Etiquettegénérer du trafic

3 grandes écoles du trafic pour attirer les visiteurs sur votre site

3

J’aimerais parler aujourd’hui de la question épineuse du trafic, autrement dit comment faire pour obtenir plus de clients potentiels qui découvrent votre site Internet et vos offres puis qui décident ensuite d’acheter.

Il faut savoir qu’il existe trois grandes écoles du trafic.

1. La stratégie des partenariats stratégiques

La première, celle que je recommande si vous en êtes au démarrage de votre activité sans disposer de ressources financières importantes, c’est la stratégie des partenariats stratégiques

Il s’agit simplement d’aller voir des entreprises qui possèdent déjà une clientèle correspondant à celle à laquelle vous souhaitez vous adresser. Evidemment, vous ne devez pas contacter un concurrent direct qui vend exactement la même chose que ce que vous avez l’intention de proposer mais plutôt une entreprise qui s’adresse au même type de public. 

Parmi mes clients ayant eu du succès avec cette stratégie, j’ai l’exemple d’Anthony, un coach sportif qui s’est rendu compte que son public était essentiellement constitué de femmes de trente à quarante ans, il a donc cherché dans sa zone de chalandise des entreprises avec le même genre de clientes : salons de coiffure, spa, salons d’esthétique. Ces entreprises ne vendent pas le même produit que lui, il peut donc proposer un partenariat, suggérer à ses clientes de venir découvrir un spa et inversement. 

Ce type d’accord est gagnant-gagnant et permet de se lancer rapidement. Donc si vous ne disposez pas de beaucoup de ressources pour développer votre activité, les partenariats stratégiques vous permettront d’aller vite et loin en même temps.

2. Le trafic organique

Le trafic organique représente les gens qui viennent spontanément sur votre site Internet, qui regardent vos vidéos, qui vous découvrent sans que vous ayez investi en publicité. 

Pour disposer de beaucoup de trafic organique, pour être bien référencé de nos jours dans les moteurs de recherche, il vous faut du contenu de qualité. La clef est ce contenu mis à disposition gratuitement sur Internet pour que les internautes vous trouvent. Il s’agit ici d’un effort de longue haleine. 

Ce qui est intéressant avec le trafic organique est que l’effort que vous produisez aujourd’hui vous reviendra au centuple dans les prochaines années. Il faut donc débuter immédiatement si vous voulez pouvoir en tirer les fruits d’ici un à cinq ans. 

Je recommande à mes clients de toujours commencer par la stratégie des partenaires stratégiques mais le plus tôt possible de créer du contenu gratuit sur des sujets intéressants pour les clients afin d’attirer les visiteurs au fil des prochaines années. Ainsi, vous vous retrouvez avec une grande bibliothèque de contenus. 

Personnellement, sur ma chaîne Youtube je possède plus de mille vidéos différentes sur des thématiques touchant les entrepreneurs. Ma chaîne est donc une source de visites et de prospects. Je propose des vidéos de qualité qui s’adressent à mon audience. Ce moyen permet d’attirer des visiteurs sans avoir à investir des euros supplémentaires. C’est une stratégie lente mais qui permet de récolter une moisson de clients.

3. Le trafic payant

Le trafic payant est la publicité. Vous payez Google pour que votre pub apparaisse au-dessus des résultats d’une recherche, vous payez Facebook pour que votre pub soit visible des gens qui surfent sur ce réseau. Il est possible de payer des plates-formes de publicités natives comme Outbrain ou Taboola  pour que vos produits apparaissent sur les sites de grands journaux comme le Figaro ou le Monde. Des gens cliquent en pensant qu’il s’agit d’un article mais ils tombent sur votre page de vente. 

L’avantage du trafic payant est sa rapidité. Si vous créez un compte aujourd’hui sur Google Adsense, vous payez cinquante euros et vous aurez déjà des visiteurs maintenant. Le problème c’est que vous ne pouvez savoir combien dépenser que si vous possédez déjà l’information de votre valeur par visiteur, c’est-à-dire combien un visiteur qui tombe sur votre site vous rapporte. Cette valeur est essentielle pour savoir combien vous pouvez vous permettre de dépenser. Il est possible de la calculer différemment en choisissant comme métrique la valeur par prospect, autrement dit combien me rapporte par an quelqu’un qui est inscrit sur ma newsletter. 

Dans mon cas, c’est environ entre 10 et 16 euros par an donc je sais que je peux investir jusqu’à 10 euros pour avoir un prospect qui s’inscrit à ma newsletter. Je l’aurai rentabilisé dans l’année, d’autant plus que les gens restent inscrits plus longtemps. Je suis donc gagnant sur le long terme.

La publicité payante est un moyen très intéressant d’attirer des prospects dans le sens où c’est mettre de l’huile sur un feu qui brûle déjà. Le trafic payant ne sert jamais à démarrer.

Chronologiquement, je recommande donc de commencer par les partenaires stratégiques et d’investir dans la pub quand vous avez suffisamment de prospects et que vous savez combien ils vous rapportent. Il faut savoir qu’un prospect froid vaut moins qu’un prospect tiède. Le prospect froid est celui qui arrive en cliquant sur une de vos publicités, il ne vous connaît pas, ne connaît pas vos produits et services et il n’achètera pas lors de sa première visite. Le prospect tiède est celui à qui quelqu’un a fait une recommandation grâce à l’un de vos partenariats. 

Par exemple, un prospect qui vient par recommandation va nous permettre de faire vingt-quatre euros alors que celui qui vient de la publicité rapportera entre trois et six euros.  Il est donc important d’entreprendre la stratégie du trafic payant en dernier.

Le partenariat stratégique, un levier important pour booster vos ventes

L

Une source extrêmement importante pour générer un flux constant de prospects intéressés par vos produits/services, c’est le partenariat stratégique. Un critère que vous devez respecter consiste à vous positionner sur un marché où les prospects dépensent déjà de l’argent pour accéder au but que fournit votre produit/service. De la sorte, vous ne serez pas obligé de convaincre vos prospects d’un nouveau produit dont ils n’auront pas besoin. Une fois que vous avez localisé vos prospects, il est indispensable de mettre en place une stratégie afin de les orienter vers vous.

Quels sont les meilleurs prospects qualifiés pour votre activité ?

Une excellente façon de localiser vos meilleurs prospects consiste à repérer les clients qui ont dépensé récemment de l’argent pour acheter un produit/service qui résout le même problème que le vôtre. Autrement dit, les clients d’un concurrent ou d’un entrepreneur qui s’occupe de la même tranche du marché. Ce client, est encore dans la dynamique d’achat pour résoudre un problème.

Un autre levier important pour repérer vos clients potentiels, consiste à dévier les prospects d’une entreprise similaire à la vôtre vers vous.

Personne n’est votre concurrent 

Vous ne devez pas vendre le même produit/service proposé sur le marché par d’autres entreprises. Sinon, votre positionnement sur le marché ne suit pas la stratégie d’océan bleu et cela peut sur le long terme nuire à votre marketing. Même si vous avez le même produit de base que d’autres entreprises, pensez à compléter votre offre pour qu’il soit différent du point de vue de votre prospect.

Si vous proposez un partenariat à des entreprises qui s’occupent de la même tranche du marché que vous, faites-le sous un nouvel angle. Ces entreprises ne sont pas nécessairement prêtes pour des partenariats stratégiques surtout sur le marché francophone, comme vous êtes considéré comme étant un concurrent. Pour cette raison, il est important de proposer un partenariat pour complémenter leur produit/service. 

Je vous donne un exemple concret issu de mon activité. Je m’adresse à un public masculin qui veut apprendre à faire des rencontres et il y a d’autres entrepreneurs sur le marché qui s’adressent au même public. Ces entrepreneurs, qui présentent aussi un service de relooking, m’ont proposé un partenariat stratégique entre mon service de coaching en séduction et le service de relooking. L’idée, c’est de mettre en avant l’offre qui a une relation de complémentarité avec le produit/service proposé par votre partenaire potentiel.

La syndication : définition

La syndication est un principe que j’ai appris d’un marketeur américain Frank Kern. Cela consiste à s’adresser aux prospects qui ont déjà montré qu’ils ont l’envie et la capacité d’acheter. Selon Michael Masterson, l’auteur de Ready, Fire, Aim, la raison pour laquelle les maisons d’éditions américaines ont prospéré d’une façon exponentielle tandis que les maisons d’éditions européennes avancent d’une façon linéaire, c’est que le marketing de ces dernières est basé sur la croissance d’un groupe de prospects liés à leur activité et qui ne doivent pas aller chez les concurrents. Ce type de marketing, limite les possibilités d’expansion de l’entreprise. 

Les entreprises américaines, notamment dans le secteur de l’édition, ont une approche différente. Cette approche consiste à louer ou exploiter les bases de données des différentes entreprises sur le même marché afin de rentabiliser les efforts marketing de tous les acteurs du marché. C’est la stratégie qui a permis aux maisons d’éditions américaines comme Agora publishing de croître exponentiellement. 

Afin de profiter de cette stratégie, il est crucial de viser une entreprise leader qui résout le même problème que vous ou qui s’adresse au même segment du marché.   

La première étape quand vous contactez votre cible pour proposer un partenariat, c’est de construire une relation. Il est important d’établir des liens avec votre partenaire potentiel sans être dans la politique de le contacter directement pour proposer un partenariat. Plusieurs façons sont possibles pour établir des liens avec vos concurrents directs :

  • Commencez par les connaître ;
  • Échangez des idées ;  
  • Discutez des moyens pour protéger votre marché.

Une fois que vous avez repéré l’endroit intéressant dans le processus de vente, vous pouvez mettre en place la syndication.         

Comment utiliser la syndication ?

  1. Localiser les plus gros vendeurs du marché : une entreprise leader qui résout le même problème que vous ou qui s’adresse au même segment du marché ou même avatar que vous.
  2. Créer un élément gratuit et de valeur à offrir à leurs clients (ride-along) : proposer un produit qui apporte de la valeur ajoutée avec un coût réduit. Il peut s’agir d’une brochure publicitaire déguisée en livret informatif, d’une vidéo de formation ou encore d’échantillons gratuits de vos produits/services.
  3. Le bonus est offert sans achat et sans obtenir les coordonnées des clients de votre partenaire.

Pour mieux comprendre, je vous donne un exemple qui concrétise le fonctionnement de la syndication. J’ai reçu un courrier par voie postale de la part de Jeff Walker, l’organisateur d’une formation marketing à laquelle je suis inscrit aux États-Unis. Ce courrier contient un bonus supplémentaire à la formation : deux DVD proposé par Yanik Silver. Par la suite, dans la lettre qui accompagne ce bonus, Jeff Walker enchaîne avec la présentation du produit proposé par son ami. La lettre permet de mettre la valeur sur l’élément de syndication. Ce courrier contient également la page de vente du séminaire de Yanik Silver sous forme de brochure et le formulaire d’inscription au séminaire. Je suis convaincu que le taux de retour de cette offre est énorme. 

Il est possible de lancer ce type de partenariat sans dévoiler votre base de données au concurrent direct en ayant recours à une entité tierce, dans le cas de mon exemple, c’est la poste. Mais ne crachez pas sur l’opportunité d’obtenir les coordonnées des clients de votre partenaire. Ainsi, vous serez capable de lancer plusieurs campagnes publicitaires pour attirer des prospects qualifiés.

Comment rentabiliser la syndication ?   

  • Dans votre bonus ou la lettre qui l’accompagne, essayez de créer une connexion entre vous et l’avatar de votre partenaire. La meilleure façon pour le faire, c’est de raconter votre histoire.
  • Ensuite, créez de l’anticipation par rapport à la valeur offerte. Cela est possible en motivant le prospect à consommer votre bonus : lire votre brochure, regarder le DVD, regarder la vidéo ou utiliser l’échantillon.
  • Essayez d’apporter énormément de valeur ajoutée.
  • Donnez envie aux prospects d’en savoir plus sur votre produit/service. Pour ce faire, intégrez un appel à l’action spécifique qui incite vos prospects à vous contacter ou à visiter votre site.

Seconde stratégie partenaire

La syndication consiste à repérer les clients qui ont effectué récemment des achats chez des entreprises qui s’intéressent au même segment du marché que vous. 

La seconde stratégie partenaire s’intéresse principalement aux prospects qui sont intéressés par des produits similaires aux produits proposés par votre entreprise, mais qui n’ont pas finalisé l’achat.

Toute entreprise réussit à s’imposer sur le marché grâce à deux éléments : sa source de prospects et son processus de vente.

Une fois, que vous connaissez la source des prospects et la stratégie marketing employé pour les attirer, vous pouvez appliquer la technique R&D : recopier et dupliquer.

Pour vous positionner solidement sur le marché où il y a des leaders, la première étape, c’est de trouver leur source de prospects, comprendre leur processus de vente et de vous placer sur ce flux de prospects.

Sur Internet par exemple :

  • Listez les sites qui font des liens vers les concurrents ;
  • Observez leurs autres sources : médias, pay per click (Publicité Google adwords), promotions croisées, bannières…
  • Placez-vous aux mêmes endroits.

La technique pour augmenter les visites vers votre blog grâce à Google

L

Dans cet article, nous allons voir comment augmenter le trafic vers votre site grâce au positionnement sur les moteurs de recherche et plus particulièrement sur Google.

Vous voulez être positionné pour que l’internaute en faisant une recherche dans Google trouve votre site Internet. 

Cela signifie que Google doit savoir que votre site parle du mot-clé recherché. 

Sachez que sur la majorité des sites d’entreprises, d’entrepreneurs ou de blogs, la personne qui veut être positionnée oublie qu’il est important d’inclure sur son site le mot-clé sur lequel elle veut être positionnée. 

Google ne peut pas savoir le sujet de votre site si vous ne le mentionnez pas sur votre site. 

Prenons un exemple. Vous proposez du coaching sportif sur Saint-Nazaire. Si vous souhaitez pratiquer cette activité sur Saint-Nazaire et d’autres communes alentours, vous devez absolument lister ces communes sur votre site. 

Ainsi, vous devez créer une liste de 5 mots-clés relatifs à votre produit/service/site et les incorporer dans le corps du texte de votre site et en particulier sur la page d’accueil et dans le titre. 

Intégrer le mot-clé dans le titre

Le plus important sur une page c’est le titre de la page. Nous entendons par titre, la balise qui est en haut de la page avec le code source de la page qui fait que dans la barre de titre du navigateur sera écrit le titre de votre site. Cela n’apparaît pas dans la page mais dans le navigateur. 

Si votre texte parle du coaching sportif sur Saint-Nazaire mais que dans le titre vous n’avez pas mentionné le mot-clé « coach sportif Saint-Nazaire », une autre personne pourra être mieux positionnée que vous si dans le titre de sa page elle inclut ce mot-clé. 

La première chose à faire est d’avoir le mot-clé dans le titre car c’est très important pour Google.

Ce mot-clé est l’expression sur laquelle on veut se positionner, il est donc important qu’il soit également présent plusieurs fois sur votre page. 

Inclure le mot-clé et ses variantes plusieurs fois dans le corps du texte

Vous pouvez utiliser par exemple les tags sur WordPress. Quand vous écrivez un article ou lorsque vous créer une page sur WordPress, vous pouvez préciser le sujet de votre contenu et ainsi inclure dans les tags les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.

Le choix de votre mot-clé est important car cela va générer des pages qui vont vous ramener du trafic. 

2 outils pour le référencement naturel

Il y a certains avantages d’avoir un blog plutôt qu’un site traditionnel. En effet, il existe certains outils qui permettent d’automatiser cette tâche. 

Vous avez la possibilité d’utiliser des extensions. Les deux extension les plus répandues sont « All in One SEO » et « Platinum SEO ». Elles sont similaires et gratuites. 

Quand vous installez une de ces extensions sur un blog WordPress : 

  • Elle vous demande sur la page d’accueil quelles sont les expressions sur lesquelles vous voulez vous référencer. Cela vous permet de choisir votre titre. 
  • Elle vous demande quelle est la description de la page en une ou deux phrases qui décrivent le contenu. 

La description n’est pas un des critères primordiaux pour être positionné, par contre, c’est ce qui apparaît dans les résultats sous l’adresse de la page. 

Il est important aussi de mettre le mot-clé au début de la description pour qu’il apparaisse en gras dans les résultats de Google pour que les personnes cliquent davantage dessus. 

Cela permet également à Google de comptabiliser si des personnes cliquent plus sur un résultat en particulier. C’est un indicateur qui dit à Google si beaucoup de personnes sont intéressées par cette page. Si c’est le cas, elle aura tendance à remonter dans les résultats. 

Quand le plugin vous le demandera, dans la description, vous pouvez par exemple écrire « Vous voulez un coach sportif sur la région de Saint-Nazaire ? Cliquez ici ! » 

Le fait de mettre « Cliquez ici ! » dans votre description est un appel à l’action qui permet d’augmenter le taux de clics dans les résultats de Google. De plus, cette astuce est rarement utilisée. 

Par la suite, quand vous écrirez une nouvelle page ou un nouvel article, les extensions vont vous permettre d’optimiser le titre et vont reprendre une partie du texte qu’il y a dans la page et la communiquer à Google. 

De cette manière, Google saura ce qu’il faut afficher comme description de la page. Cela augmente le référencement de chaque page de votre site de façon considérable. 

En résumé, la méthodologie à appliquer est la suivante : 

  • Choisissez 5 mots-clés, 
  • Optimisez votre site en incluant ces mots-clés, en commençant par la page d’accueil, 
  • Vérifiez qu’au début du titre vous avez les mots-clés essentiels,
  • Ensuite, vérifiez que le corps du texte contienne ces mots-clés, de préférence mis en valeur (en gras, italique…) 

Si vous constatez que votre site ne contient pas tout cela, vous devrez ajouter un peu de contenu sur votre page d’accueil. 

Ce contenu doit se trouver le plus haut sur votre page : cela permettra d’augmenter votre référencement. 

  • Evitez de mettre un pavé en haut de page, 
  • Mettez plutôt un premier paragraphe avec vos mots-clés et ainsi de suite. 
  • Adressez-vous directement aux personnes pour leur proposer ce qu’elles recherchent, au lieu de parler de qui vous êtes, cela sera plus convainquant. 

Si une phrase devient plus pertinente pour Google, vous verrez rapidement votre page monter dans le classement des résultats de recherche. 

Pour aller plus loin : 

Un blog qui vend les secrets d’un blogueur professionnel

U

Nous allons voir aujourd’hui comment tisser des partenariats avec des personnes intéressantes dans votre secteur car elles vous apporteront des prospects potentiels pour commencer à vendre votre produit.

Pourquoi le partenariat ?

Au démarrage d’un blog, il existe plusieurs façons d’envisager la rentrée d’argent dans votre activité. 

L’une d’elles consiste à essayer d’attirer un maximum de personnes sur le blog puis de monétiser chaque visiteur en affichant de la publicité ou proposer une affiliation. 

La stratégie que je recommande plutôt consiste à contacter des partenaires et les convaincre de faire la promotion de votre produit. Votre objectif est de ne pas perdre un temps considérable à essayer d’amener du trafic mais simplement d’aller chercher les prospects là où ils sont. 

Sur votre marché, il existe déjà des personnes qui échangent de l’argent en achetant le produit ou le service. Voilà pourquoi il est important de trouver des partenaires et de négocier un accord pour profiter, via leur promotion, d’un flot immense de prospects qui découvriront très rapidement votre produit.

Principe du partenariat

Le principe est simple puisqu’il s’agit d’échanger une ressource contre une autre. 

Trouvez un partenaire disposant d’une ressource intéressante, en général une audience et proposez-lui une autre ressource essentielle :

  • L’argent : Vous pouvez lui proposer de le rémunérer juste pour qu’il fasse votre promotion. 

Lorsque vous achetez de la publicité sur Google, c’est exactement le même procédé, Google devient votre partenaire. 

Cependant, il existe une façon de récupérer du trafic en échange d’argent mais sans fournir cet argent immédiatement ; c’est la transaction classique dite « d’affiliation ». Dans ce type de transaction, vous recevez des visiteurs qualifiés et en échange, vous rémunérez le partenaire seulement quand l’un de ces visiteurs achète sur votre site. En l’occurrence, vous ne payez le partenaire que sur ses réelles performances.

  • Le trafic : Le partenaire peut, à son tour, récupérer du trafic. 

Parmi ces échanges de trafic, l’un des plus classiques d’Internet est le partage de liens. Pourtant, cela n’est guère intéressant, même pour le référencement. 

Je vous recommande, malgré tout, d’indiquer à la fin de votre contrat de négociation que vous souhaitez échanger les liens. 

En multipliant les partenaires, votre référencement en bénéficiera.

Le type d’échange de trafic vraiment très efficace est celui du chemin du processus de vente. 

Dans cette stratégie, vous allez vous intercaler sur la page où le partenaire indique juste « Bravo, vous venez d’acheter mon produit » ou « Vous venez de vous inscrire à ma newsletter ». Vous lui proposez donc de rajouter « Cliquez maintenant sur ce lien pour découvrir un site très intéressant » et vous procédez de la même manière sur votre site pour faire découvrir votre partenaire. 

Autant peu de gens iront voir votre liste de liens qui se trouve quelque part sur votre site, autant un flot de prospects passent par les pages de confirmation d’achats.

Chaque partenariat va dépendre essentiellement de ce que l’autre personne recherche, de ce qu’il connaît comme possibilités (certains vont accepter des procédés très simples qui seront à votre avantage), de vos capacités de négociations respectives. 

Vous trouverez parfois quelqu’un qui acceptera de proposer un lien vers votre site uniquement parce qu’il vous trouve sympathique, sans rien demander en échange. 

Un autre partenaire qui possède un site plus gros que le vôtre proposera de faire apparaître votre lien une fois sur deux alors que le sien sera présent tout le temps, ou vous devrez proposer son lien sur plusieurs pages.

Tout est question de négociation. Au-delà des grands principes proposés ici, vous pouvez même demander davantage. L’essentiel est l’accord de confiance réciproque.

Les 4 phases d’une machine à vendre optimale

L

Lorsque vous faites une vente, certaines fois le courant passe parfaitement avec le client et la vente se fait facilement. D’autres fois, vous avez des difficultés pour conclure et réussir la vente. Parfois, vos difficultés sont telles que vous perdez la vente. 

Pour un maximum de performance, il s’avère donc très intéressant de disséquer tout ce qui a marché et de garder uniquement la méthode optimale. 

Vous pouvez notamment mettre en place un script si vous vendez par téléphone ou un système en ligne si vous vendez par Internet. Ce qui fait qu’un prospect qui arrive dans votre tunnel de vente automatisé va avancer dans un processus optimal qui à la fin va le décider à acheter votre produit. 

Votre entreprise doit constituer un système méthodique pour passer au niveau supérieur. 

Si vous souhaitez atteindre ce niveau, vous devez créer une machine qui comporte quatre engrenages. La première phase est la génération du trafic.

Générer du trafic

Le premier engrenage, c’est celui qui semble le plus évident : si vous voulez vendre, il faut trouver une personne à qui vendre et par extension créer du trafic. 

Le trafic c’est le nombre de nouvelles personnes qui : 

  • arrivent et découvrent votre site Internet, votre point de vente, 
  • vous téléphonent pour poser des questions, 
  • assistent à une de vos présentations.

Ils entrent en contact avec ce que vous avez à proposer. 

Plus vous avez de personnes qui arrivent à ce stade, plus vos résultats seront meilleurs par la suite. 

Ce qui nous amène à la seconde étape.

Constituer une audience 

Le second engrenage consiste à générer une audience. 

Vous allez notamment pouvoir offrir ce qui correspond à votre marché, un cadeau, une vidéo, un échantillon, ou un pdf en échange des coordonnées du prospect. 

C’est une étape essentielle car si vous essayez de convertir directement le trafic en clientèle, c’est possible, mais vous allez perdre un pourcentage énorme de votre potentiel de vente. 

Vous avez plus de chances de réussir à vendre, si vous envoyez en amont à votre liste de prospects des vidéos, des e-mails ou des webinars. L’idée est d’apporter de la valeur ajoutée à vos prospects.

Cette étape permet en plusieurs contacts de : 

  • créer de la confiance, 
  • donner du contenu, 
  • donner de la valeur, 
  • faire comprendre ce que vous faites. 

Poursuivons avec la troisième étape.

Avoir une clientèle 

Le troisième engrenage consiste à se créer une clientèle. 

Vous devez convertir votre audience en acheteurs.

Un des critères les plus importants pour votre entreprise est votre capacité de transformer votre audience en acheteurs. 

De façon générale, on estime le taux de conversion des abonnés en acheteurs à 1 euro par mois par abonné. 

Si vous avez par exemple 10 000 abonnés et que vous générez 10 000 euros de chiffres d’affaires mensuel, c’est que vous êtes dans la moyenne. 

Si vous constatez que vous n’avez pas assez de ventes par rapport à votre liste, c’est que vous avez probablement un problème dans votre façon de communiquer. 

La fidélisation de votre clientèle

Enfin, le dernier engrenage consiste à fidéliser vos clients. L’idée est d’amener le prospect qui est devenu client, à devenir un client fidèle ou un fan. 

Vous avez un client qui a acheté un produit. 

La meilleure chose qu’il puisse faire juste après cet achat, est d’acheter un autre produit et encore d’autres par la suite. 

Il peut même amener d’autres personnes à acheter votre produit. 

Ce sont les personnes que vous pouvez recontacter à volonté car elles sont déjà satisfaites et intéressées par vos produits. 

La communication avec vos clients fidèles ne vous coûte rien et ils peuvent même en parler autour d’eux. 

Vous avez plus de chances qu’ils achètent que les autres clients. 

Vous devez porter beaucoup plus d’attention à votre clientèle fidèle qu’à vos prospects car il est plus facile de doubler vos clients existants en fans que de doubler votre trafic en audience. 

Le taux de conversion le plus important est celui des fans car vous aurez plus de facilité à réaliser plus de bénéfices avec eux qu’avec les nouveaux prospects car ils ne sont pas encore clients. 

Chaque effort que vous faites est davantage rentabilisé par les efforts précédents.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */