Etiquettesuccès

Comment échouer efficacement ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=dB_lVcl10wo&feature=youtu.be

Je vais vous parler aujourd’hui d’un livre contenant trente excellentes leçons pour les entrepreneurs et l’une de ces leçons vous permettra d’avoir beaucoup plus de succès et aussi de mieux gérer vos échecs. Ce livre s’appelle Les leçons de l’entrepreneur d’Erico Rocha.

Dans ce livre portugais, Erico retire les trente leçons ayant le plus impacté ses clients.

La leçon que j’aimerais partager aujourd’hui est celle « Comment pouvez-vous échouer intelligemment ».

Quand vous allez commencer votre projet, au fur et à mesure de la création de celui-ci, vous allez vous rendre compte que souvent, quand vous lancez un nouveau produit, que vous essayez de toucher un nouveau public, quand vous essayez d’aller à l’international en somme quand vous essayez de faire quelque chose de novateur, dans un premier temps cela ne marchera pas. C’est normal, cela est nouveau. Il vous faudra probablement essayer votre idée plusieurs fois avant que vos objectifs soient atteints.

Erico, dans son livre, partage une leçon à ce sujet qui consiste à vous dire qu’en tant qu’entrepreneur, dans votre budget financier et mental, vous devez investir dans vos échecs. Vous devez vous attendre d’avance à ce que certaines choses ne marchent pas. Il est également recommandé de « choisir » d’avance les échecs que vous êtes prêt à assumer et choisir également les apprentissages qui vont vous apporter le plus possible.

Beaucoup pensent que la réussite est de ne passer par aucun échec mais cela est loin d’être exact. Pour réussir, vous devez passer par de nombreux échecs mais il faut bien les choisir. Vous devez adopter un certain état d’esprit quand vous vous lancez dans un nouveau projet.

Le premier état d’esprit est de limiter vos échecs en essayant de vous concentrer d’abord sur ce qui marche. Concentrez 80 % de votre temps et de votre énergie aux activités ayant déjà prouvé qu’elles apportent des résultats. Cela est déjà différent de l’état d’esprit de l’entrepreneur car, par défaut, lorsque vous vous lancez, vous voulez lancer un tas de nouveaux projets, créer constamment. 

Moi-même c’était mon cas avant, mais un jour je me suis arrêté et j’ai fait une analyse en utilisant la fameuse méthode de Pareto. L’analyse 80/20 de Pareto m’a permis de déterminer quels étaient les 20 % de mes produits qui généraient plus de 80 % de bénéfice à la fin de l’année. J’en suis venu au constat qu’en me concentrant sur ce qui marchait déjà, mes résultats seront meilleurs, tout en laissant tout de même un petit espace pour investir dans de nouveaux produits, de nouveaux modes de communication, de nouvelles plateformes pour la publicité, etc…Il faut que votre ratio soit bien réfléchi. 

Pour investir dans vos échecs, il faut les limiter. Vous devez limiter la quantité de temps passée sur de nouveaux projets et concentrer votre temps sur ce qui fonctionne déjà.

Supposons que vous ayez déjà fait tout ça. Comment allez-vous maintenant choisir les projets que vous allez faire dans ces 20 % de temps à consacrer aux tentatives ? 

Vous devez choisir vos échecs qui auront le maximum d’impact positif. Vous devez vous consacrer sur les projets qui, s’ils réussissent, vont vous apporter d’énormes ressources supplémentaires et s’ils échouent, vous apporteront quand même un résultat positif avec de nouvelles compétences, une nouvelle audience, une montée en puissance sur l’acquisition d’un nouveau média, etc…

Dans le cas où le nouveau projet fonctionne, l’impact peut être énorme. Erico, par exemple, s’est lancé sur Facebook. Aujourd’hui sa page Facebook a plus d’un million de fans et cela est pour lui une énorme source de prospects et de ventes de ses produits et services.

La première chose à faire est donc de limiter vos échecs en limitant le temps consacré à ces nouvelles tentatives. La deuxième chose est de choisir des tentatives qui en cas d’échecs vous apporteront tout de même et qui, si elles réussissent, auront un impact énorme. La troisième chose est que vous devez déterminer le budget, qui doit être en plusieurs dimensions. Vous devez déterminer combien de temps, d’énergie et d’argent vous êtes prêt à investir dans une nouvelle tentative avant de passer en revue les résultats et décider de si vous arrêtez ou non. Quand vous commencez un nouveau projet, prenez en compte que celui-ci sera peut-être un échec mais qu’il servira car vous le faites dans le but d’apprendre.

Par exemple, lorsque vous embauchez quelqu’un pour un poste, il faut vous dire que cette personne ne vous conviendra peut-être pas. Vous ne devez pas vous dire « il me faut la personne parfaite tout de suite », vous devez accepter qu’il vous faudra probablement un certain nombre d’essais avant de pouvoir travailler avec la personne qui vous conviendra.

De 0 à 250000 euros : Le parcours d’un entrepreneur

D

J’ai démarré ma première entreprise avec une soif intense de créer un projet bien à moi et de voir ce projet grandir. Je n’osais même pas rêver de devenir riche, tout ce que je voulais était de pouvoir payer mon loyer, m’assurer un salaire correct et mettre un peu d’argent de côté pour l’avenir.

Comme vous, j’ai eu mon lot de déceptions. Peu de gens le savent mais ma première entreprise a été un échec retentissant. Je l’avais créée avec un associé en Irlande. Notre site Web n’a jamais vu le jour et j’ai perdu mon investissement de départ. Le plus important n’est même pas l’argent mais cette impression d’avoir dépensé toute cette énergie pendant des mois pour rien.

Je me suis relevé et j’ai décidé de démarrer un nouveau projet. J’avais un site Web qui a commencé à devenir très populaire, un blog dans lequel je racontais des aventures que je vivais au quotidien. Ancien grand timide, j’avais décidé de vaincre ma timidité en commençant à aborder le plus possible d’inconnus partout. Je racontais cette trajectoire de ma timidité à devenir plus sociable, faire davantage de rencontres.

Comme beaucoup d’entre vous, je ne suis pas un commercial né, j’étais même quelqu’un d’introverti. Mon blog est devenu très réputé en France et des gens commençaient à me demander des conseils pour vaincre leur timidité. J’ai décidé d’en faire une activité, de les accompagner, de faire du coaching. C’est là qu’a commencé la petite entreprise qui m’a permis de passer dans les médias.

Afin de devenir un bon coach, j’ai décidé de me former à la pédagogie. Mais je me suis vite rendu compte que je devais aussi me former pour vendre mes services car toute cette  compétence en pédagogie ne servait à rien si je n’étais pas capable de trouver mes premiers clients. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles la première entreprise avait coulé. Mais ce n’était pas de ma faute, personne ne m’avait appris et je n’étais pas un commercial.

« J’ai décidé d’investir dans mon succès »

Laissez-moi vous expliquer ce qui a changé ma vie professionnelle et personnelle. J’ai décidé d’investir dans mon succès. 

J’ai cherché une formation marketing d’élite parce que j’avais un projet ambitieux. Vous aussi vous avez un projet ambitieux, gagner votre vie, aider votre famille, aider votre client. C’est ce qui nous place vous et moi au-dessus de 73 % des gens qui n’envisagent pas de créer leur propre entreprise.

J’ai trouvé des formations marketing partout (chambre de commerce, cours du soir, universités, écoles de commerce) et toute une flopée d’« experts » sur Internet. Mon temps et mon budget n’étaient pas illimités, il fallait faire le bon choix. Je voulais aller droit à l’essentiel avec une formation conçue par quelqu’un ayant déjà eu des résultats, des milliers de clients, une vraie entreprise, une réputation, qui savait apparaître dans les médias. D’emblée, cela éliminait 80 % de ces « experts ». Ce n’est pas un universitaire qui va m’apprendre à développer mon entreprise alors qu’il n’a jamais eu d’entreprise. J’ai éliminé les donneurs de leçons et les amateurs de la théorie.

Ce filtre a permis un premier tri mais il restait encore un certain nombre de formateurs crédibles. 

Comment choisir ? 

Je me suis souvenu d’un épisode de « Magnum, détective privé »  dans lequel un client choisit Magnum parce qu’il est le meilleur détective d’Hawaï. Quand celui-ci lui demande comment il sait qu’il est le meilleur, le client répond : « J’ai fait le tour de tous les détectives de l’île et ils m’ont tous affirmé être le meilleur ; quand je leur ai demandé qui était le second après eux, ils m’ont tous répondu Magnum. »

On trouve derrière cette phrase un secret marketing. Votre prospect s’attend à ce que vous lui disiez que vous êtes le meilleur mais si c’est une autre personne qui vous recommande, le message est beaucoup plus efficace. Par exemple, je ne fais pas de publicité pour mon site Internet donc si vous êtes arrivé ici c’est que quelqu’un a apprécié mes formations et vous a conseillé d’en profiter. De savoir que d’autres personnes recommandent chaudement ce que j’ai à proposer donne un avantage concurrentiel solide et aide à séduire le client.

J’ai orienté ma recherche vers les experts qui étaient recommandés par tout le monde, les experts incontestés. J’ai fait mon choix et j’ai trouvé les formations qui ont changé ma vie. Il fallait que ces formations soient multimédias avec un support vidéo ou des séminaires, des supports écrits et du coaching en direct.

  • Le support vidéo ou en personne avec le formateur permet d’apprendre plus efficacement, c’est pédagogiquement de cette manière que nous retenons le mieux.
  • Les supports écrits permettent de prendre des notes, de revenir en arrière facilement quand vous en avez besoin et surtout d’obtenir des campagnes marketing prêtes à l’emploi que vous pouvez réutiliser en l’adaptant à vous produits ou services.
  • L’interaction avec le formateur permet de poser vos questions, d’adapter la formation à votre cas spécifique.

J’ai investi au début 1997 dollars dans une formation appelée Mass Control et suivi également la formation Product Launch Formula de Jeff Walker. Ces deux formations ne sont plus disponibles aujourd’hui. A l’époque, investir une telle somme représentait pour moi trois mois de loyer, c’est-à-dire un investissement assez conséquent. J’étais prêt à le faire pour réussir.

Le formateur de Mass Control a été le stratégique de plusieurs des campagnes marketing qui détiennent des records de volume de ventes en ligne aux USA. A l’époque où il organisait cette formation, il avait une entreprise de dressage de chiens qui réalisait un million de dollars de chiffre d’affaires par an. Je me suis dit que si je n’avais qu’une portion de ce succès, ce serait formidable. Cette formation a changé ma vie. En appliquant sur mon site les stratégies que je venais d’apprendre, j’ai réalisé en très peu de temps suffisamment de chiffre d’affaires pour rentabiliser mon investissement et continuer à développer l’entreprise.

Les trois obstacles à votre réussite et la clé pour les surpasser

L

Beaucoup d’entrepreneurs se demandent pourquoi ils n’arrivent pas à passer la vitesse supérieure dans leur activité. 

Je vais vous donner les trois raisons ainsi que des exemples illustrant comment j’ai réussi à faire progresser continuellement mon activité de coaching. 

Tout d’abord, je me disais qu’avoir accès à un groupe d’entrepreneurs d’élites me serait bénéfique, pour me permettre de sortir du carcan de mes limites, et m’aider à atteindre l’excellence dans mon activité. 

Cela s’est avéré lorsqu’il y a six ans, j’ai pu intégrer mon premier MasterMind aux États-Unis. 

Grâce à un de mes mentors qui m’a pris sous sa tutelle, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des experts de milieux différents. La qualité de nos échanges a porté ses fruits et est une des raisons de ma réussite actuelle. 

Ensuite, j’ai alors participé et fondé de nombreux groupes de MasterMind qui ont permis à de nombreux participants de doubler leur chiffre d’affaires ou de réaliser des opérations de vente à plus d’un million d’euros ou de dollars. Certains ont même divisé leur temps de travail par deux tout en augmentant leurs ventes ! 

En effet les conseils avisés de personnes expérimentées et enthousiastes sont un vrai tremplin pour tout entrepreneur. 

En définitive, les trois obstacles qui peuvent faire qu’un entrepreneur n’arrive pas à exploser sont le conformisme, le manque de curiosité et la peur de l’échec.

Le conformisme, premier obstacle à surpasser

Le conformisme est défini comme l’attitude sociale qui consiste à se soumettre aux opinions, règles, normes et modèles qui représentent la mentalité collective. 

En d’autres termes, le fait que tout le monde pense pareil est un vrai frein. 

Dans votre entreprise, cela se traduit par un manque d’innovation dans votre communication sur vos produits et activités. Vous allez chercher à imiter la concurrence et vous allez le faire moins bien. 

Ce n’est pas de cette façon que vous arriverez à faire la différence car vous serez constamment derrière, tel un suiveur et non pas un meneur. 

Cela se traduit donc pas un manque de curiosité, et vous serez alors contraint non pas par vos propres compétences mais celles de vos concurrents. 

Le manque de curiosité

Vous l’aurez compris, le second obstacle est donc le manque de curiosité. 

Il faut donc chercher à aller voir ailleurs, dans d’autres domaines, pour sortir du moule sclérosé de votre profession et ainsi vous démarquer de vos concurrents. 

L’idée est de penser en dehors de la boîte, chercher des idées fraîches et innovantes. 

Si vous êtes curieux, vous pouvez trouver une idée fabuleuse dans un autre secteur et l’adapter au vôtre et alors surprendre le marché et prendre une longueur d’avance face à vos concurrents. 

La peur de l’échec 

Le dernier obstacle qui peut paralyser l’activité d’un entrepreneur est sa peur de l’échec. Il faut avoir conscience que cela fait partie du processus de la réussite et qu’il faut donc oser agir. 

Échouer n’est pas un problème et vous sert finalement à avancer. Essayer encore et encore est le moyen de tester, modifier, redresser la barre. Vous allez ainsi retenir la technique qui vous apporte le plus de résultats et surpasser facilement vos concurrents. 

Pour accélérer ce processus, il faut s’entourer de personnes d’expérience, ayant des compétences dans des domaines différents. S’entourer de personnes de qualité, brillantes, aura une influence sur vous. Il faut savoir qu’on est la moyenne des six personnes qu’on fréquente le plus. Il est donc primordial de s’entourer des personnes pouvant vous tirer vers le haut. S’entourer de personnes ayant vécu les mêmes choses est également un moyen de ne pas se sentir seul, de partager sur ses doutes, succès, de s’encourager et de progresser.

Par exemple, lorsque je cherchais à mieux promouvoir mes produits lors de mes passages à la télévision, mes amis n’ayant pas vécu les mêmes choses ou n’étant pas au même niveau de développement et de réussite, me félicitaient uniquement d’être passé à la télévision, alors que j’attendais un retour constructif sur mes axes d’amélioration. Ma fiancée m’a alors poussé à chercher d’autres personnes étant au sommet de leur montagne respective. C’est ainsi que je me suis inscrit à mon premier MasterMind. Malgré le prix très élevé d’inscription, ce fut le meilleur investissement de toute ma carrière. 

Au-delà de l’aspect professionnel, j’ai trouvé un groupe d’ami avec qui je peux échanger, sur qui je peux compter, que j’admire, et qui sont dans une démarche positive. Grâce à ce groupe anglophone, j’ai alors lancé différentes activités à succès. 

Mais je trouvais dommage que ce groupe soit uniquement anglophone, j’ai donc décidé de fonder le groupe des Agisseurs, similaire mais francophone. Le fait qu’il n’y ait pas de barrière de la langue permet de s’enrichir mutuellement des lancements, des scripts des autres membres et de demander des conseils rapidement et obtenir des réponses de qualité dans votre langue. Nous avons également plaisir à nous retrouver plusieurs fois par an, pour vivre des moments inoubliables, car bien vivre c’est aussi profiter de moments hors du commun. 

Vous aurez ainsi compris au travers de cet article que les trois obstacles au développement de votre activité, à savoir le conformisme, le manque de curiosité et la peur de l’échec, peuvent finalement être dépassés grâce à votre participation à des groupes d’échange appelés MasterMind, tel que les Agisseurs. 

Dans un autre article, je vous expliquerai alors le fonctionnement des Agisseurs et des MasterMind en général. Vous pouvez d’ores et déjà réfléchir, quels seraient vos projets si vous n’aviez pas ce type de limites et si vous étiez poussés par de tels groupes. 

Pourquoi se fixer un objectif financier est indispensable, mais devient vite contre-productif

P

Attachez-vous à donner quelque chose à vos clients plutôt qu’à leur vendre quelque chose.
Attachez-vous à donner quelque chose à vos clients plutôt qu’à leur vendre quelque chose.

Lorsque l’on prépare une campagne marketing ou le lancement d’un nouveau produit, il est tout naturel de se fixer un objectif financier, car cela permet d’avoir un but quantifiable à atteindre, comme le préconise la méthode S.M.A.R.T. D’autre part, un objectif financier nous sert de guide pour savoir quelles actions nous devons prendre, et nous donne la motivation nécessaire pour y arriver. Paradoxalement, décider à l’avance combien un produit devra nous rapporter est absolument indispensable, mais peut se révéler rapidement contre-productif.

(suite…)

Les 11 secrets d’une entreprise à succès

L

Lorsqu'on est un entrepreneur, ce sont les clients qui font vivre l'entreprise.
Lorsqu’on est un entrepreneur, ce sont les clients qui font vivre l’entreprise.

Cet article invité a été proposé par Samuel Kamga du blog Virtuose Entreprenariat.

Selon une étude menée par l’INSEE, seulement 90% des nouvelles entreprises deviendront des entreprises à succès. Ces chiffres sont mêmes encore plus alarmants lorsque l’on pousse l’étude sur une période de 3 ans ou plus. Du coup, la plupart des entreprises utilisent ces statistiques pour empêcher ou freiner leurs employés qui voudraient quitter leur travail pour créer une entreprise. Toutefois, malgré ces statistiques, beaucoup de personnes veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. Il est donc utile de se demander ce qui a permis aux créateurs des 10% d’entreprises restantes de créer une entreprise rentable. Quels sont donc les secrets qui mènent à une entreprise rentable ?

(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */