Etiquettemotivation

Le secret jamais avoué par les entrepreneurs

L

https://www.youtube.com/watch?v=k3-tW3vF1lY&feature=youtu.be

Lors de la rédaction de mon livre, Profession : Entrepreneur Libre, j’ai demandé à certains de mes amis experts et conférenciers s’ils avaient des expertises à partager avec les entrepreneurs en herbe afin de les aider à se lancer et à devenir libre. Suite à notre discussion, j’ai constaté que le fait d’aider vos clients à créer un focus vous permettra de leur créer plus de résultats concrets.

Malheureusement, dans notre société, la surcharge d’information nous empêche souvent de nous concentrer. D’un côté, la télévision nous bombarde de publicités et d’informations inutiles. D’un autre côté, Internet. Dès que nous essayons de nous concentrer, nous recevons des notifications sur les réseaux sociaux.

A cause de toutes ces sollicitations, il est difficile de se concentrer. Cependant, il y a une citation que je cite dans mon livre : Coacher un client qui est en train de travailler sur plusieurs projets à la fois est très facile. Par contre, coacher une personne qui travaille sur un seul projet, c’est beaucoup plus difficile.

Un client qui gère plusieurs projets à la fois, n’est pas en train d’avancer en réalité, parce qu’il est complètement dispersé. Le rôle du coach est négligeable tant que le client n’avance pas.

Le client qui gère un seul projet, est un client plus difficile à coacher étant donné qu’il est plus exigeant.

Paradoxalement, c’est le type de clients préférés des coachs. En tant que consultant, je suis plutôt intéressé par les clients qui sont dans le passage à l’action et qui ont un focus sur une action centrale. En effet, il est très dangereux d’être submergé par toutes les informations qui circulent en ligne, sur Internet, à la télévision…

Afin d’éviter cette situation, il est recommandé de vous concentrer sur un seul projet. Pour ce faire, choisissez une seule idée parmi toutes vos bonnes idées. Une fois que vous avez effectué votre choix, filtrez toutes les autres informations que vous recevez en vous posant la question :

Est-ce que cette information ou idée me permet d’avancer plus vite sur mon projet central ?

Si la réponse est négative, reportez cette idée ou information. Ainsi, vous évitez les dangers du phénomène de surcharge d’informations.

Souvenez-vous que celui qui gère un seul projet, avance plus rapidement.

Comment mon professeur de mathématiques m’a aidé pour créer mon entreprise ?

Avant de lancer ma première entreprise et devenir enfin libre, j’étais un ingénieur centralien et j’ai travaillé dans une société de services en informatique.

Un des enseignements que j’ai retenu de mon professeur de classes préparatoires m’a permis de persévérer dans mon projet de création d’entreprise. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut forcément s’en sortir parce que le monde est archimédien.

Evidemment, cette phrase ne m’a pas donné un encouragement particulier parce que je ne comprenais pas vraiment le sens et l’ampleur de cette pensée. J’ai demandé alors des explications pour mieux comprendre.

En mathématiques, quand un monde est archimédien, en faisant des petits pas tous les jours pour aller d’un point A à un point B vous finissez toujours par arriver.

Dans la vie, si vous faites tous les jours des petits pas pour atteindre votre objectif, vous finirez par y arriver.  

Cette théorie m’a permis, quand je me suis lancé et que j’ai eu des doutes concernant la réussite de mon objectif. Au début, j’ai lancé un site Internet qui recevait à peine un seul visiteur par jour. Par conséquent, j’étais convaincu que mes chances de réussite étaient faibles. Mais j’ai réalisé que même avec une personne par jour, il est possible de créer une communauté intéressée par mon produit/service.

Je suis passé de zéro client à 400 clients en un an, de 400 à 17 000 clients en quatre mois et de 17 000 à 105 000 au cours de l’année suivante.

C’est un encouragement plus positif et dynamisant que d’entendre la phrase de mon autre professeur de classes préparatoires : Sébastien, quand on n’est pas doué, il ne faut pas chercher à le cacher.

Comment motiver vos prospects ?

C
https://www.youtube.com/watch?v=ntPwlOrrv_E&feature=youtu.be

Quand vous décidez de lancer un nouveau produit/service, il doit impérativement être utile et répondre aux besoins de vos clients. Comment mettre en valeur ou réaliser un nouveau produit/service ? Comment est-il possible de motiver ses prospects ?

Le contenu que vous proposez à vos clients est un outil puissant pour générer des ventes. Il est donc indispensable de le soigner et de suivre une structure bien définie.

Si l’on reprend la structure MERE, la lettre M désigne la Motivation. C’est un ingrédient indispensable pour la création de votre contenu. En effet, en motivant vos clients, ils avancent et suivent l’ensemble du contenu que vous avez proposé.

Etude de cas

Pour ce faire, je vous recommande de commencer par une étude de cas courte. Cela vous permettra de prouver aux prospects que vous avez des clients satisfaits qui ont déjà obtenu le résultat souhaité. C’est une histoire de succès que vous devez transmettre.

Il est également possible de partager avec vos clients votre propre histoire. Vous devez alors développer votre point de départ et la réussite que vous avez obtenu. En racontant votre parcours et votre succès, vous pouvez inspirer vos prospects et les motiver à passer à l’action.

Je commence souvent mon atelier en racontant l’histoire de la création de mon premier produit : aujourd’hui, j’ai plus d’une centaine de produits différents sous plusieurs formats. Mais j’aimerais bien partager avec vous mon expérience, et revenir sur la création de mon premier produit…

Dans cette histoire, je vous explique comment j’ai lancé mon activité sans aucun produit. Par la suite, j’ai réussi à créer mon premier produit et à générer ma première vente. Cela m’a permis de tirer des leçons pour créer davantage de produits et développer mon activité.  

C’est une façon que j’ai adoptée pour dire à mes clients :

  • J’ai réussi à développer mon activité et générer plusieurs ventes afin de les motiver ;
  • Il est possible de réussir même si au départ vous êtes handicapé par les circonstances (personnellement, au début, je n’avais pas de produit/service à vendre, je n’avais pas de partenaires pour promouvoir mon activité et je n’avais pas suffisamment de ressources financières pour lancer mon premier produit.) ;

Identification du problème

La deuxième façon qui vous permettra de motiver vos prospects, c’est de commencer tout simplement par une douleur. Selon moi, c’est le format le plus facile à appliquer.

Pour ce faire, pensez à poser une question pour définir ce qui peut gêner votre prospect et identifiez son problème.

Par exemple, j’avais l’habitude de commencer ma formation par ces questions :

  1. Combien d’entre vous, ont vécu l’angoisse de la page blanche quand ils commencent à rédiger leur message de vente ?
  2. Combien d’entre vous trouvent des difficultés à créer un produit qui sera perçu par les clients comme étant un produit de haute valeur ajoutée ?
  3. Combien d’entre vous souhaitent avoir un produit qui se vend facilement ?

Ces questions vous permettront d’identifier le problème de vos prospects. Par la suite, vous pouvez proposer un contenu adéquat pour les motiver.

Mais est-il possible d’aider vos prospects à anticiper les étapes de la procédure de vente ?

Décrire le rêve

Il est recommandé d’aider votre prospect pour se projeter dans un avenir idéal. Cela est possible soit avant d’identifier le problème ou bien directement sans évoquer le problème. Il est possible de se contenter de décrire le rêve ou le résultat final souhaité par votre client.

Un autre point que vous pouvez également évoquer au début de votre contenu, c’est d’énumérer les différents enjeux de votre produit/service. Expliquez alors les enjeux que vos clients doivent envisager quand ils veulent créer leur produit/service.

Pour un manager par exemple, les enjeux possibles sont : Comment est-il possible de réussir et motiver son équipe ? Comment est-il possible d’avancer ?

En général, les deux éléments les plus efficaces dans toute la méthode sont de commencer soit avec l’identification du problème soit en racontant une histoire.

Comment toujours créer un travail de qualité impressionnante ?

C
https://www.youtube.com/watch?v=i2SHg9cVvAg&feature=youtu.be

Je vais aujourd’hui vous présenter un livre qui peut changer votre vie. Celui-ci s’intitule Deep Work de Cal Newport.

L’auteur y explique comment vous pouvez changer votre approche de façon à pouvoir travailler en étant beaucoup plus concentré et en pouvant fournir en moins de temps un travail de meilleure qualité.

Une des phrases m’ayant le plus marquée dans le livre est « Nous, qui extrayons des pierres à longueur de journée, devons garder à l’esprit que nous construisons une cathédrale».

Cette phrase veut dire qu’au quotidien, vous avez probablement tendance à penser qu’un grand nombre des tâches que vous faites sont en fait rébarbatives. Cependant, ce que l’auteur nous rappelle ici, c’est que même si toutes les missions accomplies ne sont pas toujours glamours, elles font tout de même partie de la construction de votre « cathédrale ».

Une des motivations principales pour travailler en profondeur, faire du « deep work » comme le dit le livre, est que même les petites tâches qui vous paraissent insignifiantes comme remplir un formulaire de déclaration de TVA ou répondre à un email, constituent des pierres que vous récupérez dans une carrière de marbre et qui un jour feront partie d’une cathédrale.

Un autre passage intéressant dans le livre est lorsque l’auteur passe en revue le cas d’un entrepreneur forgeant des couteaux à la main, activité ayant largement été mécanisée désormais mais pour laquelle il existe encore des artisans.

Ce que fait remarquer l’auteur, c’est que l’ingénierie que nous avons aujourd’hui et que nous aurions considéré comme de la science-fiction quinze ans plus tôt, sera dans vingt ou cent ans complètement dépassée.

Ce qui en revanche nous impressionnera et continuera d’impressionner les générations futures n’est pas la qualité de notre ingénierie mais la qualité de notre artisanat. Nous avons une volonté de préserver l’art manuel même lorsque plein de solutions mécaniques existent désormais.

Quand vous avez l’impression de faire une tâche vous semblant n’être rien du tout, dites vous que la qualité du temps et de la concentration que vous donnez à ce travail se verra dans le produit fini même si vous ne sortez aujourd’hui qu’un petit caillou de la carrière, le produit fini en bénéficiera plus tard.

Comment gérer les personnes négatives et les briseurs de rêves ?

C

Après avoir accompagné de nombreux clients entrepreneurs, j’ai découvert qu’une des principales difficultés d’un entrepreneur est son entourage.

Les personnes avec qui vous passez beaucoup de temps ont énormément d’influence sur votre état d’esprit, votre humeur, votre motivation mais également sur les compétences que vous allez acquérir et les résultats que vous allez avoir dans votre entreprise.

Malheureusement, beaucoup d’entrepreneurs sont des entrepreneurs de première génération. Vous créez vous-même votre opportunité et donc vous n’avez probablement pas la chance d’avoir des parents entrepreneurs ou d’autres membres de la famille qui le sont. 

Pour la majorité des personnes suivant mes conseils, vous les suivez car vous n’avez pas forcément d’entourage qui vous soutient et vous donne les informations dont vous avez besoin.

J’aimerais partager avec vous quatre changements pour gérer un entourage n’étant pas toujours positif et qui parfois peut devenir briseur de rêves.

  1. Changer d’approche

Trop souvent, lorsque vous avez un rejet pour lancer votre entreprise, vous avez ce rejet pour deux raisons. Comme vous êtes la moyenne des six personnes qui vous entourent, si vous essayez de changer radicalement vos circonstances de vie, pour votre entourage cela est un peu comme si vous faisiez un jugement sur leur mode de vie à eux. Si vous dites à un repas de famille où chaque membre est fonctionnaire, que vous trouvez que le salariat est trop nul et que vous n’avez plus envie de travailler pour l’état, les membres de votre famille à qui vous allez le dire auront vite l’impression qu’en disant cela, vous êtes en train de les juger. C’est là que va commencer à se présenter la résistance par rapport à votre projet.

Le premier changement à faire est un changement d’approche. 

Au lieu de donner la sensation aux gens que vous êtes différent ou meilleur, la nouvelle approche que je vous conseillerais d’adopter est en fait de montrer comment est-ce que la vie sera meilleure une fois que vous aurez fait ce changement. Montrez ce que vous voulez pour votre famille plutôt que de juste dire que vous en avez marre de votre travail actuel. 

Si vos proches voient que votre décision n’est pas soudaine et prise par ras-le-bol mais liée à une vraie motivation qui les concerne, alors ils verront les choses d’une manière différente.

  1. Changer de sujet

Même si vous êtes passionné par le sujet, la création de votre entreprise ne doit pas être votre seul sujet de conversation. 

Si vous ne parlez que de ça à vos proches, peut-être que vous êtes le problème et qu’il faut alors vous posez les bonnes questions face à l’attitude qu’a votre entourage vis-à-vis de votre projet. Si votre projet d’entreprise est un sujet sensible pour vos proches, essayez de ne pas l’aborder. 

Nous avons tous des amis qui sont plus d’un côté de notre vie que de l’autre. Vous devez parler à chaque groupe d’amis de ce qui les intéresse. Ne pas parler à vos amis syndicalistes que vous allez devenir patron va à coup sûr éviter pas mal de frictions.

Cependant, éviter de parler de votre projet n’est pas suffisant car à un moment donné il est normal que vous parliez de vos projets pour obtenir des retours et être encouragés.

Ceci nous amène au point suivant.

  1. Changer d’environnement

Si vous avez des gens nocifs dans votre réseau, au lieu de couper les ponts avec eux et de vous retrouver seul, vous devriez essayer d’avoir un ami de plus avec lequel passer du temps. Un ami qui soit une bouffée d’air dans votre vie en vous apportant des conseils, de la perspective et de l’encouragement pour votre projet. Au fur et à mesure, vous allez connaître de plus en plus de personnes qui vous correspondent et vous allez vous créer un vrai groupe d’amis qui vous soutient et vous encourage.

Cela ne veut pas nécessairement dire qu’il faut couper les ponts avec votre ancien entourage mais essayez de passer de plus en plus de temps avec les gens qui vous soutiennent. Dans votre ancien groupe d’amis vous verrez que certains finiront par se convertir à votre projet et d’autres vont peut-être se détacher de vous parce qu’elles n’étaient au final pas des personnes faites pour être amies avec vous.

  1. Changer de perspective

Au fur et à mesure que votre projet va fleurir, des personnes qui y étaient complètement opposées au départ ou qui se sont même moquées de vous vont, petit à petit, être converties à la cause.

Mon activité de coach en séduction a laissé beaucoup de monde sceptique dans mon entourage mais au fil du temps, à force d’être reconnu dans le domaine, de passer à la télévision nationale et d’avoir écrit un livre best-seller et bien ces mêmes personnes qui de base étaient totalement opposées au contact ont même commencé à me demander des conseils pour leurs relations !

Si vous rencontrez le succès, vos proches à la base sceptiques, en voyant votre succès, vont se rendre compte qu’ils avaient tort d’être si négatifs.

Si vous changez de perspective et que vous apprenez à vous dire (dans votre tête uniquement, surtout pas aux personnes concernées !) « Dans 10 ans, tu viendras me demander des conseils » et bien ça vous permettra de prendre du recul et petit à petit de transformer ces personnes par votre influence indirecte juste en étant un peu patient.

Comment viser le sommet en restant détendu ?

C

Imaginez lire la phrase « J’apporte toujours davantage de valeur à mes clients » en vous levant chaque matin. Cela influencerait-il votre énergie et votre motivation au fil de votre journée et est-ce que cela changerait la façon dont vous concevez votre offre ? Si vous avez cette croyance, est-ce que vos clients auront davantage confiance à devenir des clients fidèles ?

Est-ce que cela changerait la façon dont vous vous comportez avec votre équipe si vous vous dites que si vous êtes exigeants envers les autres c’est parce que vous l’êtes envers vous-même ?

Est-ce que vous dire « Je décide vite et j’agis avec détermination » changera vos décisions sur des petites choses du quotidien ?

Les gens qui échouent ont tendance à être ceux qui réfléchissent très longuement et finissent par prendre une décision pas très stable et à changer d’avis si le moindre petit obstacle se présente. Réfléchir peu et tout de suite vous lancer et savoir quel est votre plan vous amènera bien plus de succès.

Pour la première fois, quelqu’un a annulé à la dernière minute sa venue à mon séminaire Entrepreneur Libre. J’ai cherché à savoir la raison derrière cette annulation et la personne a dit qu’elle décidait de ne pas venir car le contenu sorti avant le séminaire ne correspondait selon elle pas à mes valeurs. Je me suis forcément demandé ce qui avait poussé cette personne à se faire cette remarque.

Appelons l’homme qui a annulé Didier. Didier a envoyé un mail disant qu’il regardait toutes les vidéos et podcasts de lancement et qu’il était super enthousiaste à la base mais qu’il ne se reconnaissait pas trop dedans car il n’a pas envie d’être le meilleur dans son domaine et d’apporter plus de valeur à ses clients. Il a enchaîné en disant que son but était uniquement de se faire plus d’argent et qu’apporter de la valeur aux gens était « beaucoup de travail ».

Le point important à retenir de cette histoire, c’est qu’encore beaucoup d’entrepreneurs se demandent si tenter d’être numéro 1 ne va pas trop compliquer leur vie. 

Entre quelqu’un à -10 000 euros de découvert et quelqu’un qui gagne des millions d’euros, lequel est le plus détendu ? Entre quelqu’un qui fait tout lui-même et quelqu’un qui est entouré et peut déléguer, lequel est le plus détendu ? Entre celui qui gère tellement à la fois qu’il arrive à peine à faire flotter la barque et celui qui est capitaine d’un gigantesque paquebot, lequel est le plus détendu ? La bonne réponse est toujours le second cas.

Quand vous aurez des blocages, cela arrivera probablement à un moment donné, demandez-vous toujours si vous pouvez le faire d’une façon qui va vous détendre. Vous avez besoin de réaliser qu’avoir une équipe et engager du personnel servira à réduire votre stress et non pas à l’augmenter comme vous pouvez le penser à la base.

Six façons de repérer si vous vous sabotez

S

Quel est l’obstacle qui garantit que tout ce que vous êtes en train d’apprendre ne servira à rien ? Je vais vous le dévoiler aujourd’hui et vous expliquer comment vous en débarrasser.

Je vais reparler d’un certain livre que j’ai déjà mentionné dans des articles précédents. Il s’agit en particulier du livre de Julie Cairns, une entrepreneuse australienne multimillionnaire,  The Abundance Code. Lorsque j’ai commencé à le lire, une chose m’a marqué. Au début, elle parle du sabotage inconscient, c’est-à-dire comment devons-nous faire pour savoir que nous nous sabotons par rapport à l’argent. Elle explique qu’il existe plusieurs façons pour l’auto-sabotage de se manifester et peut-être est-ce le cas pour vous en ce moment.

Il existe en fait six façons de repérer si vous vous sabotez :

1. Il se peut que vous rejetiez des preuves qui soutiennent un point de vue opposé au vôtre.

2. Peut-être n’êtes-vous pas dans un état d’esprit réceptif pour apprendre quelque chose de nouveau. Vous vous dites que vous êtes trop vieux pour changer, que c’est trop tard. C’est une excuse, une façon de ne pas entrer dans la zone de confort du changement.

3. Avoir une résistance basée sur notre sens d’identité ou notre valeur en nous-mêmes. Par exemple, si vous fondez votre estime de vous sur la quantité de travail que vous fournissez, vous serez toujours submergé. Pour vous sentir comme étant quelqu’un de plus important, vous trouverez toujours le moyen d’être surmené. Le problème est que vous avez décidé que votre valeur dépendait de ce que vous faites plutôt que de qui vous êtes. Julie Cairns dit que si nous lions notre sens d’identité au comportement négatif qui nous empêche d’obtenir des résultats, nous n’aurons pas envie de changer même si nous savons que cela nous aiderait. En effet, nous perdrions notre identité.

4. Se dire qu’il nous reste encore à faire d’autres choses avant d’utiliser le conseil qui pourrait changer notre vie. Vous venez d’apprendre quelque chose qui vous permettrait d’obtenir instantanément le résultat que vous recherchez mais vous êtes déjà en train de réaliser autre chose et vous voulez aller au bout même si cela ne marche pas. Lorsque je voulais débuter mon entreprise, tout le monde me conseillait de garder mon travail salarié pour me créer un réseau puis seulement de démarrer mon projet. Or, l’expérience que je pouvais acquérir n’avait pas de rapport avec la boîte que je voulais fonder. Ce type de conseil empêche de réussir mais beaucoup de gens réagissent ainsi. Ils attendent d’avoir déménagé, que les enfants soient rentrés à l’université, qu’ils aient obtenu une augmentation etc.

5. Vous ressentez peut-être une sensation de fatigue ou des difficultés à vous concentrer quand vous essayez de vous former sur le sujet de l’argent. Si vous éprouvez des difficultés par rapport à l’argent et que vous décidez de lire des livres, de suivre des formations, instantanément vous allez être distrait par autre chose ou éprouver de la fatigue. Ce symptôme est l’un des plus graves qui peut vous empêcher de réussir.

6. Abandonner dès le premier obstacle. Vous débutez votre projet mais face au premier obstacle vous trouvez un prétexte pour renoncer (Trop vieux, trop jeune, pas fait pour ça, aucune chance de réussir etc.).Steven Pressfield a écrit deux ouvrages que je vous recommande : La Guerre de l’Art et  Turning Pro qui expliquent le concept de résistance, l’ennemi dans notre cerveau qui nous empêche d’avancer, d’être productifs et qui trouve toujours une raison pour nous occuper à autre chose plutôt qu’à notre réelle vocation.

Comment être heureux tout de suite ?

C

Je me suis rendu compte au fil des années que j’avais développé plusieurs activités à succès, mais je me sentais quand même frustré. J’avais toujours l’impression que l’horizon se situait encore loin et qu’il me restait beaucoup de temps afin de concrétiser mes grands objectifs. En attendant l’atteinte de l’horizon, j’étais coincé et j’avançais trop lentement. Malgré des réalisations importantes, je ne ressentais jamais ce sentiment de pleine satisfaction. 

Ce phénomène s’est arrêté lorsque j’ai découvert Dan Sullivan, coach et auteur du livre The 25-Year Framework (le modèle sur 25 ans). J’aimerais développer et partager le concept mentionné dans ce livre avec vous pour vous permettre de tirer un peu plus de bonheur dans votre vie d’entrepreneur.

Ce concept, consiste à expliquer le fossé et le progrès. L’idée est simple, mais vous vous sentirez mieux dès que vous pourrez pleinement l’assimiler. 

Très souvent, en tant qu’entrepreneur, vous avez tendance à vous fixer des objectifs élevés. Ces objectifs constituent votre horizon, qui est par définition non seulement très loin, mais aussi, inatteignable. Autrement dit, dès que vous atteignez une partie de vos objectifs, vous avez toujours ce sentiment d’insatisfaction comme vous n’avez pas réalisé l’objectif final. 

Puis, à mesure que vous continuez à avancer, vous vous rendez compte que vous êtes en train de choisir de nouveaux horizons encore plus lointains. Malheureusement, cela peut vous créer de la frustration et du malaise qui peut même vous peser physiquement. 

Le fait de vous comparer à d’autres entrepreneurs ou à la réussite que vous voulez avoir une fois que vous aurez atteint cet horizon crée ce sentiment d‘insatisfaction en vous. Evidemment, c’est une recette d’échec parce que, par définition, vous ne pouvez jamais atteindre votre horizon et votre sensation de bonheur ou de réussite dépend de la distance qui vous sépare de l’horizon. 

Personnellement, j’étais dans cette situation pendant des années et j’avais cette frustration constante jusqu’à la découverte du principe de Dan Sullivan. Afin d’avoir la motivation pour continuer à avancer vers votre horizon, il faut absolument connaître votre position aujourd’hui par rapport à votre point de départ. Ensuite, de temps en temps évaluez votre avancement par rapport à votre point de départ, c’est-à-dire avant d’avoir votre projet d’entreprise, avant de développer votre produit ou avant de franchir vos premiers pas. En somme quand vous étiez encore un porteur de projet en plein doute. 

Je vous invite alors à assimiler dès maintenant cette notion d’observer le gain plutôt que d’observer le fossé. Il est plutôt recommandé d’observer le chemin parcouru et de retirer cette motivation tous les jours de votre progrès et vos accomplissements passés plutôt que diminuer votre motivation en regardant la distance qui vous sépare de votre horizon. 

C’est un conseil qui est tellement simple, mais qui est tellement salvateur. Si à un moment donné vous vous sentez frustré et vous avez l’impression que vous n’êtes pas en train d’avancer, pendant un petit instant de gratitude, regardez le chemin que vous avez parcouru. 

Comment faire ?

Tous les jours, je tiens un journal. Mais il ne s’agit pas d’un journal commun comme la plupart des gens le font puisque j’ai vite réalisé que je n’arrivais pas à compléter les pages blanches blanches d’un journal. J’ai décidé de faire un peu différemment, de me simplifier la vie et d’être plus concret en répondant à une question. Après réflexion, la question qui a eu le plus d’impact pour moi et qui résume le conseil que je veux partager avec vous est : qu’est-ce que j’ai vécu aujourd’hui, qu’il y a cinq ans j’aurais trouvé absolument génial ?

Parce qu’aujourd’hui il y a tellement de petites réalisations et de détails de mon quotidien qui auraient été inimaginables il y a exactement cinq ans. J’ai accompli tellement de chemin pendant ces cinq années sans m’en rendre compte, comme le séminaire des Entrepreneurs Libres et les nouvelles personnes que j’ai rencontré grâce à mon MasterMind par exemple. 

Les réalisations et les détails du quotidien peuvent changer votre vie. Encore un exemple, ce concept que je partage avec vous aujourd’hui je ne le connaissais pas il y a cinq ans.

Je vous invite donc à prendre le temps d’appliquer ce conseil si jamais vous avez ce sentiment de frustration par rapport au chemin qu’il vous reste encore à parcourir. Ce moment de gratitude quotidien vous fournira un sentiment de calme et de patience et vous aidera à avancer avec plus de motivation vers vos objectifs.  À lire aussi : La recette du bonheur : comment être heureux pour de bon ?

Comment rester motivé et constamment créer du contenu gratuit sur Internet

C

Une des meilleures façons de faire la promotion d’une activité sur Internet est de la faire connaître par votre expertise à travers du contenu gratuit sur Internet. 

Si vous avez du mal à trouver des idées de contenu à diffuser en ligne, je vous conseille d’essayer un produit qui est très intéressant. Il s’agit de « La pioche » créé par Fabrice Billard qui est expert de la création de contenu sur Internet. 

Il a automatisé la création de contenu pour l’activité qu’il a développé ainsi que pour plusieurs activités en ligne. 

« La pioche » est un jeu de cartes, dont chaque carte a une structure de contenu. 

Ce jeu de cartes vous permet de trouver rapidement une idée si vous voulez faire votre vidéo ou un article, car cela vous explique la structure : 

  • Comment faire l’introduction ?
  • Comme faire le contenu ?
  • Comme faire la conclusion ?

Le petit inconvénient de « La pioche », serait que cela nécessite de connaître son sujet. 

Si vous n’êtes pas expert dans le produit ou service que vous vendez, vous aurez des difficultés car on vous donne la structure mais pas les éléments qui la compose. 

Avant d’avoir « La pioche », il faut savoir de quoi vous parlez. 

Cela vous permettra de prendre par exemple la carte « évaluation d’un produit », de suivre la trame pour faire la promotion de votre produit et de publier en quelques minutes la vidéo en ligne. 

Comment se motiver à faire la promotion de ses produits ou services ? 

Une fois que l’on a lancé une entreprise, une des difficultés que rencontre la majorité des entrepreneurs est le marketing et la vente. 

Nous ne lançons pas une entreprise parce que nous sommes passionné par la vente. Nous voulons plutôt nous créer une certaine liberté. 

Nous sommes passionné par le sujet de l’entreprise : le produit ou le service et la transformation que l’on amène à nos clients. 

Mais, le processus de vente ne nous passionne pas forcément. 

Comment se motiver à téléphoner à de nouveaux clients potentiels ? Comment se motiver à démarcher des partenaires potentiels qui vont faire la promotion de votre produit ou service ? Comment se motiver à chercher cette vente ?

Dans mon livre Profession : Entrepreneur Libre, je raconte notamment l’histoire de Bill O’Hanlon qui est un hypnothérapeuthe extrêmement connu, un des premiers élèves du célèbre Milton Erickson. 

Quand Bill a lancé son activité, il a vendu son premier livre électronique au tarif de 12,95 €, cela lui a valu un premier succès immédiat. 

La difficulté qu’il a ensuite rencontré est qu’il s’attendait à ce que les ventes continuent de se faire toutes seules. 

Il a eu énormément de difficultés à se remotiver et à refaire du marketing car il s’est rendu compte que les clients ne viennent pas d’eux-mêmes tous les jours si vous ne faites rien pour faire la promotion. 

Le fait d’avoir assisté à une conférence a été pour lui un levier de motivation. Cette conférence était présentée par Jeanne Savoie qui est une experte du dressage de chevaux et amatrice de ballet équestre. 

Lors de ce séminaire, Jeanne Savoie a expliqué comment elle a réalisé en une semaine 80 000 dollars canadiens de ventes en lançant un produit sur le ballet équestre et comment elle continue d’augmenter ses ventes au fil des semaines.

À ce moment-là, Bill a un déclic. Il voit que lui ne fait plus de ventes. Il se rend compte qu’il doit à nouveau se motiver. 

Si vous êtes dans cette situation, une des meilleures façon de rester motiver est de garder l’inspiration. Pour cela, il est important d’être en contact avec des personnes qui sont en train d’avancer dans leur projet, et de se dire, que s’ils y arrivent, nous en sommes également capable. C’est une des meilleures méthodes de motivation. 

Il est essentiel de rester motivé, de continuer d’aller au contact des clients au lieu de râler contre les clients qui ne viennent pas d’eux-mêmes. 

Si vous ne le faites pas, une autre personne le fera à votre place, développera une activité similaire à celle que vous vouliez lancer et accédera à la liberté à laquelle vous rêviez. 

Pourquoi vous devez arrêter de dire fuck à vos objectifs

P

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de deux mots que vous dites, qui ruinent vos chances d’atteindre vos objectifs et d’avoir la vie libre que vous méritez. C’est deux mots sont « Faut que ».

Dans notre vie, nous avons tendance à nous fixer énormément d’objectifs, de projets et de tâches. Cette liste de choses à faire ne cesse de s’allonger de jour en jour au lieu de se raccourcir. 

Si vous avez de nombreux projets que vous ne cessez de remettre à demain, si vous ne pesez pas le poids que vous voudriez peser, si vous n’avez pas la santé que vous aimeriez, si vous n’atteignez pas le chiffre d’affaires que vous voudriez obtenir, si vous n’avez pas la clientèle espérée, c’est certainement parce que vous prononcez régulièrement ces deux mots.

Après avoir accompagné énormément de clients dans mon activité de coaching pour les hommes célibataires, j’ai pu constater que beaucoup de personnes, hommes ou femmes, vont parler de leur objectif. Si vous essayez de les tenir en responsabilité personnelle par rapport à cet objectif, que vous essayez de leur faire rendre des comptes sur l’avancée, ils vont répondre qu’ils n’ont pas avancé pour telle ou telle raison. Ils vont raconter une histoire qui en fait n’est qu’une excuse. 

Les gagnants ont des raisons de réussir et les perdants ont des excuses pour ne pas être responsables du fait qu’ils n’ont pas fait ce pour quoi ils s’étaient engagés.

Après avoir donné une excuse, la personne va souvent enchaîner en promettant de se reprendre. Par exemple, celui qui veut créer son entreprise va décider de commencer à lire des livres sur le sujet.

A chaque fois que vous dites « Il faut que je », en réalité vous dites « Fuck » à vos objectifs. Tout ce qui va suivre dans la phrase est un mensonge. Si vous dites « Il faut que j’arrête d’acheter des cacahuètes salées quand je fais les courses », en réalité vous avez menti.

Il faut donc prendre l’habitude de faire un choix à chaque fois que vous prononcez les mots « Il faut que ». 

Soit vous choisissez consciemment d’aller vers l’objectif et dans ce cas, vous devrez dire « Voilà ce que je vais faire ». Vous allez prendre un engagement. 

Par exemple « Samedi, j’ai un peu de temps libre, je vais regarder à la paperasse et dimanche j’écrirai un courrier à mon patron. » 

Toutefois, il est possible de vous rendre compte que vous ne pouvez pas tenir cet engagement, ce n’est pas grave. 

En effet, pour devenir un entrepreneur libre, vous devez acquérir la capacité à lâcher prise, c’est-à-dire la capacité à lâcher une idée d’un rêve flottant (quelque chose que vous ne ferez pas et vous le savez). 

Le meilleur exemple est celui du projet d’arrêter de fumer. Il est inutile d’être toujours en conflit entre des paroles en public et la réalité. Il est préférable de réaliser cinq projets que d’en prévoir quinze et ne pas avancer.

Vous devez apprendre à ne plus prononcer « Il faut que ».

Les clés pour rester motivé

L

Souvent, il arrive de ressentir une baisse de motivation. Nous rencontrons des obstacles, nous sommes submergés par le travail, les résultats espérés n’arrivent pas. 

Pourtant la motivation est extrêmement importante autant sur le long terme que sur le court terme. 

Nous allons évoquer les solutions pour rester toujours motivés.

Solutions sur le long terme 

1. Identifiez la raison de vos objectifs

Vous devez identifier la raison de vos objectifs car c’est ce qui va vous donner la force émotionnelle de continuer. 

Posez- vous un certain nombre de questions. Pourquoi voulez-vous obtenir tel revenu, pourquoi voulez-vous créer telle société, tel produit, pourquoi voulez-vous élaborer tel site Web etc. 

Identifier le pourquoi vous donnera la motivation sur le long terme. Pour chacun de vos objectifs, notez toujours la raison et soyez le plus émotionnel possible.

2. Reconnaissez l’alignement entre le futur et aujourd’hui

Vous devez avoir le sentiment que chaque action réalisée aujourd’hui va contribuer à l’un de vos objectifs annuels. 

Il est nécessaire d’avoir au préalable élaboré un planning de façon rationnelle afin de déterminer les objectifs de chaque semaine et de pouvoir les suivre. Il est possible que si vous n’êtes pas motivé actuellement, c’est parce que vous ignorez pourquoi vous faites les choses.

La question qui pourrait se poser c’est de savoir combien d’objectifs annuels se fixer et combien d’actions prévoir aujourd’hui. 

Personnellement, au début, je devais me fixer une trentaine d’objectifs à l’année dans tous les domaines (personnel et professionnel). Mon expérience a montré que cela devenait ingérable car le temps manquait. 

Cette année, j’en ai choisi sept et je passerai probablement à trois l’année prochaine. Plus le temps passe, plus je diminue le nombre en priorisant mes objectifs.

3. Pensez aux conséquences de ne pas être productif

Demandez-vous quelles seront les conséquences plus tard si vous continuez à procrastiner, dans quelle situation vous allez vous retrouver. N’hésitez pas à accentuer la situation afin de vous pousser à l’action.

J’ai réalisé un petit calcul permettant de connaître la perte d’argent possible si vous n’êtes plus productif. 

Imaginons que votre taux horaire soit de 50 euros de l’heure, vous perdrez 250 euros par semaine, 1000 euros par mois, 12 000 euros par an. En 20 ans, vous perdrez un demi-million d’euros. Une seule petite heure perdue par jour peut vous faire passer à côté de votre retraite dans quelques années. Ce petit calcul devrait vous permettre de vous remotiver, de vous forcer à bouger.

Ces trois outils peuvent donc vous aider à rester motivés sur le long terme.

Solutions sur le court terme : Conditionnement mental avec un rituel de succès

Je préconise un rituel que vous accomplirez chaque matin afin de commencer la journée du bon pied.

Personnellement, la recette qui fonctionne pour moi est la suivante :

  • Se sentir reconnaissant pour cette journée, se sentir heureux d’être vivant. 
  • Se dire qu’aujourd’hui est une journée importante : vous ne devez pas gâcher les heures à venir car elles ne reviendront pas.
  • Se mettre dans une humeur optimiste. Des études ont démontré que les gens optimistes étaient souvent reconnaissants de leur passé, très excités par leur présent, par ce qui va leur arriver de fantastique dans la journée ou qu’ils vont eux-mêmes créer et enthousiasmés par le futur. Si vous vous posez ces trois questions sur le passé, le présent, le futur, vous allez vous générer une humeur optimiste.
  • Lire sa déclaration de mission (pour ceux qui en possèdent une, ceux qui ont mené une vraie réflexion sur leur mission sur cette planète).
  • Préparer son corps : 20 minutes d’échauffement, d’étirement, de yoga. Ne pas débuter la journée en allumant votre PC et boire votre café en lisant vos mails.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */