CatégorieLes Habitudes des Entrepreneurs Libres

Comment réussir à être plus reposé, énergique et productif dans votre vie d’entrepreneur ?

C

J’ai acquis une mauvaise habitude quand je révisais pour mon baccalauréat : je travaillais très tard, ce qui n’était pas optimal, même si cette méthode m’a quand même permis d’être major du département. Par contre, j’ai pris cette mauvaise habitude de travailler la nuit et je l’ai gardée. Tout au long de mes études, j’ai gardé cette méthode. 

Malheureusement, j’avais toujours cette habitude même une fois mon entreprise démarrée. Je n’ai jamais réussi à m’en débarrasser. 

Très longtemps après, je me suis rendu compte que je n’avais pas du tout le même rythme de sommeil que ma femme et que je commençais à ressentir une certaine fatigue qu’elle ne ressentait pas. Cette situation était problématique parce que nos mauvaises habitudes se mélangeaient. Elle, qui était couche-tôt et lève-tôt et moi qui étais couche-tard et lève-tard. Notre équilibre a été bouleversé parce que nous sommes tous les deux devenus des couche-tard et lève-tôt car je l’empêchais d’aller se coucher et qu’elle se réveillait tôt, ce qui me sortait de mon sommeil. 

Je me suis donc retrouvé complètement en manque de sommeil et j’ai réalisé qu’il fallait que ça change quand j’ai lu La semaine de quatre heures de Tim Ferriss et cette fameuse étude qui montre que quand vous manquez de sommeil votre cerveau fonctionne moins efficacement que celui de quelqu’un shooté à la marijuana. 

J’en suis venu à la conclusion que si dormir peu nuit autant au dynamisme de mon cerveau alors je dois faire de mon sommeil une priorité. Je me suis donc imposé de dormir huit  heures et d’en faire une habitude. Des études scientifiques ont prouvé qu’effectivement un manque de sommeil va produire des composés moléculaires ayant des effets similaires à ceux créés par la marijuana. Les conséquences sont que nous mangeons en trop grande quantité et que nous sommes moins efficaces. 

Quand j’ai commencé à dormir huit heures, j’ai constaté que les jours où ce n’était pas possible étaient effectivement bien différents de ceux lors desquels j’avais réussi à dormir suffisamment. Au départ, je me sentais frustré car je pensais que cela ne servait à rien d’adopter un nouveau rythme si dès que je faisais une nuit blanche ou que je savais dormir moins que d’habitude j’étais à nouveau directement dans un état déplorable. 

Un ami m’a expliqué que si je me sentais très mal dès que je manquais de sommeil une journée, il fallait que je me dise que la plupart des gens se sentent comme ça tout le temps sans s’en rendre compte et que j’étais probablement moi-même comme ça avant. Cette façon de voir les choses a changé ma vie d’entrepreneur.  

Avoir des habitudes et s’assurer que nous les suivons est important car moi par exemple j’avais l’impression de réellement dormir huit heures par nuit toutes les nuits une fois que j’avais mis en place cette habitude mais en réalité trop souvent je ne dors que pendant sept heures et quelquefois même à six heures. 

Il est donc toujours intéressant de faire le suivi concret de ses habitudes grâce à des applications servant à cela. 

Cette habitude de dormir un certain nombre d’heures, si vous ne faites pas en sorte de la planifier à l’avance, sera impossible. 

La technique que j’utilise pour planifier mon sommeil à l’avance est de définir tous les jours l’heure à laquelle je dois me lever le lendemain. Si je dois me réveiller à 9h du matin, j’essaye alors de me réveiller au plus tard à 8h afin de pouvoir être productif et travailler sur par exemple la rédaction de mon livre. Si je sais à quelle heure je dois absolument me réveiller, à savoir 8h dans ce cas-ci, alors je suis en mesure de savoir que pour dormir mes huit heures, il faudrait que je sois endormi avant minuit, de préférence avant 23h, ce qui me laisse une heure pour pouvoir décompresser.

Planifier son sommeil est donc très facile à mettre en place et vous apportera énormément de bonheur et améliorera votre efficacité considérablement.

Le secret pour obtenir de meilleurs résultats

L

Avant de lancer une activité ou démarrer un projet, vous pensez probablement à vos objectifs, votre rêve et les raisons pour lesquelles vous voulez vivre cette nouvelle aventure.

Votre décision repose notamment sur une réflexion, une planification de vos tâches et le classement de vos priorités. Vous êtes peut-être, motivé et inspiré par des personnes qui ont déjà réalisé une entreprise à succès.

Mais comment faire pour se concentrer efficacement et rester productif ? Quelles méthodes de travail appliquées ?

Soyez focalisé

Pensez à protéger votre temps de vampires à temps et minimiser les distractions : e-mails, navigation sur Internet, appels téléphoniques…

  • Avant de commencer votre travail, éteignez votre téléphone et déconnectez-vous d’Internet, afin de créer un environnement favorable à la concentration.  
  • Si vous êtes en train de travailler sur une priorité et vous recevez un appel, soit vous laissez sonner votre téléphone soit vous répondez par un message rapide.
  • Ne lisez pas vos e-mails au début de la journée, mais plutôt après avoir accompli vos tâches planifiées. Exception : si votre activité nécessite une rapidité de réponse ou une certaine disponibilité (service client, service SAV …)
  • Les e-mails dans votre boîte de réception sont les priorités d’autres personnes et pas les vôtres.    

Votre entourage peut également vous distraire. Essayez de choisir un coin calme et faites comprendre aux personnes qui vous entourent que vous n’êtes pas disponible.

Bloquez votre temps

Premièrement, dissociez vos tâches. Contrairement à ce que vous pensez, accomplir plusieurs tâches en même temps n’est pas un signe de productivité. Vous risquez ainsi de vous déconcentrer et de ralentir l’avancement de votre travail.    

Deuxièmement, pensez à travailler par blocs de 45 minutes avec une pause de 5 minutes. Si vous avez un long travail à accomplir, il est recommandé de le décomposer en des tâches de 45 minutes.

En travaillant en continuité et plusieurs heures d’affilées, vous allez manquer d’énergie et de concentration. 

Restez focalisé sur une seule tâche pendant une courte durée vous rend plus efficace.

Même si vous étiez productif, mais vous n’avez pas réussi à accomplir votre tâche pendant cette période déterminée, prenez votre pause et reprenez ensuite votre travail.

Cette technique vous permettra de renouveler vos ressources et de régénérer votre énergie. Il vaut mieux travailler sur de courtes périodes de manière motivée que de se forcer pour terminer une tâche.

Ainsi, vous vous trouverez dans une situation d’ingestion par rapport à cette tâche et c’est désagréable à ressentir dans votre travail au quotidien.       

Il peut vous arriver également de terminer votre travail en moins de 45 minutes.

Dans ce cas, vous pouvez enchaîner avec une autre tâche similaire pour garder le même rythme de travail. Par exemple, si votre tâche consiste à lancer une campagne publicitaire par e-mails et vous avez fini au bout de 25 minutes, vous pouvez ensuite envoyer des e-mails à vos partenaires ou répondre aux courriels de vos clients.

Une autre alternative est possible : prenez votre pause et avancez toutes les tâches restantes dans la journée.

Travaillez avec un sentiment d’urgence

Un marathonien fournit beaucoup d’énergie sur une longue durée sans se reposer, afin d’atteindre son objectif. Par contre, un sprinter court sur de petites distances.

Les gens hyper productifs ne sont pas des marathoniens, ce sont des sprinters. Ces personnes se fixent un objectif : accomplir une tâche bien précise dans une durée bien déterminée, prendre une pause et une fois terminée, c’est reparti !

Une astuce que je trouve efficace consiste à créer un sentiment d’urgence. 

Il ne s’agit pas de laisser votre travail à réaliser à la dernière minute mais plutôt d’imaginer qu’il ne vous reste que 45 minutes pour l’accomplir, ou de penser que c’est votre dernier jour de travail avant de partir en vacances.  

Avoir une montre toujours visible en face de vous est très important pour évaluer votre avancement sur votre tâche. 

Personnellement, je ne suis jamais aussi productif que lorsque je mets à côté de moi, un compte à rebours pour chaque tâche.

Et vous, quelles sont vos habitudes pour obtenir de meilleurs résultats et devenir plus productif ?

Les conseils ultimes pour apprendre à déléguer

L

Lorsque vous pensez à lancer votre activité, vous comptez souvent sur une passion ou un savoir-faire technique qui constitue le cœur de cette activité. En se basant sur vos connaissances, vous démarrez votre entreprise sous généralement un des formats suivant : micro-entreprise ; entreprise individuelle ou entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée.  

La première chose que je veux que vous compreniez est la signification de ce proverbe : « Si vous voulez aller vite, marchez seul, mais si vous voulez aller loin, marchons ensemble. »

Étant donné le manque d’apport financier au démarrage, vous décidez de faire, vous-même, toutes les tâches nécessaires :

  • Créer votre site ;
  • Lancer un blog ;
  • Gérer la newsletter.

Vous arrivez ensuite certainement à un moment où vous constatez que toutes ces tâches sont chronophages. Chaque tâche vous fait perdre beaucoup de temps inutilement. Or, il est prioritaire de profiter de ce temps pour améliorer votre capacité à former.

Le rôle de l’entreprise consiste à proposer une offre à ses clients pour vendre un produit/service et gagner de l’argent. Pour mettre en place une stratégie de gestion de votre activité, il est nécessaire de définir ces différents éléments.

Dans une entreprise de formation, vous proposez à vos clients vos compétences et votre savoir-faire. En tant que formateur, votre produit peut-être une vidéo que vous avez filmé devant votre caméra, une intervention dans un séminaire ou un cours que vous avez proposé à vos clients.

Pour générer des ventes, il est crucial de consacrer du temps à la création de votre produit : le contenu d’une formation. Le cas échéant, vous n’aurez pas un produit à vendre pour vos clients et vous ne générez pas de revenus.

Comment promouvoir sa formation ?

Afin de promouvoir votre entreprise de formation, il est recommandé de mettre à disposition de vos prospects des formations gratuites : des articles, des vidéos ou un contenu attractif sur les réseaux sociaux. 

La meilleure façon pour un formateur de se faire connaître est de proposer des formations gratuites à son audience.

Pour faire mieux que la concurrence, la qualité du contenu et la pertinence de la formation sont deux points très importants. Offrir beaucoup de valeur ajoutée à votre audience vous permettra d’attirer plus de potentiels clients et de les fidéliser : vous décrochez ainsi la position de leader.

Sur notre site « Séduire Le client », nous avons plus de 65 000 personnes qui bénéficient de nos conseils, vidéos et articles partagés. Sur Facebook, de 15 000 à 30 000 personnes parlent de notre page, partagent nos articles ou des liens avec leurs amis.

Imaginez une activité avec 7 000 000 de personnes qui ont vu mes vidéos sur Internet, 65 000 personnes abonnées à ma page, 30 000 personnes en train de me mentionner dans des publications sur les réseaux sociaux…

Il m’est impossible de gérer tout ce flux individuellement.

Comment déléguer certaines tâches ?

Un levier très important dans votre activité de formation est de savoir confier certaines tâches à votre équipe ou à vos collaborateurs.

Toutefois, définir les tâches à déléguer n’est pas une mission évidente. Pour y parvenir, posez-vous cette question :  

Qu’êtes-vous prêt à faire pour devenir ce que vous souhaitez ?

Toute personne a des ambitions et des objectifs à réaliser, pour certains, c’est devenir formateur, coach, modèle ou une personne inspirante, pour partager leur savoir. Pour concrétiser ce désir, il y a des étapes à suivre.

Premièrement, vous devez vous former parce que c’est difficile de partager un savoir si vous n’avez pas de connaissances et des compétences spécifiques.

Deuxièmement, pensez à transférer des tâches à vos collaborateurs. Décidez que vous n’êtes pas prêt à faire des tâches qui vous font perdre du temps.

Un jour, j’ai décidé, malgré mes compétences, de ne plus intervenir dans les tâches techniques. Il est préférable de profiter de ce temps pour créer le contenu d’une formation ou développer une nouvelle compétence dans ce domaine. J’ai une équipe dont le rôle est de me libérer du temps utile pour me focaliser sur des tâches à haut impact pour le développement de mon activité.

Prenons un exemple pour mieux comprendre.

Si vous créez une web-conférence seul, vous êtes obligé de suivre des tutoriels et vous devez apprendre les techniques nécessaires pour y arriver. Cela nécessite beaucoup de temps, et le temps c’est de l’argent.

Or, vous pourriez au lieu de tout faire vous-même, confier cette tâche à des spécialistes. Il vous suffit pour cela de bien détailler vos besoins à ces prestataires de services pour récupérer un travail dans les plus brefs délais et avec des coûts optimaux et une qualité irréprochable.

Personnellement, à part les tâches techniques, je demande à mon équipe de créer des sondages pour pouvoir choisir un thème adéquat aux attentes de mes clients et fixer la date des formations selon leurs disponibilités. Je me concentre ainsi sur ma mission principale : créer un contenu de formation riche et pertinent qui engage mes clients.

Je vous invite à adopter cette stratégie de travail et à confier des tâches à votre équipe. Evidemment, la délégation ne veut pas dire ne rien faire.

En tant que formateur, vous avez des tâches à accomplir et personne ne pourra les faire à votre place. Vous devez apporter de la valeur ajoutée à vos clients et partager vos connaissances d’une façon fluide.

Il est primordial de faire la différence entre la délégation et l’abandon des responsabilités. En effet, vous devez suivre les différentes parties de votre activité et gérer le processus de travail.

Les boîtes noires sont des éléments ou des étapes que certains entrepreneurs peuvent ignorer dans la procédure de travail. Pensez à suivre les détails de votre activité et à assurer la gestion de votre entreprise afin de les éviter. 

Plus de gentillesse pour plus de bien-être !

P

Helen Weng de l’université du Wisconsin a mené des enquêtes et recherches sur les effets que cela peut provoquer d’être gentils. Elle s’est également demandée si on pouvait apprendre aux gens à devenir plus gentils. 

Pour voir les effets que cela peut provoquer sur notre cerveau, elle a alors soumis des personnes à un test à savoir regarder au moins une fois par jour des vidéos sur l’importance de la gentillesse. Elle s’est alors aperçu, que plus les personnes sont soumises à ce type de stimulus de gentillesse, plus ces personnes vont elles-même augmenter le nombre d’actes de gentillesse envers les autres, c’est à dire des actes positifs désintéressés, sans rien attendre en retour. 

Grâce à une technologie appelée le MII, qui utilise des résonances magnétiques du cerveau, elle a également pu constater que certaines parties du cerveau évoluent lorsque la personne réalise des actes répétés de gentillesse gratuite. Cette modification du cerveau pousse alors la personne à faire davantage de bonnes actions dépourvues d’intérêt envers les autres. 

En d’autres termes, on pourrait donc entraîner les gens à être plus gentils.

De plus, il a été prouvé par plusieurs études qu’être plus gentils, être plus généreux, aider les autres, auraient de multiples impacts bénéfiques. 

Cependant, je ne vais pas les lister ici car l’intérêt pour vous est bien de faire ces actes sans rien attendre en retour. 

Comment installer cette bonne habitude ?

Pour installer cette nouvelle bonne habitude, vous avez deux options : réaliser quotidiennement des actes de générosité, ou alors une fois par semaine réaliser 7 actes de gentillesse le même jour. 

Il a été particulièrement prouvé que si vous concentrez vos actes de bonté le même jour cela augmentera davantage votre bonheur que si vous le faites une seule fois quotidiennement. 

Je vous invite donc à essayer de réaliser un maximum d’actes de gentillesse, d’aider quelqu’un, de donner un conseil, de donner quelques chose, pour installer chez vous cette habitude et ainsi devenir quelqu’un de plus gentil et plus généreux. 

Toutefois, personnellement je trouve que le faire de façon concentrée sur une journée, pour que justement cela me rapporte plus de bonheur, biaise l’expérience car le but est bien de le faire de façon désintéressée et non pas pour augmenter quelque chose chez nous tels que notre efficacité, productivité ou bonheur. 

Pour mettre en place un rituel et mesurer votre capacité à le suivre, je vous invite à utiliser Habit List, une application qui vous permettra de renseigner les jours où vous avez réussi à suivre le rituel ou non. 

Pour ma part, mon taux est actuellement de 49%, cela veut donc dire qu’un jour sur deux j’arrive à faire un acte de gentillesse désintéressé. 

Je vous encourage donc à essayer de devenir quelqu’un de plus gentil et généreux car il ne pourra en découler que du positif. 

Autres ressources à consulter :

Le saviez-vous ? Un entrepreneur est un créateur de ressource

L

Un entrepreneur est quelqu’un qui, à partir de ses propres ressources, en les faisant fructifier, va obtenir d’autres ressources.

Si nous posons la question à un groupe d’entrepreneurs, la plupart d’entre eux confirmeront qu’ils sont soit en train de lancer une nouvelle activité soit un nouveau produit et cela sans ressource. 

Cependant, chaque entrepreneur est en réalité riche de ses propres ressources et il est primordial de les utiliser au maximum. Il faut donc prendre le temps de réfléchir à ces ressources que vous avez à votre disposition. 

Par exemple, avant de lancer Le Marketeur Français, je ne possédais ni partenaire, ni liste d’abonnés, ni produit. 

Cependant, un an auparavant, j’avais décidé de troquer l’une de mes ressources, à savoir ma capacité et expérience à lancer de nouveaux produits sur un marché, à l’une des mes connaissances. 

Olivier, le contact en question, avait besoin de mon expertise pour lancer lui-même un nouveau produit. Cette nouvelle idée était en fait une idée que j’avais eu quelques temps auparavant mais que je n’avais pas le temps d’exploiter et que j’avais donc proposée à Olivier. Olivier, blogueur au sujet de livres, bénéficiait quant à lui d’une ressource dont moi j’avais besoin : des lecteurs et des abonnés ! 

Au-delà des bénéfices financiers que j’allais obtenir pour avoir fait naître l’idée, je lui demandais donc d’envoyer deux mails à ses abonnés à propos de webconférences que j’allais initier. 

Au lancement de ma première webconférence, grâce à ce mailing, j’avais donc quelques inscrits. J’arrive à la fin de cette conférence à présenter mon offre et à parler du programme de formation « Séduire le client », que je souhaite développer. Certaines personnes assistant à la webconférence veulent assister à ces modules de formation, je réalise ainsi mes premières ventes. 

En d’autres termes, grâce à ma toute première ressource, j’ai pu lancer mon programme et trouver un moyen d’obtenir des inscriptions. 

Je fais donc de nouvelles webconférences pour obtenir plus d’inscriptions car je sais désormais que ce système fonctionne pour concrétiser des ventes. Cela me permet alors d’attirer des partenaires, qui sont rassurés de voir que j’ai un produit qui convertit. Ces partenaires ont également la preuve de mon expérience, grâce notamment à ma première entreprise de conseils en séduction et la preuve de ma notoriété, grâce à mes passages à la télévision. 

Ces partenaires vont faire la promotion de mon offre et cela va me permettre d’augmenter ma liste de prospects. Mes revenus vont donc passer du jour au lendemain de zéro euro à des centaines de milliers d’euros et cela en n’utilisant que mes ressources liées à mes expériences précédentes ou à mes contacts.

En conséquence, j’ai fait fructifier mes propres ressources pour m’en créer de nouvelles. 

Pour lancer une activité, sept ressources sont nécessaires et vous allez voir que vous en possédez déjà quelques unes :

  • Vos relations

A savoir les personnes que vous connaissez mais surtout les personnes qui vous connaissent ! Il y a trois  catégories de relations utiles : les personnes susceptibles d’acheter votre produit, les partenaires potentiels et les contacts intermédiaires qui peuvent vous établir des connexions. 

  • Votre notoriété

À savoir votre notoriété auprès de médias, soit de grands publics ou spécialisés, qui vous permettra d’atteindre votre cible. 

  • Vos compétences 

Si vous êtes extrêmement compétent dans votre domaine, vous pourrez alors rendre un service et surtout troquer votre compétence contre une des ressources qu’il vous manque et sans avoir recours à l’argent. Beaucoup d’entrepreneurs pensent qu’il faut investir pour gagner de l’argent, mais investir pour apprendre, pour faire de la pub et pour avoir des partenaires qui font votre promotion, peut vite dépasser votre budget. Il faut donc être créatif pour trouver des ressources que vous n’avez pas au démarrage de votre activité. 

  • Votre produit 

A savoir ce que vous vendez, que cela soit un produit physique ou immatériel ou encore un service. Il vous faut une compétence pour le créer. 

  • Votre offre 

Cela est totalement différent de votre produit. Le produit est l’objet (physique ou virtuel) que vous vendez ; l’offre est la façon dont vous le vendez, le livrez, le payer etc. C’est votre message de vente. A l’intérieur de votre offre, le produit est interchangeable et si vous n’arrivez pas à vendre c’est aussi peut être parce que vous n’avez pas assez travaillé votre offre.

Restent deux ressources que je dévoilerai plus tard, mais vous l’aurez compris par mes exemples que l’essentiel réside dans votre capacité à interchanger vos ressources avec celles de vos relations. 

Apprendre à s’organiser pour devenir un entrepreneur libre

A

De nombreux entrepreneurs adoptent un rythme de travail intense sans détente. Ils n’ont pas un supérieur hiérarchique certes, mais leurs responsabilités exigent un engagement total. Or, il s’est avéré qu’un bon équilibre entre la vie professionnelle d’un entrepreneur et sa vie privée peut être plus efficace.

Si vous gérez votre propre entreprise, il est important de penser à libérer du temps et renouveler votre énergie. Évidemment, une telle décision sans étude préalable peut nuire à votre activité.

Personnellement, j’ai toujours voulu voyager et faire le tour du monde, mais l’arrêt de mes activités était un obstacle majeur. Gérer votre entreprise vous impose des charges que vous devez payer même si votre activité est en veille !

Finalement, j’ai réussi à réaliser ce rêve, mais derrière ce voyage, il y avait beaucoup de travail et d’organisation. J’ai accepté de relever ce défi et parvenir à un bon équilibre entre le travail et le temps libre.   

S’organiser et définir ses objectifs

La principale contrainte est de contrôler son temps de travail. Pour y arriver, deux leviers sont très importants : organisez son temps pour plus d’efficacité et définir clairement ses objectifs.

L’avancement sur ces deux moyens d’actions nécessite une connaissance de votre situation actuelle.

Je vous propose un exercice pour déterminer combien de temps vous travaillez et quelles sont les contraintes que vous rencontrez. C’est un simple outil pour mesurer votre efficacité ! Il suffit de créer votre agenda et noter les tâches que vous avez réalisées et par type d’activité.

  • SAV : si vous avez répondu aux e-mails de clients ou gérer une réclamation
  • Administratif : si vous avez mis en ordre votre comptabilité  
  • Management : si vous avez collaboré avec votre équipe
  • Créatif : si vous avez travaillé sur un nouveau produit
  • Commercial : si vous avez convaincu des prospects pour acheter votre produit
  • Technique : si vous avez amélioré votre site Web ou contacter un fournisseur
  • Marketing : si vous avez conçu une campagne ou un système pour générer de nouvelles ventes

Vous notez sur votre agenda le créneau sur lequel vous avez travaillé et le temps passé pour accomplir une tâche définie.  

Le but de cet exercice consiste à déterminer et analyser votre façon d’exploiter le temps. Vous êtes invité à appliquer cette méthode pendant trois semaines. Comme résultat, vous aurez une vision plus claire sur votre volume de travail et le temps nécessaire pour accomplir certaines tâches.

Il peut arriver que vous oubliiez de noter le travail effectué sur votre agenda. En essayant de vous rattraper, vous vous rendez compte que vous avez oublié quelques tâches déjà accomplies.

Vous aurez ainsi un intervalle du temps dont vous ignorez les tâches effectuées, un temps « hors contrôle ».

En effet, ce que vous avez fait pendant ce temps est d’une faible importance sur votre plan stratégique sur le long terme, au point que vous êtes incapable de vous rappeler de ces tâches dans les quelques heures qui suivent.

En faisant cet exercice, il est possible de déterminer votre position actuelle et les décisions à prendre pour libérer votre temps.

Naturellement, au bout de quelques semaines, vous serez capable de gérer votre temps. Vous pourrez alors facilement choisir les tâches que vous pouvez déléguer. Pensez à vous libérer des missions qui ne figurent pas en tête de votre liste de priorités et occupent beaucoup de votre temps.

Vous allez constater également qu’il y a des tâches qui peuvent être éliminées ou regroupées.

A titre d’exemple, je consacrais une demi-heure chaque jour pour traiter mes e-mails. Si je regroupe mes e-mails et je choisis un jour par semaine pour les traiter, je serais capable de passer moins de temps par semaine sur cette tâche.  

Pourquoi souhaitez-vous davantage de temps libre ?

Passons au deuxième secret qui consiste à définir correctement votre objectif. 

Posez-vous la question, quel est vraiment votre grand rêve et pourquoi avez-vous besoin de temps libre ?  

Je vous ai déjà évoqué au début que j’ai toujours rêvé de partir en voyage et faire le tour du monde. Effectivement, j’ai réussi à partir en voyage pendant six mois tout en travaillant mais uniquement une journée par semaine.

Mon grand souci avant de voyager, était de passer le temps devant mon ordinateur pour travailler sans profiter de mon séjour. Heureusement que j’ai réussi à créer un équilibre entre la continuité de mon activité et le charme de mon voyage.

Mon objectif était de partir en voyage sans toucher à mon projet. Quant à vous, quel est le rêve que vous voulez réaliser ? Prenez quelques instants pour le définir, cela fera la moitié du schéma pour l’atteindre !

Être en pleine forme grâce à la méthode de Tony Robbins

Ê

J’aimerais vous partager une technique que j’ai apprise et qui a beaucoup impacté l’énergie que j’ai au travail. Cette méthode, je l’ai apprise de Tony Robbins. On le voit utiliser cette technique à la fin de son documentaire. 

J’ai notamment participé à deux de ses séminaires. Le séminaire Libérez Votre Puissance Intérieure qui pour moi est l’un des trois séminaires que tout entrepreneur doit avoir fait. Ce séminaire a lieu une fois par an à Londres et est traduit en français, vous n’avez donc pas d’excuse pour ne pas y aller. 

Puis, Les Secrets de l’Esprit Millionnaire qui a je suppose lieu chaque année. Il est également traduit en français donc, encore une fois, aucune excuse pour ne pas y aller, surtout que si vous avez déjà le livre, l’entrée du séminaire est gratuite. 

Le troisième séminaire indispensable pour un entrepreneur c’est Les Entrepreneurs Libres de moi-même. Finissons la parenthèse.

Depuis deux ans, Tony Robbins enseigne cette méthode, qu’il appelle le priming. En français, on traduirait le priming par l’ancrage même si ce n’est pas exactement ça. Il s’agirait plutôt de l’amorçage. Cela veut dire, se mettre dans un état d’esprit d’énergie avant de démarrer sa journée. 

Malheureusement, dans son séminaire il fait faire cette technique aux participants mais il ne donne pas une ressource permettant de le faire chez soi. C’est une technique avec un mouvement de respiration et un mouvement de gratitude. En rentrant chez nous, nous ne nous sentons pas forcément à l’aise avec l’idée de juste nous lancer dans la pratique sans aucun support, sans les petites roues à l’arrière du vélo. 

Ce que j’ai fait en rentrant du séminaire, c’est que j’ai regardé son documentaire où nous pouvons y voir un bout filmé de la fameuse technique. Grâce aux enregistrements, j’ai fait un petit montage vidéo avec du coup tout l’exercice et je l’utilise chaque matin avant de démarrer ma journée de travail. La vidéo est en anglais mais c’est une ressource utile.

En quoi consiste le priming

Il s’agit d’une série de mouvements associée à une respiration. Vous levez les bras vers le ciel en inspirant et vous descendez en expirant. Vous répétez ensuite cet enchaînement trente fois. Vous devez fermer vos yeux et inspirer et expirer par le nez. Ensuite, vous prenez un petit temps de repos, puis vous repartez pour trente. Nouvelle pause avant de repartir pour une série de trente. Au bout de ces trois séries de trente respirations chacune, chaque cellule de votre corps a été réveillée en changeant complètement votre rythme de respiration. 

L’étape suivante du priming est le moment de gratitude. Vous allez vous remémorer, la main sur le coeur, des moments positifs que vous êtes heureux d’avoir vécus. Ces minutes de gratitude ont un impact énorme ensuite sur comment vous allez vivre votre journée de travail. J’ai constaté que cette action de gratitude me donnait un entrain énorme sur l’ensemble de ma journée de travail. Cette habitude peut réellement vous rendre plus heureux.Le priming de Tony Robbins est donc pour moi un outil excellent pour démarrer sa journée dans un état d’esprit de gratitude. Mais également dans un état d’esprit physique, énergique et dynamique, ce qui est aussi important.

Les trois obstacles à votre réussite et la clé pour les surpasser

L

Beaucoup d’entrepreneurs se demandent pourquoi ils n’arrivent pas à passer la vitesse supérieure dans leur activité. 

Je vais vous donner les trois raisons ainsi que des exemples illustrant comment j’ai réussi à faire progresser continuellement mon activité de coaching. 

Tout d’abord, je me disais qu’avoir accès à un groupe d’entrepreneurs d’élites me serait bénéfique, pour me permettre de sortir du carcan de mes limites, et m’aider à atteindre l’excellence dans mon activité. 

Cela s’est avéré lorsqu’il y a six ans, j’ai pu intégrer mon premier MasterMind aux États-Unis. 

Grâce à un de mes mentors qui m’a pris sous sa tutelle, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des experts de milieux différents. La qualité de nos échanges a porté ses fruits et est une des raisons de ma réussite actuelle. 

Ensuite, j’ai alors participé et fondé de nombreux groupes de MasterMind qui ont permis à de nombreux participants de doubler leur chiffre d’affaires ou de réaliser des opérations de vente à plus d’un million d’euros ou de dollars. Certains ont même divisé leur temps de travail par deux tout en augmentant leurs ventes ! 

En effet les conseils avisés de personnes expérimentées et enthousiastes sont un vrai tremplin pour tout entrepreneur. 

En définitive, les trois obstacles qui peuvent faire qu’un entrepreneur n’arrive pas à exploser sont le conformisme, le manque de curiosité et la peur de l’échec.

Le conformisme, premier obstacle à surpasser

Le conformisme est défini comme l’attitude sociale qui consiste à se soumettre aux opinions, règles, normes et modèles qui représentent la mentalité collective. 

En d’autres termes, le fait que tout le monde pense pareil est un vrai frein. 

Dans votre entreprise, cela se traduit par un manque d’innovation dans votre communication sur vos produits et activités. Vous allez chercher à imiter la concurrence et vous allez le faire moins bien. 

Ce n’est pas de cette façon que vous arriverez à faire la différence car vous serez constamment derrière, tel un suiveur et non pas un meneur. 

Cela se traduit donc pas un manque de curiosité, et vous serez alors contraint non pas par vos propres compétences mais celles de vos concurrents. 

Le manque de curiosité

Vous l’aurez compris, le second obstacle est donc le manque de curiosité. 

Il faut donc chercher à aller voir ailleurs, dans d’autres domaines, pour sortir du moule sclérosé de votre profession et ainsi vous démarquer de vos concurrents. 

L’idée est de penser en dehors de la boîte, chercher des idées fraîches et innovantes. 

Si vous êtes curieux, vous pouvez trouver une idée fabuleuse dans un autre secteur et l’adapter au vôtre et alors surprendre le marché et prendre une longueur d’avance face à vos concurrents. 

La peur de l’échec 

Le dernier obstacle qui peut paralyser l’activité d’un entrepreneur est sa peur de l’échec. Il faut avoir conscience que cela fait partie du processus de la réussite et qu’il faut donc oser agir. 

Échouer n’est pas un problème et vous sert finalement à avancer. Essayer encore et encore est le moyen de tester, modifier, redresser la barre. Vous allez ainsi retenir la technique qui vous apporte le plus de résultats et surpasser facilement vos concurrents. 

Pour accélérer ce processus, il faut s’entourer de personnes d’expérience, ayant des compétences dans des domaines différents. S’entourer de personnes de qualité, brillantes, aura une influence sur vous. Il faut savoir qu’on est la moyenne des six personnes qu’on fréquente le plus. Il est donc primordial de s’entourer des personnes pouvant vous tirer vers le haut. S’entourer de personnes ayant vécu les mêmes choses est également un moyen de ne pas se sentir seul, de partager sur ses doutes, succès, de s’encourager et de progresser.

Par exemple, lorsque je cherchais à mieux promouvoir mes produits lors de mes passages à la télévision, mes amis n’ayant pas vécu les mêmes choses ou n’étant pas au même niveau de développement et de réussite, me félicitaient uniquement d’être passé à la télévision, alors que j’attendais un retour constructif sur mes axes d’amélioration. Ma fiancée m’a alors poussé à chercher d’autres personnes étant au sommet de leur montagne respective. C’est ainsi que je me suis inscrit à mon premier MasterMind. Malgré le prix très élevé d’inscription, ce fut le meilleur investissement de toute ma carrière. 

Au-delà de l’aspect professionnel, j’ai trouvé un groupe d’ami avec qui je peux échanger, sur qui je peux compter, que j’admire, et qui sont dans une démarche positive. Grâce à ce groupe anglophone, j’ai alors lancé différentes activités à succès. 

Mais je trouvais dommage que ce groupe soit uniquement anglophone, j’ai donc décidé de fonder le groupe des Agisseurs, similaire mais francophone. Le fait qu’il n’y ait pas de barrière de la langue permet de s’enrichir mutuellement des lancements, des scripts des autres membres et de demander des conseils rapidement et obtenir des réponses de qualité dans votre langue. Nous avons également plaisir à nous retrouver plusieurs fois par an, pour vivre des moments inoubliables, car bien vivre c’est aussi profiter de moments hors du commun. 

Vous aurez ainsi compris au travers de cet article que les trois obstacles au développement de votre activité, à savoir le conformisme, le manque de curiosité et la peur de l’échec, peuvent finalement être dépassés grâce à votre participation à des groupes d’échange appelés MasterMind, tel que les Agisseurs. 

Dans un autre article, je vous expliquerai alors le fonctionnement des Agisseurs et des MasterMind en général. Vous pouvez d’ores et déjà réfléchir, quels seraient vos projets si vous n’aviez pas ce type de limites et si vous étiez poussés par de tels groupes. 

La recette du bonheur : comment être heureux pour de bon ?

L

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de ce qui arrive quand on est ambitieux mais que l’on oublie un détail qui pourrait nous aider à être plus heureux. Quand vous oubliez ce détail, tout change et pas pour le mieux.

Le panorama

J’ai créé ma première entreprise en 2006 mais ma première activité ayant vraiment décollé a débuté en 2007. Je me disais que j’allais simultanément développer mes cours de danse latine, mes activités de coaching pour hommes célibataires et je voulais également propulser la popularité d’un site Internet musical que j’avais à l’époque. 

Dès le moment où j’ai immatriculé cette entreprise, mon objectif était de remplacer le salaire que j’aurais pu gagner en étant employé. Je ne visais à l’époque pas encore plus haut. 

Ce qu’il s’est passé c’est que lors de la première année de mon activité j’ai participé à un séminaire du coach américain Tony Robbins. Dans ce séminaire, il raconte sa propre histoire. Il nous explique que la première année d’activité de son entreprise il a fait 36 000 dollars de chiffre d’affaire face à 1 million la seconde année. J’ai réalisé que je ne visais pas assez haut.

Mon objectif de l’époque était de me faire 3000 euros par mois, soit exactement 36 000 euros en tout. Je me suis retrouvé à me dire que s’il avait réussi à passer de justement la même somme que moi au million l’année suivante, je pouvais alors le faire moi aussi.

Le plan

Mon plan était simple. Je voulais développer mon activité pour avoir les ressources nécessaires pour atteindre le million l’année suivante. 

Pour atteindre cet objectif, il fallait que je réussisse d’abord à avoir 17 000 prospects. J’en étais loin. J’ai donc commencé à faire de la publicité, j’ai commencé à développer mon site au maximum, j’ai tout fait pour avoir un maximum de personnes attirées par ce que j’avais à proposer. 

Cette décision de faire un saut quantique dans mon activité s’est ensuite reflétée dans tous mes autres objectifs. 

Au lieu de fixer mes objectifs par rapport à ce que je voulais moi à l’époque, je me disais toujours que si d’autres sont capables d’atteindre tels ou tels stades, alors qu’il fallait que j’en sois capable aussi. Je me suis donc retrouvé à me fixer énormément d’objectifs. Ils étaient tous très ambitieux. Je voulais un millier de personnes dans la salle pendant mes séminaires, je voulais un chiffre d’affaire de 1 million….Je voyais très haut afin de me pousser à sortir de ma zone de confort. J’ai fini par faire ça à chaque fois. 

Le plantage

En 2015, j’ai un jour vécu une expérience particulière. Je venais de fêter mon anniversaire et ironiquement j’étais encore une fois allé à un séminaire de Tony Robbins. Une fois le séminaire terminé, j’ai eu l’impression de n’avoir rien accompli dans ma vie. 

Sur le plan logique, j’étais certain d’avoir fait des choses probablement inspirantes et positives mais sur le plan émotionnel je n’arrivais pas du tout à me reconnecter à ces accomplissements. 

J’étais déprimé. Je me suis mis à pleurer de façon incontrôlable. J’avais l’impression de n’avoir rien fait des trente premières années de ma vie alors que pourtant si. J’avais été invité à une garden party à l’Elysée pour un site Internet que j’avais créé tout jeune, j’avais monté mon entreprise qui avait du succès, j’avais déjà aidé plein de gens grâce à mon enseignement et mes conseils, j’avais déjà publié deux livres dont un classé deuxième des ventes sur Amazon…Pour faire court, j’avais accompli pas mal de choses dont j’aurais pu être fier. Cependant, sur le coup je n’ai pas du tout réussi à me valoriser moi-même. 

Je me souviens, un de mes amis présents ce jour-là m’a demandé si je célébrais mes accomplissements. Je ne comprenais pas, car jusque-là, ce que je faisais toujours c’était de me fixer des objectifs très ambitieux. Deux possibilités à partir de là : soit atteindre ces objectifs, soit ne pas réussir à les atteindre. 

Quand mon livre est sorti, j’avais pour objectif qu’il soit best seller Amazon, même carrément numéro 1 des ventes Amazon. Plus encore, je voulais même qu’il soit numéro 1 des ventes en France. Il s’est au final classé numéro 2. Je n’ai pas sorti le champagne mais je me suis quand même dit que c’était pas mal d’avoir réussi à me placer numéro 2 avec mon livre. Pourtant, j’étais déçu car je n’avais pas su me placer numéro 1 comme je le voulais.

Ce qu’il se passait souvent c’est que comme je me fixais des objectifs hyper élevés, soit j’étais juste en-dessous et j’étais déçu soit j’arrivais à atteindre l’objectif fixé mais une fois que c’était fait je ne célébrais jamais ça. Je le voyais comme rien de plus qu’une case à cocher dans la liste des objectifs à atteindre et je passais à autre chose rapidement. 

Même quand l’objectif était atteint j’étais déçu quand même car je me disais que si j’ai réussi à l’atteindre c’est qu’il n’était pas assez élevé et que j’avais donc besoin de voir encore plus haut. 

La prise de conscience

J’ai grâce à mon ami réalisé que si je célébrais ce que je faisais, je ne ressentirais pas cette sensation de vide mais une sensation d’accomplissement. 

C’est là que j’ai eu le déclic : être heureux serait de célébrer mes efforts et réussites, pas me concentrer sur ce que je n’ai pas réussi à accomplir. 

Comme je n’arrivais pas à célébrer mes accomplissements, j’ai contacté mes amis pour leur demander comment ils célébraient les paliers franchis ? J’ai eu droits à des réponses du style s’autoriser à prendre du temps pour regarder sa série télé favorite, aller au restaurant pour fêter ça, faire une danse de la joie….

J’ai regroupé ces idées et me suis dit que mon challenge serait d’apprendre à être content de ce que j’arrive à accomplir. Tout a changé du jour au lendemain. 

Ce changement n’a pas directement eu un impact sur l’accomplissement de mes objectifs mais ça a directement eu un impact sur mon expérience de la vie. Je suis parvenu à tous les jours trouver des choses à célébrer. Ma sensation de bonheur a largement augmenté.

MasterMind Les Agisseurs : comment booster votre entreprise en rejoignant un groupe

M

Je vais vous présenter aujourd’hui le groupe MasterMind Les Agisseurs. Je vais vous expliquer ce que ce groupe exceptionnel d’entrepreneurs peut faire pour vous. Vous allez avoir l’opportunité de rejoindre un groupe d’élite. Vous allez pouvoir concentrer l’attention de ce groupe d’entrepreneurs ambitieux dans une seule direction. 

Aujourd’hui, vous vous retrouvez peut-être bloqués. Vous êtes arrivé à la limite de ce que vous pouvez accomplir seul. Vous êtes limité dans votre succès parce que vous n’avez pas autour de vous des personnes capables de vous tirer davantage vers le haut. 

Bénéficier d’une intelligence exponentielle

Le groupe MasterMind, c’est bénéficier d’une intelligence exponentielle concentrée auprès de vous pour vous aider à accomplir vos objectifs plus rapidement en profitant des décennies d’expérience collective des membres du groupe. Les avoir à vos côtés vous permettra de réaliser vos projets de manière plus rapide. 

Bien évidemment, 48 cerveaux valent mieux que un. Ainsi, quand vous manquez d’idées il vous suffit simplement de contacter le MasterMind et vous avez une liste d’idées avec énormément de potentiel. Avec les MasterMind, chaque obstacle se transforme en opportunité de faire grandir votre entreprise et vous-mêmes simultanément. 

Au cours d’un webinaire, un client m’a demandé d’où je tenais mes idées fabuleuses. La réponse à cette question, c’est mon groupe MasterMind. Je participe à des groupes divers MasterMind depuis plusieurs années pour développer mes activités et ma vie personnelle.

C’est pourquoi j’ai décidé de faire une pierre deux coups. Premièrement, j’ai décidé de répondre à une demande grandissante de mes clients et deuxièmement, réaliser un rêve, un projet, qui m’était cher depuis longtemps : réunir un groupe d’individus ambitieux. 

Le pouvoir d’un groupe MasterMind est ce qui m’a permis de développer mon entreprise de façon fulgurante tout en me donnant la liberté qui m’a permis de voyager pendant six mois en 2013. Même pendant ce voyage, j’ai pu grâce à mon groupe MasterMind augmenter mon nombre de clients, rendre mon entreprise plus rentable qu’avant et contribuer davantage à mes vidéos et mon site Internet grâce à des techniques échangées avec mon groupe. 

Le point central des MasterMind est de pouvoir aider encore plus les clients. En étant dans un groupe MasterMind, vous aurez accès à toute mon expérience. Je serai présent avec vous au sein de ce groupe pour vous aider et répondre à toutes vos questions ainsi que partager avec vous les innovations marketing. 

Les groupes MasterMind laissent vraiment place à la discussion. Ce qui représente beaucoup plus que mon expérience personnelle, c’est que vous allez surtout tisser des liens forts avec un groupe d’entrepreneurs dynamique, motivé et ambitieux.

Chacun travaille au succès des autres mais aussi de lui-même. C’est ce que vous trouverez dans le groupe MasterMind Les Agisseurs. Vous trouverez toujours quelqu’un pour vous tirer vers le haut, un exemple à modéliser. Vous rencontrerez donc un esprit entrepreneurial amenant chacun vers l’excellence puis ensuite le niveau numéro un dans son domaine respectif. 

Qu’il s’agit d’une nouvelle idée ou d’un bonus à proposer à vos clients, de comment concevoir votre offre irrésistible ou d’augmenter drastiquement vos prix pour un produit d’ancrage ou un produit haut de gamme, la dynamique de ce pouvoir de groupe et les idées que vous allez trouver ensemble sont ce qui va vous permettre de franchir vos limitations actuelles et d’accéder à un nouvel état d’esprit. Vous passerez d’un entrepreneur ambitieux à un entrepreneur à succès. Ce qui m’amène à parler d’un autre point crucial pour votre succès.

Un MasterMind, c’est avant tout un mécanisme de soutien et d’entraide

Avant, et ça vous est sûrement arrivé aussi, je passais des heures seul devant mon ordinateur en me sentant un peu perdu. C’était facile pour moi de me sentir isolé mais aussi inefficace. Au sein d’un masterMind, cet isolement c’est du passé. 

Attention, il ne faut jamais sous-estimer la mémoire du groupe ! Lorsque vous vous engagez pour vous-même et surtout face au groupe, vous avez alors une motivation sans limite pour vous pousser à l’action parce que le groupe ne laisse pas passer la possibilité que vous passiez d’un agisseur à un simple connaisseur ou un consommateur ou spectateur. Nous serons là pour vous remettre dans le droit chemin quand c’est nécessaire.

Je ne peux pas prédire à l’avance quel résultat vous aurez en rejoignant le groupe MasterMind Les Agisseurs. Je ne sais pas ce que vous allez faire ni quel sera le soutien et l’entraide que vous allez retrouver au sein du groupe. Cependant, si j’en crois les témoignages de mes clients et les nombreuses stars du Web qui ont commencé en bénéficiant de ces mêmes conseils, ces mêmes informations et ce même soutien, vous pouvez aller très loin avec ce que je vous propose aujourd’hui. Je dirais également que ce sont des personnes qui ont commencé en étant comme vous au départ avec juste un projet ambitieux et qui ont ensuite prouvé être de la trempe d’un agisseur en sachant passer à l’action. 

Si vous aussi vous avez l’étoffe pour cartonner, si tout ce dont vous avez besoin c’est que l’on vous montre le chemin à suivre et que vous voulez faire partie d’un groupe compétent partageant avec vous ce chemin à suivre et assure vos arrières en peaufinant vos idées et en faisant face avec vous aux imprévus, alors le groupe des Agisseurs est fait pour vous. 

Ce principe fondateur est l’un des éléments essentiels du MasterMind Les Agisseurs. 

Demander et obtenir des retours constructifs en temps réel sur vos projets, vos idées ou vos campagnes en cours. Bien sûr c’est important et le groupe sait reconnaître et féliciter quand vous avez un succès mais ce que nous ne cherchons pas, c’est une personne qui attend d’avoir eu le succès avant de venir en parler sur le groupe et dire que ça a marché. Nous préférons avoir quelqu’un qui pose sa question lorsqu’il prépare son projet. Une des grandes forces de ce groupe Les Agisseurs, c’est le commentaire constructif. Les Agisseurs ne laissent pas de place à la théorie, seulement pour l’action. 

Si vous êtes un connaisseur, alors vous ne trouverez sans doute pas votre place au sein de ce groupe. Un Agisseur n’est pas un consommateur. Ce n’est pas quelqu’un qui veut simplement accumuler des connaissances c’est au contraire quelqu’un qui veut tout de suite des résultats et est prêt à faire des tests, à aller vers l’inconnu, à sortir de sa zone de confort. 

Tous les meilleurs entrepreneurs sont dans un MasterMind. La question maintenant c’est est-ce que vous voulez rejoindre un groupe qui vous amènera bien plus loin que vous ne puissiez l’imaginer ou est-ce que vous voulez rester à votre niveau actuel ? Aujourd’hui, vous avez votre chance pour faire partie des Agisseurs. Posez votre candidature et rejoignez-nous. 

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */