Etiquetteaugmenter vos ventes

Comment générer plus de ventes grâce à votre vidéo de vente ?

C

Dans cet article, je vais répondre aux deux questions les plus fréquemment posées par les entrepreneurs concernant la création des vidéos de vente : quelle est la durée optimale d’une vidéo de vente et comment l’optimiser ?

Commençons par la première interrogation.

Quelle est la longueur optimale d’une vidéo de vente ?

Quand vous décidez de créer un contenu sous format vidéo, vous vous posez des questions relatives à sa durée :

  • A quel moment une vidéo de vente est-elle trop courte ou trop longue ?
  • Faut-il croire les médias et les blogueurs qui privilégient les vidéos courtes pour attirer l’attention de l’internaute ?

La réponse à ces deux questions est négative.

Vous ne devez pas créer la vidéo la plus courte possible pour générer davantage de ventes. Sur plusieurs pages de vente (même celles qui vendent de l’information), je trouve des vidéos d’illustrations, sans sons, avec de la musique et qui ne durent qu’une minute ou deux minutes. Or, ce type de vidéos nuit, souvent, à l’efficacité de votre message de vente et par extension à vos ventes. Afin de communiquer votre message d’une façon efficace et de telle manière que cela amène le client vers la vente, certains éléments doivent être absolument présents.

L’assemblage de ces éléments essentiels vous permet d’avoir le maximum de pouvoir de persuasion dans votre script. Le fait d’ajouter des éléments qui n’apportent rien à la vente comme des vidéos muettes ou des génériques, nuit considérablement à l’efficacité du contenu partagé.

Le but consiste à réaliser une vidéo qui permet de véhiculer le maximum d’informations nécessaires en un minimum de temps. Pour donner une estimation de la durée optimale d’une vidéo, qui dépend énormément du produit/service, vous devez définir les éléments indispensables à inclure.

La durée des vidéos que j’ai créées pour moi-même ou pour mes clients et qui ont mieux fonctionnées varie selon le type de produit/service :

  • 10 minutes pour des produits d’entrée de gamme qui nécessitent une décision relativement instantanée d’achat ;
  • 20 minutes pour des produits qui demandent plus d’éducation ;
  • Entre 20 et 40 minutes, c’est la durée optimale pour la plupart des cas.  

J’ai gagné un record avec l’un de mes clients, David Jay, en créant une vidéo d’une durée de 3 heures et 30 minutes pour vendre un produit. Cette durée est répartie entre formation, témoignage et message de vente. Evidemment, il s’agit d’une vidéo très longue et après plusieurs tests, le format réduit de 40 minutes s’est montré plus performant. 

Pour cette raison, je vous recommande de créer des vidéos d’une durée de 20 à 40 minutes pour plus d’efficacité. Toutefois, si vous êtes encore débutant, visez plutôt les vidéos courtes.

Ceci nous amène à la seconde question.

Comment améliorer une vidéo de vente ?

Une des meilleures façons qui vous permet d’améliorer une vidéo de vente, c’est de vous assurer que vous êtes en train de transmettre uniquement les informations intéressantes et nécessaires. 

Généralement, dans un message marketing, il nous faut (nous les entrepreneurs) du temps pour nous préparer. Ce temps sera inclus chronologiquement dans votre contenu et par conséquent la vidéo commencera par des platitudes.

La plupart des textes de vente écrits par des entrepreneurs débutants voire intermédiaires commencent par des platitudes. Ce qui fait que la meilleure façon d’améliorer une vidéo de vente, c’est d’éliminer la première partie et d’entrer directement dans le vif du sujet. 

En revanche, l’analyse de la rétention d’une vidéo de vente pour éliminer les parties ennuyantes n’est pas une méthode efficace. En effet, il y a une énorme différence entre une vidéo de contenu que vous voulez partager sur les réseaux sociaux et une vidéo de vente.

Les parties de rétention sur une vidéo de vente sont les moments où les clients décident de passer à l’action et d’acheter votre produit/service. Pour cette raison, il est déconseillé de les supprimer.

En résumé, la durée optimale d’une vidéo de vente va dépendre du nombre d’éléments indispensables que vous devez expliquer et ce en un minimum de temps. Dans la mesure du possible, supprimez la première partie de la vidéo, car généralement, elle ne présente que des platitudes.

Finalement, essayez de vous limiter à 20 – 40 minutes pour avoir une meilleure performance. Cela vous pousse à parler moins des caractéristiques du produit/service et davantage de ses bénéfices et de la valeur qu’il apporte aux clients. Ainsi, vous réussissez à augmenter vos ventes. 

Comment créer un design intuitif pour augmenter vos ventes ?

C

Dans cet article, je partage avec vous les secrets d’un livre que je considère comme étant la bible du design. C’est un livre qui ne s’applique en général pas spécifiquement au design de sites Internet ou de brochures, mais néanmoins, il vous permettra de réaliser un design plus efficace et donc d’augmenter vos ventes. Ce livre s’intitule The design of everyday things (le design des objets de tous les jours) de Don Norman.

Plusieurs erreurs de design basiques commises par certains entrepreneurs sur leurs sites Internet, newsletter et emails influencent négativement leurs activités. Pour éviter de tomber dans ce piège, je vous dévoile la principale caractéristique et la première règle d’un design réussi : rendre votre design découvrable.

Voici deux conseils que vous pouvez appliquer dès maintenant afin d’améliorer votre design et influencer davantage de prospects.

Rendre votre design découvrable

Théoriquement, tout objet manipulé au quotidien (livre, site Internet, carte de visite, une newsletter par email, un site de formation par vidéo…) ne doit pas dépendre d’un mode d’emploi. Il est primordial de proposer un contenu qu’on peut manipuler facilement. Cela est possible en fournissant un objet qui parle de lui-même et facilement découvrable.

Malheureusement, la plupart de nos objets quotidiens n’obéissent pas à cette règle. Ce qui rend un objet utile, c’est l’affordance (un terme emprunté de l’anglais et utilisé par la plupart des designers francophones). L’affordance, c’est le fait de pouvoir accomplir une tâche ou réaliser une action. La traduction exacte de ce mot, c’est la potentialité. 

Rien ne vaut mieux qu’un exemple concret pour comprendre. Un livre présente une potentialité évidente, qu’on connaît depuis longtemps. Cette potentialité consiste à être capable d’ouvrir l’ouvrage, le feuilleter et le lire. Une autre potentialité : il est possible de marquer les pages. Sur votre site Internet, certains éléments ont la potentialité de réaliser une action une fois que l’on clique dessus. D’autres éléments ont la potentialité de taper un texte à l’intérieur.

Le fait qu’on puisse effectuer une action, ne veut pas dire forcément que les internautes (et les utilisateurs en général) soient au courant qu’il est possible de faire une certaine action. Cela explique l’utilisation de l’expression un objet design pour parler des objets sur lesquels vous voyez un design, mais vous ne connaissez pas exactement l’utilité. Pour que les objets design soient découvrables et faciles à manipuler, il est primordial d’ajouter un signifieur.

Sur Internet, le signifieur le plus courant, si vous proposez un lien sur votre site c’est d’avoir la potentialité d’être cliqué. Mais pour l’indiquer à l’utilisateur et faciliter la tâche, le texte doit être en bleu et souligné. Ainsi, les internautes savent à l’avance que tout ce qui est en bleu et souligné sur Internet présente un lien cliquable et mène à une action.

Si vous voulez créer un bon design et que votre page Internet soit découvrable, assurez-vous que le fonctionnement de votre site soit intuitif.

Un visiteur qui arrive sur votre site Internet ou sur votre page de vente, doit être capable de détecter les actions possibles rapidement.

Quelle est l’importance d’avoir des sites Internet découvrables dans votre marketing ?   

Après des analyses et des centaines de tests techniques effectués sur de nombreux sites Internet, j’ai constaté un point intéressant. Sur plusieurs sites Internet, les images ne servent à rien. Si vous avez un blog WordPress par exemple, quand vous insérez une image dans vos articles, elle se transforme automatiquement en un lien. En cliquant sur le lien, le lecteur sera redirigé vers une page qui n’affiche que l’image. Cela peut nuire à la visibilité de votre blog. En effet, le visiteur se trouve perdu et incapable de revenir en arrière pour s’inscrire à votre newsletter ou acheter votre produit.

Dans cette situation, vous avez une potentialité dont vous n’avez pas besoin. Par conséquent, il vaut mieux la supprimer au lieu de perdre vos visiteurs.

Dans l’autre sens, si sur votre site Internet vous insérez des images qui ne sont pas cliquables (photo de votre produit sur la page de vente), sachez que l’analyse effectuée sur le comportement des visiteurs, prouvera que 20 % cliquent sur les images. Vous perdez également l’opportunité d’effectuer l’action souhaitée. Pour cette raison, il est recommandé de faire en sorte qu’en cliquant sur les images de votre site, l’internaute soit invité à effectuer une action que vous souhaitez. Quand les visiteurs cliquent spontanément sur les images insérées dans votre site, pensez à leur fournir davantage d’informations.   

Certains entrepreneurs font face à un autre type de problème lié au design en envoyant des newsletters par email. Le problème dans la newsletter par email, c’est que souvent les liens envoyés apparaissent comme étant des textes bruts. Un exemple qui se reproduit très fréquemment, si vous ne soulignez pas explicitement les liens, certains opérateurs n’affichent pas automatiquement l’expression en tant que lien.

Un moyen efficace pour optimiser vos emails sans fournir un effort supplémentaire, c’est de formater les liens en bleu et de les souligner. Cela vous permettra d’augmenter le taux de clics dans vos newsletters.   

Boostez vos ventes en filtrant vos clients

B

Découvrez 4 techniques facilement applicables pour filtrer vos clients dans le but d’augmenter vos ventes.

Trouvez la personne toxique

Parfois, votre entourage vous influence négativement de telle sorte que vous ne pouvez pas vivre pleinement les valeurs d’un entrepreneur libre que vous voulez défendre dans votre entreprise. Si vous êtes victime des critiques de votre entourage proche ou éloigné, je vous invite à vous poser cette question : aujourd’hui qui critique mon rêve ?

Christian Godefroy les appelle les briseurs de rêves. Ce sont les personnes qui, par amour ou par mépris, essaient de vous faire lâcher prise. Soit par une intention positive parce qu’elles veulent vous faire éviter les déceptions, soit pour vous rabaisser.

C’est vrai qu’il est crucial parfois de changer votre comportement afin d’atteindre le résultat souhaité. Mais certaines personnes de votre entourage peuvent vous transmettre cette information d’une façon négative. Par conséquent, vous vous sentez démotivé et vous décidez de lâcher la prise.

Mettez en avant votre MANTRA

Aujourd’hui dans votre activité, mettez-vous en place des habitudes et des actions qui vous bloquent et qui vous freinent ?

Je fais partie du groupe Stratégies du coach créé par le coach canadien Dan Sullivan. Lors d’une rencontre d’une journée à Londres, un atelier de stratégies plus précisément, je me retrouve assis à côté d’un conseiller en patrimoine. Sa boîte de conseil est située à 25 minutes de Londres. Son objectif, est de captiver une clientèle locale. Sauf que, d’après lui, le problème est que les gens n’osent pas venir de Londres et faire un trajet de 25 minutes pour bénéficier de ses conseils.

En réalité, le vrai problème vient du manque de communication de la valeur apportée par sa boîte de conseil. En effet, si vous ne mettez pas en avant votre expertise et la valeur que vous pouvez apporter à vos clients, ils ne seront pas intéressés par votre produit/service. En l’occurrence, les prospects ne feront pas un trajet de 25 minutes pour voir ce conseiller s’il est incapable de les aider pour résoudre leurs problèmes. Il est indispensable d’apporter tellement de valeur que les clients n’hésitent pas à fournir de l’effort pour acheter votre produit/service. Comme certains entrepreneurs, le conseiller néglige ce point et n’opte pas pour cette stratégie dans la promotion de son activité pour deux raisons :     

  1. Il pense qu’avec toutes les tâches qu’il doit accomplir, il n’a pas le temps d’acquérir cette expertise ;
  2. Il ne voit pas que cette stratégie incite les clients à faire un trajet de 25 minutes pour bénéficier de ses conseils.

Paradoxalement, un entrepreneur indien, qui se déplace entre Dubaï et Stockholm pour gérer son travail, est installé de l’autre côté. Il nous a confirmé qu’il est venu de Dubaï, rien que pour assister à l’atelier de Dan, avant de partir à Stockholm. A ce moment-là le conseiller était impressionné.

J’ai partagé avec vous cette anecdote pour vous dire qu’aujourd’hui vous êtes tellement occupé par les routines de votre activité, que vous n’avez pas eu le temps de mettre en avant sa vraie valeur. Par conséquent, vous ne pouvez pas motiver vos clients à faire l’effort d’acquérir votre produit/service.

Un autre point que je juge important, est de penser à donner des garantis à vos clients pour les encourager à investir dans votre produit/service. Personnellement, je propose le remboursement du prix du séminaire et les frais de transports aux participants qui viennent de l’étranger s’ils ne sont pas satisfaits.  

 Vos activités peuvent être contre productives si :

  • Vous êtes tellement occupé de telle façon que vous ne pouvez pas prendre de recul et vivre votre MANTRA ;
  • Elles sont carrément contraires à ce que vous dites dans votre MANTRA.

Professionnellement, vous pouvez vous rendre compte que votre activité correspond à votre compétence, mais qu’elle n’est pas en accord avec votre passion ou vos valeurs.

La règle zéro emmerdeur

J’ai décidé il y a longtemps, de systématiquement, quand j’organise un atelier ou un séminaire, de sélectionner mon public. 

Pour ce faire, j’ai adapté un texte à mon activité marketing et j’ai commencé à l’inclure dans mes vidéos : j’ai pris la décision depuis que je dispense la formation de marketing, de travailler uniquement avec des entrepreneurs ou des passionnés d’Internet qui veulent sincèrement enrichir leurs vies tout en améliorant la vie de leurs clients. Je ne suis pas intéressé à enseigner à des gens qui ne respectent pas leurs clients ou qui veulent juste des astuces pour gagner des sous malhonnêtes sans chercher à s’améliorer. Si vous n’êtes pas à 100 % sincère et honnête avec vous-même et avec les autres ne vous inscrivez pas. Je ne veux pas appuyer exagérément sur ce point, mais je n’ai vraiment pas l’envie et l’intention de sacrifier mon intégrité pour quelques euros de plus en travaillant avec quelqu’un qui ne respecterait pas ces critères. J’ai l’envie et l’intention de créer une communauté et un réseau solide d’entrepreneurs qui veulent atteindre leur vrai potentiel, avoir une vie passionnante et s’entraider pour atteindre cet objectif.

Ce texte, qui peut être adapté à plusieurs types d’activités, vous permettra de filtrer vos prospects.        

Dans mon séminaire de séduction, un participant avait refusé de faire les exercices que je proposais, car il les trouvait inutiles. Pour garantir le bon déroulement de mon séminaire, je l’ai remboursé et je lui ai demandé de partir.

Il est crucial de filtrer vos clients pour garantir les meilleurs résultats aux plus intéressés. En effet, parmi votre clientèle, il y a des personnes qui répondent à vos valeurs et d’autres qui s’intéressent plutôt au produit proposé.   

Cette règle vous permettra de filtrer les prospects qui ne répondent pas aux critères du client idéal selon vous. 

Dans un Lancement Orchestré, j’ai reçu plusieurs commentaires de la même personne qui n’était pas convaincu par ma formation. J’ai essayé à chaque fois de traiter son objection et de lui rappeler qu’il n’était pas obligé de participer à la formation et qu’il ne faisait pas partie de la catégorie de clients souhaitée. A ma surprise, à l’ouverture des ventes, il était le premier inscrit. J’ai décidé alors d’annuler son paiement et de l’informer qu’il n’était pas encore prêt pour cette formation. Je lui ai conseillé de d’abord consommer mon contenu gratuit. Six mois plus tard, quand j’ai organisé la même formation, il s’est inscrit et a rempli le formulaire pour m’assurer qu’il avait changé d’avis et qu’il était devenu sincèrement intéressé par la formation. Je partage avec vous ce vécu pour vous confirmer que cette règle est efficace dans la sélection de votre clientèle.

Définissez le profil de votre client

Parmi vos clients, il y a ceux qui vous apportent de l’énergie et d’autres qui sont à la fois moins rentables et demandent énormément d’énergie. Pour cette raison, je vous invite à déterminer ces deux profils.

Entre un client qui vous paye 10 € et vous prend 8 heures de service après vente et un client qui vous paye 10 000 € et vous prend 8 heures de service après vente, lequel préférez-vous avoir ?

La réponse à cette question est évidente pour tout le monde. Mais il faut faire attention, un client qui vous paye 10 € ne veut pas dire forcément qu’il est moins qualifié que celui qui vous paye 10 000 €. Un client qui achète un produit qui n’est pas cher, ne manque pas forcément de ressources. Les personnes riches peuvent avoir besoin de produits qui ne sont pas chers : porte clé, livres…

Avant de juger qu’un client qui ne vous paye pas beaucoup pour acheter un produit/service n’est pas rentable, posez-vous la question inverse : les personnes riches peuvent acheter des produits qui ne sont pas chers ? La réponse est Oui !  

Un client rentable ne doit pas forcément vous payer une fortune, mais un client rentable est celui  qui ne vous fait pas perdre de l’énergie et du temps.

Comment accroître vos profits ?

C

Un des principes simples sur lesquels tous les entrepreneurs peuvent facilement se mettre d’accord, c’est que pour augmenter votre profit, vous avez deux impératifs. D’un côté, vous devez augmenter vos ventes et de l’autre côté diminuez vos coûts.

Afin d’augmenter vos ventes, il est indispensable de mettre en place une stratégie marketing. Cette dernière nécessite du temps et des connaissances que vous pouvez acquérir à partir de formations notamment.

Autant l’augmentation de vos ventes dépend de plusieurs facteurs plus ou moins compliqués, autant la diminution de votre coût est réalisable assez facilement. 

Si votre entreprise existe déjà depuis un certain temps, c’est un de leviers le plus rapide que vous pouvez actionner pour augmenter vos profits. 

Comme vous avez des coûts récurrents à dépenser habituellement sur une période déterminée, il est possible de réduire ces dépenses. 

De nombreuses pistes existent pour éliminer le gaspillage dans votre entreprise. 

À titre d’exemples, citons :

  • La diminution des frais qui ne sont pas nécessaires ;
  • L’adoption d’une stratégie d’économie par votre équipe ;
  • La suppression des habitudes négatives qui nuisent à vos profits.

J’ai remarqué qu’il existe un fléau dont sont victimes beaucoup d’entreprises. Il s’agit de l’augmentation des coûts de vos fournisseurs au cours des années qui ne rapporte rien davantage à votre entreprise. 

Une des techniques hyper simple que j’aimerais partager avec vous afin de lutter contre ce fléau est : avoir un recours régulier et systématique aux appels d’offres.

Que ce que c’est qu’un appel d’offres ?

L’appel d’offres est une pratique adoptée généralement par les grandes entreprises et les institutions. 

Cette procédure consiste à présenter un cahier des charges relatif à un projet déterminé auprès de nombreux fournisseurs potentiels afin de délimiter le budget du projet et d’obtenir des devis.

Réellement, en lançant un nouveau projet, beaucoup d’entrepreneurs tombent dans le piège de se décider après une simple négociation des tarifs et choisissent le premier et le seul fournisseur consulté. 

Le problème, c’est qu’à ce moment-là, vous vous retrouvez à payer le tarif proposé par le fournisseur sans jamais l’avoir comparé aux tarifs du marché !

Ce qui nous amène au second point.

Comparer les tarifs du marché  

En connaissant les tarifs du marché qui présente la vraie valeur du produit, vous pouvez comparer les prix proposés par le fournisseur consulté afin d’éviter les devis au-dessus des tarifs du marché. 

Donc la première technique à pratiquer, c’est de faire un appel d’offres systématique quand vous lancez un nouveau projet. 

Imaginons que vous organisez un séminaire pour la première fois, pensez à consulter plusieurs salles de séminaire disponibles aux dates que vous nécessitez. 

Ainsi, vous pouvez comparer les prix et négocier les tarifs en annonçant les prix proposés par chacun des concurrents. 

Si vous êtes en train de sortir un nouveau produit et vous avez besoin d’un fournisseur de matière première, cherchez plusieurs fournisseurs différents pour pouvoir comparer leurs tarifs. 

Un autre avantage de cette méthode, est qu’elle vous permet non seulement de comparer les tarifs du marché pour une meilleure offre, mais aussi de créer une redondance indispensable pour une entreprise.

Je m’explique.

Créer une redondance

La redondance, c’est le fait d’avoir l’opportunité de basculer entre plusieurs fournisseurs au lieu d’avoir une dépendance envers un seul fournisseur. 

C’est un facteur critique particulièrement pour les petites entreprises. 

Cela permet d’éviter que votre entreprise soit victime d’une faillite liée aux éventuels problèmes de votre unique fournisseur. 

Pour une entreprise Web par exemple, quand je fais le Lancement Orchestré pour un produit, il me faut :

  • Des vidéos de vente en ligne ;
  • Un site de lancement ;
  • L’envoi des e-mails à la liste de prospects inscrits ;
  • L’encaissement des ventes sur mon produit ;
  • La proposition du produit sur une plateforme où les internautes pourront accéder aux vidéos.

Si je fais ce lancement en ayant un seul hébergeur Web, un seul fournisseur d’accès pour envoyer les e-mails à ma liste de prospects et un seul système pour organiser le lancement du produit j’augmente le risque de rater ce lancement si un problème technique a lieu. 

D’où l’importance de lancer dès le départ un appel d’offre pour avoir un fournisseur principal et une autre alternative de secours.

Si vous avez hébergé le lancement sur votre propre site, juste avant le lancement, pensez à créer une version de secours du site. Cela est possible grâce à des outils comme Clickfunnels par exemple.

Chaque appel d’offres doit être automatique et systématique

Une bonne habitude à prendre, c’est de déclencher automatiquement votre appel d’offres quand vous retirerez le projet ou lorsque votre fournisseur vous propose un nouveau tarif. 

Autrement dit, si vous travaillez régulièrement avec un fournisseur et il vous annonce qu’il y aura une augmentation des prix pour une raison ou une autre, déclenchez automatiquement la recherche d’une alternative. 

Cette pratique, pousse les fournisseurs à augmenter rarement leurs tarifs d’une part et à vous mettre au courant de l’évolution de l’état du marché d’autre part.  

Par exemple, je fais un séminaire chaque année avec des centaines d’entrepreneurs. Chaque année nous lançons un appel d’offres pour les salles de séminaires, la décoration et pour chaque dépenses que nous considérons importantes.

Il est important de lancer ces appels d’offres d’une façon régulière afin de vous assurer que vous payez un tarif raisonnable pour le marché. Le cas échéant, vous perdez votre vision sur l’évolution des compétences existantes sur le marché et les coûts.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */