EtiquetteFacebook

Comment augmenter la performance de vos vidéos : la stratégie des pépites

C

Aujourd’hui, je vais aborder une pratique marketing permettant d’augmenter le nombre de personnes qui vont consulter vos contenus et découvrir votre entreprise.

Beaucoup d’entrepreneurs utilisent la vidéo comme moyen de se faire connaître. J’emploie ce procédé depuis 2009 avec la création de la chaîne vidéo pour hommes célibataires que j’avais conçue quand j’accomplissais du coaching amoureux. Cette chaîne s’appelait Drague TV. 

Au début, j’utilisais YouTube et Dailymotion, je donnais des conseils gratuitement en vidéo pour me faire connaître. Ce moyen m’a permis de faire passer mon entreprise d’un peu moins de deux-cent-mille euros à plus de trois-cent-mille en un an. Cette progression a surtout été due au fait d’être le premier sur YouTube à donner des conseils sur cette thématique. J’ai pu toucher une très large audience.

Aujourd’hui, une très grande partie des visionnages de vidéos dans le monde se passe sur Facebook et d’autres réseaux sociaux du même type où vous postez du contenu qui reste affiché un certain temps pour vos abonnés. 

Ce contenu peut être un moyen de découverte qui soit à la fois organique (Des personnes qui ne vous connaissaient pas vous découvrent car leurs amis ont commenté ou partagé des vidéos) et payant (Vous pouvez demander à Facebook de rendre vos vidéos plus visibles, moyennant finances).

Comment procéder pour que vos vidéos soient vues par beaucoup plus de monde ? 

Je vais aborder une stratégie que vous pouvez utiliser sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram mais pas sur les plateformes comme YouTube. 

Au cours des dernières années, s’est opérée une évolution intéressante concernant le format vidéo sur Facebook et les plates-formes dont ils sont propriétaires. 

Ce format comporte plusieurs caractéristiques :

  • Il est en autoplay c’est-à-dire que les vidéos se mettent en route directement lorsque les gens font défiler leur fil d’actualité. Cette technique permet à la vidéo d’être déjà visible avant même que la personne ne fasse une action pour la regarder.
  • Les vidéos sont muettes quand elles commencent à jouer. Il faut une action de l’internaute pour les regarder avec le son. Cela permet de faire comprendre l’intérêt de rester sur votre vidéo alors que l’on n’entend pas vos paroles.
  • Le développement du format carré (avec sa variante 4/5ème).

Ces vidéos sont donc carrées, muettes et en autoplay. La stratégie pour augmenter les vues sur vos vidéos est de procéder de façon totalement différente de ce que l’on peut effectuer avec YouTube. 

Si vous regardez les vidéos que je publie sur ma chaîne, vous constaterez que mes contenus sont sous un format long. La moyenne est de 10 mn mais certaines peuvent durer plus de 20 minutes, voire plusieurs heures pour les enregistrements de conférences. 

Par contre, sur ma page Facebook, les formats sont très courts. Ces brèves vidéos représentent ce que j’appelle Les Pépites.

Je tiens cette stratégie d’un de mes anciens clients brésiliens devenu un ami, Erico Rocha. Il dispose d’une liste de mails de plus d’un million de Brésiliens et sa page Facebook est suivi pas environ deux millions de fans. 

Il s’était rendu compte que Facebook n’affichait pas ses publications à tout le monde et il a réfléchi au moyen de toucher énormément de personnes, y compris celles qui ne le suivaient pas. Il a eu l’idée de laisser tomber les longs argumentaires pour ramener son contenu dans un format qu’il a appelé les Nuggets. Ces formats pépites devaient durer moins d’une minute, être carrés et sous-titrés puisque les vidéos étaient muettes. Ce format extrêmement dynamique est plus facile à consommer pour les personnes qui sont en train de visiter leur flux Facebook, elles ont tendance à rester sur ce qui a capté leur attention dès les premières secondes. 

De plus, il est possible de constituer une audience des personnes qui ont visionné une certaine vidéo. Si vous produisez beaucoup de ces vidéos au format court, vous aurez une audience de gens qui ont regardé certaines d’entre-elles et vous pourrez les cibler à nouveau pour leur présenter des vidéos plus longues. Comme ces personnes seront engagées avec vos contenus, vous pourrez aussi leur afficher des publicités pour vos produits et vos services.

Pour exploiter cette stratégie, il est important de bien comprendre qu’il ne faut jamais créer des contenus pour des plates-formes temporaires mais toujours pour celles qui sont pérennes. Dans dix ans, les internautes pourront encore revoir ces mêmes contenus. Si quelqu’un cherche sur YouTube une question importante pour lui et qu’une de mes vidéos très anciennes y répond, il la retrouvera. 

Sur les réseaux sociaux avec une forme de flux d’actualité, comme Twitter ou Instagram, ça n’est pas du tout le cas puisque les contenus sont éphémères. Certes, le contenu existe encore, archivé quelque part mais plus personne de nouveau ne le verra.

Je vous recommande de ne pas produire des pépites spécialement pour les plates-formes. Ces courtes vidéos ne doivent pas être de la création mais de la curation. En effet, vous devez les réaliser à partir de contenus existants pour une plate-forme pérenne.

Lorsque vous créez ces pépites, il ne s’agit pas de filmer des vidéos d’une minute car vous allez rencontrer une barrière : la valeur par minute. Ce qui va pousser les gens à écouter davantage c’est la quantité d’idées et de contenus que vous leur apportez par minute. Si les idées sont trop diluées, ils auront l’impression de perdre leur temps. 

Par exemple, je me suis abonné à des podcasts en anglais de gens dont j’adore les idées car ils sont très inspirants. Mais le podcast dure quarante minutes pour exprimer une seule idée. J’en ai ressenti de la frustration. C’est pourquoi je reste toujours attentif à inclure plusieurs informations dans un épisode. Plus un épisode est dense, plus il est intéressant et les chances que les gens écoutent les suivants augmentent. Peut-être que certaines personnes trouveront que c’est trop rapide, que je donne trop d’informations en trop peu de temps. Dans ce cas, ils vont soit réécouter soit se payer une formation.

En résumé, la meilleure façon de produire une vidéo d’une minute qui possède énormément de valeur est d’utiliser le best-off d’une vidéo longue. Vous devez condenser un contenu long en une version courte grâce aux phrases clefs.

Pourquoi et comment booster son activité via les réseaux sociaux

P

social-media-550766_640
Les réseaux sociaux sont d’excellents médias pour vous faire connaître gratuitement et une réelle opportunité pour aller à la rencontre de vos prospects.

Cet article est un article invité rédigé par Aziz Diallo, entrepreneur épanoui et auteur du blog indepedenza.fr

Dans cet article je vais vous expliquer :

  • Pourquoi vous perdez de l’argent si vous n’incluez pas les réseaux sociaux à votre stratégie marketing!
  • Pourquoi, vous ne pouvez pas vous en passer et surtout comment rectifier le tir !

C’est parti les amis !!

(suite…)

17 outils et logiciels pour créer une campagne marketing efficace en un temps record

1

Les campagnes par email se sont imposées comme un des moyens les plus efficaces de toucher votre public-cible.
Les campagnes par email se sont imposées comme un des moyens les plus efficaces de toucher votre public-cible.

Vous sortez un nouveau produit ou vous lancez une opération de fidélisation, et vous souhaitez créer une campagne publicitaire rapidement. Quelle que soit la taille de votre entreprise, vous aurez besoin d’analyser votre niche pour être le plus efficace possible, d’échafauder des scénarios de campagne, et de les mener à bien : des tâches complexes facilitées par les outils de gestion de campagne. Voici notre liste de 17 outils et logiciels, gratuits ou payants, qui vous permettront de lancer une campagne marketing efficace en un temps record.

  (suite…)

Sujets abordés dans cet article :

aweber en français, aweber français

Création d’entreprise : les réseaux sociaux professionnels au service de la prospection commerciale

C

De nombreux entrepreneurs, présents sur Twitter et Facebook, négligent à tort LinkedIn et Viadeo.
De nombreux entrepreneurs, présents sur Twitter et Facebook, négligent à tort LinkedIn et Viadeo.

Cet article invité a été proposé par Clémentine Martin.

En tant que jeune entrepreneur, on vous a sûrement longuement répété la chose suivante : la survie de votre entreprise dépend de vos clients ! Cela peut paraître une évidence, mais la meilleure idée du monde ne fera pas vivre une entreprise qui ne sait pas aller à la rencontre de ses clients.

(suite…)

Quelques chiffres que tout entrepreneur devrait connaître sur la relation client

Q

59%, c’est la proportion d’internautes indiens qui accèdent à internet uniquement depuis leur mobile.
59%, c’est la proportion d’internautes indiens qui accèdent à internet uniquement depuis leur mobile.

La relation client est un secteur en pleine explosion ; l’apparition des médias sociaux et des nouveaux supports internet, comme les smartphones et les tablettes, ont en effet changé la donne dans le monde du service après vente et du service client en général. Aujourd’hui, sociétés et marque ont ainsi de plus en plus recours, à côté des canaux de communication traditionnels tel que les centres d’appels et le courrier postal et électronique, à Facebook, à Twitter et aux assistants virtuels. Voici quelques chiffres-clés qui vous permettront de vous faire une idée sur l’évolution et les tendances de la relation client.

(suite…)

Comment transformer votre page Facebook en outil Marketing

C

Votre page Facebook doit devenir une plate-forme à part entière, une machine à générer des prospects.
Votre page Facebook doit devenir une plate-forme à part entière, une machine à générer des prospects.

Cet article invité a été proposé par Olivier Monteux du blog Social Media Pro.

En tant qu’entrepreneur, vous êtes toujours à la recherche de moyen d’augmenter votre liste de prospects. Vous avez surement lu ici ou là qu’il fallait être présent sur les réseaux sociaux, que c’était important, mais vous a-t-on déjà expliqué pourquoi ? Dans cet article, je vais vous parler de Facebook et de pourquoi vous devez absolument travailler sur votre Page Pro.

(suite…)

Une astuce simple pour rendre votre marketing plus crédible

U

Si vous comptez des sociétés connues dans votre clientèle, insérez leur logo dans les témoignages clients.
Si vous comptez des sociétés connues dans votre clientèle, insérez leur logo dans les témoignages clients.

Si vous souhaitez gagner en crédibilité, il existe une astuce simple qui permet de booster la confiance de vos prospects : les témoignages clients, qui, sous la forme de textes, de citations ou de vidéo, démontrent la qualité de vos services ou de vos produits. Pour les prospects, les témoignages clients sont des preuves, N’hésitez donc pas, si vous voulez donner un coup de pouce à votre campagne promotionnelle, à y insérer des témoignages de clients satisfaits. Dans cet article, nous vous expliquons où trouver des témoignages clients et comment les intégrer à votre argumentaire.

(suite…)

Vaut-il mieux avoir un blog ou une Page Facebook ?

V

Un blog est absolument indispensable pour tout entrepreneur souhaitant faire connaitre ses produits sur le web
Un blog est absolument indispensable pour tout entrepreneur souhaitant faire connaitre ses produits sur le web

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs et 2,7 milliards de « Likes » par jour, Facebook est aujourd’hui le site internet le plus visité au monde, devant le géant Google. Le réseau social de Mark Zuckerberg est donc d’un intérêt crucial pour les entrepreneurs, leur donnant de la visibilité et leur permettant de communiquer en toute simplicité. Facebook peut-il pour autant se substituer à un blog classique ? La réponse à cette question est clairement « non » : le blog est votre « chez-vous », un espace que vous contrôlez pleinement, tandis qu’une page Facebook est seulement un outil le mettant en valeur.

(suite…)

3 conseils pour utiliser efficacement les « évènements Facebook »

3

Evènements facebook
Une fonctionnalité de Facebook se révèle particulièrement intéressante dans le cadre du lancement d’un nouveau produit : il s’agit des « évènements Facebook »

L’utilité de Facebook en matière de marketing n’est plus à démontrer. A l’instar de Twitter, le réseau social a été pris d’assaut par les marques qui y ont vu un moyen de communiquer de manière originale.

Une fonctionnalité de Facebook se révèle particulièrement intéressante dans le cadre du lancement d’un nouveau produit : il s’agit des « évènements Facebook ».
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

(suite…)

Mieux vaut être riche sans Twitter, que pauvre sur Twitter.

M

Si vous comptez sur les « médias sociaux » pour réussir en tant qu’entrepreneur, alors voici 4 vérités qui vont vous économiser un temps fou.

FAIT #1. Personne n’est devenu riche en utilisant Facebook et Twitter, ou les autres « réseaux sociaux ».

J’ai rencontré beaucoup de riches web-entrepreneurs. Au cours des 12 derniers mois, j’ai fréquenté plusieurs DIZAINES de millionnaires de l’Internet. Certains noms connus comme Frank Kern, Eben Pagan, Jeff Walker, Andy Jenkins, Tony Robbins… et beaucoup d’autres millionnaires plus discrets qui ne vendent pas des cours de marketing, mais des produits dans beaucoup d’autres niches.

AUCUN D’ENTRE EUX N’UTILISE FACEBOOK OU TWITTER POUR GAGNER DE L’ARGENT.

Petite précision : je parle bien évidemment de l’utilisation « micro-blogging » : mettre son statut à jour, avoir un maximum de « friends », de « fans » et de « followers ». Je ne parle pas d’utiliser Facebook PPC Ads pour faire de la pub au coût par clic. Et je ne parle pas d’utiliser ces réseaux pour créer une poignée de partenariats stratégiques avec des PDG ou des entrepreneurs qui sont inaccessibles par email.

La triste vérité est bien la suivante :

  1. Il y a de nombreux millionnaires « visibles » qui utilisent de TRES NOMBREUSES stratégies différentes : l’affiliation, l’arbitrage, le marketing de niche, le consulting, la co-registration… Il serait bizarre que les millionnaires de Twitter soient tous invisibles… quand on sait que le plus gros « atout » de ce réseau est la transparence.

FAIT #2. Ceux qui vantent les mérites de Facebook et de Twitter et d’avoir « une relation avec ses followers et ses fans », ne gagnent pas leur vie avec Facebook et Twitter.

Pour être honnête et précis, j’ai rencontré 3 personnes – TROIS sur des dizaines de millionnaires – qui sont devenues riches grâce à Facebook et Twitter :

  1. Maria Andros, qui a réalisé un lancement orchestré à 6 chiffres (plus de 100 000 dollars de ventes) pour son cours expliquant « comment monétiser les médias sociaux ».
  2. Don Crowther, qui en associant à l’université en ligne StomperNet son cours multimédia sur « comment monétiser les médias sociaux » (S.M.A.R.T.S) a réalisé quelques millions de chiffre d’affaires depuis 2007. J’ai d’ailleurs eu l’occasion en Février de réaliser une consultation marketing pour Don pour le relancement de SMARTS en 2010, au sein du séminaire « Product Launch Manager » à Los Angeles.
  3. Perry Belcher, qui a réalisé une belle performance en 2008 avec son cours multimédia sur « comment monétiser les médias sociaux ». Depuis, il a arrêté le marketing Internet, en partie à cause de la mauvaise réputation qu’on lui faisait sur les médias sociaux.

Notez bien ceci :

Le SEUL point commun de ceux qui sont devenus riches grâce à Twitter n’est PAS que ce sont de gros utilisateurs de Twitter ou qu’ils ont beaucoup de « followers ».

Leur point commun est qu’ils VENDENT des cours au sujet de Twitter, qu’ils surfent sur l’effet de mode, et qu’ils n’utilisent MEME PAS Twitter comme moyen principal de promotion de leurs produits. Ils utilisent de « vrais » médias, comme les mailing lists de leurs partenaires et associés.

Même certains professionnels du « marketing 2.0 » admettent que les utilisations possibles des réseaux ne sont pas à mettre au centre d’une campagne. Quand la question se pose de l’utilisation à faire d’un outil… peut-être que l’outil lui-même est inutile.

Au cours d’un séminaire « JV Alert » auquel j’ai participé à Orlando en 2009, j’ai rencontré des DIZAINES de « reines de Twitter », « experts des réseaux sociaux », « Princes du marketing Facebook », « consultants en stratégie des médias sociaux », etc etc. Tels sont les noms qu’une nouvelle génération de marketeurs factices impriment sur leurs cartes de visite gratuites Vistaprint.

Le marketing a une seule et unique vocation : vendre le produit. Le faire sortir des rayons, et les mettre dans le caddie du client.
Un « marketeur » qui ne peut pas montrer un RETOUR SUR INVESTISSEMENT MESURABLE est un charlatan !

Ce qui m’amène au point #3 :

FAIT #3. Un « fan » ou un « follower » ne paient pas le loyer, ne paient pas le pain ni l’eau courante.

Les champs de « statut » ou d’ « update » ne sont pas une fenêtre de communication efficace, pour deux raisons :

  1. L’audience n’est pas captive mais distraite, votre tweet ou update est noyé dans ceux de tous les « amis » qui font circuler la dernière vidéo comique en vogue.
  2. Vos clients veulent votre produit ou service pour atteindre un rêve ou résoudre un problème, pas pour être votre ami. Les photos de vacances ne font pas un argumentaire de vente intéressant ou efficace.

Le « chiffre standard » de l’industrie du marketing direct, dit qu’un email volontairement inscrit à une newsletter rapporte en moyenne $1 (0.7 €) de ventes par mois. Autrement dit, une mailing list réactive de 10 000 noms représente 10 000 € par mois si on communique correctement son message marketing.

Qu’en est-il des médias sociaux ?

QUE VAUT UN « FOLLOWER » ?

Quelqu’un peut-il donner un chiffre ?

FAIT #4. « Twitter » (tweeter ?), ou « socialiser sur Face », fait de vous quelqu’un d’actif, pas productif.

Idem pour tous les derniers gadgets Web 2.0 à la mode.

Répondre individuellement et personnellement à chaque lecteur, abonné, ou même client met une LIMITE à l’effet de levier d’une présence web. (Je n’ai pas dit que ces lecteurs et clients ne doivent pas recevoir une réponse individuelle ! le paradoxe du support client et de l’intervention personnelle, par exemple dans les commentaires d’un blog, mérite un article à part)

Oui, on se sent bien quand on clique un peu partout sur Twitter et Facebook et qu’on voit un retour des autres (commentaires, « j’aime », augmentation des statistiques…) C’est un phénomène psychologique connu sous le nom de « ambient awareness » (perception du milieu ambiant) qui se déclenche quand il y a quelque chose de nouveau dans notre environnement. On se sent bien, et important… comme quand on vérifie 20 fois par jour ses emails.

Mais c’est une PERTE DE TEMPS COLOSSALE, quand il y a des façons bien plus directes de démarrer une activité rentable.

Donnez-moi n’importe qui avec un minimum de compétences dans la vente ou le marketing, ET un minimum de compétences dans n’importe quel type de secteur.

En moins d’une journée, cette personne pourrait générer un chiffre d’affaires considérable (quelques centaines d’euros pour quelqu’un qui manquerait de confiance ou voit petit, beaucoup plus avec un peu d’ambition). En tout cas 20, 50, ou 100 fois plus que la menue monnaie qu’on peut se faire en UN MOIS sur Twitter. Il suffit de passer les bons coups de fil aux bons partenaires commerciaux potentiels, et de savoir vendre un concept de produit, pour créer un partenariat stratégique et faire des ventes. Je reparlerai peut-être de cette stratégie une autre fois

Même sans faire ce type d’effort, construire son propre site ou blog est une stratégie bien plus efficace à long terme que de se faire une position sur les réseaux sociaux.

Un compte Facebook ou Twitter n’est PAS une véritable ressource. Vos amis, vos conversations, vos connexions ne vous appartiennent pas. Elles appartiennent à Facebook et elles peuvent disparaître du jour au lendemain sur une décision d’un administrateur ou d’un modérateur.

Il n’y a AUCUNE assurance que Twitter existe encore dans 3 ans (je miserais même sur le contraire). Quand vous achetez VOTRE nom de domaine, sous réserve de sauvegarder votre site régulièrement, vous êtes au moins à l’abri de la faillite d’une société qui attend un miracle pour trouver son modèle économique.

De plus, utiliser les réseaux sociaux pour obtenir du traffic est un effort à faible effet de levier (je suis en désaccord sur ce point avec l’article d’Olivier Roland sur le traffic web, qui en-dehors de ceci est tout à fait excellent.)

C’est pour ce type de raison que les marques françaises restent frileuses par rapport à twitter,

Conclusion : Utiliser Twitter pour le marketing de son entreprise, c’est comme regarder la TV pour se cultiver.

C’est facile, ça fait se sentir bien, c’est pratique pour suivre le foot, et ça donne un sujet de conversation autour de la machine à café.

Et c’est tout.

Si vous passez actuellement plus de temps sur ces réseaux que dans votre propre « jardin » (site ou blog) sur Internet, alors rentrez chez vous, débroussaillez un peu, et appliquez vos capacités à des activités qui auront un véritable effet de levier pour vous. Le commentaire de Mohamed sur mon article précédent est un bon cri d’alarme !

Sujets abordés dans cet article :

utiliser publicité or marketing reseaux sociaux or facebook or google plus, andy jenkins, pub devenir riche sur facebook, formation facebook marketing video, twitter le marketeur francais, liste des nom des riche qui sur facebook, quest ce qui se vends le mieux sur internet, qui vend les followers sur facebook, maria andros, memoire comment monetiser sa newsletter

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */