Etiquetteengager son audience

Créer un sondage pour déterminer les besoins des lecteurs

C

Nous allons parler de la fameuse « boule de cristal » c’est-à-dire le sondage pour déterminer les besoins des lecteurs. Il existe une question magique : Quel est votre plus gros problème, quelle est votre principale frustration ? Vous devez déterminer ce qui freine vos prospects lorsqu’ils envisagent d’atteindre un objectif.

Plusieurs centaines de personnes ont répondu au sondage que j’ai réalisé avec Olivier. Beaucoup de lecteurs avaient comme difficulté de lancer leur entreprise car ils procrastinaient. Olivier a publié un article sur son blog puisqu’il faut utiliser les ressources que vous possédez déjà. Cet article proposait un lien vers le sondage.

Peu importe le produit ou le service que vous créez, même s’il ne s’agit pas d’une formation, demandez aux lecteurs de quoi ils ont besoin. Le sondage permettra de déterminer exactement quel est le produit ou le format du produit que vous devrez vendre.

Voyons à présent les réponses des lecteurs au sondage d’Olivier.

Première question : Quels sont les principaux objectifs que vous voudriez réaliser ? 

Le blog parle de beaucoup de sujets différents et il fallait déterminer ce qui concerne la majorité des lecteurs. La réponse qui arrive en tête est « Créer mon entreprise » avec plus de 40% puis « Impacter plus de personnes », « Etre plus motivé », « Gagner plus d’argent ». C’est important de regarder aussi quels sont les votes secondaires car souvent ils permettent de vous donner une idée plus complète de ce que recherchent les gens. Soit vous avez un vote gagnant puis trois votes secondaires qui n’ont pas de rapport mais sont proches les uns des autres et dans ce cas, le gagnant ne sera pas le meilleur choix. 

Par exemple, je pourrais avoir en gagnant « Créer mon entreprise » puis « Séduire », « Entretenir ma relation avec ma femme » et « Vaincre ma timidité ». Dans ce cas, le produit devrait porter sur la timidité et les relations amoureuses. Par contre, dans le cas du sondage d’Olivier, toutes les réponses restent proches et donnent déjà un angle pour le produit.

Deuxième question : Quelles est la principale difficulté, frustration ou le gros problème que vous rencontrez actuellement ?

SurveyMonkey.com est un outil qui permet de traiter certaines des réponses de mon sondage. 

Par exemple, nous avons filtré les réponses de ceux qui veulent créer leur entreprise et repérer leurs objectifs secondaires mais surtout cela nous a permis de connaître leurs frustrations et leurs difficultés. Les réponses sont dès lors bien plus ciblées. Les gens veulent créer leur entreprise mais ils manquent de motivation.

Il faut croiser la réponse principale des sondés avec :

  • Notre compétence personnelle ou nos ressources.
  • Des ressources extérieures disponibles. Vous n’êtes peut-être pas un champion dans le domaine qui bloque vos lecteurs mais vous avez une relation avec quelqu’un qui possède la solution. Vous pouvez aussi entrer en contact avec des experts car tout se négocie.

Troisième question : Si vous pouviez me poser une question, pour cet objectif, n’importe laquelle, quelle serait cette question (Supposons que je puisse y répondre moi-même ou interviewer un expert dans le domaine pour vous transmettre sa réponse) ? Les réponses à cette question me donnent une liste de points qui vont me permettre de constituer mon message de vente et être sûr que mon prospect se reconnaisse dans ce message. Je réalise une carte mentale à l’aide d’un logiciel avec cette liste de points, j’obtiens ainsi des modules de cours ou les caractéristiques de mon futur produit. Ce sont les réponses que je devrai apporter afin que le client soit satisfait.

Quatrième question : Je vais faire de mon mieux pour répondre à ces questions et vous permettre d’atteindre vos objectifs (en faisant aussi appel à des experts dans le domaine qui vous concerne). A quel rythme préférez-vous utiliser ces conseils ? Préférez-vous un cours complet unique ou un enseignement publié mensuellement ? Cette question ne vous concerne pas si vous projetez de créer un produit physique. Elle est utile dans le cas de produits virtuels.

Je me permets une remarque importante. Lorsque vous réalisez votre sondage, vous devez poser, sur la page 1, les questions émotions, c’est-à-dire :

  • L’objectif qui vous donnera la thématique du produit.
  • La frustration qui vous donnera le message de vente.
  • La solution parfaite ou la question à poser à un expert qui vous donnera la description future de votre produit.

Sur la page 2, vous allez inclure les questions formats :

  • Type de produit que vous devez vendre.
  • Type de livraison du produit.
  • Prix. Nous verrons comment poser la question du prix et éviter certaines réponses.

C’est extrêmement important de poser les questions dans le bon ordre. Trois pages pour un sondage est le maximum et je pose quatre questions, pas une de plus, sur chaque page. Il existe toute une théorie sur la façon de réaliser un sondage efficacement donc appliquez ce que je vous recommande, suivez vraiment cette méthode car elle tient compte de nombreux aspects psychologiques.

Sur la page 3, vous posez les questions démographiques et liées à des témoignages. En effet, les gens n’aiment pas répondre à des questions sur eux dès le début d’un sondage.

Le format que je viens de vous donner vous évitera de commettre des erreurs et de diminuer le nombre de réponses que vous obtiendrez.

Après la question 4, les sondés seront renvoyés sur deux pages différentes en fonction de leur réponse sur le rythme qu’ils préfèrent (cours unique ou publié mensuellement) afin que les indications soient cohérentes.

La question qui suivait dans le sondage d’Olivier portait sur le format. Nous demandions : Quel format préférez-vous pour l’information que je vais vous envoyer ? Dans les réponses, nous constatons que personne ne veut d’un séminaire à Paris et que le podcast audio est le format le plus sollicité suivi par la newsletter et le livre électronique.

Parlons à présent du prix qui était le sujet de la question suivante : Pour un service qui corresponde exactement à vos attentes et vous aide dans votre objectif, combien êtes-vous prêt à investir ? Proposez une liste de tranches de prix que vous aurez définies en commençant par 0 euros. Les vrais acheteurs potentiels sont ceux qui répondront à partir de la première tranche puisque ceux qui indiqueront 0 ne seront jamais des clients.

Demandez d’abord combien ils sont prêts à investir pour poser ensuite la question : En tant que lecteur de mon blog, vous avez bien sûr droit à un tarif privilégié, mais de combien pensez-vous que devrait être le tarif pour le grand public ? C’est une astuce car la réponse que les gens vont donner à cette question est en réalité le vrai prix qu’ils pensent que vaudrait l’information. Il n’est pas possible en réalité d’écouter vraiment les réponses de la question précédente puisque tout le monde va choisir le prix le plus bas parmi ceux proposés. Supposons que j’ai vingt-huit personnes qui proposent de payer entre 1 et 20 euros par mois, disons en moyenne 10 euros, cela me fera 280 euros. Par contre si j’ai douze personnes dans la tranche de 20 à 50 euros, avec une moyenne à 35 euros, j’obtiendrai un gain de 420 euros. Je vais alors facturer mon produit ou mon service au-dessus de la catégorie la plus rentable, donc entre 50 et 100 euros. Il ne s’agit pas d’une formule magique mais elle fonctionne bien.

La page 3 du sondage est moins intéressante à analyser. Demandez toujours aux gens de vous laisser un témoignage et donnez un exemple que vous avez déjà reçu. Ce témoignage envoyé par une personne servira de référence pour les sondés écrire le leur. Sans exemple, vous risquez ne pas obtenir de réponses bien rédigées. Si vous n’avez pas encore de produit, c’est essentiel de recueillir un témoignage sur vous. En effet, lorsque vous rédigerez votre première page de vente, vous aurez tout de même du contenu intéressant sur vous même si la personne ne connaît pas votre produit.

En fin de sondage, vous devez demander au visiteur, son prénom, son âge et la ville où il vit. Certaines personnes ajoutent leur métier, ce qui influence d’autres à faire de même ensuite. Ces informations permettent d’obtenir une signature à ajouter sous les témoignages.

Enfin, la toute dernière question du sondage, la seule qui soit facultative, doit être : « Si jamais vous avez posé une question à laquelle un de mes articles apporte exactement la réponse qu’il vous faut, quelle est l’adresse mail à laquelle je peux vous contacter pour vous envoyer cette réponse ? (Ceci ne garantit pas que je vais vous envoyer un mail mais me permet de vous aider si je le peux). Vous pourrez ainsi contacter centaines personnes qui auront posté des réponses intéressantes dans le sondage, critiquer quelque chose ou fait une proposition. Sans l’adresse mail, vous pouvez perdre un partenaire potentiel.

Comment présenter son histoire de manière captivante

C

Votre histoire contient plusieurs composantes. Vous devrez y faire référence en permanence. 

Il existe un livre que je vous recommande, écrit par Christopher Vogler, intitulé The Writer’s Journey (Le Voyage de L’auteur). Il explique comment il faut rédiger une histoire. 

De même, je vous conseille celui de Joseph Campbell, Le héros aux mille visages. Ce sociologue a étudié les mythes de nombreuses civilisations et a découvert qu’il existait une structure commune entre les récits de la Bible et ceux d’autres civilisations. 

Campbell et Vogler ont travaillé sur les plus gros succès du cinéma américain des années 1990.

Dans cet article, je vais vous parler de divers éléments que vous pourrez utiliser pour proposer une histoire qui captivera vos lecteurs.

Votre histoire doit vous différencier des autres. 

Sur mon blog, j’ai raconté l’année où je faisais un maximum de rencontres pour dépasser ma timidité et devenir une personne beaucoup plus sociable. Je ne me rendais pas compte qu’il s’agissait d’une histoire dans laquelle j’entraînais mes lecteurs. Pourtant, par la suite cette histoire s’avéra être fédératrice pour eux.

Les éléments-clefs que l’on doit retrouver sur votre blog 

Le premier des éléments, c’est vous. Qui vous êtes, quelle est votre vision du monde, quelles sont vos valeurs, ce qui vous a amené à démarrer ce blog et ce qui vous plaît tellement dans la thématique que vous avez choisie.

Par exemple, pourquoi voulez-vous parler de développement personnel ? 

Personnellement, j’avais fait ce choix parce que j’étais une personne timide et que je ne supportais plus d’être incapable de discuter avec des inconnus. Il fallait que je sorte de ma zone de confort, que je fasse des rencontres. J’ai beaucoup appris au contact de ces gens, je me suis fait des amis, j’ai rencontré la femme de ma vie. J’ai donc eu envie de partager mes expériences. 

Dès lors, mon blog de développement personnel ne parle pas des mêmes sujets et n’utilise pas  le même ton que celui d’Aurélien Amacker qui a quitté son bureau du quartier de la Défense à Paris pour s’installer en Australie. Ce qui lui plaît dans le développement personnel c’est de pouvoir être libre et vivre des aventures. Nos blogs sont donc totalement différents même si la thématique de fond est identique.

Vos valeurs correspondent à ce qui est important pour vous. Nous pourrions croire que tout le monde possède les mêmes valeurs : l’amour universel, la paix, vivre dans une démarche positive, apporter de la valeur ajoutée à nos clients etc. Effectivement, tout le monde pense que ces choses sont importantes mais chacun a un ordre de valeurs différent.

Quelqu’un qui pense que ce qui compte le plus dans sa vie est l’aventure, l’amusement et la prise de risques n’a pas la même existence que celui qui considère que les trois choses les plus importantes sont avoir une famille, vivre avec une personne que l’on aime et laisser un héritage à ses enfants. Vous allez donc vous différencier en communiquant vos valeurs à vos lecteurs.

Si vous regardez n’importe quel film à succès, vous constaterez que l’un des points communs est le suivant : un personnage évolue dans son monde où il vit comme un poisson dans l’eau (le monde d’avant), survient un élément déclencheur et le personnage se trouve dans  un « nouveau » monde où il est mal à l’aise. Après avoir franchi des obstacles, le héros parvient à une situation meilleure encore que le monde d’avant.

Dans le monde d’avant, j’étais un timide qui restait dos au mur dans les soirées, verre à la main, sans parler à personne. L’élément déclencheur fut un rendez-vous avec Marion qui préférait, comme les autres auparavant, que nous restions amis. C’est à ce moment que j’ai décidé de faire des rencontres, ce qui correspond au nouveau monde où j’étais mal à l’aise. Les obstacles ont suivi puis la victoire quand j’ai enfin été capable de sortir de ma bulle. Je peux faire référence à ces éléments lorsque je réponds à une question.

Pour aller plus loin, ne manquez pas de lire :

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */