Etiquetteprospect

Les secrets de la réussite d’une campagne par email

L

Mon invité de marque aujourd’hui, c’est Michel Morin, PDG de carrefour Internet qui est une entreprise reconnue sur le Web francophone et basée au Canada. Il est également le créateur d’un hébergeur connu par certains à savoir, Francité et le créateur du système Promety de gestion des emails. 

J’ai eu le privilège d’accéder à l’expertise de Michel qui a déjà traité des bases de données de clients et de prospects qui dépassent le million. Or, l’emailing implique des problématiques qui concernent la plupart des entrepreneurs : comment faire pour garantir que les emails arrivent dans la boîte de réception des prospects ? Comment faire pour s’assurer que les prospects vont lire les emails reçus ?

Q : D’où vient ton expertise en emailing et comment as-tu été amené à traiter des bases de données et envoyer un million et demi d’emails par jour ?  

Je suis un des premiers Québécois à avoir créé une banque de données sur Internet en 1995. Depuis cette date, je programme et je gère des business dans l’informatique de gestion. En 2000, j’ai lancé Francité un moteur de recherches que j’ai vendu à quelques millions de dollars, pour le racheter en 2002.

En 2004 j’ai lancé Carrefour Internet qui est devenue par la suite Promety en 2008 et qui a pour objectif principal d’aider les entrepreneurs à réussir leurs campagnes emailing. 

Je travaille là-dessus jour après jour et j’ai mis en place un support qui permet à mes clients d’envoyer de nombreux emails simultanément à leurs prospects. 

Les emails transmis à travers mon système sont à des prospects qui ont donné leurs permissions pour recevoir des messages de la part des entrepreneurs. Avant de lancer votre campagne de marketing par email, il est crucial d’avoir l’autorisation des prospects pour pouvoir leur envoyer des emails.

Q : Quelle est la meilleure source pour trouver les prospects ?

Avant de développer la stratégie de marketing par emails, il est crucial de trouver des prospects qui acceptent de recevoir vos messages. 

Une page de vente bien rédigée avec une vidéo descriptive présente un levier important pour attirer vos clients. 

Toutefois, rediriger les internautes directement vers la page d’accueil d’un site Web est une technique qui ne fonctionne pas. Il est recommandé de suivre le processus de vente et de proposer à vos prospects un produit/service qui est en rapport avec votre passion.  Ainsi, vous dépensez moins de temps et d’énergie dans la promotion de vos produits.

Si vous faites une publicité payante sur Google, en achetant des bannières sur un site, en ayant un partenaire ou même des annonces classiques sur les médias, vous ne mettez pas une offre qui redirige votre prospect directement vers le site. 

En effet, un site vitrine, avec tous vos produits et vos coordonnées, risque de disperser vos prospects. 

Il est préférable de créer une page dédiée au formulaire à remplir. Quel que soit le type de votre activité, cette distinction vous permettra de récupérer les coordonnées de vos prospects facilement.

Afin de simplifier cette étape, nous allons tester bientôt une bannière avec un champ ou les personnes pourront inscrire leurs emails. Cette bannière permet la visualisation de la publicité et offre l’opportunité aux prospects d’insérer leurs coordonnés directement.

Q : Quel processus permet la récupération des adresses email des prospects ?

Il est indispensable d’avoir une base de données qui conserve les emails et les coordonnées de vos prospects. 

Mais avant la base de données, pensez à mettre en place un programme qui récupère les emails, les insère dans une liste et s’occupe de l’envoi des messages. 

D’autre part, un programme est important pour traiter les emails afin d’éliminer les bounce et pour ne pas être bloqué chez le fournisseur. 

Il y a deux sortes de bounces. Le hard bounce pour les adresses emails inexistantes, invalides ou erronées et le soft bounce pour les boîtes de réception pleines ou les emails classés dans les spams.

Q : Quel fournisseur d’emailing choisissez-vous ?  

Plusieurs fournisseurs existent sur le marché et offrent un programme qui permet d’automatiser l’emailing comme Aweber, Cybermailing, Sg-autorépondeur, Promety. 

Le plus important, c’est d’avoir un système capable d’envoyer des millions d’emails par jour et qui permet de voir et d’analyser les réactions des prospects à chaque fois qu’on envoie des emails.

La différence entre ce système et les newsletters, c’est la capacité du volume. 

Pour les newsletters, pour un certain nombre d’emails, il ne sera pas possible de délivrer vos messages auprès des prospects. 

En effet, l’opérateur utilisé, filtre les emails arrivant d’un système inconnu pour les classer dans les spams. 

En utilisant votre propre système de newsletters pour envoyer plusieurs emails à la fois, vous serez repéré comme étant un compte particulier qui harcèle les abonnés de l’opérateur concerné et vos messages finiront dans la boîte spam de vos prospects. 

Un autre concept à prendre en considération, c’est qu’il ne faut pas abuser des ressources de ces compagnies. Cas échéant, ils peuvent vous bloquer même si vos messages ne nuisent pas aux prospects. Vous devez donc avoir recours à des fournisseurs spécialisés dans l’envoi des emails afin de garantir que vos messages ne seront pas bloqués ou classés dans la boîte spam de vos prospects. 

Ajoutons à cela, que vous courez aussi le risque d’envoyer, sans le savoir, vos emails depuis un serveur pollué par d’autres clients de l’hébergeur. Comme résultat, les serveurs qui reçoivent vos emails désactiveront votre adresse URL et votre nom de domaine. 

Améliorez votre processus de vente grâce aux Webinaires

A

Le Webinar ou Webinaire dans sa version française, est une combinaison entre « web » et « séminaire » qui définit une conférence en ligne. Personnellement, je préfère l’utilisation de la langue française et je m’efforce de l’utiliser comme langue principale dans mes formations et mon processus de vente.

Pourquoi les webinaires ?

Le webinaire permet de reproduire l’effet de la vente en direct et de traiter les objections de vos prospects en temps réel grâce aux interfaces dédiées aux questions des participants ou à travers la messagerie instantanée. Ainsi, vous garantissez que vous êtes sur la bonne voie et toujours orienté vers la vente.

Il est possible d’éviter une question mal ciblée lors de votre webinaire en remplaçant les forums et les espaces de chat par les interfaces questions. Cela vous permet de traiter les objections de vos clients d’une façon privée sans risquer d’embêter tous les participants au webinaire.

Par exemple, si l’un des participants intervient pour critiquer la qualité de votre produit en public, cela pourra créer un sentiment d’hésitation auprès de vos clients potentiels, voire gâcher une vente. 

Dans un webinaire, vous avez la possibilité de traiter cette réclamation en privé, sans influencer le reste des participants. 

Ce moyen de communication présente un avantage par rapport à la vente en direct du groupe ou en face-à-face. 

En effet, si vous avez l’habitude de vendre votre produit/service en prospectant une seule personne, le webinaire vous offre l’opportunité de proposer votre présentation à plusieurs personnes simultanément. 

Si jamais vous travaillez actuellement dans la prospection B2B et que vous vendez vos services en prospectant un seul gérant d’entreprise, grâce au webinaire vous pouvez prospecter une dizaine de personnes connectées à la fois. 

En élargissant votre cercle de prospection, vous augmentez vos chances de ventes.

Un autre avantage du webinaire est qu’il vous offre l’opportunité de proposer votre présentation en direct ou de la préparer parfaitement à l’avance.

Commençons par les webinaires diffusés en direct.

Les webinaires en direct !

Certaines personnes organisent des webinaires en direct. 

Cela nécessite une grande capacité d’adaptation et d’improvisation. 

Comme l’interaction avec vos prospects se fait en temps réel, vous êtes incapable de prévoir le déroulement de votre présentation ou les éventuelles questions des participants.

Ce type de présentation est évidemment motivant parce que vous recevrez des commentaires positifs au cours du webinaire ce qui vous encouragera.

Ajoutons à cela, le fait de répondre aux questions des participants de vive voix et en temps réel. Ceci augmente votre interaction avec eux. Par conséquent, vous aurez l’opportunité d’augmenter votre taux de conversion par rapport à un webinaire pré-enregistré.

Cependant, les webinaires en direct possèdent certains inconvénients. 

En effet, vous êtes sur la corde raide et vous risquez l’apparition de plusieurs problèmes techniques imprévisibles.

Les risques humains peuvent avoir lieu également pendant les webinaires en direct, à cause d’un problème de santé ou d’une mauvaise énergie. Par exemple, vous risquez de perdre votre voix la veille d’un webinaire, sans raison particulière. Cette situation peut s’avérer assez stressante. 

Afin d’éviter ce genre de surprises, pensez à préparer une version pré-enregistrée de votre présentation. En partageant votre écran avec les participants au cours du webinaire, vous pouvez basculer entre le direct et le pré-enregistrement et par la suite atténuer les dégâts liés aux éventuels imprévus.

Finalement, l’énergie d’un bon présentateur ne doit pas affecter le déroulement du webinaire.   

Penchons-nous maintenant sur les webinaires pré-enregistrés.

Les webinaires pré-enregistrés !

D’autres présentateurs préfèrent organiser leurs webinaires en pré-enregistrement, c’est-à-dire en faisant la présentation dans un studio et en la diffusant par la suite le temps du webinaire. C’est une approche intéressante qui vous permet d’éditer la vidéo et d’appliquer les modifications souhaitées avant de la partager.

Certes vous n’êtes pas dans la possibilité de traiter les commentaires de vos prospects en temps réel, mais vous pouvez anticiper et répondre dans votre enregistrement aux questions les plus fréquemment posées.

L’avantage majeur de la préparation pré-enregistrée est d’avoir un contenu parfait, exactement comme vous le souhaitez. 

En revanche, cette technique réduit votre interaction avec vos prospects ainsi que leur motivation. Si vous décidez d’enregistrer vos webinaires à l’avance, vous devez prendre en considération que vous êtes tout seul sans interaction du public et par conséquent vous perdez de la vitalité dans vos enregistrements.

Comment stimuler l’acte d’achat ?

C

Pour stimuler l’acte d’achat, l’idée est de communiquer à son prospect l’histoire qui a mené à la création de notre produit. Cette histoire se compose de quatre points essentiels :

  1. L’aspiration : Il faut expliquer au client quel résultat vous vouliez atteindre. Vous êtes pour la plupart semblables à vos clients, décrivez donc un résultat dans lequel ils vont se reconnaître. Si vous êtes différents, rédigez un texte qui parle de l’un de vos clients qui rencontre le produit.
  2. La frustration commune : les problèmes rencontrés, les obstacles.
  3. Comment j’ai trouvé la solution.
  4. Pourquoi j’ai décidé de la partager : Essayez de trouver une anecdote qui vous a donné envie de vous lancer dans cette création d’entreprise dans ce secteur précis. Par exemple, vous pourriez dire « J’ai vu que ce problème existait, je connais des proches qui y étaient confrontés, j’ai pensé que j’étais pertinent, que j’étais capable de les aider à le résoudre. C’est pourquoi j’ai décidé de créer une solution. »

Il existe un critère de décision très important chez les êtres humains, c’est de regarder ce que les autres font. 

Vous avez sans doute constaté lorsque vous descendez d’un avion que vous suivez la personne devant vous jusque dans le hall avec les bagages. C’est une expérience terrifiante d’être le premier à sortir de l’avion car nous ne pouvons suivre personne pour trouver nos bagages et nous pouvons nous tromper. 

En termes de marketing, cela veut dire que nous voulons que le premier achète notre produit et que les autres en fassent autant.

Autrefois, sur les foires et les marchés, une technique était utilisée. Un présentateur proposait un produit. De nos jours, cette technique existe toujours, souvent une personne propose des kits de couteaux, la dégustation d’un excellent vin, un gadget et réalise sa démonstration devant un public attroupé. A l’époque, des complices se trouvaient parmi les acheteurs, ils se positionnaient à l’arrière et poussaient le public vers l’avant pour simuler un mouvement de foule. 

En marketing, nous devons montrer à notre prospect, dans notre message de vente, que cet effet de foule existe grâce à des preuves sociales : des témoignages, des statistiques, un regroupement de clients dans un forum de discussion, des commentaires sur les blogs, un nombre élevé d’abonnés à votre newsletter, etc.

Les deux manières de commencer votre message de vente : la connexion

L

Votre objectif doit être de montrer au prospect que vous pensez comme lui, que vous partagez ses expériences, son avis, sa vision du monde. 

Créer la connexion, c’est au début de votre message de vente dire quelque chose à votre prospect qui fait qu’il fasse un hochement de tête positif. 

L’objectif numéro un quand vous commencez votre message de vente c’est d’arriver à faire en sorte que votre prospect se reconnaisse. Vous pouvez le faire de deux façons. 

« Ceci s’adresse à vous si »

La première façon, c’est dire « Ceci s’adresse à vous si » et raconter des expériences. 

Sur une page Internet vous pouvez même demander de cocher donc par exemple « Ceci s’adresse à vous si » : 

  • Case numéro 1 : vous souhaitez changer de poste dans l’année qui arrive. 
  • Case numéro 2 : vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre carrière actuelle.
  • Case numéro 3 : vous êtes actuellement stressé par votre travail mais avait peur de le quitter par peur de ne pas savoir vous reconvertir. 

Ces exemples arrivent réellement pour bon nombre de prospects et cela est donc une bonne manière de créer une connexion avec eux car ils vont se sentir concernés par ce que vous dites et donc hocher la tête comme voulu. 

« Si comme moi/Si vous êtes comme la plupart de nos clients, alors »

La deuxième façon de le faire, c’est de dire « Si comme moi/Si vous êtes comme la plupart de nos clients, alors » et vous donnez certains cas de figures que vos prospects pourraient avoir vécu ou vivent actuellement…. 

Si votre prospect se reconnaît il va faire ce hochement de tête et écouter ou lire la suite de ce que vous avez dire. 

Pour votre message de vente de départ, n’ajoutez que deux options, deux cases. 

Pour votre message de vente final, vous pouvez aller jusqu’à dix propositions si vous avez choisi de suivre la première façon de faire. Cependant, afin de ne pas donner une impression de longueur, il vaut mieux n’en avoir que trois ou quatre. 

Et vous quelle formule utilisez-vous pour connecter avec vos prospects

Les principes essentiels pour séduire votre client

L

Dans cet article, j’aimerais vous parler de quelques grands principes essentiels du marketing en ligne que vous devez appliquer absolument.

Toujours captiver le prospect

Captiver le prospect, cela signifie dans la terminologie que j’utilise, toujours récupérer ses coordonnées lorsqu’il est pour la première fois en contact avec vous. 

Dans votre conversation téléphonique, au lieu de simplement répondre au téléphone quand quelqu’un appelle chez vous, vous devriez posséder un script qui vous amène à récupérer le numéro ou l’adresse mail de ce prospect avant qu’il ne raccroche. 

C’est le moyen de vous constituer une audience, une ressource solide pour la pérennité de votre entreprise. Sans audience, vous pouvez mettre la clef sous la porte.

Former pour vendre

J’aimerais en venir maintenant à un conseil concernant votre capacité à vendre. 

Qui dit vente sans Internet, dit bien souvent vente au téléphone en direct avec le client ou vente en face à face. Je possède un peu d’expérience sur le sujet car j’ai eu l’occasion de réaliser des ventes de plusieurs dizaines de milliers d’euros au téléphone et de régulièrement interagir avec des clients en direct.

La vente consultative

Vous allez discuter avec le client, l’écouter et intelligemment l’amener à se convaincre qu’il a besoin de votre produit ou votre service. Cette vente peut se pratiquer aussi bien au téléphone que face à face. 

Les avantages :

  • Mettre une valeur sur la session que vous réalisez avec votre client. 

Prenons l’exemple de Monique qui possède une activité de formation en management. Si vous l’avez au téléphone, vous deviendrez certainement client par la suite car elle vous aide à découvrir par vous-même les failles dans votre processus de management de vos employés et combien cela vous coûte dans l’entreprise. Même si vous ne décidez pas d’inscrire votre équipe à ses formations, vous avez retiré une valeur ajoutée de ce coup de fil. 

Je l’appelle la fameuse valeur de cette session que vous pouvez vendre aux clients, autrement dit, vous savez que lorsque vous avez une conversation avec votre client, vous lui apportez quelque chose. Vous offrez aux nouveaux clients cette session gratuitement car vous savez qu’ils décideront ensuite d’acheter votre produit ou service. Cela vaut particulièrement pour les personnes qui travaillent dans le coaching, dans les métiers de prestations intellectuelles. 

  • Se démarquer tout de suite de la concurrence. 

Imaginons que je vende des bijoux et des sacs dans une boutique. Quand un client rentre, surtout je ne lui dis pas « Bonjour, est-ce que je peux vous aider ? » mais « Bonjour, vous tombez bien, en ce moment nous avons un nouvel arrivage de bijoux. Avant de pouvoir vous conseiller, j’aimerais simplement savoir ce que vous recherchez. » Vous devez poser une question intéressante afin de cibler ce que vous pourrez proposer à ce prospect. Vous vous démarquez de la concurrence car, pour la première fois, quelqu’un s’intéresse à ce que ce client est venu acheter.

2 ouvrages à lire pour aller plus loin

Il existe deux ouvrages que je vous recommande sur ce sujet : How to get everything you can from all you’ve got de Jay Abraham et The Ultimate Sales Machine de Chet Holmes.

Dans ces livres, vous trouverez des conseils supplémentaires sur la vente consultative si vous êtes anglophone.

 Le principe de la vente consultative, c’est :

  • Découvrir la situation du client, poser les bonnes questions selon votre secteur d’activités. Imaginons que quelqu’un soit intéressé par une session de consultation marketing, souvent je vais découvrir que ce client n’a pas de plan marketing puisqu’il n’a pas suivi « Séduire le client ».
  • Démarrer avec des faits frappants, c’est-à-dire les chiffres, les informations, les preuves scientifiques qui vous permettent d’utiliser des arguments massues dans votre processus, qui font comprendre au prospect que la situation sur le marché a changé ou s’est aggravée pour lui, qu’il existe une solution plus simple, plus pratique à son problème.
  • Proposer la bonne solution.

Comment booster vos ventes grâce au contact généré avec vos clients ?

C

La stratégie marketing que je vais développer dans cet article repose sur un concept ultra simple, établir un plan et avoir l’état d’esprit de l’entrepreneur. Ce concept se base essentiellement sur le contact client. 

En adoptant le bon état d’esprit, vous allez augmenter vos ventes d’une part, mais aussi tisser une relation étroite avec vos clients. 

Je vous explique. 

Objectif : persuadez le prospect d’effectuer l’action et ainsi amorcer le processus de vente.

La première vente ne concerne pas le produit en lui-même mais résulte en l’obtention des coordonnées du client.

Le volume « clientèle » de votre entreprise est beaucoup plus faible que le volume « contacts ».

Les chiffres sont éloquents : une publicité attire 1000 visiteurs sur votre site Internet mais génère moins de dix acheteurs, voire un seul.

Exemple représentatif, la plupart des sites internet commerciaux très bien optimisés réalisent moins de 1 % de conversion entre un visiteur et un acheteur.

Sur 99 personnes qui quittent votre point de vente, votre site Internet, raccrochent au standard :

  • un certain pourcentage ne perçoit pas les avantages du produit,
  • le moment est mal choisi (entre une semaine à trois mois),
  • pas intéressées directement mais connaissent un excellent prospect.

Objectif : créez une relation avec ces prospects.

Prenons un exemple type pour mieux comprendre.

Votre boutique attire le chaland, qui entre, regarde et décline lorsque vous proposez votre aide « je regarde », « je vais réfléchir, je reviendrai. »

Dans les deux cas, le client n’achètera rien et ne reviendra pas.

Une petite subtilité suffit à récupérer leurs coordonnées, instaurer une relation et les transformer en client.

Tel est l’objectif de la formation Séduire Le Client.

Deuxième vente à réaliser avec un prospect : la vente classique. 

Vendre n’est pas une fin en soi, la relation client ne s’arrête pas là.

Reste à conserver le client une fois le produit vendu, à supposer qu’il ne le renvoie pas – la garantie « satisfait ou remboursé » implique remboursement ou service après-vente, il serait dommage que les clients vous contactent pour manifester leur mécontentement.

La vente à réaliser consiste à convaincre le client de consommer le produit, utiliser le produit ou le service proposé et en tirer les avantages. En d’autres termes, créer un produit vendeur. 

Comment procéder ?

Vente aux particuliers

Mon client achète sur mon point de vente, commande sur mon site Internet, je vais expédier sa commande et insérer systématiquement un message – une page A4 ou A5 suffit – avec ce premier produit ou service acheté, lui expliquer comment tirer le maximum du produit dont il s’est porté acquéreur, le pousser à consommer.

Clientèle business to business

Vous achevez une formation en management pour une entreprise du CAC 40.

Votre objectif est que les salariés en fassent bon usage et progressent.

Rien de plus simple, soyez présents, fournissez un suivi, à terme, le client gardera le produit.

En l’absence de garantie, vous obtiendrez un nouvel apport de clientèle grâce aux recommandations du client satisfait du produit ou service.

Mon leitmotiv « Tout contact client est une vente ».

Un client entre sur votre point de vente, vous obtenez ses coordonnées, effectuez un suivi et poussez cette personne à acheter le produit par mail, courrier, téléphone.

Vous l’incitez à consommer le produit pour obtenir le résultat.

Votre prestation peut déboucher sur des contacts multiples avec le client.

Exemple : la prestation de service.

  • Votre prestation de peinture s’échelonne sur plusieurs jours, chaque jour passé équivaut à un contact client.
  • Continuez à vendre, poussez ce client à faire une action qui vous aide à développer votre activité, que le client retire un bénéfice du produit.
  • Poussez-le à recommander le produit en lui proposant, lors de ce deuxième contact, un coupon valable pour un devis gratuit à un ami.

Le concept s’applique également au business to business, aux entreprises leader sur le marché – dont une, que j’accompagne dans ma convention marketing – réalise entre un demi-million et un million de chiffre d’affaires (événementiel pour des entreprises du CAC 40). 

L’élément fondamental de la stratégie marketing de ce type d’entreprise repose sur le réseau, se faire connaître par le biais d’un chef d’entreprise, l’effet boule de neige, la recommandation client, l’obtention d’une liste d’amis de même profil.

Je vous montrerai dans un prochain article comment obtenir un bon témoignage vidéo et l’utiliser dans votre argument marketing. 

Autre vente à réaliser : vendre plusieurs fois vos produits ou services, ou davantage de produits ou services à un client existant.

Le bénéfice est dans un premier temps mineur : dépenses marketing, publicitaires, coûts de production ou d’achat, laissent une faible marge.

Le point clé : chaque contact client vous permet de faire progresser la relation client.

Multipliez le suivi de votre entreprise en fidélisant le client.

Tout contact avec le client doit impliquer un appel à l’action, dites au prospect ce que vous attendez de lui et employez l’impératif, non pas pour donner un ordre, mais une action.

Votre site répertorie au moins cinq actions différentes sur votre page d’accueil. Défauts les plus courants retrouvés chez 97 % des sites internet :

  • champ « inscrivez-vous à notre newsletter » dans une petite colonne à gauche ou à droite
  • lien « contactez-nous » en haut dans votre menu ou bas de page
  • boutons « acheter » sur votre page principale (site de e-commerce, commercialisation d’un produit phare sur votre page d’accueil)
  • bouton « abonnez-vous au flux RSS » ou « ajoutez-nous comme fan sur Facebook » ou « suivez-nous sur Twitter » en haut à droite
  • bouton « contactez-nous pour un devis. »

Le problème ? Votre site propose huit à douze actions différentes et s’écarte du but ultime, inciter le prospect à effectuer l’action qui l’aidera à progresser dans sa relation client. 

Au vu de mon expérience, Twitter s’avère être la stratégie à éviter dans 99,9 % des entreprises que j’ai accompagnées. Ce genre de média n’est pas la priorité.

Si Twitter n’est pas le meilleur chemin pour faire une vente, pourquoi en parler ?

Indiquez le meilleur chemin ! Obtenez leur e-mail, contactez-les, captivez-les.

90 % des personnes recontactées par téléphone seront des clients : tel est votre meilleur chemin de vente, mettez-le systématiquement en avant, faites figurer un seul et unique appel à l’action, décliné différemment.

Vos clients vous connaissent et seront ainsi satisfaits.

Ces points essentiels feront évoluer la communication de votre entreprise avec les prospects, vous aideront à vous positionner sur du long terme et ainsi entretenir la relation avec vos prospects.

Comment vendre plus rapidement !

C

La méthode qui accélère vos ventes (et diminue la réticence des clients)

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Il y a deux grandes méthodes de vente. La méthode la plus répandue repose entièrement sur l’urgence, les tarifs réduits, la « preuve sociale », la pression… et fonctionne très bien si vous êtes un vendeur à la criée.
Mais cette méthode est beaucoup moins efficace pour vendre des produits et services haut de gamme, ou pour fidéliser vos clients !
C’est pourquoi dans cette vidéo, je vous présente la SECONDE méthode, basée sur une étude à grande échelle réalisée auprès des meilleurs vendeurs dans plusieurs secteurs d’activité.
Cette méthode contre-intuitive ne repose PAS sur la pression ou les « trucs et astuces » comme un tarif réduit, etc…
Je vous explique tout dans la vidéo !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Comment présenter une garantie de satisfaction

C

garantie satisfait ou remboursé
Une garantie de satisfaction montre que vous avez confiance en votre produit.

Le travail de l’entrepreneur qui souhaite vendre en  ligne doit consister à lever tous les obstacles à l’achat, comme la peur d’acquérir un produit de mauvaise qualité ou qui ne corresponde pas à la description qui en est faite. Pour mettre les internautes en confiance, vous pouvez ainsi intégrer une garantie de satisfaction sur votre page de vente. Voici nos conseils pour que vous utilisiez au mieux cet argument de vente incontournable.

(suite…)

Comment se servir d’un blog pour mettre vos clients en confiance

C

confiance clients
Un blog présente l’avantage, sur un site internet classique, de permettre d’établir une relation sur la durée

Un blog est un formidable outil de marketing. Il vous permet de présenter les atouts de vos produits, et de tisser une relation de qualité avec vos lecteurs pour les transformer en clients. Encore faut-il que votre site inspire la confiance : voici nos conseils pour utiliser au mieux le format du blog pour vendre vos produits.

(suite…)

3 actions à ne pas oublier pour que votre premier produit ne soit pas un flop !

3

Lancer son premier produit
En respectant quelques règles de base, il est possible de faire en sorte le lancement de votre produit soit un succès

Lancer un premier produit est un exercice périlleux. Que vous ayez mis au point un logiciel, écrit un ebook ou tourné une série de vidéos éducatives, internet est le lieu idéal pour vous faire connaitre et promouvoir votre produit à moindre coût. Du succès de votre lancement dépendra en grande partie l’avenir de votre entreprise : voici donc trois conseils à suivre pour que votre premier produit ne soit pas un flop.

(suite…)

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */