Négocier un contrat ne s’improvise pas !

N

Vous venez de décrocher votre premier client potentiel ? Félicitations ! L’étape suivante est très intéressante pour bien profiter de cette opportunité : vous devez penser à la négociation de votre contrat.  

Un contrat de prestation de services, sert avant tout à protéger les deux parties contractantes. Cet accord permet à votre client d’exprimer ses besoins et vous permettra de préciser vos attentes pour accomplir un service.

Par ailleurs, une collaboration matérialisée par un contrat est moins risquée qu’une collaboration implicite.

En premier lieu, la rédaction du contrat de prestation de services ne suit pas des règles. Tout est possible, la seule limite est votre qualité du négociateur.

La négociation c’est avant tout de l’écoute. Votre première réflexion consiste à bien écouter les attentes de votre client pour savoir lui apporter bonne satisfaction. Une personne capable de convaincre son client et de bien estimer sa valeur n’est pas obligatoirement une célébrité ou une personne la plus crédible sur le marché mais plutôt celle qui maîtrise l’art de négociation.

Concernant les implications légales, comme je vous parlerai des aspects contractuels, je tiens à vous préciser que je ne suis pas un avocat et je n’ai pas suivi des études de droit. Par conséquent, tous les conseils fournis doivent être approuvés par un avocat ou un conseiller juridique avant  de les appliquer dans votre activité. Je n’’endosse aucune responsabilité légale concernant ces conseils.

Toujours en parlant des contrats en France, toute transaction entre deux entreprises doit être soumise à un contrat écrit ou un accord tacite. Je vous donne un exemple pour clarifier la notion de l’accord tacite. Une entreprise vous paye un certain montant contre un service bien déterminé chaque mois. Vis-à-vis de la loi, c’est comme si vous avez un contrat écrit, qui vous engage d’accomplir votre tâche mensuellement afin d’être payé. Ce n’est pas valable entre les particuliers, mais entre les entreprises c’est considéré comme étant automatique si vous avez une relation professionnelle.

Cependant, je vous conseille toujours de faire un contrat par écrit. Une convention écrite permet, en premier lieu, aux deux parties contractantes de se souvenir de leur accord d’origine. Beaucoup de détails entrent en jeu pendant la négociation. Après un certain temps, il est probable que l’un de contractants oublie cet arrangement. Ce n’est pas une question d’honnêteté mais plutôt une question de mémoire.

Donc, le contrat ne sert pas pour traîner votre client à la justice, mais plutôt pour cadrer clairement la collaboration et éviter les non-dits et les fausses attentes, si courantes dans les affaires.

Un contrat, surtout pour du long terme, limite les risques de litiges, renforce et sécurise les relations entre les parties.

Contrairement à la cohérence habituelle, un contrat se fait entre deux parties de bonne foi. Ne signer des contrats qu’avec des gens avec qui vous savez que vous n’aurez pas besoin d’un contrat.

En effet, si votre client est de mauvaises fois, le contrat ne servira à rien. Etant donné que les procès et les formalités juridiques prennent du temps et souvent ça ne vaut pas le coup. Vous finirez par passer à autre chose.

Il est évident qu’un contrat est indispensable pour vous défendre au regard de la justice mais ceci n’est pas l’idée au départ.

Pour anecdote, je connais un commercial qui lors de son premier lancement, n’a pas pris la peine d’écrire noir sur blanc son accord avec un client. Ils s’étaient mis d’accord d’avoir un pourcentage de bénéfices lors d’une augmentation du chiffre d’affaires. Le commercial s’est focalisé sur la valeur du produit et par conséquent le nombre  de clients reste invariable malgré une nette amélioration du chiffre d’affaires. Malheureusement, le client n’a pas reconnu ces efforts sous prétexte que son objectif est d’avoir plus des clients.   

C’est un exemple typique des malentendus qui peuvent avoir lieu si vous ne traduisez pas exactement par écrit les attentes du client et de vos services proposés.

Un autre conseil qui pourra vous faire économiser du temps ; il est fortement recommandé de rédiger un contrat chez un avocat. Un document qui peut être adapté à plusieurs types de prestations. Il s’agit d’un investissement, mais il vous sera utile pour gagner du temps ainsi que de l’énergie. Il vous suffira par la suite d’adapter votre contrat et l’envoyer par e-mail à votre client quand il est indispensable. La réponse à cet e-mail est une trace écrite de la part de votre client.

Pour conclure, un contrat de prestation de service est primordial pour traduire précisément vos attentes ainsi que celles de votre client. Il est préférable que ce contrat soit écrit pour éviter les malentendus et garder une bonne relation avec vos clients. 

Déjà un commentaire

  • Dans mon activité qui est réglementée c’est obligatoire et effectivement cela clarifie tous les services rendus en échange du prix demandé. C’est très rassurant pour le client. Je suis consultante certifiée en immigration canadienne

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */