Etiquettevaleur entreprise

Comment résoudre vos conflits avec vos associés ?

C

Se lancer en association présente un atout majeur qui permet à beaucoup d’entrepreneurs de développer leur activité. Les associés apportent des forces différentes et diverses ressources dans l’entreprise. Ils contribuent ainsi considérablement dans sa floraison. 

Une des meilleures façons qui vous permet de vous assurer que votre entreprise va prospérer, c’est de vous assurer que le processus de décisions est clair et bien défini. Pour cette raison, il est indispensable de créer un pacte d’associés. Il s’agit d’un contrat écrit noir sur blanc, qui peut être relativement informel, mais il permet d’organiser les relations entre les associés.

Ce contrat récapitule les rôles de chaque actionneur, les attentes envers chaque associé (à savoir les ressources que chaque associé peut apporter à l’entreprise par exemple) et le processus de prise de décisions.  

Quel est le processus de décisions ?

Dans une entreprise, il est primordial de définir le processus de décisions. Il peut arriver qu’un associé soit majoritaire, mais sur le plan financier, c’est l’associé minoritaire qui a le dernier mot. Si vous êtes associés à part égal (ce que je déconseille si vous êtes seulement deux associés) vous pouvez attribuer un type de décisions pour chaque associé :

  • Décisions techniques ;
  • Décisions administratives et financières ;
  • Décisions marketing et commerciales.  

Si vous mettez en place ce pacte d’associés, vous vous assurez qu’il est possible de faire face aux situations gracieuses. Autrement dit, vous ne serez pas bloqué si l’un des associés souhaite partir. Pour cette raison, il est important d’inclure la clause du gâteau.

En quoi consiste la clause du gâteau ?

C’est une clause qui vous permet de vous assurer qu’à tout moment, si l’un des associés souhaite partir, vous serez d’une part informé et d’autre part, qu’un accord financier qui s’aligne avec la valeur de l’entreprise sera proposé.

Comment fonctionne la clause du gâteau ?

Prenons l’exemple d’une entreprise avec seulement deux associés. Cette clause consiste tout simplement à engager celui qui souhaite partir à vendre sa part pour l’autre associé.

Autrement dit, il est invité à proposer à l’autre associé d’acheter ses parts à un tarif déterminé.

L’autre associé aura la possibilité soit d’accepter et d’acheter les parts au le tarif proposé, soit de refuser et de vendre ses parts à l’associé qui souhaite partir à ce même tarif.   

La clause est appelé clause du gâteau, parce qu’elle est équivalente à la stratégie utilisée afin de désamorcer une dispute entre des enfants à cause d’un morceau du gâteau. Pour résoudre cette dispute, vous demandez à l’un de couper le gâteau et à l’autre de choisir sa part. Ainsi, vous garantissez qu’il y aura un partage équitable entre les deux enfants.

La première fois où vous décidez d’appliquer cette stratégie, le premier enfant coupera le gâteau en une énorme part et une autre très petite comme il est incapable de se projeter dans les pensées de l’autre. Quand l’autre enfant prend la part la plus grande, il finira par apprendre à faire le partage d’une façon équitable au bout de quelques tentatives.  

La clause du gâteau fonctionne de même pour les associés. En effet, quand vous avez une clause du gâteau et que vous savez que l’autre associé peut vous faire une contre-proposition, vous êtes obligé de faire une offre juste.

Si vous proposez à votre associé de vendre ses parts à 10 €/part, contractuellement il peut vous proposer le même tarif pour acheter vos parts.

Cet équilibre vous permet d’éviter d’être bloqué pendant des années sur un conflit qui consiste à évaluer la valeur de votre entreprise.   

Comment devenir indétrônable aux yeux des clients ?

C

Dans le livre présenté aujourd’hui, vous allez découvrir comment faire pour devenir indétrônable et ce livre est Positioning : the battle for your mind de Al Ries et Jack Trout.

Je vous recommande d’acheter l’édition 20ème anniversaire du livre. Dans cette version, les auteurs ont 20 ans plus tard réalisé une nouvelle version annotée. Le livre est plus large que l’édition d’origine car les auteurs ont écrit dans la marge le résultat de leurs prédictions. 

En 1981, Ries et Trout ont observé le positionnement de plusieurs marques et ont tenté de deviner si elles allaient perdurer ou pas. Ce qui est très marquant, c’est que dans l’édition de 2001, nous découvrons qu’ils avaient raison quasiment à chaque fois.

J’aimerais vous donner une pépite issue de ce livre. Il s’agit du principe du positionnement. Selon Ries et Trout, dans l’esprit du client, vous ne pouvez associer qu’une seule marque à une seule idée.

Si vous pensez à un soda, vous pensez directement à Coca-Cola. Si vous pensez à une entreprise pour louer votre voiture, vous allez directement penser à Hertz. Si vous pensez à une voiture de sport de luxe, vous allez penser à Ferrari. 

Si une marque = une idée, cela veut dire deux choses : la première, c’est que vous devez définir quelle idée vous voulez posséder car si vous vous positionnez sur un thème défini dans l’esprit de vos clients, cela vous réserve la place et il n’y en aura plus pour quelqu’un d’autre. Puisqu’une marque = une idée, vous ne pouvez pas associer votre marque à plusieurs idées car cela est très risqué et ça vous met dans une position bancale.

Afin de vous assurer que votre marque n’est associée qu’à une seule idée, il faut vous concentrer sur votre message. Quelles valeurs représentez-vous ? Quels résultats apportez-vous ? Assurez-vous de toujours vous concentrer sur un thème précis. Beaucoup d’entrepreneurs ont du mal à le faire car leur égo les pousse à vouloir créer une marque qui saura s’associer à plein de choses.

Le problème lorsque vous voulez être le leader dans plusieurs catégories différentes c’est que vous oubliez de vous associer à une idée centrale.

Quand j’ai démarré mon activité de Marketeur Français, j’étais axé sur la stratégie marketing et à l’époque personne ne me faisait concurrence sur le web francophone car personne n’était déjà sur ce marché. Toutes les formations marketing déjà existantes étaient des formations de techniques. J’ai donc occupé en premier l’espace stratégique.

Ce qu’il s’est passé au fil des années, c’est que mon positionnement a commencé à se perdre car j’ai commencé à faire beaucoup d’autres choses. Je n’avais plus d’idée centrale.

Je me suis rendu compte qu’il était nécessaire pour moi de me recentrer et j’ai donc recentré mon marketing sur un seul thème qui est de devenir un Entrepreneur Libre en mettant en place un système automatisé de ventes. Maintenant, quand les gens pensent à l’automatisation de ventes, ils associent directement cette idée au Marketeur Français et cela était le but recherché.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */