Connaissez-vous le pire ennemi de votre entreprise ?

C

Nous allons aujourd’hui parler d’un ennemi vous empêchant de travailler efficacement, vous empêchant de vous concentrer, vous empêchant de vendre à de meilleurs clients et de développer votre entreprise mais également d’utiliser productivement votre temps. Cet ennemi est la distraction.

La distraction est simplement le fait de ne pas savoir rester concentré.

Le conseil du jour est issu du livre Deep Work de Cal Newport. Ce livre explique comment vous pouvez, en changeant l’approche de votre travail, obtenir beaucoup plus de résultats et un travail de meilleure qualité. Le livre n’est pas spécialement pour les entrepreneurs mais pour toutes personnes qui travaillent.

Quand vous commencez seulement votre activité et que vous en êtes au tout premier niveau, vous êtes en recherche d’opportunités. Une fois sorti de ce niveau, vous avez trouvé votre stratégie optimale de vente et l’opportunité devient votre ennemi. Dès que vous savez ce que vous vendez, à qui vous le vendez et quelle est la stratégie optimale de vente, l’opportunité devient alors une distraction.

Chaque fois que vous passez un cap, d’autres priorités arrivent et les opportunités venant du milieu extérieur ne vont plus rien apporter mais vous enlever du temps, de l’énergie et de la concentration que vous pourriez consacrer à votre projet principal du moment.

Plus vous avez de succès, plus vous avez d’opportunités. Je reçois de par mon activité énormément d’opportunités de toutes parts. Ce que les personnes m’offrant ces opportunités ne réalisent pas, c’est qu’il s’agit en réalité pour moi de distractions car cela m’empêche de passer du temps sur mon objectif stratégique. Ces opportunités vont principalement être soumises par emails. Les mails sont improductifs, il s’agit d’une distraction.

Dans son livre, Cal Newport cite la politique des divers entrepreneurs et artistes interviewés vis-à-vis des emails. Voici quelques extraits :

« Je suis un homme heureux depuis le 1er janvier 1990, date à laquelle j’ai cessé d’avoir une adresse email. »

« J’ai une adresse email depuis 1975 et il me semble que 15 ans à utiliser les mails est suffisant pour une vie entière. »

Le livre contient d’autres exemples de gens expliquant pourquoi ils n’utilisent pas l’email.

Moi-même, j’ai arrêté de traiter mes mails en 2008. Je n’arrivais plus à gérer le volume et j’avais donc engagé un ami comme stagiaire pour répondre aux mails à ma place. Parmi la centaine de remerciements que je recevais de mes clients, il devait y avoir un mail tous les 2/3 jours d’un boulet m’envoyant soit du spam ou des insultes. Je me suis rendu compte à l’époque qu’un email négatif pouvait me plomber le moral pendant des heures. Les opportunités proposées me faisaient également beaucoup réfléchir avant de réaliser qu’elles seraient une distraction.

Suite à mon stagiaire, le volume de mails était si conséquent que j’ai dû engager une assistante à mi-temps puis à plein temps et actuellement trois personnes travaillent pour le département SAV de mon entreprise.

Le fait de m’être détaché de l’email a fait que j’ai donc eu le temps de créer de la valeur pour davantage de personnes. Ma mission est d’aider des centaines de milliers de personnes à devenir des entrepreneurs et j’ai besoin de me concentrer pleinement sur cette mission. Je ne peux donc pas me permettre de passer énormément de temps à répondre à des opportunités ou à des questions individuelles alors que j’aiderai beaucoup plus de monde si je pouvais créer du contenu apportant ces réponses.

Soyez attentif à ce que vous faites, restez concentré sur cela et débarrassez-vous de la distraction.

Ecrivez un commentaire !

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */