Etiquettevendre plus

Comment transiter du contenu gratuit au contenu payant ?

C

https://www.youtube.com/watch?v=xn0K_ffSJ_s&feature=youtu.be

Comment faire pour passer au contenu payant lorsque vous offrez du contenu gratuit ?

Une première possibilité est que les prospects sont déjà « membres », c’est-à-dire qu’ils ont déjà entré un certain nombre de coordonnées pour devenir membre gratuitement. Cela permet de les contacter par téléphone, par courrier ou par mail pour leur expliquer les produits ou services payants que vous avez. Le processus par mail les forme à l’outil qu’ils ont déjà et les incite à passer à l’étape suivante.

Il existe plein de manières différentes de faire en sorte que votre prospect rejoigne votre mailing list. Pour certains, rejoindre votre mailing list veut simplement dire envoyer un cadeau gratuit pour que le prospect s’inscrive à une newsletter. Ce n’est qu’une approche parmi tant d’autres. Certaines approches sont très intéressantes et efficaces, comme le concours. 

Prenons l’exemple de Zalando, qui suite à un gros spot télévisé, ont ajouté à leur page d’accueil un jeu concours pour gagner cinq fois 2000 euros de shopping chez eux. Comment y participer ? En remplissant un formulaire demandant votre adresse email. 

Zalando aurait très bien pu faire un concours pour gagner un 4×4 mais ils vendent des vêtements et des chaussures, faire un tel concours n’aurait eu aucun rapport. Il est très intelligent de leur part de dire que vous pouvez gagner du shopping car au moins ils sont certains que les gens qui vont entrer leurs coordonnées pour jouer sont des gens intéressés par le genre de produits qu’ils proposent. 

Ils disent « Participez à notre jeu concours et recevez gratuitement notre newsletter ». Autrement dit, ils phrasent cela d’une manière à donner l’impression que la newsletter est un cadeau. C’est un positionnement intelligent. Offrir en cadeau une newsletter donne l’impression que celle-ci a de la valeur tout en restant honnête puisqu’ils ne cachent pas qu’ils vont envoyer des mails aux participants. Ce processus est très bien pensé et vous pouvez envisager de faire de même car cela est une bonne façon d’augmenter votre liste de prospects.

Une deuxième possibilité pour passer du gratuit au payant est de créer une newsletter qui permettra à vos prospects de profiter de vos offres commerciales. Faites une offre spéciale et offrez en bonus votre newsletter.

Une troisième possibilité, la plus connue sur Internet : faire s’inscrire des prospects sur votre site pour qu’ils « reçoivent quelque chose » comme une vidéo, un livret, un échantillon de produit ou des conseils. Précisez aux prospects qu’ils recevront ce que vous offrez par email et utilisez idéalement la phrase « Dîtes-moi juste à quelle adresse je dois vous envoyer ce que je vous offre ». Cette phrase fait un carton. Si vous avez le choix entre envoyer une vidéo ou un livret, faites les deux si vous en avez les moyens mais choisissez le livret si vous ne pouvez choisir qu’une seule option car annoncer un livret marche mieux que d’annoncer une vidéo.

Dans les trois possibilités présentées, le prospect ne recevra plus vos mails s’il se désabonne de votre newsletter. C’est donc le livret, la vidéo ou l’échantillon qui doit faire office d’élément permettant de faire la transition vers la vente. C’est ce que vous offrez gratuitement qui doit avoir quelque part estampillé que vous offrez quelque chose qui est encore plus formidable et complet, qui aidera à faire la transition du gratuit au payant. Votre contenu offert doit faire l’éloge de ce que vous vendez et contenir des lettres de clients satisfaits. Il doit également amener vers l’offre commerciale.

Comment créer un design intuitif pour augmenter vos ventes ?

C

Dans cet article, je partage avec vous les secrets d’un livre que je considère comme étant la bible du design. C’est un livre qui ne s’applique en général pas spécifiquement au design de sites Internet ou de brochures, mais néanmoins, il vous permettra de réaliser un design plus efficace et donc d’augmenter vos ventes. Ce livre s’intitule The design of everyday things (le design des objets de tous les jours) de Don Norman.

Plusieurs erreurs de design basiques commises par certains entrepreneurs sur leurs sites Internet, newsletter et emails influencent négativement leurs activités. Pour éviter de tomber dans ce piège, je vous dévoile la principale caractéristique et la première règle d’un design réussi : rendre votre design découvrable.

Voici deux conseils que vous pouvez appliquer dès maintenant afin d’améliorer votre design et influencer davantage de prospects.

Rendre votre design découvrable

Théoriquement, tout objet manipulé au quotidien (livre, site Internet, carte de visite, une newsletter par email, un site de formation par vidéo…) ne doit pas dépendre d’un mode d’emploi. Il est primordial de proposer un contenu qu’on peut manipuler facilement. Cela est possible en fournissant un objet qui parle de lui-même et facilement découvrable.

Malheureusement, la plupart de nos objets quotidiens n’obéissent pas à cette règle. Ce qui rend un objet utile, c’est l’affordance (un terme emprunté de l’anglais et utilisé par la plupart des designers francophones). L’affordance, c’est le fait de pouvoir accomplir une tâche ou réaliser une action. La traduction exacte de ce mot, c’est la potentialité. 

Rien ne vaut mieux qu’un exemple concret pour comprendre. Un livre présente une potentialité évidente, qu’on connaît depuis longtemps. Cette potentialité consiste à être capable d’ouvrir l’ouvrage, le feuilleter et le lire. Une autre potentialité : il est possible de marquer les pages. Sur votre site Internet, certains éléments ont la potentialité de réaliser une action une fois que l’on clique dessus. D’autres éléments ont la potentialité de taper un texte à l’intérieur.

Le fait qu’on puisse effectuer une action, ne veut pas dire forcément que les internautes (et les utilisateurs en général) soient au courant qu’il est possible de faire une certaine action. Cela explique l’utilisation de l’expression un objet design pour parler des objets sur lesquels vous voyez un design, mais vous ne connaissez pas exactement l’utilité. Pour que les objets design soient découvrables et faciles à manipuler, il est primordial d’ajouter un signifieur.

Sur Internet, le signifieur le plus courant, si vous proposez un lien sur votre site c’est d’avoir la potentialité d’être cliqué. Mais pour l’indiquer à l’utilisateur et faciliter la tâche, le texte doit être en bleu et souligné. Ainsi, les internautes savent à l’avance que tout ce qui est en bleu et souligné sur Internet présente un lien cliquable et mène à une action.

Si vous voulez créer un bon design et que votre page Internet soit découvrable, assurez-vous que le fonctionnement de votre site soit intuitif.

Un visiteur qui arrive sur votre site Internet ou sur votre page de vente, doit être capable de détecter les actions possibles rapidement.

Quelle est l’importance d’avoir des sites Internet découvrables dans votre marketing ?   

Après des analyses et des centaines de tests techniques effectués sur de nombreux sites Internet, j’ai constaté un point intéressant. Sur plusieurs sites Internet, les images ne servent à rien. Si vous avez un blog WordPress par exemple, quand vous insérez une image dans vos articles, elle se transforme automatiquement en un lien. En cliquant sur le lien, le lecteur sera redirigé vers une page qui n’affiche que l’image. Cela peut nuire à la visibilité de votre blog. En effet, le visiteur se trouve perdu et incapable de revenir en arrière pour s’inscrire à votre newsletter ou acheter votre produit.

Dans cette situation, vous avez une potentialité dont vous n’avez pas besoin. Par conséquent, il vaut mieux la supprimer au lieu de perdre vos visiteurs.

Dans l’autre sens, si sur votre site Internet vous insérez des images qui ne sont pas cliquables (photo de votre produit sur la page de vente), sachez que l’analyse effectuée sur le comportement des visiteurs, prouvera que 20 % cliquent sur les images. Vous perdez également l’opportunité d’effectuer l’action souhaitée. Pour cette raison, il est recommandé de faire en sorte qu’en cliquant sur les images de votre site, l’internaute soit invité à effectuer une action que vous souhaitez. Quand les visiteurs cliquent spontanément sur les images insérées dans votre site, pensez à leur fournir davantage d’informations.   

Certains entrepreneurs font face à un autre type de problème lié au design en envoyant des newsletters par email. Le problème dans la newsletter par email, c’est que souvent les liens envoyés apparaissent comme étant des textes bruts. Un exemple qui se reproduit très fréquemment, si vous ne soulignez pas explicitement les liens, certains opérateurs n’affichent pas automatiquement l’expression en tant que lien.

Un moyen efficace pour optimiser vos emails sans fournir un effort supplémentaire, c’est de formater les liens en bleu et de les souligner. Cela vous permettra d’augmenter le taux de clics dans vos newsletters.   

Comment exploiter votre contenu pour réaliser des ventes additionnelles ?

C

Dans cet article, je partage avec vous deux ingrédients à inclure dans votre contenu afin de générer plus de ventes.

Le récapitulatif

Un ingrédient qui doit être présent dans votre produit/service, c’est l’évaluation de l’avancement. Il est important que votre client puisse évaluer sa progression accomplie suite à l’utilisation du produit/service proposé. Cela va lui permettre de s’apercevoir du changement. Ce récapitulatif permet d’attirer l’attention de votre client non seulement sur ses acquis techniques (savoir-faires), mais aussi son savoir-être. Cet ingrédient est important parce qu’il renforce la valeur de votre produit/service.

Après avoir fait le récapitulatif, votre contenu est presque parfait si vous ne manquez pas deux éléments primordiaux.  

Réalisez une vente additionnelle

Bien que vous voulez convaincre votre client d’acheter et d’essayer votre produit/service pour la première fois, vous devez également une vente additionnelle. Autrement dit, dans la durée, vous souhaitez que votre client effectue son deuxième achat. Pour cette raison, il est indispensable de faire la promotion d’un autre produit.

Par exemple, si vous proposez comme produit, un livre qui mentionne votre programme de coaching, vous augmentez ainsi, vos chances de vendre ce programme aux personnes qui ont lu ce livre. Par contre, si vous ne parlez pas du programme de coaching au cours du livre, vos clients ne seront pas au courant de son existence et par conséquent vous ne ferez pas de ventes extras, à moins que vous contactiez tous les lecteurs pour leur parler de votre programme de coaching. Or, cette méthode vous coûtera du temps, de l’argent et elle est moins efficace. C’est pourquoi la vente additionnelle doit être présente dans votre produit/service. 

Un autre point important à rappeler est que cette vente ne doit pas être incluse à la fin de votre contenu. Pour la simple raison que, seulement 14 % de vos clients arrivent jusqu’à la fin.

Evidemment, s’il s’agit d’un contenu très captivant ou si vous garantissez que vos prospects arriveront à sa fin, il est possible d’annoncer la vente additionnelle en dernier lieu. Par exemple dans une salle de séminaire, comme la plupart des participants restent jusqu’à la fin, il est possible que la vente additionnelle soit la dernière partie de votre présentation. Par contre, si vous proposez un programme en ligne et que vous consacrez la dernière page pour annoncer aux internautes qu’il est possible d’acheter un autre produit/service, seulement une minorité des inscrits va interagir avec cette proposition.   

Afin de réaliser votre vente additionnelle, je vous invite à réaliser une technique simple. Cette méthode consiste à saupoudrer l’information qui est déjà présente dans le reste du document avec des références directs à votre produit/service.

Saupoudrer l’information

Je partage avec vous un exemple que j’ai utilisé dans une webconférence avant de lancer mon deuxième produit (le DVD des techniques avancées de séduction) sans agacer mes clients. Avant de lancer ce produit, j’ai organisé plusieurs webconférences pour promouvoir d’autres produits et j’ai partagé des vidéos. J’ai reçu des questions de la part de mes clients me demandant des conseils pour qu’ils puissent organiser un deuxième RDV. A ce moment là, le DVD des techniques avancées de séduction n’était pas encore disponible à la vente, mais il était en court.

Ma réponse à cette question était : il y a trois méthodes qui vous permettront de franchir ce pas. Je vous donne la méthode la plus efficace.

Ainsi, vous piquez la curiosité de votre client et il cherchera à savoir les deux autres méthodes possibles. Dans le même temps, vous ne donnez pas l’impression d’avoir comme unique objectif de vendre votre produit puisque vous avez partagé déjà avec lui la méthode la plus efficace.

Imaginons que je réponde ainsi : en effet, il existe trois méthodes. Une qui fonctionne tout de suite, une autre dans un mois et la troisième nécessite un an. Je vous donne celle qui prend plus de temps pour fonctionner et si vous voulez le reste, achetez le DVD.

Cette réponse peut-être agaçante.

En mentionnant le produit/service, pensez à donner tout de suite l’avantage et la perle de sagesse issue de votre deuxième produit qui n’est pas encore disponible à la vente.

Vous aurez besoin de saupoudrer deux éléments tout au long de la promotion de votre produit :

  1. Les références aux autres produits ;
  2. Vos témoignages.          

Lorsque que j’étais en train d’aider un de mes clients à modifier sa page de vente et à l’améliorer, j’ai découvert un témoignage d’un manager ayant assisté à la formation de mon client 10 ans plus tôt.

Ce témoignage disait : 10 ans plus tard, je vois toujours les résultats de la formation, ma carrière a subi un avancement considérable et je suis encore satisfait.

Nous avons alors exploité ce témoignage positif dans la page de vente, pour assurer aux clients potentiels que cette formation leur servira dans le temps. Par la suite, nous avons expliqué ce cas, pour proposer aux clients qui vivent la même expérience, un deuxième produit pour que les résultats durent dans le temps. Ainsi, nous avons fait une référence au témoignage afin d’effectuer une vente additionnelle.    

Comment multiplier par 10 son chiffre d’affaires 5 ans ?

C

Interview réalisé par Steve Anthony, l’ancien directeur marketing pour le Marketeur Français.

Nous allons aujourd’hui voir comment Laurent Chenot a fait passer son entreprise d’un chiffre d’affaires de moins de 100 000 euros à un de plus de 10 millions d’euros en 5 ans.

Laurent Chenot, promoteur de la méthode « Business 3G » est un serial entrepreneur. Il a créé plusieurs entreprise, en et hors ligne. C’est ce qui a permis à Laurent d’être financièrement libre et de pouvoir vivre de ce qui le passionne.

Laurent est quelqu’un de très zen, une image qui se retransmet à la fois dans son contenu et lorsque nous faisons connaissance avec lui. Cela m’a impressionné lorsque je l’ai rencontré.

Laurent : Un événement qui pour moi a été déclencheur au début de mon activité c’est lorsque je suis venu à la formation Séduire le Client de Sébastien Night et c’est là que j’ai croisé un de mes partenaires avec qui j’ai pu beaucoup parler et nous avons fini par rapporter ensemble des centaines de milliers voire des millions d’euros donc cela est mémorable pour moi.

Effectivement, ce que tu soulignes est très important. Il faut venir à des évènements présentiels pour pouvoir rencontrer les gens.

Laurent : La valeur de votre entreprise est votre valeur à vous. Je crois qu’effectivement les partenaires sont des relations humaines qui se développent par le contact, par les faveurs que l’on se fait mutuellement, par les aventures vécues…C’est vrai que d’aller à des évènements est extraordinaire car cela permet de rencontrer des gens qui seront dans votre vie pendant des années.

Ma première question concerne la formation « Méditation 3G », à savoir ton lancement sur Internet. Comment as-tu découvert les possibilités du Web pour te lancer sur Internet avec cette formation ?

Laurent : J’avais pratiqué la méditation pour moi-même dans le but d’être plus calme et cela m’a tellement apporté que j’ai décidé de faire beaucoup de recherches, même des recherches scientifiques et je me suis ensuite demandé comme faire pour diffuser toutes les informations apprises. C’est comme ça que je suis tombé naturellement sur Internet. 

Ce n’était pas du tout dans l’optique d’en faire un business, moi j’avais juste découvert quelque chose que j’avais pour but de faire connaître largement car cela m’avait beaucoup aidé. 

C’est là que j’ai commencé à réfléchir à comment me lancer sur Internet et j’ai créé une page de vente, je faisais de la publicité sur Adwords. Ce dont je me souviendrai toujours, c’est de ma première vente à 37 euros. J’ai depuis fait des millions mais je n’oublierai jamais cette première vente. 

Par contre, je tiens à préciser que « Méditation 3G » n’était pas mon premier projet. Mon premier projet tournait autour de l’écriture amateur et c’est là que j’ai perdu 100 000 euros. Je m’étais dit qu’en investissant beaucoup d’argent dans le projet ce serait forcément un succès. Au final, cela a été un désastre total. Tandis que « Méditation 3G » est une idée pour laquelle je n’ai aucunement investi en dehors de 50 euros à tout casser pour une cartouche d’encre et des CD à graver. 

La bonne question à se poser c’est comment faire pour que le moindre de mes efforts donne le maximum d’impact aux résultats. Quelle méthode utiliser ? Alors bien sûr, le travail est important. La quantité de travail compte mais à méthode équivalente. La méthode employée est le plus important. Lors de mon premier projet, j’avais investi beaucoup mais j’avais une méthode catastrophique. Tandis qu’ensuite, avec une bien meilleure méthode et avec aucun investissement, j’ai développé en quelques mois quelque chose qui a évolué très vite. C’est la méthode qui fait tout. Si je ne l’avais pas changée, ce nouveau projet n’aurait pas décollé non plus.

Effectivement, ce qui est important c’est vraiment la méthode.

Laurent : Souvent les gens pensent que la méthode n’apporte qu’un changement mineur mais en fait quand tu étudies les différents domaines du succès, la différence entre les méthodes que tu trouves partout et les méthodes qui sont pratiquées par les leaders sont grandes. Les différences de chiffres sont de x10 à x1000. Avec le même effort tu peux avoir dix fois plus, cent fois plus voire mille fois plus de résultats. Quand tu regardes, dans ce monde d’Internet, 10 % des acteurs se partagent 90 % du chiffre d’affaires. Cela signifie que les 90 % autres se partagent 10 % du chiffre d’affaires. En gros, des gens qui ont des bonnes méthodes pour le même type d’effort d’investissement ont des résultats 500 à 1000 fois supérieurs aux autres.

Comment passer de 0 à 100 000 puis 1 million d’euros de ventes sur Internet

C

Parlons de ce que vous devez construire et à qui vous pouvez le déléguer. 

Vous devez commencer par créer un produit phare. Il existe différents types de produits pouvant être créés mais le produit phare est celui qui résout la quasi totalité des problèmes de vos prospects. La quasi totalité car vous avez essayé de résoudre tous les problèmes mais qu’il faut mettre une barrière à un moment donné. 

Quand vous créez une activité, vous devez vous demander à qui vous allez parler. Une fois que vous le savez, vous allez essayer de créer un produit très complet et qui aidera au mieux le public auquel vous parlez. 

Ce que vous ne devez pas faire, c’est créer un produit pas cher donnant trois ou quatre conseils. 

Si vous surfez beaucoup sur Internet, en particulier sur les blogs de marketing, vous êtes sûrement mal conseillé sur la stratégie de vos produits d’information. 

Beaucoup de gens qui ont des blogs aujourd’hui vont dire que c’est plus facile de faire un ebook à 7 euros ou une vidéo ou un audio et de les revendre pour pas cher car comme c’est vendu pas cher, les gens ne vont pas trop rechigner sur la qualité. 

C’est vrai que faire ça est facile. Mais est-ce facile de faire 100 000 euros avec ce procédé et allez-vous bien vivre en ayant cette manière de faire ? Non, tout simplement parce que si vous créez un petit produit de ce genre visant à résoudre un petit problème rapidement, ce n’est pas très attractif. 

Imaginons que je suis un chef d’entreprise stressé qui n’a pas beaucoup de temps et je comprends qu’avec le yoga je pourrais me relaxer. 

Vous allez alors essayer de me vendre un petit livre de conseils m’expliquant comment réaliser la séquence de la salutation au soleil. Imaginons que ce livre soit au prix de 7 euros ou 17 euros. Quand j’arrive en tant que prospect, votre produit ne me parle pas. 

Le second problème, c’est que en tant que prospect je cherche quelque chose qui transformera ma vie et ce que vous me vendez-là c’est un conseil et/ou une astuce. Je n’ai donc pas envie de l’acheter. 

Votre première difficulté est donc que votre produit n’est pas très attractif et la seconde difficulté est très facile à calculer. Combien faut-il vendre d’exemplaires d’un livre électronique à 7 euros pour réaliser 100 000 euros de vente ? De tête, il faudrait vendre environ plus de 14 000 exemplaires du livre. Pour réussir à en vendre autant, il faudrait ramer énormément pour que cela se fasse, du moins ce serait le cas pour la plupart des auteurs. 

En France, un livre est considéré comme un best-seller à partir de 10 000 exemplaires vendus. Beaucoup de personnes ne vendent jamais autant, même en étant en maison d’édition. 

Quand j’ai vendu mon livre de séduction, il s’est classé deuxième des ventes toutes catégories confondues sur Amazon. Il était premier de sa catégorie. Pourtant, je n’en ai jamais vendu 14 000 la première année. J’étais même en-dessous des 10 000. Je suis pourtant pro du marketing et ma newsletter de séduction compte 105 000 personnes. 

Si aujourd’hui vous n’avez pas 1 millions de spectateurs, une mailing liste de 100 000 personnes, vous n’avez quasiment aucune chance de vendre 14 000 exemplaires d’un livre à 7 euros. Vous n’atteindrez pas les 100 000 euros, c’est impossible. 

ll existe une stratégie permettant de vendre efficacement un produit pas cher mais ce qu’il faut faire d’abord, c’est un produit phare. Ce produit a pour but de transformer la vie de vos prospects et peut se vendre à plusieurs centaines d’euros, voire plusieurs milliers. 

Si vous vendez à des particuliers, rendez vous compte que cela n’a aucun rapport avec le tarif que vous pouvez facturer. Souvent, Internet dit que si vous vendez un produit à des pro vous pouvez le vendre à 500 ou 1000 euros mais à 100 ou 200 à des particuliers. Le tarif de votre produit doit en réalité dépendre de ce que peut dépenser votre prospect. Cela dépend cependant surtout de la gravité du problème que vous aidez à résoudre ou de la quantité d’envie que vous avez pour trouver une solution. 

Si vous présentez bien votre produit, vous allez résoudre un problème grave ou alors vous allez aider à les gens à faire quelque chose qu’ils veulent vraiment. Votre produit phare se doit vraiment d’être un produit dont vos prospects ont besoin et dont ils meurent d’envie. Vous devez absolument faire de votre produit phare un produit qu’il n’est pas bien d’avoir mais un produit qu’il FAUT que vos prospects aient. 

Plus vous allez vendre cher votre produit phare, moins il vous faudra vendre d’exemplaires pour atteindre les 100 000 euros et cela reste faisable si vous avez une mailing liste de quelques milliers de personnes. Une fois que vous avez cela et que vous réussi à atteindre les 100 000 euros, vient le moment de créer un autre produit de rebondissement. 

L’importance d’une fonction commerciale dans votre processus de vente automatisé

L

Il est important de comprendre l’importance de la dimension commerciale dans votre processus marketing et dans votre processus de vente. Même si nous allons chercher à automatiser ces processus, certains clients ont besoin d’un contact humain pour passer à l’achat. En effet, certaines personnes auront besoin d’être rassurées au préalable, soit par vous ou quelqu’un de votre équipe, avant de réaliser leur achat. Il ne faut donc pas négliger cet aspect si vous voulez convertir davantage de ventes. 

Marc, qui occupe cette fonction commerciale dans mon entreprise, explique que la dimension commerciale peut avoir plusieurs aspects. 

Les différents aspects d’une dimension commerciale

Une fonction commerciale classique se rapproche plus de la prospection, où le but est d’aller chercher des potentiels nouveaux prospects et nouveaux clients. 

En général, ces personnes ne connaissent, ni votre offre, ni votre entreprise. Le but est donc de présenter votre produit ou service, de susciter un intérêt pour ensuite les convaincre de passer à l’achat. 

En revanche, selon le type de votre entreprise et si vous avez déjà une fonction marketing établie, la fonction commerciale s’apparente davantage à une fonction de facilitateur. En effet, les commerciaux vont alors être en contact avec des gens déjà éduqués à votre offre, pas forcément tous au même stade de connaissances, mais déjà conscients d’un problème ou d’un besoin. 

Les équipes commerciales vont donc intervenir quasiment à la fin du processus de vente, auprès des personnes qui auraient un frein pour concrétiser leur achat. Leur but est donc de venir lever ce blocage au bon moment du processus de décision. 

Si vous avez comme moi principalement un marketing en ligne, vos clients auront surtout des questions de personnalisation. 

En effet, même si vous essayez de donner beaucoup d’exemples concrets, de retours d’expériences, dans des vidéos, au travers d’un blog ou d’articles, votre client se demandera souvent comment cela est adaptable à son propre cas, qui lui paraît différent. Ces questions d’appropriation peuvent donc être un point bloquant pour la vente. 

Le rôle du commercial est donc d’apporter des réponses au travers d’un contact direct, pour rassurer le client, lui donner davantage de conseils, le coacher et ainsi l’aider à passer à l’achat. 

Construire un processus automatisé

Le but pour vous est donc de construire un processus d’une part automatisé, à l’aide d’une machine via votre site Web, où votre client va venir sur votre site Internet, va en échange d’échantillons ou produits gratuits, donner ses coordonnées, notamment son adresse e-mail. 

Cela va vous permettre ensuite de le contacter, faire des relances à valeur ajoutée, par exemple à l’occasion d’un lancement ou sous forme de toboggan, comme vous pourrez le voir par la suite lors de l’utilisation de cette machine automatisée.

En d’autres termes, le but est d’entrer en contact plusieurs fois dans le temps avec votre prospect, afin qu’il soit sensibilisé à votre produit ou service et enfin de lui faire une offre directement en ligne. 

Mais d’autre part, vous aurez besoin d’une équipe commerciale pour venir convaincre des gens qui sont sur votre liste mais qui, après une campagne marketing, ne seraient pas passés à l’achat par eux-mêmes. 

Il faut savoir qu’un bon taux de conversion après une campagne marketing, auprès de gens ayant communiqué leur e-mail, est de 4 à 6 % pour des produits haut de gamme. Cela signifie donc qu’il reste 94 % de personnes à aller chercher, à rassurer, à convaincre, grâce à vos équipes commerciales. 

Vous l’aurez donc compris, même si votre processus est en grande partie automatisé, il ne faut pas sous-estimer le besoin d’avoir une équipe commerciale pour vous aider à augmenter vos ventes. 

7 idées pour mieux connaitre vos clients, et vous rapprocher d’eux !

7

4 techniques et 3 suggestions pour mieux comprendre vos clients

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Quand vous faites ceci, vos clients grincent des dents…
Ils râlent, ils pestent contre vous, ils en parlent derrière votre dos, ils s’insurgent et ils rouspètent.
Au bout d’un moment, quand la coupe est pleine, quand ils en ont leur claque, ils tournent les talons et s’en vont chez le concurrent d’en face voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

Mais qu’est-ce que c’est ??
Que faites-vous donc, qui les agace et leur donne le bourdon ?

Je vous explique dans ce podcast, comment le découvrir…

Vous allez aussi voir sur cette même playlist:
1️⃣ Comment éviter que vos produits/services deviennent obsolètes,
2️⃣ Le meilleur moyen de ne rien oublier sur vos clients et d’éviter les « gaffes »,
3️⃣ Une méthode furtive utilisée par les grandes entreprises pour éviter la catastrophe et étouffer dans l’oeuf les indélicatesses de leurs employés face aux clients,
4️⃣ Un moyen de sous-traiter et déléguer (gratuitement) une partie de votre service clients !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

7 +1 éléments indispensables dans votre message de vente

7

La méthode FAB pour communiquer avec vos clients et vendre un produit ou service

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Dans cette vidéo je vous révèle un piège dans lequel vous tombez sûrement quand vous discutez avec un acheteur potentiel de vos produits ou services…Et je vous explique comment convaincre plus facilement, plus rapidement, vos clients à signer et à vous faire confiance !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

exemple de phrase pour vendre un produit, exemple de phrase pour vendre un produit, phrase accrocheuse pour la vente

Comment vendre plus rapidement !

C

La méthode qui accélère vos ventes (et diminue la réticence des clients)

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Il y a deux grandes méthodes de vente. La méthode la plus répandue repose entièrement sur l’urgence, les tarifs réduits, la « preuve sociale », la pression… et fonctionne très bien si vous êtes un vendeur à la criée.
Mais cette méthode est beaucoup moins efficace pour vendre des produits et services haut de gamme, ou pour fidéliser vos clients !
C’est pourquoi dans cette vidéo, je vous présente la SECONDE méthode, basée sur une étude à grande échelle réalisée auprès des meilleurs vendeurs dans plusieurs secteurs d’activité.
Cette méthode contre-intuitive ne repose PAS sur la pression ou les « trucs et astuces » comme un tarif réduit, etc…
Je vous explique tout dans la vidéo !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Comment devenir Milliardaire ? L’état d’esprit des entrepreneurs les plus riches du monde

C

Ce livre peu connu dévoile le point commun des entrepreneurs les plus riches du monde !

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Hey, voilà une promesse ambitieuse : est-il possible de devenir MILLIARDAIRE (pas juste un « simple millionaire » !) avec votre entreprise ?
Ce but peut sembler inatteignable…
Pourtant quand on regarde la liste des personnes les plus riches du monde (près de 2000 milliardaires !), près des deux tiers ont obtenu leur fortune en développant tout simplement leur entreprise.
Mais quelle stratégie, ou quel état d’esprit, ou quelles techniques, leur ont permis d’amasser un patrimoine pareil ?
C’est le sujet de ma vidéo d’aujourd’hui, qui s’appuie sur une étude passionnante et peu connue, menée auprès de ces entrepreneurs hors du commun !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */