Etiquettecampagne de mails

Les erreurs à absolument éviter dans votre campagne emailing

L

Quand vous lancez votre campagne de marketing par email, il y a plusieurs erreurs à éviter. Pour mieux comprendre, Michel Morin, PDG de Carrefour Internet, partage avec nous les pièges à éviter pour réussir et rentabiliser une campagne emailing.

Comment savoir si on passe en spam ?

Le premier piège consiste à envoyer un email qui finira dans la boîte spam de vos clients.

Afin d’éviter cette erreur fréquente, il est recommandé d’avoir un compte Hotmail, Gmail ou Yahoo. Il est intéressant d’utiliser Outlook également, pour profiter du fameux algorithme de Microsoft. 

Pour avoir des résultats interprétables, n’ouvrez pas vos propres messages sur vos comptes de test. Ainsi, vous pouvez vous assurer que votre email arrive dans la boîte de réception de vos prospects et non pas dans les spam. 

Quand vous rédigez votre newsletter et avant de l’envoyer à votre mailing liste, pensez à envoyer un test sur vos comptes Gmail, Hotmail et Yahoo. 

Chez Hotmail, si l’email n’arrive même pas, c’est que l’adresse IP est bloquée. Dans ce cas, il vaut mieux contacter votre fournisseur auto-répondeur afin de résoudre ce problème et changer l’adresse IP. 

Pour les entreprises qui envoient un volume important d’emails, il est possible d’utiliser le service Return Path afin de valider leurs messages auprès des fournisseurs.

Les mots dans le titre sont très importants  

Ensuite, il est important de bien choisir les mots employés dans le titre de votre email. Cela dépend aussi de votre fournisseur. 

Par exemple, pendant la période des soldes, le terme SOLDE a été bloqué pendant une journée chez Hotmail. 

Certains mots sont bloqués par des fournisseurs et autorisés par d’autres. Pour cette raison, je vous invite à segmenter votre mailing liste, si nécessaire.

Les logiciels SPIDER de capture d’emails  

Les logiciels SPIDER sont des logiciels qui capturent les adresses emails visibles sur Google par exemple. En France, il est autorisé d’envoyer des emails en OPT OUT à des entreprises. Mais il est crucial de leur présenter la possibilité de se désabonner de la liste. D’où l’existence de ces logiciels, qui prennent les emails des entreprises pour leur envoyer des messages d’une façon automatique. 

Bien que cette méthode puisse fonctionner, elle est déconseillée. Son effet est très négatif, car vous vous retrouvez banni rapidement de chez les fournisseurs. Par contre, pour les particuliers, vous êtes obligé de faire le OPT IN. C’est-à-dire qu’il est indispensable d’avoir la permission de vos clients avant de leur envoyer des emails. En effet, le OPT OUT est formellement interdit par la loi française pour les particuliers.  

Comment éviter de perdre votre mailing liste          

Assurez-vous que votre liste d’emails ne contienne que des personnes intéressées par votre activité. 

Il est par ailleurs important d’étudier le nombre d’emails à envoyer, pour ne pas abuser. Toutefois, si vous n’envoyez pas fréquemment des emails ou si vous arrêtez de le faire sur une longue période, vous risquez de biaiser votre liste d’adresses. 

En effet, au bout de 6 mois, une adresse qui a été fermé devient un SPAM TRAP. Si vous envoyer un email soudainement vous serez détecté en tant que spammeur par Hotmail par exemple. 

En outre essayez d’éviter que les prospects reportent vos messages comme spam. Si vous contactez votre liste après un temps de silence, je vous recommande d’indiquer aux abonnés, dès le début du message, un rappel de votre identité, la raison de leur inscription et même le lien de désinscription de la newsletter. 

Par contre, si vous maintenez un certain rythme de publications, il est inutile de faire ce rappel à chaque fois pour vos abonnés.

Faut-il utiliser la technique double optin ?

Certains services d’auto-répondeurs vous proposent le choix entre deux systèmes :

  • Simple optin : une fois que les visiteurs saisissent leurs emails sur votre site, vous pouvez les contacter et leur envoyer des messages tout de suite ;
  • Double optin : quand les visiteurs saisissent leurs emails, ils reçoivent un lien de confirmation sur lequel ils doivent cliquer pour confirmer leurs inscriptions et recevoir vos messages par la suite.      

Personnellement, je considère que le double optin est plus efficace que le simple optin puisqu’il offre l’opportunité aux abonnés de vérifier leurs emails. L’inconvénient de cette technique est que 40 à 60 % des inscrits ne cliquent pas sur le lien de confirmation et abandonne l’inscription. 

En optant pour la technique simple optin, vous êtes vulnérable aux fausses adresses emails. Pour cette raison, je vous recommande d’utiliser les deux techniques en parallèle et séparer de la liste ceux qui n’ont pas confirmé. Cela est possible en utilisant Promety ou en faisant une combinaison d’Aweber (double optin) et d’un autre système simple optin ( iContact) par exemple. S’il est compliqué pour vous d’opter pour cette solution, privilégiez le simple optin quand votre base de données est de petite taille.

Si vous êtes en double optin, il est indispensable d’inclure une page de remerciement afin d’inciter les visiteurs à cliquer sur le lien de confirmation, en indiquant que le contenu désiré est disponible sur ce lien. Ne créez pas une impasse sur votre site, cette page de remerciement doit rediriger vos prospects vers votre message de vente.  

Comment entretenir la relation par e-mail avec vos prospects ?

C

Comment réaliser le coeur du principe du marketing par e-mail ?

Comment faire en sorte que les prospects lisent les e-mails qu’on leur envoie ? 

Déterminer le taux « normal » d’ouverture de vos e-mails

Un prospect s’inscrit sur votre site, vous lui envoyez un email. 

Sur une campagne de mailing, à partir de quel niveau peut-on considérer un bon taux d’ouverture d’emails ? 

Sachez tout d’abord que le taux « normal » est de 20 % sur des bases qui ont un bon volume. 

Nous vous conseillons par ailleurs, de vérifier les emails qui n’ont pas été ouverts depuis plus d’un an et de supprimer ces prospects de votre base de données. 

Vous pouvez envoyer des e-mails seulement à ceux qui ont cliqué ou ouvert vos e-mails dans les quatre derniers mois. Vous pourrez avoir des taux d’ouverture s’élevant à 80 %. 

Sinon si vous ne « nettoyez » pas votre base, un taux de 20 % sera dans la moyenne. 

Si souhaitez partir sur une base « spam » vous serez à environ 3 %, car vous envoyez ces e-mails au hasard. 

Dans la mesure où vous constatez que vous êtes par exemple à 4 % de taux d’ouverture par rapport à votre base, cela peut vouloir dire que vous avez beaucoup d’e-mails dans votre liste qui ne sont plus consultés par les prospects. 

Quand vous démarrez un nouveau site, vous pouvez avoir par exemple une centaine d’abonnés et avoir un taux d’ouverture équivalent à 130 %. 

Cela signifie que vos abonnés sont très actifs et partagent vos e-mails à leurs contacts. 

Quand cette base passera à 1000 abonnés, il faut que vous sachiez que votre taux d’ouverture baissera au mieux à environ 60 %. 

Quand vous serez à 2000 abonnés, ce taux baissera encore à hauteur de 30 – 40 %. 

C’est ce que l’on appelle la dilution des « actifs » avec le volume. 

Quand vous envoyez des e-mails régulièrement à une base qui a plus d’un an et dépasse la dizaine de milliers d’adresses, vous pouvez estimer un taux d’ouverture entre 17 – 20 %.

Au bout d’un certain temps, les prospects arrêtent de cliquer même s’ils regardent l’e-mail, ensuite ils arrêtent d’ouvrir mais regardent le titre de l’e-mail. 

C’est tout de même des prospects qui sont présents, qui restent informé de ce vous faites, mais ils ne sont pas motivés. 

Quand vous avez un prospect qui vient de rejoindre votre mailing liste, c’est à ce moment-là que vous devez être rapidement réactif, car sinon vous allez le perdre. 

Si vous constatez que vous êtes en dessous des 20 % de taux d’ouverture, cela peut signifier que les prospects se sont lassés de ce que vous faites. 

Doit-on interagir par le tutoiement ou par le vouvoiement ? 

Quand vous vous adressez à vos prospects par e-mail, vous pouvez utiliser le tutoiement. 

Le ton pour s’adresser à eux est important, comme si vous étiez leur ami, parfois cela fonctionne. 

Pour certaines bases, il faut être amical, mais dans ce cas ce n’est pas une newsletter avec graphismes, logos et fonds colorés. 

C’est une technique de vente, les prospects se sentent mieux et sont plus enclins à acheter vos produits. 

Le tutoiement, peut attirer un certain public : plus jeune ou avec un état d’esprit différent des autres prospects. 

Vous pouvez également personnaliser vos e-mails en ajoutant par exemple le prénom du prospect. 

Suivant votre cible, il faudra plutôt garder le vouvoiement. 

Si vous êtes avec un public de professionnels dans un domaine en particulier, ils pourraient se sentir infantilisés.

Sinon nous vous conseillons, de garder le vouvoiement sur votre site même si vous utilisez le tutoiement dans vos e-mails. 

A quelle fréquence envoyer vos e-mails ? 

L’espacement de l’envoi des messages est important. 

Dans le cas où un prospect s’inscrit sur votre mailing liste nous vous conseillons ce qui suit : 

  • un premier e-mail le premier jour, 
  • un second e-mail le deuxième jour, 
  • et un autre le troisième jour,
  • ensuite vous pouvez espacer les envois d’un jour ou plus,
  • surtout ne pas surcharger.

Il est conseillé de procéder ainsi pour motiver le prospect à aller voir votre site et ensuite faire en sorte qu’il aille sur la page où il y a votre offre commerciale. 

Cela permet au prospect de faire des actions tout comme par exemple lui faire ouvrir des images ou vous répondre par e-mail. 

Si le prospect prend la peine de vous répondre, c’est qu’il trouve un certain intérêt à votre mailing et automatiquement vous serez dans son carnet d’adresses. 

Autres ressources : 

Les avantages et les facteurs de la réussite de la campagne emailing

L

Pourquoi devez-vous utiliser l’e-mail comme outil pour contacter vos prospects et clients ?

Tous les jours de nouveaux internautes visitent votre site Web, sans effectuer d’achat. La plupart des prospects qualifiés qui visualisent votre offre, n’achètent rien lors de leur première visite. D’où la nécessité du deuxième contact avec vos prospects. Le cas échéant, vous perdez énormément de potentiel de votre chiffre d’affaires.

Comment augmenter l’ouverture et le taux de lecture de vos E-mails ? 

Comment augmenter l’efficacité de votre campagne d’emailing ?

Vos clients acceptent de recevoir des mails de votre part en remplissant le formulaire sur votre site. N’hésitez pas à garder contact avec eux. Cela vous permettra de leur donner une seconde chance de se laisser convaincre. Par conséquent, vous augmentez sur le long terme votre chiffre d’affaires.

Voyons comment transformer la liste de prospects en avantage concurrentiel solide.

Les avantages du marketing par e-mail 

Les principaux avantages du marketing par e-mail sont :

  • Le coût est faible : le marketing par e-mail est une stratégie rentable ;
  • Le retour sur investissement est rapide : l’interaction des clients avec vos e-mails se déroule rapidement ;
  • Disposition d’un levier utile pour négocier des partenariats stratégiques : vous pouvez négocier votre apparition sur les médias ou l’achat d’un espace publicitaire en proposant à votre partenaire de mentionner son produit/service dans votre campagne emailing en contrepartie ;
  • Génération d’un « effet de foule à volonté » : cela consiste à créer un trafic de visiteurs en masse sur un site Internet qui peut être le vôtre, le site d’une chaîne de télévision/radio ou une vidéo dont vous faites la promotion. Cet effet de foule vous permettra de négocier plus facilement des partenariats stratégiques ou d’apparaître comme étant le leader de votre marché.  
  • Evaluation de la température du marché avant de lancer un nouveau produit/service : en segmentant votre mailing liste, vous pouvez tester un nouveau produit/service sur une petite tranche de votre audience. Les retours fournis par cette tranche présentent le feedback du marché en temps réel. Ainsi, vous évaluez votre offre avant de lancer votre campagne marketing.

Analysons maintenant ce qui fait la réussite des campagnes de mails.

Les facteurs de la réussite de vos campagnes emailing 

Je vais vous éviter une erreur qui coûte une fortune en manque-à-gagner à la plupart de vos concurrents.

Le premier facteur dont dépend la réussite de votre campagne emailing, est la réactivité de vos contacts et le taux de « délivrabilité » de vos mails. 

Aujourd’hui, la lutte contre les spam est devenue tellement d’actualité que les fournisseurs de mails ont mis en place une politique anti-spam très stricte. De ce fait, vous vous retrouvez systématiquement classé en spam et vous perdez une très grande partie de l’efficacité de votre pouvoir marketing.

Le deuxième facteur réside en la confiance et l’intérêt que vos clients portent à votre produit/service.

Toutefois, le facteur auquel vous devez faire très attention est donc d’ordre technique : le pourcentage de vos e-mails qui sont transmis réellement dans la boîte mail de vos destinataires et non pas dans sa boîte de spam.

Comment créer une mailing liste ?

Afin de créer une newsletter où vous informez vos prospects des actualités de vos produits/services vous devez suivre certaines instructions.

Ne demandez jamais à un prospect de vous fournir son adresse e-mail. Il est recommandé de le récupérer en échange d’une offre de plus grande valeur.

Par soucis de confidentialité ou manque d’intérêt, les internautes ne veulent pas s’inscrire à la newsletter. Bien entendu, proposer à vos prospects de remplir un formulaire et fournir leurs adresses e-mails pour qu’ils puissent s’inscrire à la newsletter est une technique inefficace.

D’autre part, les visiteurs de votre site ont besoin de résoudre leurs problèmes ou de s’informer. Ils ne veulent pas être au courant de vos actualités. Le texte employé afin de récupérer les adresses e-mails de vos clients potentiels est très important. Proposez à vos prospects une offre intéressante, un lead magnet utile, contre leurs permissions pour recevoir des e-mails.

Deux points d’entrée pour récupérer les E-mails

Pensez à consacrer deux pages précises de votre site Internet afin de récupérer les coordonnées de vos prospects :

  • La page d’accueil : c’est la passerelle vers votre offre lorsque les visiteurs arrivent sur votre site.
  • Une page de capture : il s’agit d’une page que vous utiliserez exclusivement quand vous faites de la publicité payante afin d’amener le prospect sur une page particulière dont la seule fonction est de récupérer son adresse e-mail.  

Pour aller plus loin, découvrez dans cet article comment créer une liste de prospects à partir de rien.

La clé pour réussir vos campagnes emailing

L

Une campagne emailing consiste à envoyer des mails promotionnels à votre liste de clients/prospects. 

Petit rappel, vos clients sont les personnes qui ont déjà dépensé de l’argent pour acheter votre produit ou bénéficier de votre service. Par contre, vos prospects n’ont encore rien acheté. Ce sont les personnes intéressées par vos produits/services et qui ont communiqué leurs coordonnées pour que vous puissiez les contacter plus tard. Il est crucial de différencier les prospects des clients et de créer pour cela deux campagnes de mails bien distinctes.

Généralement les campagnes emailing sont orientées vers les prospects pour vendre les produits phare d’une entreprise. Mais attention, si vous proposez plusieurs produits à vos prospects, vous devez penser à les segmenter et à créer plusieurs listes.

Les intérêts de vos prospects, peuvent varier selon leurs besoins. Pour les personnes intéressées par le développement personnel, par exemple, vous pouvez segmenter votre liste en regroupant les personnes intéressées par « La bonne éducation des enfants », une autre par « La motivation au quotidien » ou encore « L’organisation du temps ».

Pour prospecter efficacement, arrangez-vous pour segmenter votre liste de prospects, et adapter votre contenu. La séparation entre vos clients et vos prospects est la première forme de segmentation que vous devez appliquer.

La communication auprès de vos prospects  

La répétition

La répétition présente le principal facteur qui influence la décision d’achat chez vos prospects. 

En moyenne, le prospect a besoin de réécouter sept fois votre message de vente avant de se décider d’acheter votre produit. 

Si vous êtes une entreprise classique, vous présentez votre message de vente sous plusieurs formes : un slogan, une publicité dans le journal ou une affiche. 

Sur Internet, le message de vente est communiqué généralement à travers un site Web. Il est inconcevable de compter sur le comportement du prospect, pour qu’il visite votre site et revoir le même contenu plusieurs fois spontanément.     

Le meilleur moyen de répétition est de relancer vos prospects à l’aide d’une campagne d’emailing marketing, en introduisant le cœur de votre message de vente.

En effet, l’objectif de la répétition n’est pas de harceler votre prospect en lui proposant le même contenu à plusieurs reprises et de la même façon. Il s’agit plutôt de transmettre votre message clé à travers un contenu créatif et intéressant.   

Prenons l’exemple de ma formation « Séduire Le Client », dont le message clé est : une formation de marketing d’élite pour les entrepreneurs ambitieux. Je suis capable de diffuser ce message avec mille et une façon, à travers toutes les plateformes possibles, mais sans agacer mes prospects.

L’adaptation

Un autre facteur très important, pour améliorer les résultats de votre campagne d’emailing est la capacité d’adaptation. 

Le résultat de votre campagne publicitaire dépend avant tout de l’offre proposée, ce qui justifie que certaines campagnes sont plus performantes que d’autres.

L’offre d’essai gratuit, permet aux prospects de découvrir votre produit/service gratuitement et de payer plus tard une fois convaincus. Cette méthode peut être pertinente sur certains marchés et inefficace sur d’autres.

Il est recommandé de mettre en avant des motivations humaines pour pousser votre prospect à l’achat : c’est le levier émotionnel de votre campagne d’emailing. Pensez également à adapter ces interrupteurs d’émotions à votre campagne de marketing ainsi que le segment de prospects visé.

Dans le cadre d’une campagne marketing, proposez à vos prospects de s’inscrire sur votre site pour assister gratuitement à une interview avec une célébrité sur votre marché par exemple. Bien entendu, l’interview sera diffusée en direct exclusivement aux abonnés et cette offre est d’une durée limitée. Ainsi, vous évoquez deux interrupteurs émotionnels chez le prospect : l’urgence et la célébrité.

Quelques semaines plus tard, lancez une autre campagne et proposez un cadeau offert gratuitement à vos mêmes prospects et sans conditions, signe de reconnaissance. Vous pouvez leur offrir un nouveau contenu gratuit en guise de remerciement. Vous allez à ce moment là activer chez eux un nouveau interrupteur émotionnel : la gratitude.

L’efficacité des interrupteurs émotionnels, dépend de plusieurs facteurs : la personnalité de vos prospects, l’âge, le sexe…

Une communication avec vos prospects par mail permet l’adaptation rapide de votre campagne. Si vous remarquez que certains interrupteurs ne résonnent pas avec votre audience, n’hésitez pas à en tester d’autres.

La VPP 

Le troisième facteur critique et très important dans votre campagne d’emailing est la Valeur Par Prospect (VPP). 

Il s’agit d’un concept marketing simple, mais méconnu. L’exploiter en votre faveur peut faire la différence et peut même vous propulser en tête de votre marché.

Peu importe votre processus de vente, chaque visiteur qui s’inscrit sur votre site, est d’une certaine valeur. Pour déterminer cette valeur il suffit de diviser le volume des bénéfices réalisé grâce à votre campagne de mails par le nombre total d’abonnés durant la campagne.

Le volume des bénéfices réalisé est égal à la différence entre le chiffre d’affaires généré par la campagne de mails et les coûts de cette campagne.

Concrètement, si vous faites 10 000 € de ventes suite à la campagne d’emailing et après la soustraction des différents coûts vous faites 5 000 € de bénéfices. En appliquant la formule de calcul de VPP, vous trouverez que chaque client apportera 2 € de vente sur votre site.

Pour plus de précision, il est recommandé de calculer cette valeur sur une période de 6 mois, la moyenne correspond à la valeur de l’indicateur VPP. Pensez également à appliquer une marge de sécurité de 30 % sur la valeur totale.

En se basant sur cette valeur, vous pouvez, en premier lieu, fixer votre budget pour les publicités payantes.  

Il est possible d’optimiser cette valeur avec deux différentes méthodes :  

  • Améliorer le processus de vente existant

Vous pouvez chercher des partenaires stratégiques en leur proposant de vous amener des prospects à un montant défini que vous devez payer même si vous ne clôturez pas la vente, ou des prospects qualifiés avec un prix un peu plus élevé.

  • Introduire de nouveaux produits

En introduisant des produits supplémentaires, vous pourriez effectuer des ventes supplémentaires sur votre base existante de mails. Il est même possible de doubler le profit total de votre entreprise en introduisant des produits de haut de gamme.

Un exemple concret, sur « Drague TV », j’ai lancé une campagne publicitaire pour vendre mon livre et j’ai constaté, après tous calculs faits, que la valeur estimée par prospect correspond à 50 centimes. Pour améliorer mon indicateur VPP, j’ai proposé un DVD pour les personnes qui trouvent que la lecture est ennuyeuse. En introduisant ce nouveau produit, j’ai augmenté mes ventes à travers cette campagne publicitaire et par la suite l’indicateur VPP s’est amélioré.

La VPP, c’est un indicateur qui doit être facilement accessible et visible sur votre tableau de bord. C’est l’un des facteurs clés qui contribue à la réussite de votre campagne.

Une fois que vous maîtrisez cette valeur, vous pouvez vous imposer très rapidement sur votre marché et faire décoller votre entreprise suite à la réussite de votre campagne marketing.

La communication auprès de vos clients

Le facteur majeur qui crée un sentiment de satisfaction auprès de vos clients est le contact.

La satisfaction de vos clients, dépend réellement de votre communication. La qualité du produit n’est pas suffisante pour satisfaire votre client. Par contre, avec un contact fréquent, le client peut tolérer la qualité moyenne voire médiocre de votre produit.

Pour effectuer un achat en ligne et fournir ses informations personnelles et ses coordonnées bancaires, le client a besoin de sentir un lien de confiance avec le vendeur.

En outre, afin de fidéliser votre client, ne cessez pas de le contacter et de le tenir au courant de ce que vous proposez de nouveau.

Des campagnes régulières vous permettront de rester présent dans l’esprit de vos clients. Ils seront alors plus à même d’acheter vos produits/services.

Dans votre  campagne de vente, vous devez faire systématiquement en sorte de ne pas promouvoir le même produit à des clients qui l’ont déjà acheté. Pensez à le faire sortir immédiatement de votre liste de prospects. En effet, vous pouvez créer un sentiment de frustration auprès d’eux en leur proposant le même produit à un prix moins cher par exemple.

Vrai ou faux : la machine à vendre rend le marketing impersonnel

V

Je vous ai déjà expliqué le concept de la machine à vendre, c’est-à-dire des mails automatiques envoyés aux prospects permettant de faire du marketing comportemental. Nous savons, selon les clics des gens, ce qui les intéresse et nous pouvons donc leur envoyer des messages qui correspondent à leurs goûts. Nous pouvons alors fidéliser les abonnés à notre site Internet, obtenir un maximum de chances de leur vendre notre produit. Tout est programmé pour que les prospects vivent une expérience unique.

Je voudrais aujourd’hui répondre à une question qui peut vous être venue. 

Automatiser tout mon système marketing ne risque-t-il pas de le rendre impersonnel, moins humain ? 

Je pense que cette question est pertinente.

Je voudrais que vous compreniez une distinction très importante qui va vous aider à faire grimper vos ventes via votre site Internet.

Vous êtes en quantité limitée, autrement dit, vous êtes une seule personne avec un temps limité pendant lequel vous pouvez interagir avec vos clients. 

Si vous essayez de vous démultiplier, le problème est que le temps reste limité (24 heures dans une journée). Vous ne pouvez donc pas aujourd’hui envoyer manuellement des e-mails à votre liste tous les deux ou trois jours sur diverses thématiques. 

Aimeriez-vous passer quatre fois plus de temps à envoyer des messages marketing ? A mon avis, la réponse est non. Vous préfèreriez obtenir plus de retours en y consacrant moins de temps. Si vous éprouvez des difficultés à communiquer avec les cents personnes de votre liste, vous ne pourrez jamais gérer cent mille clients.

Il faut donc communiquer mieux et plus souvent pour augmenter le nombre de gens de votre liste, avec chacun sur le sujet qui l’attire. 

Par exemple, vous pouvez être intéressé par le sujet de la machine à vendre alors que d’autres entrepreneurs ne le sont absolument pas. Je ne leur enverrai donc pas la vidéo d’aujourd’hui. Vous devez donc apprendre à communiquer le bon message à la bonne personne. Il devient nécessaire d’informatiser.

La personne qui reçoit le mail est contente d’acquérir du contenu gratuit et aura ensuite envie d’acheter vos produits. Le prospect préfère recevoir dix conseils de qualité par envois automatisés plutôt qu’un seul message personnalisé manuellement mais qui risque de ne pas aborder une thématique intéressante pour lui. 

Le concept de la machine à vendre est essentiel car il permet de se créer une liste de vrais fans qui lisent la totalité de vos mails. Ces personnes ne s’offusquent pas que les vidéos soient envoyées automatiquement. En effet, en 2010, j’ai créé une vidéo intitulée « Votre savoir est un pouvoir » dans laquelle j’explique pourquoi toutes les entreprises doivent communiquer de l’information à leurs clients. Je l’envoie automatiquement à toutes les personnes qui s’inscrivent sur mon site et je reçois chaque jour des mails de remerciements. Ces gens sont intéressés par le contenu et ne s’occupent pas de savoir si le mail reçu est automatisé.

Si vous pensez qu’une machine à vendre rendra votre marketing impersonnel, c’est une erreur car il va se passer exactement l’inverse. Vous donnez aux gens la possibilité de vivre de la valeur ajoutée, de recevoir des conseils correspondants exactement à leurs attentes. Ils achèteront plus et seront davantage impliqués, plus proches de vous. Peu importe si les vidéos sont anciennes ou s’ils ne lisent pas les mails immédiatement.

Cette technique vous permet donc de gagner plus d’argent en limitant votre temps de travail.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */