L’astuce que vous avez toujours voulu savoir pour vendre au mieux votre produit sur Internet

L

Quand j’apprends quelque chose que je trouve intéressant, mon premier réflexe est de trouver quelqu’un à qui l’enseigner. J’ai appris la salsa en 2004. Un an et demi plus tard je faisais des concours de salsa et je commençais à donner des cours. J’enseignais toujours plein de choses différentes et pas toujours à des gens intéressés par le sujet. 

Aujourd’hui, j’ai créé plus de 100 produits différents. J’ai une gamme de plus de 50 DVD sur le secteur de la séduction. En plus des DVD j’ai aussi fait des CD audios et écrit des livres sur le sujet. J’ai également fait des programmes en ligne, des ateliers, des séminaires…

Nous allons voir aujourd’hui comment vous pouvez utiliser ces différents types de produits et services pour développer votre activité. Mes 100 produits sont ceux qui existent maintenant.

Pensez-vous que j’ai plus de chances de faire des ventes en ayant autant de produit qu’en en ayant un seul ? Ce serait intéressant que je vous raconte l’anecdote de comment j’ai créé mon tout premier produit. 

Une anecdote liée à la conception de mon premier produit

Quand j’ai débuté, j’organisais des ateliers de coaching en séduction. 

Au début je n’avais parfois personne ou parfois qu’un seul homme. Ensuite quatre, huit, dix… J’ai fait des ateliers jusqu’à une trentaine de personnes. 

Au début, j’avais donc ces ateliers-là, je me suis rendue compte ensuite que je devais être physiquement présent et que c’était peut-être possible pour moi de ne pas être présent en vrai et qu’en plus je pouvais peut-être ouvrir mes ateliers à des gens qui n’étaient pas en mesure de physiquement les suivre. 

Je me suis alors dit que j’allais créer un produit retranscrivant le contenu de mes ateliers. J’ai donc eu l’idée de créer un DVD. Je me suis renseigné sur combien cela coûterait. Le premier devis a été de 25 000 euros. C’était à l’époque très cher pour moi mais le concept était complètement inédit en France et commençait à bien fonctionner aux Etats-Unis donc je sentais qu’il s’agissait d’une grosse opportunité que je devais pas laisser passer. 

J’ai au final trouvé le moyen de faire un partenariat avec une société pour sortir mon DVD sans débourser un centime. J’étais aux anges. Quelques mois plus tard, le produit est prêt à être mis en vente pour la première fois. J’avais installé un système sur mon téléphone me permettant de recevoir un SMS chaque fois que quelqu’un achetait mon DVD. Ce soir-là, je suis allé au restaurant avec des amis. Je n’ai pas arrêté d’entendre la sonnerie me notifiant d’une vente. Le DVD semblait se vendre très bien. 

En rentrant chez moi, je suis allé vérifier combien de DVD j’avais vendu. Il s’agissait en fait d’un bug. La configuration avait été faite de telle sorte qu’en réalité je recevais une notification chaque fois que quelqu’un VISITAIT la page, non pas quand quelqu’un ACHETAIT. Au final, je n’avais fait qu’une vente. Au final, j’ai perdu de l’argent en investissant dans ce service de notifications. 

Ce que cela m’a appris

De cette histoire, j’ai su tirer deux enseignements. 

Le premier enseignement c’est qu’au début il faut éviter les coûts inutiles tels que les SMS de notifications que j’avais moi-même payé. 

Le deuxième enseignement est que même si le premier jour de ventes n’a pas été un succès, j’ai tout de même réussi à en vendre un. C’était peu mais mieux qu’aucun. 

Je me suis dit que ça voulait dire que mon projet avait du potentiel car si quelqu’un était intéressé au point de vouloir acheter mon DVD, c’est qu’il en existait forcément d’autres qui auraient ensuite envie de faire pareil. Je me suis donc dit que j’allais essayer de comprendre ce qui avait motivé ce client et je vais orienter mes efforts autour de ce même message ayant convaincu mon premier client. 

Pour les produits suivants que j’ai sortis, au lieu de faire comme pour ce premier DVD pour lequel j’ai vendu un seul exemplaire au début et jamais plus de cent au total, j’ai fait les autres produits en faisant ce que mes clients voulaient recevoir. Les produits suivants ont bien mieux marché.

Déjà un commentaire

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */