Etiquetteoser changer

Il n’est jamais trop tard pour oser le changement

I

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une interview inspirante d’Eric Behanzin, un entrepreneur, membre du MasterMind Les Agisseurs et fondateur de la première école de chant Gospel en France. 

Il nous fait part des fruits de son expérience et de sa croissance en tant qu’entrepreneur libre.

Comment Eric a-t-il réussi à se dégager du temps et à suivre son emploi du temps selon ses propres règles ?

Oser le changement

Mon activité consistait à donner des cours de chant Gospel individuels. Je donnais des cours à une quinzaine d’élèves par semaine et des cours de choral en soirée, une à deux fois par semaine. 

Mon rythme était assez accéléré, entre les cours de chant et la choral. Je n’avais pas le temps de développer d’autres projets dont j’avais toujours rêvé. J’ai commencé à m’essouffler et par conséquent la qualité de mes services a commencé à baisser.

Un jour, je me suis demandé si j’étais capable d’arrêter les cours de chant et quelles seraient les conséquences. 

Les cours individuels, facturés à 60 euro l’heure, présentaient alors ma plus grande source de revenus. C’est à ce moment que j’ai réalisé que j’étais prisonnier de cette activité : je sacrifiais tout mon temps et ma croissance restait toujours limitée.

En effet, je n’avais pas vraiment d’opportunités d’évolution à part augmenter le prix de mes cours chaque année. Après quelques années, mon école est passé de l’école Gospel ayant les prix les plus bas, à l’école Gospel la plus chère !

Tous ces facteurs m’ont poussé à me poser une question purement financière : comment gagner des millions tout en libérant mon temps ?

Je me suis rendu compte qu’il était crucial de revoir mon business modèle. 

J’ai ainsi conçu une formation intitulée « Artiste Pro » plus chère que mes cours habituels et moins encombrée afin d’apporter davantage de valeur à mes élèves.

Suite à ce changement, j’ai réussi à augmenter les prix et à améliorer suffisamment la qualité de ma formation pour passionner davantage mes élèves. D’autre part, j’ai adapté mon emploi du temps à mon propre rythme.  

Si j’avais gardé le même rythme, j’aurais probablement fait un burn-out et peut-être même qu’à long terme j’aurais dû changer d’activité ou l’arrêter étant donné que j’étais proche du point de rupture. J’étais donc convaincu par la nécessité de ce changement et je suis reparti depuis zéro.

Aujourd’hui, j’ai une formation très concrète et complète qui correspond véritablement à ce que je peux apporter de mieux à un artiste qui veut devenir professionnel :

  • Bâtir une confiance totale en lui ;
  • Avoir un très haut niveau vocal, musical et créatif ;
  • Acquérir un public ;
  • Gagner de l’argent.

En changeant ma stratégie, j’ai pu élargir mes perspectives et j’ai changé le modèle existant sur le marché de chanteurs professionnels afin de répondre aux besoins des élèves les plus motivés.

Promouvoir votre offre  

Après la création de ma nouvelle gamme de produits, en faisant mes calculs, j’ai conclu qu’elle devait être 10 fois plus chère que l’ancienne gamme pour optimiser la rentabilité.

J’ai invité tous mes anciens élèves, qui sont devenus des artistes professionnels suite à mon coaching, pour lancer une conférence basée sur leurs témoignages : les étapes par lesquelles ils sont passées pour réaliser leurs rêves, leurs expériences et ce qu’ils ont appris.

J’ai proposé par la suite mon nouveau service à mon audience en organisant un événement 6 mois avant la date prévue du lancement de ma nouvelle formation.

Le concept clé d’un Lancement Orchestré, consiste à définir votre produit avant le lancement sur le marché et à l’introduire progressivement à vos potentiels clients afin qu’ils soient prêts à l’acheter une fois proposé à la vente.

L’idée est de réfléchir à un discours qui peut motiver vos prospects et les attirer en parlant de votre nouveau produit. Même si vous n’avez pas tous les détails, le plus important est d’avoir une idée claire du projet et de la partager avec vos futurs clients. Ainsi, vous créez un premier contact avec eux et évaluez leurs retours.

Cette technique de marketing est fonctionnelle pour les ventes en ligne ainsi que pour les ventes classiques.

Assumer le changement

Ma nouvelle formation coûtait 5 fois plus chère que mon service précédent. En annonçant cette nouvelle gamme, j’ai perdu 80 % de mes clients.

Avec un tarif 5 fois plus élevé et 20 % de mes clients, j’ai réussi à faire le même chiffre d’affaires mais avec un nombre d’élèves réduit et un agenda plus libre.

Ce changement m’a permis non seulement d’augmenter mon chiffre d’affaires, mais également d’augmenter la capacité d’accueil de nouveaux élèves.

J’étais satisfait de la création d’une formation alignée avec ma vision. J’ai ressenti un sentiment d’accomplissement. Mes clients se sont par ailleurs montrés reconnaissant et ont bien accueilli cette proposition.

Parmi les résultats immédiats et concrets de ce changement :

  • Un sentiment de fierté parce que j’ai créé un produit solide ;
  • Une satisfaction personnelle ; 
  • Une envie d’aller plus loin et de sortir de ma zone de confort.

Viser loin

Quand vous décidez de vous lancer dans l’entreprenariat et travailler librement, mon conseil est de vous concentrer sur votre passion et de créer votre activité et vos produits autour d’elle. Un nouveau phénomène qui se crée suite à cette combinaison vous permettra d’influencer votre audience.

Quand j’ai décidé d’automatiser la partie musique et de recruter d’autres coachs, j’étais agréablement surpris de voir combien de personnes talentueuses souhaitaient déjà intégrer l’équipe. Cela veut dire qu’elles nous ont considérés une équipe gagnante et veulent nous rejoindre. Ainsi, vous gagnez des collaborateurs passionnés, motivants et motivés.

Ma nouvelle équipe, aujourd’hui, assure les cours pour me libérer plus de temps et m’offrir l’opportunité de me concentrer sur d’autres projets et sur les séminaires.

En effet, les séminaires sont devenus un levier très important dans mon activité. Je partage ce que j’ai appris à partir de mon expérience à travers des séminaires : « la confiance en soi » et le « leader d’excellence ».

Cela m’a permis de toucher un autre public qui n’est pas passionné par la musique, mais des personnes qui veulent profiter de leurs passions et laisser un impact majeur tout en ayant une vie exceptionnelle. En diffusant mes valeurs et grâce à tous ce que j’ai appris, je suis capable maintenant d’apporter de la valeur ajoutée à un public encore plus large.

Laisser un impact positif

Ces changements ont touché également mon équipe. Une de mes collaboratrices n’a pas hésité à quitter son travail dans une multinationale pour nous rejoindre et partager notre mission et notre vision. 

Par la suite, elle s’est rendue compte qu’elle pouvait même commencer à développer son propre projet.

J’ai encouragé cette initiative en lui enseignant tous les outils que j’ai intégré dans ma stratégie, afin qu’elle puisse les mettre en pratique dans son propre projet.

Si vous avez envie de lancer votre activité et tenter le changement, posez-vous les vraies questions :

  • Que souhaitez-vous vraiment apporter aux autres ?
  • Êtes-vous prêt à sortir de votre zone de confort ?

Pour conclure, être un intervenant, ce n’est pas être un perfectionniste, mais c’est oser le changement, assumer les résultats et viser loin. L’important ce n’est pas la perfection, mais c’est la progression.

Comment se libérer et oser le changement

C

Le lancement d’un projet a toujours fait rêver. Débuter sur le marché avec un projet innovant ou une nouvelle idée ne présentent pas une tâche aisée. Malheureusement, le succès n’est pas toujours au rendez-vous. Si vous êtes confrontés à une situation de blocage et êtes éventuellement incapable de vous en sortir, voici deux questions à vous poser :

  • Pourquoi ce projet n’avance pas ?
  • Qu’est-ce qu’il manque ou bloque la réussite de ce projet ?

Une vision et une hallucination sont deux pensées inexistantes mais par le travail et la planification vous réalisez la transformation. Par contre, l’hallucination consiste à percevoir des faits qui n’existent pas. Un autre état d’esprit existe entre ces deux selon moi : LA PENSÉE MAGIQUE !

C’est le fait de croire qu’une situation sera débloquée sans aucune intervention et que vous continuez à compter sur les résultats. Même si nous ne l’avouons pas, nous y croyons !

En réalité, si vous avez recours à la PENSÉE MAGIQUE, au moins une fois pour débloquer une situation, résoudre un problème ou avancer votre projet, alors vous êtes victime d’un ou de plusieurs syndromes de cette pensée.

LE CANAPÉ MAGIQUE : et si vous vous lanciez malgré la peur et le risque ?

Combien d’entre vous pensent que c’est difficile de changer sa stratégie de travail et apprendre une méthode correcte ? Ou que c’est trop risqué de changer ?

C’est l’effet de l’un des syndromes évoqués : le CANAPÉ MAGIQUE. C’est une pensée qui consiste à reporter les tâches difficiles ou compliquées à réaliser. Vous attendez un coup de chance et espérez que ça sera moins difficile et moins risqué. Vous patientez jusqu’à ce moment opportun pour vous décider à faire ce changement.

Dans cette zone de confort, vous vous sentez à l’aise et l’idée de vous en sortir paraît dangereuse.

Au début de ma carrière professionnelle, j’ai réussi à décrocher un poste dans une boîte dont j’avais toujours rêvé. Au bout de quatre semaines, j’ai remarqué que ce travail ne correspondait pas parfaitement à mes ambitions comme je croyais. Malgré ma conviction que je devais passer à autre chose, j’ai hésité à prendre le risque. J’ai pensé qu’il fallait peut-être acquérir des connaissances et monter en expérience avant de lancer mon propre projet. La partie ironique de mon histoire, c’est que mon collègue qui a six ans de travail, reporte toujours le démarrage de son activité sous prétexte qu’il attend d’avoir trois ans d’expérience ! Réellement, le CANAPÉ MAGIQUE est très confortable !

L’HORLOGE MAGIQUE : si ce n’est pas aujourd’hui ça sera quand ?  

Combien d’entre vous pensent qu’il est essentiel de libérer du temps avant de lancer une activité ou attendre de gagner davantage avant d’investir dans un projet ?

Plusieurs personnes hésitent à franchir le premier pas dans un nouveau projet sous prétexte qu’ils doivent d’abord clôturer des tâches précédentes ou développer une quelconque compétence.

C’est le deuxième syndrome : L’HORLOGE MAGIQUE. Les personnes victimes de ce syndrome, pensent que le temps s’arrêterait afin qu’ils finissent leurs priorités et par la suite lancer leurs activités.

Le marché évolue et les besoins des clients changent en permanence. Ainsi, vous risquez de perdre une idée qui pourrait être innovante à un moment donné ou de céder votre positionnement sur le marché aux concurrents.

LE TROPHÉE MAGIQUE : de quoi vous êtes réellement capable ?

Pensez-vous qu’il est possible de réussir sans investir du temps ou sans maîtriser tous les aspects de votre projet ? En cas de réponse affirmative, vous êtes sous l’effet du TROPHÉE MAGIQUE. Le secret de la réussite c’est de viser l’excellence et se donner à fond pour  développer votre projet. Il ne s’agit pas seulement de la disponibilité mais plutôt de la façon d’agir pour réussir votre activité. Le danger de ce syndrome consiste à penser que la réussite est accessible pour tout le monde sans fournir un effort exceptionnel.  

Le lancement d’un projet nécessite une personne déterminée, qui suit une démarche claire avec une croyance profonde en soi.

LA BULLE MAGIQUE : si vous sortez de votre bulle, qui pourrait vous inspirer ?

Trouvez-vous que toutes les méthodes existantes ne s’appliquent pas à votre projet et que vous pouvez atteindre vos objectifs en comptant seulement sur vos connaissances déjà acquises ?

Vous êtes certainement victime de LA BULLE MAGIQUE. Cette croyance est d’agir d’une façon individuelle, dans votre sphère sans interagir avec l’extérieur. C’est très important de communiquer avec son milieu et nouer des relations.

Il est possible d’atteindre un certain succès en travaillant seul dans votre petit univers mais vous arriverez certainement à un plafond que vous ne pourrez alors pas dépasser. Dans ce contexte, je cite une métaphore d’une bulle qui s’éclate lorsqu’on touche sa paroi !

Finalement, je tiens à attirer votre attention sur le fait que ces syndromes peuvent toucher également vos clients au moment où vous proposez vos services. Dans cette optique, il est recommandé de traiter les objections de vos cibles en essayant de résoudre ces syndromes. 

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */