Etiquetterituel à adopter

Comment réagir aux critiques avec le sourire

C

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment vous comporter quand vous recevez un commentaire qui fait mal. Je suis dans la réflexion pour la rédaction de mon prochain livre qui s’adressera aux personnes tellement folles qu’elles décident un jour de créer une entreprise. 

J’ai commencé par réaliser un sondage auprès d’une centaine d’entrepreneurs parmi mes clients afin de connaître les difficultés qu’ils rencontraient. L’un des principaux obstacles auxquels ils devaient faire face concernait les retours du monde extérieur. 

Soit aujourd’hui vous recevez déjà des critiques qui sapent un peu le moral venant de gens de votre entourage, soit vous ressentez la peur de lancer votre projet, d’échouer et d’être attaqué. Cette peur empêche certains de se lancer mais retient aussi certains entrepreneurs de se développer.

J’ai constaté qu’il existait une solution très simple pour parvenir à gérer les critiques et les attaques avec le sourire, il faut tuer votre ego. L’amour-propre désigne l’affection que vous ressentez pour l’image que vous vous êtes faite de vous-même. Nous nous construisons au fil de notre vie une identité à laquelle nous attribuons un certain nombre de qualités et ce sont elles qui nous donnent notre estime de nous. Nous pouvons nous voir comme une personne qui sait saisir des opportunités, compétente, rapide, honnête, respectueuse de l’environnement etc. Ce sont des identités qui nous permettent de produire une image rapide de qui nous sommes  et de la défendre, c’est un mécanisme naturel.

Lorsque vous recevez un commentaire négatif ou une critique, vous pouvez les prendre de façons différentes :

  • La façon productive est de considérer ce commentaire comme une façon de vous améliorer.
  • La façon contre-productive est de le considérer comme une attaque envers votre personne. Si vous adoptez cette démarche de protection, que vous vous cachez derrière votre ego, vous ne pourrez pas progresser.

Pour vous permettre de progresser et de surmonter les retours négatifs, vous pouvez utiliser un outil très simple.

Tout d’abord, vous devez prendre la décision suivante et vous la répéter sans cesse : « Je préfère être riche, libre, heureux que d’avoir raison ». Si vous y croyez fermement, vous pourrez vous détacher de votre amour-propre. Si vous avez le choix de réaliser que vous êtes dans l’erreur, de changer votre façon de procéder afin de pouvoir être libre, riche et heureux, alors vous le ferez. Cette démarche est difficile mais si vous en faites un rituel, elle deviendra naturelle.

Cette démarche peut être appliquée sur des petites choses. 

Par exemple, dans un podcast, je parlais des méfaits du sucre en citant un certain nombre d’études. A un moment donné, j’ai fait une confusion, je parlais des méfaits du fructose, une forme de sucre très simple que l’on trouve dans les fruits et les produits transformés comme le soda. Or, j’ai fait un raccourci erroné car le fructose des fruits n’est pas nocif et ne provoque pas le diabète. Au contraire, la part de sucre venant des fruits dans notre alimentation, plus elle est importante, moins nous développons des maladies liées à un abus de sucre. Quelqu’un m’a fait remarquer cette erreur dans les commentaires de ma chaine YouTube et j’ai continué mes recherches sur le sujet. J’ai réalisé mon erreur et je l’ai reconnu publiquement en répondant au commentaire. 

Je ne suis pas attaché au fait que je doive avoir raison sur les milliers de choses que je dis et je m’autorise à progresser dans mon savoir, à écouter les gens pour apprendre. Donc, la première chose est de vous dire que vous préférez le résultat à avoir raison.

Le deuxième point est de vous demander si dans les commentaires négatifs vous pouvez trouver des contenus à exploiter. 

En effet, même si la façon de transmettre une critique peut parfois être insultante, elle peut néanmoins être judicieuse. Admettons que quelqu’un écrive en commentaire sous une de mes vidéos « Sébastien, le son est pourri » ou pire encore « C’est la dernière fois que j’écoute vos vidéos de m…., le son est la chose la plus atroce jamais entendue, arrêtez de faire ce métier etc. » tout en vous insultant et en insultant vos parents. Ce que je vais en retenir c’est le problème lié au son. Visiblement cette personne a des problèmes mais le message de fond reste pertinent. En résumé, vous devez écouter sur le fond même si la forme est incorrecte. Pour de nombreuses personnes, c’est vraiment très difficile de séparer le fond de la forme et elles n’écouteront pas les commentaires agressifs.

La troisième partie de l’outil consiste à vous demander quelle leçon vous pouvez tirer de la forme du retour que vous avez reçu. Autrement dit, si je réalise une vidéo pour partager le fruit du travail d’une vie, que j’ai entrepris des recherches, que j’ai tout donné de moi et j’obtiens en retour « On en a marre de vos trucs de m…., vous n’être qu’un… », je dois me demander ce que j’ai fait pour provoquer une réaction pareille de la part de cette personne, de cet auditeur, de ce client. Si vous apprenez de ce type de situation alors vous ferez un pas énorme. 

L’exemple que je cite souvent et qui pour moi a été la clef de tout, c’est qu’au tout début de mon activité de coach pour les célibataires, je faisais de la publicité sur Google pour attirer les prospects sur la page de vente de mes ateliers. Un jour, en tapant mon nom dans un moteur de recherches, je suis tombé sur un article dans lequel l’auteur se demandait ce qu’était cette arnaque en parlant de mes pubs. Il s’agissait d’un article scandalisé d’une personne qui ne comprenait pas ce que je faisais, qui ne mâchait pas ses mots, qui ne me connaissait pas, qui ne savait pas que je le lirai un jour et, par conséquent, pouvait être vexant. 

Ce blog m’a donné un double déclic, sur le fond et sur la forme. Pour susciter une telle réaction, ma communication devait forcément être problématique. Je devais donc changer ma communication pour que les réactions changent également. Au lieu de faire de la pub pour vendre des ateliers, j’ai envoyé les gens sur une page leur proposant de recevoir par mail des conseils pour trouver la femme de leur vie afin qu’ils comprennent mon coaching de séduction. Du jour au lendemain mon activité a explosé.

Voilà comment réagir face aux critiques et aux attaques.

Comment avancer vers vos objectifs avec discipline ?

C

Comment être discipliné ? Comment réussir à entretenir ses habitudes pour pouvoir les suivre tous les jours ? Comment faire pour avancer vers ses objectifs avec discipline et avec les règles que l’on s’est fixé ?

Vous allez découvrir quelques conseils à ce sujet qui ont été recueillis d’après le livre Smarter, Faster, Better de Charles Duhigg. 

Vous n’aurez plus la même vision de votre quotidien d’entrepreneur grâce à aux conseils de Charles Duhigg. 

Beaucoup d’études ont été menées, pour voir comment on peut enseigner aux personnes à être plus discipliné, à prendre en main leur propre destinée et aller vers leurs objectifs de façon efficace. 

1. Comment les Marines Américains font pour transformer les jeunes de la génération actuelle en « vrais Marines » ? 

Le problème qu’ils ont rencontré depuis quelques années est que le recrutement est très différent de ce qu’il était au début du Corps des Marines. 

Au début du Corps des Marines, ils avaient des personnes qui arrivaient avec une volonté de fer, ayant déjà un esprit de Marines, qui voulaient être au plus haut niveau. 

De ce fait, c’était facile de faire des soldats d’élite qui allaient pouvoir défendre la nation américaine. 

Or, ils se sont rendus compte que le niveau des gens qui arrivaient en tant que volontaires avait complètement chuté. 

Actuellement, ils se sont retrouvés avec une majorité de personnes qui se disent, qu’ils n’ont pas fait d’études, qu’ils n’ont rien réussi dans leur vie ou à se lancer par eux-mêmes, n’ayant pas d’emploi, se lancent par dépit dans la Marine. 

Il a fallu trouver la solution pour que ces nouvelles recrues, soient motivées, performantes, disciplinées et efficaces. 

Le processus de motivation et de formation au sein des Marines est devenu très intéressant. 

D’un côté il y a le fait d’entraîner les personnes à se prendre en main et à faire des choix. Pour cela, il y a exercice : 

Quand les nouveaux arrivent, on les enferme dans un réfectoire après le déjeuner et on leur demande de nettoyer ce réfectoire de façon impeccable. 

Cet exercice est intéressant car les personnes ne savent pas où est le matériel de nettoyage, les ustensiles, les balais, comment s’organiser pour bien nettoyer et bien ranger. 

Ces Marines vont devoir réussir à s’organiser d’eux-mêmes. Ils doivent faire pleins de petits choix sur des choses qui peuvent paraître aussi triviales. Ces choix, qui sont sur des choses simples, vont leur permettre d’organiser le groupe, de déterminer les tâches de chacuns, la façon de procéder et de décider qui doit contrôler pour être sûr que le réfectoire soit impeccable. 

Les Marines se sont aperçus que le fait de donner par surprise ce type d’exercice aux nouvelles recrues, augmentait rapidement leur capacité à prendre des choix. 

Quand les personnes sont confrontées à des choix, même triviaux, elles se rendent compte qu’elles peuvent renforcer petit à petit le muscle de prise de décision. 

Le fait d’avoir décidé d’avoir fait parti de telle ou telle équipe est un premier choix. 

Un autre jour, on peut prendre la décision de faire attention d’un aspect d’une mission ou d’un exercice, c’est un second choix. Petit à petit, on renforce le muscle jusqu’à devenir une personne qui prend des décisions de façon complètement autonome et qui assume ses choix. 

2. Comment mettre ce processus en oeuvre dans notre vie ? 

Tout ce processus, est très intéressant, car dans notre vie de tous les jours, si on veut acquérir davantage de discipline, il faut renforcer ce muscle du choix. 

Aujourd’hui, si vous voulez apprendre à être une personne disciplinée et à respecter vos habitudes qui vont vous aider à réussir ; il faut régulièrement se mettre dans la situation où, au lieu de se laisser porter par le choix par défaut, vous allez prendre des décisions. 

Cela peut être pour des choses très simples, comme par exemple, dans un groupe d’amis, si on vous demande dans quel type de restaurant vous souhaitez vous rendre par exemple.  Au lieu de répondre comme d’habitude que vous n’avez pas de préférence, il faut s’imposer et proposer un type de restaurant. 

Vous allez constater au fur et à mesure, que si vous prenez cette habitude de prendre des décisions, même arbitraires, au lieu de vous laisser porter par le groupe, ou par habitude, vous allez renforcer ce muscle. 

Quand ce muscle du choix est renforcé, vous constaterez qu’il est beaucoup plus facile de prendre des décisions, même si cela ne nous arrange pas, que l’on aimerait céder au confort mais que l’on prend consciemment le choix de respecter son engagement par rapport à cette nouvelle habitude que vous avez décidé de mettre en place.

3. Se demander pourquoi 

Toujours dans l’exemple des Marines, on parle d’une des phases les plus difficiles juste avant de réussir à graduer pour être enfin un vrai Marine. 

Ils ont une des missions les plus difficiles, où ils restent à camper pendant des jours et des kilos de matériels sur le dos à transporter tous les jours; ce qui est physiquement et mentalement ardu.

Sur la fin, ils ont une montagne à grimper avec leur sac. Ce qu’on leur enseigne pour arriver jusqu’au bout, quand ils n’en peuvent plus, est de demander à leur partenaire pourquoi il fait cela et le partenaire doit lui dire en réponse pourquoi lui, fait-il cela. Le fait de se remémorer les raisons pour lesquelles ils gravissent cette montagne est parce qu’ils veulent devenir un Marine.  

Le fait de se rappeler pourquoi on veut atteindre tel objectif, que cela soit pour l’admiration de ses enfants, ou d’autres raisons, tout cela nous redonne le regain d’énergie nécessaire pour franchir le dernier obstacle. 

Dans votre vie d’entrepreneur, si vous n’avez pas la discipline d’appliquer vos habitudes, d’aller vers ce que vous avez défini comme étant vos grands objectifs, si vous vous fixez des objectifs ou des engagements et que vous laissez tomber, c’est souvent parce que vous oubliez le pourquoi. 

Du coup on retombe dans le confort du quotidien parce que l’action ou la discipline n’a pas l’air sur le moment plus importante que le fait de se reposer un peu et de laisser redescendre la pression. 

Si vous prenez l’habitude de vous rappeler le pourquoi, ça va vous motiver à y arriver. 

Tous les jours, vous pouvez écrire vos objectifs, ce que vous vous engagez à faire aujourd’hui, et pourquoi vous faites cela, pourquoi vous visez cet objectif à moyen ou à long terme, ce qui vous motive, et ce qui vous pousse à y aller. 

Si vous faites cela vous allez automatiquement avoir plus de discipline.

Le secret des personnes les plus productives au monde

L

Comment être l’entrepreneur le plus productif et le plus efficace de votre marché ? Comment avancer le plus rapidement possible sur vos projets ? Comment allier productivité et temps libre ? 

Nous allons parler aujourd’hui d’une habitude incroyablement simple à mettre en place et pouvant vous libérer du temps en vous rendant plus productif. 

DeskTime, qu’est-ce que c’est ?

Il existe une application du nom de DeskTime permettant aux professionnels, qu’ils soient entrepreneurs ou salariés en entreprise, de tracer leur efficacité en observant la répartition de leur différentes tâches et en déterminant quel est le temps qu’ils ont passé à être productif. 

Cette application a beaucoup d’ancienneté et récupère aujourd’hui 5,5 millions de points de données par jour, soumis par les utilisateurs du monde entier. Autrement dit, les développeurs de DeskTime ont une vue extrêmement précise de la productivité de personnes travaillant dans des domaines extrêmement variés. 

Un jour, ils se sont demandés quelles étaient les habitudes de leur 10 % d’utilisateurs les plus productifs. Travaillent-ils plus de temps par jour que les autres ? Ont-ils une routine de travail bien définie ? 

Ils ont constaté que les 10% d’utilisateurs les plus productifs parmi les 5,5 millions avaient un certain nombre de points communs. 

Quels sont les points communs des personnes les plus productives ?

Tout d’abord, ils travaillent moins d’heures que les gens moins productifs qu’eux. 

Ensuite, leur rythme de travail est ce qui les différencie de tous les autres utilisateurs. Si vous êtes familiers avec la technique Pomodoro, qui veut dire tomate en italien, vous savez alors qu’il s’agit d’une technique assez connue disant de se fixer une période de temps pendant laquelle vous travaillez sans relâche pour ensuite faire une pause pendant laquelle vous vous distancez de votre travail.

DeskTime a, grâce à son étude, réussi à déterminer que la période optimale de travail continu est d’environ 52 minutes suivie d’une pause d’environ 15 minutes, 17 pour être plus exact. 

Personnellement, cette habitude m’a énormément aidé. J’ai également réfléchi à quelle tâche choisir d’effectuer pendant ces 52 minutes afin de faire avancer au mieux mon activité. 

Je m’assure de toujours avoir une vision très claire de la tâche la plus productive que je dois effectuer pour que le projet que j’ai en cours avance le plus rapidement possible. Il vous faut choisir de travailler pendant ces 52 minutes sur le projet qui fera le plus avancer votre entreprise sur le long terme. 

Appliquer ces conseils vous donnera un gain de productivité incroyable et cela est scientifiquement prouvé. Il s’agit d’un des rituels les plus puissants que vous puissiez adopter en tant qu’entrepreneur.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */