Etiquettelancement orchestré

L’importance de connaître ses chiffres

L

J’ai la chance de posséder une entreprise rentable depuis une dizaine d’années. Elle me permet de garder une visibilité sur nos finances dans le proche et plus lointain futur. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Le panorama

En 2012, lorsque j’ai commencé à préparer mon voyage autour du monde avec ma compagne, j’étais sur mon nuage car je venais de réaliser le plus grand Lancement Orchestré de mon secteur du marketing Internet en Francophonie. 

J’étais convaincu que cette vague de ventes allait me permettre de gérer suffisamment de trésorerie pour rester à flot même si je ne travaillais pas du tout durant les six mois de voyage. 

Malheureusement, peu de temps avant le départ, je me trouvais aux USA avec mon Mastermind et un membre du groupe m’a posé une question sur mes finances. J’ai donc préparé un document récapitulatif.

Le plan

Mon idée était de regarder le nombre de clients que j’avais, les finances que nous avions de côté. 

En général, lorsqu’un entrepreneur vient d’orchestrer un lancement pour un nouveau produit ou service, l’afflux de trésorerie est important. 

Par exemple, mon tout premier Lancement Orchestré, quand j’étais coach amoureux, m’avait permis de générer 16 000 euros en une journée et 25 000 euros en une semaine.

Mon premier lancement en tant que « Le Marketeur Français » pour vendre l’une de mes formations avait généré 150 000 euros. En 2012, je venais de générer un lancement nettement supérieur, je pensais être en train de me noyer dans l’argent.

Le plantage

Après vérification, j’ai dû constater que je ne possédais pas l’argent espéré. Une des personnes présentes au MasterMind m’a fait remarquer que je partais faire un tour du monde sans même connaître mes chiffres. 

Un autre expert a prévu une faillite si je ne relevais pas la barre immédiatement. J’ai réalisé que je ne connaissais rien aux finances de mon entreprise et à l’argent en général.

Il existe deux questions dont il est grave d’ignorer la réponse :

  • D’où vient l’argent, quel produit ou service génère du bénéfice ou nous fait perdre du temps et de l’énergie ?
  • Où va l’argent ?

Il m’a été conseillé de discuter de la question avec des experts.

La prise de conscience

J’ai pu discuter avec trois personnes possédant des expertises très différentes et qui m’ont appris ce dont j’avais besoin pour devenir un entrepreneur libre.

Le premier m’a proposé de m’inscrire à un coaching afin de discuter chaque mois de ma situation et envisager le plan pour le mois suivant. Je me suis rendu compte que cette personne cherchait à me vendre son consulting mais ne proposait pas d’outils et de process pour une entreprise comme la mienne. 

J’ai alors pris une décision qui me servira toute ma vie : je refuse de payer pour de la motivation. Payer pour être motivé est un gaspillage d’argent.

Le second expert a pour spécialité d’aider les boites à voir leurs finances. Il m’a proposé un exemple réel, un document Excel montrant les 52 prochaines semaines d’un groupement de plusieurs pharmacies. Sur les dix pharmacies, une seule avait des problèmes de trésorerie. Le groupe continuait de gagner de l’argent mais cette pharmacie en difficulté risquait de le faire couler entièrement avant que les bénéfices se matérialisent. J’ai retenu que je devais savoir quelle était la saisonnalité de mon entreprise, quel était le décalage entre le moment où je sors de l’argent et le moment où il rentre. Nous avons établi ensemble mon prévisionnel et j’ai réalisé que je serai à découvert de 100 000 euros six semaines plus tard.

La troisième experte, Annie Pratt, est PDG intérimaire dans des boîtes en difficultés. Son travail est de redresser l’entreprise, de réorganiser et de former un autre PDG. Elle m’a expliqué quelles étaient les informations que je devais recevoir du comptable, ce que je devais savoir et comprendre sur le plan financier. Par exemple, si vous réglez vos fournisseurs avant que les clients ne vous payent, vous aurez un gros problème. Il faut faire en sorte que l’argent rentre avant que vous régliez vos trésoreries.

Si je n’avais pas participé à ce MasterMind avant de partir, j’aurais probablement déclaré faillite. J’aurais également gaspillé de l’argent en payant pour de la motivation. 

Investir de l’argent est utile si vous le dépensez dans les bons outils et les bonnes formations. J’ai reçu un témoignage de quelqu’un qui était dans les difficultés financières et qui ne savait pas comment agir mais qui pourtant a investi dans ma formation pour sauver son entreprise.

Pourquoi organiser des scènes libres et traiter les objections de vos clients ?

P

Le traitement des objections de vos clients est une étape de vente très délicate. Généralement, c’est le dernier obstacle avant de conclure la vente. Toutefois, cette étape présente un point bloquant pour certains commerciaux. Hâtés de conclure la vente, ils risquent de forcer l’achat chez le client et d’écarter ses objections au lieu de le convaincre. Cette approche est capable d’annuler la vente.  

La question qui se pose alors est : comment faire pour lever les objections ? En effet, cette mission peut paraître compliquée pour les opérations de vente en ligne.

Vous avez réussi peut-être, à mettre en place « une machine de vente automatisée », en exploitant tous les ressources disponibles : des vidéos, des e-mails et toute une stratégie marketing étudiée.

Lorsqu’il s’agit de vente en ligne, ce n’est pas évident de deviner la position de votre client à chaque étape lorsqu’il est derrière son écran. Il est possible qu’il ait besoin de votre assistance, pour clarifier un point ou rectifier un malentendu sans que vous le sachiez. De ce fait, vous devez penser à un système qui pourra vous fournir des informations sur l’état de votre client et ses objections.

Comment traiter les objections des clients ?

Pour traiter les objections de nos clients, nous avons opté pour une stratégie permettant d’inciter les clients à s’exprimer, à poser leurs questions et à dévoiler leurs objections au cours des différentes étapes d’achats.

Cette démarche vous permettra de déterminer les motivations d’achat chez vos clients. Par conséquent, vous serez capable de traiter leurs objections selon leurs positions.

Parmi vos clients, il existe des curieux qui ne sont pas vraiment intéressés par votre produit. Naturellement, il est inutile de communiquer avec tout le monde et de gaspiller votre temps. Il est crucial de sélectionner et cibler vos clients potentiels avant de se lancer dans le traitement des objections.

Pour ce faire, nous avons pensé à consacrer un espace que nous avons nommé « SCÈNE LIBRE ». Il s’agit presque du même principe que la scène ouverte pour les artistes que vous pouvez trouver au théâtre, permettant aux spectateurs de s’exprimer, critiquer et donner leurs avis.

Pour concrétiser cette scène et l’appliquer dans votre stratégie marketing, il est essentiel de penser à mettre en place les quatre points « scènes libres » que nous vous proposons.   

Chat pendant les web-conférences

Le département marketing est invité à réserver un espace de chat pendant les web-conférences. Ainsi, vos clients peuvent interagir et s’exprimer librement. Les participants peuvent alors interagir entre eux, avec vous ou votre équipe. Vous ne pouvez pas prévoir cette discussion, puisqu’il ne s’agit pas de questions fermées dont les réponses sont limitées. Vous offrez l’opportunité à vos clients d’expliquer toutes les raisons pour lesquelles ils n’ont pas encore pris la décision d’achat de votre produit.

Personnellement, je trouve que cet espace est très intéressant comme il crée un rapport humain avec les clients et le commercial. Par conséquent, il facilite le traitement des objections.

Le fil de commentaires pendant un Lancement Orchestré

Il est important également de laisser l’opportunité aux clients de pouvoir régulièrement s’exprimer. Ainsi, vous serez capable de suivre leurs objections et repérer les clients les plus tentés à clôturer une vente. Cette catégorie aura seulement besoin d’un coup de pouce, pour se rassurer et effectuer l’achat.

Les sondages

Les sondages sont également un levier très important dans le traitement des objections de vos clients. À partir des analyses de résultats vous serez capable de repérer les clients qui sont potentiellement avancés dans leurs démarches d’achats et les relancer.

En effet, les sondages nous fournissent non seulement des données sur le marché, mais aussi des informations sur les clients qui ont répondu au sondage.

Cela est très utile pour récupérer les coordonnés de vos prospects. Le cas échéant, vous ne seriez pas capable de les recontacter.

L’abandon de panier

C’est le client qui a commencé le processus d’achat, mais il est parti sans finaliser la commande pour une raison ou une autre.

C’est le meilleur client potentiel parce qu’il est arrivé jusqu’au bout avec son processus d’achat.

L’avantage de cette situation : un contact de rappel avec ce client aboutit généralement à la concrétisation de la vente.

En conclusion, les objections de vos clients se traitent cas par cas selon la scène libre que vous utilisez.

Vous ne reprenez pas les mêmes arguments pour convaincre une personne qui a commencé la commande et une autre qui a juste laissé un commentaire sur votre vidéo de Lancement Orchestré ou a répondu à un sondage.

Les commentaires et les discussions via le chat sont des signaux d’achat. En fonction de ces signaux, pensez à adapter votre argumentaire. 

Comment créer une liste de prospects à partir de rien ?

C

Lorsque vous lancez votre business, la ressource la plus importante qu’il vous faut est une liste de prospects. 

Mais comment obtenir cette liste de fameux contacts, qui pourraient être intéressés par votre produit ? 

Vous avez peut être comme moi une liste d’anciens clients, liés à vos précédentes activités. Cependant ces clients, qui sont certainement très satisfaits de vos premières offres, n’ont peut-être absolument aucun intérêt à recevoir des mails, des conseils, des offres promotionnelles, au sujet de votre nouvelle activité. 

Par exemple au moment de lancer Le Marketeur Français, j’avais certes une liste d’abonnés de plus de cent mille personnes, mais est-ce que ces cent mille anciens clients, qui me font confiance pour mes conseils en séduction ou encore pour mes cours de salsa, sont vraiment intéressés pour recevoir des mails concernant ma nouvelle offre de formation auprès de jeunes entrepreneurs ? Sûrement pas ! Si je commence alors à les polluer, je risque de trahir leur confiance et donc qu’ils se désabonnent ou indiquent mes mails comme étant des spams. Je n’aurais alors absolument rien gagné. 

Il faut donc repartir d’une liste de prospects à zéro. 

Comment fait-on dans ce cas pour se reconstituer une nouvelle liste en partant de rien ? 

En général le mieux est d’avoir recours à des partenariats stratégiques et le type de partenariat le plus connu est celui de l’affiliation. 

Vous allez donc chercher à contacter des entreprises qui ont la même cible que vous, à savoir, dans mon exemple, des entrepreneurs qui lancent tout juste une nouvelle activité. 

Vous allez alors leur proposer de faire la promotion des contenus que vous postez sur Internet et en échange ils toucheront une commission à chaque vente réalisée quand le client viendra par leur lien d’affiliation. 

Lorsque vous faites une opération de promotion avec un Lancement Orchestré, vous allez concentré l’attention du marché pendant un temps court, allant d’une semaine à un mois, sur la promotion de votre offre. Dans le cadre du lancement du Marketeur Français, j’ai par exemple donné accès gratuitement pendant une semaine à tous mes contenus vidéos, puis j’ai consacré la semaine suivante aux ouvertures des inscriptions à ma formation. 

Grâce alors à mes partenariats stratégiques et aux liens Internet spécifiques que chaque partenaire à mis à disposition, mes prospects vont atterrir sur mon site et je suis capable de les tracer. 

Faire appel à des partenariats stratégiques vous assure donc une liste de prospects et promet un lancement réussi.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur comment créer des partenariats pour son blog, cliquez sur le lien.

Le métier de consultant en Lancement Orchestré, qu’est-ce que c’est ?

L

Vous allez dans cet article découvrir les secrets qui feront de vous un consultant en Lancement Orchestré à succès. 

Pour mieux comprendre, j’ai interviewé David, qui a de son côté réalisé des Lancements en tant que consultant pour des clients. 

David, tu as réussi à te lancer en connaissant la méthodologie du Lancement Orchestré, sans avoir de prospects, sans site Internet, sans produits… Seulement en exploitant les conseils que tu vas partager avec nous aujourd’hui et qui t’ont donc permis de travailler avec des clients. 

Tout a commencé il y a un an et demi. J’ai découvert que mon activité s’appelait être consultant en Lancement Orchestré. 

Une des premières questions à se poser, c’est se demander la raison pour laquelle faire un Lancement en tant que consultant a un intérêt. Pourquoi faire un Lancement en tant que consultant ? Que peut-on gagner à faire un Lancement non pas pour notre produit ou service mais pour le produit ou service d’une autre entreprise ?

Quand j’ai commencé, j’ai lancé tout un tas de business qui n’ont pas marché et c’est en apprenant l’existence des Lancements Orchestrés que j’ai compris que cela pouvait être une grosse opportunité par rapport à mon objectif qui était de générer de l’argent rapidement. 

Il s’agissait vraiment de la meilleure de toutes mes opportunités par rapport à la création d’un produit, se lancer sur Internet, se positionner, créer sa marque, etc. Tout cela peut prendre du temps et j’ai trouvé qu’effectuer des Lancements en tant que consultant cela permettait de générer des revenus très importants. 

J’étais très impressionné par les Lancements Orchestrés aux Etats-Unis où plusieurs millions de dollars étaient gagnés en seulement quelques jours voire moins. Je me suis dit que c’était là-dedans que je devais aller tout de suite. 

L’aspect le plus intéressant quand tu t’es lancé c’est que tu n’avais, ni liste, ni prospects, ni site Internet. Tu t’es donc appuyé sur des ressources qui existaient déjà.

Oui, j’ai cherché des gens qui avaient déjà une liste, si possible une grosse liste. J’ai également cherché des personnes qui avaient déjà sorti un produit ou service et si possible en l’ayant vendu assez cher pour ensuite recevoir une commission importante. 

Ce que tu as donc fait en tant que consultant c’est arriver dans une entreprise déjà bien développée et mis en contact la liste de prospects avec le produit existant.

Oui. J’optimise les ressources qu’a déjà le client car il a déjà des contacts et des prospects et des produits et moi j’améliore tout ça en faisant en sorte qu’un maximum de prospects achètent un maximum de produits et donc deviennent des clients. 

Quelque chose de très apparent dans ton parcours, c’est que les entreprises avec lesquelles tu as travaillé en tant que client, répondaient toujours à une certaine affinité de ta part. Comme tu me le disais, cela permettait d’intégrer un milieu et/ou une entreprise qui nous plaît. Peux-tu préciser ?

Ce que je trouve fabuleux, c’est de pouvoir travailler dans un domaine que j’aime. Pouvoir se rapprocher des gens qui commercialisent les produits ou services que vous utilisez vous-même tous les jours, c’est pour moi assez extraordinaire. Il s’agit d’une opportunité formidable parce que nous pouvons comme ça nous rapprocher des gens que nous apprécions et qui commercialisent des produits que nous apprécions également et en faire la promotion.

Un des avantages c’est que nous ne nous cassons jamais le nez à postuler pour une entreprise qui nous plaît si nous arrivons en disant que nous sommes un expert qui leur permettrait de faire rentrer plus d’argent. Peu vont refuser l’opportunité de gagner plus d’argent ! 

Je confirme. Il est vrai qu’au départ j’étais étonné de voir que chaque fois que je proposais mes services l’entreprise s’y intéressait en me demandant un numéro de téléphone, en me demandant comment ça marche et en quoi consistent les services que je peux leur rendre pour booster leur chiffre d’affaires. 

Je leur dit alors que je m’occupe de mettre en place des Lancements Orchestrés et que mon travail est rapidement efficace et rapporte beaucoup d’argent en très peu de temps. Tout de suite les gens à qui je m’adresse sont intéressés parce que proposer de faire plus de ventes intéresse forcément grand nombre d’entreprises. Pourquoi les gens refuseraient l’opportunité de se faire plus d’argent ? 

Même si vous n’avez aucune ou peu d’expérience dans les Lancements Orchestrés, vous allez voir que les gens tendent tout de même l’oreille.

ll faut se rendre compte qu’au début quand nous nous mettons à notre compte et que nous devenons consultants nous nous demandons toujours si les clients ont vraiment besoin de nous. La réponse est oui. Il faut davantage se demander si nous nous avons besoin d’eux. Il est important de se souvenir de ça lorsqu’arrivent les négociations. Il faut savoir où se positionner. Un autre argument allant en faveur d’effectuer un Lancement Orchestré en tant que consultant, c’est que cela permet de prendre la température du marché sur lequel nous souhaitons nous lancer. 

C’est de cette façon que j’ai lancé ma marque Le Marketeur Français. Je sais que toi, David, tu as pu prendre la température sur le marché du développement personnel, sur lequel tu voulais développer ta propre marque. 

Pour moi c’est intéressant car vous pouvez déléguer les soucis de création du produit et le SAV tout en pouvant vous créer des relations avec de futurs partenaires et par la même occasion vous faire un nom. 

Cela permet également de vous faire la main pour vos propres Lancements futurs, de vous concentrer uniquement sur le marketing et de, si il s’agit du même secteur, gagner une étude de marché gratuite. 

Oui je sais faire des études de marché grâce aux sondages, au pré-lancement, les commentaires…Tout ça permet de savoir ce que veulent les gens, quel est leur intérêt. C’est l’idéal. 

Dirais-tu que ce que tu as vu et lu comme retours sont des choses qui pourraient te resservir sur un Lancement que tu puisses faire toi sur un autre produit dans le même domaine ou sur TON propre produit dans le même domaine ?

Je dirais que ça donne des idées pour faire des produits complémentaires qui ne sont pas forcément des produits de notre client. Votre client reste votre partenaire. Il ne faut donc pas effectuer le Lancement Orchestré de son produit ou service pour lui pour ensuite aller lancer un produit concurrent. Il faut avoir des idées complémentaires à celles de votre partenaire. 

Gagner de l’argent sur Internet : préparer son Lancement Orchestré

G

De nos jours, promouvoir votre activité et améliorer votre visibilité nécessitent évidemment une présence en ligne. En utilisant Internet comme canal de prospection, vous avez l’opportunité d’interagir avec des clients potentiels, développer votre business pour gagner de l’argent.

Certainement, cela nécessite une stratégie claire et détaillée, des objectifs bien définis et de la patience. 

Le webmarketing est un outil très puissant pour se faire connaître sur le web, par contre ce n’est pas miraculeux. Vous n’aurez pas de résultats sans élaborer un plan de travail précis et sans l’appliquer pour atteindre vos objectifs.  

La première étape à réaliser, c’est de tester votre offre. Une évaluation de l’intérêt de votre produit ou service auprès de vos clients ou vos partenaires potentiels, vous offrira de la visibilité sur le marché.

Pour mieux comprendre, j’ai interviewé Aurélien Amacker, un Entrepreneur Libre que j’ai formé et suivi.

Avant le Lancement Orchestré de sa formation, Aurélien a créé un site Web pour proposer une inscription à une conférence en ligne. Il a opté pour cette technique pendant une année avant le lancement officiel de son activité et la mise en vente de sa formation. Ainsi, il a pu proposer son produit et tester son offre. En effet, si une offre ne convertit pas, il est inutile de développer des partenariats pour la promotion de votre activité.

Une éventuelle difficulté que vous pourriez rencontrer, c’est la concurrence. Votre produit ou service peut être déjà proposé sur le Web et par plusieurs entrepreneurs. Dans ce cas, il est nécessaire de se démarquer et créer l’effet surprise. L’objectif est de se positionner dans votre secteur d’activité face aux concurrents déjà existants.

Aurélien a pris l’initiative de créer un blog partenaire ou il a partagé des capsules vidéo avant le lancement pour expliquer la campagne. La particularité de ce blog consistait à partager des vidéos avec nos partenaires qui sortaient de l’ordinaire. Le changement de cadre spatial : bureau, appartement ou les fonds à couleur unie, vers un cadre plus spontané dans la nature est une stratégie que j’ai adoptée pour transmettre mon message. Ce nouveau concept donne une impression à nos partenaires qu’un travail différent se prépare, pour les motiver. L’idée m’a beaucoup servi pour me démarquer et donner une nouvelle dimension au monde du blogging.

Le fait de présenter un cours à l’extérieur, sortir du cadre habituel et amener l’internaute en voyage ou à l’étranger étaient à l’époque une innovation. Cette initiative m’a offert l’opportunité pour me différencier.    

Certes il s’agit d’une prise de risque pour le lancement sur le marché d’un produit ou d’un service déjà existant sur le Web. Pour avoir un bon retour sur investissement et garantir de bons résultats, il est important de mettre en valeur les points forts de votre produit.

Une autre technique appliquée sur le blog partenaire, c’est le partage de publications motivantes, de statistiques de vente et des classements. L’objectif est de motiver le partenaire, garder son enthousiasme et trouver des moyens pour attirer son attention.

Un autre levier très intéressant dans le webmarketing est le jeu de concurrence. Il n’est pas évident de se lancer avec un produit ou un service déjà existant sur le Web. C’est très important de se distinguer et de mettre en avant les différences entre votre produit et celui de vos concurrents. Les bénéfices de votre produit/service doivent être précis et concrets. Convaincre vos clients potentiels pour acheter votre produit, dépendra de votre façon de le présenter.

Votre valeur ajoutée doit être supérieure à celle de vos concurrents. Par conséquent, assurez-vous d’apporter toujours un plus.     

Le Lancement Orchestré, reste une méthode réussite pour se positionner sur le marché. En effet, elle communique clairement les points qui distinguent votre proposition et permet de grouper votre cible selon plusieurs caractéristiques : niveau intellectuel, tranche d’âge ou objectifs…

Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas de la concurrence agressive qu’on trouve souvent sur le Web. Naturellement, le marché évolue et les attentes des clients changent, dans cette optique l’apparition de produits semblables mais adaptés reste toujours prévisible.

Vous l’avez compris, gagner de l’argent sur Internet, ne consiste pas simplement à proposer un produit ou un service sur votre site. C’est une démarche à suivre qui doit obéir à plusieurs règles.

Ready, Fire, Aim : passer de 0 à 100 millions en un temps record

R

Quand j’ai démarré ma boîte, mon objectif était juste de réussir à en vivre. Je n’avais pas à l’idée qu’il était possible de la développer très loin. Un jour, j’ai acheté un livre qui a complètement bouleversé ma vision de ce qui est faisable. 

Ce livre, c’est Ready Fire Aim de Michael Masterson. Le sous-titre du livre, c’est “Passer de 0 à 100 millions de dollars en un temps record”. L’auteur l’a fait en aidant la société américaine Agora Publishing à se développer très facilement. Cette société a démarré de zéro en éditant une newsletter financière qui est ensuite devenue un ensemble de newsletter financières puis sont venues ensuite des newsletters sur la santé et sur la productivité professionnelle. En fait ils sont passés effectivement de 0 à 100 millions d’euros puis de 100 millions à 200 millions puis de 200 à 300 millions de dollars. 

Masterson a permis à Agora Publishing de créer la stratégie de développement qui les a amené à ce stade et dans son livre il explique qu’en fait le développement d’une entreprise a un certain nombre d’étapes et que dès que vous le comprenez et savez quelles sont ces étapes et bien vous pouvez vous concentrer sur ce qui est important.

Pour lui, la première étape est celle où on est entre 0 et 1 million. Vous êtes selon lui encore un débutant si vous n’avez pas encore atteint le million. L’essentiel selon lui est de trouver votre stratégie optimale de vente. Si vous ne l’avez pas trouvée, vous êtes encore considéré débutant.

J’ai donc moi-même beaucoup réfléchi à quelle était ma stratégie optimale de vente. Quelle offre la plus efficace puis-je présenter à mon produit ? Et dans quel ordre effectuer cette offre de façon la plus rentable possible ? Quel est le meilleur moyen d’amener un nouveau prospect ? Si je trouvais ça, j’avais ma stratégie optimale de vente et à partir de là ce serait facile d’atteindre le million.

Quelle est l’étape suivante selon Masterson ? Une fois votre stratégie trouvée, vous pouvez commencer à amener plus de prospects. Le problème, c’est qu’à ce stade, je n’étais pas rentable car j’investissais autant que je recevais. Donc pour Masterson l’étape numéro 2 c’est de proposer un nouveau produit. C’est ce second produit, vendu aux clients ayant acheté le premier, qui va générer des bénéfices parce que ça ne coûte presque rien de proposer un produit à des gens qui sont déjà clients. 

Cette étape était pour moi une révélation parce que j’avais déjà créé 40 produits et je n’avais pas atteint les 1 million de chiffre d’affaire. J’étais à 100 000 euros environ. Je me suis rendu compte que j’étais en train de m’éparpiller. Chaque fois j’enseignais quelque chose mais c’était toujours dans des catégories différentes. Professeur de danse, coach en séduction, consultant marketing….Je me suis rendu compte qu’enseigner dans plein 

de produits différents était en fait un handicap. Me concentrer sur un seul produit serait bien plus rentable. J’ai appris la méthode du lancement orchestré et j’en ai fait ma stratégie optimale de vente pour savoir quel est mon produit phare. 

Ensuite, j’ai pris ce lancement orchestré et j’en ai fait un lancement perpétuel. Après avoir lancé ce produit et avoir fait un grand succès, je mets ce lancement en automatique pour que tous nouveaux prospects qui arrivent chez moi vivent le lancement au bout de quelques semaines et décident d’acheter le produit ce qui permet de générer du chiffre d’affaire toute l’année. 

Je vous recommande donc vivement ce livre, il est excellent et vous aidera considérablement à développer votre entreprise.

Bien réussir le Lancement Orchestré de votre activité

B

Suite à son désistement, un participant a généreusement offert sa place pour l’atelier intitulé « Lancement Orchestré de votre Activité ».

J’ai décidé d’organiser un concours pour mes clients et abonnés. Le but ? Expliquer son projet, le gagnant se voit offert l’atelier du participant.

Après des jours passés à regarder des dizaines de vidéos émouvantes, amusantes, déroutantes, deux vidéos sont arrivées quasiment ex aequo, après sélection. J’ai choisi de vous parler de celle qui n’a pas gagné ; son auteur a justement fait quelque chose d’exceptionnel, qui a failli le faire gagner.

J’ai reçu une vidéo de trois minutes du Québec, une vidéo très dynamique, bonne présentation « Je veux participer à cet atelier pour les raisons suivantes, je vais faire court parce qu’on a que trois minutes » et me donne l’adresse de son site.

Je tiens à préciser que je suis rendu sur tous les sites des personnes qui m’ont envoyé les vidéos.

Le site de ce jeune homme est une capture d’écran avec une phrase en haut « Le meilleur témoignage de lancement 2014, laissez votre e-mail pour en savoir plus ».

Qu’est-ce que c’est que ce site ? Comment gagner de l’argent avec ça ? Qu’est-ce que ça cache ? Je rentre mon adresse e-mail créée pour l’occasion et reçois une réponse automatique.

« Bonjour Sébastien, merci de t’être inscrit pour regarder mes vidéos, je vois que j’ai piqué ta curiosité. Une autre vidéo explique mon engagement, clique ici pour la suite. »

Je clique et arrive sur une page avec une deuxième vidéo « Si je réussis, je choisirais deux personnes qui inviteront à leur tour deux personnes pour participer à un atelier de Lancement Orchestré. Suite dans une prochaine vidéo. »

C’est impossible ! Je ne vais pas attendre jusqu’à demain pour voir où il veut en venir !  Quinze minutes plus tard, autre mail «Salut Sébastien voici la suite ! Je n’allais pas te faire attendre jusqu’à demain pour la troisième vidéo de cette série, dont tu découvriras les détails.»

Forcément je clique ! L’approche est originale, il a bien compris le principe, donner envie, sur la forme rien à redire : page de garde épurée, j’indique mon adresse email, je reçois un email de bienvenue, qui me pousse à aller voir ce qui se cache derrière, je remplis le formulaire qui m’invite à visionner la prochaine vidéo, que je m’empresse d’aller voir.

Il a tout compris sur le fond – ce qu’est le Lancement Orchestré – et sur la forme, autrement dit, il a compris la forme du lancement.

Deux finalistes restent en lice : une vidéo qui m’a touchée sur le fond et l’autre sur la forme (celle du jeune homme), mais pour faire quoi ?

Quel est son projet ? Que vend-il ? De quoi parle son produit ? Il pourrait tout aussi bien vendre des boîtes de sardines, un faux produit, un service.

J’ai regardé ses trois vidéos, il m’a parlé trois fois quatre minutes et je n’ai strictement aucune idée de ce qu’il veut faire, ce qu’il veut vendre, ce qu’il veut communiquer. Il a loupé le coche ! Notre client va se dire « C’est enthousiaste, de bonnes idées, ça me tente », mais si vous manquez de fond, les vidéos auront beau être accrocheuses, le client va décrocher s’il ne comprend pas de quoi ça parle ! Dans un lancement réussi, le client va cliquer sur le bouton et passer commande, ici malheureusement, il est passé à côté, aucune information concernant le projet.

2 astuces inédites facilement applicables pour un Lancement Orchestré réussi

2

Dans cette vidéo, j’analyse avec mon invité Aurélien Amacker la stratégie qu’il a utilisé pour le Lancement Orchestré de son blog ayant pour thématique Pourquoi créer un blog

Pour ce Lancement Orchestré, Aurélien avait alors fait le choix de répondre à cette question en utilisant un format vidéo. Son but était de guider ses visiteurs à travers 4 vidéos explicatives et de générer un maximum d’engagement et de commentaires. 

Découvrez les deux astuces qui ont permis à Aurélien de recevoir plus de 2000 commentaires sur une seule de ses vidéos de lancement et 11 000 inscriptions. Mais avant cela, revenons en détail sur la première vidéo publié sur le site d’Aurélien. 

Une vidéo qui raconte mon histoire

Le premier point intéressant à souligner est qu’Aurélien a calqué le Lancement Orchestré de son site sur sa propre histoire. C’est-à-dire que la vidéo initiale qui raconte son parcours et ses débuts permet au visiteur de s’identifier facilement. En d’autres termes, Aurélien se met à la place de son prospect et au stade où il se trouve actuellement. 

La vidéo débute avec Aurélien à la Défense. Il explique pourquoi il a refusé un travail bien payé au ministère de la Défense pour vivre en voyageant. En effet, on apprend que c’est pour vivre de sa passion et financer ses voyages qu’Aurélien s’est lancé dans le blogging.

Mais comment y parvenir ? 

Voici tout l’enjeu d’Aurélien avec cette série de vidéo. 

Il souhaite à travers ses vidéos offrir des conseils simples et efficaces à ses auditeurs pour qu’ils puissent à leur tour augmenter leurs revenus et financer leur passion grâce à leur blog.

Comme il l’explique, créer un blog constitue un moyen de gagner des revenus sans avoir besoin de connaissances techniques particulières. 

Astuce #1 : Capter toute l’attention de son auditeur

En regardant de plus près le format de la vidéo publié par Aurélien, on se rend compte qu’il n’y a pas de curseur qui permet en général d’avancer la vidéo. L’idée est d’éviter que les gens aillent tout de suite à la fin de la vidéo et de les obliger à visionner la vidéo dans son intégralité en suivant l’enchaînement logique pensé par Aurélien.

Rappelons que le défaut de l’internaute est son manque d’attention. Dès qu’il peut zapper, on perd son engagement et son intérêt. C’est dans ce but qu’il faut éviter au maximum qu’il soit distrait.

Astuce #2 : L’importance de l’appel à l’action

La deuxième astuce à retenir du Lancement Orchestré d’Aurélien est l’importance de l’appel à l’action. 

Sous la vidéo, un blog est intégré avec un appel à l’action, où Aurélien dit exactement quoi faire : laisser un commentaire, expliquer ce qui vous bloque et vous empêche d’avancer. On retrouve ce type d’appel à l’action également au cours de la vidéo ainsi qu’à la fin de la vidéo.

Aurélien rappelle l’importance de cette pratique. Plus les gens vont laisser des commentaires, plus ils vont s’impliquer et être potentiellement intéressés par acheter le produit. 

Est-ce que ça marche vraiment me demanderez-vous ?

Il faut savoir que la première vidéo d’Aurélien a généré plus de 2000 commentaires. Plus de 11000 personnes se sont inscrites sur la liste de lancement. Il s’agissait d’un record mondial à l’époque ! 

Que pensez-vous de ces deux astuces ? Allez-vous les appliquer ? N’hésitez pas à partager votre avis et à me poser toutes vos questions dans les commentaires ci-dessous.

11 jours pour lancer votre produit ou service en ligne : la technique infaillible du Lancement Orchestré !

1

Dans cet article, je vais vous parler du Lancement Orchestré, une stratégie permettant de générer jusqu’à un an de chiffre d’affaires en une semaine.

C’est un outil qui permet à un produit, qu’il soit physique ou digital, d’être pré-approuvé par vos potentiels clients. Il est ainsi possible d’anticiper le marché, de réfléchir au réel problème de son audience, d’échanger avec ses clients et enfin de créer un produit spécialement pensé pour ses clients.

Mais comment mettre un produit sur le marché rapidement ? Comment lancer votre produit en 11 jours ? Quelles sont les clés d’un Lancement Orchestré ?

Commençons d’abord par poser les bases d’une stratégie de vente efficace.

Comment définir sa stratégie de vente ?

L’approche que j’aimerais vous proposer consiste, en résumé, à demander à votre client ce qu’il souhaite. Demandez-vous qui est votre client idéal ? Intéressez-vous à votre client. 

Ceci vous permet de comprendre ses besoins et donc de lui proposer une solution parfaitement adaptée à son problème et au tarif qu’il est prêt à payer.

Pour ce faire, j’aimerais mettre l’accent sur 6 différentes ressources que vous pouvez utiliser. Je les ai classées par ordre d’importance :

  1. Vos relations. C’est ce qui prend le plus de temps de travail. Établissez des relations professionnelles avec des personnes travaillant sur le même marché. Pensez également à vos relations personnelles, qui peuvent servir de connecteur et d’intermédiaire.
  2. Vos compétences. Il peut s’agir de compétences techniques, mais aussi de compétences liées à la motivation ou à l’assistance.
  3. Votre liste de clients. Pensez à la liste des clients qui ont déjà acheté un produit similaire ou à défaut, établissez une liste de prospects.
  4. Votre offre. Imaginez un message de marketing clair et concis. Comment allez-vous communiquer votre offre ?
  5. Votre produit. Créez le produit ou service que vous allez vendre.
  6. Votre notoriété. Disposez-vous d’une réputation auprès d’une audience cible ou bien d’une grande visibilité sur Internet ?

Maintenant que cette liste de ressources est bien défini, je vous propose un petit exercice.

Prêt ?

Exercice : Imaginez que vous souhaitez lancer un produit dans les 11 prochains jours…

Dans un premier temps, reprenez la liste des 6 ressources que je viens de vous définir. Écrivez sous chacun de ces 6 points, quelles sont les ressources que vous disposez. L’idée est d’arriver à un total de 20 points. 

Ok, maintenant comment structurer les 11 prochains jours ?

Avant de poursuivre, notez bien que le calendrier proposé ci-dessous est uniquement à titre de référence. Il est important de rester flexible.

  • Jour 1 : Faites le bilan de ressources et acquérez de nouvelles relations. Entrez en contact avec des partenaires potentiels qui vont disposer de produits, de services, d’offres ou de listes utiles pour plus tard. Ici deux cas de figures différents. Si vous avez déjà une liste, votre but est de savoir ce que vous allez pouvoir vendre à vos clients à la fin des 11 jours. Pour cela, vous pouvez sous la forme d’un sondage, demander à vos clients quels sont leurs problèmes et objectifs. Dans le second cas, si vous n’avez pas encore de liste, votre objectif est d’obtenir une liste le plus rapidement possible. Exploitez vos compétences ainsi que vos relations personnelles et professionnelles. L’idée est de mobiliser ses connaissances durant les 10 prochains jours. 
  • Jour 2 – 3 : Déterminez quelle est l’offre que vous allez communiquer. À ce stade, posez-vous une question assez vague afin de ne pas trop restreindre votre audience et de chercher la tendance générale. Créez un document. Il peut s’agir d’une vidéo, d’un guide, d’un article ou autres. Il doit être très lié avec l’offre que vous allez lancer plus tard. Montrez à votre client idéal qu’il a un vrai problème et qu’il a vraiment besoin de résoudre ce problème rapidement. Enfin, à la fin de votre document, faite un appel à l’action afin d’inciter au partage et de le faire circuler le plus possible. 
  • Jour 5 – 6 : À la suite du premier message ou document que vous avez diffusé, vous allez obtenir des retours, des suggestions et des avis. Ceci va vous permettre de faire une proposition plus précise, de raffiner votre offre. Ainsi, vous allez par exemple proposer une idée de programme s’il s’agit d’un produit digital d’information. Pour un produit physique, vous allez essayer d’en faire la description la plus détaillée possible. Là encore vous allez demander à votre audience ce qu’elle en pense.
  • Jour 7 – 8 : Analysez les objections (concernant le prix, l’utilité du produit…) que vous avez recueillies après la seconde présentation et répondez à tous les commentaires de vos futurs potentiels clients. Montrez pourquoi ils ont raison de penser telle ou telle chose.
  • Jour 9 – 10 : C’est le moment de créer l’offre final. Vous devez élaborer une offre irrésistible. La valeur perçue par le client doit être au moins de 5 à 10 fois supérieure à ce que vous vendez réellement. Gardez à l’esprit d’accompagner votre client. Vous pouvez notamment ajouter des tutoriels ou des bonus. Cette offre doit répondre à 4 grandes questions (du point de vue du consommateur) : 
    • Le quoi ? Que vais-je recevoir ?
    • Le comment ? Comment je vais le recevoir ?
    • Combien ? Combien ça coûte ? 
    • Comment ? Comment on paye et y a-t-il des modalités de paiement ?
  • Jour 10 : Cette étape reprend le concept de l’oeil du cyclone. Étant donné que vous avez déjà présenté votre offre, peut-être même avec une pré-vente disponible, vous allez avoir une idée de combien d’acheteur potentiel vous allez avoir. 
  • Jour 11 : Lancez votre produit.

Durant les jours creux, restez en contact avec votre audience. Vous pouvez notamment renvoyer le dernier message que vous avez programmé à tous les gens qui n’ont pas ouvert le mail la veille. Ceci va considérablement améliorer le taux d’ouverture du mail. Vous pouvez par ailleurs envoyer un témoignage ou une étude de cas. Faites en sorte que le client puisse découvrir encore et encore plus de choses sur votre site et votre produit qui vont lui apporter de la valeur. C’est en communiquant régulièrement votre message que vous serez en mesure d’obtenir l’effet souhaité.

Vous l’aurez compris, l’avantage d’un Lancement Orchestré est de créer la décision de vente avant que le produit ne soit disponible à la vente. L’astuce est de faire naître l’envie d’en savoir plus auprès de vos prospects.

En découvrir davantage sur la formation du Lancement Orchestré

J’ai conçu un atelier en présentiel sur le Lancement Orchestré pour vous aider à changer le visage de votre entreprise. La participation à l’atelier est soumise à un processus de candidature.

Ensemble, on réalise votre lancement, le lancement le plus adapté à votre activité et à votre produit ou service. Selon votre marché, il peut être nécessaire de rallonger le lancement pour donner le temps à vos partenaires de faire la promotion. 

Durant l’atelier, je vous apprends à rédiger vous-même vos vidéos, vos e-mails, vos supports de marketing, votre page de vente, vos mails de démarchage…

Je vous aide de façon pédagogique, à rédiger de A à Z tout votre lancement. Alors prêt à vous lancer ?

Comment Catherine et son mari changent le monde de l’équitation

C

Comment Catherine a généré 55% du chiffre d’affaires de l’année… en 7 jours

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

C’est inouï dans le secteur de l’équitation… et dans cette étude de cas, Catherine raconte toute l’histoire.

Il y a un an, Catherine participait à mon séminaire Entrepreneur Libre. Son rêve était de développer avec son mari une entreprise fondée sur leur passion commune pour les chevaux… Mais elle ne voulait pas avoir « les pieds dans le sable » toute l’année à dresser les animaux, ni donner des cours trop souvent (pour éviter les risques de blessures).
Le démarrage de leur entreprise a été un succès, avec un chiffre d’affaires qui leur permettait à tous les deux de bien vivre.

Et puis, le mois dernier, Catherine a utilisé une technique que je lui ai enseignée dans ma formation…
Et cela a rapporté plus de six mois de chiffre d’affaires supplémentaire… en 7 jours chrono !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */