Résultats de recherche pouraffaires chiffre doubler internet son sur

7 éléments pour doubler les résultats de votre business en ligne chaque année

7

Image Julien RomainNB : Cet article a été proposé par Julien Romain, auteur du blog www.julienromain.com

Je suis devenu entrepreneur quand j’ai démarré mon premier business en ligne en 2010. Pour ce premier projet, j’ai créé un plateforme interactive pour préparer les candidats au concours européen EPSO pour obtenir un poste de fonctionnaire européen.

C’est une niche très précise. Pour le concours, il y a environ 50.000 candidats à travers l’Europe, dont 15% qui investissement pour se préparer pour obtenir les meilleurs résultats et réussir le concours. Même si la taille du marché n’est pas énorme, les candidats qui veulent mettre toutes les chances de leur côté pour réussir investissent de l’argent.

Ce business vient de célébrer ses 4 ans. C’était l’occasion de faire un bilan de cette activité avec un ami entrepreneur.

  •         2137 candidats ont acheté mes produits/services pour se préparer au concours
  •         Le taux de satisfaction est de 96.7%
  •         Le taux de remboursement est de 0.7%, soit extrêmement faible.
  •         Le chiffre d’affaires a doublé chaque année !
  •         Dès la première année, cette activité a été rentable.
  •         En moyenne, j’ai consacré 4h par semaine à cette activité depuis le début
  •         Avec la création d’une communauté, j’ai fait des rencontres extrêmement intéressantes qui ont généré de nouvelles opportunités.

Ce n’est pas par hasard que j’ai pu obtenir ces résultats !

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

marketeur, marketeur

Marketeur : vendre sur Internet ou construire un business ?

M

Cet article est le premier d’une série où vous allez apprendre comment multiplier le chiffre d’affaires de votre marketing web ou hors-ligne.

Quelque soit votre « étiquette » – entrepreneur, blogueur, association caritative, webmaster… la seule activité qui met du pain sur votre table, c’est le marketing.

Rien ne se passe tant qu’aucune vente n’a eu lieu. Tant que vous ne vendez pas, votre loyer n’est pas payé, vos factures restent en attente, vos enfants meurent de faim et votre femme vous regarde d’un oeil accusateur.

Mais avant de partager avec vous des techniques concrètes pour augmenter votre chiffre d’affaires, je vais faire une distinction.
Aux Etats-Unis, une véritable communauté s’est formée sous la bannière du « Marketing Internet. » Des dizaines de milliers d’Américains suivent ce nouveau rêve en s’inscrivant sur des forums et en se donnant le titre de « Marketeurs Internet. » Mon mentor Frank Kern vient même d’accepter de participer à un film documentaire (« Add to Cart » ) sur cette communauté.

Et ce phénomène de mode va sans doute arriver en France dans les 2 prochaines années. On lui donnera peut-être le titre d’infopreneur ou de web-entrepreneur.

Malheureusement,

Le « Marketing Internet » ça n’existe pas.
Malgré tous les gadgets, le jargon « 2.0  » et le buzz sur ce nouvel Eldorado…
Un Marketeur WEB c’est un Marketeur amputé de son véritable potentiel.

Si vous vous définissez comme "Marketeur Internet", alors vous êtes un peu comme l'homme de la photo : vous êtes amputé de vos vraies capacités, mais fier d'avoir des jambes électroniques "2.0".

La base du marketing est simple :  trouver un Média adapté pour communiquer avec le Marché, et y diffuser un Message de vente.

Les progrès offerts par le marketing « sur Internet »

Internet a permis d’ouvrir de nouveaux espaces de communication : résultats des moteurs de recherche, sites Web, email, Facebook.
Internet a aussi donné à des Marchés la masse critique qui empêchait auparavant de les rendre rentables. C’est le phénomène de la « longue traîne » – il n’y a peut-être qu’une personne sur 1 000 dans votre ville qui soit intéressée par le tressage subaquatique de paniers en osier, mais cette proportion sur les 20 millions d’internautes Français donne un Marché potentiel de 20 000 prospects.

Les dangers du marketing « sur Internet »

Si vous vous définissez comme « web-entrepreneur », ou marketeur Internet, vous limitez à la fois vos résultats actuels et votre réussite à long terme.

  1. En n’utilisant qu’un seul média comme unique source de prospects, vous vous fermez l’accès à des millions de prospects qui n’utilisent pas Internet pour faire leurs achats (même s’ils sont en ligne, même s’ils voient votre vidéo). 40% des Internautes restent méfiants face aux achats en ligne.
  2. En n’utilisant qu’un seul mode de paiement en ligne, vous fermez instantanément votre processus d’achat à des pays entiers ou de larges tranches de la population. Si vous utilisez uniquement Paypal, vous pourriez doubler votre chiffre d’affaires en possédant une plus large plate-forme de paiement comme Paybox. Je l’ai vu de mes yeux en 2009 sur l’une de mes activités. Si vous n’acceptez pas les chèques, vous pouvez augmenter de 10% au moins vos commandes en acceptant ce mode de paiement – et beaucoup plus si vous vous adressez à des prospects peu habitués au commerce en ligne : population non citadine, ou plus de 35 ans.
  3. En n’utilisant qu’un mode de contact de vos prospects (l’e-mail) vous perdez un volume incroyable de ventes additionnelles. 80% de vos clients et prospects ignorent vos emails. Ce ne sera pas le cas avec une campagne postale ou téléphonique bien orchestrée.

Le dernier risque que vous courez :
Qu’allez-vous devenir quand il n’y aura plus d’Internet ?

…Je plaisante bien sûr ! Internet ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Tout comme le démarchage porte-à-porte et le Minitel, c’est un support de vente qui est là pour durer.

Mais plus sérieusement, quelle est la viabilité de votre business Internet face à une défaillance d’un des maillons de votre chaîne :

  • Que se passe-t-il si vous n’êtes plus positionné dans Google ?
  • Que se passe-t-il si votre compte Adwords est fermé ? Ou si Clickbank ferme ses portes en Europe ? Ou si aWeber met les clefs sous la porte ?
  • Que se passe-t-il si une nouvelle législation vous empêche de contacter vos prospects par email ?

Voici comment entrer dans la cour des grands, si vous voulez réellement atteindre votre potentiel en tant que marketeur.

Votre première étape est de vous protéger des points critiques de défaillance :

  • Toujours posséder une sauvegarde récente de vos données (bases de données, fichiers sources de vos sites, listes de contacts, prospects et clients)
  • Obtenir de vos clients les moyens de les contacter via plusieurs modes de communication : email, téléphone, et adresse postale.
  • Diversifier vos lieux de présence : être présent dans la presse avec une stratégie média, et expérimenter de nouveaux moyens de promotion – magazines, spots radios, ride-along avec les produits de vos concurrents.

Votre seconde étape : créer un effet de levier.

Pour développer de façon explosive votre chiffre d’affaires, il faut :

  1. Augmenter le nombre de clients,
  2. Augmenter le panier moyen par client,
  3. Augmenter la durée d’activité de vos clients et la fréquence de leurs achats.

Le meilleur moyen de progresser sur ces 3 axes est d’utiliser un Lancement Orchestré pour vos produits, mais il existe d’autres stratégies que je vais aussi présenter sur le site Le Marketeur Français.

Je vais développer dans les prochains articles des tactiques concrètes pour développer vos ventes en utilisant ces 3 pistes – sur Internet ET dans le « monde réel ».

En attendant, j’insiste sur le message principal de cet article :

Vous devez construire votre business sur Internet comme une véritable entreprise, si vous voulez réellement maximiser le résultat de vos efforts et courir le moins possible de risques sur le long terme.

Si vous souhaitez recevoir davantage de conseils pour vendre sur Internet, cliquez ici et indiquez-moi simplement à quelle adresse je dois vous les envoyer.

Sujets abordés dans cet article :

Warrior forum, Doubler son chiffre d'affaires sur internet, frank kern, technique pour augmenter le chiffre d\affaire, comment vendre sur web par la strategie de marketing, comment passer de marketeur a marketeur web, peut- on vendre une avec la stratégie, les technique pour augmenter le chiffre d\affaire, marketeur internet, procédé pour vendre sur internet çàà

Les 4 phases d’une machine à vendre optimale

L

Lorsque vous faites une vente, certaines fois le courant passe parfaitement avec le client et la vente se fait facilement. D’autres fois, vous avez des difficultés pour conclure et réussir la vente. Parfois, vos difficultés sont telles que vous perdez la vente. 

Pour un maximum de performance, il s’avère donc très intéressant de disséquer tout ce qui a marché et de garder uniquement la méthode optimale. 

Vous pouvez notamment mettre en place un script si vous vendez par téléphone ou un système en ligne si vous vendez par Internet. Ce qui fait qu’un prospect qui arrive dans votre tunnel de vente automatisé va avancer dans un processus optimal qui à la fin va le décider à acheter votre produit. 

Votre entreprise doit constituer un système méthodique pour passer au niveau supérieur. 

Si vous souhaitez atteindre ce niveau, vous devez créer une machine qui comporte quatre engrenages. La première phase est la génération du trafic.

Générer du trafic

Le premier engrenage, c’est celui qui semble le plus évident : si vous voulez vendre, il faut trouver une personne à qui vendre et par extension créer du trafic. 

Le trafic c’est le nombre de nouvelles personnes qui : 

  • arrivent et découvrent votre site Internet, votre point de vente, 
  • vous téléphonent pour poser des questions, 
  • assistent à une de vos présentations.

Ils entrent en contact avec ce que vous avez à proposer. 

Plus vous avez de personnes qui arrivent à ce stade, plus vos résultats seront meilleurs par la suite. 

Ce qui nous amène à la seconde étape.

Constituer une audience 

Le second engrenage consiste à générer une audience. 

Vous allez notamment pouvoir offrir ce qui correspond à votre marché, un cadeau, une vidéo, un échantillon, ou un pdf en échange des coordonnées du prospect. 

C’est une étape essentielle car si vous essayez de convertir directement le trafic en clientèle, c’est possible, mais vous allez perdre un pourcentage énorme de votre potentiel de vente. 

Vous avez plus de chances de réussir à vendre, si vous envoyez en amont à votre liste de prospects des vidéos, des e-mails ou des webinars. L’idée est d’apporter de la valeur ajoutée à vos prospects.

Cette étape permet en plusieurs contacts de : 

  • créer de la confiance, 
  • donner du contenu, 
  • donner de la valeur, 
  • faire comprendre ce que vous faites. 

Poursuivons avec la troisième étape.

Avoir une clientèle 

Le troisième engrenage consiste à se créer une clientèle. 

Vous devez convertir votre audience en acheteurs.

Un des critères les plus importants pour votre entreprise est votre capacité de transformer votre audience en acheteurs. 

De façon générale, on estime le taux de conversion des abonnés en acheteurs à 1 euro par mois par abonné. 

Si vous avez par exemple 10 000 abonnés et que vous générez 10 000 euros de chiffres d’affaires mensuel, c’est que vous êtes dans la moyenne. 

Si vous constatez que vous n’avez pas assez de ventes par rapport à votre liste, c’est que vous avez probablement un problème dans votre façon de communiquer. 

La fidélisation de votre clientèle

Enfin, le dernier engrenage consiste à fidéliser vos clients. L’idée est d’amener le prospect qui est devenu client, à devenir un client fidèle ou un fan. 

Vous avez un client qui a acheté un produit. 

La meilleure chose qu’il puisse faire juste après cet achat, est d’acheter un autre produit et encore d’autres par la suite. 

Il peut même amener d’autres personnes à acheter votre produit. 

Ce sont les personnes que vous pouvez recontacter à volonté car elles sont déjà satisfaites et intéressées par vos produits. 

La communication avec vos clients fidèles ne vous coûte rien et ils peuvent même en parler autour d’eux. 

Vous avez plus de chances qu’ils achètent que les autres clients. 

Vous devez porter beaucoup plus d’attention à votre clientèle fidèle qu’à vos prospects car il est plus facile de doubler vos clients existants en fans que de doubler votre trafic en audience. 

Le taux de conversion le plus important est celui des fans car vous aurez plus de facilité à réaliser plus de bénéfices avec eux qu’avec les nouveaux prospects car ils ne sont pas encore clients. 

Chaque effort que vous faites est davantage rentabilisé par les efforts précédents.

Libérez-vous et créez votre Machine à vendre

L

En 2010, j’étais tout sauf un entrepreneur libre. J’avais une certaine réussite professionnelle : j’ai développé une des premières entreprises de coaching amoureux en France, j’ai animé un ensemble d’ateliers, j’ai organisé des séminaires et j’ai lancé un programme de coaching contenant des DVD et des livres pour aider les célibataires à trouver l’âme sœur. J’avais la chance également, d’apparaître sur différentes plateformes médiatiques. Entre 2009 et 2010, j’ai réussi à doubler mon chiffre d’affaires et passer de 190 000 € à 340 000 €.

Afin de réaliser ces chiffres, j’étais l’esclave de mon travail. 

Comme je n’avais aucune source de revenu automatisé, j’ai dû passer beaucoup de temps de travail pour générer le chiffre d’affaires souhaité. 

Naturellement, ce rythme a influencé ma santé et j’en ai subi les conséquences. Ce problème de santé, m’a permis de découvrir que je n’avais plus envie de suivre ce rythme infernal habituel et que mon vrai cauchemar était de mourir devant mon ordinateur en cherchant mon dernier client. Cela m’a poussé à remettre en question ma méthode de travail et ma stratégie marketing et j’ai décidé de créer ma  « Machine à vendre » !

Je me suis rendu compte que j’utilisais Internet depuis un moment pour vendre mes produits/services et que j’avais accumulé un nombre d’abonnés suffisant pour générer mon chiffre d’affaires. En contrepartie, la prospection manuelle demande beaucoup d’efforts et du temps. Pour cela, j’ai imaginé une séquence de communication rentable et efficace qui ne nécessite pas ma présence, afin de vendre mes produits aux prospects qui me découvrent via Internet !

La Machine à vendre

Non seulement, j’avais besoin d’automatiser la prospection pour gagner du temps, mais aussi pour rester en contact avec mes clients et créer une relation de confiance. 

Avant de proposer vos produits/services à vos clients, il est recommandé de créer une relation de confiance avec eux. 

La meilleure façon, selon moi, pour gagner la confiance de vos clients est de procéder aux différentes étapes de vente dans l’ordre. C’est ainsi que j’ai créé le principe du Toboggan.

Le Toboggan, c’est une campagne qui permet d’envoyer automatiquement une série de messages programmés à l’avance, aux visiteurs qui s’inscrivent à votre newsletter, via un auto-répondeur.

Ce concept vous permettra d’accompagner vos prospects, leur donner des conseils et bien évidemment vendre vos produits/services. Le Toboggan fonctionne pour tout type de produit, s’adapte à tous les niveaux de prix et marche dans tous les secteurs imaginables.

La décision la plus importante, que vous pouvez prendre en tant qu’entrepreneur pour développer votre activité et vendre vos produits, c’est la décision de créer un système de vente perpétuel : la Machine à vendre.

Les avantages de la Machine à vendre

Les trois avantages d’un système entièrement automatisé pour vendre vos produits/services sur Internet sont :

1. L’impact

Le premier avantage d’un système de vente automatisé, c’est qu’il vous permet de toucher beaucoup plus de clients. Par conséquent, vous pouvez aider des milliers de personnes en réalisant un chiffre d’affaires considérable. La mise en place d’une Machine à vendre, m’a offert l’opportunité d’accompagner grâce à mes vidéos, ma newsletter et ma page Facebook plus de 200 000 entrepreneurs.

Ajoutons à cela que j’ai publié et vendu mon livre Le chemin vers le sommet en des milliers d’exemplaires. J’ai également organisé des conférences et des Web-conférences afin de partager mes conseils avec des entrepreneurs dynamiques et ambitieux venus de plus de 30 pays différents !

Bien entendu, mon chiffre d’affaires augmente quotidiennement grâce à cette machine de vente.

2. La liberté

Le deuxième avantage apporté par cette stratégie marketing, c’est la liberté. Grâce à la magie de l’Internet, mon entreprise vend ses produits d’une façon automatique, et ce, à travers le monde entier. Je peux ainsi voyager, rencontrer des personnes formidables et travailler aux horaires qui m’arrangent.  

Cela est possible parce que mon entreprise est capable de se faire connaître et de vendre mes produits, sans ma présence physique.  

Je me contente, par la vérification de mes chiffres clés chaque matinée, de m’assurer que ma Machine à vendre fonctionne convenablement. Ensuite, je me libère pour mes activités. Je passe ainsi plus de temps avec mon entourage et je me consacre à ce qui me passionne réellement.   

3. La sérénité

Le troisième avantage de la Machine à vendre, c’est la sérénité. Je savoure chaque instant de plaisir et chaque instant de travail avec un esprit tranquille. J’ai réussi à déléguer les différents départements de mon entreprise à une équipe de confiance qui partage la même philosophie par rapport à notre clientèle et la position de leader que nous occupons sur le marché.

En suivant cette stratégie, j’ai créé de nouveaux produits comme je l’entends, je me suis formé auprès d’experts et j’ai pu établir de véritables projets d’avenir réalisables sur le long terme et je me sens plus libre chaque jour.

Tout cela est possible avec un système automatisé, qui vend vos produits à des prospects qui découvrent votre activité sur Internet, en leur apportant énormément de valeur et en leur proposant l’offre la plus appropriée à leurs besoins.

La voie du « Torrent de montagne »  

La différence qu’apportera une Machine à vendre dans votre entreprise s’apparente à la différence entre un torrent et un fleuve. Le torrent de montagne est complètement asséché en hiver. Il faut attendre la fonte des glaces pour commencer à avoir un débit. 

Au démarrage de votre entreprise souvent vous vous trouvez dans la même situation : vous démarrez votre activité avec un très faible volume de ventes chaque mois et vous tentez de générer des ventes en lançant des campagnes ponctuelles. 

Chaque mois, vous devez recommencer et tenter de générer un nouveau flux de ventes parce que vous repartez quasiment de zéro. Deux conséquences particulièrement néfastes pour votre activité si vous suivez la voie du Torrent de montagne.  

De temps en temps, vous avez une campagne qui marche particulièrement bien, mais cela pose deux problèmes :

  • L’effet torrentiel provoque énormément de stress dans votre activité. Ceci est dû aux difficultés rencontrées pour gérer un flux inhabituel de clients au niveau des livraisons par exemple et de la satisfaction de tous ces clients arrivés simultanément.
  • Le niveau de vente diminue considérablement après l’effet torrentiel. Entre un pic de vente et un autre, vous vous trouvez dans l’encéphalogramme plat, à savoir des mois creux où il ne se passe rien.

Ce que j’ai réussi à réaliser grâce à ma machine à vendre, c’est de maintenir un chiffre d’affaires stable et régulier qui ressemble davantage à un fleuve.

Les chiffres clés ! 

Dans les entreprises à succès, le débit de vente au quotidien est largement supérieur à celui du torrent, même dans ses meilleurs jours. De plus, ce débit est fiable et régulier. Cela permet de couvrir les besoins de l’entreprise au jour le jour et de créer une réserve qui assure une certaine tranquillité d’esprit. 

Parmi les essentiels principes marketing, c’est la loi développée par Bob Parsons, fondateur de la plus grande société d’hébergement informatique au monde « Tout ce qu’on mesure, s’améliore ».  

Cette loi vous donne les informations et la motivation nécessaire pour améliorer vos chiffres par le simple fait de les mesurer. La question qui se pose est : des centaines de chiffres sont liés à notre activité, que doit-on mesurer ?

Si vous essayez de tout mesurer, alors c’est comme si vous ne mesuriez rien. Ce qui fait la différence fondamentale entre les grandes entreprises qui réussissent sur le long terme et celles qui peinent à générer un chiffre d’affaires en croissance constante, c’est la maîtrise de ces chiffres.

Personnellement, j’ai adopté cette philosophie afin d’évaluer le rendement de ma Machine à vendre et prévoir le chiffre d’affaires que je peux générer dans les prochains mois. Les trois chiffres qui comptent et qui me permettent de m’assurer que ma machine est bien alimentée en entrée et a un bon rendement en sortie sont :

  • Le nombre de nouveaux prospects quotidien qui assurent l’alimentation de ma Machine à vendre ;  
  • Le nombre de ventes réalisées sur les 15 jours coulissants qui déterminent le panier d’achat moyen et qui me permettent de vérifier le rendement de ma Machine à vendre ;
  • La dépense moyenne nécessaire pour faire une vente et donc par extension le bénéfice par vente. Cela me permet d’évaluer la rentabilité de ma Machine à vendre.

Tant que vous réalisez des bénéfices, mêmes minimes, vous vous permettez de lancer davantage de publicités payantes, vous nouez de nouveaux partenariats et vous développez votre activité.  

Pour aller plus loin, ne manquez pas de lire :

La clé pour réussir vos campagnes emailing

L

Une campagne emailing consiste à envoyer des mails promotionnels à votre liste de clients/prospects. 

Petit rappel, vos clients sont les personnes qui ont déjà dépensé de l’argent pour acheter votre produit ou bénéficier de votre service. Par contre, vos prospects n’ont encore rien acheté. Ce sont les personnes intéressées par vos produits/services et qui ont communiqué leurs coordonnées pour que vous puissiez les contacter plus tard. Il est crucial de différencier les prospects des clients et de créer pour cela deux campagnes de mails bien distinctes.

Généralement les campagnes emailing sont orientées vers les prospects pour vendre les produits phare d’une entreprise. Mais attention, si vous proposez plusieurs produits à vos prospects, vous devez penser à les segmenter et à créer plusieurs listes.

Les intérêts de vos prospects, peuvent varier selon leurs besoins. Pour les personnes intéressées par le développement personnel, par exemple, vous pouvez segmenter votre liste en regroupant les personnes intéressées par « La bonne éducation des enfants », une autre par « La motivation au quotidien » ou encore « L’organisation du temps ».

Pour prospecter efficacement, arrangez-vous pour segmenter votre liste de prospects, et adapter votre contenu. La séparation entre vos clients et vos prospects est la première forme de segmentation que vous devez appliquer.

La communication auprès de vos prospects  

La répétition

La répétition présente le principal facteur qui influence la décision d’achat chez vos prospects. 

En moyenne, le prospect a besoin de réécouter sept fois votre message de vente avant de se décider d’acheter votre produit. 

Si vous êtes une entreprise classique, vous présentez votre message de vente sous plusieurs formes : un slogan, une publicité dans le journal ou une affiche. 

Sur Internet, le message de vente est communiqué généralement à travers un site Web. Il est inconcevable de compter sur le comportement du prospect, pour qu’il visite votre site et revoir le même contenu plusieurs fois spontanément.     

Le meilleur moyen de répétition est de relancer vos prospects à l’aide d’une campagne d’emailing marketing, en introduisant le cœur de votre message de vente.

En effet, l’objectif de la répétition n’est pas de harceler votre prospect en lui proposant le même contenu à plusieurs reprises et de la même façon. Il s’agit plutôt de transmettre votre message clé à travers un contenu créatif et intéressant.   

Prenons l’exemple de ma formation « Séduire Le Client », dont le message clé est : une formation de marketing d’élite pour les entrepreneurs ambitieux. Je suis capable de diffuser ce message avec mille et une façon, à travers toutes les plateformes possibles, mais sans agacer mes prospects.

L’adaptation

Un autre facteur très important, pour améliorer les résultats de votre campagne d’emailing est la capacité d’adaptation. 

Le résultat de votre campagne publicitaire dépend avant tout de l’offre proposée, ce qui justifie que certaines campagnes sont plus performantes que d’autres.

L’offre d’essai gratuit, permet aux prospects de découvrir votre produit/service gratuitement et de payer plus tard une fois convaincus. Cette méthode peut être pertinente sur certains marchés et inefficace sur d’autres.

Il est recommandé de mettre en avant des motivations humaines pour pousser votre prospect à l’achat : c’est le levier émotionnel de votre campagne d’emailing. Pensez également à adapter ces interrupteurs d’émotions à votre campagne de marketing ainsi que le segment de prospects visé.

Dans le cadre d’une campagne marketing, proposez à vos prospects de s’inscrire sur votre site pour assister gratuitement à une interview avec une célébrité sur votre marché par exemple. Bien entendu, l’interview sera diffusée en direct exclusivement aux abonnés et cette offre est d’une durée limitée. Ainsi, vous évoquez deux interrupteurs émotionnels chez le prospect : l’urgence et la célébrité.

Quelques semaines plus tard, lancez une autre campagne et proposez un cadeau offert gratuitement à vos mêmes prospects et sans conditions, signe de reconnaissance. Vous pouvez leur offrir un nouveau contenu gratuit en guise de remerciement. Vous allez à ce moment là activer chez eux un nouveau interrupteur émotionnel : la gratitude.

L’efficacité des interrupteurs émotionnels, dépend de plusieurs facteurs : la personnalité de vos prospects, l’âge, le sexe…

Une communication avec vos prospects par mail permet l’adaptation rapide de votre campagne. Si vous remarquez que certains interrupteurs ne résonnent pas avec votre audience, n’hésitez pas à en tester d’autres.

La VPP 

Le troisième facteur critique et très important dans votre campagne d’emailing est la Valeur Par Prospect (VPP). 

Il s’agit d’un concept marketing simple, mais méconnu. L’exploiter en votre faveur peut faire la différence et peut même vous propulser en tête de votre marché.

Peu importe votre processus de vente, chaque visiteur qui s’inscrit sur votre site, est d’une certaine valeur. Pour déterminer cette valeur il suffit de diviser le volume des bénéfices réalisé grâce à votre campagne de mails par le nombre total d’abonnés durant la campagne.

Le volume des bénéfices réalisé est égal à la différence entre le chiffre d’affaires généré par la campagne de mails et les coûts de cette campagne.

Concrètement, si vous faites 10 000 € de ventes suite à la campagne d’emailing et après la soustraction des différents coûts vous faites 5 000 € de bénéfices. En appliquant la formule de calcul de VPP, vous trouverez que chaque client apportera 2 € de vente sur votre site.

Pour plus de précision, il est recommandé de calculer cette valeur sur une période de 6 mois, la moyenne correspond à la valeur de l’indicateur VPP. Pensez également à appliquer une marge de sécurité de 30 % sur la valeur totale.

En se basant sur cette valeur, vous pouvez, en premier lieu, fixer votre budget pour les publicités payantes.  

Il est possible d’optimiser cette valeur avec deux différentes méthodes :  

  • Améliorer le processus de vente existant

Vous pouvez chercher des partenaires stratégiques en leur proposant de vous amener des prospects à un montant défini que vous devez payer même si vous ne clôturez pas la vente, ou des prospects qualifiés avec un prix un peu plus élevé.

  • Introduire de nouveaux produits

En introduisant des produits supplémentaires, vous pourriez effectuer des ventes supplémentaires sur votre base existante de mails. Il est même possible de doubler le profit total de votre entreprise en introduisant des produits de haut de gamme.

Un exemple concret, sur « Drague TV », j’ai lancé une campagne publicitaire pour vendre mon livre et j’ai constaté, après tous calculs faits, que la valeur estimée par prospect correspond à 50 centimes. Pour améliorer mon indicateur VPP, j’ai proposé un DVD pour les personnes qui trouvent que la lecture est ennuyeuse. En introduisant ce nouveau produit, j’ai augmenté mes ventes à travers cette campagne publicitaire et par la suite l’indicateur VPP s’est amélioré.

La VPP, c’est un indicateur qui doit être facilement accessible et visible sur votre tableau de bord. C’est l’un des facteurs clés qui contribue à la réussite de votre campagne.

Une fois que vous maîtrisez cette valeur, vous pouvez vous imposer très rapidement sur votre marché et faire décoller votre entreprise suite à la réussite de votre campagne marketing.

La communication auprès de vos clients

Le facteur majeur qui crée un sentiment de satisfaction auprès de vos clients est le contact.

La satisfaction de vos clients, dépend réellement de votre communication. La qualité du produit n’est pas suffisante pour satisfaire votre client. Par contre, avec un contact fréquent, le client peut tolérer la qualité moyenne voire médiocre de votre produit.

Pour effectuer un achat en ligne et fournir ses informations personnelles et ses coordonnées bancaires, le client a besoin de sentir un lien de confiance avec le vendeur.

En outre, afin de fidéliser votre client, ne cessez pas de le contacter et de le tenir au courant de ce que vous proposez de nouveau.

Des campagnes régulières vous permettront de rester présent dans l’esprit de vos clients. Ils seront alors plus à même d’acheter vos produits/services.

Dans votre  campagne de vente, vous devez faire systématiquement en sorte de ne pas promouvoir le même produit à des clients qui l’ont déjà acheté. Pensez à le faire sortir immédiatement de votre liste de prospects. En effet, vous pouvez créer un sentiment de frustration auprès d’eux en leur proposant le même produit à un prix moins cher par exemple.

Ma garantie à un million d’euros : la prestation de Consulting Stratégique

M

Sur cette page, vous découvrirez les détails de mon offre de consulting. Vous pouvez cliquer sur les liens ci-dessous pour accéder directement à une section en particulier :

Ma proposition et ma garantie

Mon offre consiste en une journée de consulting, où je vous aide à élaborer un plan stratégique.
Je garantis contractuellement que ce plan vous permettra de générer un million d’euros de chiffre d’affaires, sinon je rembourse intégralement les frais du consulting.

Comment je peux faire une telle promesse et l’appuyer d’une garantie ?

Parce que tous mes clients de consulting jusqu’ici ont dépassé le million d’euros généré avec la stratégie que j’ai créée pour eux.
Vous reconnaîtrez peut-être certains de leurs noms. Permettez-moi d’en citer quelques-uns :

  • Olivier Roland, qui générait avant le consulting 300 euros par mois sur Internet et qui est maintenant multi-millionnaire grâce à son entreprise, et auteur d’un best-seller, Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études (qui faisait aussi partie du plan !)
  • David Jay (son témoignage en vidéo ici), ex-orthophoniste qui a fait grâce au consulting la transition vers sa passion pour la vidéo et a maintenant des milliers de clients à travers le monde, ce qui lui a permis de générer des millions d’euros de ventes en ligne,
  • Aurélien Amacker, qui a réalisé 500 000 euros en une semaine (ce qui est resté pendant un bon moment le record du plus gros Lancement Orchestré sur le web français) et a renouvelé l’exploit plusieurs fois, et qui est aujourd’hui à la tête de Systeme.io, la plus grosse plateforme d’hébergement et vente pour les infopreneurs,
  • Mais aussi au Canada :
    Jean-Jacques Crèvecoeur
    , qui dès le trimestre suivant le consulting réalisait déjà un C.A. entre 105 000 et 175 000 dollars mensuels avec sa séquence de vente automatisée,
  • Ou encore aux États-Unis :
    Annie Hymann Pratt, (son témoignage en vidéo ici) qui a généré plus d’un million d’euros alors qu’elle ne maîtrise pas du tout les outils du Web – son entreprise est majoritairement hors ligne avec des activités présentielles, et elle a aujourd’hui des clients comme Jeff Walker (auteur du best-seller “Launch”), Justin Livingston, Ryan Levesque (auteur du best-seller “Ask”), et Joe Polish,
  • Ou par exemple au Brésil :
    Erico Rocha, qui démarrait son activité à partir de zéro (il avait fait 1 300 euros de chiffre total sur toute l’année précédente) et après le consulting est passé à 35 000 dollars de C.A. en un mois, 225 000 sur l’année suivante, 300 000 dollars par mois l’année d’après, et plus de 20 000 000 (20 millions !) de chiffre d’affaires l’an dernier.

Comment je fais pour générer de tels résultats pour mes clients ?

Je suis un Essentialiste : je suis profondément convaincu qu’à tout moment,
il n’y a qu’une seule stratégie qui est parfaitement adaptée à nos ressources et à nos objectifs,
et par conséquent une seule action qui peut nous apporter un résultat maximal.

C’est pourquoi les plans d’action que je crée pour mes clients de consulting sont toujours très simples, et adaptés à la personnalité et aux ressources de ce client.

La plupart des consultants ou formateurs en marketing veulent à tout prix faire entrer leurs clients dans un moule unique : « il te faut un compte instagram, sur lequel tu vas faire des publicités Facebook Ads, qui vont proposer un e-book numérique gratuit, puis des upsells vers des produits un peu plus chers, et ensuite tu fais un lancement par an pour un produit haut de gamme, et tu organises un séminaire, ah et aussi, fais un MasterMind, et ensuite il te faudra aussi un livre papier. À côté de cela il te faut un blog, une chaîne YouTube, et faire des vidéos Facebook Live régulièrement, et aussi un bot Messenger. Voilà pour la première étape !« .

Autrement dit, le conseil généraliste qu’on vous donne, c’est : fais tout. Tout ce qui est possible et imaginable. Et espère que quelque chose finira par marcher.

Ma méthode est différente : elle consiste à aller à l’essentiel, pour avoir une source de clients, une stratégie de vente, un positionnement, une gamme de produits (voire un seul produit dans certains cas !) – et générer beaucoup plus de résultats, avec moins d’effort, que ceux qui se dispersent.

Et pour cela, lors de la journée consulting, nous déterminons quelle est la question stratégique à laquelle répondre, et ensuite on y répond avec la stratégie qui vous donnera le plus d’effet de levier.
C’est ce que j’appelle le « One Thing » : l’unique point de concentration qui permet d’avoir une croissance rapide de votre activité, et devenir un Entrepreneur Libre.

Ma méthode, et le déroulement d’une journée de consulting

Quand vous vous inscrivez pour une journée de consulting, je commence par vous envoyer un questionnaire détaillé.

Ce Questionnaire de Préparation est un document d’une dizaine de pages, à remplir et à me renvoyer au minimum une semaine avant la date de notre rencontre. Il me permet de recueillir toutes les informations dont j’ai besoin pour préparer la session.

Comptez une demi-journée pour remplir ce document (il contient beaucoup de questions !)

Si besoin d’éclaircissement après lecture de vos réponses, je vous enverrai des questions complémentaires.

Notre consulting a lieu sur une journée (de 10 à 13h, puis une pause pour déjeuner ensemble, et ensuite de 15h à 18h).

Au cours de cette journée, nous travaillerons selon la méthode du « Double Diamant » :

[VIDEO: Activez les images dans votre logiciel email pour voir cette video]

Cette méthode compte quatre étapes :

  1. Tout d’abord nous partons à la recherche des questionnements.
    En arrivant sur cette journée vous aurez certainement beaucoup de « questions » (Comment doubler les visites de notre boutique ? Comment lancer un nouveau produit plus cher que les précédents ? Où trouver un partenaire qui nous permette de toucher des millions de personnes ? etc), et je vais bien sûr y apporter réponse, mais toutes les questions ne se valent pas.
    Une seule de ces questions aura l’impact immense que vous recherchez.
    La première étape est donc de lister celles que vous avez en tête, ainsi que mes suggestions.
  2. Ensuite nous allons sélectionner la question « One Thing ».
    C’est un facteur déterminant car cette question va orienter toute notre réflexion par la suite.
    Dans votre activité actuelle et avec vos ressources actuelles, il y a UNE question qui, si vous y apportez la réponse, va déclencher automatiquement les résultats que vous recherchez.
    Trouver cette question (et sa réponse) c’est ma spécialité.
  3. Ensuite nous allons ensemble générer de nombreuses stratégies possibles.
    Il y a un très large éventail de stratégies envisageables pour tenter d’atteindre vos objectifs financiers… mais encore une fois, une seule de ces stratégies aura le maximum d’impact avec le minimum d’effort.
  4. C’est pourquoi l’étape cruciale, l’étape « à un million », c’est le moment où je sélectionne avec vous et je vous développe en détail votre stratégie « One Thing ».
    Pour Miquel Baixas, fondateur de l’Escuela Nuevos Negocios en Espagne, avec qui j’ai fait le consulting en Février (voir son témoignage en vidéo ici) c’était une stratégie lui permettant de développer un partenariat qui peut faire entrer plusieurs millions pour son centre de formation… et qui ne lui demandera que quatre demi-journées de présence pour le mettre en place.

Est-ce que vous pouvez arriver tout(e) seul(e), sans mon aide ?

Bien sûr que oui. Cela prendra simplement peut-être plus de temps.

Voici en quelques mots l’histoire de Miquel, que je viens de mentionner ci-dessus.

Nous sommes en Novembre dernier, à Orlando en Floride.

Je descends de scène après avoir fait une présentation devant les mille entrepreneurs du séminaire LaunchCon de Jeff Walker. Après mes présentations, j’aime échanger avec les participants ; et le public de Jeff est toujours très dynamique.

Un des entrepreneurs présents me prend à partie, avec un accent espagnol. Il me dit :

« Sébastien, tu te souviens de moi ? On s’était rencontrés en 2010 dans un séminaire à San Diego, et tu m’avais proposé ton consulting pour m’aider à me lancer.
J’avais décliné cette offre de consulting, car je pensais que c’était trop cher.
Aujourd’hui je viens te parler pour t’annoncer que j’ai fini par atteindre mes objectifs :
l’an dernier, mon entreprise a dépassé le million d’euros de ventes. Ca m’a pris huit ans et je pense que j’y serais arrivé plus rapidement si j’avais eu ton aide. Mais j’y suis arrivé ! »

J’étais ravi pour lui ! Miquel est quelqu’un de très généreux, qui apporte beaucoup de valeur à ses clients, et il mérite la réussite qu’il a aujourd’hui.

J’ai donc commencé par le féliciter !

Et ensuite je lui ai dit ceci :

« Tu sais, à ce séminaire à San Diego, j’ai fait ma proposition de consulting à DEUX personnes qui lançaient leur business: à toi, avec ton projet en Espagne. Et aussi à Erico Rocha. C’est donc intéressant comme « split-test » car vous partiez du même niveau environ.
Aujourd’hui, tu fais un million par an après huit ans d’efforts et cela mérite d’être applaudi, car peu d’entrepreneurs arrivent à ce niveau.
Est-ce que tu aurais pu réussir plus vite avec mon aide ? Erico en est un exemple. Il a dépassé le premier million en un peu plus d’un an. Et aujourd’hui, tu as vu sa présentation sur scène à LaunchCon: son entreprise fait plus de vingt millions d’euros par an. »

Si vous déclinez cette opportunité de travailler personnellement avec moi, je suis quand même convaincu que vous pouvez réussir. On peut très bien se recroiser dans huit ans, et votre entreprise aura grandi au point de générer cette somme symbolique de « un million » de plus qu’aujourd’hui. Je vous soutiendrai toujours dans ce sens et j’espère que mes vidéos, livres et formations vous aideront dans ce parcours.

Par contre, si vous ne voulez pas attendre huit ans pour décoller, alors je vous recommande d’envisager cette journée consulting avec moi.

C’est d’ailleurs pour cela que, suite à la conversation que je viens de raconter, Miquel a décidé de s’inscrire au consulting ! Il raconte l’histoire ici (en Anglais).

Quelles sont les conditions ?

  1. Vous devez déjà disposer d’une audience. Au moins 15 000 visiteurs qualifiés par mois, OU une mailing list à jour de plus de 3 000 emails qualifiés, OU une liste de clients (adresses postales ou emails) de plus de 300 noms.
  2. Vous devez posséder (ou vouloir créer) un produit ou service de qualité, réellement utile, et valant au moins 500 €. (ou avec un abonnement représentant au moins 50 € / mois)
  3. Vous devez avoir au moins une connaissance de base d’Internet et du Marketing en général. Je suis consultant, pas professeur.
  4. Vous devez avoir l’ambition de réaliser au moins 1 000 000 € de chiffre d’affaires cette année, ou beaucoup plus. Si votre but est de réussir en tant qu’auto-entrepreneur ou micro-entreprise et de simplement remplacer un salaire de 2 000 à 3 000 €, alors vous n’aurez pas les moyens de travailler avec un consultant marketing.
  5. Vous devez avoir un budget solide. La prestation la plus abordable que je propose correspond à une consultation d’une journée, facturée 45 000€ HT. (Les résultats sont garantis, donc je filtre les propositions pour n’accepter que les clients pour lesquels je suis certain de pouvoir générer suffisamment de chiffre d’affaires.)

Comment vous inscrire

C’est tout simple.

  • Pour vous inscrire il suffit de m’envoyer un virement du montant de la prestation (infos ci-dessous).
  • Après réception du virement, nous échangerons ensemble pour fixer la date définitive de notre rencontre à Nantes.
  • Je vous envoie le Questionnaire de Préparation (à me retourner rempli, au moins une semaine avant la prestation).
  • Et le jour J on crée ensemble votre plan stratégique.
  • Vous bénéficiez de ma Garantie à Un Million : Si au bout de 12 mois à appliquer ce plan, vous n’avez pas généré au moins un million d’euros de ventes avec cette stratégie (ou si vous êtes en chemin, mais ne pensez pas que le plan vous amènera jusqu’au million), alors je vous rembourse intégralement les frais de consulting.
    Pour rappel: jusqu’ici tous mes clients de consulting sans exception m’ont fait part du succès de la stratégie que je leur ai établie, et je compte bien continuer !

Notez bien que l’inscription commence directement par un virement du montant total des frais de la prestation.

Il n’y a pas de webinaire, de série de vidéos, on ne va pas avoir de longues conversations de vente où j’essaie de vous « convaincre » de signer.

Soit vous savez déjà que cette offre est pour vous, soit ce n’est pas encore le moment, pas de souci, et on en reparle une autre fois (ou même dans huit ans !)

Sachez simplement que le tarif aura probablement augmenté d’ici là si vous décidez d’attendre huit ans comme Miquel 🙂

« C’est bon, j’ai pris ma décision ! Quel est le tarif et où puis-je faire le virement ? »

Pour bénéficier de la journée de consulting et de ma « Garantie à un Million », le tarif d’inscription est de quarante-cinq mille euros hors taxe. (45 000 € HT)

Cependant, cette année je publie mon nouveau livre (« Profession: Entrepreneur Libre ») aux Editions Leduc.s/Albin Michel. Parce que le message de ce livre est important, et que sa rédaction et la campagne de promotion limitent mes disponibilités pour du consulting, je vais augmenter mes tarifs cette année. C’est aussi un choix logique car avec le succès du livre et les preuves de succès de mes clients précédents, la valeur perçue pour cette prestation va augmenter, et la demande aussi.

Le consulting est une prestation que j’aime énormément faire et qui apporte beaucoup de valeur ; et en même temps, je n’ai pas besoin de beaucoup de clients. J’ai déjà une entreprise à côté (le Mouvement des Entrepreneurs Libres) qui génère plus d’un million d’euros chaque année en y consacrant seulement un jour par semaine.

C’est pourquoi je suis bien conscient que le nouveau tarif que je proposerai en 2020 n’est pas à la portée de tout le monde, mais seulement de personnes qui ont les moyens d’investir pour une croissance rapide avec le maximum d’effet de levier.

Quel est ce nouveau tarif ? À partir du 30 mars 2020, la prestation consulting passe à cinquante-cinq mille euros hors taxe. (55 000 € HT)

Comment vous inscrire au consulting et économiser 10 000 euros ?

Confirmez votre participation dès maintenant en m’indiquant vos disponibilités pour la date de notre rencontre.

Et vous bénéficiez bien sûr de la Garantie à Un Million.

Comment procéder ? C’est simple :

  1. Contactez-moi par email à : [email protected]
    avec dans le titre du message « INSCRIPTION CONSULTING ».
    Précisez simplement dans le message : Votre pays et coordonnées complètes (pour qu’on applique le bon taux de TVA), et vos disponibilités pour la date du consulting.
  2. Mon assistante Vanessa vous fera parvenir le RIB / IBAN pour le virement.
  3. Faites le virement auprès de votre banque et faites-moi parvenir la confirmation de virement.
  4. Vanessa vous fera parvenir la facture pour votre comptabilité, les infos pratiques pour notre rencontre, et surtout le Questionnaire de Préparation du consulting.

PS : Je ne veux pas insister démesurément sur ce point, mais je me dois de faire ces précisions car je reçois régulièrement des emails à ce sujet :

  • Il n’y a pas d’option de « réglement en plusieurs fois », de crédit, d’option « paiement après la prestation », ou « paiement par pourcentage du chiffre d’affaires ».
  • Le tarif est celui indiqué ci-dessus, à régler en une fois à l’inscription.
  • Si vous n’avez pas, ou pas encore, les capacités financières pour cette prestation, ce n’est pas un problème – car je continuerai de proposer du consulting à l’avenir, même si le format et le tarif peuvent évoluer.
  • N’écrivez que si vous êtes sérieux et décidé à vous inscrire car Vanessa ne pourra traiter que les demandes de personnes ayant pris leur décision et en capacité de payer la prestation en intégralité.

Sujets abordés dans cet article :

le marketeur français, les meilleurs coup marketing des entreprises francaises, comment trouver une aide pour le l encement de son entreprise, LE MARKETEUR FRANCAIS, consultant en strategie marketing, acquérir des partenaires pour le lancement de mon site, le marketeur francais, strategie une entreprise pour la sortie d\un nouveau produit, le marketeur français, le marketteur francais

Comment construire une relation solide avec votre audience pour attirer plus de clients et de partenariats

C

image biba
Avec vos clients et partenaires, il est important de privilégier les conversations par téléphone ou Skype pour nouer des relations solides.

Cet article a été proposé par Biba Pédron, business coach et consultante, marketing experte, auteur, speaker, nommée « The Connection Queen » par ses clients américains, assiste les entrepreneurs anglophones et francophones à développer leur visibilité et leur crédibilité grâce à des stratégies simples online et offline, et à transformer leurs contacts en clients.   

Vous l’avez sûrement déjà entendu dire, les gens font affaire avec des personnes qu’ils connaissent, qu’ils aiment, et en qui ils ont confiance. Cela semble une évidence, mais certains entrepreneurs ne soignent pas suffisamment la relation avec leur audience ou leurs clients pour autant.

Comment faire pour que votre audience deviennent une communauté de « fans » qui non seulement sera toujours prête à vous suivre, à acheter vos produits ou services, mais aussi à vous recommander aux autres en permanence.


(suite…)

Comment faire revenir les acheteurs potentiels vers votre site

C

Retargeting et reciblage publicitaire Facebook par Amazon
Le reciblage devrait être la première dépense publicitaire, pour la plupart des TPE et PME.

Savez-vous quel pourcentage des visiteurs de votre site n’achètent aucun produit lors de leur première visite ?
Ce pourcentage est énorme. Il est quasiment toujours supérieur à 90%. (Les seules exceptions que j’ai pu voir, sont des sites obscurs et si peu visités, que l’unique visiteur dans la semaine est quelqu’un qui était hyper motivé à venir trouver quelque chose à acheter !)
Pour beaucoup de sites Internet, le pourcentage de « non-acheteurs » oscille autour de 95% pour des produits d’entrée de gamme : si vous faites « 5% de taux de conversion » pour un produit à 20 euros, alors cela veut dire que 5 visiteurs sur 100 achètent, et les autres s’en vont.
Et le taux de conversion pour des produits plus chers, qui ne sont pas un achat « impulsif » mais un achat réfléchi, tend en général vers 1% – donc 99% des visiteurs s’en vont sans acheter.
La question que vous devez donc vous poser, est logiquement :
« Comment faire pour faire revenir ces non-acheteurs ? »
Car, pensez-y :
Si vous faisiez 5% de taux de conversion, alors si vous arrivez à faire revenir 1% de ces non-acheteurs, et qu’ils valident leur achat lors de cette seconde, ou troisième visite, vous avez augmenté de 20% vos ventes !
Et si votre taux était justement de 1%, alors faire revenir 1% des non-acheteurs vous fera doubler votre chiffre d’affaires... ou du moins, le multiplier par 1,99 !
La solution classique à ce problème était de capturer les coordonnées de vos visiteurs (via un « formulaire de capture ») pour pouvoir les recontacter par email, au sein d’une newsletter.
C’est un sujet que j’ai déjà abordé dans de précédents articles ( http://www.devenir-entrepreneur-web.com/decuplez-vos-ventes/ ) et aujourd’hui, les plus gros sites marchands du Web s’y sont également mis.
Mais il existe depuis peu, une autre solution.

(suite…)

Les 4 raisons pour lesquelles vous ne devez pas passer à côté de l’affiliation pour booster les revenus de votre entreprise

L

Vous n’avez pas besoin d’un budget exceptionnel pour lancer un programme d’affiliation.
Vous n’avez pas besoin d’un budget exceptionnel pour lancer un programme d’affiliation.

Cet article invité a été proposé par Thibault Vincent, auteur du livre « L’affiliation : Booster ses Ventes sur Internet » publié aux éditions Pearson.

Qui n’a jamais rêvé de faire la promotion sur internet de ses produits ou services en étant 100% certain de ne pas payer pour rien ? D’étendre sa visibilité à des dizaines de sites rémunérés uniquement pour les ventes qu’ils vous ont permis de générer ?

Encore souvent mal connue par beaucoup d’entrepreneurs et de dirigeants d’entreprises, l’affiliation est une forme de marketing en ligne qui peut s’avérer d’une redoutable efficacité pour développer votre chiffre d’affaires sur Internet. Avec un principe fondateur et ultra intéressant : vous ne payez qu’aux résultats !
(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

vendre et seduire, seduire le client, vendre ou seduire, seduire le client, seduire le client, séduire le client, seduire le client, seduire le client, séduire un client, seduire le client

Après le premier million d’euros : bilan et perspectives

A

Dans cet article , j’aimerais partager certaines des leçons que j’ai apprises en vendant mon premier million d’euros via Internet pour ma plus récente entreprise. Je voudrais aussi partager un changement de cap personnel majeur que j’ai entrepris ensuite, et ce que j’ai dû mettre en place pour gérer à distance mon entreprise en ligne.

Après avoir lu cet article, laissez un commentaire ci-dessous pour donner votre avis et participer à la conversation !

Un parcours plein de rebondissements : De 0 à 1 Million d’euros

En mai 2010, quand j’ai créé mon site Le Marketeur Français, je n’aurais jamais imaginé la série d’événements qui se sont enchaînés. J’ai ri aux larmes, j’ai grincé des dents, j’ai frémi et stressé par moments au-delà de tout ce que j’avais vécu avant.
Mais au début, je souhaitais simplement partager l’expérience que j’avais acquise en développant mon activité de coach en séduction (340 000 euros de chiffre d’affaires dans sa dernière année d’activité, ce qui en faisait le leader français avec 100 000 abonnés à la newsletter et 1 million de spectateurs Youtube.)

J’étais loin d’envisager l’investissement personnel que mon idée allait me demander. Les nuits blanches, l’angoisse de la page blanche, et même par moments la peur de réussir. (suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */