Résultats de recherche pourfrancais meilleur produit

Les meilleurs conseils d’Aurélien Amacker pour augmenter votre chiffre d’affaires et vos revenus avec un blog

L

Comment un blog peut vous aider à développer votre entreprise ? Comment augmenter votre chiffre d’affaires grâce à un blog ?

Pour répondre à ces questions, j’ai interviewé Aurélien Amacker, un blogueur et globe-trotteur français à succès.

A découvrir :

  • Pourquoi un blog est supérieur à un site Internet classique ?
  • Comment créer un blog ?
  • Donner pour recevoir
  • Comment créer un blog à succès ?
  • Comment faire connaître son blog ?
  • Comment rentabiliser son blog ?
  • Pour aller plus loin

C’est parti ! Commençons avec le premier point.

Pourquoi un blog est supérieur à un site Internet classique ? 

Un blog est un site Internet. De nombreux logiciels tels que WordPress ont été créé à la base pour créer des blogs. 

Si le blog était à ses débuts, un journal personnel sur Internet, il s’agit aujourd’hui d’un véritable outil de communication pour les petites et grandes entreprises. 

Mais quels sont les avantages du système de blogging ?

Le blog permet de manière simplifiée de publier du contenu comme des articles et de se faire connaître que l’on soit un particulier ou une entreprise. 

Le mécanisme de commentaire fait qu’il y a une interactivité. Les visiteurs peuvent poser des questions, laisser des commentaires… Ceci permet d’amorcer le dialogue avec son audience et de créer une relation avec les gens qui nous suivent.

Continuez à lire…

Comment créer un blog ?

Aujourd’hui, le meilleur moyen de créer un site Internet est d’utiliser le logiciel WordPress. 

Un petit chiffre…

Un site internet sur 8 utilise WordPress ! 

Les avantages ?

  • C’est entièrement gratuit.
  • Intuitif. Cela ne prend qu’un petit temps d’apprentissage. 
  • Pas besoin de connaître une ligne de code car avec WordPress tout le monde peut monter son site.
  • C’est un outil très puissant.
  • Le contenu posté est facilement modifiable par soi-même.
  • Le système de commentaire permet aux internautes de partager facilement leurs avis. 

Donner pour recevoir

Lorsqu’on a un blog, l’un des points les plus importants est l’aspect communautaire. 

On va progressivement être amené à échanger avec d’autres blogueurs mais aussi des visiteurs sur la thématique que l’on a choisi. 

L’idée est d’avoir une démarche où l’on essaie d’aller vers les gens et de leur apporter de la valeur et non d’essayer de prendre sans rien donner.

Donner engendre recevoir, et recevoir engendre donner. Obtenir ce que l’on veut passe par aider autrui à recevoir ce qu’il souhaite.

Au lieu de vous demander ce que peut vous rapporter telle ou telle chose, interrogez-vous plutôt sur comment vous pouvez aider. En réfléchissant à ces deux questions, vous trouverez ce que vous pouvez offrir à autrui. Quel message vous pouvez partager avec votre manière unique de l’exprimer.

Cette prise de conscience va vous amener à publier du contenu de qualité, du contenu utile qui répond à un réel besoin et ce d’une manière ingénue.

Découvrez comment s’y prendre dans le point qui suit.

Comment créer un blog à succès ?

Le point fondamental est de choisir une thématique pour laquelle vous avez un véritable intérêt. 

Parlez d’un sujet que vous maîtrisez. Un sujet pour lequel vous avez des points de vues intéressants à apporter ou une expertise à partager.

La clé est d’être authentique, mais aussi de prendre du plaisir. 

Le content marketing, c’est-à-dire le marketing par le contenu, est une tendance très lourde. Il s’agit de développer du contenu pour attirer des gens intéressés par le sujet. C’est donc se faire connaître avec peu de moyens sur Internet. En créant du contenu de qualité sur une thématique spécifique, vous allez dans un premier temps, générer du trafic vers votre blog. Ensuite, vous pourrez penser et proposer une solution ou un produit qui réponde aux besoins particuliers de votre audience.

Faire connaître son blog au monde entier

Pour avoir de la visibilité sur Internet, le plus important est de publier du contenu. 

Vous devez penser à publier au moins 20, 30, 50 articles uniques pour commencer à avoir du trafic sur votre blog.

L’astuce est de publier au fur et à mesure et sans vous poser trop de questions. N’attendez pas d’écrire l’article parfait. Plus vous écrivez et publiez, plus rapidement vous testez et vous vous améliorez. Vous comprenez petit à petit comment parler à votre audience. 

Selon Aurélien, « la réussite sur Internet vient dans l’action ».

Dans un second temps, vous pourrez améliorer vos articles en les optimisant pour les moteurs de recherche comme Google par exemple. 

L’optimisation du contenu passe avant tout par un titre accrocheur. Le titre est la première chose que Google regarde. Afin de l’optimiser au maximum, vous devez entre autres, intégrer le mot-clé que vous visez dans le titre. Ce type de technique que l’on nomme SEO, s’apprend en pratiquant.

Comment rentabiliser son blog ?

Parmi les 3 méthodes essentielles pour rentabiliser un blog, citons :

  1. La publicité : les plus connues sont les publicités de Google Adsense. Le processus est très facile. Il faut juste s’inscrire, copier-coller un code sur son site et les pubs apparaissent automatiquement. Ceci permet notamment de combler des espaces sur ses pages de blog et d’optimiser au maximum chaque trou. Un autre type de pub consiste à partager des liens sponsorisés pour générer un revenu passif. Dans ce cas, une entreprise intéressée par votre blog et votre audience va choisir de louer un espace sur votre site. A vous de définir ensemble un prix fixe, à payer par mois ou annuellement. De la même manière, une autre technique vise à écrire des articles sponsorisés. Une entreprise vous paye pour écrire un article ou un avis sur son produit ou partager un article sur votre blog.
  2. Les produits affiliés : ceci consiste à recommander des produits. Il peut s’agir de produits physiques ou de produits virtuels. Si vous êtes affiliés d’un produit Amazon par exemple, vous gagnerez en moyenne 5% du prix total du produit sur chaque vente réalisée à travers votre lien. La marge est plus élevée sur les produits virtuels, vous pouvez alors toucher entre 30% et 60% du prix total.
  3. La vente de ses propres produits : une approche efficace consiste à partir d’un groupe de personnes que vous allez contacter et d’ensuite créer un produit qui répondent à leurs attentes. En discutant directement avec votre audience, en s’intéressant aux problèmes de vos abonnés, vous pouvez créer une solution qui répond parfaitement à leurs besoins.

Pour aller plus loin

Retrouvez tous les conseils gratuits et vidéos d’Aurélien Amacker sur son site http://www.webentrepreneurdebutant.fr/.

Il montre tout ce qui est possible de faire avec un blog. 

Pour conclure, rappelons que les résultats dépendent de l’engagement et de l’investissement de chacun, mais aussi de si vous avez déjà une offre à proposer ou si, au contraire, vous commencez de zéro. 

Dans tous les cas, un blog est un outil très puissant pour développer votre présence et votre entreprise en ligne. 

Alors, prêt à augmenter votre chiffre d’affaires ou à commencer par gagner vos premières centaines d’euros par mois avec votre blog ?

Comment structurer votre gamme de produits

C

Le produit phare doit être à la source et au centre de votre gamme.
Le produit phare doit être à la source et au centre de votre gamme.

Avec internet et les nouvelles technologies, créer une gamme de produits d’information est à la portée de tous. Proposer plusieurs produits à la vente présente de nombreux avantages ; en pratiquant la vente croisée, il est plus facile de fidéliser les clients. Cependant, il faut bien réfléchir avant de mettre au point une gamme de produits : la façon dont vous allez la structurer aura en effet un impact sur le succès de votre entreprise. Voici comment nous vous conseillons d’organiser votre gamme de produits, autour d’un produit phare, afin d’optimiser son efficacité et de séduire un maximum de prospects.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

seduire le client

Apprenez à communiquer pour mieux vendre vos produits !

A

Des conseils de vente simples pour développer votre entreprise !
Des conseils de vente simples pour développer votre entreprise !

J’ai un cadeau pour vous cette semaine !

J’ai été interviewé récemment par Daphné De Rochas, une jeune femme qui s’est lancée dans un projet ambitieux : réunir les conseils de nombreux experts pour rendre la vente accessible à tous.

Elle a regroupé l’ensemble des conseils des experts dans un cours nommé « Communiquer Pour Vendre« , un cours très intéressant et abordable – et sans jargon marketing !

Sur ma demande elle a accepté, pour faire connaître son travail, que je diffuse gratuitement une des sessions de son cours à mes clients pendant un temps limité. (suite…)

Comment tout avoir gratuitement ?

C

Aujourd’hui, j’aimerais vous donner une technique issue du livre Getting Everything You Can Out Of All You’ve Got de Jay Abraham, livre qui n’a pas encore été traduit en français à l’heure actuelle. Le titre, en français, pourrait se traduire par « Comment avoir tout ce que vous pouvez en utilisant tout ce que vous avez ».

Jay Abraham est un marketeur légendaire qui a popularisé le concept de la proposition de vente unique. Il a aidé des entreprises dans plus de 400 secteurs d’activités.

Il a écrit cet excellent livre pour montrer que la plupart des entreprises ont à leur disposition beaucoup plus de ressources qu’elles ne pensent et que vous pouvez les exploiter au maximum pour avoir davantage de clients et aussi pour obtenir ce que Jay appelle une position de prééminence.

La position de prééminence est une position où vous n’allez pas être comparé au concurrent dans l’esprit de votre prospect. Votre nom viendra en premier et vous n’aurez donc plus de barrières sur les prix et vous pourrez donc offrir une meilleure expérience à vos clients.

Je vais maintenant vous partager l’astuce vous permettant d’avoir tout gratuitement.

Le principe est tout simple mais la loi française demande à ce que vous l’appliquez d’une certaine façon.

Ce principe consiste à dire « peut-être que mon entreprise n’a pas de ressources financières illimitées » et c’est d’autant plus vrai si vous démarrez et d’autant plus vrai si vous avez une entreprise établie et que vous savez que votre argent est à investir principalement dans la publicité et pas dans diverses sortes de coûts et fournitures. Vous cherchez donc un autre moyen d’avoir de la valeur ajoutée sans dépenser de l’argent. Il existe une méthode, appelée « le troc ».

Le troc consiste à localiser ce que vous avez comme ressources dans votre entreprise que d’autres personnes ou d’autres entreprises veulent.

Si vous êtes dans un endroit où vous rencontrez d’autres leaders de votre secteur et que régulièrement des personnes vous posent des questions sur le processus de votre entreprise, sachez que cette ressource est aussi une ressource de valeur et que vous pouvez l’échanger au lieu de la donner.

Un exemple simple :

Un de mes sponsors réguliers pour mon séminaire Entrepreneurs Libres est Aska Editions. Ils ont sponsorisé les trois premiers séminaires en proposant à tous les participants d’avoir un livre ou un CD gratuit. Au départ, j’avais en tête d’offrir des livres aux participants et j’avais donc voulu moi-même acheter des livres. Je me suis rendu compte qu’au lieu de dépenser 5000/6000 euros en livres, j’avais peut-être la possibilité de faire un troc, c’est-à-dire d’obtenir ces livres gratuitement et en échange de fournir quelque chose de valeur à mon sponsor. J’ai cherché ce que je pouvais offrir de valeur à ce sponsor et j’ai réalisé que l’audience de mes séminaires était exactement le public que mon sponsor recherchait et que je pouvais donc leur offrir de la visibilité en échange de leurs livres. En faisant ce troc, Aska Editions a fait une grosse économie. J’ai moi-même fait une économie en ne payant pas les livres mais en leur donnant de la visibilité.

Ce que la loi française demande, c’est de toujours établir des factures. Vous ne pouvez pas faire de troc sans le signaler à l’Etat français.

Un exemple : avec un de mes partenaires nous avons fait un troc où il me fournit 5000 euros de produits et où je lui fournis 5000 euros de services. Il est obligé de faire une facture de 5000 euros en taxe + 20 % de TVA et moi je fais une facture de 5000 euros en taxe + les 1000 euros de TVA donc nous nous donnons 6000 chacun auxquels nous avons donné chacun 1000 à l’Etat que l’on a récupéré car ils étaient déductibles.

Le livre de Jay Abraham est une des bibles du marketing car il vous permet de faire un retour de vente énorme à l’aide de diverses astuces dont celle du troc.

Comment convaincre une entreprise établie de faire votre promotion auprès de ses clients ?

C

Quand vous voulez lancer et développer une activité d’une façon rapide, une des ressources qui peut vous manquer le plus, c’est l’investissement financier nécessaire pour faire une campagne publicitaire massive.

Un de mes conseils que je donne à mes clients quand ils veulent avancer rapidement pour avoir plus de clients et générer plus de ventes, c’est de ne pas investir beaucoup d’argent pour lancer une campagne publicitaire dont ils ne savent pas si elle va fonctionner ou pas.

L’alternative est plutôt de chercher un partenariat décisif qui pourrait amener beaucoup de clients d’un coup. C’est ce que j’ai fait quand j’ai lancé le Mouvement des Entrepreneurs Libres sur mon site Le Marketeur Français en 2010. En fait, au lieu d’investir énormément dans les publicités (Google Adwords ou publicité Facebook), j’ai proposé  plutôt à un de mes anciens clients de consulting Olivier Roland, de faire la promotion de mes produits auprès de son audience.

En fait, nous avons inclus en bonus et pour son public (les membres de sa formation Agir et Réussir), mes conférences où je partage mes meilleurs conseils en tant qu’expert en marketing.

A la fin de cette conférence, j’ai fait une offre pour ma première formation de marketing pour entrepreneur. Cela m’a permis, tout de suite, de dégager dans les tous premiers mois d’activité du Mouvement des Entrepreneurs Libres un chiffre d’affaires à cinq chiffres. J’ai opté pour la même stratégie avec d’autres partenaires, blogueurs et formateurs. Bien entendu, j’ai proposé un contenu complémentaire à celui proposé par mes partenaires.

Afin d’appliquer cette stratégie, la première étape consiste à identifier les entreprises dont la clientèle est complémentaire à la vôtre. Il est important de proposer un contenu différent de celui proposé par votre partenaire à condition qu’il soit complémentaire et intéresse le même public.

Une fois que vous avez trouvé ces entreprises, l’étape suivante consiste à entrer en contact avec eux. Si votre activité est sur Internet, une des meilleures façons de les contacter, c’est d’utiliser leurs blogs, chaîne YouTube ou compte Facebook, et de laisser des commentaires intelligents et positifs sur le contenu publié par votre partenaire potentiel. Je peux vous assurer que tous les blogueurs et les Youtubeurs lisent leurs commentaires, même ceux qui ont beaucoup du succès.

Tellement il est rare de trouver un commentaire intelligent et constructif sur Internet, qu’il est facile d’attirer l’attention de votre partenaire potentiel.

Pour apporter de la valeur avec votre commentaire vous pouvez :

  • Lister les points clés que vous avez retenu du contenu partagé ;
  • Faire une suggestion pour aller plus loin ;
  • Donner un conseil ou une recommandation à la personne qui a partagé ce contenu.

C’est une bonne façon pour se faire remarquer. Quand vous franchissez cette étape, utilisez le formulaire de contact ou un message privé pour dire à votre partenaire que vous appréciez son contenu en premier lieu et que vous avez des idées à partager avec ses clients. Par la suite, vous pouvez demander un RDV afin de discuter ces idées.

Ce genre de contact, est beaucoup plus facile quand vous êtes déjà reconnu par les commentaires que vous avez déjà laissé.

La troisième étape ce n’est pas de parler de votre produit/service, mais d’écouter d’abord. Il est important de savoir les projets de l’entrepreneur en question et qu’est-ce qu’il est en train de développer en ce moment. Par la suite, pensez à proposer un contenu qui peut être en alignement avec les projets préexistants de cette entreprise. Quand vous trouvez cette idée et vous pouvez la partager, il est beaucoup plus facile de signer le partenariat.Si vous suivez ces mêmes étapes, vous êtes en train d’utiliser la même méthode qui m’a permis de passer de zéro partenaire à 100 partenaires en l’espace d’un trimestre, et 400 partenaires en 5 mois quand j’ai lancé mon site Le Marketeur Français en 2010. Par conséquent, j’ai développé ma liste de prospects pour passer de zéro prospect à 10 000 prospects sans investissement publicitaire et en utilisant l’audience d’autres entrepreneurs déjà établis sur la même thématique.   

Comment faire pour avoir une présentation impactante face à un public ?

C

Comment vous assurer que votre public va retenir votre message et passer à l’action ?

Je vais aujourd’hui vous parler du livre Ted Talks de Chris Anderson qui explique comment se préparer quand vous devez faire une intervention ayant énormément d’enjeux face à un public.

Un conseil clé pour moi est l’importance de la préparation et surtout l’importance de faire des répétitions. 

Je participe régulièrement à des évènements ayant plusieurs présentateurs et j’y ai constaté un certain manque de professionnalisme souvent présent lorsque les gens font leur toute première présentation. C’est paradoxal car souvent quand vous présentez pour la première fois face à un public, vous êtes stressé parce que vous n’avez pas l’habitude.

Parler en public est encore aujourd’hui l’une des peurs les plus ancrées dans la psyché française et dans l’esprit des entrepreneurs donc aller faire une intervention en public face à des milliers voire des centaines de milliers de personnes cela fait toujours peur. 

Pourtant, cette peur se manifeste de la façon la moins logique possible. Vous pourrez penser que les gens, avant de faire leur première intervention, seraient tellement terrifiés qu’ils se disent qu’il faut que ce soit parfait et que pour ce faire ils préparent intensément leur intervention. Ce qui se produit est pourtant l’inverse ! Ils sont tellement terrifiés qu’ils procrastinent et certes ils préparent ce qu’ils vont dire mais ils ne le répètent pas pour voir si ça rentre dans les temps et si c’est assez dynamique.

Il est très important de répéter ses présentations, deux fois de préférence et dans les conditions du réel. Cela veut dire que vous devez répéter dans des conditions se rapprochant le plus possible de celles de l’évènement auquel vous allez parler. Si possible, faites-le une première fois quelques mois avant et une seconde fois avant l’évènement. 

Répéter votre présentation est le meilleur moyen pour que celle-ci soit la plus fluide possible. Si chaque année vous représentez la même présentation, continuez tout de même à répéter car il est toujours possible de faire mieux que la fois précédente en créant une meilleure transformation chez les gens qui nous écoutent.

Pour moi, il s’agit de l’un des points clés du livre. Ce livre vous préparera à répéter votre présentation en fonction de si vous préférez scripter votre message ou pas. 

Pourquoi investir dans la formation La Machine à Vendre pour booster votre business

P

Dans cet article, découvrez le témoignage de Frédéric Lejour, un participant à ma formation « La Machine à Vendre ».

Bonjour, je m’appelle Frédéric Lejour, je suis le fondateur de la société Lejour Consulting. Je vis en Allemagne depuis 2011. Avant cela je vivais à Paris où j’avais deux agences immobilières et un cabinet de gestion du patrimoine. Je suis parti en décidant de faire mon métier autrement afin de toujours pouvoir aider les propriétaires à vendre leurs biens immobiliers mais en leur proposant des formations qui les aideraient à les vendre très rapidement.

Mon objectif est de permettre aux propriétaires de vendre leurs biens immobiliers en 31 jours et pour cela j’ai développé des outils leur permettant d’atteindre cet objectif.

Pourquoi me suis-je inscrit à la formation « La Machine à Vendre » de Sébastien Le Marketeur Français ? Tout simplement car il est très difficile lorsque vous souhaitez vendre des produits en ligne, d’imaginer une stratégie qui automatiserait tout ça et permettrait en plus de générer des revenus récurrents. 

Je pars du principe qu’il faut se former et suivre les meilleurs, comme je l’ai toujours fait. Pour moi, Sébastien est le numéro 1 du marketing sur Internet en France, il était donc évident que j’investisse dans une de ses formations.

La formation « La Machine à Vendre » m’a séduite car elle est très complète et son prix de vente est tout à fait accessible. 

Je suis direct entré en action après l’achat de la formation. J’ai aimé le fait que nous rentrons dans le vif du sujet dès le départ avec l’aide d’un défi. Le fait d’avoir appliqué les conseils du défi m’a permis de me remettre en contact avec une personne qui essayait de revendre sa maison depuis deux ans. Je l’ai donc sollicité à aller voir mon blog et j’ai osé directement l’envoyer sur ma page de promotion de vente de presto-immo.fr où je présente une solution que j’ai créée grâce au coaching immobilier que je fais avec mes clients. Cette personne était la première que j’ai envoyée dessus et il a adoré et m’a recontacté pour me dire qu’il adorait ce que je faisais et quelques jours plus tard il m’a dit être d’accord d’acheter ma solution.

Je vends mon produit à 197 euros et je vends derrière un coaching, dont je lui ai parlé aussi, qui vient appuyer cet outil de vente et il a également accepté de le payer. Je fais normalement ce coaching à 997 euros mais pour ceux qui achètent la page de promotion de vente, je le propose à 597 euros. J’ai donc fait 797 euros de ventes sur les cinq premiers jours suivant l’achat de la formation de Sébastien.

Je suis très satisfait de ce résultat et motive tout le monde à investir dans cette formation car elle est très complète et entre directement dans le vif du sujet. Si votre objectif est de structurer votre business pour qu’il vous fasse un revenu récurrent tout en faisant des ventes directement, n’hésitez-pas.

Le coût de la formation par rapport à ce que vous allez pouvoir gagner en la suivant va être pratiquement couvert rien que par une ou deux ventes que vous allez faire pendant. Mon conseil est donc de foncer !

79 bonnes raisons de ne jamais créer votre entreprise

7

Au cours de ces dernières années, j’ai accompagné plus de quinze-mille clients entrepreneurs dans trente-cinq pays et j’ai appris une chose essentielle : tout le monde n’est pas fait pour se lancer dans la création d’une entreprise. 

Après une étude sur plusieurs centaines de porteurs de projets, j’ai rassemblé dans un livre, les 79 bonnes raisons qui font que vous ne devriez pas créer une entreprise. Je vais vous les présenter maintenant puis je terminerai par les huit bonnes raisons de devenir entrepreneur.

À partir de ces raisons, vous saurez à quel profil vous appartenez en sachant le nombre de raisons qui s’appliquent à vous. 

Les raisons de ne jamais créer votre entreprise

  1. Parce que ça vous fait peur.
  2. Parce que personne ne croit en votre projet.
  3. Parce que votre vie est bien comme elle est.
  4. Parce que vous vivez en France et que c’est un très mauvais pays pour entreprendre.
  5. Parce que vous ne vivez pas en France et votre pays n’offre pas toutes les aides et les infrastructures de ces chanceux de Français.
  6. Parce qu’il est trop tôt, vous aurez bien le temps plus tard.
  7. Parce qu’il est trop tard, votre idée est déjà prise.
  8. Parce que les gens comme vous ne deviennent pas des chefs d’entreprises.
  9. Parce que quelqu’un comme vous a essayé et s’est brûlé les ailes.
  10. Parce que vous n’avez pas de passion particulière ou d’idée au succès garanti.
  11. Parce que vous avez trop d’idées et vous ne savez pas laquelle choisir.
  12. Parce que c’est trop de travail et trop d’efforts.
  13. Parce que votre vie actuelle ne vous laisse pas assez de temps.
  14. Parce que vous voulez toucher l’assurance chômage et une bonne retraite.
  15. Parce que vous n’avez pas d’amis en dehors des collègues de travail et pas de vie sociale en dehors de la pause-café.
  16. Parce que vous avez la sécurité de l’emploi dans votre travail actuel.
  17. Parce que vous vous épanouissez dans votre vie personnelle avec vos loisirs et votre famille alors vous gardez un job alimentaire juste pour toucher les chèques.
  18. Parce que vous risqueriez d’investir toutes vos économies et de les perdre.
  19. Parce qu’il vaut mieux ne pas essayer et garder son rêve intact plutôt que d’essayer pour constater que la réalité est toute autre.
  20. Parce que vous n’êtes pas assez constant dans votre travail, vous n’avez pas la discipline pour vous mettre au boulot chaque matin sans patron pour vous dire quoi faire.
  21. Parce que vous ne voulez pas négliger vos enfants en bas âge.
  22. Parce que vous n’avez pas suivi de formation pour devenir entrepreneur et que vous n’avez donc pas les qualifications nécessaires.
  23. Parce que vous n’avez pas la bonne couleur de peau et que personne ne vous prendra au sérieux.
  24. Parce que vous doutez de vous ; sortir de l’ombre, vous mettre en avant, vous faire connaître provoque chez vous une résistance. Vous allez d’abord travailler sur cette appréhension quand vous aurez le temps et vous reparlerez de votre projet plus tard.
  25. Parce que vous n’avez pas fait d’études et vous n’avez pas de diplôme.
  26. Parce que vous faites des études et obtenir votre diplôme est le plus important.
  27. Parce que vous détestez la paperasse.
  28. Parce que vous avez peur de vous planter publiquement et d’être ridiculisé devant votre famille et vos proches.
  29. Parce que votre idée nécessite de gros investissements.
  30. Parce que vous ne savez pas où trouver la clientèle qui achètera votre produit ou service.
  31. Parce que vous avez bossé dur pour obtenir votre vie actuelle et cela ne vaut pas le coup de tout risquer pour cette idée ridicule de lancer une entreprise.
  32. Parce que qui êtes-vous pour vouloir devenir patron et donner des ordres aux autres ?
  33. Parce que l’Etat va vous assommer de taxes et d’impôts si vous devenez indépendant et, pire encore, si l’entreprise rapporte beaucoup d’argent.
  34. Parce que rien ne prouve que ce projet vous intéressera encore dans un an.
  35. Parce que la petite voix dans votre tête vous dit d’arrêter de rêver.
  36. Parce que ceux qui réussissent sont des privilégiés.
  37. Parce que l’argent appelle l’argent et que vous n’en possédez pas.
  38. Parce que personne ne vous a donné votre chance.
  39. Parce que si vous parlez de votre projet, votre idée sera volée.
  40. Parce que vous êtes face à la barrière de la langue.
  41. Parce que vos proches n’ont pas confiance en vous et répondent à votre enthousiasme par le silence.
  42. Parce que vos proches veulent toujours « mettre leur grain de sel » et ils ne vous laisseront jamais réfléchir et travailler en silence.
  43. Parce que votre femme a confiance en vous, elle vous encourage et vous êtes terrorisé à l’idée de la décevoir.
  44. Parce que votre mari a peur que vous gagniez plus que lui et que vous soyez moins dépendante.
  45. Parce que vos amis vous renvoient leurs propres peurs et leur incapacité d’oser passer le cap.
  46. Parce que personne autour de vous n’est au courant et vous vous sentez seul.
  47. Parce que si vous parlez de vos ambitions, vous serez rejeté.
  48. Parce que les coachs en développement personnel et les livres pour entrepreneurs ne sont que des arnaques.
  49. Parce que s’il était possible de partir de zéro et de réussir en suivant une méthode Y ou Z, cela se saurait.
  50. Parce que les inégalités se creusent, les pauvres restent pauvres et les riches s’enrichissent sur votre dos en vous faisant miroiter de beaux rêves qui ne se réaliseront jamais.
  51. Parce que l’argent corrompt, chercher à en gagner plus est mal.
  52. Parce que vous êtes Chrétien et qu’un bon Chrétien se contente de ce qu’il possède. Un projet déraisonnable et égoïste va à l’encontre de notions les plus élémentaires de sacrifice et de don de soi.
  53. Parce que vous êtes Musulmane et ce serait considéré comme un manque de respect de sortir quémander des investisseurs.
  54. Parce que vous êtes Bouddhiste et démarcher des clients ne va pas vous rapprocher de l’Eveil.
  55. Parce que statistiquement les échecs sont plus nombreux que les réussites. Vous ignorez d’où vient cette statistique mais elle vous semble vraiment crédible.
  56. Parce que le sang des affaires ne coule pas dans les veines de votre famille, pour preuve les nombreux échecs.
  57. Parce que tout le monde est dans la même galère que vous, rêve de voyager et de travailler n’importe où, alors pourquoi vous plus que les autres ?
  58. Parce que le marketing c’est du chinois pour vous.
  59. Parce que si vous avez le moindre revenu d’indépendant, votre allocation d’invalidité sera supprimée et l’entreprise devra obligatoirement générer un salaire dès le premier mois sinon vous finirez à la rue.
  60. Parce que vous n’avez pas une personnalité imposante et vous risquez d’être un gérant laxiste.
  61. Parce que vous avez du bon sens, le climat des affaires est clairement mauvais en ce moment, chômage élevé, pouvoir d’achat trop faible et il faudrait être inconscient pour investir dans une entreprise dans ce contexte économique et politique.
  62. Parce que vous avez du bon sens, le climat des affaires est clairement trop beau en ce moment pour durer. L’économie est dans une bulle qui ne va pas tarder à éclater, mieux vaut jouer la sécurité.
  63. Parce que si ça ne fonctionne pas, il ne faudra pas venir dire que vous n’avez pas été prévenu.
  64. Parce qu’aujourd’hui tout passe par Internet et que vous n’avez pas les connaissances informatiques pour faire le poids face aux jeunes requins.
  65. Parce que vous étiez fainéant à l école, que vous ne brillez pas dans votre travail actuel donc qu’est-ce qui vous prouve que vous possédez ce qu’il faut pour réussir.
  66. Parce qu’à votre jeune âge, il faut mieux bien commencer par vous implanter dans le monde du travail et vous créer un réseau, il sera encore bien temps d’entreprendre plus tard.
  67. Parce que vos meilleures années sont derrière vous, il est bien trop tard pour entreprendre et malgré votre ancienneté, vous n’avez pas le bon réseau pour lancer une entreprise. Vous auriez dû le faire quand vous étiez jeune.
  68. Parce que votre idée est trop novatrice donc le marché n’existe pas.
  69. Parce que votre idée n’est pas assez novatrice, le marché est bouché, les concurrents sont nombreux.
  70. Parce que vous ne connaissez pas la réglementation en vigueur, le risque juridique est trop important.
  71. Parce que vous ne savez pas où trouver des fournisseurs de confiance.
  72. Parce que créer une entreprise, c’est bien joli mais la gérer au quotidien c’est une sacrée paire de manches.
  73. Parce que vous vous sentez obligé de vous justifier, d’expliquer vos choix, vous avez du mal à les assumer sans vous sentir coupable, vous n’osez pas demander de l’aide et vous affirmer pour vendre des produits.
  74. Parce que vous avez déjà tenté dans le passé et que cela n’a pas fonctionné.
  75. Parce que vous allez devoir recruter des employés et des prestataires.
  76. Parce que vous mettre à votre compte rajoutera de la pression et des inquiétudes dont vous n’avez clairement pas besoin dans votre vie.
  77. Parce que si vous réussissez là où des membres de votre famille ont échoué, des plaies douloureuses vont se rouvrir.
  78. Parce que les jaloux vont inventer des histoires et vous attaquer.
  79. Parce que vous aviez une motivation d’enfer pour vous lancer mais à présent que vous avez lu cette liste, vous préférez laisser tomber.

Dans mon livre, je partage aussi : 

Les huit raisons un peu folles pour vous lancer

  1. Pour choisir vous-même vos horaires et à quoi vous consacrez vos heures.
  2. Pour avoir une vie en alignement avec vos passions et vos valeurs, sans appréhension du lundi, sans stress pour ambiance tendue, sans manager, sans conversations ennuyeuses autour de la machine à café.
  3. Pour que la qualité de votre travail soit enfin reconnue.
  4. Pour gagner plus d’argent que dans vos rêves les plus fous.
  5. Pour ne plus jamais avoir à demander la permission.
  6. Parce que vous avez une mission et que personne ne l’accomplira à votre place.
  7. Parce que ce projet vous fait peur et que la peur nous indique en général la direction à suivre pour grandir.

Parce ce que même si vous ne parvenez pas à expliquer pourquoi, même s’il existe 79 excellentes raisons de ne pas vous lancer, vous n’avez pas besoin de les lire, une petite flamme en vous refuse de s’éteindre et insiste pour s’exprimer.

Les étapes à suivre pour lancer un blog

L

Pour vous aider à trouver la voix unique de votre blog, j’aimerais partager avec vous l’exemple de Roxana Hersans pour vous donner un cas concret et vous aider à mieux comprendre l’importance de chaque étapes.

Pour récapituler, Roxana est dans la phase de conception d’un blog professionnel. Elle a besoin de définir sa stratégie avant de se lancer. Elle propose des programmes de coaching personnalisés dans le domaine de la nutrition. Initialement, ses programmes seront surtout privés, mais elle pense à créer prochainement des programmes de groupe via des webinaires. Roxana souhaite également développer une activité en ligne et vendre un service nutritionnel très ciblé sur son blog.  

Découvrons ensemble les étapes à suivre pour lancer un blog qui vous ressemble.

Choisissez la langue de votre blog 

Roxana a passé une période en Angleterre où elle a formé une petite base de clients. Pour satisfaire cette audience, elle a opté pour un blog en anglais avec une thématique assez générale. Par contre, elle envisage que son blog en français soit plus ciblé.

Il est possible d’avoir plusieurs blogs avec des langues différentes. En revanche, il est quasi impossible de réussir tous ses blogs. J’ai eu l’occasion de discuter ce point avec des blogueurs qui vendent des produits d’information ou d’autres types de produits sur leurs blogs. Pratiquement tous ces blogueurs ont démarré plusieurs blogs, mais personne n’a réussi à rentabiliser tous ses blogs simultanément ou dans la même année. En effet, à partir du moment où vous avez un projet qui décolle, vous devez vous focaliser sur ce dernier et vous n’avez donc pas le temps pour plusieurs projets en parallèle. Pour éviter le gaspillage de temps, privilégiez le marché qui vous permettra de décoller le plus rapidement grâce aux ressources dont vous disposez.

Quand j’ai découvert toutes les alternatives possibles pour lancer un produit d’information, j’ai choisi de faire formations en marketing. Mais à l’époque, j’ai réalisé que je n’avais pas encore assez de recul pour démarrer ce projet dans l’immédiat. De plus, je sentais que j’avais davantage de ressources pour continuer mon activité de coaching en séduction. Par conséquent, j’ai décidé de développer cette activité et acquérir de nouvelles compétences dans le domaine du marketing avant de faire la transition.

Privilégiez le marché rentable

Pour éviter la dispersion d’efforts, Roxana a décidé de développer son blog en français en partageant des articles, en créant du contenu et en publiant ses offres de coaching. 

Quant au blog en anglais, il servira pour une plateforme sur laquelle elle partagera ses produits/services.

Il ne s’agit donc pas d’abandonner l’idée de lancer plusieurs blogs avec des langues différentes, mais de repérer le marché le plus rentable. Le développement de ce dernier doit être la priorité.

Il est recommandé d’avoir comme objectif d’élargir à d’autres marchés une fois que vous réussissez à gagner votre part du marché actuel.      

Évaluez votre unicité

Afin d’attirer vos prospects, il est indispensable d’apporter un produit/service unique.

L’approche de Roxana est différente. Elle n’exige pas de restrictions dans son régime et elle est ouverte pour recevoir toutes personnes intéressées par son service. Les solutions proposées par Roxana sont adaptées en fonction du mental de ses clients et les efforts qu’ils sont prêts à fournir. 

En effet, elle propose à travers son programme de coaching, des solutions minceurs à court terme à ses clients et elle les invite à se préparer pour des objectifs à long terme d’une façon très fluide et sans jugement.

Cette approche est valide, mais elle n’est pas définie d’une façon assez tranchée et synthétique.

L’idée qu’elle a mise en avant, consiste à s’opposer à la notion classique du régime et d’éliminer les restrictions de certains aliments, comme le sucre ou les féculents. Ainsi, elle évite que les clients soient frustrés, au moment où elle brisera tous les mythes relatifs à la nutrition.

Préparez la liste des mythes à abattre

Ces mythes, à abattre sont par exemple :

  • Certains aliments sont bons et d’autres sont mauvais ;
  • Il faut absolument éviter certains aliments ;
  • Il est crucial de faire des exercices sportifs difficiles ;
  • Il faut absolument manger des aliments particuliers pour mincir ;
  • Il faut apprendre à se priver ;
  • L’amincissement est une lutte forcenée contre soi-même.

Il est essentiel de faire la liste des idées reçues à abattre afin de définir les idées ennemies auxquelles vous devez vous attaquer.

Ces mythes vous permettront de définir vos croyances clés que vous défendrez sur votre site à travers vos articles et votre contenu.   

Quand un prospect s’inscrit sur mon site de conseils amoureux pour les hommes célibataires, le premier article qu’il reçoit par email, c’est : peut-on séduire 100 % des femmes qu’on aborde ?

Dans mon secteur d’activité très particulier qui s’appelle la communauté de séduction, il y a la légende qui affirme que si vous êtes un séducteur parfait vous pouvez aborder n’importe quelle fille. C’est donc la première idée reçue à laquelle je m’attaque.

Définissez votre produit/service

Le blog de Roxana ne portera pas exclusivement sur ces mythes, mais également sur le fait d’introduire une nouvelle notion : l’importance du plaisir.

Il est évident qu’elle évoquera des sujets relatifs à la nutrition comme c’est sa passion, mais l’idée principale est de cultiver le plaisir et la joie sans parler directement de développement personnel. 

Roxana a un état d’esprit d’entrepreneur qui l’a poussé à penser à un service qui peut apporter une valeur ajoutée aux clients et se démarquer.

Sauf que, l’entrepreneur rame jusqu’à ce qu’il change l’état d’esprit au moins quand il parle de son produit/service pour un état d’esprit de marketeur. Dans cet état d’esprit, vous ne parlez plus de vous-même mais plutôt de vos clients.

Une de techniques que vous devez apprendre à faire, consiste à vous mettre à la place de votre futur client et répondre à la question suivante : quel est le problème de votre client et comment vous pouvez le résoudre ?

Une illustration de ce dilemme. Je suis convaincu que pour résoudre un problème il est indispensable de disposer d’une démarche de développement personnel, de se sentir bien dans sa peau et de s’amuser au quotidien. Cependant, je n’aurais pas eu de succès avec un coaching sur le marché de la séduction ou le marché du marketing en proposant la solution miracle pour se sentir bien. La raison à cela est simple. Mon prospect dans le programme du coaching en séduction cherche une copine ou une femme.

Pour le cas du coaching minceur de Roxana, elle propose comme solution pour le problème d’excès de poids par exemple, l’idée de s’accepter afin de réussir un régime et un changement d’habitudes. Or, le prospect ne sera pas intéressé par cette solution tant que Roxana n’aura pas montré qu’elle a bien compris son problème. Pour cette raison, il est fondamental de vous mettre à la place de votre prospect et de définir ses problèmes et ses frustrations.

Par exemple, Roxana définit son prospect comme : une personne qui a des envies incontrôlables de manger et qui a déjà essayé des régimes miracles sans succès. Son prospect pense qu’il doit atteindre un certain poids idéal pour se sentir bien ou un corps parfait pour plaire à quelqu’un d’autre. Cette personne n’est plus capable de trouver le plaisir quand elle mange et perds la joie dans sa vie.   

Définir avec précision son prospect permet de s’adresser à lui de la meilleure façon.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */