par contre, sauter sans votre moniteur est une décision irréfléchie. En tant que coach, j’ai remarqué que les entrepreneurs, impressionnés par des idées ou des techniques, ont tendance à les appliquer avant d’acheter la formation et d’apprendre à le faire.

En se lançant dans un nouveau projet sans avoir suffisamment de connaissances et en négligeant le rôle de moniteur, vous suivez sans doute la stratégie de l’échec. Au démarrage, il est indispensable d’être accompagné par un moniteur qui a déjà vécu votre expérience pour économiser beaucoup de frustrations et vous évitez des difficultés.

Je partage avec vous un autre exemple concret d’un entrepreneur qui a réussi à éviter cette erreur. Michael est un entrepreneur dans le monde du spectacle (il gère une école de théâtre et organise des spectacles). Il a constaté une diminution de l’activité à cause des attentats à Paris qui ont fait que les gens évitent d’assister à des spectacles. Mais il a réussi à mettre en place une action corrective intéressante. Il s’est inscrit à notre formation de machine à vendre et il a essayé d’appliquer les différents principes enseignés afin de remplir ces cours de théâtre. Grâce à cette action, il a réussi non seulement à augmenter les inscriptions à son cours de théâtre, mais aussi à fidéliser ses clients. Michal a créé une nouvelle ressource (liste des clients) qui pourra être utile pour des années.

Quand j’avais mon école de danse latine basée à Nantes, j’ai développé ma liste d’emails qui contient les coordonnées de tous les internautes qui s’inscrivent pour des cours d’essai. Par conséquent, j’ai créé une liste importante qui m’a permis de promouvoir les différents événements que j’ai organisés par la suite.  

Si aujourd’hui vous lancez votre activité et vous voulez la développer, il est crucial d’avoir un moniteur.

Quand vous remarquez un changement sur votre marché, il est primordial d’avoir la réactivité nécessaire qui vous permettra d’avoir une longueur d’avance. 

4 types de vidéos pour vous faire connaître

4

Je vais aborder aujourd’hui un principe très important si vous choisissez d’utiliser la vidéo pour faire connaître votre entreprise, votre produit ou votre marque personnelle.

Ce principe vous aidera à mieux structurer les vidéos que vous allez créer, à choisir quel type de vidéo vous voulez et à avoir plus de personnes qui les regardent et achètent vos produits et services.

Lorsque j’ai commencé à obtenir d’énormes résultats avec mes vidéos, c’est-à-dire quand j’ai lancé ma chaîne Youtube de conseils amoureux pour hommes célibataires, j’ai découvert qu’il existait en fait quatre types de vidéos. La plupart des gens mélangent les différents types, c’est pourquoi ils ont des difficultés car certaines vidéos ne fonctionnent pas du tout pour se faire connaître. Vous pouvez créer énormément de contenu mais ne jamais avoir personne qui les regarde, ce qui peut être extrêmement frustrant.

Si vous voulez que quelqu’un devienne un client fidèle, que votre entreprise soit prospère, il faut que le prospect  franchisse quatre étapes.

Ces étapes constituent la méthode TACF, c’est-à-dire :

  1. Trafic : Les gens vous découvrent, à ce stade ils ne savent pas si ce que vous proposez est pour eux ou pas.
  2. Audience : Ce sont les gens qui vous ont donné la permission de les recontacter et de leur en dire plus sur ce que vous proposez. Ils sont donc des prospects ou clients potentiels.
  3. Clientèle : Il s’agit de convertir les prospects en acheteurs, que la relation se renforce.
  4. Fidélisation 

Ce modèle TACF s’applique également aux vidéos. Lorsque vous créez les vidéos à mettre en ligne, il existe une différence énorme entre celles de trafic et celles pour entretenir votre audience. 

Par exemple, la plupart de celles que j’ai publiées sur ma chaîne Youtube (environ mille jusqu’à maintenant) ne sont pas faites pour attirer de nouvelles personnes mais pour celles abonnées à ma newsletter afin de leur apporter de la valeur et qu’elles soient toujours là au moment où je propose mes produits ou services. Donc, mes vidéos sont destinées à ceux qui me connaissent déjà, c’est pourquoi elles ne génèrent pas autant de vues que celles de Norman ou Cyprien.

La plupart des entrepreneurs commettent l’erreur de créer des vidéos du deuxième type en espérant obtenir beaucoup de visiteurs comme s’il s’agissait de celles du premier type.

Les vidéos du type trois sont celles que vous faites pour convertir votre audience en acheteurs. En général, elles ne sont pas accessibles publiquement sur Internet car il ne faut pas espérer que des gens vont acheter directement après avoir visionné une vidéo sur Youtube. Elles sont privées ou non répertoriées et se trouvent sur votre site Web. Les gens doivent déjà être inscrits à votre newsletter ou participer à un Lancement Orchestré pour les voir. Ce sont en fait les vidéos qui présentent votre produit ou des vidéos de vente. La vidéo de vente peut être vue par énormément de personnes mais ce ne sont que des gens qui sont déjà dans la confidence, qui savent que vous avez quelque chose à proposer et qui regardent la vidéo pour acheter. Il faut que les internautes vous connaissent déjà pour vouloir regarder une de vos vidéos de type trois.

Enfin, le type quatre comprend les vidéos de formation, soit celles qui correspondent à votre produit ou service, soit les bonus que vous offrez à vos clients pour qu’ils aient les informations nécessaires pour utiliser votre produit. Ce type est réservé exclusivement à ceux qui vous ont payés.

Si vous voulez être découvert par beaucoup de monde, les trois derniers types de vidéos ne servent à rien. Vous devez produire des vidéos qui génèrent du trafic. J’ai récemment eu une longue conversation avec David Laroche à propos du nombre de vues de mes vidéos. Il m’a rappelé que mes vidéos étant pour mon audience, elles ne convenaient pas à ceux qui ne me connaissent pas et que si je veux, par la suite, développer ma chaîne pour attirer du monde, je devrai créer un type de vidéo qui n’existe pas actuellement. La chaîne va évoluer, je vais continuer à proposer des vidéos pour mon public mais aussi d’autres pour les personnes qui se cherchent, qui se demandent comment devenir entrepreneur.

Pour vous faire connaître sur Internet, il est donc essentiel que vous fassiez bien la différence entre ces quatre types de vidéos. Mais, c’est également très important que vous possédiez déjà une séquence de vente à proposer aux personnes qui auront vu les vidéos de trafic. 

Vous devez commencer par l’essentiel, votre priorité est de vendre un produit ou un service. En premier lieu, vous devez posséder un produit qui fidélise les clients puis créer la séquence qui convertira les prospects en acheteurs. Ensuite, vous devez avoir le meilleur système de capture pour que votre trafic se transforme en clientèle et enfin aller chercher le maximum de trafic possible. Si vous obtenez un million de vues supplémentaires, vous aurez déjà assuré vos arrières.

La méthode consiste donc à commencer par la fin et à terminer par les vidéos qui généreront du trafic.

Comment offrir un packaging impeccable et une expérience client inoubliable

C

Vous avez peut-être déjà entendu ce fameux dicton « On ne devrait pas juger un livre à sa couverture », malheureusement c’est ce que les personnes font quand elles vont dans une bibliothèque.

Quel que soit votre produit ou service, la couverture, qui est la première présentation faite au prospect, est extrêmement importante pour la valeur perçue au moment de l’achat.

L’histoire que vous allez raconter de votre produit, le voyage que vous allez faire vivre à votre prospect à travers cette histoire, va également énormément compter dans la valeur perçue.

Le packaging de votre produit ou service représente 80 % de la valeur perçue au moment de l’achat. Après l’achat, après avoir utilisé le produit, la qualité sera importante à ce moment-là, mais pour la vente c’est le packaging qui va représenter la valeur perçue.

Souvenez-vous que 99.9 % des personnes vivent une vie ennuyeuse, ont un train-train quotidien « métro, boulot, dodo » ou encore pire, quand ils n’ont pas de travail c’est « canapé, dodo ».

Si votre produit et votre packaging racontent au client une histoire attrayante qui le distrait de sa vie morne et morose, il sera captivé.

Voici l’exemple de la boutique Lefèvre-Utile qui est une biscuiterie : 

À partir du moment où ils ont eu du succès, ils ont étendu leurs locaux pour une boutique plus vaste, plus haute que la normale, en voulant reproduire ce que l’on trouve dans les boutiques de luxe qui ont toujours beaucoup d’espace. La décoration faisait un effet raffiné : faite de moulures, de lustres et de boiseries murales.

Le choix des biscuits était vaste ( boudoirs, Biscuits de Reims, biscuits champagne, petit-fours…) et disposé dans des coupes de cristal sur pieds.

La serveuse prenait les biscuits devant les clients avec des pinces ; pour accentuer cette impression d’un produit de luxe ; et les mettait dans un emballage dont le client peut être fier pour en parler à son entourage.

Toute cette procédure a énormément aidé à une certaine liberté sur les prix et à la renommée de leur marque.

Si vous avez une boutique, les éléments essentiels par rapport à l’expérience du client seront :

  • La décoration,
  • La vitrine,
  • Les uniformes que portent vos employés : la perception que pourrait ressentir un prospect en croisant un de vos employés avec sa tenue,
  • Le script que va débiter vos employés : très important si vous avez du personnel en contact client.

Si vous avez un produit physique, les éléments essentiels seront : l’emballage et les « à-côté » du produit : par exemple une brochure qui accompagne le produit en le décrivant, en le vantant ou qui félicite le client de sa réception du produit. Chaque contact avec le client peut augmenter la valeur perçue du produit.

Si vous avez un produit d’information : des livres, du conseil, des CD… La présentation de vos documents doit être cohérente avec les matériels que vous communiquez à vos clients. La séquence post-achat doit comprendre les contacts que vous allez faire par la suite à votre client pour le conforter dans son achat et vous assurer qu’il utilise bien le produit.

Si vous une entreprise spécialisée dans les services, les deux facteurs qui vont déterminer la perception que l’on a de votre packaging seront :

  • Votre présentation, votre look et l’apparence homogène de votre cabinet ou votre site Internet…
  • Votre langage : le choix des mots est un point très important car cela déterminera le public que vous attirez.

Il y a une différence entre le public que l’on va attirer sur une Newsletter par exemple, quand on vouvoie ou quand on tutoie.

Par ailleurs, il y a une différence entre le type de public que vous allez avoir si dans vos communications vous proposez au client :

  • de régler en plusieurs fois,
  • différents moyens de règlement sur votre site,
  • ou de payer en deux mensualités.

Vous n’aurez pas le même type de client ni la même réaction de la part de votre client.

Il est extrêmement important de bien connaître votre avatar pour savoir son langage et pouvoir utiliser un langage équivalent ou légèrement plus soutenu que le sien.

Dans tous les cas, vous ne direz jamais assez à quel point votre produit est de valeur ou à quel point le packaging est luxueux. Vous devez renforcer dans l’esprit du prospect ou du client la valeur de votre produit ou service en répétant aussi souvent que possible la qualité de ce que vous lui fournissez. Pour cela, pensez à utiliser des adjectifs ou des adverbes : le ressenti sera très différent si dans un texte vous ajoutez quelques adjectifs à des endroits bien choisis.

Comment convertir vos prospects potentiels en clients ?

C

Une fois que vous avez mis en place une stratégie commerciale afin de générer davantage de prospects, élargir votre audience et renforcer votre position sur le marché, vous devez convertir ces prospects en clients. Ceci afin bien entendu de valider vos efforts et de générer des ventes. Cette conversion est basée sur deux éléments essentiels.

  1. L’offre irrésistible

Le premier élément, c’est un principe qui vous permettra de créer une offre irrésistible. 

La conversion d’un prospect potentiel en client n’est pas toujours une action évidente. En effet, il est plus simple de vendre vos produits/services à des clients existants que de convaincre un prospect à effectuer son premier achat. 

Statistiquement, sur l’ensemble des secteurs d’activité que j’ai conseillé, il est onze fois plus facile et moins coûteux de fidéliser un client existant qui a déjà effectué un achat que de convertir un prospect en un client. 

Pour cette raison, l’offre que vous devez proposer pour convertir un prospect potentiel et le convaincre de finaliser son premier achat doit être particulièrement intéressante et avantageuse.

Le principe 8x/2x

Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser le principe 8x/2x. 

Proposer une offre avantageuse ne veut pas nécessairement dire baisser les prix et vendre votre produit/service moins cher que la concurrence. Au contraire, vous pouvez proposer une offre irrésistible et onéreuse par rapport à celle de la concurrence. 

Le principe 8x/2x, consiste à proposer à vos prospects un produit/service qui leur apporte 8 fois la valeur espérée pour 2 fois le prix. 

Par exemple, quand vous êtes au supermarché, vous préférez le format familial d’un produit que le format normal parce que vous payez moins pour une quantité plus généreuse. 

Autrement dit, vous pouvez vendre votre produit/service avec un prix plus cher que la concurrence si le client est convaincu que vous proposez davantage de bénéfices pour lui. Pour apporter 8 fois plus de valeur à vos prospects, vous avez la possibilité d’ajouter de la valeur intangible à vos produit/service :

  • Un service après vente ;
  • La garantie ;
  • Les assurances ;
  • Des conseils aux clients ;
  • Une formation ;
  • Un livret PDF ;
  • Un site avec une communauté de membres.

Plus vous ajoutez des éléments intangibles à votre offre, qui ne vous coûte rien, plus vous augmentez la valeur du premier achat de vos prospects et vous rassurez également vos clients. Ainsi, vous déclenchez plus rapidement la première décision d’achat auprès de vos prospects potentiels.  

  1. Les notes de communication    

Le deuxième point essentiel consiste à choisir correctement les notes de communication. Pour ce faire, pleins de méthodes sont possibles. Vous pouvez proposer un contenu avec des formats différents : audio, vidéo ou écrit…

Si aujourd’hui, j’utilise la vidéo et les articles écrits pour enseigner, c’est parce que je suis convaincu de son efficacité. 

Le contenu sous format vidéo est un mode de communication efficace et recommandé pour générer des ventes. Mais gardez à l’esprit qu’un client qui lit, de manière générale, c’est un client qui a un meilleur potentiel qu’un client qui se contente de regarder une vidéo pendant quelques minutes. 

J’ai découvert le comportement des clients quand j’ai publié mon livre Séduire en cinq secondes. En effet, les personnes qui ont acheté et lu ce livre sont devenus de bien meilleurs clients par la suite. Ces clients sont votre meilleure cible parce que :

  • Ils posent moins de problèmes auprès du service après vente ;   
  • Ils ont un pouvoir d’achat ;
  • Ils ont une meilleure capacité de réflexion ;
  • Ils progressent mieux et investissent davantage pour apprendre.

J’ai découvert que le public qui préfère le contenu écrit est très intéressant. 

Pour cette raison, aujourd’hui, je conseille les entreprises de créer un certain nombre de contenu écrit, par exemple un livret, et l’offrir à leurs clients. Si vous appliquez cette technique, vous remarquerez qu’un client potentiel qui lit votre livret, est un meilleur client. Ce sont des personnes qui ont un niveau intellectuel et aiment lire des livres. Ajoutons à cela qu’ils présentent un levier important dans votre processus de vente. Un proverbe américain dit : 

Les pauvres ont de grandes télés, les riches ont de grandes bibliothèques.

Si vous avez un contenu écrit, comme un livre, vous serez capable d’attirer des clients de meilleure qualité, qui ont l’esprit critique et le pouvoir de réflexion.  

Comment attirer chacune des catégories de clients avec votre produit

C

Les agisseurs forment la troisième catégorie de clients. Quand vous commencez à leur donner une explication compliquée ils vont vous demander ce qu’il faut faire. C’est ce qui les intéresse.

Quand vous faites une webconférence de 8h, les connaisseurs vont aimer votre contenu du début à la fin, les connecteurs seront dans le chat et les agisseurs réalisent leurs activités diverses pendant la webconférence et participent seulement à la fin pour faire les exercices. Chaque catégorie de clients y trouve son compte.

Quand vous vendez vos produits, il est important d’avoir chaque type de clients dans votre audience. Vous devez essayer de communiquer sur chacune de ces trois composantes. Cela sera difficile de transformer un client issu d’une catégorie en client d’une autre catégorie. 

Ce conseil est particulièrement important pour ceux vendant des produits d’information car la tendance est de construire ce produit de la manière dont vous aimez consommer ce type de produit. Le problème de cette technique est qu’elle ne marchera que sur les gens qui sont exactement comme vous et ne saura donc pas toucher un plus large public. 

Ce n’est pas parce que vous n’aimez pas un tel type de contenu (exemple : audio, vidéo) que cela veut dire que c’est le cas de tout le monde. 

Vous devez donc créer votre produit en pensant à un maximum de profils différents, pas en se fiant à ce que vous vous appréciez en tant que consommateur.

Sachez également qu’il est tout à fait possible de créer votre produit autour d’une interface en ligne mais aussi autour d’une rencontre réelle. 

Certains d’entre vous vendent des produits physiques et vous devez donc vous demander comment vos clients pourraient savoir se connecter. Vous pouvez donc créer un événement, le plus commun dans le domaine étant la vente privée, en disant à vos clients les plus fidèles de se retrouver pour tisser des liens. Invitez également si vous le pouvez quelqu’un d’intéressant sur votre marché à votre évènement afin de réussir à se faire déplacer vos clients habitant en province et qui ne se déplaceraient donc pas sans une bonne raison. Il est très facile de faire venir des gens intéressants à vos évènements mais pas en les payant, cela ne marcherait pas. Voilà ce que vous devez faire pour contenter les connecteurs.

Que faire pour contenter les appreneurs/connaisseurs, peu importe le produit vendu ? 

Si par exemple vous vendez une boîte, vous pouvez évidemment intégrer une notice dans la boîte. Vous pouvez également faire des vidéos, des articles. Dans le cas de la boîte pas grand-chose ne peut être fait concernant les consignes d’utilisation de la boîte mais là où vous pouvez attirer les appreneurs c’est en les informant sur la cuisine qu’ils vont pouvoir mettre dans votre boite. Vous pouvez donc avoir une chaîne d’informations en vidéo et/ou en PDF donnant des recettes. Cela apportera de la valeur à votre produit.

Vous devez également savoir que dans votre vie personnelle, vous êtes limités en fonction de la catégorie à laquelle vous appartenez. Si vous êtes un appreneur, vous allez adorer en apprendre sur le marketing et même le faire dans un simple but d’améliorer votre culture générale. 

En effet, beaucoup d’appreneurs souhaitent se lancer mais en arrivent jamais à ce stade car ils ont toujours l’impression qu’il leur reste à apprendre avant de pouvoir démarrer leur activité. 

Si vous êtes un connecteur, ce qui vous freinera dans le lancement de votre activité est que vous aurez l’impression d’avoir de nouvelles personnes à rencontrer avant de pouvoir le faire. Vous pouvez venir à un évènement dans le simple but de faire des connexions mais cela ne sera pas suffisant pour démarrer votre activité. Il faut que vous ayez en vous un peu de chaque catégories pour pouvoir passer à l’action correctement.

Pourquoi et comment définir l’avatar de votre client ?

P

Il est important de faire le portrait robot de votre client avant de démarrer une campagne de marketing. 

L’erreur la plus grave que vous pourriez commettre avec votre campagne marketing serait de vous adresser à votre marché ou si vous avez une liste de clients ou prospects, de vous adresser à votre liste. 

Or, vous devez vous adresser au prospect comme si on s’adressait à lui individuellement. 

C’est ce qui va augmenter le pouvoir de levier et l’efficacité de votre message de vente. 

Quand vous avez une masse qui répond à votre offre c’est parce que chaque personne s’est sentie touchée par ce que vous aviez à proposer. 

Cet individu a un besoin, une passion ou un problème à résoudre qui correspond à votre produit ; il lui semble que vous lui avez communiqué la réponse à son problème ou à sa question. 

Pour mieux comprendre, nous allons imager cette notion d’avatar avec un exemple. Imaginons que vous surveillez les personnes qui rentrent dans votre boutique et qui sont vos meilleurs acheteurs. Vous les regardez et vous prenez une photo mentale. Si votre boutique est en ligne, essayez de déterminer le profil. 

Au bout d’un moment, vous allez remarquer des tendances qui seront plus ou moins marquées suivant les entreprises. Vous allez constater que le client type sera celui qui regroupe le plus de critères présents chez la plupart des personnes. De même, certains critères qui se dégageront et formeront une majorité. 

Quand vous allez définir votre avatar, vous vous adresserez à votre client type comme s’il regroupait ces différentes caractéristiques. 

L’avantage de procéder ainsi est que si vous avez 80 % de bons critères concernant la description de votre prospect et que vous vous adressez à lui en rédigeant votre message marketing, vous réaliserez plus de conversions de vente. 

Voici un exemple sur une activité concrète. SUpposons que vous avez une activité de services ou de consulting. Vous faites un sondage basé sur vos meilleurs clients et vous voyez que : 

  • 80 % sont des hommes, 
  • 70 % pratiquent un sport, 
  • 70 % sont des cadres supérieurs, 
  • 82 % n’ont pas d’enfant, 
  • 60 % ont fait des études supérieures. 

En fonction de ces critères démographiques, vous réaliserez beaucoup de profit et votre entreprise se développera plus rapidement si vous arrangez votre marketing pour qu’il soit adressé à ce public masculin en priorité. 

Au lieu d’essayer de faire rattraper la proportion de femmes et d’avoir un produit qui soit mixte, si vous orientez votre produit pour les hommes, vous allez éloigner une partie de vos 20 % de clientes femmes, mais vous allez augmenter en conséquence le nombre concret et absolu d’hommes qui achèteront votre produit. 

Tout simplement en changeant votre marketing en fonction de ce critère, au lieu d’avoir 80 hommes pour 20 femmes, vous aurez peut-être par la suite 160 hommes pour 10 femmes. 

Vous aurez presque doublé le volume total de vos ventes. 

Quelles sont les critères qui doivent être définis chez votre client idéal ?

L’avatar du client c’est sa liste de caractéristiques. 

On cherche la convergence entre tous les cercles qui représentent chaque caractéristique afin de viser le « centre » de tous ces cercles et de s’adresser à cette personne. 

Pour reprendre l’exemple précédent, on s’adressera à un homme qui pratique du sport, qui a fait des études supérieures, qui est cadre supérieur et qui n’a pas d’enfant. 

Cela va vous aider à cibler son Cadre de Référence. 

On s’adresse à cet avatar et on l’enrichit de nouvelles informations reçues à chaque vente. Vous affinez votre perception de votre clientèle à chaque vente en observant qui vous avez réellement en face de vous. 

L’avatar est ce qui vous permet de créer votre message marketing à l’image d’une conversation face-à-face avec le client. Le mode de vente le plus efficace c’est le face-à-face mais pas en terme de marketing. 

Une personne qui est excellent vendeur peut réussir à conclure une vente dans 90 ou 100 % des cas mais avec un marketing plus intelligent, sans être en face-à-face le pourcentage de conversion sera plus faible mais vous aurez plus de prospects qualifiés et vous réaliserez davantage de bénéfices pour votre entreprise. 

Les critères indispensables sont : 

  • l’âge, 
  • le sexe, 
  • la situation maritale, 
  • le lieu de vie,
  • le niveau de vie, 
  • le Cadre de Référence, 
  • les vêtements et la description physique. 

Le Cadre de Référence

Le Cadre de Référence est un outil  qui vous permet d’utiliser des expressions, des métaphores ou des souvenirs que va comprendre votre client et qui vont se rattacher à des expériences qu’il a vécu, des métaphores qu’il utilise dans son langage ou des souvenirs qu’il a eu dans sa vie. 

L’intérêt du Cadre de Référence est que vous allez instantanément être une personne en qui votre prospect a davantage confiance, vous aurez touché ses émotions. 

Si vous essayez de vendre un produit à une personne qui est venue d’une certaine branche professionnelle, d’un certain niveau de ressources ou d’un certain Cadre de Référence, vous devez adapter votre marketing, même aux préjugés et aux valeurs morales que cette personne va avoir. 

Les éléments clefs de votre Cadre de Référence sont : 

  • l’éducation, 
  • les valeurs morales, 
  • les idoles, 
  • l’Ennemi Commun éventuel de votre prospect. 

Prenons le cas d’une personne qui fait une campagne marketing et s’adresse aux entrepreneurs qui démarrent leur entreprise : cette personne est la première de son cercle d’amis à le faire ; son Ennemi Commun sera ce cercle d’amis. 

Cette personne est tiraillée entre son envie de création et l’avis de ses amis qui lui disent que son projet est insensé, qu’il lui faudrait plus de temps pour réfléchir ou encore que cela va échouer…

Dans cette campagne marketing il faut utiliser cet Ennemi Commun et le mettre en scène. 

Utiliser le Cadre de Référence de votre client va toujours vous permettre de lui donner l’impression que vous êtes à son écoute, il y aura davantage de confiance. 

Comment être à l’écoute de votre prospect ? 

La manière la plus simple est d’écouter les conversations de vos prospects ou d’en provoquer une. 

Vous pouvez trouver des forums liés à votre marché et vous serez dirigé vers des sites où se regroupent vos prospects. 

Votre travail consiste à lire les questions, les commentaires postés sur les blogs, les sondages en ligne ou sur les journaux en ligne. 

S’il est difficile de trouver un forum où récolter les meilleures questions concernant votre marché, vous devrez provoquer la conversation. 

Pour cela vous pouvez proposer à certains de vos clients ou prospects qui sont dans votre cible de réaliser une interview ou un coaching. 

Je vous conseille de le faire de façon payante, car vous devez toujours évaluer votre temps et vos efforts. 

Pour provoquer la conversation, vous pouvez également poser aux prospects des questions : 

  • connaître leurs peurs ou frustrations, 
  • connaître leurs passions, 
  • quels sont les idoles de votre marché, 
  • quel est le niveau d’éducation de votre marché, 
  • le niveau de vie et le lieu de vie de votre prospect, 
  • déterminer l’âge, le sexe et le statut marital. 

Essayez de ne pas trop orienter les questions, car en général le client sait dans quel type de marché vous êtes et il vous répondra sincèrement avec la racine du problème. 

Vous pouvez par exemple offrir un bonus avec une formation qui va pouvoir solutionner cette frustration. 

Vous devez déterminer les personnes en qui votre client a confiance. 

Votre vocabulaire et votre ton pourront être adaptés à celui de votre marché. Vous ne pouvez pas vous adresser de la même façon à un public de jeunes qui ont moins de 20 ans et à un public de professionnels qui ont la quarantaine. Cela serait totalement hors-sujet, il y a forcément un des deux groupes qui se sentirait abandonné. 

Une règle importante à retenir, est que l’on demande toujours les informations lucratives au début et les informations démographiques à la fin. 

Tout au long de cet entretien soyez attentifs aux valeurs morales défendues par votre client. 

Le client va de façon subtile, au fil de l’entrevue, mentionner les valeurs qui sont importantes pour lui : 

  • l’honnêteté, 
  • l’intégrité, 
  • la fidélité, 
  • l’ambition, 
  • le dynamisme, 
  • la sécurité… 

Comment utiliser les propres mots de l’avatar ? 

Maintenant que vous connaissez l’avatar de votre client, il suffit de lui resservir ses propres mots. 

Dans votre campagne, vous devez mettre en scène les mêmes mots que votre client a employé pour décrire ce qu’il recherche. 

Vous pouvez réaliser par exemple un sondage auprès des prospects et avoir des réponses spécifiques avec de vives émotions. Ces mots utilisés par ce prospect peuvent parler aux autres prospects et c’est pour cela que vous devriez réutiliser ces mots ou expressions dans la description de votre produit. 

Le marketing que vous développerez sera alors très efficace, car vous serez aligné parfaitement avec ce que pense votre prospect. 

C’est un principe qui est issu des oeuvres d’un publicitaire du début du XXème siècle, Robert Collier, qui disait que la meilleure façon de convertir un prospect est d’entrer dans la conversation qu’il a déjà dans sa tête. 

Vous devez savoir quels sont les évènements dans la vie de votre prospect que vous pouvez réutiliser dans votre marketing de façon à avoir une touche personnelle qui ressemble à votre prospect. 

Si vous avez bien ciblé votre avatar, vous pouvez faire le test de présenter sous un faux-prétexte votre produit à un « cobaye consentant » qui soit dans la cible visée. 

Observez sa réaction, et déterminez s’il se sent concerné en posant des questions comme s’il était un véritable prospect. 

Avec l’habitude, vous serez en mesure de « reconnaître » un prospect en fonction de votre avatar. 

C’est un excellent atout d’avoir cette capacité de percevoir à la première entrevue si cette personne est un avatar de votre marché. Si vous n’y parvenez pas, c’est que vous n’avez pas suffisamment défini votre avatar, que vous ne le connaissez pas parfaitement. 

N’hésitez pas à reprendre les critères nommés ci-dessus pour déterminer au mieux votre avatar et quand vous parviendrez à un résultat satisfaisant cela vous donnera une meilleure connaissance de votre marché et rendra votre marketing plus efficace.

Les 4 phases d’une machine à vendre optimale

L

Lorsque vous faites une vente, certaines fois le courant passe parfaitement avec le client et la vente se fait facilement. D’autres fois, vous avez des difficultés pour conclure et réussir la vente. Parfois, vos difficultés sont telles que vous perdez la vente. 

Pour un maximum de performance, il s’avère donc très intéressant de disséquer tout ce qui a marché et de garder uniquement la méthode optimale. 

Vous pouvez notamment mettre en place un script si vous vendez par téléphone ou un système en ligne si vous vendez par Internet. Ce qui fait qu’un prospect qui arrive dans votre tunnel de vente automatisé va avancer dans un processus optimal qui à la fin va le décider à acheter votre produit. 

Votre entreprise doit constituer un système méthodique pour passer au niveau supérieur. 

Si vous souhaitez atteindre ce niveau, vous devez créer une machine qui comporte quatre engrenages. La première phase est la génération du trafic.

Générer du trafic

Le premier engrenage, c’est celui qui semble le plus évident : si vous voulez vendre, il faut trouver une personne à qui vendre et par extension créer du trafic. 

Le trafic c’est le nombre de nouvelles personnes qui : 

  • arrivent et découvrent votre site Internet, votre point de vente, 
  • vous téléphonent pour poser des questions, 
  • assistent à une de vos présentations.

Ils entrent en contact avec ce que vous avez à proposer. 

Plus vous avez de personnes qui arrivent à ce stade, plus vos résultats seront meilleurs par la suite. 

Ce qui nous amène à la seconde étape.

Constituer une audience 

Le second engrenage consiste à générer une audience. 

Vous allez notamment pouvoir offrir ce qui correspond à votre marché, un cadeau, une vidéo, un échantillon, ou un pdf en échange des coordonnées du prospect. 

C’est une étape essentielle car si vous essayez de convertir directement le trafic en clientèle, c’est possible, mais vous allez perdre un pourcentage énorme de votre potentiel de vente. 

Vous avez plus de chances de réussir à vendre, si vous envoyez en amont à votre liste de prospects des vidéos, des e-mails ou des webinars. L’idée est d’apporter de la valeur ajoutée à vos prospects.

Cette étape permet en plusieurs contacts de : 

  • créer de la confiance, 
  • donner du contenu, 
  • donner de la valeur, 
  • faire comprendre ce que vous faites. 

Poursuivons avec la troisième étape.

Avoir une clientèle 

Le troisième engrenage consiste à se créer une clientèle. 

Vous devez convertir votre audience en acheteurs.

Un des critères les plus importants pour votre entreprise est votre capacité de transformer votre audience en acheteurs. 

De façon générale, on estime le taux de conversion des abonnés en acheteurs à 1 euro par mois par abonné. 

Si vous avez par exemple 10 000 abonnés et que vous générez 10 000 euros de chiffres d’affaires mensuel, c’est que vous êtes dans la moyenne. 

Si vous constatez que vous n’avez pas assez de ventes par rapport à votre liste, c’est que vous avez probablement un problème dans votre façon de communiquer. 

La fidélisation de votre clientèle

Enfin, le dernier engrenage consiste à fidéliser vos clients. L’idée est d’amener le prospect qui est devenu client, à devenir un client fidèle ou un fan. 

Vous avez un client qui a acheté un produit. 

La meilleure chose qu’il puisse faire juste après cet achat, est d’acheter un autre produit et encore d’autres par la suite. 

Il peut même amener d’autres personnes à acheter votre produit. 

Ce sont les personnes que vous pouvez recontacter à volonté car elles sont déjà satisfaites et intéressées par vos produits. 

La communication avec vos clients fidèles ne vous coûte rien et ils peuvent même en parler autour d’eux. 

Vous avez plus de chances qu’ils achètent que les autres clients. 

Vous devez porter beaucoup plus d’attention à votre clientèle fidèle qu’à vos prospects car il est plus facile de doubler vos clients existants en fans que de doubler votre trafic en audience. 

Le taux de conversion le plus important est celui des fans car vous aurez plus de facilité à réaliser plus de bénéfices avec eux qu’avec les nouveaux prospects car ils ne sont pas encore clients. 

Chaque effort que vous faites est davantage rentabilisé par les efforts précédents.

J-32: comment créer une clientèle

J

Créer une clientèle, ça veut dire « convertir notre audience en acheteurs »… Dans ce podcast je vais vous expliquer une technique simple pour estimer si votre taux de conversion est dans la moyenne, au-dessus ou en dessous, et ce que cela signifie si votre taux est trop bas à l’heure actuelle !

Aujourd’hui, nous sommes à « J-32 » du séminaire Entrepreneur Libre…
Je vous en dis davantage… dans ce podcast !

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio


J'espère que ce podcast vous a plu !

Si vous voulez mettre en pratique mes stratégies dans votre entreprise, je vous recommande vivement mon livre, Le Secret des Entrepreneurs Libres. Ce guide pratique, illustré d’exemples concrets d’entrepreneurs dans 25 secteurs d’activité, dévoile :

  • Pourquoi et comment vous devez vous « cloner » (p. 81) pour faire exploser vos ventes et vos revenus, tout en réduisant votre temps de travail !
  • Comment différencier votre offre et rendre vos concurrents « hors sujet » en créant une offre irrésistible pour vos clients ! (p.45)
  • Le secret qui transforme vos clients en « fans » qui achètent encore et encore - et qui vous recommandent autour d’eux ! (p.53)
  • Pourquoi et comment vous devez repousser certains clients, pour vous libérer du temps, diminuer votre stress, et multiplier votre bénéfice ! (p. 179)
  • Et bien d’autres méthodes et ressources pour faire de vous un Entrepreneur Libre !
Chaque section du livre est complétée par des ressources en ligne, et des études de cas détaillées avec des entrepreneurs qui ont utilisé avec succès mes conseils !

Sébastien
PS : Avec mon livre Le Secret des Entrepreneurs Libres, j'offre 294 euros de bonus.
Cliquez ici pour vous offrir Le Secret des Entrepreneurs Libres et recevoir les bonus !

 

Rédigez efficacement votre page « annonceurs » pour rentabiliser votre blog

R

Un annonceur est un client comme un autre : il veut savoir que son retour sur investissement sera payant en travaillant avec vous !
Un annonceur est un client comme un autre : il veut savoir que son retour sur investissement sera payant en travaillant avec vous !

Pour booster vos ventes d’espaces publicitaires sur Internet, il faut absolument avoir une page annonceur attractive.

Celle-ci va vous permettre de concrétiser de nouvelles collaborations et rentabiliser votre blog. Mais comment la réaliser afin d’attirer un maximum d’annonceurs ? Nos astuces et conseils ci-dessous.
(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

methode etude de marché produit innovant

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */