Etiquetteéquipe performante

Nous recrutons une personne chaleureuse et dynamique pour un poste de « Connecteur Commercial »

N

Il y a des places à pourvoir dans notre équipe du Mouvement des Entrepreneurs Libres !

Pour vous donner un aperçu de l’équipe, voici une petite vidéo filmée lors d’une de nos rencontres en 2018 !

Êtes-vous intéressé(e) ou connaissez-vous quelqu’un de votre entourage qui le serait ? Tous les détails sont dans cet article !

Le Mouvement des Entrepreneurs Libres est un organisme de formation fondé en 2010, qui touche aujourd’hui plusieurs centaines de milliers de clients entrepreneurs chaque année dans 35 pays, et les aide à devenir des “Entrepreneurs Libres”.

Le but du Mouvement est d’aider grâce à ses conseils, stratégies, ressources et outils concrets 25 millions d’entrepreneurs francophones à devenir des Entrepreneurs Libres d’ici le 31 mars 2022 !

Pour aider ces entrepreneurs nous mettons à disposition énormément de ressources gratuites (vidéos de formation, session de webconférence, documents et outils) pour les Entrepreneurs et chefs d’entreprise.

Ces ressources gratuites nous permettent de créer des lieux d’échange sur Internet (webconférences, chat, commentaires, réseaux sociaux) où nous engageons le dialogue avec ces entrepreneurs.

Et pour permettre à l’entreprise d’atteindre son objectif, nous avons décidé de recruter une superstar, quelqu’un de chaleureux et hyper dynamique, pour un poste de Connecteur commercial.

Sa mission est de rappeler ces personnes qui nous contactent ou nous laissent leurs coordonnées, pour discuter de leur projet et pré-sélectionner les entrepreneurs “qualifiés” dont le profil correspond à nos formations et accompagnements.

Vous pouvez télécharger la description complète du poste à pourvoir en bas de cet article.

Nous comptons recruter 3 personnes pour ce poste aux côtés de Karim (que vous avez vu dans la vidéo ci-dessous et qui est dans sa 4e année au sein de l’équipe !).

Pour postuler, complétez le formulaire ci-dessous avec les 3 éléments suivants (nous ne prendrons pas en compte les candidatures incomplètes) :

  • Votre CV
  • Une “Vidéo” à votre sujet (1 à 3 minutes) expliquant :
    • votre parcours et vos intérêts
    • Les raisons qui vous font de vous le (ou la) candidat(e) idéal(e)
    • Votre disponibilité (à partir de quand êtes-vous disponible pour ce poste ?)
  • Votre rémunération souhaitée

Cliquez-ici pour remplir le formulaire

Votre vidéo de candidature
Filmez-vous avec le matériel de votre choix (une vidéo type selfie avec votre smartphone fera l’affaire). Importez cette vidéo sur Google drive, One drive, Youtube etc … Et envoyez-nous le lien de l’enregistrement (Privilégiez l’envoi d’un lien à un fichier que l’on aurait besoin de télécharger svp). 

La vidéo doit être courte. Elle ne doit pas dépasser 3 min.

Attention: ne présentez votre candidature que si vous êtes un champion de la vente et pouvez le prouver.

Toute l’équipe compte sur vous : aidez-nous à trouver la perle rare !

Marc Murcia

Directeur Commercial – Mouvement des Entrepreneurs Libres

Description de Poste – Connecteur Commercial

Comment Maryse Lehoux est devenue Entrepreneure Libre ? (Étude de cas)

C

Maryse Lehoux touche aujourd’hui 30 000 personnes grâce à son activité entrepreneuriale centrée autour du yoga. Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de l’interviewer pour mon étude de cas.

Sébastien : Sur ton site Diva Yoga, peux-tu nous expliquer comment les différentes choses que tu proposes s’organisent ? Comment fais-tu pour gérer tout ça ?

Maryse : J’arrive beaucoup à gérer grâce à tes conseils. Avant que ta formation « La Machine à Vendre » existe, j’étais dans ton MasterMind et j’ai donc eu accès à des primeurs. Nous avons donc commencé à travailler au moins un an à l’avance sur ça. Pour mon travail, il est question de beaucoup d’automatisation. J’ai une petite équipe qui travaille vraiment bien ensemble. Nous avons systématisé le plus possible.

Sébastien : Toi tu es la créatrice qui s’occupe des aspects techniques.

Maryse : Exactement. J’ai également des toboggans, comme tu l’expliques dans « La Machine à Vendre ».

Sébastien : Parmi les gens qui vont nous lire, certains sont en train d’explorer une certaine thématique pour en devenir l’expert et d’autres en sont déjà experts. J’ai même beaucoup de gens qui me suivent et qui ont déjà écrit un livre. Peux-tu parler des emails que tu envoies autour de ton livre ? Donc tu as un toboggan, c’est-à-dire une séquence pour les gens ayant dit être intéressés par ton livre ?

Maryse : Oui, je les invite à lire gratuitement les quatre premiers chapitres et ils vont par la suite recevoir un poème issu du livre, un conseil, une séance de yoga etc…Tout ça est automatisé. Dans le cas des abandons de paniers, nous nous assurons que la personne puisse vivre l’expérience complète du livre en ayant le DVD bonus et les 12 vidéos.

Sébastien : Cet état d’esprit que tu as découvert dans « La Machine à Vendre » a changé ton quotidien de quelle façon ? Quels changements cette formation a-t-elle apporté ?

Maryse : Tout le principe de l’automatisation. Mes statistiques ont largement augmenté, je peux dire que l’impact de l’automatisation a été énorme. Une fois que j’ai tourné mes vidéos, je ne suis plus impliquée du tout. Une fois que j’envoie la vidéo pour la faire valider à mon équipe, ma directrice du bonheur s’assure que la vidéo est mise sur Youtube.

Sébastien : Ta directrice du bonheur est la chef du service client, est-ce bien ça ?

Maryse : Oui car elle s’assure que mes clients soient heureux et s’assure également de mon propre bonheur. Grâce à elle, je peux me centrer sur ma passion et sur les choses pour lesquelles j’ai le plus de talent. J’ai moins de talent lorsqu’il s’agit de programmer un message ou de poster une vidéo sur Youtube, par exemple. Je suis centrée sur la création de mon contenu et ma directrice du bonheur s’occupe ensuite de le programmer et de contenter les clients. Programmer, c’est la passion de ma directrice du bonheur et écrire c’est la passion de mon copywriter, tout comme créer du contenu est ma propre passion.

Sébastien : Sur la page d’accueil de ton site nous pouvons retrouver des témoignages. Ces témoignages sont ce qui t’apporte de l’énergie au quotidien ?

Maryse : Exactement.

Sébastien : Qu’est-ce que tu dirais à une personne qui pense que l’automatisation c’est sortir de sa zone de confort et qui est donc perdue ? Autrement dit, que dirais-tu à la Maryse d’il y a quelques années ?

Maryse : Moi je dirais que si quelqu’un a une passion et a peur de se lancer, qu’il prenne cette passion, qu’il prenne un produit et qu’il commence à l’automatiser. Vous ne pouvez probablement pas avoir dès le départ l’équipe complète dont vous avez besoin mais avoir quelques spécialistes à vos côtés vaut déjà la peine. Avoir une équipe aide à vous libérer l’esprit donc si vous pouvez commencer par un produit et l’automatiser alors faites-le. Tout ne sera pas parfait au début mais vous vous rapprocherez de la perfection au fur et à mesure. Il faut toujours essayer et un pas après l’autre vous vous améliorerez.

Comment protéger votre système informatique contre les pirates ?

C

Votre présence sur Internet présente un levier important dans le développement de votre entreprise. Cela vous offre l’opportunité de faciliter certaines tâches et de rendre la communication plus fluide. Toutefois, il est crucial de savoir les points faibles auxquels vous devez être extrêmement attentif dans votre système informatique pour éviter les risques principaux du piratage :

  1. L’humain ;
  2. L’email ;
  3. Votre CMS.

Le premier point faible qui menace votre sécurité sur Internet, c’est l’humain.

Protégez vos informations personnelles

La défaillance la plus fréquente qui nuit à la sécurité de votre système informatique, c’est la mauvaise gestion. Certains entrepreneurs adoptent de mauvaises habitudes qui influencent négativement la sécurité d’un système informatique. 

Un autre point qui a un impact direct sur la sécurité de votre système, c’est le fait de fournir des informations publiquement accessibles aux internautes. Les pirates peuvent alors exploiter ces informations pour répondre à certaines questions. Notamment, les questions posées par une session de boîte mail afin de générer un nouveau mot de passe. Quand vous créez un compte sur Yahoo par exemple, vous êtes invité à répondre à certaines questions : Dans quelle rue avez-vous habité quand vous étiez enfant ? Quel est le prénom de votre arrière-grand-mère maternelle ? Quel est le nom de votre premier animal domestique ?    

Si vous partagez ces informations sur votre profil Facebook par exemple publiquement, un pirate qui connaît votre adresse email, pourra déclencher une récupération du mot de passe. Yahoo, en tant que site légitime, peut lui poser les questions secrètes. Si les réponses sont facilement accessibles par le pirate il pourra avoir accès à votre email et tous les services qui dépendent de votre compte.

Pour cette raison, il est primordial de bien sélectionner les informations visibles par les internautes ainsi que les questions que vous choisissez pour la récupération de votre mot de passe. Une boîte mail (Gmail, Yahoo, Hotmail…), est un point qui permet aux pirates d’accéder à votre système informatique et d’avoir accès à vos données. Il est indispensable d’étudier les informations partagées sur vos réseaux sociaux afin de protéger votre système informatique.

Faites attention aux employés et aux ex-employés

De la même façon, vos employés et vos ex-employés présentent un point critique et menacent votre confidentialité. En optant pour de mauvaises habitudes informatiques, vos employés peuvent nuire à votre sécurité.

Il est important de savoir que vos ex-employés, notamment si votre séparation n’a pas eu lieu d’une façon fluide, peuvent aussi représenter une menace. Un ex-employé en colère peut pratiquer le mauvais geste qui peut aller jusqu’au piratage. Cela vous causera des dégâts importants.

Aux États-Unis, en 2011, un ex-employé d’une régie des transports est partie en récupérant tous les mots de passe de tous les routeurs de régie. Par conséquent, les usagers ont été privés de l’utilisation des moyens de transport pendant cette période. L’ex-employé avait encore l’accès au système même après avoir quitté l’entreprise.

Les remèdes possibles

Il est possible de remédier à ce genre de problèmes par la formation spécifique de certaines procédures. Mais il est indispensable de faire toujours attention à ces gens auxquels vous confiez des informations confidentielles. Il est probable que ces personnes, pour une raison ou une autre, prennent une position contre vous.

Je partage avec vous un autre exemple qui est arrivé à un de mes clients en Amérique du Sud. Un ex-employé, qui était référent des anciens clients a conservé l’accès à la liste de clients. Dans une situation pareille, vous n’êtes pas face à un piratage informatique de haut niveau. Mais, si votre ex-employé est la seule personne qui reçoit les mails du service après vente par exemple, vous faites face à un risque considérable de piratage.L’élément humain joue un rôle important dans la sécurité de votre système informatique. Pour cette raison, pensez à bien former votre équipe et à partager avec eux les bonnes pratiques.

Comment déléguer tout en étant rentable ?

C

Saviez-vous que déléguer peut rimer avec rentabilité ? Pour cela, vous devez optimiser vos ressources et déléguer au maximum en particulier les points suivants :

  • Les activités que vous n’aimez pas.
  • Les activités qui génèrent moins à l’heure que votre objectif de rendement horaire. Par exemple, si votre objectif est de gagner 100 000 euros par an, cela revient à 500 euros par jour sur 200 jours de production, soit 100 euros de l’heure si vous travaillez 5h/jour. Tout ce qui revient à moins de 100 euros de l’heure est à sous-traiter.
  • Pendant une semaine, notez tout ce que vous faites par bloc de 15 minutes et demandez-vous si quelqu’un de moins payé que vous peut faire la même chose.

Par ailleurs, construire votre équipe va également aider à optimiser vos ressources :

  • Votre équipe peut-être réelle ou virtuelle. Vous pouvez par exemple engager des freelancers en ligne dans n’importe quel domaine, même s’ils se trouvent à l’autre bout de la planète.
  • Privilégiez les personnes qui peuvent gérer cinq projets différents et qui peuvent gérer cinq autres personnes.

Lorsque vous vivez dans un lieu ayant peu d’habitants (à peine 10 000 par exemple) vous ne trouverez probablement pas les profils que vous recherchez par l’embauche standard, il vous faudra donc privilégier l’embauche sur Internet.

Déléguer le SAV et la technique pour évoluer dans votre entreprise

D

Vous souhaitez évoluer dans votre entreprise et déléguer le SAV et la technique ? Cet article est fait pour vous.

Lorsque vous allez commencer à déléguer l’administratif SAV, si vous avez quelqu’un qui le fait régulièrement ou tous les jours, vous aurez automatiquement des clients plus heureux. Lorsque c’est vous qui faisiez tout, vous rechigniez à vous connecter pour voir vos mails. 

Pour ceux qui sont nouveaux dans la formation en ligne, peut-être ne serez-vous pas d’accord avec ce que je vais dire là parce que vous aimez le SAV mais attendez six mois et nous en reparlerons. Répondre aux gens qui ont oublié plusieurs fois leur mot de passe est très rapidement lassant. Mais quelqu’un du SAV qui aime le contact, qui aime voir les gens heureux sera patient.

Certaines personnes de votre équipe vont s’occuper de la technique ce qui permet de décupler ce que vous pouvez faire. 

Par exemple, réaliser des vidéoconférences est une activité très rentable pour un formateur, des gens achèteront immédiatement, d’autres achèteront plus tard, certaines personnes deviendront des fidèles qui viendront souvent et achèteront régulièrement. Ce moyen de vente est clairement non négligeable. 

Vous pouvez réaliser vos vidéos face caméra avec une petite présentation sur votre ordinateur ou préférez afficher un PowerPoint si vous ne voulez pas vous montrer. Ce genre de procédés est extrêmement difficile à mettre sur pied sans une équipe technique. Il faut être capable de gérer cinq systèmes à la fois. Grâce à mon équipe, je peux partager mon savoir, chose impossible si je devais tout assumer moi-même. 

Tout gérer seul m’a beaucoup pesé lorsque je le faisais et mes conférences étaient moins bonnes. J’en avais marre et je me faisais à l’avance une montagne de toutes les tâches techniques. La première formation en vidéo que j’ai créée m’a pris presqu’un an et demi et la plus récente juste six heures en comptant la préparation et le temps face à la caméra. Aujourd’hui, je peux donc réaliser facilement des formations et mon produit est rentable.D’autres tâches peuvent être également déléguées comme l’assistance de diffusion. Autrement dit, lorsque vous faites une vidéo, vous ne devez pas vous-même la poster partout puisque c’est une équipe qui va la poster sur votre blog et ailleurs. Ces outils peuvent être automatiques. 

Comment lancer au mieux votre formation à l’aide d’une équipe

C

Si vous pensez que vos conseils ne valent pas 300 euros pour quelqu’un d’autre, c’est ce que j’appelle une barrière psychologique. Il va donc falloir, soit creuser pour fournir aux gens suffisamment de valeur, soit faire un petit tour pour voir ce qu’ils sont prêts à payer pour suivre la formation.

Pour apprendre à utiliser Excel, le prix est compris entre 500 et 1500 euros par journée de formation. Moi qui maîtrise ce logiciel depuis que j’ai sept ans, je l’ai expliqué à un membre de ma famille en une après-midi et je ne l’ai pas facturé. En fait, il existera toujours des gens pour dire que les conseils devraient être gratuits « parce que Wikipédia est gratuit ». Ils adoreront vos vidéos gratuites. Avec une telle mentalité, ces personnes n’avanceront jamais bien loin et cela vous empêche de réussir dans votre activité de formateur.

Si aujourd’hui, vous éprouvez des blocages psychologiques par rapport à ce que vous pouvez facturer, c’est très important que vous puissiez évoluer dans un environnement qui vous aide à les vaincre. Tant que vous ressentez ces blocages, vous allez vous retrouver coincé et jaloux d’autres personnes qui réussissent en vendant le même produit que vous pour 1000 euros alors que vous le proposez au prix de 47 euros. 

Pourquoi ces gens parviennent-ils à vendre à un coût plus élevé ? Parce qu’ils savent exprimer la promesse de ce savoir, ils savent expliquer aux prospects les avantages qu’ils obtiendront grâce à vous. De plus, en vendant à 1000 euros, ils sont capables d’offrir une bien meilleure expérience client aux gens qui suivent leur formation. 

En effet, si vous vendez quelque chose à bas prix, vous devez par conséquent tout exécuter vous-même et vous ne pourrez pas aider vos clients aussi bien que les concurrents entourés d’une équipe disponible pour gérer le service après-vente.

Votre client n’est pas vous. Pour ceux qui ne peuvent pas financer une formation à 5000 euros, sans doute pensez-vous que c’est également impossible pour un client de sortir une telle somme. Pourtant, des gens payent 5000 euros pour trois journées de formation, d’autres payent bien plus cher encore pour deux jours. 

Par le passé, dans notre entreprise, nous avons acheté une formation pour moi, une autre pour mon assistante et une pour l’un de mes associés qui coûte 20000 dollars pour quatre jours. Pourtant, ça n’est pas parmi les offres de formations les plus chères qui existent. 

Vous ne devez surtout pas penser que ce que vous faites et que ce que fait votre client est identique. Vos limites ne sont pas nécessairement celles de votre client.

Abordons, à présent, un autre aspect extrêmement important. Quand je vous dis qu’il va falloir créer le produit phare, il faudra trouver une large audience à qui communiquer une promesse qui soit la plus complète que vous puissiez proposer. Il existe des choses que vous ne pouvez pas promettre, vous ne transformez pas le plomb en or. Vous devez  distinguer un angle sur lequel votre savoir peut être une transformation dans la vie de quelqu’un.  Si vous ignorez comment transformer l’existence des gens, c’est sur ce point que vous devez travailler en premier lieu. 

Au sein du Mouvement des Entrepreneurs Libres, nous accompagnons les auteurs afin de trouver cet angle-là. Si une personne nous affirme qu’elle sait comment procéder pour que les enfants dorment bien la nuit, c’est une réelle transformation dans la vie d’un parent quand un bébé fait ses nuits. Quelqu‘un qui propose une formation sur « Comment positionner votre bébé dans son lit la nuit » rencontrera des difficultés pour la vendre. Par contre s’il offre une formation intitulée « Comment faire en sorte que bébé passe ses nuits tranquillement, en toute sécurité », les clients vont se précipiter. Il faut donc être capable de présenter votre savoir d’une façon qui permette au client de percevoir la transformation dans sa vie.

Une fois que vous êtes capable de présenter votre savoir, il faut vous entourer d’une équipe qui vous aidera à être le formateur. Vous avez le choix entre des prestataires et des partenaires.

Un prestataire est une personne qui vous facture à la prestation, soit à l’heure soit à la mission. Par exemple, si je prends un technicien Web comme prestataire, il me demandera, selon le niveau d’expertise, entre 40 euros de l’heure et 800 euros pour la journée (équivalent environ à 100 euros l’heure). Quand vous lui communiquerez les missions, il estimera combien de temps sera nécessaire et vous proposera la facture. Certains sont payés au projet. Admettons que vous ayez vu ma conférence et que vous vouliez la même page Internet, le prestataire vous donnera une somme en fonction du temps nécessaire. En résumé, un prestataire est une société tierce qui vous facture  pour effectuer une prestation. Il en existe dans tous les secteurs. Certains prestataires vous proposeront une somme fixe pour votre projet mais vous devrez ensuite leur verser un pourcentage sur vos ventes futures.

Un partenaire, c’est quelqu’un avec qui vous trouvez une synergie. Il apporte des compétences, un investissement et vous partagez ensemble les bénéfices du résultat de l’activité. 

Lorsque j’ai démarré mon activité de coaching en séduction, je commençais à être connu pour mes ateliers et je me suis rendu compte que je devais être apte à transmettre mon savoir sans être toujours présent physiquement. Le seul moyen que j’envisageais était de créer un produit de formation (A l’époque j’ignorais qu’il était possible de proposer des formations sur Internet), j’ai donc choisi de proposer un DVD. J’ai demandé des devis auprès de prestataires et le coût s’élevait à 28 000 euros, ce qui est relativement cher pour sortir un premier produit dont vous ignorez s’il sera rentable un jour ou pas. J’ai donc refusé et l’un de mes anciens clients du cours de Salsa qui possédait une boîte de vidéo m’a offert de devenir mon partenaire. Il proposait que j’investisse financièrement pour couvrir tous les frais et nous travaillions ensemble dans le projet pour ensuite nous nous partageons les bénéfices. 

Dans le partenariat, il s’agit le plus souvent de 50 % chacun. Il arrive parfois que certains partenaires demandent plus s’ils investissent une somme conséquente ou s’ils ont déjà la capacité de fournir beaucoup de clientèle. Il faut équilibrer la répartition en fonction du risque et du résultat. 

L’avantage du partenariat est que la personne est autant investie que vous dans le projet, il n’y a pas de conflit d’intérêts. Un prestataire exécute le travail ce que vous demandez, il est payé pour cela et peu lui importe que votre entreprise fonctionne ou coule. La différence entre les deux est fondamentale.

Les concepts fondamentaux afin d’aligner votre équipe sur vos objectifs

L

Est-ce que vous avez parfois l’impression que vos efforts se dispersent et que votre équipe n’a pas trop conscience des priorités de votre entreprise ? 

Vous vous trouvez dans une situation où vous avancez dans une direction tandis que votre équipe en suit une autre. Par conséquent, votre entreprise n’avance pas par rapport à vos priorités. 

C’est le problème que nous allons résoudre aujourd’hui.

Quel est le but de votre entreprise ?

Évidemment, le but principal de votre entreprise consiste à générer des profits. Mais, beaucoup d’entreprises ne se rendent pas compte de cette priorité et essayent d’optimiser des éléments qui n’ont rien à voir avec la génération du profit. Comme résultat, ces entreprises se trouvent souvent bloquées. 

Il est indispensable de réaliser que votre entreprise a un but et que vous devez le définir d’une façon très concrète. 

Par la suite, il est impératif de prendre en considération trois facteurs qui dépendent de votre type d’activité afin d’atteindre ce but.

Ces conseils peuvent être appliqués pour :

  •  Une entreprise de services ;
  • Une entreprise de formation ;
  • Une entreprise de création de produit ;
  • Une entreprise de e-commerce.

Pour se faire, il suffit d’adapter ces trois concepts à votre activité.

Optimisez la sortie de votre entreprise !

Votre entreprise doit être considérée comme étant un système, de telle façon, vous aurez un flux entrant qui aboutit à une sortie après avoir subi des modifications. La sortie de votre entreprise est le produit vendu et livré au client qui génère de la valeur suite à sa vente. Cela mène à une augmentation du chiffre d’affaires et à la génération d’un profit. Afin d’augmenter ses profits, il faut optimiser la sortie de votre système à la hausse. 

Plus vous réussissez à améliorer la production de votre système, plus vous générez des ventes et par la suite augmentez votre chiffre d’affaires. 

Bien entendu, nous parlons des produits qui seront vendus et qui génèrent des chiffres et non pas des produits qui finiront dans le stock de votre entreprise.

Minimiser le stock dans votre entreprise !

D’autre part, il est recommandé d’optimiser ce qui est bloqué dans votre système. 

Je vous donne un exemple. Beaucoup de mes clients, sont dans le secteur de la formation qui n’a rien à voir avec l’industrie. Pourtant, il est possible d’adopter ce concept à leurs activités. La sortie du système peut être un accès de formation qui sera vendu à un client. C’est cette sortie que mon client doit optimiser. Il doit la vendre au maximum.

Ce qui est bloqué dans le système, c’est tout ce qui est en cours de création. 

Mes clients, qui sont des formateurs, sont toujours en train de créer un nouveau produit de formation. Ils ont des vidéos en attente sur le disque dure, des PDF à moitié écrits ou des audios à moitié enregistrés. Ils ont beaucoup, de ce qu’on appelle, stock. Il s’agit de tâches inachevées et de produits incomplets. Ces derniers ne sont pas exploités ou vendus, donc ils ne génèrent pas de valeur. Tous ces produits en stock qui n’apportent pas de bénéfices doivent être minimisés. 

Pour ce faire, vous devez identifier dans votre entreprise de quoi se compose votre stock :

  • Des prospects que vous n’avez pas relancé ;
  • Des emails non envoyés ;
  • Des ressources qui sont aujourd’hui prisonnières de votre boîte.            

Une fois que vous avez identifié le stock de votre entreprise, il est indispensable de mettre en place une stratégie pour le minimiser.

Contrôlez vos dépenses opérationnelles !

Le troisième concept clé, consiste à contrôler vos dépenses opérationnelles. 

Pour transformer votre stock en un flux sortant, vous avez des dépenses quotidiennes afin de :

  • Payer des salariés ;
  • Couvrir des frais fixes ;
  • Payer le coût d’hébergement de votre site et vos outils marketing.

Certes, toutes ces dépenses sont inévitables pour que votre entreprise fonctionne, mais elles doivent être négociées à la baisse.

Cette façon de réfléchir, vous permettra d’optimiser ces trois facteurs : à la hausse la sortie de votre entreprise et à la baisse le stock et les dépenses. 

Vous devez identifier quelles sont les vraies priorités dans votre activité. Ainsi, vous serez capable de remplacer les produits qui n’apportent pas de la valeur par des produits qui génèrent des ventes et par la suite augmenter votre chiffre d’affaires.    

À lire également :

Comment créer une machine à vendre ?

C

Face au marketing Internet, tous les entrepreneurs ne sont pas logés à la même enseigne. Voici les différents niveaux d’entrepreneurs : 

  • Certains web-entrepreneurs réalisent des centaines de milliers d’euros, voire des million d’euros de chiffre d’affaires.
  • D’autres peinent à générer un revenu pour vivre.
  • Un autre groupe ne parvient même pas à réaliser ses premières ventes en ligne.

Ces trois groupes ont pourtant le même problème, celui de la technique, du langage codé, du Java etc.

Pour mieux comprendre, nous avons élaboré trois profils types d’entrepreneurs, que nous avons désignés par des prénoms.

Marc le millionnaire

Ce ne sont pas nécessairement des personnes possédant un million d’euros sur leur compte en banque mais ils ont réalisé des millions de ventes sur Internet. 

Ils travaillent souvent seul ou est entouré d’une toute petite équipe. 

Ils ne sont pas forcément un expert de la technique. 

Comme ils veulent respecter leur liberté, soit ils délèguent, soit ils cherchent à utiliser les outils informatiques les plus simples pour construire et gérer leurs sites. 

Paradoxalement, les personnes très douées en technique ne sont pas nombreuses dans ce profil.

Didier le débrouillard

Les débrouillards sont ceux qui ont démarré en se disant qu’ils allaient apprendre par eux-mêmes tout ce qui était nécessaire pour se lancer. 

Ils sont donc en apprentissage, ils travaillent beaucoup pour coder eux-mêmes, maîtriser du Java etc. Pourtant leurs résultats ne reflètent pas nécessairement tout le temps passé à mettre à jour leur site.

Le problème vient de la complexité et la lourdeur de leur machine marketing. Le site devient difficile à mettre à jour. Déléguer est alors impossible à cause de cette complexité. Pourtant, il faut avoir conscience que même une très petite entreprise doit s’organiser pour pouvoir déléguer. Il faut y penser dès la création du projet. Plus vous gardez l’esprit clair pour l’avenir, plus vous aurez de facilités. 

Par exemple, si vous ne classez jamais vos fichiers sur le bureau de votre ordinateur, vous ne saurez plus où se trouvent les éléments que vous voulez transmettre à quelqu’un d’autre, le moment venu. La délégation est primordiale. Si vous ne déléguez pas, vous allez vous retrouver submergé par toutes les urgences accumulées et faire un burn-out.

Le meilleur conseil à suivre si vous débutez : même si vous n’envisagez pas dans l’immédiat de construire une équipe, documentez votre travail afin d’être prêt le jour où vous déciderez de déléguer.

Denis le débutant

Les débutants sont ceux qui restent toujours bloqué par la technique Web. Pour ce profil, tout  est « une montagne ». Il ne se lance jamais car il s’imagine que la machine marketing doit être extrêmement compliquée.

Le paradoxe de la technique :

C’est le profil qui a développé un système simple qui réussit le mieux alors que celui qui s’est lancé dans la technique obtient un chiffre d’affaires moins conséquent.

Pour aller plus loin, ne manquez pas de lire cet article au sujet de la machine à vendre : Vrai ou faux : la machine à vendre rend le marketing impersonnel

Les conseils ultimes pour apprendre à déléguer

L

Lorsque vous pensez à lancer votre activité, vous comptez souvent sur une passion ou un savoir-faire technique qui constitue le cœur de cette activité. En se basant sur vos connaissances, vous démarrez votre entreprise sous généralement un des formats suivant : micro-entreprise ; entreprise individuelle ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.  

La première chose que je veux que vous compreniez est la signification de ce proverbe : « Si vous voulez aller vite, marchez seul, mais si vous voulez aller loin, marchons ensemble. »

Étant donné le manque d’apport financier au démarrage, vous décidez de faire, vous-même, toutes les tâches nécessaires :

  • Créer votre site ;
  • Lancer un blog ;
  • Gérer la newsletter.

Vous arrivez ensuite certainement à un moment où vous constatez que toutes ces tâches sont chronophages. Chaque tâche vous fait perdre beaucoup de temps inutilement. Or, il est prioritaire de profiter de ce temps pour améliorer votre capacité à former.

Le rôle de l’entreprise consiste à proposer une offre à ses clients pour vendre un produit/service et gagner de l’argent. Pour mettre en place une stratégie de gestion de votre activité, il est nécessaire de définir ces différents éléments.

Dans une entreprise de formation, vous proposez à vos clients vos compétences et votre savoir-faire. En tant que formateur, votre produit peut-être une vidéo que vous avez filmé devant votre caméra, une intervention dans un séminaire ou un cours que vous avez proposé à vos clients.

Pour générer des ventes, il est crucial de consacrer du temps à la création de votre produit : le contenu d’une formation. Le cas échéant, vous n’aurez pas un produit à vendre pour vos clients et vous ne générez pas de revenus.

Comment promouvoir sa formation ?

Afin de promouvoir votre entreprise de formation, il est recommandé de mettre à disposition de vos prospects des formations gratuites : des articles, des vidéos ou un contenu attractif sur les réseaux sociaux. 

La meilleure façon pour un formateur de se faire connaître est de proposer des formations gratuites à son audience.

Pour faire mieux que la concurrence, la qualité du contenu et la pertinence de la formation sont deux points très importants. Offrir beaucoup de valeur ajoutée à votre audience vous permettra d’attirer plus de potentiels clients et de les fidéliser : vous décrochez ainsi la position de leader.

Sur notre site « Séduire Le client », nous avons plus de 65 000 personnes qui bénéficient de nos conseils, vidéos et articles partagés. Sur Facebook, de 15 000 à 30 000 personnes parlent de notre page, partagent nos articles ou des liens avec leurs amis.

Imaginez une activité avec 7 000 000 de personnes qui ont vu mes vidéos sur Internet, 65 000 personnes abonnées à ma page, 30 000 personnes en train de me mentionner dans des publications sur les réseaux sociaux…

Il m’est impossible de gérer tout ce flux individuellement.

Comment déléguer certaines tâches ?

Un levier très important dans votre activité de formation est de savoir confier certaines tâches à votre équipe ou à vos collaborateurs.

Toutefois, définir les tâches à déléguer n’est pas une mission évidente. Pour y parvenir, posez-vous cette question :  

Qu’êtes-vous prêt à faire pour devenir ce que vous souhaitez ?

Toute personne a des ambitions et des objectifs à réaliser, pour certains, c’est devenir formateur, coach, modèle ou une personne inspirante, pour partager leur savoir. Pour concrétiser ce désir, il y a des étapes à suivre.

Premièrement, vous devez vous former parce que c’est difficile de partager un savoir si vous n’avez pas de connaissances et des compétences spécifiques.

Deuxièmement, pensez à transférer des tâches à vos collaborateurs. Décidez que vous n’êtes pas prêt à faire des tâches qui vous font perdre du temps.

Un jour, j’ai décidé, malgré mes compétences, de ne plus intervenir dans les tâches techniques. Il est préférable de profiter de ce temps pour créer le contenu d’une formation ou développer une nouvelle compétence dans ce domaine. J’ai une équipe dont le rôle est de me libérer du temps utile pour me focaliser sur des tâches à haut impact pour le développement de mon activité.

Prenons un exemple pour mieux comprendre.

Si vous créez une web-conférence seul, vous êtes obligé de suivre des tutoriels et vous devez apprendre les techniques nécessaires pour y arriver. Cela nécessite beaucoup de temps, et le temps c’est de l’argent.

Or, vous pourriez au lieu de tout faire vous-même, confier cette tâche à des spécialistes. Il vous suffit pour cela de bien détailler vos besoins à ces prestataires de services pour récupérer un travail dans les plus brefs délais et avec des coûts optimaux et une qualité irréprochable.

Personnellement, à part les tâches techniques, je demande à mon équipe de créer des sondages pour pouvoir choisir un thème adéquat aux attentes de mes clients et fixer la date des formations selon leurs disponibilités. Je me concentre ainsi sur ma mission principale : créer un contenu de formation riche et pertinent qui engage mes clients.

Je vous invite à adopter cette stratégie de travail et à confier des tâches à votre équipe. Evidemment, la délégation ne veut pas dire ne rien faire.

En tant que formateur, vous avez des tâches à accomplir et personne ne pourra les faire à votre place. Vous devez apporter de la valeur ajoutée à vos clients et partager vos connaissances d’une façon fluide.

Il est primordial de faire la différence entre la délégation et l’abandon des responsabilités. En effet, vous devez suivre les différentes parties de votre activité et gérer le processus de travail.

Les boîtes noires sont des éléments ou des étapes que certains entrepreneurs peuvent ignorer dans la procédure de travail. Pensez à suivre les détails de votre activité et à assurer la gestion de votre entreprise afin de les éviter. 

L’importance d’une fonction commerciale dans votre processus de vente automatisé

L

Il est important de comprendre l’importance de la dimension commerciale dans votre processus marketing et dans votre processus de vente. Même si nous allons chercher à automatiser ces processus, certains clients ont besoin d’un contact humain pour passer à l’achat. En effet, certaines personnes auront besoin d’être rassurées au préalable, soit par vous ou quelqu’un de votre équipe, avant de réaliser leur achat. Il ne faut donc pas négliger cet aspect si vous voulez convertir davantage de ventes. 

Marc, qui occupe cette fonction commerciale dans mon entreprise, explique que la dimension commerciale peut avoir plusieurs aspects. 

Les différents aspects d’une dimension commerciale

Une fonction commerciale classique se rapproche plus de la prospection, où le but est d’aller chercher des potentiels nouveaux prospects et nouveaux clients. 

En général, ces personnes ne connaissent, ni votre offre, ni votre entreprise. Le but est donc de présenter votre produit ou service, de susciter un intérêt pour ensuite les convaincre de passer à l’achat. 

En revanche, selon le type de votre entreprise et si vous avez déjà une fonction marketing établie, la fonction commerciale s’apparente davantage à une fonction de facilitateur. En effet, les commerciaux vont alors être en contact avec des gens déjà éduqués à votre offre, pas forcément tous au même stade de connaissances, mais déjà conscients d’un problème ou d’un besoin. 

Les équipes commerciales vont donc intervenir quasiment à la fin du processus de vente, auprès des personnes qui auraient un frein pour concrétiser leur achat. Leur but est donc de venir lever ce blocage au bon moment du processus de décision. 

Si vous avez comme moi principalement un marketing en ligne, vos clients auront surtout des questions de personnalisation. 

En effet, même si vous essayez de donner beaucoup d’exemples concrets, de retours d’expériences, dans des vidéos, au travers d’un blog ou d’articles, votre client se demandera souvent comment cela est adaptable à son propre cas, qui lui paraît différent. Ces questions d’appropriation peuvent donc être un point bloquant pour la vente. 

Le rôle du commercial est donc d’apporter des réponses au travers d’un contact direct, pour rassurer le client, lui donner davantage de conseils, le coacher et ainsi l’aider à passer à l’achat. 

Construire un processus automatisé

Le but pour vous est donc de construire un processus d’une part automatisé, à l’aide d’une machine via votre site Web, où votre client va venir sur votre site Internet, va en échange d’échantillons ou produits gratuits, donner ses coordonnées, notamment son adresse e-mail. 

Cela va vous permettre ensuite de le contacter, faire des relances à valeur ajoutée, par exemple à l’occasion d’un lancement ou sous forme de toboggan, comme vous pourrez le voir par la suite lors de l’utilisation de cette machine automatisée.

En d’autres termes, le but est d’entrer en contact plusieurs fois dans le temps avec votre prospect, afin qu’il soit sensibilisé à votre produit ou service et enfin de lui faire une offre directement en ligne. 

Mais d’autre part, vous aurez besoin d’une équipe commerciale pour venir convaincre des gens qui sont sur votre liste mais qui, après une campagne marketing, ne seraient pas passés à l’achat par eux-mêmes. 

Il faut savoir qu’un bon taux de conversion après une campagne marketing, auprès de gens ayant communiqué leur e-mail, est de 4 à 6 % pour des produits haut de gamme. Cela signifie donc qu’il reste 94 % de personnes à aller chercher, à rassurer, à convaincre, grâce à vos équipes commerciales. 

Vous l’aurez donc compris, même si votre processus est en grande partie automatisé, il ne faut pas sous-estimer le besoin d’avoir une équipe commerciale pour vous aider à augmenter vos ventes. 

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */