répondre aux objections

Faut-il toujours répondre à une objection ?

Répondre à une objection

Ainsi, si vous souhaitez établir une relation de confiance avec votre prospect, il convient de ne pas ignorer les objections et de les prendre à bras le corps.

Lorsqu’une objection surgit, la tentation peut être forte de l’ignorer ou de la balayer du revers de la main. Cela serait une erreur, puisque  les objections sont des signes clairs que le prospect envisage d’acheter votre produit mais qu’il subsiste des blocages, des interrogations ou des lacunes qu’il vous revient de dissiper.Lire la suite »Faut-il toujours répondre à une objection ?

Apprenez à ne pas marquer votre désaccord

ne pas montrer votre désaccordManifester son désaccord, face à un client qui tente de faire baisser vos prix, qui vous compare à vos concurrents, ou qui conteste la valeur de votre produit ou de votre service, serait une erreur  monumentale. Au lieu de considérer les objections comme des critiques, voyez-les comme des aubaines, une façon d’en savoir plus sur le prospect.

Ne laissez jamais une conversation devenir une lutte ou une démonstration de force.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
 C’est en collaborant avec le client que vous réussirez à le convaincre d’acquérir votre produit.Lire la suite »Apprenez à ne pas marquer votre désaccord