Etiquettelancer son activité

Comment être à 100 % de son potentiel ?

C

Si vous entreprenez une activité, il est important de libérer pleinement votre potentiel. Cas échéant, vous ne pouvez rendre service à personne. Une personne de mon entourage m’a transmis une remarque qui m’a intrigué. Il pense que mes clients aperçoivent chez moi la perfection et le fait que je libère pleinement mon potentiel.

Quand vous fournissez le maximum d’effort, que vous essayez d’accomplir vos missions avec perfection et que vous vous sentez à 10 sur 10 de votre potentiel, vous obtenez un sentiment de satisfaction et vous éprouvez un réel plaisir.

D’un autre côté, quand vous libérez partiellement votre potentiel et que vous ressentez que vous exploitez à 6 sur 10 ce dernier, vous avez souvent l’impression que vous n’êtes pas obligé de fournir un effort supplémentaire ou de quitter votre zone de confort.  

Le fait est qu’une personne qui se donne à 10 sur 10, va être exigeante envers les autres, étant donné qu’elle est exigeante envers soi-même. Une fois impliquées, et même si au départ cela représente un effort, ces personnes découvriront que vous aviez raison.

J’ai discuté avec un ami américain autour de ce sujet et il a évoqué deux points que je juge importants :

  1. Quand une personne sort de l’armée américaine, souvent le standard qu’ils ont eu quand ils étaient dans le Corps d’armée est le standard le plus haut qu’ils peuvent atteindre au quotidien. Au bout d’un moment, à force de fréquenter des personnes qui visent la perfection, vous êtes obligé d’être à la hauteur.
  2. La deuxième particularité est au sujet du Corps des Marines. Ils ont une spécificité : ils n’ont pas de signal pour battre en retraite. Autrement dit, ils n’ont pas la possibilité de fuir devant l’adversaire ou d’abandonner le champ de bataille. Imaginons si vous êtes le supérieur ou le commandant, en envoyant votre troupe au combat la responsabilité que vous assumez est lourde, particulièrement s’ils n’y a pas de signal de retraite. En fait, les combattants doivent soit gagner, soit mourir. Est-ce une raison suffisamment motivante pour gagner la bataille ? Face à cette situation, un général doit être sûr de ses choix quand il envoie les Marines pour un combat.

Pour cette raison, quand vous démarrez un séminaire, il est important de définir en premier lieu la direction pour les prochaines années. Ainsi, vous serez sûr que vous êtes sur la bonne direction dès le départ.

Quotidiennement, nous sommes souvent bloqués et indécis entre deux choix. Mais est-il vraiment confortable d’être assis entre deux chaises ?

Tant que vous êtes bloqué et indécis entre deux choix, si vous ne fournissez pas un effort la situation ne subira aucun changement. Dans une vidéo de Zig Ziglar, ce dernier partage son interaction avec un participant dans son séminaire qui critique le comportement de ces collègues et il se sent mal à l’aise dans son travail.

Zig Ziglar lui a proposé un exercice de développement personnel pour résoudre ce problème. Malgré qu’il n’était à priori pas très convaincu par l’utilité de cet exercice, le participant a décidé de l’appliquer.

Deux ans plus tard, Zig Ziglar a organisé un séminaire dans la même ville et il a demandé le retour de ce participant. La réponse était surprenante : tu ne peux pas imaginer à quel point les gens ont changé !

Si vous attendez que votre entourage (clients, prestataires…) change ou que les circonstances changent vous ne pouvez pas avancer : le changement commence par vous.

Ce changement n’est pas possible si vous êtes indécis et si vous ne fournissez pas un effort pour libérer pleinement votre potentiel.  

Comment le séminaire Séduire Le Client a permis à Sophie de lancer son activité (interview)

C

Découvrez dans cet interview le parcours de Sophie et ses débuts en tant qu’entrepreneur suite à sa participation à mon séminaire Séduire Le Client.

Sébastien : Sophie, est-ce que tu peux nous présenter ton parcours ? D’où tu es partie, quels blocages tu avais et ta motivation à te lancer ?

J’ai directement été fascinée par Internet. Il a fallu du temps entre mon premier coup de foudre pour Internet et le moment où j’ai commencé à y faire des choses concrètes car je ne savais pas, comme beaucoup, par où commencer. J’ai été renseignée sur tes formations par Olivier Roland, dont tu avais fait le lancement. Je me suis inscrite à ta formation « Séduire le client ». Quand je m’y suis inscrite j’étais impatiente que ça commence, je voulais découvrir le programme !

Qu’est-ce que « Séduire le client » a apporté comme déclic ? Qu’as-tu appris de cette formation ?

J’ai appris qu’il fallait choisir un avatar. Je me suis rendue compte que ce n’est pas du tout quelque chose que nous faisons naturellement. Quand je travaillais dans le marketing, il était toujours dit qu’il fallait que notre flèche soit pointue pour entrer dans la cible. Donc quand vous cherchez à séduire un client, plus vous allez être spécifique, plus vous allez avoir de retours.

L’idée de l’avatar est de décrire très précisément qui est le client auquel nous nous adressons et cela veut dire que si vous pensez que votre produit peut servir à tout le monde alors vous êtes en train de tomber dans le piège le plus grave lorsque votre activité démarre. Plus votre message est vague, moins vous touchez de monde. Toi, tu t’adresses aux femmes. En revanche, en visant les femmes, ne décourages-tu pas les hommes à acheter ton produit ?

Oui, d’une certaine façon. Si la personne n’est pas concernée, elle a dans son entourage tellement de personnes qui le sont. Comme mon message est bien spécifique, après avoir écouté mon contenu, ces hommes qui eux ne sont pas concernés vont en revanche en parler à leurs copines ou leurs sœurs ou leurs mères etc.

Cela fait une vraie différence d’approche que de se dire « Je parle à une personne précise et il se peut que du fait de parler à cette personne, elle va peut-être faire suivre ce que j’apporte ». Ce qui est le plus important est de faire venir les clients correspondants le mieux.

Oui car au moins les personnes concernées se reconnaissent.

Tu as démarré avec une activité basée sur un principe de sommet. Peux-tu expliquer ce qu’est un sommet en ligne ?

Il s’agit de rassembler un certain nombre de personnes, appelées en général « les experts », à qui vous allez demander de venir faire une conférence sur une thématique la plus précise possible et de communiquer avec leur liste. Cela est de la valeur ajoutée car l’expert va communiquer avec sa liste mais également profiter de l’audience des autres experts. Pour les clients c’est génial également car ils ont accès à l’enseignement des meilleurs du développement personnel en un seul espace. Pour l’organisateur du sommet c’est super aussi car il récupère des contacts qu’il n’aurait pas eu avant.

Comment créer votre marque, la déposer et la faire connaître ?

C

Dans cet article, j’aimerais vous expliquer :

  • Pourquoi vous devez déposer les noms de marques importants pour votre entreprise ?
  • Comment faire pour les déposer et les faire connaître ?
  • Comment faire, éventuellement, pour les défendre ? 

Qu’est-ce qu’une marque déposée ?

Une marque déposée, c’est une expression ou une visuelle que vous devez protéger en faisant appel à un Institut Officiel qui appartient généralement à l’état ou au gouvernement de votre pays.

Quand vous inventez un nouveau nom, un produit ou un nouveau concept, il est important de les déposer afin de défendre vos droits si jamais un concurrent essaie de les exploiter.

Je partage avec vous quelques exemples de marques que j’ai déposé :

  • Le Mouvement des Entrepreneurs Libres ;
  • La Machine à Vendre ;
  • Entrepreneur Libre ;
  • Lancement Orchestré ;
  • Séduire Le Client ;
  • Offre Irrésistible…

Ce sont les noms de mes produits phares que j’ai vendu au fil des années. Quand j’étais coach en séduction, j’ai déposé le nom de ma méthode : la méthode PRINCE. Cela m’a permis pendant toutes les années d’exploiter cette méthode pour coacher les célibataires. J’ai créé et protégé cette marque en la déposant à l’INPI.  

En France, si vous voulez protéger vos marques, vous allez auprès de l’Institut national de la propriété intellectuelle et vous déposez un dossier de dépôt de marque. C’est un dossier explicatif de votre produit ou de votre méthode qui va permettre de les protéger.

Avoir beaucoup de succès, tentera beaucoup de personnes de reproduire votre nom et de faire de la contrefaçon.

La contrefaçon, c’est le fait de prendre la marque d’une entreprise qui a du succès et de l’exploiter à son profit. Si votre marque n’est pas déposée, par conséquent elle n’est pas protégée et d’autres personnes ont le droit de l’utiliser.

Si vous avez choisi un nom distinctif (pour votre produit ou votre entreprise), et que vous voulez le mettre en valeur face au public, n’hésitez pas à le déposer. Bien entendu, déposez seulement les noms de marques visibles par le public.

Si vous utilisez un nom de marque qui n’est pas lié à votre activité, il est inutile de dépenser de l’argent pour le protéger. De toute façon, même si votre concurrent l’utilise, votre marketing ne sera pas influencé.

Vous avez deux types de nom de marque que vous devez déposer. D’un côté, vous avez des noms qui sont extrêmement figuratifs. De l’autre côté, vous avez des noms qui sont littéraux. Vous pouvez donc protéger soit un nom qui est complètement inventé, soit une expression qui décrit exactement le produit/service qui sera vendu. Par exemple, quand j’ai inventé le concept de l’Entrepreneur Libre et que j’ai voulu le protéger, j’ai dû vérifier qu’il n’était pas déjà utilisé ni déposé à l’INPI.  

Un concept important à comprendre et à connaître, c’est qu’il est possible de déposer votre marque sous plusieurs catégories. En effet, quand vous déposez une marque, vous ne protégez pas son nom contre toute utilisation, mais cela empêche les concurrents d’utiliser ce même nom dans la même classe.

Quand vous déposez votre marque, pensez à la déposer dans des catégories qui sont pertinentes par rapport à votre secteur d’activité. Par exemple, pour Le Marketeur Français, je peux le déposer pour la catégorie services de marketing et conseils aux entreprises ou pour la catégorie formation et divertissement… Par contre, il est insensé de le déposer dans la catégorie automobile. En effet, l’INPI vous permet de déposer votre marque dans trois catégories différentes. Chaque catégorie supplémentaire sera payante.   

Vous aurez l’approbation de l’INPI, une fois qu’il a vérifié que le nom choisi n’est pas pris et qu’il ne s’agit pas d’une expression courante.

Vos expressions vont devenir courantes

Une erreur que j’ai commise, c’est de déposer ma marque après avoir lancé mon activité. L’INPI n’a pas validé le nom que j’ai choisi parce qu’il était courant sur Internet alors que toutes les définitions existantes sur Internet ont été créées par moi-même. Il est important de vous rendre compte, que vos expressions vont devenir courantes.

Par exemple, aujourd’hui, il est impossible de déposer la marque Frigidaire, parce qu’elle est devenue une expression courante utilisée par tout le monde pour parler d’une machine qui réfrigère.

Cela nous mène à l’étape suivante qui est très importante et qui consiste à défendre votre marque une fois validée.

Défendez votre marque

Empêchez les concurrents d’utiliser votre marque pour dire tout et n’importe quoi. A titre d’exemple, j’ai déposé une marque pour une de mes formations intitulée Trafic illimité. Il y a quelques années, des utilisateurs de YouTube ont commencé à partager des Podcasts qui s’appellaient trafic illimité. Dans la loi française, c’est de ma responsabilité de contacter cette personne pour l’empêcher d’utiliser mon nom de marque déposé pour qu’elle ne soit pas exposée à du suivi juridique.

En effet, il est important de vérifier si vous défendez activement votre marque pour qu’elle soit active. Si vous faites comme la marque Frigidaire ou Post It et vous permettez à tout le monde d’exploiter votre marque pour désigner leur produit générique sans réagir, vous aurez des difficultés.

Il y a eu quelques batailles épiques menées par certaines marques pour se défendre comme par exemple SFR qui a inventé l’expression texto pour désigner les petits messages envoyés par téléphone. Cette entreprise a essayé pendant des années de défendre son nom de marque et d’empêcher les abonnés d’Orange ou France Télécom par exemple à dire ; j’ai envoyé un texto.

SFR a fini par perdre cette bataille. C’est l’inconvénient si vous avez trop de succès avec votre marque.

Mais à notre échelle, nous les entrepreneurs libres, c’est important de se défendre et d’éviter que n’importe qui exploite notre marque.

Le dernier point, c’est qu’avoir une marque déposée vous permettra de vous protéger.   

Vous êtes protégé

Le fait de déposer votre marque, cela vous protégera contre certaines attaques, critiques ou dénigrement contre votre marque. Si vous avez déposé le nom de votre entreprise et les noms de vos produits principaux, votre concurrent est incapable de faire des commentaires sur son blog ou sur son site qui ne sont pas des faits avérés concernant votre marque. A titre d’exemple, imaginons que mon site Entrepreneur Libre ne plaît pas à un graphiste freelancer. Il décide donc de rédiger un article pour le critiquer sans raison logique. Parce qu’Entrepreneur Libre est une marque déposée, je peux la défendre puisqu’il s’agit de dénigrement commercial.

Par contre, pour une personne qui a assisté à un de mes séminaires par exemple, il est tout à fait légal de partager son avis personnel.

Le timing

Une fois que vous êtes sûr du nom de votre entreprise, il est important de le déposer avant de faire de la publicité. Un de mes clients a déposé sa marque un an après le lancement de son activité sur Internet. Il a reporté cette étape à plusieurs reprises sans que je le sache. Le jour où il est allé à l’INPI, il a découvert que le nom de sa marque existait déjà. Un de ces clients impressionné par le nom et la qualité du produit a décidé de l’utiliser puisqu’il était disponible à l’INPI.

Certes, ce geste n’est pas éthique, mais le fait de vouloir récupérer le nom de la marque devient considérablement compliqué.

Le nom de domaine

Si vous avez déposé votre marque (dans mon cas, j’ai déposé ma marque Entrepreneur Libre), en France cela vous permet d’enregistrer le nom de domaine NOMDEMARQUE.fr et ne permet pas à d’autres utilisateurs de créer de noms de domaines avec votre nom de marque.

Personnellement, je vous recommande l’extension .com à laquelle les internautes pensent spontanément.

Il est inutile d’acheter auprès de votre hébergeur la protection du nom de domaine parce qu’il s’agit d’une perte de temps et diminue le focus sur votre activité. Si jamais une personne a utilisé votre nom de domaine et son site s’est développé suffisamment pour nuire à votre activité, il est possible de réagir à tout moment.  

Les situations de blocage, c’est temporaire

L

Le développement de votre activité peut passer par des phases de blocage mais certains pas en arrière peuvent résoudre cette situation gênante. Je vous explique comment avec un exemple concret.

Aurélien Amacker a lancé son livre intitulé Je gagne ma vie avec mon blog, pour partager son parcours depuis le moment où il a lancé son blog pour gagner de l’argent avec, puis un an plus tard quand il découvre qu’il a seulement gagné 2,35 €, au moment où il fait le choix de se créer un réseau professionnel. Il rencontre alors plusieurs blogueurs professionnels et apprend des techniques d’affichage de publicité notamment. Finalement, il découvre ma proposition et décide de faire son premier Lancement Orchestré.

Dans ce livre, il y a un passage qui m’a marqué : 

après mon retour à Paris, fin août, j’ai décidé de rentrer en contact avec Sébastien, de la même façon que j’avais fait avec Olivier en lui proposant un Interview. Je voyais bien que Sébastien allait lancer une formation puisqu’il commençait à faire des webinaires, et donc je savais qu’il était en quête de visibilité. Il a donc comme prévu accepté ma proposition et nous sommes convenus d’une date quelques jours plus tard pour faire une interview sur Skype. Après l’Interview, on a bavardé un peu.

Aurélien Amacker

Proposez des interviews pour gagner de la notoriété

C’est une astuce extrêmement efficace si vous voulez entrer en contact avec un entrepreneur dans votre marché qui a beaucoup plus de notoriété que vous ou qui peut vous paraître inaccessible. La façon la plus simple pour contacter cette personne consiste à lui proposer une interview. Généralement, ces personnes n’ont pas de filtres à Interview.

Pour l’anecdote, aujourd’hui, parce que j’enseigne à ma communauté, que la façon la plus simple pour contacter des entrepreneurs, c’est de leur proposer des interviews, je reçois un nombre important d’invitations pour des interviews chaque jour.

Toutefois, vous devez garder à l’esprit que les experts qui sont capables de vous apporter de la valeur ou qui peuvent devenir de bons partenaires et qui ont l’air inaccessibles ne sont généralement pas autant contactés que l’on pourrait le croire.

Aurélien, par contre, a pris l’initiative de me contacter, de me proposer une interview d’une durée de 45 minutes. Une fois l’interview terminée, il m’a posé des questions intelligentes en relation avec le cœur de mon activité. J’étais intéressé par ses questions et nous avons discuté ensemble plus de 2 heures. Il a réussi à prolonger le temps d’Interview et à obtenir davantage de conseils. Finalement, il m’a proposé de créer le Lancement Orchestré de son activité.  

Une interview, alors, peut être intéressante pour les deux parties :

  • L’interviewer : il profite du temps et de la notoriété de son invité ;
  • L’interviewé : c’est une ressource pour attirer de nouveaux clients potentiels.

Faites vos choix      

Un Lancement Orchestré peut coûter cher pour une entreprise au démarrage, mais vous devez faire un choix. Soit vous investissez pour développer votre entreprise et améliorer vos ventes, soit vous courez le risque de l’échec.

Personnellement, je propose à mes clients pour les Lancements Orchestrés une offre avec garantie. S’ils ne réussissent pas à générer un volume de vente égal aux frais de démarrage, les frais sont remboursés. 

En effet, il est important de créer une relation de confiance entre le client et le prestataire de service. Pour ce faire, vous pouvez proposer une garantie sur votre offre basée sur le résultat. Cela facilite considérablement vos ventes.

Aurélien, au moment où il a demandé mon intervention pour un Lancement Orchestré n’avait pas encore un produit à vendre bien défini. Il a ainsi d’abord lancé un sondage auprès de sa liste de prospects afin de déterminer leurs besoins. Comme il avait suffisamment confiance en moi et en mon expertise, il a réalisé le premier pas et il m’a retourné le contrat signé.

Inspirez votre entourage

En prenant la décision de vous lancer dans une nouvelle expérience, vous ne serez pas forcément soutenu par votre entourage. 

Mais avec la persévérance vous allez réussir ce que vous allez entreprendre. Mon conseil pour vous est d’exploiter cette réussite comme source d’inspiration pour les autres. Le but n’est pas de montrer aux autres qu’ils ont tort, mais plutôt d’ouvrir de nouveaux horizons et de prouver aux autres que tout est possible.

Dans ma famille, je suis le premier à avoir suivi une classe préparatoire. Quand j’ai réussi, j’ai essayé de monter à mon entourage que tout est possible en leur proposant des conseils et des méthodes de travail.

Dans votre vie professionnelle ou personnelle, quand vous allez atteindre le résultat que vous visez, ne cherchez pas à critiquer vos proches parce qu’ils ne vous ont pas soutenu. Essayez plutôt de penser que ces personnes ont essayé de vous dissuader par amour pour vous, pour que vous ne soyez pas déçu. En se basant sur cette logique, vous ne pouvez pas faire de reproches aux personnes qui ne vous ont pas soutenu.

Toutefois, il est essentiel que vous soyez bien entouré pour plusieurs raisons :

  • Inspiration ;
  • Motivation ;
  • Réflexion à plusieurs ;
  • Partage de réussite et d’échec.

A mon avis, le partage de l’échec avec votre entourage est important. 

En effet, pour moi, toute personne qui a vécu l’expérience de Entrepreneurs Libres devrait se constituer son groupe. Vous pouvez faire partie de plusieurs groupes professionnels ou personnels. L’essentiel, c’est de créer votre premier MasterMind. Je vous garantis que quelques années plus tard vous créerez votre deuxième MasterMind sur une autre thématique et avec d’autres personnes qui ont une vision différente. Cette intégration dans différents groupes vous permettra d’élargir votre réseau et de vous inspirer dans d’autres domaines.

79 bonnes raisons de ne jamais créer votre entreprise

7

Au cours de ces dernières années, j’ai accompagné plus de quinze-mille clients entrepreneurs dans trente-cinq pays et j’ai appris une chose essentielle : tout le monde n’est pas fait pour se lancer dans la création d’une entreprise. 

Après une étude sur plusieurs centaines de porteurs de projets, j’ai rassemblé dans un livre, les 79 bonnes raisons qui font que vous ne devriez pas créer une entreprise. Je vais vous les présenter maintenant puis je terminerai par les huit bonnes raisons de devenir entrepreneur.

À partir de ces raisons, vous saurez à quel profil vous appartenez en sachant le nombre de raisons qui s’appliquent à vous. 

Les raisons de ne jamais créer votre entreprise

  1. Parce que ça vous fait peur.
  2. Parce que personne ne croit en votre projet.
  3. Parce que votre vie est bien comme elle est.
  4. Parce que vous vivez en France et que c’est un très mauvais pays pour entreprendre.
  5. Parce que vous ne vivez pas en France et votre pays n’offre pas toutes les aides et les infrastructures de ces chanceux de Français.
  6. Parce qu’il est trop tôt, vous aurez bien le temps plus tard.
  7. Parce qu’il est trop tard, votre idée est déjà prise.
  8. Parce que les gens comme vous ne deviennent pas des chefs d’entreprises.
  9. Parce que quelqu’un comme vous a essayé et s’est brûlé les ailes.
  10. Parce que vous n’avez pas de passion particulière ou d’idée au succès garanti.
  11. Parce que vous avez trop d’idées et vous ne savez pas laquelle choisir.
  12. Parce que c’est trop de travail et trop d’efforts.
  13. Parce que votre vie actuelle ne vous laisse pas assez de temps.
  14. Parce que vous voulez toucher l’assurance chômage et une bonne retraite.
  15. Parce que vous n’avez pas d’amis en dehors des collègues de travail et pas de vie sociale en dehors de la pause-café.
  16. Parce que vous avez la sécurité de l’emploi dans votre travail actuel.
  17. Parce que vous vous épanouissez dans votre vie personnelle avec vos loisirs et votre famille alors vous gardez un job alimentaire juste pour toucher les chèques.
  18. Parce que vous risqueriez d’investir toutes vos économies et de les perdre.
  19. Parce qu’il vaut mieux ne pas essayer et garder son rêve intact plutôt que d’essayer pour constater que la réalité est toute autre.
  20. Parce que vous n’êtes pas assez constant dans votre travail, vous n’avez pas la discipline pour vous mettre au boulot chaque matin sans patron pour vous dire quoi faire.
  21. Parce que vous ne voulez pas négliger vos enfants en bas âge.
  22. Parce que vous n’avez pas suivi de formation pour devenir entrepreneur et que vous n’avez donc pas les qualifications nécessaires.
  23. Parce que vous n’avez pas la bonne couleur de peau et que personne ne vous prendra au sérieux.
  24. Parce que vous doutez de vous ; sortir de l’ombre, vous mettre en avant, vous faire connaître provoque chez vous une résistance. Vous allez d’abord travailler sur cette appréhension quand vous aurez le temps et vous reparlerez de votre projet plus tard.
  25. Parce que vous n’avez pas fait d’études et vous n’avez pas de diplôme.
  26. Parce que vous faites des études et obtenir votre diplôme est le plus important.
  27. Parce que vous détestez la paperasse.
  28. Parce que vous avez peur de vous planter publiquement et d’être ridiculisé devant votre famille et vos proches.
  29. Parce que votre idée nécessite de gros investissements.
  30. Parce que vous ne savez pas où trouver la clientèle qui achètera votre produit ou service.
  31. Parce que vous avez bossé dur pour obtenir votre vie actuelle et cela ne vaut pas le coup de tout risquer pour cette idée ridicule de lancer une entreprise.
  32. Parce que qui êtes-vous pour vouloir devenir patron et donner des ordres aux autres ?
  33. Parce que l’Etat va vous assommer de taxes et d’impôts si vous devenez indépendant et, pire encore, si l’entreprise rapporte beaucoup d’argent.
  34. Parce que rien ne prouve que ce projet vous intéressera encore dans un an.
  35. Parce que la petite voix dans votre tête vous dit d’arrêter de rêver.
  36. Parce que ceux qui réussissent sont des privilégiés.
  37. Parce que l’argent appelle l’argent et que vous n’en possédez pas.
  38. Parce que personne ne vous a donné votre chance.
  39. Parce que si vous parlez de votre projet, votre idée sera volée.
  40. Parce que vous êtes face à la barrière de la langue.
  41. Parce que vos proches n’ont pas confiance en vous et répondent à votre enthousiasme par le silence.
  42. Parce que vos proches veulent toujours « mettre leur grain de sel » et ils ne vous laisseront jamais réfléchir et travailler en silence.
  43. Parce que votre femme a confiance en vous, elle vous encourage et vous êtes terrorisé à l’idée de la décevoir.
  44. Parce que votre mari a peur que vous gagniez plus que lui et que vous soyez moins dépendante.
  45. Parce que vos amis vous renvoient leurs propres peurs et leur incapacité d’oser passer le cap.
  46. Parce que personne autour de vous n’est au courant et vous vous sentez seul.
  47. Parce que si vous parlez de vos ambitions, vous serez rejeté.
  48. Parce que les coachs en développement personnel et les livres pour entrepreneurs ne sont que des arnaques.
  49. Parce que s’il était possible de partir de zéro et de réussir en suivant une méthode Y ou Z, cela se saurait.
  50. Parce que les inégalités se creusent, les pauvres restent pauvres et les riches s’enrichissent sur votre dos en vous faisant miroiter de beaux rêves qui ne se réaliseront jamais.
  51. Parce que l’argent corrompt, chercher à en gagner plus est mal.
  52. Parce que vous êtes Chrétien et qu’un bon Chrétien se contente de ce qu’il possède. Un projet déraisonnable et égoïste va à l’encontre de notions les plus élémentaires de sacrifice et de don de soi.
  53. Parce que vous êtes Musulmane et ce serait considéré comme un manque de respect de sortir quémander des investisseurs.
  54. Parce que vous êtes Bouddhiste et démarcher des clients ne va pas vous rapprocher de l’Eveil.
  55. Parce que statistiquement les échecs sont plus nombreux que les réussites. Vous ignorez d’où vient cette statistique mais elle vous semble vraiment crédible.
  56. Parce que le sang des affaires ne coule pas dans les veines de votre famille, pour preuve les nombreux échecs.
  57. Parce que tout le monde est dans la même galère que vous, rêve de voyager et de travailler n’importe où, alors pourquoi vous plus que les autres ?
  58. Parce que le marketing c’est du chinois pour vous.
  59. Parce que si vous avez le moindre revenu d’indépendant, votre allocation d’invalidité sera supprimée et l’entreprise devra obligatoirement générer un salaire dès le premier mois sinon vous finirez à la rue.
  60. Parce que vous n’avez pas une personnalité imposante et vous risquez d’être un gérant laxiste.
  61. Parce que vous avez du bon sens, le climat des affaires est clairement mauvais en ce moment, chômage élevé, pouvoir d’achat trop faible et il faudrait être inconscient pour investir dans une entreprise dans ce contexte économique et politique.
  62. Parce que vous avez du bon sens, le climat des affaires est clairement trop beau en ce moment pour durer. L’économie est dans une bulle qui ne va pas tarder à éclater, mieux vaut jouer la sécurité.
  63. Parce que si ça ne fonctionne pas, il ne faudra pas venir dire que vous n’avez pas été prévenu.
  64. Parce qu’aujourd’hui tout passe par Internet et que vous n’avez pas les connaissances informatiques pour faire le poids face aux jeunes requins.
  65. Parce que vous étiez fainéant à l école, que vous ne brillez pas dans votre travail actuel donc qu’est-ce qui vous prouve que vous possédez ce qu’il faut pour réussir.
  66. Parce qu’à votre jeune âge, il faut mieux bien commencer par vous implanter dans le monde du travail et vous créer un réseau, il sera encore bien temps d’entreprendre plus tard.
  67. Parce que vos meilleures années sont derrière vous, il est bien trop tard pour entreprendre et malgré votre ancienneté, vous n’avez pas le bon réseau pour lancer une entreprise. Vous auriez dû le faire quand vous étiez jeune.
  68. Parce que votre idée est trop novatrice donc le marché n’existe pas.
  69. Parce que votre idée n’est pas assez novatrice, le marché est bouché, les concurrents sont nombreux.
  70. Parce que vous ne connaissez pas la réglementation en vigueur, le risque juridique est trop important.
  71. Parce que vous ne savez pas où trouver des fournisseurs de confiance.
  72. Parce que créer une entreprise, c’est bien joli mais la gérer au quotidien c’est une sacrée paire de manches.
  73. Parce que vous vous sentez obligé de vous justifier, d’expliquer vos choix, vous avez du mal à les assumer sans vous sentir coupable, vous n’osez pas demander de l’aide et vous affirmer pour vendre des produits.
  74. Parce que vous avez déjà tenté dans le passé et que cela n’a pas fonctionné.
  75. Parce que vous allez devoir recruter des employés et des prestataires.
  76. Parce que vous mettre à votre compte rajoutera de la pression et des inquiétudes dont vous n’avez clairement pas besoin dans votre vie.
  77. Parce que si vous réussissez là où des membres de votre famille ont échoué, des plaies douloureuses vont se rouvrir.
  78. Parce que les jaloux vont inventer des histoires et vous attaquer.
  79. Parce que vous aviez une motivation d’enfer pour vous lancer mais à présent que vous avez lu cette liste, vous préférez laisser tomber.

Dans mon livre, je partage aussi : 

Les huit raisons un peu folles pour vous lancer

  1. Pour choisir vous-même vos horaires et à quoi vous consacrez vos heures.
  2. Pour avoir une vie en alignement avec vos passions et vos valeurs, sans appréhension du lundi, sans stress pour ambiance tendue, sans manager, sans conversations ennuyeuses autour de la machine à café.
  3. Pour que la qualité de votre travail soit enfin reconnue.
  4. Pour gagner plus d’argent que dans vos rêves les plus fous.
  5. Pour ne plus jamais avoir à demander la permission.
  6. Parce que vous avez une mission et que personne ne l’accomplira à votre place.
  7. Parce que ce projet vous fait peur et que la peur nous indique en général la direction à suivre pour grandir.

Parce ce que même si vous ne parvenez pas à expliquer pourquoi, même s’il existe 79 excellentes raisons de ne pas vous lancer, vous n’avez pas besoin de les lire, une petite flamme en vous refuse de s’éteindre et insiste pour s’exprimer.

Comment générer des opportunités ?

C

Aujourd’hui, j’aimerais parler d’un sujet que j’aborde rarement car je parle souvent du fait que les opportunités qui se présentent à nous, si elles sont trop nombreuses, risquent de devenir des distractions. Je parle donc souvent de comment faire le tri parmi ces opportunités. 

Nous allons ici parler du sujet un peu opposé, c’est-à-dire celui qui fait l’équilibre. Si vous vous lancez, vous vous demandez très probablement comment faire, non pas pour trier les opportunités qui se présentent à vous, mais pour tout d’abord réussir à en générer. 

Les meilleures opportunités ne sont pas celles que le destin nous amène mais celles que nous allons chercher par nous-mêmes. 

Si vous en êtes dans cette phase où vous aimeriez avoir des opportunités de développement personnel, professionnel ou de croissance, le meilleur outil pour pouvoir générer ces opportunités est l’immersion. 

Vous devez vous plonger dans l’univers de personnes qui, aujourd’hui, sont déjà dans cette ébullition d’opportunités. Cela va vous aider à vous entraîner à détecter quelles opportunités sont les meilleures pour vous. Réussissez donc à vous entourer de personnes ayant su saisir des opportunités afin d’apprendre comment en obtenir à votre tour. Autrement dit, vous avez besoin d’être en immersion avec des personnes qui ont davantage de succès que vous. 

Quel que soit le secteur d’activité dans lequel vous vous lancez, il existe des conférences, des foires, des salons et des séminaires, c’est-à-dire des occasions de rencontres. Dans ces occasions de rencontre sur votre marché, nous retrouvons deux publics. 

Le premier type de personnes présentes à ce type d’évènements est justement le public, soit les spectateurs de l’événement. Un certain nombre de personnes viennent pour se divertir, pour rencontrer et juste être là et écouter un peu ce qu’il se passe. 

Le second type de personnes présentes sont les leaders. Ce sont ceux qui sont présentateurs sur scène, exposants, auteurs reconnus…Ils viennent partager leur savoir sur scène. 

Si vous aimez réseauter, vous vous êtes peut-être toujours retrouvés à être en connexion avec le public sauf que ce n’est pas ça qui génère les opportunités de gros calibre. Vous êtes en train de vous chercher donc ce n’est pas une bonne idée de tenter de décrocher des opportunités avec des gens en train de se chercher eux aussi. Tandis que si vous cherchez à démarrer la conversation avec ceux qui sont déjà des leaders, là vous générez des opportunités et allez découvrir la façon de penser de personnes déjà bien plus avancées que vous. 

Le réseautage intelligent est donc la manière manière de générer des opportunités et ce réseautage vous le faites en immersion. 

La première étape du principe de l’immersion est de savoir où vous immerger. Il vous faudra donc rechercher les évènements. Il est important que vous sachiez quels sont les évènements phares sur votre marché et d’ensuite vous y rendre. 

La seconde étape de l’immersion est d’identifier qui sont les leaders afin de pouvoir engager la conversation. Les leaders sont en général très approchables car ils sont là dans le but de rencontrer d’autres personnes. Des potentiels clients, d’autres intervenants mais aussi des gens du public qui sont prometteurs. 

Une des meilleures façons de créer une connexion avec les leaders est de petit à petit prouver votre valeur en engageant la conversation, ce qui vous placera déjà à un niveau différent de celui du public. Plus vous aurez de conversations avec eux, plus votre mentalité aura évolué et donc plus ce sera intéressant. Vous pouvez devenir une étoile montante aux yeux des leaders simplements en étant suffisamment immergés au contact d’autres leaders. 

Donc, même si vous avez l’impression lors de la première discussion que vous n’avez pas grand chose à apporter car vous êtes nouveau dans le domaine, vous constaterez qu’au deuxième évènement ces mêmes leaders se souviendront peut-être de vous et vous poseront des questions sur l’évolution de votre activité. 

Si vous ne savez pas encore quel va être votre secteur/marché, dans ce cas rendez-vous à des évènements plus généraux destinés aux entrepreneurs. De cette manière, vous pourrez interagir avec des personnes issues de secteurs très différents et vous aurez l’occasion d’avoir un réseautage en networking intéressant.

Si vous vous venez au séminaire Entrepreneurs Libres vous rencontrerez des leaders qui génèrent des millions d’euros sur Internet. Ce serait l’occasion pour vous de créer ces connexions qui vont ensuite vous servir. Il s’agit d’un évènement à ne pas rater. 

Vous rendre à des évènements et créer des relations avec d’autres entrepreneurs et avec des leaders est la meilleure façon pour que votre cerveau soit capable de reconnaître les opportunités et d’ensuite saisir les plus enrichissantes pour vous. 

Bien réussir le Lancement Orchestré de votre activité

B

Suite à son désistement, un participant a généreusement offert sa place pour l’atelier intitulé « Lancement Orchestré de votre Activité ».

J’ai décidé d’organiser un concours pour mes clients et abonnés. Le but ? Expliquer son projet, le gagnant se voit offert l’atelier du participant.

Après des jours passés à regarder des dizaines de vidéos émouvantes, amusantes, déroutantes, deux vidéos sont arrivées quasiment ex aequo, après sélection. J’ai choisi de vous parler de celle qui n’a pas gagné ; son auteur a justement fait quelque chose d’exceptionnel, qui a failli le faire gagner.

J’ai reçu une vidéo de trois minutes du Québec, une vidéo très dynamique, bonne présentation « Je veux participer à cet atelier pour les raisons suivantes, je vais faire court parce qu’on a que trois minutes » et me donne l’adresse de son site.

Je tiens à préciser que je suis rendu sur tous les sites des personnes qui m’ont envoyé les vidéos.

Le site de ce jeune homme est une capture d’écran avec une phrase en haut « Le meilleur témoignage de lancement 2014, laissez votre e-mail pour en savoir plus ».

Qu’est-ce que c’est que ce site ? Comment gagner de l’argent avec ça ? Qu’est-ce que ça cache ? Je rentre mon adresse e-mail créée pour l’occasion et reçois une réponse automatique.

« Bonjour Sébastien, merci de t’être inscrit pour regarder mes vidéos, je vois que j’ai piqué ta curiosité. Une autre vidéo explique mon engagement, clique ici pour la suite. »

Je clique et arrive sur une page avec une deuxième vidéo « Si je réussis, je choisirais deux personnes qui inviteront à leur tour deux personnes pour participer à un atelier de Lancement Orchestré. Suite dans une prochaine vidéo. »

C’est impossible ! Je ne vais pas attendre jusqu’à demain pour voir où il veut en venir !  Quinze minutes plus tard, autre mail «Salut Sébastien voici la suite ! Je n’allais pas te faire attendre jusqu’à demain pour la troisième vidéo de cette série, dont tu découvriras les détails.»

Forcément je clique ! L’approche est originale, il a bien compris le principe, donner envie, sur la forme rien à redire : page de garde épurée, j’indique mon adresse email, je reçois un email de bienvenue, qui me pousse à aller voir ce qui se cache derrière, je remplis le formulaire qui m’invite à visionner la prochaine vidéo, que je m’empresse d’aller voir.

Il a tout compris sur le fond – ce qu’est le Lancement Orchestré – et sur la forme, autrement dit, il a compris la forme du lancement.

Deux finalistes restent en lice : une vidéo qui m’a touchée sur le fond et l’autre sur la forme (celle du jeune homme), mais pour faire quoi ?

Quel est son projet ? Que vend-il ? De quoi parle son produit ? Il pourrait tout aussi bien vendre des boîtes de sardines, un faux produit, un service.

J’ai regardé ses trois vidéos, il m’a parlé trois fois quatre minutes et je n’ai strictement aucune idée de ce qu’il veut faire, ce qu’il veut vendre, ce qu’il veut communiquer. Il a loupé le coche ! Notre client va se dire « C’est enthousiaste, de bonnes idées, ça me tente », mais si vous manquez de fond, les vidéos auront beau être accrocheuses, le client va décrocher s’il ne comprend pas de quoi ça parle ! Dans un lancement réussi, le client va cliquer sur le bouton et passer commande, ici malheureusement, il est passé à côté, aucune information concernant le projet.

Micro-entrepreneur : quelles erreurs éviter

M

Article Kadi
Avant de lancer son activité, même en tant que micro-entrepreneur, il est important de bien se renseigner et d’éviter les erreurs de gestion.

Cet article a été proposé par Caddy du blog www.microentreprendre.com

J’ai pour habitude de dire que la meilleure façon de gagner de l’argent est de ne pas en perdre.

Ceci vous semble comme une évidence !

Et bien, je vais vous donner des preuves contraires en vous listant des erreurs qui peuvent vous coûter  beaucoup d’argent.

Alors, comme le dit si bien le proverbe « un homme averti en vaut deux ».

Je me propose donc de vous avertir au mieux et ainsi de vous permettre de ne pas perdre de l’argent inutilement après lecture de cet article.

Je suis certain que vous ne trouverez nulle part ailleurs autant de conseils et astuces afin d’éviter les « arnaques », oui, j’ai bien dit.

Mais je vais aussi vous évitez les fautes commises quasiment par tous les débutants voire également par les anciens dans la gestion d’entreprise.

Pour une lecture aisée, je vais adopter un classement en deux parties distinctes, à savoir :

une partie listant les soustracteurs d’argent et l’autre des fautes internes.

Retenez en préambule, une chose importante : vous débutez, VOUS N’AVEZ RIEN A PAYER !

(suite…)

Comment réussir le lancement de son activité ?

C

Lancer son activité
Il est important de se renseigner et d’effectuer les bonnes démarches avant de se lancer dans la création de sa société.

Cet article est proposé par Agathe Vezignol

Chaque année le nombre de personnes se lançant dans l’aventure entrepreneuriale augmente. De janvier à octobre 2014 ce sont plus de 465 000 entreprises qui ont été créées ce qui correspond à une augmentation de 2% sur l’année. Si ce chiffre est encourageant, il ne faut pas oublier que certaines d’entre elles déposent le bilan au bout de moins d’un an d’existence.

Comment éviter cela ?

(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */