Etiquetteloi de pareto

Comment échouer efficacement ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=dB_lVcl10wo&feature=youtu.be

Je vais vous parler aujourd’hui d’un livre contenant trente excellentes leçons pour les entrepreneurs et l’une de ces leçons vous permettra d’avoir beaucoup plus de succès et aussi de mieux gérer vos échecs. Ce livre s’appelle Les leçons de l’entrepreneur d’Erico Rocha.

Dans ce livre portugais, Erico retire les trente leçons ayant le plus impacté ses clients.

La leçon que j’aimerais partager aujourd’hui est celle « Comment pouvez-vous échouer intelligemment ».

Quand vous allez commencer votre projet, au fur et à mesure de la création de celui-ci, vous allez vous rendre compte que souvent, quand vous lancez un nouveau produit, que vous essayez de toucher un nouveau public, quand vous essayez d’aller à l’international en somme quand vous essayez de faire quelque chose de novateur, dans un premier temps cela ne marchera pas. C’est normal, cela est nouveau. Il vous faudra probablement essayer votre idée plusieurs fois avant que vos objectifs soient atteints.

Erico, dans son livre, partage une leçon à ce sujet qui consiste à vous dire qu’en tant qu’entrepreneur, dans votre budget financier et mental, vous devez investir dans vos échecs. Vous devez vous attendre d’avance à ce que certaines choses ne marchent pas. Il est également recommandé de « choisir » d’avance les échecs que vous êtes prêt à assumer et choisir également les apprentissages qui vont vous apporter le plus possible.

Beaucoup pensent que la réussite est de ne passer par aucun échec mais cela est loin d’être exact. Pour réussir, vous devez passer par de nombreux échecs mais il faut bien les choisir. Vous devez adopter un certain état d’esprit quand vous vous lancez dans un nouveau projet.

Le premier état d’esprit est de limiter vos échecs en essayant de vous concentrer d’abord sur ce qui marche. Concentrez 80 % de votre temps et de votre énergie aux activités ayant déjà prouvé qu’elles apportent des résultats. Cela est déjà différent de l’état d’esprit de l’entrepreneur car, par défaut, lorsque vous vous lancez, vous voulez lancer un tas de nouveaux projets, créer constamment. 

Moi-même c’était mon cas avant, mais un jour je me suis arrêté et j’ai fait une analyse en utilisant la fameuse méthode de Pareto. L’analyse 80/20 de Pareto m’a permis de déterminer quels étaient les 20 % de mes produits qui généraient plus de 80 % de bénéfice à la fin de l’année. J’en suis venu au constat qu’en me concentrant sur ce qui marchait déjà, mes résultats seront meilleurs, tout en laissant tout de même un petit espace pour investir dans de nouveaux produits, de nouveaux modes de communication, de nouvelles plateformes pour la publicité, etc…Il faut que votre ratio soit bien réfléchi. 

Pour investir dans vos échecs, il faut les limiter. Vous devez limiter la quantité de temps passée sur de nouveaux projets et concentrer votre temps sur ce qui fonctionne déjà.

Supposons que vous ayez déjà fait tout ça. Comment allez-vous maintenant choisir les projets que vous allez faire dans ces 20 % de temps à consacrer aux tentatives ? 

Vous devez choisir vos échecs qui auront le maximum d’impact positif. Vous devez vous consacrer sur les projets qui, s’ils réussissent, vont vous apporter d’énormes ressources supplémentaires et s’ils échouent, vous apporteront quand même un résultat positif avec de nouvelles compétences, une nouvelle audience, une montée en puissance sur l’acquisition d’un nouveau média, etc…

Dans le cas où le nouveau projet fonctionne, l’impact peut être énorme. Erico, par exemple, s’est lancé sur Facebook. Aujourd’hui sa page Facebook a plus d’un million de fans et cela est pour lui une énorme source de prospects et de ventes de ses produits et services.

La première chose à faire est donc de limiter vos échecs en limitant le temps consacré à ces nouvelles tentatives. La deuxième chose est de choisir des tentatives qui en cas d’échecs vous apporteront tout de même et qui, si elles réussissent, auront un impact énorme. La troisième chose est que vous devez déterminer le budget, qui doit être en plusieurs dimensions. Vous devez déterminer combien de temps, d’énergie et d’argent vous êtes prêt à investir dans une nouvelle tentative avant de passer en revue les résultats et décider de si vous arrêtez ou non. Quand vous commencez un nouveau projet, prenez en compte que celui-ci sera peut-être un échec mais qu’il servira car vous le faites dans le but d’apprendre.

Par exemple, lorsque vous embauchez quelqu’un pour un poste, il faut vous dire que cette personne ne vous conviendra peut-être pas. Vous ne devez pas vous dire « il me faut la personne parfaite tout de suite », vous devez accepter qu’il vous faudra probablement un certain nombre d’essais avant de pouvoir travailler avec la personne qui vous conviendra.

Comment multiplier vos résultats par 3 ?

C

Aujourd’hui, je vais vous présenter un livre vous permettant à la fois de diminuer votre dépense de temps, d’énergie et d’argent et d’augmenter considérablement vos ventes et la rentabilité de vos ventes. Il s’agit de 80/20 Sales and Marketing de Perry Marshall.

Le livre est une application de la loi de Pareto de votre marketing. Cette loi dit que quelque soit le domaine dans lequel vous exercez, 80 % de vos résultats viennent de 20 % de vos efforts.

Si vous faites une analyse de votre clientèle, il est fort possible que 20 % de vos clients vous font rapporter 80 % de vos bénéfices.

Le principe de Pareto, que Perry Marshall applique ici au marketing et à la vente est utile dans la mesure où si vous identifiez ces 20 %, les 20% vous rapportant le meilleur effet de levier et les 20 % qui tuent votre rentabilité et bien vous pouvez augmenter cette rentabilité en vous concentrant sur les 20 % qui fonctionnent et éliminer les 20 % qui ne fonctionnent pas et donc diminuer considérablement vos coûts.

Suite à la lecture de ce livre et d’une discussion avec un expert de la publicité Facebook, j’ai regardé une des campagnes Facebook de mon entreprise que nous utilisions pour vendre un de nos produits. Dans cette campagne, nous utilisions cent publicités différentes, chacune touchant un public différent. Au bout de quelques jours, en utilisant le principe de ce livre, je me suis demandé s’il valait mieux garder un groupe des vingt pubs faisant les meilleurs résultats.

Le produit coûtait, disons, huit euros. Pour cette campagne, nous dépensions alors dix-huit euros pour un produit qui en coûtait huit. Ce n’était pas une bonne idée et donc pour optimiser cette campagne, j’ai regardé quelles étaient les vingt publicités qui performaient le mieux. J’ai constaté que sur ces vingt publicités-là, cela nous coûtait cinq euros et soixante centimes pour vendre nos produits à huit euros. Ces pubs-là étaient donc rentables. Les vingt publicités sur les cent représentaient 20 % de notre coût total et à elles seules elles réalisaient 2/3 de toutes les ventes. Nos vingt pubs étaient très rentables pendant que les autres ramaient.

Si vous appliquez cette même approche, vous allez largement vous simplifier la vie.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */