Etiquetteméthode blackberry

Comment décrocher une vente avec la méthode Blackberry ?

C

Dans toute activité qui existe depuis un moment, vous avez déjà discuté avec des prospects potentiels. Vous avez un fichier clients constitué de quelques dizaines, centaines ou même milliers de personnes. 

Si nous regardons les études qui ont été menées sur le sujet, les clients qui cessent d’acheter chez une entreprise sont la plupart du temps des clients qui n’ont en fait aucun problème avec ce que vous vendez. Ils ne sont pas mécontents, c’est juste que nous les avons abandonné. 

Un exemple concret pour mieux comprendre

Prenons l’exemple d’un agent immobilier. Si quelqu’un vient le voir en disant vouloir acheter une nouvelle maison mais qu’au final aucune conversion n’a eu lieu. Des mois plus tard, aucun suivi n’a été fait puisque ça n’a pas marché la première fois. Pourtant, les chances que six mois plus tard la personne en question n’ait toujours pas trouvé la maison idéale et que vous vous puissiez en avoir une qui pourrait lui convenir sont élevées. 

Le principe de la méthode Blackberry, c’est tout simplement de reprendre contact avec le prospect en faisant la chose la plus naturelle du monde qui est de lui demander s’il est toujours intéressé par ce que je peux lui proposer. 

Deux possibilités existent à partir de là : soit mon prospect va me donner une réponse positive, soit refuser mon offre de lui trouver une maison. 

Pourquoi cette première étape ? Car elle permet de cibler quelles personnes sont toujours intéressées par ce que vous avez à proposer pour ensuite cibler la conversation de vente. Cela permet de savoir que votre fichier client n’est pas périmé. 

Pourquoi donner à cette méthode le nom de « méthode Blackberry » ? 

Un Blackberry, c’est à la base l’un des premiers téléphones qui permettait d’utiliser les e-mails. Ceux-ci étaient assez courts. 

Ce qui est intéressant, c’est que quand vous rentrez dans le marketing et que vous êtes un débutant qui essaye de bien faire, vous avez tendance à en faire trop. Vous voulez vendre le plus possible et notamment par e-mail. Si vos mails sont trop longs, votre prospect les mettra de côté. 

La méthode Blackberry vient d’un marketeur américain qui a un jour envoyé un e-mail à un de ses anciens clients et qui demandait tout simplement à son prospect si il cherchait encore une maison. 

Un message aussi court aura plus d’impact que les autres. Il ne faut pas en faire davantage. Ce qu’il faut faire, c’est mettre leur prénom en titre de mail pour attirer leur curiosité. Ensuite, demandez-leur tout simplement s’ils sont encore intéressés par ce que vous avez à leur proposer. 

Les étapes de la méthode Blackberry : 

  • Première étape : vous récupérez votre liste d’anciens clients ou prospects
  • Deuxième étape : vous envoyez votre message avec leur prénom comme titre en leur demandant tout simplement dans le corps du message s’ils sont encore intéressés par ce que vous leur proposez.
  • Troisième étape : assurez-vous de ne pas l’envoyer en mail collectif ou dans votre newsletter.

Les critères de la méthode Blackberry : 

  1. D’abord contacter des gens qui sont déjà des clients et ont donc déjà payés pour vos produits ou services. 
  2. D’abord contacter des gens qui ont acheté très récemment. 
  3. Si vous avez le choix entre deux personnes à qui envoyer votre message en premier, envoyez-le en priorité à celui-qui a acheté le plus souvent. 

Les gens vont ensuite répondre à votre mail. 

Deux possibilités se présentent : soit vous êtes seul et donc allez pouvoir téléphoner à votre client, soit vous êtes avec une équipe et vous pourrez déléguer le suivi du client/prospect. 

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */