Etiquettelancer un produit

Comment motiver vos prospects ?

C
https://www.youtube.com/watch?v=ntPwlOrrv_E&feature=youtu.be

Quand vous décidez de lancer un nouveau produit/service, il doit impérativement être utile et répondre aux besoins de vos clients. Comment mettre en valeur ou réaliser un nouveau produit/service ? Comment est-il possible de motiver ses prospects ?

Le contenu que vous proposez à vos clients est un outil puissant pour générer des ventes. Il est donc indispensable de le soigner et de suivre une structure bien définie.

Si l’on reprend la structure MERE, la lettre M désigne la Motivation. C’est un ingrédient indispensable pour la création de votre contenu. En effet, en motivant vos clients, ils avancent et suivent l’ensemble du contenu que vous avez proposé.

Etude de cas

Pour ce faire, je vous recommande de commencer par une étude de cas courte. Cela vous permettra de prouver aux prospects que vous avez des clients satisfaits qui ont déjà obtenu le résultat souhaité. C’est une histoire de succès que vous devez transmettre.

Il est également possible de partager avec vos clients votre propre histoire. Vous devez alors développer votre point de départ et la réussite que vous avez obtenu. En racontant votre parcours et votre succès, vous pouvez inspirer vos prospects et les motiver à passer à l’action.

Je commence souvent mon atelier en racontant l’histoire de la création de mon premier produit : aujourd’hui, j’ai plus d’une centaine de produits différents sous plusieurs formats. Mais j’aimerais bien partager avec vous mon expérience, et revenir sur la création de mon premier produit…

Dans cette histoire, je vous explique comment j’ai lancé mon activité sans aucun produit. Par la suite, j’ai réussi à créer mon premier produit et à générer ma première vente. Cela m’a permis de tirer des leçons pour créer davantage de produits et développer mon activité.  

C’est une façon que j’ai adoptée pour dire à mes clients :

  • J’ai réussi à développer mon activité et générer plusieurs ventes afin de les motiver ;
  • Il est possible de réussir même si au départ vous êtes handicapé par les circonstances (personnellement, au début, je n’avais pas de produit/service à vendre, je n’avais pas de partenaires pour promouvoir mon activité et je n’avais pas suffisamment de ressources financières pour lancer mon premier produit.) ;

Identification du problème

La deuxième façon qui vous permettra de motiver vos prospects, c’est de commencer tout simplement par une douleur. Selon moi, c’est le format le plus facile à appliquer.

Pour ce faire, pensez à poser une question pour définir ce qui peut gêner votre prospect et identifiez son problème.

Par exemple, j’avais l’habitude de commencer ma formation par ces questions :

  1. Combien d’entre vous, ont vécu l’angoisse de la page blanche quand ils commencent à rédiger leur message de vente ?
  2. Combien d’entre vous trouvent des difficultés à créer un produit qui sera perçu par les clients comme étant un produit de haute valeur ajoutée ?
  3. Combien d’entre vous souhaitent avoir un produit qui se vend facilement ?

Ces questions vous permettront d’identifier le problème de vos prospects. Par la suite, vous pouvez proposer un contenu adéquat pour les motiver.

Mais est-il possible d’aider vos prospects à anticiper les étapes de la procédure de vente ?

Décrire le rêve

Il est recommandé d’aider votre prospect pour se projeter dans un avenir idéal. Cela est possible soit avant d’identifier le problème ou bien directement sans évoquer le problème. Il est possible de se contenter de décrire le rêve ou le résultat final souhaité par votre client.

Un autre point que vous pouvez également évoquer au début de votre contenu, c’est d’énumérer les différents enjeux de votre produit/service. Expliquez alors les enjeux que vos clients doivent envisager quand ils veulent créer leur produit/service.

Pour un manager par exemple, les enjeux possibles sont : Comment est-il possible de réussir et motiver son équipe ? Comment est-il possible d’avancer ?

En général, les deux éléments les plus efficaces dans toute la méthode sont de commencer soit avec l’identification du problème soit en racontant une histoire.

Les étapes clés pour lancer un produit/service innovant

L

Au démarrage de votre activité ou une fois votre activité lancée, vous vous retrouvez parfois à court d’idées et vous ne savez pas quel produit/service proposer à vos clients. Un brainstorming s’impose alors pour trouver des idées de nouveaux produits. J’aimerais vous suggérer quelques stratégies simples pour avoir davantage d’idées de produits.

Le premier principe que je veux partager avec vous, c’est de ne pas réinventer la roue.

Ne pas réinventer la roue

Même si vous choisissez de créer un produit innovant, il est certainement possible de le classer dans une catégorie déjà existante. 

Prenons l’exemple d’un produit numérique (une formation par exemple). Même si vous proposez un produit qui aborde une nouvelle thématique et d’une façon différente, il demeure toujours un produit existant.

Le problème de certains entrepreneurs, c’est qu’ils essaient, au lancement, d’inventer un type du produit qui n’existait pas auparavant. Par conséquent, ils se retrouvent avec un produit sans clientèle. Pour éviter ce problème, il est important de chercher à vous mettre sur le chemin de l’argent.

Se mettre sur le chemin de l’argent

Quelle que soit la thématique ou votre secteur d’activité, il existe déjà des transactions faites par d’autres personnes pour résoudre le même problème que vous souhaitez résoudre avec votre éventuel produit/service. Une fois que vous choisissez votre thématique, pensez à faire une étude de marché express.

Faire une étude de marché express   

L’étude de marché express, c’est le fait d’interroger des clients potentiels pour savoir :

  1. Quelles sont leurs difficultés ;
  2. Qu’est-ce qu’ils recherchent comme solution ;
  3. Quel est leur budget ;
  4. Quels produits ils ont déjà acheté pour résoudre ce problème.  

Si vous n’êtes pas capable de trouver un groupe de prospects qui dépense déjà de l’argent, il est indispensable de continuer à chercher d’autres idées. Si vous avez inventé une technique de méditation par exemple qui permet de négliger l’alimentation (une idée révolutionnaire), la question à se poser est : est-ce qu’il y a des gens qui cherchent activement à ne pas manger ?

Si vous inventez un produit/service aussi révolutionnaire, vous risquez de ne pas trouver de clients. Pour la simple raison que personne n’a besoin de ce produit/service, en l’occurrence ne plus manger. Par contre, plusieurs personnes cherchent à maigrir et perdre du poids. Si vous évoquez ce point comme étant un effet secondaire de la technique de la méditation, vous réussirez peut-être à le vendre spécifiquement sous le thème d’amincissement. Vous arriverez également à vendre cette technique à des personnes qui ont pleins d’allergies car la solution de ne plus rien manger pourra être utile.

Après avoir accompagné 10 000 entrepreneurs dans 35 pays, une des difficultés que je rencontre le plus souvent, c’est de créer un concept ou une idée d’un produit/service qui n’a pas une clientèle existante.

Si vous avez une clientèle existante, vous n’êtes pas obligé de leur vendre le même produit qui existe déjà sur le marché. Vous pouvez proposer un nouveau produit/service, mais à une clientèle qui dépense déjà de l’argent. Par exemple, au lancement, le Cirque du Soleil vendait un nouveau concept qui mélange le cirque, les acrobates et le théâtre dans une seule expérience. C’était un nouveau spectacle et une expérience différente. Par contre, leur audience cible était les personnes qui vont au cirque ou au cinéma.

Donc la première étape pour générer des idées de produit/service, c’est de chercher où l’argent circule déjà. La deuxième étape consiste à chercher ce qui existe déjà comme produit/service sur le marché. Par exemple pour les personnes qui veulent perdre du poids, elles achètent des compléments alimentaires, des massages dynamisant, des formations sur Internet…

Le fait de faire cette exploration de produits/services qui existent déjà, vous permettra probablement de vous donner beaucoup de nouvelles idées parce que vous serez capable de faire des combinaisons que vous n’aviez pas encore en tête. Même si vous êtes sur un secteur qui a l’air saturé, vous découvrirez qu’il y a beaucoup de possibilités auxquelles vous n’avez pas encore pensé.

Bien que je sois dans le secteur de l’entrepreneuriat depuis des années, je viens de découvrir qu’une boîte propose des compléments alimentaires dédiés spécialement aux entrepreneurs.

Si vous êtes sur une thématique qui porte sur l’augmentation du chiffre d’affaires, le produit évident auquel vous pensez, c’est une formation pour enseigner les stratégies à suivre pour améliorer les ventes. Toutefois, il existe des entrepreneurs créatifs qui ont pensé à créer un complément alimentaire qui répond au même besoin.

Si vous cherchez une idée pour un produit innovateur, vous devez faire le tour de tout ce qui se vend sur ce secteur pour trouver une inspiration.

La dernière technique qui vous permet de trouver pleins d’idées, c’est la technique PING-PONG.

La technique PING-PONG

Cette technique consiste à trouver une personne prête à se prêter au jeu avec vous et avec qui vous échangez des idées variées concernant le produit/service que vous pouvez créer.

Pour ce faire, il est recommandé de vous envoyer des emails, à tour de rôle, chacun doit ajouter à la liste cinq idées de produits que vous pouvez créer. Si vous voulez trouver l’idée géniale, il est indispensable de passer par plusieurs idées moins bonnes. Quand vous pensez à des tas d’idées, à un moment donné, il est possible de trouver la bonne combinaison pour créer le produit/service innovant.

Conseils ultimes pour l’exécution d’un Lancement Orchestré en tant que consultant

C

Dans cet article, je vais vous donner quelques conseils supplémentaires concernant l’exécution d’un Lancement Orchestré en tant que consultant.

Un Lancement que nous organisons pour un client ne diffère pas d’un Lancement que nous faisons pour nous. Le principe est le même. Toutefois, la principale différence avec un Lancement interne est une question de communication.

Pourquoi cette communication est si importante et que faut-il veiller à communiquer au client ?

Si vous vous positionnez comme consultant en Lancement Orchestré, il faudra que certaines opérations soient réalisées par votre client. 

Il faut une clarté absolue, quand vous lui envoyez des éléments, soyez précis sur ce que vous voulez qu’il fasse, quel jour, à quelle heure, ce que vous attendez de sa prestation. 

Il faut donc communiquer avec un maximum de détails, définir un planning de Lancement en s’y prenant le plus longtemps possible à l’avance. 

Idéalement, le minimum serait deux mois entre le moment où vous avez l’accord avec votre client et celui où vous faites le Lancement Orchestré. Durant ces deux mois, ensemble, vous sonderez des clients, vous définirez ce que vous allez mettre dans les vidéos du pré-lancement, dans l’offre, dans la vidéo de vente etc. Il est raisonnable de se laisser du temps surtout si le client n’a encore jamais fait de Lancement. Il n’est pas réaliste de signer un contrat le 1 janvier en se disant que le 10 du même mois, le pré-lancement sera lancé.

Vous devez prévenir le client que vous aurez besoin de sa disponibilité et qu’il existera des actions de dernière minute. Par exemple, des prospects pourraient poser une question sur un aspect que vous n’avez pas prévu dans le pré-lancement et il faudra prévoir une vidéo en urgence.

Idéalement, le client doit savoir tout faire à l’avance mais vous devez tout lui expliquer comme s’il pouvait se tromper. Il ne faut pas partir sur le principe qu’il existe des évidences. Par exemple, si vous demandez à votre client d’envoyer un mail à ses prospects, il n’est pas évident pour lui qu’il doive exclure les personnes ayant déjà acheté le produit.

La deuxième différence avec un Lancement interne est l’état d’esprit du client. Vous devez vous assurer en permanence que le client est toujours dans un état d’esprit productif, enthousiaste, énergique. Il doit disposer de cette ressource intérieure dans son Lancement. 

Vous devez filtrer les commentaires, c’est vous qui devez les lire et transmettre les informations à votre client. Cela ne signifie pas que vous devez enlever tous les commentaires négatifs et dire ensuite au client que tout va bien. Si sous une vidéo, vous trouvez deux-cent commentaires positifs et quatre négatifs, je peux vous assurer que le client ne se focalisera que sur les quatre négatifs qui lui plomberont le moral. Vous devez tout de même transmettre l’information, sans lui faire lire les commentaires, tout en vous assurant qu’il reste énergique. Personnellement, lors d’un Lancement, je surveille même le régime alimentaire de mon client, son rythme de sommeil. Ce n’est pas facile d’être mon client sur un Lancement car je suis très attentif au moindre détail mais ça vaut la peine en termes de résultats.

En résumé, vous devez prendre en compte que les résultats du Lancement dépendent aussi d’une autre personne et vous devez donc veiller à son bien-être et au fait qu’elle applique bien tous vos conseils.

Pour améliorer la communication, vous avez souvent besoin d’échanger des gros fichiers qui contiennent des vidéos, vous pouvez utiliser DropBox qui permet de créer des répertoires virtuels à partager. Le logiciel BaseCamp peut vous permettre de faire de la gestion de fichiers partagés, d’échanger des messages, d’élaborer des listes de tâches. Vous pouvez également employer des cartes mentales pour structurer les informations et un agenda (Google Calendar).

Quand devriez-vous parler de vos projets ?

Q

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une question cruciale que vous vous posez quand vous lancez un nouveau projet, une nouvelle entreprise ou un nouveau produit/service : à quel moment devriez-vous commencer à en parler autour de vous dans le but de trouver des associés, obtenir des retours, avoir des investisseurs ou pour sensibiliser vos nouveaux clients ?

Cette question est épineuse parce qu’elle peut poser deux problèmes :

La peur d’être copié

Le premier problème est le plus répandu chez les 10 000 entrepreneurs que j’ai accompagné dans 35 pays. Il s’agit de la peur d’être copié. 

Généralement, avant de lancer un produit/service sur le marché, vous pouvez parler de ces caractéristiques dans le cadre d’une campagne publicitaire. Mais, vous risquez qu’un concurrent crée le prototype et mette son produit en vente avant même que vous finalisiez la conception de votre produit.

Cette question est relativement valide de nos jours. Il existe des sociétés qui observent si vous faites un projet de financement collaboratif sur des sites comme Kickstarter ou Windigogo. Une fois que ces projets ont du succès, ces sociétés produisent des contrefaçons avant le lancement du vrai produit dont le prototype était présenté sur les plateformes mentionnées.

Aujourd’hui avec les imprimantes 3D qui sont extrêmement perfectionnées et les produits d’information faciles à réaliser, le risque du plagiat a augmenté. 

Je me souviens, quand j’ai fait le Lancement Orchestré de la salle de formation de David Jay. En 2001, j’ai aidé David Jay un orthophoniste à lancer sa formation vidéo : Conseils en marketing. En l’espace de quelques jours, entre le partage d’une vidéo d’introduction et le lancement de la formation de David, un site russe présentait la même vidéo en reprenant tous les détails de la vidéo originale traduit en russe. 

David Jay a alors décidé de rencontrer ce russe parce qu’il avait une vitesse d’exécution assez impressionnante. 

Si vous avez peur d’être copié, c’est tout à fait légitime. Cette peur est justifiée et elle est votre pire ennemie. 

Si vous réalisez un produit/service qui risque d’être copié et si votre façon de parler est tellement fragile que les plagiaires peuvent vous dépasser, pensez à proposer un autre produit. 

Une solution pour éviter le plagiat, consiste à lancer un produit qui vous passionne. Les plagiaires n’ont pas la même passion que vous avez et par la suite, ils n’auront pas la longévité que vous aurez.

Évidemment, quand j’ai voulu lancer Le Marketeur Français, j’ai participé à une conférence et je ne savais pas encore sous quel nom j’allais lancer cet institut de formation Business to Business. J’avais juste mon activité de coaching de séduction et mon ancienne école de Salsa. 

J’ai testé des noms pour cette nouvelle activité dans un séminaire de Jeff Walker. Pendant ce séminaire, en discutant pour trouver un nom pour cette activité, un de participants m’a proposé le nom du Marketeur Français comme j’étais le seul français à ce moment-là qui s’intéressait au marketing. J’ai apprécié l’idée et j’ai adopté ce nom. 

Ensuite, à la conférence d’après à laquelle j’ai participé qui parlait du marketing, je me suis présenté au public en tant que Le Marketeur Français. Après une courte durée, il y avait le marketeur belge, le marketeur africain et le marketeur québécois qui ont disparu rapidement.

Cette anecdote, pour vous dire que même une idée originale peut être copiée, mais les plagiaires lâcheront l’affaire rapidement. 

Retenez que les entreprises qui copient identiquement vos produits et votre stratégie ne sont pas vos concurrents.

Quand est-ce qu’on doit parler de son projet ?         

Si vous réussissez à surpasser la peur de parler de votre idée, je vous annonce que c’est le premier écueil. Par contre, si vous n’osez pas parler de votre produit/service, vous risquez de vous trouver paniqué. Au moment où vous sortez avec votre idée, des années plus tard, vous êtes alors déçu. 

Pourquoi ? Pour la simple raison, que vous n’étiez pas à l’écoute de votre marché et vous avez créé un produit dont personne n’a besoin. Donc, vous découvrez que vous avez gaspillé votre temps. 

D’un autre côté, il est impératif de se méfier d’un autre piège : si vous parlez constamment de votre projet, vous créerez l’illusion du progrès.

L’illusion du progrès

Un vrai phénomène scientifiquement prouvé, explique que les personnes qui parlent tout le temps de leurs futurs projets, auront la même sécrétion d’endorphine, hormone du bonheur, que les personnes qui avancent réellement sur leurs projets. 

Les chercheurs ont prouvé que les personnes qui n’arrivent pas à parler de leurs idées auront statistiquement des résultats moins bons que ceux des personnes qui ont demandé des retours à des moments clés et avancent sur leurs projets. 

Vous pouvez remarquer les deux pièges sous deux angles différents : si vous ne parlez pas de votre produit, vous risquez de lancer un produit inutile sur le marché. 

D’autre part, si vous abusez, vous créez l’illusion du progrès. 

Afin de trouver le juste-milieu, au moment où vous avez une idée extrêmement brillante, commencez à la décrire à vous-même.   

Décrire l’idée à vous-même

Pensez à décrire l’idée à vous-même. L’idée doit être détaillée et claire.

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller le matin avec une idée de génie ?

Quelques minutes plus tard, quand vous êtes bien réveillé et que vous y repensez ou vous essayez de la noter, vous constatez que l’idée n’est pas aussi inspirante que ce que vous croyez. En effet, le cerveau humain au moment du réveil n’a pas les mêmes capacités d’analyses qu’en temps normal.    

La première étape du processus de partage de la préparation du lancement, c’est de vous convaincre vous-même. 

Pour ce faire, je vous recommande un outil qui va vous permettra de formaliser vos idées : la fiche impact.   

La fiche impact

C’est un des outils le plus phénoménaux que j’ai connu grâce de mon coach Dan Sullivan. 

Après avoir décrit l’idée à vous-même, il est temps de lancer des conversations avec des personnes de confiance. Il ne s’agit pas d’un engagement public, mais tout simplement de discuter avec des personnes de confiance afin de clarifier vos idées, échanger des avis et recevoir des critiques constructives. 

Essayez de trouver des personnes équilibrées de votre encourage et évitez deux catégories : les personnes qui voient le mal partout, et celles qui acceptent toutes les idées sans exception. 

Cela nous mène vers un autre outil dont je parle régulièrement qui est le MasterMind.

Le MasterMind    

Ce sont des groupes de personnes qui nous permettent d’échanger des soutiens positifs et d’obtenir des retours constructifs. 

J’ai détaillé le principe du MasterMind dans mon livre Le secret des Entrepreneurs Libres.

Une fois, que vous avez collecté les retours, vous devez avancer. 

Il est possible de parler de votre projet au grand public, quand vous franchissez des étapes clés.

Les étapes clés

En franchissant ces étapes vous serez la référence sur ce produit/service et vous garantissez que votre idée existe et flotte dans l’esprit collectif. 

A ce stade, il est possible de parler de vos projets, à condition que vous ne dévoilez pas votre nom de marque avant de le déposer à votre Institut nationale de propriété intellectuelle. En France c’est l’INPI.

L’INPI   

Déposez votre nom de marque dans les domaines concernés. 

Si vous comptez lancer un produit de beauté vous pouvez le déposer dans produits cosmétiques, produits de beauté et produits du quotidien par exemple. Par la suite, vous devez enregistrer votre nom de marque. Ainsi, vous possédez votre nom de marque et personne d’autre n’aura le droit de l’utiliser. Si vous ignorez cette étape, vous risquez que votre nom soit réservé avant de le faire vous-même.

Il est indispensable de parler de votre produit à tous les moments clés du projet. Ainsi, vous attirez autour de vous les investisseurs, les partenaires, les fournisseurs, les prestataires et les clients potentiels. 

Cette stratégie est efficace également pour impliquer toutes les personnes concernées et collecter les retours au bon moment. 

Comme résultat, vous lancez un produit fini qui répond à leurs attentes, et en même temps il est déjà connu sur le marché. C’est ainsi que votre produit connaîtra le succès au moment où il sortira.

Comment déterminer la vraie nature du produit ?

C

Dans cet article, nous allons nous pencher sur ce que j’appelle la vraie nature du produit, autrement dit, nous allons disséquer tout un produit puis montrer ensuite au prospect en quoi chaque point lui est indispensable.

La première étape est de décrire toutes les caractéristiques du produit.

Pour mieux comprendre, prenons comme exemple la formation : « Tout sur les abdos ». Les caractéristiques de ce produit sont :

  • Livre électronique au format PDF
  • Téléchargement instantané sur le site
  • 158 pages
  • En couleurs
  • Illustré de photos
  • Pour les hommes et les femmes
  • Contient des entraînements pour les abdominaux

Nous allons à présent lier un avantage, une émotion, à chaque caractéristique et vendre chacunes d’elles en montrant au prospect que ce produit est la solution parfaite à ses attentes.

Quels sont les avantages que ce soit un livre électronique ?

  • Possibilité de revenir sur les points importants
  • Facile à lire
  • Réception instantanée sans temps d’attente qui permet de commencer immédiatement la lecture, de savoir quoi acheter la prochaine fois que le prospect fera des courses (diète proposée)
  • Possibilité de programmer un premier entraînement puisque le téléchargement est immédiat
  • Sauvegarde du livre sur ordinateur, possibilité d’imprimer la totalité ou les pages utiles à l’entraînement du moment 
  • Téléchargement sur un lecteur d’ebook, sur un iPad
  • Peut être lu sur n’importe quel ordinateur puisque c’est au format PDF sans installer de logiciel spécial

L’avantage du nombre de pages : Livre vite lu qui va droit à l’essentiel, ce qui est motivant pour le prospect. Grâce aux récapitulatifs, il est sûr d’aller au bout sans même avoir besoin de tout lire.

Un autre avantage lié à la dernière caractéristique de ce produit est qu’il propose par exemple de nombreuses solutions alternatives. Autrement dit, l’utilisateur du livre ne s’ennuiera pas, ne se lassera pas à cause d’une routine, il restera motivé. Une des raisons pour laquelle les gens abandonnent les programmes sportifs est l’impression de toujours faire la même chose sans obtenir de résultats.

La longue introduction permet de démontrer en quoi il est important de connaître les bases concrètes avant de découvrir les exercices. Vous allez comprendre ce que vous faites, ce que vous mangez et vous serez autonomes par la suite.

Enfin, le fait de recevoir par email le lien du livre permet de ne pas l’égarer, de pouvoir le télécharger de nouveau.

Le service client permet à l’équipe de rester à l’écoute en cas de question.Associer les avantages et les émotions à chacunes des caractéristiques du produit va vous aider à par la suite à finaliser la rédaction de votre message de vente.

Faire le lancement de son produit à partir d’un blog

F

Pourquoi choisir le blog comme plateforme de lancement pour son produit ? 

Premièrement, vous devez vendre votre propre produit ou service : c’est la voie royale pour être indépendant. 

Toute transaction qui fait que vous avez développé une activité que cela soit, votre entreprise ou une activité annexe, ne peut rapporter de l’argent que si un produit ou service est vendu. 

Même si vous utilisez de la publicité, de l’affiliation ou d’autres modes pour monétiser ou rentabiliser votre activité sur Internet, c’est au moment où le produit sera acheté sur le site de l’annonceur, du publicitaire ou de l’affilieur que vous allez pouvoir gagner de l’argent et que cette personne pourra payer pour afficher de la publicité chez vous. 

Le fait d’avoir votre propre produit ou service va premièrement vous positionner comme étant une autorité sur le marché et deuxièmement vous donner l’indépendance puisque vous décidez de votre salaire. 

Ensuite, quand vous allez créer ce produit, la stratégie adoptée par la grande majorité des chefs d’entreprise, ou entrepreneurs, est de sortir leur propre produit. 

La stratégie classique est d’investir énormément de temps à créer le produit, de faire des vidéos, d’écrire des pages de manuscrits…

Le jour J, vous découvrirez, trop tard, que personne n’en veut parce que : 

  • vous vous êtes trompé de thématique,
  • vous vous être trompé de format,
  • ou simplement parce que les personnes ne savent pas qu’ils en veulent. 

Cela peut leur être utile, sans qu’ils sachent que ce produit est fait pour eux. 

Au début, quand on sort un produit, les ventes décollent, de façon générale, très lentement. 

C’est la vélocité du produit : à quelle vitesse les personnes le téléchargent. 

Si quand vous sortez le produit, il y a un achat de temps en temps, au bout d’un moment vous vous en lassez. 

L’intérêt de lancer un produit et de faire votre premier Lancement Orchestré sur votre blog, c’est d’éviter d’être dans cette courbe classique. 

Pour une sortie de produit classique, le cycle de vie du produit sera : 

  • vous partez de zéro et vous allez décoller lentement, 
  • jusqu’au jour où vous allez améliorer votre campagne de lancement et que vous irez un peu plus vite, 
  • vous atteindrez un maximum, 
  • le produit va à nouveau s’effondrer quand il aura dépassé sa maturité. 

Le fait de lancer votre produit ou service, va vous donner dès le début une plus grande vélocité : 

  • au lieu de partir de zéro, le jour J vous ferez un certain volume de ventes, ce qui fait que vous partez de suite de haut. 
  • à la fin de votre période de lancement, vous aurez donné une bonne impulsion à votre produit, 
  • il est possible que cela se calme pendant une période, 
  • si vous relancez votre produit, vous ferez un nouveau pic de vente, 
  • si vous ne relancez pas votre produit, le niveau zéro du volume d’intérêt des personnes pour votre produit sera toujours positif. 

A ce stade, dans le cas classique, l’entreprise lutte pour vendre son produit, alors que dans le cas d’un lancement de produit ou service, l’entreprise ne fait plus rien, et pendant que son produit est à un certain niveau elle peut sortir un deuxième produit et continuer à utiliser cette stratégie pour développer sur le long terme le volume des ventes. 

Cela permet de faire connaître son nouveau produit à davantage de monde. 

Vos prospects et vos clients sont impliqués dans la création de votre nouveau produit. Dès le jour J, vous aurez un pic de ventes.

Surtout, quand vous allez créer un lancement de produit, vous allez créer un événement dont les répercussions durent plus longtemps : 

  • vous aurez plus de profits car vous vendez davantage, 
  • vous aurez plus d’autorité, car on se tourne toujours vers les personnes qui deviennent le centre d’attention dans le secteur pour poser des questions. S’il y a un nouvel enjeu qui apparaît sur le secteur, un nouveau produit qui sort, on s’attend à ce que cela soit vous qui le sortiez. 
  • vous aurez une bonne réputation sur le marché, surtout une position de « héros » au yeux du client. 

On positionne tout ce que l’on fait comme étant un service rendu au lecteur du blog, à l’abonné à la newsletters. 

C’est ce qui fait que même si une personne n’achète pas votre produit, elle continue à considérer que vous avez apporté beaucoup en préparant cette campagne de lancement. 

Pour travailler à partir d’un blog, l’idée est de travailler à partir d’une passion afin d’optimiser l’utilisation de son temps et se « libérer ». 

Cette stratégie de lancement, utilise un très petit nombre d’outils, ce qui demande peu d’efforts à faire. 

Il faut savoir optimiser son lancement afin de pouvoir se concentrer sur l’essentiel. 

Faire en sorte d’avoir un produit génial et des clients qui soient satisfaits et une campagne qui fonctionne. 

Les erreurs de départ à éviter sont : 

  • avoir un blog avec un nom peu accrocheur, anglophone, difficile à retenir, 
  • penser que le contenu suffit à faire venir des visiteurs, 
  • écrire des articles sans stratégie de monétisation. 

Vous risquez d’avoir des revenus très faibles les premiers mois, malgré un travail acharné. 

Si votre blog a un terrain propice vous pouvez faire un lancement moyen et vous êtes autorisé à faire des erreurs et votre lancement fonctionnera très bien. 

Si votre blog est mal positionné dès le début car vous n’avez pas pensé à un sujet qui soit porteur, la stratégie du lancement pourra être parfaitement exécutée, mais cela sera beaucoup plus difficile si vous n’êtes pas sur un terrain fertile.

L’offre irrésistible : comment définir les caractéristiques de votre produit ou service ?

L

Vous allez aujourd’hui découvrir des choses sur votre produit ou votre service que vous ne connaissiez pas jusqu’à maintenant. 

Nous allons faire un travail de traduction, c’est-à-dire exprimer votre produit ou service dans un langage qui va être intéressant pour le prospect parce que vous allez mieux comprendre ce qu’il recherche. Grâce à ce travail de traduction, plus tard quand vous allez rédiger votre offre irrésistible, vous les concepteurs, les vendeurs, les créateurs ne serez pas dans votre petit monde mais directement dans celui du prospect.

Si vous allez dans un magasin d’informatique et que vous écoutez quelqu’un essayer de vous faire un comparatif entre deux ordinateurs, vous avez peut-être découvert que de votre point de vue, il n’existe aucune différence. Vous êtes juste intéressés par Internet, Word.

Ce que vous allez devoir faire, c’est transcrire votre message principal de vente qui ressemble à la fiche de spécification technique du produit, en un langage que le prospect va comprendre, va écouter jusqu’au bout et va acheter le produit.

La première phase de traduction de votre produit ou service est de lister un maximum de caractéristiques de celui-ci. 

Prenons 3 exemples concrets pour mieux comprendre. 

D’abord, prenons l’exemple d’une femme vendant un cours audio sur Internet. Les caractéristiques de son produit sont les suivantes : 

  • Son cours en sept modules.
  • Chaque module est une interview.
  • Chaque module dure 45 minutes.
  • Les fichiers peuvent être écoutés en ligne ou téléchargés.
  • Chaque audio est accompagné d’un fichier PDF qui peut être téléchargé et imprimé.
  • Les cours se trouvent sur un site privé avec un mot de passe.
  • Les sujets abordés dans les interviews sont différents.
  • Les sujets visent tous le même objectif.
  • Six experts différents interviennent. 

Pour le deuxième exemple, Christine vend des services pour permettre aux PME et PMI de promouvoir ses produits à l’international. Son produit est livré de façon électronique avec une plate-forme de marché. Il faut expliquer au prospect :

  • Si c’est livré tout de suite.
  • Si c’est livré au fur et à mesure.
  • Si vous le recevez par mail.
  • Si vous pouvez récupérer ses codes d’accès en cas de perte.

Enfin, Philippe lance un tunnel indoor de parachutisme, unique en Belgique. Les caractéristiques du produit sont les suivantes : :

  • Tunnel pour pratiquer le parachutisme à l’intérieur.
  • Présence d’un bar, d’un restaurant, d’un magasin de produits dérivés
  • Accompagnement par des moniteurs ou des professeurs.
  • Heures d’ouverture.
  • Tarif étudiant.
  • Décoration des lieux à thème.
  • Produits vendus dans le magasin.
  • Menu enfant proposé au restaurant.

Comment faire connaître vos produits

C

Vous avez une idée de produit en tête, et vous pensez vous lancer dans l’aventure de sa création. Seulement, vous ne savez pas quand vous devez commencer à en parler autour de vous et à en faire la promotion sur votre blog, sur les réseaux sociaux et sur les sites de vos partenaires. Que vaut-il mieux : parler d’un produit avant ou après l’avoir créé ? Voici mon avis sur la question !

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio

(suite…)

Pourquoi se fixer un objectif financier est indispensable, mais devient vite contre-productif

P

Attachez-vous à donner quelque chose à vos clients plutôt qu’à leur vendre quelque chose.
Attachez-vous à donner quelque chose à vos clients plutôt qu’à leur vendre quelque chose.

Lorsque l’on prépare une campagne marketing ou le lancement d’un nouveau produit, il est tout naturel de se fixer un objectif financier, car cela permet d’avoir un but quantifiable à atteindre, comme le préconise la méthode S.M.A.R.T. D’autre part, un objectif financier nous sert de guide pour savoir quelles actions nous devons prendre, et nous donne la motivation nécessaire pour y arriver. Paradoxalement, décider à l’avance combien un produit devra nous rapporter est absolument indispensable, mais peut se révéler rapidement contre-productif.

(suite…)

Le facteur n°1 qui fait la différence entre un succès retentissant et un échec cuisant dans un projet d’entreprise

L

Se faire accompagner par des spécialistes est un atout considérable pour les futurs entrepreneurs.
Se faire accompagner par des spécialistes est un atout considérable pour les futurs entrepreneurs.

De plus en plus de Français se lancent dans l’aventure de la création d’entreprise, mais, malheureusement, un grand nombre de ces entrepreneurs en herbe se brûlent les ailes et n’arrivent pas à mener leur projet à bien. L’apparition du statut d’auto-entrepeneur a sans doute beaucoup fait pour cette hécatombe, en laissant croire que lancer une entreprise était facile et accessible à tous. En réalité, il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide : bénéficier d’un accompagnement est en effet le facteur n°1 qui fait la différence entre un succès retentissant et un échec cuisant dans un projet d’entreprise.

(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */