Etiquettepouvoir

Comment éviter de se faire manipuler ?

C

Dans nos interactions personnelles et professionnelles, comment faire pour éviter le risque de se faire manipuler ou de se retrouver dans une relation de jeu de pouvoir ? 

Il faut éviter d’être dépendant de quelqu’un d’autre ou d’essayer de rendre quelqu’un dépendant de nous. 

Il ne faut pas tomber dans ce piège de ce jeu de force pour éviter de faire des choses qui ne nous plaisent pas ou qui ne sont pas en accord avec nos valeurs. 

Je vais partager avec vous un conseil tiré du livre Relations et jeux de pouvoir  de Jean-Jacques Crèvecoeur. 

Dans ce livre plusieurs sujets sont abordés. 

Il nous aide à percevoir à l’avance dans une conversation que l’on ne va pas dans la bonne direction et que l’on est train de s’engager dans un jeu de pouvoir. 

Ce jeu de pouvoir est une stratégie qui n’est pas efficace, que cela soit sur le court ou long-terme, pour que nos besoins et ceux de la personne en face soient remplis. 

Le livre nous fait avancer dans plusieurs phases.

Il faut comprendre pourquoi le jeu de pouvoir se met en place et comment le repérer et le désamorcer. 

En général, dans notre quotidien, on ne se rend pas compte que l’on est souvent dans un jeu de pouvoir. 

Si une décision est à prendre dans notre vie personnelle, on va involontairement ou non, faire en sorte que cela soit son compagnon de vie qui prenne l’initiative. 

Ce qui fait que l’on n’assume pas envers l’autre que l’on n’a pas envie ou pas la capacité de prendre cette décision. 

On n’a pas cette franchise et cette honnêteté de demander à l’autre, c’est là que vous commencer à rentrer dans un jeu pour essayer de forcer l’autre personne à passer elle-même à l’action. 

S’ancrer dans le principe de réalité 

Pour cela il faut sept ancrages, et nous allons en aborder trois ensemble avec une des ressources qui est partagée dans le livre. 

Dans certaines conversations professionnelles, on peut se rendre compte que l’on déroge à ce principe d’ancrage dans la réalité. 

Cela peut vous causer des difficultés et de l’angoisse. 

Si, en amont d’une conversation ou d’une négociation, vous savez que vous avez le pouvoir de décision, vous risquez au final de cette conversation, d’aboutir à une issue qui ne vous convient pas. Vous n’osez pas dire quels sont vos besoins. 

  • Le premier ancrage est :

« Je prends mes distances par rapport aux croyances, aux images et aux messages contraignants qui pèsent sur moi et je me prépare en les identifiant et en accordant des permissions »

  • Le second ancrage est : 

« J’ai confiance dans ce que je sens et ce que je ne veux pas. Je respecte mes besoins, mes limites et mon intégrité. Je m’ancre dans mes besoins. »

  • Le troisième ancrage est : 

« Je ne traite avec mon interlocuteur que ce qui nous concerne lui et moi et je n’accepte pas que des absents ou des tiers interfèrent dans notre relation. Je m’ancre dans la relation présente. »

Quel est l’impact d’avoir ces trois ancrages ? 

C’est de connaître vos besoins, ce que vous vous permettez et de vous ancrer uniquement dans la conversation et la relation que vous avez en ce moment. 

Cela permet d’éviter de se retrouver dans le piège, de vous laisser emporter par les émotions du moment car le jeu de la personne d’en face va essayer de vous apitoyer, de faire pression ou de vous pousser à ce que de vous-même vous négociez contre vous-même et à changer ce que aviez prévu au départ de la conversation. 

Dans ce livre, on trouve un outil qui est très important, c’est un engagement qui consiste en quatre étapes qui vous aidera quand vous aborderez des conversations difficiles : 

  • S’engager à avertir l’autre quand il va franchir une de vos limites. Ce qui nécessite que vous connaissez vos limites à l’avance. 
  • Vous donner la permission de ne pas nécessairement justifier vos limites. Vous pouvez avoir décidé de ce qui est acceptable pour vous et vous n’êtes pas obligé de le justifier face à l’autre personne. Sinon, cela vous remet dans une position de faiblesse où ce que vous allez dire est contestable. 
  • S’engager à ne pas remettre en question les limites que vous vous êtes fixées pendant le cours de la négociation. Vous pouvez être flexible, envisager de changer votre position ou les limites que vous vous êtes fixées mais pas pendant l’interaction. Ce qui fait que vous pouvez être ferme pendant cette conversation pour obtenir ce que vous souhaitez, ce que vous avez besoin. Plus tard, si le conflit n’est pas résolu, qu’aucune solution n’a été trouvée pour convenir aux deux parties, vous pouvez prendre le temps de la réflexion mais en dehors de l’interaction et du stress que vous pouvez avoir dans cette conversation. Que cela soit une conversation professionnelle avec votre associé, avec vos employés, un fournisseur, un client ou qu’il s’agisse d’une situation personnelle où il y a beaucoup d’enjeux. 
  • Se donner la permission de demander un délai de réflexion. Dans le cas où vous n’aviez pas envisagé certains aspects de la question, car il faut être à l’écoute si la personne vous apporte de nouveaux éléments, et que vous ne savez pas comment réagir, à ce moment-là, demandez un délai de réflexion et de revoir la personne plus tard. 

En fixant ces quatre règles quand vous aurez une conversation ou une négociation difficile, cela vous facilitera l’obtention d’une solution qui corresponde à vos besoins. 

Ce livre est très bien conçu par l’auteur car il est composé d’un résumé à chaque étape. 

Vous pouvez aller voir à chaque fois cette partie qui parle des ancrages : 

  • si un des points vous intéresse particulièrement, 
  • ou un aspect qui vous semble manquant dans votre façon de faire, 
  • ou encore, si vous rencontrez un aspect que vous ne comprenez pas. 

Cela vous permet de savoir où aller vous plonger dans le livre si vous voulez en retirer rapidement les 20 % qui vous donneront les 80 % de résultat pour diminuer la frustration dans vos conversations personnelles et professionnelles.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */