CatégorieMarketing par Email

Comment réussir votre campagne d’email marketing ?

C

L’email marketing est un levier important pour la promotion de vos produits/services et le développement de votre activité. Dans cet article, je partage avec vous les erreurs les plus communément commises par les entrepreneurs afin de vous permettre de les éviter.

Est-ce une bonne idée d’acheter une liste ?

Une solution qui peut-être proposée aux entrepreneurs, afin de réussir une campagne d’email marketing, c’est d’acheter une mailing-list. Cela revient à acheter une base de prospects ciblés de 14 000 personnes par exemple qui s’intéressent à votre activité.

Or, en optant pour cette méthode, vous risquez de briser votre adresse IP en envoyant des emails aux contacts de cette liste. Autrement dit, vous mettez en danger votre URL, nom et adresse d’expéditeur, car ils peuvent être classés dans une blacklist. Ajoutons à cela que le taux de réponse à vos messages sera faible et les services d’auto-répondeur n’acceptent pas d’importer ce type de bases de données. Par conséquent, si vous décidez d’utiliser une base de données prête pour votre campagne marketing par email, vous risquez que le fournisseur ne l’accepte pas où qu’il vous exige de la trier avant de l’exploiter. Cette opération vous coûtera cher.

Comment transférer sa mailing list ?

Je partage avec vous des situations pour que vous puissiez comprendre s’il est faisable et recommandé d’importer une base de données existante :

Liste de mails récupérée manuellement 

Lorsque j’étais professeur de danse latine, en un mois, j’ai réussi à créer une liste contenant 700 adresses email de clients ayant assisté à un de mes cours et voulant recevoir des informations concernant les soirées Salsa. Dans ce cas, si les personnes concernées acceptent de recevoir des emails de ma part, il est possible d’exploiter cette liste afin de faire la promotion de mon activité.

Certains services d’auto-répondeurs testent la liste fournie avant l’hébergement ou bien, ils demandent la confirmation aux prospects.

Quand vous demandez à une personne de vous fournir son adresse email, il est primordial d’avoir son accord pour recevoir des emails de votre part. Évitez de demander les coordonnées en incluant une phrase dans un formulaire pour dire qu’il s’agit d’un jeu et qu’ils recevront une invitation gratuite pour un concert par exemple. Il est plutôt recommandé de demander clairement aux prospects s’ils acceptent de recevoir des emails de votre part ou pas.  

Liste des clients de vos 5 dernières années  

Imaginons que vous avez travaillé avec des clients pendant 5 ans par exemple et vous avez toutes les adresses email. Il est possible de leur envoyer un email, à condition que le contenu ne soit pas publicitaire. Pensez à leur envoyer un email transactionnel au sujet de leurs intérêts. À sa fin, il est possible de les inciter à s’inscrire à votre mailing list ou de vous donner l’approbation pour recevoir des emails, newsletters, vidéos, conseils, ou promotions…

Pour simplifier, vous avez le droit de contacter vos anciens clients pour leur proposer un nouveau bonus avec votre produit, mais évitez de leur envoyer un email publicitaire pour annoncer les soldes par exemple (notamment, s’ils n’ont pas donné leur accord explicitement pour recevoir des emails).

Cas échéant, vous prenez le risque que vos emails soient considérés comme étant des spams.

Les membres de votre forum 

J’ai un site de musique avec plus de 30 000 personnes inscrite afin de rejoindre le forum. Par conséquent, ces personnes m’ont communiqué leurs adresses email. Cette situation est considérée comme étant une zone grise. Les prospects se sont principalement inscrit au forum et non pas à une newsletter. Le fait de pouvoir utiliser les adresses email pour leur envoyer des messages publicitaires dépendra de leurs réactions.

D’un autre côté, si la liste des emails contient des anciennes adresses, il est indispensable de la trier et de faire le nettoyage avant de l’utiliser.    

Les internautes qui laissent des commentaires sur votre blog

Si une personne vient sur votre blog et vous laisse un commentaire, n’essayez pas de lui envoyer un email par la suite pour promouvoir votre activité. En effet, les internautes qui interagissent avec vos publications, ne s’attendent pas à recevoir des emails par la suite de votre part. Pour la simple raison qu’ils ne sont pas inscrits à votre newsletter par exemple et qu’ils n’ont pas donné leur accord pour recevoir des emails.

Des adresses hébergées sur un autre service d’auto-répondeur

Si vous envoyez déjà votre newsletter régulièrement sur un service d’auto-répondeur et que vous voulez changer de service, la meilleure solution, c’est d’importer votre liste d’emails. La plupart des services permettent d’importer votre liste depuis les autres services de confiance.

La différence entre le courrier postal et les emails, c’est que si vous envoyez des emails sans avoir la permission des prospects, vous risquez que vos messages finissent toujours dans les spam. Par contre, il est toujours possible d’envoyer des courriers postaux.

Les désinscrits de vos mailing list

Imaginons qu’un client, après avoir acheté votre produit, s’est désinscrit de votre newsletter. Il est strictement déconseillé de lui envoyer des emails pour promouvoir un autre produit ou une nouvelle activité. Sinon, vous créez de l’agressivité et par conséquent, votre email sera signalé comme étant un spam.

Par contre, si vous disposez de plusieurs listes de prospects, il est possible de les utiliser afin de contacter les prospects qui ont choisi de se désinscrire d’une liste déterminée. 

Tous les avantages du marketing par email

T

Pourquoi devez-vous utiliser l’email comme outil pour contacter vos prospects et vos clients ? 

La plupart des visiteurs de votre site Internet, des personnes qui sont amenées à visiter votre lieu de vente ou à entrer en contact avec vous pour la première fois n’achèteront pas ou ne prendront pas une décision d’achat dès ce premier contact. Si vous êtes chanceux, votre pourcentage de conversion peut passer de 1 % à 3 % et même 5 % si vous êtes un excellent marketeur ou que vous proposez une offre irrésistible. 

Il faut absolument vous souvenir que la plupart des prospects qualifiés qui vont découvrir votre offre ne vont pas se décider à ce moment-là. Le problème que vous aurez, c’est que si vous ne leur donnez pas une seconde chance de se laisser convaincre, vous perdrez énormément de potentiel de chiffre d’affaires. Certains entrepreneurs n’utilisent pas l’emailing durant leurs campagnes parce qu’ils ne voient pas suffisamment de résultats.

Comment faire pour augmenter le taux d’ouverture de vos emails, le taux de lecture, le taux de clics lorsque vous donnez un lien et comment augmenter l’efficacité de vos campagnes d’emailing ? 

Quand vous allez obtenir la permission de la part de vos prospects de les recontacter par mail, vous leur donnez donc une seconde chance de se laisser convaincre. Sur le long terme, cela va augmenter votre chiffre d’affaires. Il faut donc transformer cette liste de prospects en avantage concurrentiel solide sur le long terme.

Les avantages du marketing par emails :

  • Le coût est faible. Le retour sur investissement est donc très facile. Vous payerez quelques dizaines d’euros par mois pour faire héberger votre mailing list même quand elle atteindra une taille considérable.
  • Le retour sur investissement est rapide. Entre le moment où vous envoyez un mail à votre liste et celui où vos contacts commencent à réagir, il ne se passe que quelques minutes.
  • Vous disposez d’un moyen de levier utile pour négocier des partenariats stratégiques. Quand vous allez négocier un échange de liens, une apparition dans le produit d’un concurrent ou d’un partenaire, votre apparition dans un média ou l’achat d’un espace publicitaire, vous pouvez utiliser votre liste de contacts comme argument supplémentaire.
  • Vous pouvez générer un « effet de foule » à volonté. Très peu de marketeurs français maîtrisent l’effet de foule. Le principe est simple, vous pourrez dans votre campagne d’emails, faire arriver à des moments déterminés, des visiteurs en masse sur votre site ou sur celui d’un média. Cet effet de foule peut vous permettre de négocier plus facilement des partenariats ou d’apparaître comme le leader de votre marché.
  • Vous pouvez tester la température du marché avant de lancer un nouveau produit ou service. En segmentant votre mailing list, vous pourrez tester une nouvelle offre, une nouvelle vidéo, un nouveau produit, une nouvelle présentation de votre site Internet sur juste une petite tranche de votre audience et savoir quels sont les retours en temps réel.

Le premier facteur de réussite ou d’échec de vos campagnes d’emails est le taux de délivrabilité de vos mails, autrement dit le pourcentage de vos adresses à qui vous écrivez qui obtiendront réellement votre mail dans leur boîte. La lutte contre le spam est devenue tellement d’actualité que les fournisseurs d’accès ont une politique extrêmement draconienne. Si vous ne faites pas attention à certains critères techniques, vous pouvez vous retrouver systématiquement classé en spam et perdre une très grande partie de l’efficacité de votre pouvoir marketing. 

Le deuxième facteur est la confiance et l’intérêt que le lecteur éprouve pour votre message. Mais n’oubliez pas que le premier facteur est vraiment le plus important. C’est pourquoi, il est recommandé d’utiliser l’outil Aweber. Aweber.com est l’un des prestataires d’emailing les plus réputés au monde et doit son succès à deux paramètres :

  • Leur délivrabilité est extrêmement élevée. Votre mail a très peu de chances d’arriver dans la boîte spam de votre prospect. D’autant plus si le mail et le titre sont correctement rédigés.
  • Aweber ne fait qu’une chose mais le fait très bien. De nos jours beaucoup de prestataires proposent des services intégrés qui permettent de faire votre emailing, votre gestion de la relation client, votre blog, la gestion des commandes, des stocks etc. Le problème avec ces prestataires, mêmes les plus chers, c’est un taux de délivrabilité très faible.

Il existe des alternatives à Aweber mais je ne les recommande pas :

  • Envoyer les mails vous-même. Très vite, vous rencontrerez un plafond car tous les fournisseurs d’accès mettent une limite au-delà de laquelle vous serez suspect si vous envoyez trop de mails. Le fournisseur va considérer que vous êtes infecté et va bloquer l’envoi de mails ou penser que vous êtes un spammeur. En général la limite est inférieure à cent.
  • Installer un script « autorépondeur » mais vous serez vite « flaggé », c’est-à-dire que l’on va détecter que votre site internet envoie des emails en masse et votre serveur sera mis en zone grise (vos mails seront considérés comme risqués).

Les erreurs à absolument éviter dans votre campagne emailing

L

Quand vous lancez votre campagne de marketing par email, il y a plusieurs erreurs à éviter. Pour mieux comprendre, Michel Morin, PDG de Carrefour Internet, partage avec nous les pièges à éviter pour réussir et rentabiliser une campagne emailing.

Comment savoir si on passe en spam ?

Le premier piège consiste à envoyer un email qui finira dans la boîte spam de vos clients.

Afin d’éviter cette erreur fréquente, il est recommandé d’avoir un compte Hotmail, Gmail ou Yahoo. Il est intéressant d’utiliser Outlook également, pour profiter du fameux algorithme de Microsoft. 

Pour avoir des résultats interprétables, n’ouvrez pas vos propres messages sur vos comptes de test. Ainsi, vous pouvez vous assurer que votre email arrive dans la boîte de réception de vos prospects et non pas dans les spam. 

Quand vous rédigez votre newsletter et avant de l’envoyer à votre mailing liste, pensez à envoyer un test sur vos comptes Gmail, Hotmail et Yahoo. 

Chez Hotmail, si l’email n’arrive même pas, c’est que l’adresse IP est bloquée. Dans ce cas, il vaut mieux contacter votre fournisseur auto-répondeur afin de résoudre ce problème et changer l’adresse IP. 

Pour les entreprises qui envoient un volume important d’emails, il est possible d’utiliser le service Return Path afin de valider leurs messages auprès des fournisseurs.

Les mots dans le titre sont très importants  

Ensuite, il est important de bien choisir les mots employés dans le titre de votre email. Cela dépend aussi de votre fournisseur. 

Par exemple, pendant la période des soldes, le terme SOLDE a été bloqué pendant une journée chez Hotmail. 

Certains mots sont bloqués par des fournisseurs et autorisés par d’autres. Pour cette raison, je vous invite à segmenter votre mailing liste, si nécessaire.

Les logiciels SPIDER de capture d’emails  

Les logiciels SPIDER sont des logiciels qui capturent les adresses emails visibles sur Google par exemple. En France, il est autorisé d’envoyer des emails en OPT OUT à des entreprises. Mais il est crucial de leur présenter la possibilité de se désabonner de la liste. D’où l’existence de ces logiciels, qui prennent les emails des entreprises pour leur envoyer des messages d’une façon automatique. 

Bien que cette méthode puisse fonctionner, elle est déconseillée. Son effet est très négatif, car vous vous retrouvez banni rapidement de chez les fournisseurs. Par contre, pour les particuliers, vous êtes obligé de faire le OPT IN. C’est-à-dire qu’il est indispensable d’avoir la permission de vos clients avant de leur envoyer des emails. En effet, le OPT OUT est formellement interdit par la loi française pour les particuliers.  

Comment éviter de perdre votre mailing liste          

Assurez-vous que votre liste d’emails ne contienne que des personnes intéressées par votre activité. 

Il est par ailleurs important d’étudier le nombre d’emails à envoyer, pour ne pas abuser. Toutefois, si vous n’envoyez pas fréquemment des emails ou si vous arrêtez de le faire sur une longue période, vous risquez de biaiser votre liste d’adresses. 

En effet, au bout de 6 mois, une adresse qui a été fermé devient un SPAM TRAP. Si vous envoyer un email soudainement vous serez détecté en tant que spammeur par Hotmail par exemple. 

En outre essayez d’éviter que les prospects reportent vos messages comme spam. Si vous contactez votre liste après un temps de silence, je vous recommande d’indiquer aux abonnés, dès le début du message, un rappel de votre identité, la raison de leur inscription et même le lien de désinscription de la newsletter. 

Par contre, si vous maintenez un certain rythme de publications, il est inutile de faire ce rappel à chaque fois pour vos abonnés.

Faut-il utiliser la technique double optin ?

Certains services d’auto-répondeurs vous proposent le choix entre deux systèmes :

  • Simple optin : une fois que les visiteurs saisissent leurs emails sur votre site, vous pouvez les contacter et leur envoyer des messages tout de suite ;
  • Double optin : quand les visiteurs saisissent leurs emails, ils reçoivent un lien de confirmation sur lequel ils doivent cliquer pour confirmer leurs inscriptions et recevoir vos messages par la suite.      

Personnellement, je considère que le double optin est plus efficace que le simple optin puisqu’il offre l’opportunité aux abonnés de vérifier leurs emails. L’inconvénient de cette technique est que 40 à 60 % des inscrits ne cliquent pas sur le lien de confirmation et abandonne l’inscription. 

En optant pour la technique simple optin, vous êtes vulnérable aux fausses adresses emails. Pour cette raison, je vous recommande d’utiliser les deux techniques en parallèle et séparer de la liste ceux qui n’ont pas confirmé. Cela est possible en utilisant Promety ou en faisant une combinaison d’Aweber (double optin) et d’un autre système simple optin ( iContact) par exemple. S’il est compliqué pour vous d’opter pour cette solution, privilégiez le simple optin quand votre base de données est de petite taille.

Si vous êtes en double optin, il est indispensable d’inclure une page de remerciement afin d’inciter les visiteurs à cliquer sur le lien de confirmation, en indiquant que le contenu désiré est disponible sur ce lien. Ne créez pas une impasse sur votre site, cette page de remerciement doit rediriger vos prospects vers votre message de vente.  

Comment optimiser le suivi du client

C

Dans cet article, nous allons voir comment optimiser le suivi du client et créer des relations sur le long terme.

Imaginons que vous vendez un produit numérique. Vous aurez un certain nombre de contacts avec le client après lui avoir vendu le produit.

Si vous vendez un cours en ligne avec plusieurs vidéos par exemple, vous allez lui envoyer les vidéos au fur et à mesure. Si vous vendez un livre électronique, le client va parcourir le livre au fil des chapitres.

Pour mieux comprendre, on va se focaliser sur l’exemple d’une séquence d’emails types que l’on peut envoyer au client pour un cours en plusieurs modules. Vous savez par exemple que si votre livre a un plan d’action en 21 jours, le prospect doit recevoir un email tous les jours ou toutes les semaines pour l’accompagner dans la consommation du produit et l’application des conseils.

Plus votre client applique vos conseils, plus il aura de résultats. Et si votre client a plus de résultats, vous avez plus de chances qu’il vous donne un témoignage. Plus votre client aura des résultats, plus il se sera convaincu tout seul que c’est mieux de laisser un témoignage et il est mieux disposé à poursuivre la relation en achetant un autre de vos produits par la suite.

Comment entretenir cette relation avec le prospect ?

Pour être certain qu’une personne nous convient pour démarrer une relation sur le long terme, en général on aura interagit avec cette personne pendant une dizaine d’heures.

Quand vous allez contacter votre prospect pour lui vendre un produit, vous devrez :

  • au début vous allez lui demander de laisser son adresse email pour voir une courte vidéo d’information sur tel sujet,
  • ensuite, vous allez l’inciter à cliquer pour laisser un commentaire en lui demandant de vous dire ce qui est important,
  • après, vous pouvez lui proposer un livre au format pdf qu’il peut imprimer ou compléter, et vous pouvez lui demander son numéro de téléphone pour le rappeler.

Petit à petit, vous créerez cette relation et cet engagement.

Dans votre produit, c’est la même chose. La séquence et l’ordre dans lequel vous transmettez votre information va compter. Vous donnez vos conseils car la séquence est la clé de la romance.

Quand vous allez commencer à interagir avec votre prospect, dans l’exemple d’un suivi par email, vous saurez automatiquement quand un prospect a acheté un de vos produits. Pour cela, vous pouvez utiliser un auto-répondeur, vous pouvez entretenir la romance avec vos prospects. 

Si une personne achète votre produit vous devez la féliciter et la remercier dans votre premier email. Dans votre séquence d’email, le thème principal est de dire au client qu’il fait parti d’un petit groupe de personnes extrêmement motivées qui vont changer leur vie et de le remercier de sa confiance.

Après l’avoir remercié, même si votre produit n’est pas disponible de suite, vous devez lui faire un cadeau pour qu’il se sente content d’avoir effectué ce premier achat. Cela peut-être un bonus que vous offrez avec votre produit.

Votre prospect prend par exemple un cours en ligne. Trois ou quatre jours plus tard, vous devez vous assurer qu’il a bien reçu ce cours et qu’il l’a consommé. En somme, vous vérifiez que tout va bien.

Vous pourriez demander s’il est satisfait, mais il est encore trop tôt car il se peut qu’il soit au tout début question motivation. Pour le moment ce qu’il a appris est que c’est important. L’idée est donc de simplement envoyer un message pour prendre soin de lui et en même temps vous rassurer en tant que vendeur. Vous vous renseignez et prenez de ses nouvelles.

Il ne faut pas perdre cette attention avec votre client afin d’éviter qu’il vienne à reculons car il aura l’impression que l’on ne se préoccupe pas particulièrement de lui. Retenez que cet email est très important. 

Tout savoir sur l’email marketing

T

Pour optimiser votre prospection auprès de vos clients potentiels et éviter les emails ennuyeux, il est primordial de soigner votre communication. Si tous les emails envoyés à vos clients ont pour objectif de les inciter à acheter votre produit/service, ils seront automatiquement ignorés. 

Je vous explique.

Pourquoi les prospects ouvrent les emails ?

Il est recommandé de susciter une situation d’intérêt auprès des destinataires. 

Pour ce faire, vous devez déterminer les facteurs qui motivent vos prospects à ouvrir un email. Au lieu d’essayer de changer la psychologie de vos clients pour réussir votre marketing, pensez plutôt à adapter votre stratégie à leurs besoins.

La connaissance de l’émetteur

Selon une étude de Riton Paf, pour que les prospects ouvrent leurs emails, ils doivent connaître l’émetteur et avoir confiance en lui. Cela présente le premier interrupteur dans la prise de décision pour ouvrir l’email reçu ou l’ignorer. Pour cette raison, vos emails doivent être reconnaissables et vous devez donner envie à vos prospects de les ouvrir.

La reconnaissance et la confiance sont les deux premiers facteurs qui influencent la décision de vos prospects par rapport à l’ouverture de vos emails.

Une première expérience réussie

Les prospects qui ont ouvert auparavant vos emails et trouvent que le contenu partagé est intéressant auront confiance en vous. Par conséquent, ils ouvriront tous les emails reçus de votre part. 

Cela se traduit dans les campagnes d’emailing par un simple principe. Ce principe consiste à donner envie à vos prospects, qui ont déjà ouvert et lu le premier email, d’ouvrir vos prochains emails. Cela motive considérablement les destinataires à ouvrir les emails commerciaux.

Le titre de votre email

L’objet ou le titre attribué à votre email doit être rédigé d’une façon efficace et accrocheur afin d’inciter les prospects à ouvrir vos emails. 

Pour cette raison, je vous encourage à réaliser des tests avec divers titres et de partager les résultats obtenus avec la communauté des membres de vente par email.     

La lisibilité des emails

Un tiers des prospects n’ouvrent que les emails qu’ils peuvent lire normalement.

Si vous arrivez à faire jouer ces quatre premiers critères pour vous, vous garantissez un taux d’ouverture de vos emails irréprochable.

Comment obtenir de nouveaux abonnés ?

L’objectif principal de vos campagnes marketing consiste principalement à captiver les prospects et non pas de leur permettre de s’inscrire à la newsletter. Un petit critère psychologique fait cette différence remarquable. Imaginez ces deux propositions :

Proposition 1 : un livreur sonne à votre porte et vous demande de signer pour récupérer un cadeau. Bien évidemment, vous signez et vous récupérez le cadeau !

Proposition 2 : un livreur sonne à votre porte pour vous demander de vous inscrire à un service ou un autre. Même si l’inscription est gratuite, vous vous rendez compte tout de suite qu’il s’agit d’un démarcheur qui cherche à vous vendre un produit/service.

La psychologie de l’abonné fait qu’en proposant à un prospect une inscription ou un abonnement, il aura l’impression qu’il vous rend service. Même si votre newsletter est particulièrement intéressante et propose des conseils importants et des bons plans, quand vous demandez aux visiteurs de s’inscrire, instantanément, ils se rappelleront de leurs mauvaises expériences avec les newsletters. Toutefois, si vous n’évoquez pas l’inscription à votre newsletter, vous pouvez augmenter votre nombre d’inscrits. Pour ce faire, il suffit de demander les coordonnées de vos prospects en échange d’un cadeau que vous allez leur envoyer.

Un exemple de formulation de cette demande : dites-moi simplement à quelle adresse, je dois vous envoyer votre cadeau. Ainsi, vous retournez l’échelle des valeurs.

Dans votre offre, mettez-vous toujours dans une position ou vous rendez service à vos prospects et non pas dans une position où vous leur demandez service. Rien que ce changement de vocabulaire peut changer l’efficacité d’un formulaire d’inscription à la newsletter.

Un autre concept psychologique consiste à choisir des mots d’ordre simples et faciles. Vous devez faire en sorte que le passage entre les différentes étapes pour arriver à l’étape finale de confirmation soit fluide et naturel. Autrement dit, en navigant sur votre site Internet, les visiteurs peuvent inscrire facilement leurs coordonnées grâce à un formulaire bien visible. Rappelez-vous toujours que l’objectif principal d’un site Internet, c’est de récupérer les coordonnées des prospects pour que vous puissiez leur vendre vos produits/services par la suite. Un prospect qui a inséré son email est prédisposé à acheter votre produit/service par la suite.

Pour résumer la technique de l’obtention de nouveaux abonnés :

  1. L’objectif principal de votre site web : amener des prospects à s’inscrire
  2. Une fois le prospect inscrit, vous devez lui faciliter la tâche pour effectuer un achat. Pour ce faire, pensez à inclure votre message de vente et l’appel à l’action dans votre page de confirmation. Il est important également d’éviter les impasses en redirigeant vos abonnés vers la même page que le page de confirmation.

Il est recommandé de revoir les étapes qui nécessitent un effort fourni par les prospects pour acheter votre produit/service. Simplifiez votre processus de vente pour générer plus de ventes.

Quel prestataire doit-on choisir ?  

Voici une liste, non-exhaustive de différents fournisseurs d’email.  

  1. Aweber

Personnellement, j’utilise l’outil technique Aweber pour lancer mes campagnes marketing d’emailing. C’est un outil anglophone disponible sur le site www.aweber.com. Si vous n’avez pas une base de données de prospects, je vous recommande ce prestataire.

  1. iContact

Si vous avez une mailing liste importante, il est possible d’utiliser iContact disponible sur www.icontact.com. Dans une situation où vous avez une large base de données et vous pouvez confirmer que tous les prospects présents sur la liste vous suivent réellement cet outil est efficace.

  1. Cybermailing ou SG-Autorépondeur

Ensuite, il y a des services francophones comme Cybermailing ou SG-Autorépondeur. Ces outils sont en train de travailler sur leurs fonctionnalités pour pouvoir se mettre au niveau des outils américains.

  1. Promety

Un dernier outil qui s’appelle Promety créé par Michel Morin peut être une solution intéressante parce que son créateur a beaucoup d’expertise dans le domaine de l’emailing et gère des bases de données importantes.    

Les critères pour choisir un fournisseur d’email

L

Quels sont les critères efficaces à prendre en compte pour choisir un fournisseur d’email selon votre type d’activité ?

Faire appel à des spécialistes

Il est recommandé de collaborer avec des spécialistes expérimentés dans votre secteur et ayant exercé une activité similaire à la vôtre depuis longtemps. 

En effet, au démarrage de votre activité, vous n’avez pas forcément toutes les connaissances et l’expertise pour la mener avec succès. L’intérêt de faire appel à des experts, c’est d’être à l’écoute du mouvement du marché et de suivre les nouveautés. 

Par exemple, une boîte de gestion des emails comme Promety, développée par Michel Morin, offre à ses clients l’opportunité de déléguer une tâche fondamentale dans la communication à des experts.   

Le critère de taille 

Généralement, quand vous décidez de collaborer avec de nouveaux fournisseurs, vous vous trouvez face à deux choix possibles :

  • Contacter une boîte de gestion du marketing de grande taille pour bénéficier de ses critères de fiabilité et sa réputation sur le marché ;
  • Privilégier les petites boîtes pour avoir un contact direct avec le fournisseur.   

Personnellement, je suis un utilisateur de Aweber. Quand je leur envoie un email pour me renseigner sur toute personnalisation possible, à chaque fois, je reçois des réponses spécifiques.  

Le nombre d’adresses IP disponibles

Un levier très important pour définir le fournisseur qui répond à vos besoins, c’est le nombre d’adresses IP disponibles. 

Il est important que votre fournisseur ait suffisamment d’adresses IP afin de vous garantir une capacité d’envoi des emails irréprochable.

La qualité SAV

Un service après vente disponible et à l’écoute des clients est un point qui fait la différence entre un fournisseur et un autre. 

Ce critère est très important dans le choix de vos nouveaux collaborateurs.  

La barrière de la langue

Il est important que le fournisseur avec lequel vous comptez collaborer soit accessible et maniable. 

Par exemple, un fournisseur qui propose des fichiers d’aide en anglais sans traduction n’est pas le meilleur choix pour les entrepreneurs francophones qui ne maîtrisent pas parfaitement l’anglais. 

La barrière de la langue entre donc en jeu dans le choix du fournisseur adéquat.  

Niveau de fonctionnalité

Le minimum absolu à exiger dans le service proposé par votre fournisseur :

  • Créer facilement un formulaire ;
  • Récupérer les données essentielles (prénoms, emails, adresse, téléphone…) ;
  • Pouvoir demander des données personnalisées selon votre activité (sexe du client, poste dans l’entreprise…) ;
  • Personnaliser les messages ;
  • Gérer automatiquement une séquence d’emails.

Quel format faut-il choisir pour rédiger des emails ?

Quand vous rédigez des emails, dans la plupart des auto-répondeurs et via les logiciels d’emailing, vous avez le choix entre : rédiger des emails au format HTML ou au format texte.

Pour les newsletters, il est recommandé d’utiliser le format HTML, parce que les grands fournisseurs d’emails s’attendent à recevoir les newsletters en HTML. Les emails sous format texte sont, généralement, conçus pour les échanges entre les particuliers.

Les emails au format HTML sont non seulement plus professionnels, mais aussi vous offrent l’opportunité de tester leurs qualités. Vous pouvez tester vos emails tout simplement en créant une adresse Hotmail par exemple. Cela vous permet de savoir si l’email envoyé  finit dans les Spam ou dans la boîte de réception de votre prospect. 

Un autre avantage de l’utilisation du format HTML pour les newsletters, consiste à déterminer le nombre de prospects qui ont ouvert votre email, ont lu votre contenu et ont cliqué sur un lien. 

Les emails au format texte sont plutôt à réserver au transactionnel.

Le but de faire du marketing, c’est d’optimiser votre processus de vente. Plus vous récupérez des données, plus vous estimerez des résultats réels de vos campagnes marketing. 

Afin d’atteindre ce résultat, il est crucial de récupérer des statistiques exactes des comportements de vos prospects au moment où ils reçoivent vos emails. Il est possible de déterminer le nombre de personnes qui ont cliqué sur les liens avec un format texte, mais vous ne pouvez pas savoir le nombre de prospects qui ont ouvert vos emails.

Quand vous envoyez un email sous format HTML, le logiciel insérera une petite image invisible par le lecteur à la fin de votre email qui s’affiche une fois que le prospect ouvre votre email. Ainsi, il est possible de savoir le pourcentage de la lecture de vos emails. 

Quelquefois, il est recommandé d’insérer une ou plusieurs images dans votre email, afin d’inciter vos prospects à activer l’affichage de ce type de contenu dans leurs emails.

Incitez vos prospects à passer à l’action !

Assurez-vous que votre communication avec vos prospects soit personnalisée et directe. 

Généralement, la communication se fait via des textes. Si vous voulez communiquer avec vos proches, vous n’avez pas à envoyer un email avec en-tête, des images et un design. 

Pour donner l’impression à vos clients que l’email que vous envoyez est personnalisé, vous pouvez toujours garder le format HTML, mais l’écrire en texte. Par contre, pour inciter vos clients à activer l’affichage des photos dans les emails, pensez à introduire un contenu sous format image et à ajouter un message automatique : activer les images dans vos emails pour visualiser cette photo par exemple.

Les fournisseurs, comme Gmail, prennent en compte si les prospects qui reçoivent nos emails cliquent sur des liens ou activent l’affichage des images pour évaluer la pertinence de vos emails. C’est pourquoi il est crucial d’inciter les prospects à prendre une action dès le début de vos messages.            

Pour aller plus loin :

Vos clients n’ouvrent pas vos emails, que faire ?

V

Comment faire pour que les prospects et clients lisent vos emails ? Quelle technique adopter pour que les internautes s’abonnent à votre blog et newsletter et consomment le contenu que vous envoyez ?

Je partage avec vous des connaissances acquises grâce à un livre d’un auteur particulier, André Chaperon intitulé Autoresponder Madness

La particularité de ce livre : ce n’est pas un vrai livre. En fait, il s’agit d’une formation à laquelle je me suis inscrit quand je voulais perfectionner mon marketing par email. 

Pendant cette formation, André Chaperon enseigne aux participants la méthode d’exploitation des emails comme moyen de fidélisation des clients. Le marketing par emails présente un moyen de contact efficace, qui vous permettra de fidéliser les prospects et les transformer en clients. 

Cela est possible grâce à une méthode qui donne envie aux internautes de lire vos emails, de visionner vos vidéos et de cliquer sur les liens partagés par emails.

Quand j’ai acheté cette formation, et je pense que c’est toujours le cas, elle était sous la forme de 30 jours de conseils et de formation. 

Chaque jour, les participants reçoivent des emails avec des conseils. Le formateur illustre lui-même, dans la façon dont il rédige ses emails, la méthode qu’il enseigne pour fidéliser les clients. Une fois que vous avez commencé la formation, vous êtes capable de maîtriser cette technique au bout de trente jours.

A la fin de la formation, André Chaperon propose aux participants un PDF qui regroupe le contenu de trente jours de formation, partagé par email. 

Personnellement, j’ai opté pour l’impression de ce document sous la forme d’un bouquin. J’ai utilisé un service qui s’appelle lulu.com. Cette plateforme vous permet, à partir de n’importe quel PDF, de créer un livre. Je trouve cet outil pratique pour éditer des livres, ou pour les personnes qui ne se voient pas lire de longues pages de texte sur l’écran d’un ordinateur.    

Le message clé que j’ai appris dans Autoresponder Madness est l’importance de la continuité dans les messages que vous envoyez à vos prospects. Chaque élément du contenu que vous envoyez à travers votre newsletter et votre liste d’abonnés ou que vous créez même si c’est une vidéo, peut faire référence à des éléments précédents et présente une référence à ce qui viendra par la suite. Ainsi, vous créez ce qu’on appelle des boucles ouvertes, des Cliffhangers pour reprendre le nom d’un célèbre film d’action des années 90. 

Un Cliffhanger, c’est le moment où le personnage est accroché à la falaise avec le gant qui commence à glisser de sa main et où il risque de tomber. Juste avant de savoir s’il réussira à éviter ce danger, on coupe et la suite sera dans le prochain épisode !   

C’est exactement ce que vous devez avoir dans votre message marketing, en proposant un avant-goût de ce qu’il va se passer par la suite. L’importance de cette technique, c’est de créer l’anticipation et l’envie d’être présent dans les prochains épisodes auprès de vos prospects.

Cette stratégie marketing, vous permettra de fidéliser vos abonnées et vos spectateurs. Par conséquent vous serez capable de grandir d’une façon considérable votre audience, en fidélisant ceux qui étaient là dès le départ.  

Les secrets de la réussite d’une campagne par email

L

Mon invité de marque aujourd’hui, c’est Michel Morin, PDG de carrefour Internet qui est une entreprise reconnue sur le Web francophone et basée au Canada. Il est également le créateur d’un hébergeur connu par certains à savoir, Francité et le créateur du système Promety de gestion des emails. 

J’ai eu le privilège d’accéder à l’expertise de Michel qui a déjà traité des bases de données de clients et de prospects qui dépassent le million. Or, l’emailing implique des problématiques qui concernent la plupart des entrepreneurs : comment faire pour garantir que les emails arrivent dans la boîte de réception des prospects ? Comment faire pour s’assurer que les prospects vont lire les emails reçus ?

Q : D’où vient ton expertise en emailing et comment as-tu été amené à traiter des bases de données et envoyer un million et demi d’emails par jour ?  

Je suis un des premiers Québécois à avoir créé une banque de données sur Internet en 1995. Depuis cette date, je programme et je gère des business dans l’informatique de gestion. En 2000, j’ai lancé Francité un moteur de recherches que j’ai vendu à quelques millions de dollars, pour le racheter en 2002.

En 2004 j’ai lancé Carrefour Internet qui est devenue par la suite Promety en 2008 et qui a pour objectif principal d’aider les entrepreneurs à réussir leurs campagnes emailing. 

Je travaille là-dessus jour après jour et j’ai mis en place un support qui permet à mes clients d’envoyer de nombreux emails simultanément à leurs prospects. 

Les emails transmis à travers mon système sont à des prospects qui ont donné leurs permissions pour recevoir des messages de la part des entrepreneurs. Avant de lancer votre campagne de marketing par email, il est crucial d’avoir l’autorisation des prospects pour pouvoir leur envoyer des emails.

Q : Quelle est la meilleure source pour trouver les prospects ?

Avant de développer la stratégie de marketing par emails, il est crucial de trouver des prospects qui acceptent de recevoir vos messages. 

Une page de vente bien rédigée avec une vidéo descriptive présente un levier important pour attirer vos clients. 

Toutefois, rediriger les internautes directement vers la page d’accueil d’un site Web est une technique qui ne fonctionne pas. Il est recommandé de suivre le processus de vente et de proposer à vos prospects un produit/service qui est en rapport avec votre passion.  Ainsi, vous dépensez moins de temps et d’énergie dans la promotion de vos produits.

Si vous faites une publicité payante sur Google, en achetant des bannières sur un site, en ayant un partenaire ou même des annonces classiques sur les médias, vous ne mettez pas une offre qui redirige votre prospect directement vers le site. 

En effet, un site vitrine, avec tous vos produits et vos coordonnées, risque de disperser vos prospects. 

Il est préférable de créer une page dédiée au formulaire à remplir. Quel que soit le type de votre activité, cette distinction vous permettra de récupérer les coordonnées de vos prospects facilement.

Afin de simplifier cette étape, nous allons tester bientôt une bannière avec un champ ou les personnes pourront inscrire leurs emails. Cette bannière permet la visualisation de la publicité et offre l’opportunité aux prospects d’insérer leurs coordonnés directement.

Q : Quel processus permet la récupération des adresses email des prospects ?

Il est indispensable d’avoir une base de données qui conserve les emails et les coordonnées de vos prospects. 

Mais avant la base de données, pensez à mettre en place un programme qui récupère les emails, les insère dans une liste et s’occupe de l’envoi des messages. 

D’autre part, un programme est important pour traiter les emails afin d’éliminer les bounce et pour ne pas être bloqué chez le fournisseur. 

Il y a deux sortes de bounces. Le hard bounce pour les adresses emails inexistantes, invalides ou erronées et le soft bounce pour les boîtes de réception pleines ou les emails classés dans les spams.

Q : Quel fournisseur d’emailing choisissez-vous ?  

Plusieurs fournisseurs existent sur le marché et offrent un programme qui permet d’automatiser l’emailing comme Aweber, Cybermailing, Sg-autorépondeur, Promety. 

Le plus important, c’est d’avoir un système capable d’envoyer des millions d’emails par jour et qui permet de voir et d’analyser les réactions des prospects à chaque fois qu’on envoie des emails.

La différence entre ce système et les newsletters, c’est la capacité du volume. 

Pour les newsletters, pour un certain nombre d’emails, il ne sera pas possible de délivrer vos messages auprès des prospects. 

En effet, l’opérateur utilisé, filtre les emails arrivant d’un système inconnu pour les classer dans les spams. 

En utilisant votre propre système de newsletters pour envoyer plusieurs emails à la fois, vous serez repéré comme étant un compte particulier qui harcèle les abonnés de l’opérateur concerné et vos messages finiront dans la boîte spam de vos prospects. 

Un autre concept à prendre en considération, c’est qu’il ne faut pas abuser des ressources de ces compagnies. Cas échéant, ils peuvent vous bloquer même si vos messages ne nuisent pas aux prospects. Vous devez donc avoir recours à des fournisseurs spécialisés dans l’envoi des emails afin de garantir que vos messages ne seront pas bloqués ou classés dans la boîte spam de vos prospects. 

Ajoutons à cela, que vous courez aussi le risque d’envoyer, sans le savoir, vos emails depuis un serveur pollué par d’autres clients de l’hébergeur. Comme résultat, les serveurs qui reçoivent vos emails désactiveront votre adresse URL et votre nom de domaine. 

Comment entretenir la relation par e-mail avec vos prospects ?

C

Comment réaliser le coeur du principe du marketing par e-mail ?

Comment faire en sorte que les prospects lisent les e-mails qu’on leur envoie ? 

Déterminer le taux « normal » d’ouverture de vos e-mails

Un prospect s’inscrit sur votre site, vous lui envoyez un email. 

Sur une campagne de mailing, à partir de quel niveau peut-on considérer un bon taux d’ouverture d’emails ? 

Sachez tout d’abord que le taux « normal » est de 20 % sur des bases qui ont un bon volume. 

Nous vous conseillons par ailleurs, de vérifier les emails qui n’ont pas été ouverts depuis plus d’un an et de supprimer ces prospects de votre base de données. 

Vous pouvez envoyer des e-mails seulement à ceux qui ont cliqué ou ouvert vos e-mails dans les quatre derniers mois. Vous pourrez avoir des taux d’ouverture s’élevant à 80 %. 

Sinon si vous ne « nettoyez » pas votre base, un taux de 20 % sera dans la moyenne. 

Si souhaitez partir sur une base « spam » vous serez à environ 3 %, car vous envoyez ces e-mails au hasard. 

Dans la mesure où vous constatez que vous êtes par exemple à 4 % de taux d’ouverture par rapport à votre base, cela peut vouloir dire que vous avez beaucoup d’e-mails dans votre liste qui ne sont plus consultés par les prospects. 

Quand vous démarrez un nouveau site, vous pouvez avoir par exemple une centaine d’abonnés et avoir un taux d’ouverture équivalent à 130 %. 

Cela signifie que vos abonnés sont très actifs et partagent vos e-mails à leurs contacts. 

Quand cette base passera à 1000 abonnés, il faut que vous sachiez que votre taux d’ouverture baissera au mieux à environ 60 %. 

Quand vous serez à 2000 abonnés, ce taux baissera encore à hauteur de 30 – 40 %. 

C’est ce que l’on appelle la dilution des « actifs » avec le volume. 

Quand vous envoyez des e-mails régulièrement à une base qui a plus d’un an et dépasse la dizaine de milliers d’adresses, vous pouvez estimer un taux d’ouverture entre 17 – 20 %.

Au bout d’un certain temps, les prospects arrêtent de cliquer même s’ils regardent l’e-mail, ensuite ils arrêtent d’ouvrir mais regardent le titre de l’e-mail. 

C’est tout de même des prospects qui sont présents, qui restent informé de ce vous faites, mais ils ne sont pas motivés. 

Quand vous avez un prospect qui vient de rejoindre votre mailing liste, c’est à ce moment-là que vous devez être rapidement réactif, car sinon vous allez le perdre. 

Si vous constatez que vous êtes en dessous des 20 % de taux d’ouverture, cela peut signifier que les prospects se sont lassés de ce que vous faites. 

Doit-on interagir par le tutoiement ou par le vouvoiement ? 

Quand vous vous adressez à vos prospects par e-mail, vous pouvez utiliser le tutoiement. 

Le ton pour s’adresser à eux est important, comme si vous étiez leur ami, parfois cela fonctionne. 

Pour certaines bases, il faut être amical, mais dans ce cas ce n’est pas une newsletter avec graphismes, logos et fonds colorés. 

C’est une technique de vente, les prospects se sentent mieux et sont plus enclins à acheter vos produits. 

Le tutoiement, peut attirer un certain public : plus jeune ou avec un état d’esprit différent des autres prospects. 

Vous pouvez également personnaliser vos e-mails en ajoutant par exemple le prénom du prospect. 

Suivant votre cible, il faudra plutôt garder le vouvoiement. 

Si vous êtes avec un public de professionnels dans un domaine en particulier, ils pourraient se sentir infantilisés.

Sinon nous vous conseillons, de garder le vouvoiement sur votre site même si vous utilisez le tutoiement dans vos e-mails. 

A quelle fréquence envoyer vos e-mails ? 

L’espacement de l’envoi des messages est important. 

Dans le cas où un prospect s’inscrit sur votre mailing liste nous vous conseillons ce qui suit : 

  • un premier e-mail le premier jour, 
  • un second e-mail le deuxième jour, 
  • et un autre le troisième jour,
  • ensuite vous pouvez espacer les envois d’un jour ou plus,
  • surtout ne pas surcharger.

Il est conseillé de procéder ainsi pour motiver le prospect à aller voir votre site et ensuite faire en sorte qu’il aille sur la page où il y a votre offre commerciale. 

Cela permet au prospect de faire des actions tout comme par exemple lui faire ouvrir des images ou vous répondre par e-mail. 

Si le prospect prend la peine de vous répondre, c’est qu’il trouve un certain intérêt à votre mailing et automatiquement vous serez dans son carnet d’adresses. 

Autres ressources : 

Les avantages et les facteurs de la réussite de la campagne emailing

L

Pourquoi devez-vous utiliser l’e-mail comme outil pour contacter vos prospects et clients ?

Tous les jours de nouveaux internautes visitent votre site Web, sans effectuer d’achat. La plupart des prospects qualifiés qui visualisent votre offre, n’achètent rien lors de leur première visite. D’où la nécessité du deuxième contact avec vos prospects. Le cas échéant, vous perdez énormément de potentiel de votre chiffre d’affaires.

Comment augmenter l’ouverture et le taux de lecture de vos E-mails ? 

Comment augmenter l’efficacité de votre campagne d’emailing ?

Vos clients acceptent de recevoir des mails de votre part en remplissant le formulaire sur votre site. N’hésitez pas à garder contact avec eux. Cela vous permettra de leur donner une seconde chance de se laisser convaincre. Par conséquent, vous augmentez sur le long terme votre chiffre d’affaires.

Voyons comment transformer la liste de prospects en avantage concurrentiel solide.

Les avantages du marketing par e-mail 

Les principaux avantages du marketing par e-mail sont :

  • Le coût est faible : le marketing par e-mail est une stratégie rentable ;
  • Le retour sur investissement est rapide : l’interaction des clients avec vos e-mails se déroule rapidement ;
  • Disposition d’un levier utile pour négocier des partenariats stratégiques : vous pouvez négocier votre apparition sur les médias ou l’achat d’un espace publicitaire en proposant à votre partenaire de mentionner son produit/service dans votre campagne emailing en contrepartie ;
  • Génération d’un « effet de foule à volonté » : cela consiste à créer un trafic de visiteurs en masse sur un site Internet qui peut être le vôtre, le site d’une chaîne de télévision/radio ou une vidéo dont vous faites la promotion. Cet effet de foule vous permettra de négocier plus facilement des partenariats stratégiques ou d’apparaître comme étant le leader de votre marché.  
  • Evaluation de la température du marché avant de lancer un nouveau produit/service : en segmentant votre mailing liste, vous pouvez tester un nouveau produit/service sur une petite tranche de votre audience. Les retours fournis par cette tranche présentent le feedback du marché en temps réel. Ainsi, vous évaluez votre offre avant de lancer votre campagne marketing.

Analysons maintenant ce qui fait la réussite des campagnes de mails.

Les facteurs de la réussite de vos campagnes emailing 

Je vais vous éviter une erreur qui coûte une fortune en manque-à-gagner à la plupart de vos concurrents.

Le premier facteur dont dépend la réussite de votre campagne emailing, est la réactivité de vos contacts et le taux de « délivrabilité » de vos mails. 

Aujourd’hui, la lutte contre les spam est devenue tellement d’actualité que les fournisseurs de mails ont mis en place une politique anti-spam très stricte. De ce fait, vous vous retrouvez systématiquement classé en spam et vous perdez une très grande partie de l’efficacité de votre pouvoir marketing.

Le deuxième facteur réside en la confiance et l’intérêt que vos clients portent à votre produit/service.

Toutefois, le facteur auquel vous devez faire très attention est donc d’ordre technique : le pourcentage de vos e-mails qui sont transmis réellement dans la boîte mail de vos destinataires et non pas dans sa boîte de spam.

Comment créer une mailing liste ?

Afin de créer une newsletter où vous informez vos prospects des actualités de vos produits/services vous devez suivre certaines instructions.

Ne demandez jamais à un prospect de vous fournir son adresse e-mail. Il est recommandé de le récupérer en échange d’une offre de plus grande valeur.

Par soucis de confidentialité ou manque d’intérêt, les internautes ne veulent pas s’inscrire à la newsletter. Bien entendu, proposer à vos prospects de remplir un formulaire et fournir leurs adresses e-mails pour qu’ils puissent s’inscrire à la newsletter est une technique inefficace.

D’autre part, les visiteurs de votre site ont besoin de résoudre leurs problèmes ou de s’informer. Ils ne veulent pas être au courant de vos actualités. Le texte employé afin de récupérer les adresses e-mails de vos clients potentiels est très important. Proposez à vos prospects une offre intéressante, un lead magnet utile, contre leurs permissions pour recevoir des e-mails.

Deux points d’entrée pour récupérer les E-mails

Pensez à consacrer deux pages précises de votre site Internet afin de récupérer les coordonnées de vos prospects :

  • La page d’accueil : c’est la passerelle vers votre offre lorsque les visiteurs arrivent sur votre site.
  • Une page de capture : il s’agit d’une page que vous utiliserez exclusivement quand vous faites de la publicité payante afin d’amener le prospect sur une page particulière dont la seule fonction est de récupérer son adresse e-mail.  

Pour aller plus loin, découvrez dans cet article comment créer une liste de prospects à partir de rien.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */