Etiquettemédiatiser

Comment débuter dans les médias

C

Dans cet interview avec Anne-Laure Chorro, une participante de mon séminaire Entrepreneur Libre, on discute de l’importance de la présence médiatique et on vous donne plusieurs astuces facilement applicables.

Q : Si je suis un entrepreneur qui démarre de rien, je possède une boîte mais je n’ai jamais eu aucune présence médiatique, que dois-je savoir à l’avance pour éviter de tomber dans des pièges ?

R : Un jour ou l’autre, nous tombons forcément dans des pièges et c’est comme cela que nous apprenons le mieux. Lorsque vous partez vraiment de zéro, vous n’avez rien à perdre. Si vous n’en parlez pas, vous resterez au même niveau. Si vous en parlez, au pire les gens ne seront pas intéressés. Parlez de votre projet autour de vous, à vos amis, prenez contact avec des personnes, ça ne pourra que vous apporter des bonnes choses. 

En effet, même si la personne ne veut pas en parler parce qu’elle n’est pas intéressée, elle connaîtra tout de même votre projet et pourra peut-être en discuter avec quelqu’un qui recherche vos compétences. Le bouche-à-oreille fonctionne. 

Vous devez oser, aller de l’avant et faire en sorte que les gens parlent de votre boîte. C’est le seul moyen de faire connaître votre projet lorsque vous débutez.

Q : Combien as-tu déjà eu d’apparitions dans la presse depuis le début ?

R : Nous en avons eu quarante entre la télé, la radio, le journal et les sites Internet.

Q : Avec quarante parutions, tu as dû vivre des moments où tu t’es dit que tout s’était passé à la perfection et d’autres où tu as pensé que, si tu devais refaire la même interview, ce serait différemment. Quels sont selon toi les écueils à éviter ?

R : Il n’y a pas eu énormément d’interviews mais disons qu’il faut rester naturel. Si vous stressez, vous allez bégayer, votre visage sera crispé. Soyez détendu comme si vous aviez juste une conversation avec le journaliste. 

Concernant les sites et les blogs, la plupart du temps c’est moi qui rédigeais les questions mais pour certains sites, ce sont eux qui ont écrit et parfois ils ont mal interprété. Ce sont des choses qui arrivent. Comme je disais, les erreurs sont le meilleur moyen d’apprendre. Il est préférable de faire des erreurs au début lorsque vous n’êtes pas connu. Si tout se passe vraiment à la perfection et qu’un jour, vous faites une énorme erreur, votre image sera cassée.

Q : Tu disais que lors de ton premier passage télé, tu avais regretté qu’ils n’aient pas affiché le nom du site. Je me suis rendu compte lors de mes passages à la radio que si je prenais l’habitude de citer le nom de mon entreprise (Drague TV), ils ne pouvaient pas l’enlever au montage. Donc, tu as eu quarante passages dans les médias, à ton avis, est-il possible d’en faire trop ? De se retrouver trop médiatisé ?

R : Pour l’instant, je n’ai pas eu ce problème. Je ne pense pas qu’il puisse y avoir un « trop » car les journalistes adorent parler des nouveautés. Si il y a toujours quelque chose de croustillant à dire, une nouveauté sur le site, un événement organisé, une partie en parlera puisqu’il s’agit de choses nouvelles. Je ne crois pas que ce soit possible d’être trop médiatisé.

Q : Pour quelqu’un qui va démarrer, quelles sont selon toi les actions à enchaîner après avoir vu cette vidéo ?

R : Déjà, il faut être présent sur les médias sociaux si vous n’y êtes pas encore. C’est très important car cela permet de faire connaître votre business plus rapidement. Mettez des publicités sur Facebook. Si vous voyez une émission en rapport avec votre activité, vous pouvez tweeter avec les hashtags correspondants sur Twitter pour vous faire voir des journalistes et des autres gens. 

Regardez également  les annuaires qui recensent certains types de business, par exemple les annuaires de startups car beaucoup de gens les visitent pour se tenir informés des nouveautés. Pour y figurer, il vous suffit de remplir un formulaire.

Q : Le but de ces annuaires est d’avoir un maximum de sites ou d’entreprises donc ils ne vous mettront aucune barrière.

R : Exactement. De plus, le fait d’être présent sur différents sites Internet avec des liens qui mènent à votre site ou votre blog permet à Google de vous repérer. Vous remonterez dans les moteurs de recherches et serez plus performant. Il s’agit d’une spirale ascendante, plus vous êtes présent sur d’autres sites, plus le vôtre remontera et augmentera votre présence sur les réseaux sociaux. Numériquement, vous avez déjà beaucoup de choses à faire avant de penser au buzz.

Q : Tu as participé au Séminaire Entrepreneurs Libres il y a presque trois mois. Qu’en as-tu retiré ? Qu’est-ce qui a été le plus intéressant pour toi ?

R : Le séminaire apporte beaucoup d’énergie car durant les trois jours nous sommes à fond et nous en ressortons reboostés. Des nouvelles idées viennent à l’esprit. 

Ce qui compte aussi est de côtoyer des gens, de discuter pour faire connaître notre business, de rencontrer d’éventuels partenaires et des potentiels clients. J’étais montée sur scène pour un exercice sous la forme d’un jeu grâce auquel je me suis rendu compte de la façon dont mes journées étaient organisées. J’ai réalisé que ces journées étaient improductives et j’ai pu travailler pour remettre des priorités et me fixer des jours de repos. Je faisais des semaines continues sans jamais me reposer. Je relis de temps en temps le guide que tu nous avais donné.

Q : Nous arrivons à la fin de cette interview donc j’aimerais que tu nous rappelles l’adresse de ton site Internet afin que les personnes qui nous ont suivis puissent entrer en contact avec toi.

R : Le site c’est makeittravel.com et vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram. Notre produit vous permet de payer vos voyages moins chers car c’est un système de locations pour les affaires de voyage.

La présence médiatique : un secret de la réussite

L

Anne-Laure Chorro, participante au séminaire Entrepreneur Libre, est une jeune femme qui a beaucoup de succès en ce moment avec la médiatisation de son entreprise. Elle a créé Make It Travel, une plateforme qui permet de louer des affaires de voyages entre particuliers, tels que les tentes ou les sacs à dos par exemple.   

Le principe, c’est de permettre aux propriétaires de rentabiliser leurs affaires et aux voyageurs de faire des économies. Cette activité a également un aspect communautaire entre voyageurs, qui partagent entre eux de bons plans et des expériences de voyages.

Quel est le principe de MAKE IT TRAVEL ?

C’est une nouvelle façon de voyager, moins cher avec le goût du partage. 

Vous connaissez certainement l’échange d’appartements ou de voitures. Mais vous avez déjà pensé à prêter votre douche à un voyageur, votre jardin à un randonneur ou louer pour quelques euros votre tente ou votre duvet ? C’est ce qu’on appelle le tourisme collaboratif. C’est à la fois, du voyage avec des liens et de la solidarité.

Anne-Laure a créé son propre site Internet, autour d’une idée toute simple, qui consiste à louer des affaires de voyage. Le but de cette activité n’est pas forcément de gagner beaucoup d’argent, mais plutôt de défendre une certaine idée de voyage. 

La consommation collaborative permet aux gens de voyager plus souvent en utilisant des produits existants pour éviter les déchets et protéger la planète. 

Pour financer ses propres voyages, la jeune entrepreneure, a fait appel au tourisme collaboratif. Cette génération de jeunes hyper connectés représente des millions de consommateurs à travers le monde qui veulent voyager moins cher et surtout autrement. Certains parviennent même à financer l’intégralité de leur séjour grâce à ces échanges de bons procédés.  

Pourquoi c’est important d’être présent sur les médias ?  

Être présent sur les médias, c’est un levier important de prospection. Le fait de passer sur plusieurs médias, radios, journaux, télévision ou même un site Internet, permet d’augmenter votre notoriété. L’apparition médiatique reflète une bonne image de votre activité, par conséquent vous attirez davantage de prospects et vous vous positionnez sur le marché.

Anne-Laure Chorro, consciente du rôle important des médias dans la promotion de son activité est passée sur plusieurs médias :

  • Envoyé Spécial ;
  • BFM TV ;
  • Radios telles que RTL, France Bleu et RMC ;
  • Sites Internet : A nous Paris, 20 minutes et d’autres sites liés aux voyages et aux startups.

Elle a essayé d’être présente sur différents médias pour faire connaître son activité le plus vite possible.

Quelles sont les difficultés à envisager au démarrage de votre activité ?  

Anne-Laure a voulu créer sa boîte il y a dix ans. Mais à l’époque elle ne connaissait personne de son entourage qui avait déjà franchi ce pas. Elle ne savait pas où se renseigner et elle n’avait pas assez confiance en elle pour oser cette expérience. Elle a donc décidé de faire ses études supérieures, obtenir son diplôme et se lancer par la suite dans son nouveau projet. 

Pour bien gérer son entreprise et intégrer le monde des startups, Anne-Laure a fait une formation entrepreneuriale. Au départ, comme elle était toute seule, elle avait du mal à avancer. Pour cette raison, elle a cherché un co-fondateur pour travailler avec elle sur l’idée et développer le site. Cela lui a permis de se mettre sur les rails et de partager les tâches avec un autre collaborateur.

Au niveau du lancement de site Internet, elle a également rencontré quelques difficultés. Elle a ainsi dû reporter la date du lancement plusieurs fois. Le démarrage de cette activité n’était pas facile, mais Anne-Laure a décidé d’aller jusqu’au bout pour réaliser son rêve.

Comment peut-on décrocher la première interaction sur les médias ?         

Envoyé Spécial présente la première apparition médiatique de Anne-Laure. Ensuite pendant le tournage d’un témoignage sur un site Internet qui s’intéresse au tourisme collaboratif, elle a décroché sa deuxième apparition médiatique. Ce sont les deux premiers événements marquant dans la médiatisation de sa boîte. D’un autre côté, la jeune entrepreneure, a exploité son réseau et ses connaissances. LinkedIn présente également un outil puissant pour contacter des journalistes ou des Community Manager qui écrivent des articles sur des blogs et des sites parlant du concept innovant proposé par Make It Travel. Pour le premier démarrage elle a donc réussi à saisir une opportunité et par la suite elle a maximisé ses ressources pour être présente sur plusieurs médias et faire connaître son nouveau concept auprès de sa clientèle.

Comment réussir votre passage à la télé, à la radio ou dans un journal ?

C

Quand un journaliste vous contacte pour parler de vous et votre entreprise, comment s’assurer que l’article, la chronique, le plateau télé ou le reportage va avoir des retombées positives ?

J’aimerais partager avec vous le livre Feeding The Media Beast de Mark Mathis. Il s’agit d’un des premiers livres que j’ai lu lorsque j’ai cherché à faire connaître mon entreprise dans les médias et cela a très bien marché pour moi vu que, mon entreprise, peu de temps après avoir lu le livre, a fait l’objet de reportages, de plateaux télé et d’articles sur TF1, France 2, M6, Canal+ et dans Paris Match, Charlie Hebdo, Le Parisien, Le 20 Minutes. 

Chaque fois, les médias ont parlé de mon entreprise de manière positive sauf dans deux cas où je n’avais pas suivi une des règles enseignées dans le livre. 

La plupart de mes apparitions dans les médias ont été un succès grâce à ce que Mark Mathis appelle la règle de la préparation. 

En fait, quand vous savez que vous allez être interviewé ou intervenir sur un plateau, vous devez absolument vous préparer en amont en vous posant un certain nombre de questions : 

  • Quel est le format ? Une chronique, un documentaire, un reportage, un article ? Est-ce que ça va durer 5 minutes, 15 minutes, 20 minutes etc ? Est-ce un plateau que vous allez partager avec d’autres invités ? Est-ce que l’article est une demi page ou une pleine page ?
  • Quel est le sujet et comment le journaliste compte-t-il l’aborder ? Certains angles d’approches devraient vous dissuader d’apparaître dans le média qui vous le propose. 

Il existe donc un certain nombre de questions pour savoir à l’avance à quelle sauce vous allez être mangés et il faut mieux que vous décliniez l’apparition dans un média si vous sentez que cette apparition pourrait être bizarre. 

Ce qui est intéressant c’est lorsque vous posez des questions, le journaliste va toujours apprécier que vous en posiez car cela montre que vous souhaitez préparer l’article ou le reportage et que le contenu sera donc de meilleure qualité. 

Le journaliste refusera de vous dire l’angle qu’il veut pour son article si et seulement si il prévoit de faire un article qui va vous discréditer. Autrement, le journaliste n’a aucune raison de vous cacher quel angle il souhaite. 

Sur mes dizaines d’apparitions dans les médias, je n’ai pas accepté de suivre cette règle que deux fois et les deux fois, cela s’est avéré être des cas vraiment bizarres. Une fois c’était sur une radio et une autre fois sur une radio web. Les journalistes avaient déjà prévu à l’avance de dénigrer mon travail et c’est ce qu’ils ont fait. Cependant, j’ai su que c’était de ma faute car je n’avais pas respecté la règle de la préparation enseignée par l’auteur du livre. Il faut donc ne jamais négliger de se renseigner à l’avance ! 

Pour aller plus loin :

Crédibiliser votre offre en la médiatisant

C

Si vous voulez démarquer votre activité de celle de votre concurrence et vous affranchir de la guerre des prix, vous devez crédibiliser l’offre que vous avez à proposer.

Une méthode efficace est de médiatiser votre offre. Dans le cas des entreprises que j’ai accompagnées et de celles que j’ai fondées, j’ai beaucoup utilisé les médias et j’ai constaté un effet radical sur les ventes. 

Sur un de mes sites Internet, notre taux de conversion (le nombre de personnes qui achètent après leur visite du site) est passé de 0,5 % à 5 %, autrement dit, dix fois plus, juste en ajoutant un extrait d’un reportage télévisé sur TF1 qui était venu filmer notre service. Nous avons mis cet extrait sur la page de présentation du produit. C’est pourquoi, je peux vous donner quelques conseils de mon expérience par rapport aux médias.

L’image

Un de mes premiers passages dans la presse était dans le magazine Paris Match. Ils  étaient venus observer un de mes ateliers de coaching en séduction et y avaient consacré une pleine page mais ils étaient ennuyés car, à l’origine, ils voulaient ajouter une photo en pleine page également. 

Or, à l’époque, je ne disposais pas de photos que je pouvais donner à des journalistes. Ils ont été obligés d’illustrer l’article avec une photo issue d’un concurrent. 

J’ai appris une leçon essentielle à ce moment-là : les médias ont besoin d’images. Vous devez donc savoir mettre en scène votre produit ou votre service afin de pouvoir présenter quelque chose de visuel et, si possible, posséder déjà des images que vous pourrez fournir facilement.

Par la suite, à chaque fois que j’organisais des séminaires ou des ateliers,  que je sortais un nouveau produit, je m’arrangeais pour réaliser des photos professionnelles que je pouvais utiliser dans mes propres communications mais aussi les procurer aux médias en cas de besoin. 

Ainsi, lorsque le journal 20 Minutes a voulu consacrer un article à mon activité, j’ai pu leur proposer une photo que j’ai ensuite également donnée à France Soir. 

Nous possédons une banque de données, notre dossier de presse, qui nous permet de toujours transmettre quelque chose de visuel.

Il est possible de mettre en scène toutes les sortes de produits. 

Par exemple, si vous n’organisez pas de séminaires, vous pouvez simplement être pris en photo ou une personne vêtue d’un costume particulier se rapportant à votre activité. Vous pouvez également photographier votre carte de visite, vos produits (livres, DVD). Ce sont des images faciles à réaliser.

L’histoire

Vous devez trouver un angle, une histoire pour rédiger votre communiqué de presse, c’est-à-dire une page A4 qui explique ce qui est nouveau, en quoi c’est important, en utilisant vos chiffres (par exemple le nombre d’abonnés sur votre page Facebook). 

Cela va donner jour à des articles sérieux mais aussi plus satiriques. 

Ainsi, Charlie Hebdo m’a consacré un article en pleine page illustré par une caricature.

Intérêt de médiatiser votre activité ou votre produit

Vous allez pouvoir créer un afflux supplémentaires de clients et de prospects potentiels. Ces gens vont vous découvrir dans les journaux, à la radio, à la télévision. Personnellement, je suis passé régulièrement sur TF1, France2, M6. A chaque passage télévisé, des millions de nouvelles personnes découvrent ce que je fais, entendent parler de mon site Internet.

La médiatisation est aussi un outil de crédibilisation. Vous allez pouvoir y faire allusion dans la description de votre produit, sur la page de vente, ou attacher en pièce jointe dans les mails de relance aux prospects un article de presse vous concernant.

Le journal France Antilles est un média local auquel j’ai envoyé un communiqué de presse lors d’un de mes déplacements en Guadeloupe. J’ai pu décrocher une présentation auprès d’une mairie devant un public de jeunes à qui j’ai détaillé mon parcours d’entrepreneur. Nous avons prévenu le journal qui a accepté de me consacrer un article.

Le bon client

Il ne suffit pas d’être présent une fois dans les médias mais de façon récurrente. L’afflux de nouveaux prospects est alors constant et cela vous permet d’augmenter la notoriété de votre activité. Vous devez devenir le bon client, c’est-à-dire la personne qui a eu un bon contact avec le journaliste, lui a donné du matériel utile et utilisable et l’envie de vous  interviewer encore par la suite. 

Ainsi, le journal France Antilles m’avait recontacté pour un article sur mon autre activité, le coaching séduction. 

De même, je suis passé trois fois dans l’émission Toute une Histoire. J’ai été interviewé trois fois sur Europe 1. 

J’essaye toujours de devenir un invité récurrent. 

Pour cela, il est nécessaire de bien connaître le public auquel on s’adresse. Lorsque j’ai fait le tour du monde, j’ai décroché des articles dans des journaux pour le grand public comme France Dimanche, surtout intéressé par les photos.

Chaque activité est très souvent liée à une revue. Le magazine Pharmacien Manager m’a consacré un article. 

Lorsque je suis présent dans un média, je ne parle pas uniquement de mon produit, je donne aussi des conseils adaptés au secteur concerné. Grâce à ces conseils, mon interview prend de la valeur. Elle ne s’adresse pas qu’aux pharmaciens. Tout le monde peut utiliser ces conseils.

Comment médiatiser votre entreprise

C

Pour faire connaitre votre entreprise dans la presse, il faut sortir des sentiers battus !
Pour faire connaitre votre entreprise dans la presse, il faut sortir des sentiers battus !

Article proposé par Alexandre Roth du blog http://www.devenez-mediatique.com

Les idées reçues sur le processus de médiatisation d’une entreprise ou d’un blog sont nombreuses et ont encore la peau dure. D’ailleurs, les entités les moins puissantes économiquement parlant ne tentent bien souvent même pas l’aventure. « Ah, passer à la radio ou à la télévision, c’est pour les autres, ceux qui ont des contacts, des pistons… ».

Le but de cet article est très simple : vous démontrer que cette affirmation est erronée et que n’importe quel contenu, à condition d’être présenté dans les meilleures conditions et d’être assis sur une réelle expertise, peut faire les choux gras de la presse ! (suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */