Etiquettefournisseur email

Les erreurs à absolument éviter dans votre campagne emailing

L

Quand vous lancez votre campagne de marketing par email, il y a plusieurs erreurs à éviter. Pour mieux comprendre, Michel Morin, PDG de Carrefour Internet, partage avec nous les pièges à éviter pour réussir et rentabiliser une campagne emailing.

Comment savoir si on passe en spam ?

Le premier piège consiste à envoyer un email qui finira dans la boîte spam de vos clients.

Afin d’éviter cette erreur fréquente, il est recommandé d’avoir un compte Hotmail, Gmail ou Yahoo. Il est intéressant d’utiliser Outlook également, pour profiter du fameux algorithme de Microsoft. 

Pour avoir des résultats interprétables, n’ouvrez pas vos propres messages sur vos comptes de test. Ainsi, vous pouvez vous assurer que votre email arrive dans la boîte de réception de vos prospects et non pas dans les spam. 

Quand vous rédigez votre newsletter et avant de l’envoyer à votre mailing liste, pensez à envoyer un test sur vos comptes Gmail, Hotmail et Yahoo. 

Chez Hotmail, si l’email n’arrive même pas, c’est que l’adresse IP est bloquée. Dans ce cas, il vaut mieux contacter votre fournisseur auto-répondeur afin de résoudre ce problème et changer l’adresse IP. 

Pour les entreprises qui envoient un volume important d’emails, il est possible d’utiliser le service Return Path afin de valider leurs messages auprès des fournisseurs.

Les mots dans le titre sont très importants  

Ensuite, il est important de bien choisir les mots employés dans le titre de votre email. Cela dépend aussi de votre fournisseur. 

Par exemple, pendant la période des soldes, le terme SOLDE a été bloqué pendant une journée chez Hotmail. 

Certains mots sont bloqués par des fournisseurs et autorisés par d’autres. Pour cette raison, je vous invite à segmenter votre mailing liste, si nécessaire.

Les logiciels SPIDER de capture d’emails  

Les logiciels SPIDER sont des logiciels qui capturent les adresses emails visibles sur Google par exemple. En France, il est autorisé d’envoyer des emails en OPT OUT à des entreprises. Mais il est crucial de leur présenter la possibilité de se désabonner de la liste. D’où l’existence de ces logiciels, qui prennent les emails des entreprises pour leur envoyer des messages d’une façon automatique. 

Bien que cette méthode puisse fonctionner, elle est déconseillée. Son effet est très négatif, car vous vous retrouvez banni rapidement de chez les fournisseurs. Par contre, pour les particuliers, vous êtes obligé de faire le OPT IN. C’est-à-dire qu’il est indispensable d’avoir la permission de vos clients avant de leur envoyer des emails. En effet, le OPT OUT est formellement interdit par la loi française pour les particuliers.  

Comment éviter de perdre votre mailing liste          

Assurez-vous que votre liste d’emails ne contienne que des personnes intéressées par votre activité. 

Il est par ailleurs important d’étudier le nombre d’emails à envoyer, pour ne pas abuser. Toutefois, si vous n’envoyez pas fréquemment des emails ou si vous arrêtez de le faire sur une longue période, vous risquez de biaiser votre liste d’adresses. 

En effet, au bout de 6 mois, une adresse qui a été fermé devient un SPAM TRAP. Si vous envoyer un email soudainement vous serez détecté en tant que spammeur par Hotmail par exemple. 

En outre essayez d’éviter que les prospects reportent vos messages comme spam. Si vous contactez votre liste après un temps de silence, je vous recommande d’indiquer aux abonnés, dès le début du message, un rappel de votre identité, la raison de leur inscription et même le lien de désinscription de la newsletter. 

Par contre, si vous maintenez un certain rythme de publications, il est inutile de faire ce rappel à chaque fois pour vos abonnés.

Faut-il utiliser la technique double optin ?

Certains services d’auto-répondeurs vous proposent le choix entre deux systèmes :

  • Simple optin : une fois que les visiteurs saisissent leurs emails sur votre site, vous pouvez les contacter et leur envoyer des messages tout de suite ;
  • Double optin : quand les visiteurs saisissent leurs emails, ils reçoivent un lien de confirmation sur lequel ils doivent cliquer pour confirmer leurs inscriptions et recevoir vos messages par la suite.      

Personnellement, je considère que le double optin est plus efficace que le simple optin puisqu’il offre l’opportunité aux abonnés de vérifier leurs emails. L’inconvénient de cette technique est que 40 à 60 % des inscrits ne cliquent pas sur le lien de confirmation et abandonne l’inscription. 

En optant pour la technique simple optin, vous êtes vulnérable aux fausses adresses emails. Pour cette raison, je vous recommande d’utiliser les deux techniques en parallèle et séparer de la liste ceux qui n’ont pas confirmé. Cela est possible en utilisant Promety ou en faisant une combinaison d’Aweber (double optin) et d’un autre système simple optin ( iContact) par exemple. S’il est compliqué pour vous d’opter pour cette solution, privilégiez le simple optin quand votre base de données est de petite taille.

Si vous êtes en double optin, il est indispensable d’inclure une page de remerciement afin d’inciter les visiteurs à cliquer sur le lien de confirmation, en indiquant que le contenu désiré est disponible sur ce lien. Ne créez pas une impasse sur votre site, cette page de remerciement doit rediriger vos prospects vers votre message de vente.  

Tout savoir sur l’email marketing

T

Pour optimiser votre prospection auprès de vos clients potentiels et éviter les emails ennuyeux, il est primordial de soigner votre communication. Si tous les emails envoyés à vos clients ont pour objectif de les inciter à acheter votre produit/service, ils seront automatiquement ignorés. 

Je vous explique.

Pourquoi les prospects ouvrent les emails ?

Il est recommandé de susciter une situation d’intérêt auprès des destinataires. 

Pour ce faire, vous devez déterminer les facteurs qui motivent vos prospects à ouvrir un email. Au lieu d’essayer de changer la psychologie de vos clients pour réussir votre marketing, pensez plutôt à adapter votre stratégie à leurs besoins.

La connaissance de l’émetteur

Selon une étude de Riton Paf, pour que les prospects ouvrent leurs emails, ils doivent connaître l’émetteur et avoir confiance en lui. Cela présente le premier interrupteur dans la prise de décision pour ouvrir l’email reçu ou l’ignorer. Pour cette raison, vos emails doivent être reconnaissables et vous devez donner envie à vos prospects de les ouvrir.

La reconnaissance et la confiance sont les deux premiers facteurs qui influencent la décision de vos prospects par rapport à l’ouverture de vos emails.

Une première expérience réussie

Les prospects qui ont ouvert auparavant vos emails et trouvent que le contenu partagé est intéressant auront confiance en vous. Par conséquent, ils ouvriront tous les emails reçus de votre part. 

Cela se traduit dans les campagnes d’emailing par un simple principe. Ce principe consiste à donner envie à vos prospects, qui ont déjà ouvert et lu le premier email, d’ouvrir vos prochains emails. Cela motive considérablement les destinataires à ouvrir les emails commerciaux.

Le titre de votre email

L’objet ou le titre attribué à votre email doit être rédigé d’une façon efficace et accrocheur afin d’inciter les prospects à ouvrir vos emails. 

Pour cette raison, je vous encourage à réaliser des tests avec divers titres et de partager les résultats obtenus avec la communauté des membres de vente par email.     

La lisibilité des emails

Un tiers des prospects n’ouvrent que les emails qu’ils peuvent lire normalement.

Si vous arrivez à faire jouer ces quatre premiers critères pour vous, vous garantissez un taux d’ouverture de vos emails irréprochable.

Comment obtenir de nouveaux abonnés ?

L’objectif principal de vos campagnes marketing consiste principalement à captiver les prospects et non pas de leur permettre de s’inscrire à la newsletter. Un petit critère psychologique fait cette différence remarquable. Imaginez ces deux propositions :

Proposition 1 : un livreur sonne à votre porte et vous demande de signer pour récupérer un cadeau. Bien évidemment, vous signez et vous récupérez le cadeau !

Proposition 2 : un livreur sonne à votre porte pour vous demander de vous inscrire à un service ou un autre. Même si l’inscription est gratuite, vous vous rendez compte tout de suite qu’il s’agit d’un démarcheur qui cherche à vous vendre un produit/service.

La psychologie de l’abonné fait qu’en proposant à un prospect une inscription ou un abonnement, il aura l’impression qu’il vous rend service. Même si votre newsletter est particulièrement intéressante et propose des conseils importants et des bons plans, quand vous demandez aux visiteurs de s’inscrire, instantanément, ils se rappelleront de leurs mauvaises expériences avec les newsletters. Toutefois, si vous n’évoquez pas l’inscription à votre newsletter, vous pouvez augmenter votre nombre d’inscrits. Pour ce faire, il suffit de demander les coordonnées de vos prospects en échange d’un cadeau que vous allez leur envoyer.

Un exemple de formulation de cette demande : dites-moi simplement à quelle adresse, je dois vous envoyer votre cadeau. Ainsi, vous retournez l’échelle des valeurs.

Dans votre offre, mettez-vous toujours dans une position ou vous rendez service à vos prospects et non pas dans une position où vous leur demandez service. Rien que ce changement de vocabulaire peut changer l’efficacité d’un formulaire d’inscription à la newsletter.

Un autre concept psychologique consiste à choisir des mots d’ordre simples et faciles. Vous devez faire en sorte que le passage entre les différentes étapes pour arriver à l’étape finale de confirmation soit fluide et naturel. Autrement dit, en navigant sur votre site Internet, les visiteurs peuvent inscrire facilement leurs coordonnées grâce à un formulaire bien visible. Rappelez-vous toujours que l’objectif principal d’un site Internet, c’est de récupérer les coordonnées des prospects pour que vous puissiez leur vendre vos produits/services par la suite. Un prospect qui a inséré son email est prédisposé à acheter votre produit/service par la suite.

Pour résumer la technique de l’obtention de nouveaux abonnés :

  1. L’objectif principal de votre site web : amener des prospects à s’inscrire
  2. Une fois le prospect inscrit, vous devez lui faciliter la tâche pour effectuer un achat. Pour ce faire, pensez à inclure votre message de vente et l’appel à l’action dans votre page de confirmation. Il est important également d’éviter les impasses en redirigeant vos abonnés vers la même page que le page de confirmation.

Il est recommandé de revoir les étapes qui nécessitent un effort fourni par les prospects pour acheter votre produit/service. Simplifiez votre processus de vente pour générer plus de ventes.

Quel prestataire doit-on choisir ?  

Voici une liste, non-exhaustive de différents fournisseurs d’email.  

  1. Aweber

Personnellement, j’utilise l’outil technique Aweber pour lancer mes campagnes marketing d’emailing. C’est un outil anglophone disponible sur le site www.aweber.com. Si vous n’avez pas une base de données de prospects, je vous recommande ce prestataire.

  1. iContact

Si vous avez une mailing liste importante, il est possible d’utiliser iContact disponible sur www.icontact.com. Dans une situation où vous avez une large base de données et vous pouvez confirmer que tous les prospects présents sur la liste vous suivent réellement cet outil est efficace.

  1. Cybermailing ou SG-Autorépondeur

Ensuite, il y a des services francophones comme Cybermailing ou SG-Autorépondeur. Ces outils sont en train de travailler sur leurs fonctionnalités pour pouvoir se mettre au niveau des outils américains.

  1. Promety

Un dernier outil qui s’appelle Promety créé par Michel Morin peut être une solution intéressante parce que son créateur a beaucoup d’expertise dans le domaine de l’emailing et gère des bases de données importantes.    

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */