Etiquetteprospects

Écoutez vos prospects pour booster vos ventes

É

L’un des outils les plus puissants pour réaliser une étude du marché est le sondage. 

Le contenu du sondage que vous devez créer, doit être généralement réparti en trois sections :

  • Comprendre ;  
  • Qualifier ;
  • Convaincre.

Si vous créez un sondage en ligne en utilisant un outil gratuit, vous constaterez qu’il y a la possibilité de créer un sondage à pages multiples. Il est également possible de créer le sondage en utilisant Microsoft Word à l’aide d’un modèle conçu au préalable pour insérer vos questions.

Analysons de plus près la première section du sondage.

Comprendre votre prospect

Un point clé à bien assimiler, c’est qu’un sondage a pour but d’impliquer le maximum d’internautes, afin de récupérer des informations clés. Ces informations vous seront utiles plus tard pour créer votre offre et surtout pour proposer un produit/service qui intéresse vos prospects. 

Dans cette étape, il est recommandé d’opter pour des questions ouvertes parce que vous devez collecter les expressions utilisées par votre prospect pour décrire son problème. 

Si vous êtes un coach sportif par exemple, dans la partie de compréhension de votre prospect, vous n’avez pas à proposer des questions à choix multiples. Inutile d’employer des expressions professionnelles que le prospect risque de ne pas comprendre ou n’utilise pas, au risque qu’il ne se sente pas impliqué dans le sondage.

Par contre, en posant des questions ouvertes, vous aurez l’opportunité de découvrir la façon dont vos prospects s’expriment. Par conséquent, vous serez capable d’adapter votre offre et votre message de vente aux attentes des prospects.

Cas particulier : vous avez déjà une audience ou une liste de prospects qualifiés c’est-à-dire des personnes qui se sont déjà intéressées à ce que vous avez proposé. À ce moment-là, il est impératif d’écouter cette catégorie de prospects afin de réussir. Si vous avez déjà cette ressource, vous n’avez pas autant de liberté en ce qui concerne le choix de la thématique.

Le cas échéant, vous avez davantage de liberté sur le choix de votre thématique ou votre offre initiale. 

Par exemple, si vous vous lancez en tant que coach et que vous n’avez pas beaucoup de visites sur votre site et seulement une petite audience, vous pouvez toujours décider si vous voulez devenir coach en séduction, en charisme ou en relooking. Une fois que vous définissez précisément votre thématique, vous commencez à attirer les prospects intéressés par votre promesse.

Pour mieux comprendre, je vais vous donner l’exemple d’un sondage que j’ai effectué il y a quelques années. Je me suis rendu compte que j’avais une mailing liste créée suite à une question posée aux visiteurs de mon site pour préciser s’ils étaient des hommes ou des femmes. Bien que mon produit s’intéresse exclusivement aux hommes, il y avait 9000 femmes dans la liste de prospects. Par conséquent, j’ai décidé de lancer un sondage pour déterminer leurs besoins. L’idée était de définir les attentes de mes prospects.

La première question dans mon sondage était : qu’est-ce qui vous intéressait le plus en matière de séduction quand vous êtes inscrite sur la newsletter ?

J’ai opté pour une question à choix multiples :

  • Vaincre la timidité
  • Sociabiliser, rencontrer des amis
  • Améliorer votre apparence
  •  Savoir séduire un homme
  •  Savoir garder un homme
  • Faire revenir un homme après une séparation
  • Séduire ou garder une autre femme
  • Rien de tout cela   

Autrement dit, dès le début du sondage, si vous avez une audience existante, la première question servira impérativement à déterminer l’objectif.

Prenons un autre exemple. J’ai créé un sondage pour le lancement d’un cours en ligne proposé par Olivier Roland « Agir et réussir ». Son blog était destiné essentiellement au partage de livres sur le développement personnel. Comme résultat, son blog avait des dizaines de thématiques traitées. Le problème, si Olivier décide un jour de vendre un produit bien déterminé ou d’opter pour une thématique bien précise, est qu’il risquera de perdre tous les avantages d’avoir déjà une audience. Il est donc essentiel d’écouter les prospects avant de se lancer. La première question du sondage qui permet d’identifier les besoins des prospects abonnés au blog d’Olivier Roland peut-être : quels sont les principaux objectifs que vous voudrez réaliser ?  

Les objectifs proposés comme réponse sur cette question sont nombreux :

  • Créer mon entreprise
  • Faire plus de ventes
  • Être plus motivé
  • Gagner plus d’argent
  • Avoir plus de temps libre
  • Impacter plus de personnes
  • Mieux manager une équipe
  • Développer mon entreprise (déjà existante)
  • Être plus productif
  • Être en meilleure forme physique
  • Séduire, démarrer une relation
  • Autre

Je vous invite à chaque fois que vous faites un sondage à choix multiples à inclure un champ « Autre » dans lequel le prospect pourra préciser ses attentes et détailler sa réponse.

Pour conclure, si vous avez déjà une audience, il est indispensable d’insérer une question dans votre sondage afin de l’écouter et déterminer l’intérêt. 

Par la suite, toujours dans la première partie du sondage, il y a quatre questions clés à poser à vos prospects.

Les quatre questions clés pour un sondage efficace

1. Définir le problème que rencontre votre prospect

Quand vous voulez vendre votre produit/service, il est important de connaître le problème de votre prospect, la situation qu’il est en train de vivre et ce qu’il lui crée la frustration. 

Il est difficile d’inciter un prospect à l’achat s’il est dans une situation de confort, parce qu’un achat, en général, se fait suite à un besoin ou une situation d’inconfort par rapport à la situation actuelle du prospect.

Un exemple de question que vous pouvez poser dans votre sondage afin de localiser les problèmes de vos prospects et de déterminer leurs besoins est : quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez actuellement ?

Je vous recommande, en posant cette question, de proposer aux prospects un champ ouvert pour la rédaction de la réponse. Ainsi, ils utilisent un vocabulaire plus riche et ouvert que celui que vous pouvez imaginer en tant qu’entrepreneur ou commercial.

2. La BAGUETTE MAGIQUE

La baguette magique est la description du produit parfait. Vous pouvez déterminer la baguette magique dont vos prospects rêvent en posant cette question : si vous aviez une baguette magique, quelle serait la solution parfaite à ce problème et à quoi ressemblerait cette solution ?  

L’objectif de cette question consiste à pousser votre prospect à décrire une situation qui vous permettra de définir le besoin crucial de votre prospect. La réponse présente le point clé sur lequel vous vous appuierez ensuite pour vendre votre produit.

Par exemple, dans le secteur du fitness, la baguette magique peut être une poudre protéinée qui permet aux sportifs d’avoir des muscles en un seul jour, ou une pilule qui permet de perdre 20 Kg en une soirée.  

Si vous proposez un produit de formation, vous pouvez formuler votre question de la façon suivante : si vous pouviez me poser une question en relation à vos objectifs, n’importe laquelle, quelle serait cette question ?

Pour un produit physique, la formulation sera un peu différente : s’il y avait un produit qui répondait parfaitement à vos objectifs, n’importe lequel, à quoi ressemblerait ce produit ?

En tant qu’expert, il est possible d’opter pour cette formule : si vous pouviez avoir une conversation privée avec moi, et que vous pouviez me poser n’importe quelle question pour profiter de mon expertise, quelle serait votre question ?

Grâce à ces questions, vous saurez exactement comment vous pouvez vendre votre produit et déterminer les besoins de vos prospects.     

3. Définir l’objectif de votre prospect

Une question pour définir l’objectif de votre prospect reste facultative si vous êtes dans le cas ou vous avez déjà une audience. Pour la simple raison que dans ce cas, vous avez déjà posé la question d’une façon plus large. 

Le cas échéant, utilisez une question à une réponse ouverte, par exemple : si vous aviez accès à la solution idéale, quel est le résultat final que vous pouvez atteindre en faisant décoller vos ventes ?

Revenons à notre exemple du secteur du fitness, il est impossible d’inventer un produit miracle qui permettra aux sportifs de devenir musclés en un jour ou de maigrir sans rééquilibrer leur alimentation. 

Mais quand vous proposez votre produit, pensez à mettre en avant les points qui rapprochent votre produit au produit miracle : une cure amincissante qui garantit de bons résultats dans une courte durée et sans beaucoup d’efforts.   

4. La situation RÊVÉE

L’objectif et la situation rêvée sont deux notions proches. Une fois que vous avez déterminé le problème, l’idée du produit idéal ou le cheminement idéal pour atteindre le résultat souhaité, il est temps de savoir la situation rêvée de votre prospect.

Pour ce faire, je vous recommande encore une fois d’utiliser une question ouverte de type : si vous aviez accès à la solution idéale, quel est le résultat final que vous pouvez atteindre en faisant décoller vos ventes ? Quelles seront les conséquences positives sur vous, votre entreprise, votre entourage ?

Titre et en-tête du sondage  

Un autre élément que peut contenir la première page de votre sondage, c’est l’en-tête. 

Premièrement, pensez à vous présenter au début du sondage, par la suite, préciser votre objectif. 

Ce dernier consiste à aider votre prospect en déterminant ses besoins pour mieux le conseiller et lui fournir un produit/service satisfaisant. Même s’il s’agit d’un sondage que vous faites en face à face avec votre prospect, il est indispensable d’indiquer deux points :

  • Vous faites le sondage dans son intérêt ;
  • Il s’agit d’un court sondage qui contient seulement quelques questions.

Sur la première page du sondage, votre prospect ne sera pas dans la mesure de déterminer le nombre total de pages du sondage. En effet, ce détail influence énormément le taux de réponses à votre questionnaire. Comme le cerveau humain n’aime pas les tâches inachevées, répondre à trois questions au début du sondage incitera votre prospect à le terminer. Si vous annoncez dès le début qu’il s’agit d’un questionnaire de 12 questions par exemple, vous risquez que votre prospect décide de ne pas participer au sondage.

Le but de cette partie est donc de rassurer votre prospect sur la longueur du sondage et d’indiquer que le sondage se fait dans son intérêt.

Quelle est la formule pour devenir leader du marché ?

Q

Découvrez 4 étapes que vous devez maîtriser afin de développer votre entreprise. 

Quand on démarre une entreprise on aimerait avoir accès à une formation marketing sérieuse pour avoir une méthode éprouvée sur laquelle s’appuyer au lieu d’y aller en tâtonnant. 

En utilisant la méthode « Séduire Le Client » une entreprise est passée de 0 à 190 000 € de chiffre d’affaires en un an sans salarié. Elle continue de se développer puisqu’elle a fait plus d’un quart de million d’euros de chiffre d’affaires au cours des 12 derniers mois. 

Le problème rencontré dans la formation marketing est que personne n’a pris le temps de partager les éléments essentiels. 

Les formateurs rendent les choses plus complexes qu’elles ne sont vraiment. 

Le marketing en réalité c’est simple. 

Les 4 étapes pour propulser votre entreprise et devenir leader sur votre marché. 

Quand vous aurez accompli ces 4 étapes, vous pourrez souffler un peu. 

Vos clients viendront d’eux-mêmes. Le bouche à oreilles va vraiment fonctionner et votre entreprise pourra financer vos projets et vous permettre d’aider votre entourage. 

Les 4 étapes pour une position de leader sont : 

  • Avoir une offre irrésistible
  • Attirer une foule de prospects qualifiés
  • Utiliser le quatrième pouvoir
  • Séduire vos clients

Si vous voulez imposer votre entreprise face à la concurrence, il vous faut une offre irrésistible. 

Le meilleur moyen de développer une offre irrésistible est d’étudier les entrepreneurs ambitieux qui ont réussi. 

Parmi les entrepreneurs millionnaires d’aujourd’hui, 4 profils phares ont été choisis afin de partager avec vous les leçons que nous avons appris de chacun d’entre eux. 

Cette entrepreneur vit dans le Colorado, USA. 

C’est l’inventeur de Product Launch Formula, le processus qui est utilisé aujourd’hui pour lancer de nouveaux produits sur Internet. 

L’équipe marketing d’Apple par exemple, emploi une personne qui est formée à ce processus qui a servi au lancement de l’iPhone et de l’iPad. 

Ces stratégies vous permettent d’être présent partout en même temps. 

La devise de Jeff Walker est « Penser stratégie et non tactique ». 

Pour votre entreprise cela signifie que votre marketing ne doit pas être basé sur l’espoir, mais vous devez avoir un processus clair : 

  • Amener des prospects
  • Captiver les prospects
  • Leur vendre un premier produit
  • Les fidéliser

Beaucoup d’entrepreneurs négligent d’avoir une stratégie marketing solide. 

La conséquence est que si vous n’avez pas de stratégie, vous ne saurez jamais ce qui ne va pas pendant les jours creux. 

Comme par exemple, un entrepreneur propriétaire d’un bar, qui n’a aucune stratégie marketing. Il a du monde certains jours et d’autres où il n’y a pas un seul client. 

Il est incapable d’expliquer cela et dans l’incapacité de réagir, sauf à attendre qu’il y ait plus de monde le lendemain. 

Aujourd’hui, c’est peut-être le cas de votre site web, de votre point de vente ou de votre standard téléphonique. 

Avez-vous une stratégie solide, réfléchie, testée, éprouvée pour amener de nouveaux prospects à vous contacter ? 

Avez-vous un processus, étape par étape, qui décrit comment obtenir de ces prospects leur adresse email ou postale ? 

Savez-vous quelles sont les principales raisons qui poussent un client à acheter chez vous ? 

Avez-vous un programme qui définit après tant de jours et qui recontacte le client pour lui proposer de passer une seconde commande ? 

Ce sont des étapes simples mais peu de personnes prennent le temps de les effectuer. 

C’est pour cela, que la plupart des entreprises échouent dans une période de crise comme aujourd’hui. 

Si vous n’avez pas tous ces processus en place, ne vous sentez pas coupable, car il y a trop de bonimenteurs qui consacrent leur temps à vous vendre leurs derniers gadgets, mais personne n’a prit le temps de vous proposer une stratégie marketing étape par étape. 

Aujourd’hui on peut changer la donne. 

Cet entrepreneur est plus connu sous son nom d’auteur David DeAngelo. 

Il a écrit des livres sur le conseil amoureux et aussi sur beaucoup d’autres sujets. 

Ces activités dans des secteurs variés vendent 29 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel. 

Eben Pagan a réussi car il a su présenter au prospect une information d’une façon limpide, pour que cela lui parle. 

Les clients ne sont pas idiots, mais ils n’ont pas le temps de vous le prouver. 

Le client d’aujourd’hui est éduqué et sait faire des choix intelligents, mais il n’a pas le temps de décrypter un message marketing trop compliqué, car il déteste la langue de bois ! 

Il faut définir le profil idéal des clients que vous souhaitez réunir. 

Un entrepreneur très intéressant, dont on entend beaucoup parler et qui sait jouer de sa personnalité dans son marketing. 

De plus, c’est un consultant très demandé. Auteur d’un best-seller, il a coaché des milliers d’experts pour faire connaître leur nom et diffuser leurs messages. 

Avec Brendon, on apprend qu’il faut se positionner. Vous devez être un expert aux yeux de votre client. 

Vous pouvez le faire, par exemple, en publiant un livre. 

Une légende et une leçon importante pour vous. 

Il est coach, auteur et séminariste. Il a coaché par exemple André Agassi, Bill Clinton. 

Ce qu’il fait systématiquement, c’est créer une offre irrésistible. 

Votre offre doit sortir de l’ordinaire, savoir se démarquer de la concurrence. 

En proposant par exemple des cadeaux à vos clients, un délai d’exécution plus rapide, des logiciels offerts, un guide offert…

Pour la survie de votre entreprise vous devez mettre en place une offre irrésistible. Quand vous avez une offre irrésistible, votre client arrête de se plaindre qu’il n’a pas les moyens financiers et vous savez que vous êtes plus convainquant car votre offre est époustouflante. 

Quand on est convaincu, enthousiaste, les personnes le ressentent et se laissent séduire par votre offre.

La clé pour réussir vos campagnes emailing

L

Une campagne emailing consiste à envoyer des mails promotionnels à votre liste de clients/prospects. 

Petit rappel, vos clients sont les personnes qui ont déjà dépensé de l’argent pour acheter votre produit ou bénéficier de votre service. Par contre, vos prospects n’ont encore rien acheté. Ce sont les personnes intéressées par vos produits/services et qui ont communiqué leurs coordonnées pour que vous puissiez les contacter plus tard. Il est crucial de différencier les prospects des clients et de créer pour cela deux campagnes de mails bien distinctes.

Généralement les campagnes emailing sont orientées vers les prospects pour vendre les produits phare d’une entreprise. Mais attention, si vous proposez plusieurs produits à vos prospects, vous devez penser à les segmenter et à créer plusieurs listes.

Les intérêts de vos prospects, peuvent varier selon leurs besoins. Pour les personnes intéressées par le développement personnel, par exemple, vous pouvez segmenter votre liste en regroupant les personnes intéressées par « La bonne éducation des enfants », une autre par « La motivation au quotidien » ou encore « L’organisation du temps ».

Pour prospecter efficacement, arrangez-vous pour segmenter votre liste de prospects, et adapter votre contenu. La séparation entre vos clients et vos prospects est la première forme de segmentation que vous devez appliquer.

La communication auprès de vos prospects  

La répétition

La répétition présente le principal facteur qui influence la décision d’achat chez vos prospects. 

En moyenne, le prospect a besoin de réécouter sept fois votre message de vente avant de se décider d’acheter votre produit. 

Si vous êtes une entreprise classique, vous présentez votre message de vente sous plusieurs formes : un slogan, une publicité dans le journal ou une affiche. 

Sur Internet, le message de vente est communiqué généralement à travers un site Web. Il est inconcevable de compter sur le comportement du prospect, pour qu’il visite votre site et revoir le même contenu plusieurs fois spontanément.     

Le meilleur moyen de répétition est de relancer vos prospects à l’aide d’une campagne d’emailing marketing, en introduisant le cœur de votre message de vente.

En effet, l’objectif de la répétition n’est pas de harceler votre prospect en lui proposant le même contenu à plusieurs reprises et de la même façon. Il s’agit plutôt de transmettre votre message clé à travers un contenu créatif et intéressant.   

Prenons l’exemple de ma formation « Séduire Le Client », dont le message clé est : une formation de marketing d’élite pour les entrepreneurs ambitieux. Je suis capable de diffuser ce message avec mille et une façon, à travers toutes les plateformes possibles, mais sans agacer mes prospects.

L’adaptation

Un autre facteur très important, pour améliorer les résultats de votre campagne d’emailing est la capacité d’adaptation. 

Le résultat de votre campagne publicitaire dépend avant tout de l’offre proposée, ce qui justifie que certaines campagnes sont plus performantes que d’autres.

L’offre d’essai gratuit, permet aux prospects de découvrir votre produit/service gratuitement et de payer plus tard une fois convaincus. Cette méthode peut être pertinente sur certains marchés et inefficace sur d’autres.

Il est recommandé de mettre en avant des motivations humaines pour pousser votre prospect à l’achat : c’est le levier émotionnel de votre campagne d’emailing. Pensez également à adapter ces interrupteurs d’émotions à votre campagne de marketing ainsi que le segment de prospects visé.

Dans le cadre d’une campagne marketing, proposez à vos prospects de s’inscrire sur votre site pour assister gratuitement à une interview avec une célébrité sur votre marché par exemple. Bien entendu, l’interview sera diffusée en direct exclusivement aux abonnés et cette offre est d’une durée limitée. Ainsi, vous évoquez deux interrupteurs émotionnels chez le prospect : l’urgence et la célébrité.

Quelques semaines plus tard, lancez une autre campagne et proposez un cadeau offert gratuitement à vos mêmes prospects et sans conditions, signe de reconnaissance. Vous pouvez leur offrir un nouveau contenu gratuit en guise de remerciement. Vous allez à ce moment là activer chez eux un nouveau interrupteur émotionnel : la gratitude.

L’efficacité des interrupteurs émotionnels, dépend de plusieurs facteurs : la personnalité de vos prospects, l’âge, le sexe…

Une communication avec vos prospects par mail permet l’adaptation rapide de votre campagne. Si vous remarquez que certains interrupteurs ne résonnent pas avec votre audience, n’hésitez pas à en tester d’autres.

La VPP 

Le troisième facteur critique et très important dans votre campagne d’emailing est la Valeur Par Prospect (VPP). 

Il s’agit d’un concept marketing simple, mais méconnu. L’exploiter en votre faveur peut faire la différence et peut même vous propulser en tête de votre marché.

Peu importe votre processus de vente, chaque visiteur qui s’inscrit sur votre site, est d’une certaine valeur. Pour déterminer cette valeur il suffit de diviser le volume des bénéfices réalisé grâce à votre campagne de mails par le nombre total d’abonnés durant la campagne.

Le volume des bénéfices réalisé est égal à la différence entre le chiffre d’affaires généré par la campagne de mails et les coûts de cette campagne.

Concrètement, si vous faites 10 000 € de ventes suite à la campagne d’emailing et après la soustraction des différents coûts vous faites 5 000 € de bénéfices. En appliquant la formule de calcul de VPP, vous trouverez que chaque client apportera 2 € de vente sur votre site.

Pour plus de précision, il est recommandé de calculer cette valeur sur une période de 6 mois, la moyenne correspond à la valeur de l’indicateur VPP. Pensez également à appliquer une marge de sécurité de 30 % sur la valeur totale.

En se basant sur cette valeur, vous pouvez, en premier lieu, fixer votre budget pour les publicités payantes.  

Il est possible d’optimiser cette valeur avec deux différentes méthodes :  

  • Améliorer le processus de vente existant

Vous pouvez chercher des partenaires stratégiques en leur proposant de vous amener des prospects à un montant défini que vous devez payer même si vous ne clôturez pas la vente, ou des prospects qualifiés avec un prix un peu plus élevé.

  • Introduire de nouveaux produits

En introduisant des produits supplémentaires, vous pourriez effectuer des ventes supplémentaires sur votre base existante de mails. Il est même possible de doubler le profit total de votre entreprise en introduisant des produits de haut de gamme.

Un exemple concret, sur « Drague TV », j’ai lancé une campagne publicitaire pour vendre mon livre et j’ai constaté, après tous calculs faits, que la valeur estimée par prospect correspond à 50 centimes. Pour améliorer mon indicateur VPP, j’ai proposé un DVD pour les personnes qui trouvent que la lecture est ennuyeuse. En introduisant ce nouveau produit, j’ai augmenté mes ventes à travers cette campagne publicitaire et par la suite l’indicateur VPP s’est amélioré.

La VPP, c’est un indicateur qui doit être facilement accessible et visible sur votre tableau de bord. C’est l’un des facteurs clés qui contribue à la réussite de votre campagne.

Une fois que vous maîtrisez cette valeur, vous pouvez vous imposer très rapidement sur votre marché et faire décoller votre entreprise suite à la réussite de votre campagne marketing.

La communication auprès de vos clients

Le facteur majeur qui crée un sentiment de satisfaction auprès de vos clients est le contact.

La satisfaction de vos clients, dépend réellement de votre communication. La qualité du produit n’est pas suffisante pour satisfaire votre client. Par contre, avec un contact fréquent, le client peut tolérer la qualité moyenne voire médiocre de votre produit.

Pour effectuer un achat en ligne et fournir ses informations personnelles et ses coordonnées bancaires, le client a besoin de sentir un lien de confiance avec le vendeur.

En outre, afin de fidéliser votre client, ne cessez pas de le contacter et de le tenir au courant de ce que vous proposez de nouveau.

Des campagnes régulières vous permettront de rester présent dans l’esprit de vos clients. Ils seront alors plus à même d’acheter vos produits/services.

Dans votre  campagne de vente, vous devez faire systématiquement en sorte de ne pas promouvoir le même produit à des clients qui l’ont déjà acheté. Pensez à le faire sortir immédiatement de votre liste de prospects. En effet, vous pouvez créer un sentiment de frustration auprès d’eux en leur proposant le même produit à un prix moins cher par exemple.

Les avantages d’un contact permanent avec vos clients

L

Un Lancement Orchestré ne suit pas un calendrier stricte. Votre mission consiste à adapter la date de vos publications selon votre audience et en tenant compte de plusieurs critères : sexe, tranche d’âge, région, etc.

Certains entrepreneurs qui débutent avec la stratégie du Lancement Orchestré souhaitent minimiser leurs ressources au démarrage, ce qui est compréhensible.

Toutefois, pour passer à un niveau supérieur et augmenter l’efficacité de votre compagne, il est recommandé d’exploiter tout votre temps et vos ressources afin d’attirer vos futurs clients à vous.  

Une technique efficace à adopter pour engager votre prospect est votre réactivité de réponse en ce qui concerne les commentaires. Si votre client demande une information ou souhaite récupérer un contenu offert sur votre site par exemple, essayez de l’orienter directement vers son besoin. Une réponse courte ou sans valeur crée un blocage auprès de votre client.   

Il est donc préférable de simplifier l’accès à vos clients et ainsi de leur faire gagner du temps ce qui aide à garantir leur implication dans votre Lancement.

Il est primordial d’offrir l’opportunité à votre client de s’exprimer librement et d’évaluer votre contenu. Une partie dédiée aux commentaires de vos prospects permettra de renforcer vos liens. Le cas échéant, votre client se sentira exclu ou négligé.

Laisser votre client partir après avoir regardé une vidéo ou lire un article, sans l’orienter vers un autre contenu peut également nuire à votre compagne publicitaire. Essayez de les inciter à revisiter votre site en annonçant la date de vos prochaines publications notamment.

Pour de meilleurs résultats, propagez votre contenu en utilisant tous les moyens à votre disposition. Des clients intéressés par votre thème, auront tendance à chercher un contenu riche. Essayez de les retenir le plus de temps possible sur votre site en leur proposant votre contenu sous différents formats :

  • Vidéos : un contenu sous format vidéo, qui apporte une valeur ajoutée à vos clients, peut-être un outil efficace pour leur proposer votre playlist de contenu similaire.
  • Livres électroniques ou PDF : Attiré par vos vidéos, un client peut vous demander un contenu plus détaillé et approfondi. Pensez alors à lui proposer vos PDFs ou livres électroniques.
  • Forum : des discussions portant sur votre contenu peuvent probablement intéresser vos prospects. Il est possible d’y insérer des liens pour rediriger vos prospects vers d’autres contenus.   

Cette méthode donne l’impression à vos clients que sur votre site il y a toujours un contenu à découvrir.

Ce dernier doit être suffisamment intéressant pour apporter de la valeur ajoutée à vos clients et vous servira à la fois pour la promotion de votre produit.

Concernant les dates creuses sur le calendrier de votre campagne publicitaire, pour combler ce vide deux alternatives sont possibles :

  1. Renvoyer le même contenu du jour précédent pour les personnes qui n’ont pas cliqué sur votre e-mail, si votre logiciel d’e-mail vous le permet. Cette méthode permet de doubler le nombre de clients touchés par votre contenu et par conséquent, vous doublez vos chances de vente. Il est également possible d’envoyer un témoignage ou une étude de cas pendant les jours creux au lieu de renvoyer le même élément du jour précédent.
  2. Ajouter des éléments de navigation sur votre site : en savoir plus, qui sommes-nous ou des témoignages. Ainsi, vous incitez vos clients à continuer leur navigation et à accéder à un autre contenu. Personnellement, il m’est arrivé de créer un contenu pour un Lancement Orchestré tellement riche, qu’il était impossible au client de terminer toutes les vidéos avant de recevoir un nouveau contenu.

Pour les prospects passionnés par la thématique que vous traitez, ils auront l’impression que c’est un contenu complet, bien visé et qui répond à leurs besoins.

Pour conclure, il est crucial de continuer à tenir le contact d’une façon très active et permanente avec vos futurs clients. Un contenu pertinent et de bonne qualité, est votre meilleur garant pour attirer vos prospects.  

Pourquoi organiser des scènes libres et traiter les objections de vos clients ?

P

Le traitement des objections de vos clients est une étape de vente très délicate. Généralement, c’est le dernier obstacle avant de conclure la vente. Toutefois, cette étape présente un point bloquant pour certains commerciaux. Hâtés de conclure la vente, ils risquent de forcer l’achat chez le client et d’écarter ses objections au lieu de le convaincre. Cette approche est capable d’annuler la vente.  

La question qui se pose alors est : comment faire pour lever les objections ? En effet, cette mission peut paraître compliquée pour les opérations de vente en ligne.

Vous avez réussi peut-être, à mettre en place « une machine de vente automatisée », en exploitant tous les ressources disponibles : des vidéos, des e-mails et toute une stratégie marketing étudiée.

Lorsqu’il s’agit de vente en ligne, ce n’est pas évident de deviner la position de votre client à chaque étape lorsqu’il est derrière son écran. Il est possible qu’il ait besoin de votre assistance, pour clarifier un point ou rectifier un malentendu sans que vous le sachiez. De ce fait, vous devez penser à un système qui pourra vous fournir des informations sur l’état de votre client et ses objections.

Comment traiter les objections des clients ?

Pour traiter les objections de nos clients, nous avons opté pour une stratégie permettant d’inciter les clients à s’exprimer, à poser leurs questions et à dévoiler leurs objections au cours des différentes étapes d’achats.

Cette démarche vous permettra de déterminer les motivations d’achat chez vos clients. Par conséquent, vous serez capable de traiter leurs objections selon leurs positions.

Parmi vos clients, il existe des curieux qui ne sont pas vraiment intéressés par votre produit. Naturellement, il est inutile de communiquer avec tout le monde et de gaspiller votre temps. Il est crucial de sélectionner et cibler vos clients potentiels avant de se lancer dans le traitement des objections.

Pour ce faire, nous avons pensé à consacrer un espace que nous avons nommé « SCÈNE LIBRE ». Il s’agit presque du même principe que la scène ouverte pour les artistes que vous pouvez trouver au théâtre, permettant aux spectateurs de s’exprimer, critiquer et donner leurs avis.

Pour concrétiser cette scène et l’appliquer dans votre stratégie marketing, il est essentiel de penser à mettre en place les quatre points « scènes libres » que nous vous proposons.   

Chat pendant les web-conférences

Le département marketing est invité à réserver un espace de chat pendant les web-conférences. Ainsi, vos clients peuvent interagir et s’exprimer librement. Les participants peuvent alors interagir entre eux, avec vous ou votre équipe. Vous ne pouvez pas prévoir cette discussion, puisqu’il ne s’agit pas de questions fermées dont les réponses sont limitées. Vous offrez l’opportunité à vos clients d’expliquer toutes les raisons pour lesquelles ils n’ont pas encore pris la décision d’achat de votre produit.

Personnellement, je trouve que cet espace est très intéressant comme il crée un rapport humain avec les clients et le commercial. Par conséquent, il facilite le traitement des objections.

Le fil de commentaires pendant un Lancement Orchestré

Il est important également de laisser l’opportunité aux clients de pouvoir régulièrement s’exprimer. Ainsi, vous serez capable de suivre leurs objections et repérer les clients les plus tentés à clôturer une vente. Cette catégorie aura seulement besoin d’un coup de pouce, pour se rassurer et effectuer l’achat.

Les sondages

Les sondages sont également un levier très important dans le traitement des objections de vos clients. À partir des analyses de résultats vous serez capable de repérer les clients qui sont potentiellement avancés dans leurs démarches d’achats et les relancer.

En effet, les sondages nous fournissent non seulement des données sur le marché, mais aussi des informations sur les clients qui ont répondu au sondage.

Cela est très utile pour récupérer les coordonnés de vos prospects. Le cas échéant, vous ne seriez pas capable de les recontacter.

L’abandon de panier

C’est le client qui a commencé le processus d’achat, mais il est parti sans finaliser la commande pour une raison ou une autre.

C’est le meilleur client potentiel parce qu’il est arrivé jusqu’au bout avec son processus d’achat.

L’avantage de cette situation : un contact de rappel avec ce client aboutit généralement à la concrétisation de la vente.

En conclusion, les objections de vos clients se traitent cas par cas selon la scène libre que vous utilisez.

Vous ne reprenez pas les mêmes arguments pour convaincre une personne qui a commencé la commande et une autre qui a juste laissé un commentaire sur votre vidéo de Lancement Orchestré ou a répondu à un sondage.

Les commentaires et les discussions via le chat sont des signaux d’achat. En fonction de ces signaux, pensez à adapter votre argumentaire. 

Comment cibler votre marché et augmenter vos ventes ?

C

Vous avez peut-être déjà entendu cette expression « Vendre un réfrigérateur à un esquimau » pour parler d’un vendeur doué. Cette expression est souvent employée pour exprimer la capacité de vendre à un client un produit dont il n’a pas besoin.

Cet exploit a été réalisé par Jim Moran (1930) et Mel Lastman (1955). Dans le but d’attirer l’attention des médias, ils ont réussi à vendre un réfrigérateur à une personne vivant dans une région très froide.

Un inuit n’a nullement besoin d’un réfrigérateur pour conserver les aliments à une température égale à celle de l’extérieur. Mais, ces vendeurs ont réussi à exploiter un besoin déjà existant chez ce client : le réfrigérateur remplacera le coffre-fort qui protège les aliments des odeurs et des attaques des ours polaires ! 

Il est crucial de connaître votre marché et d’adapter vos produits/services d’une façon efficace pour ne pas forcer la vente. Cela vous aidera à diminuer le taux de remboursement et augmenter l’efficacité de votre marketing.

Selon moi, un vendeur exceptionnel est capable d’apercevoir la différence entre la vente et le marketing. Il est capable de saisir l’opportunité d’optimiser ses efforts pour amener le profil le plus intéressant pour son entreprise. En appliquant une stratégie marketing efficace, vous vous adressez directement à un marché intéressé par vos produits ou services.

Trois critères sont à respecter pour déterminer votre marché et pour augmenter vos chances de ventes.

Critère N°1 : la passion

90 % de la vente B2B ou B2C se joue à l’émotion. La majorité de vos prospects comptent sur leurs ressentis avant d’acheter un produit ou un service.

Vous aurez plus de chance de réaliser des ventes si votre prospect se sent à l’aise avec vous et avec votre présentation. Ce sentiment est capable de motiver vos prospects à passer à l’achat. Une fois que le prospect a réalisé son choix intuitivement en se fiant à ses sentiments, il entre dans la phase de décision. 

Il va d’abord chercher à justifier et rationaliser son choix. L’impulsion d’achat l’aidera à trouver toutes les bonnes justifications, plus ou moins plausibles, qui expliquent son choix. La technique consiste à effectuer la vente lorsque le prospect est la proie de ses émotions. Pour y arriver, essayez d’aider votre futur client à rationaliser son choix.

S’il n’est pas le seul décideur, vous devez lui donner les éléments pour se convaincre et convaincre son entourage.

Concernant le ciblage, votre marché pourra être divisé en trois axes principaux :

  1. Catégorie passionnée par le service/produit : ces clients sont émotionnellement prêts à dépenser de l’argent pour acheter votre produit.
  2. Catégorie ayant un besoin pressant : votre produit présente une solution rapide et efficace à vos clients à un instant précis ! Ils n’auront pas le temps de trop réfléchir avant de décider.  
  3. Catégorie des malléables : ce sont des personnes qui sont dans un état d’attente, prêts à consommer le premier produit proposé.  

Critère N°2 : les moyens

Dans une opération de vente, il est primordial de connaître qui est le décideur ou la personne qui vous payera. Définir le prescripteur et l’acheteur, est très important pour adapter votre stratégie de vente. Il faut ensuite, montrer à votre prospect que votre produit a plus de valeur que l’argent durement gagné.  

Si vous êtes dans la situation ou la personne à qui vous vous êtes adressé n’est pas celle qui va débourser l’argent, vous devez faire une vente à deux personnes différentes et sur deux chemins émotionnels différents.

La meilleure stratégie marketing à adopter est de faire jouer le critère numéro 1. Une fois que votre prospect est émotionnellement convaincu, ses choix pourront être irrationnels. Le prix n’aura par exemple pas beaucoup d’importance. Cette démarche vous offrira une certaine flexibilité et liberté sur les prix. Vous aurez l’opportunité d’avoir des prix légèrement supérieurs par rapport aux prix du marché. Par conséquent, votre produit sera considéré comme un produit premium ou un produit de haute qualité. Une seule tranche particulière du marché pourra se permettre d’acheter votre produit ou service.

L’avantage est que vous ne serez pas obligé de vous adresser à toutes les personnes sur le marché, mais seulement aux personnes qui ont les moyens pour acheter votre produit/service. Cette différence de prix par rapport au marché vous permettra également de fournir une qualité de service supérieure à celle de vos concurrents puisque vous avez plus de marge.

Il est primordial de filtrer vos prospects et donner la priorité à ceux qui ont les moyens, afin de ne pas payer des frais publicitaires pour attirer des prospects incapables d’acheter votre produit.

Critère N°3 : le volume

Il est impossible de convertir la totalité d’un marché en clients ! Mais plus le marché est grand plus votre segment accessible est grand.

Vous devez vous assurer que le marché est suffisamment large et qu’il consomme déjà une grande quantité de produits qui ont la même fin que les vôtres. Vous devez absolument éviter d’investir sur un projet qui n’a jamais été prouvé rentable au risque de courir un risque financier énorme. Choisissez un marché où l’acheteur a déjà prouvé son besoin de votre produit pour résoudre un problème ou accomplir une passion.   

Beaucoup de formations de marketing recommandent aux participants de se concentrer sur une niche. Cette approche consiste à choisir une niche précise pour être la seule personne présente sur le marché. A mon avis, ce n’est pas la meilleure stratégie à entreprendre.

Je vous recommande de créer votre propre produit/service de qualité mais de quand même viser une grande niche. 

Vérifiez également que votre marché a une expiration des produits pour un besoin constant : vos clients auront besoin de racheter votre produit ou auront besoin d’accessoires qui lui sont liés. En vendant un produit qui sera utile à vie alors le client n’aura plus besoin de revenir chez vous. Vous risquez d’arriver à une saturation : vous ne réaliserez plus de vente et par conséquent votre entreprise n’aura plus de place sur le marché.

Pour en apprendre davantage sur comment créer une offre irrésistible vous pouvez consulter l’article que j’ai écrit à ce sujet en cliquant sur le lien.

Comment écrire une histoire pour mon marketing ?

C

L’histoire de votre marque transmet vos valeurs à vos clients et vous représente. D’autre part,elle permet à vos clients d’interagir avec vous et de créer chez eux un sentiment d’appartenance. Pour ces raisons, soigner l’écriture de votre histoire est très important. Il est crucial de présenter les personnages, leurs interactions et de préciser le cadre de déroulement des événements. Cela peut paraître aussi compliqué qu’un labyrinthe.

Essayez de simplifier les choses pour y arriver. Lorsque vous parlez de marketing, vous pensez souvent à une LISTE de prospects ou de clients. En réalité, une LISTE de prospects n’existe pas. C’est une personne qui est en contact avec votre histoire d’une façon individuelle. À partir de ce point, vous pouvez démarrer vos analyses pour tirer la meilleure façon de raconter votre histoire.

En effet, une fois votre prospect inscrit sur votre site ou votre blog pour recevoir un PDF ou une vidéo, vous avez l’opportunité de le contacter. 

Il est essentiel d’exploiter convenablement ce premier contact. 

Quand le contenu désiré est envoyé par e-mail, vous pouvez rediriger votre client vers un lien pour remplir un formulaire et ensuite vers une autre page pour lui faire apprendre de nouvelles techniques sur la même thématique qui l’intéresse. Sur cette page, il est possible d’utiliser la technique AIDA et proposer un produit à vendre à la fin. 

Le modèle AIDA est un outil utilisé pour transformer vos prospects en clients. L’acronyme AIDA signifie :

  • Attention 
  • Intérêt
  • Désir
  • Action

Dans le même e-mail, il est également possible d’insérer un lien vers une page d’information. Toutes ces étapes se passent dans la même journée, à l’instant où votre client lit votre premier e-mail.

Par la suite, d’autres épisodes auront lieu. Vous allez envoyer chaque jour des e-mails à vos clients avec un contenu pertinent qui peut les intéresser. Ainsi, vous obtenez une série de contacts avec cette personne. 

La question à se poser est : comment vous pouvez mettre en scène cette histoire ?  

Pour raconter une histoire, il est primordial de présenter aux lecteurs l’environnement dans lequel évolue les personnages. Un cadre bien décrit aidera les lecteurs à s’imaginer dans le monde que vous avez créé. L’introduction permet de découvrir les personnages et leurs rôles, comme dans un film.

Appliquez cette étape à votre histoire de marketing et présentez vous à vos clients. Il est recommandé aussi de consacrer lors du premier contact une partie pour décrire vos valeurs et votre domaine d’activité. Essayez de ne pas trop développer cette description, pour qu’elle soit claire pour vos prospects.

Avant de raconter d’autres événements et évoquer l’élément perturbateur, expliquez votre STATUS QUO à vos clients, c’est-à-dire votre position actuelle.

Dans votre premier e-mail de bienvenue, ne proposez pas directement vos produits et vos services aux clients, partagez vos valeurs et votre position actuelle avec eux.  

Les prospects qui résonnent à votre message vont donner suite à cet e-mail.

L’étape suivante consiste à proposer  des conseils à vos clients concernant votre thème et de présenter votre expérience. Il est possible de citer vos années d’expérience dans ce domaine, ou le nombre de tâches accomplies et réussies.   

Une fois votre histoire cadrée, vous pouvez penser à raconter des événements plus avancés. En suivant ces étapes vous créez un lien avec votre client, et il sera intéressé par vos nouvelles. En cas échéant, si la narration de vos événements est parachutée, votre client ne donnera aucune importance à votre histoire.

Une histoire dont les personnages sont des inconnus n’a pas d’importance. Vous ne pouvez pas attirer l’attention de votre client si vous racontez des événements vécus par une personne inconnue. Cette méthode n’aboutira jamais à son objectif, la vente.

Une histoire de marketing réussite est basée sur deux éléments clés : vous et les événements. Cette technique devient inefficace si vous négligez l’un de ces deux éléments.

En appliquant cette méthode, vous garantissez de créer des liens solides avec vos clients. Comme résultats, vous allez augmenter vos ventes et doubler votre chiffre d’affaires grâce à cette relation créée avec vos prospects.

Comment créer une liste de prospects à partir de rien ?

C

Lorsque vous lancez votre business, la ressource la plus importante qu’il vous faut est une liste de prospects. 

Mais comment obtenir cette liste de fameux contacts, qui pourraient être intéressés par votre produit ? 

Vous avez peut être comme moi une liste d’anciens clients, liés à vos précédentes activités. Cependant ces clients, qui sont certainement très satisfaits de vos premières offres, n’ont peut-être absolument aucun intérêt à recevoir des mails, des conseils, des offres promotionnelles, au sujet de votre nouvelle activité. 

Par exemple au moment de lancer Le Marketeur Français, j’avais certes une liste d’abonnés de plus de cent mille personnes, mais est-ce que ces cent mille anciens clients, qui me font confiance pour mes conseils en séduction ou encore pour mes cours de salsa, sont vraiment intéressés pour recevoir des mails concernant ma nouvelle offre de formation auprès de jeunes entrepreneurs ? Sûrement pas ! Si je commence alors à les polluer, je risque de trahir leur confiance et donc qu’ils se désabonnent ou indiquent mes mails comme étant des spams. Je n’aurais alors absolument rien gagné. 

Il faut donc repartir d’une liste de prospects à zéro. 

Comment fait-on dans ce cas pour se reconstituer une nouvelle liste en partant de rien ? 

En général le mieux est d’avoir recours à des partenariats stratégiques et le type de partenariat le plus connu est celui de l’affiliation. 

Vous allez donc chercher à contacter des entreprises qui ont la même cible que vous, à savoir, dans mon exemple, des entrepreneurs qui lancent tout juste une nouvelle activité. 

Vous allez alors leur proposer de faire la promotion des contenus que vous postez sur Internet et en échange ils toucheront une commission à chaque vente réalisée quand le client viendra par leur lien d’affiliation. 

Lorsque vous faites une opération de promotion avec un Lancement Orchestré, vous allez concentré l’attention du marché pendant un temps court, allant d’une semaine à un mois, sur la promotion de votre offre. Dans le cadre du lancement du Marketeur Français, j’ai par exemple donné accès gratuitement pendant une semaine à tous mes contenus vidéos, puis j’ai consacré la semaine suivante aux ouvertures des inscriptions à ma formation. 

Grâce alors à mes partenariats stratégiques et aux liens Internet spécifiques que chaque partenaire à mis à disposition, mes prospects vont atterrir sur mon site et je suis capable de les tracer. 

Faire appel à des partenariats stratégiques vous assure donc une liste de prospects et promet un lancement réussi.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur comment créer des partenariats pour son blog, cliquez sur le lien.

Connaître vos chiffres : la clé pour réussir votre blog

C

Avoir un blog est un levier fondamental pour votre présence en ligne. Peu importe votre activité, un blog peut être utilisé comme un outil de génération de prospects. 

Si vous êtes entrepreneur et souhaitez intégrer un blog à votre stratégie marketing afin d’augmenter vos ventes ou si vous êtes un blogueur et souhaitez dégager des revenus depuis votre blog, vous devez dans les deux cas suivre quelques étapes pour réussir.

La création d’un blog ne présente qu’un outil pour le développement de votre activité. A un moment donné, vous devez changer et passer du statut de blogueur à celui d’entrepreneur.

Un blog vous offre l’opportunité d’améliorer votre visibilité et votre crédibilité auprès de vos clients potentiels. Néanmoins, pour certaines activités, le blogging n’est pas l’outil le plus efficace. Des prospectus et des flyers pourront faire l’affaire. Pour cette raison, il est nécessaire d’analyser vos chiffres clés pour évaluer la rentabilité de votre stratégie marketing !

Vous devez systématiquement faire un suivi des chiffres clés : comment votre blog progresse t-il ? Est-il un outil efficace pour le développement de votre activité ?  

Chiffre d’affaires généré par votre blog

Si vous comptez utiliser votre blog pour vendre un produit ou un service, il est crucial de considérer votre chiffre d’affaires généré par le blog. Pour cela, la mise en place d’un outil vous aidant à classer les clients provenant de votre blog est nécessaire.  

Cela parait un peu compliqué pour les entreprises classiques : vous devez peut-être poser systématiquement la question aux prospects  « comment vous avez nous connus ? ». C’est une bonne pratique à adopter dans votre entreprise pour gérer le flux de vos clients d’une part, et évaluer l’efficacité de votre blog d’autre part.

Une autre technique adoptée par les sites de commerce électronique consiste à créer plusieurs liens qui réfèrent au même produit mais le lien de chaque canal de vente diffère. Ainsi, cela permet de repérer la provenance des ventes. En redirigeant le trafic de blog vers votre produit à partir d’un lien unique et traçable, vous pouvez obtenir le nombre exact de visiteurs redirigés vers votre produit à partir du blog selon le nombre de clics effectués via ce lien. 

Volume de prospects généré par votre blog

Un autre levier très important pour l’évaluation de l’efficacité de votre blog est le volume de prospects généré par votre blog. 

Notez qu’il y a une différence entre un client et un prospect. Un client est celui qui vous paye pour bénéficier d’un service alors qu’un prospect est une personne qui visite votre blog par curiosité ou pour découvrir votre site. Une fois que le prospect s’inscrit sur votre blog et fournit ses coordonnées, principalement son e-mail, vous obtenez un prospect qualifié.

Peu importe votre thématique ou votre approche, il est primordial de proposer aux visiteurs de votre blog d’inscrire leurs coordonnées. Vous pouvez notamment leur demander leurs coordonnées en échange d’un guide gratuit à télécharger ou de l’inscription à la Newsletter par exemple.

Il suffit d’insérer un simple formulaire sur l’interface de votre blog ou site pour récupérer les adresses mails de vos visiteurs. Plusieurs sites existent pour activer cette fonctionnalité ce qu’on appelle les auto-répondeurs.

Vous l’aurez compris, le but principal de votre blog doit être de captiver un maximum de prospects et récupérer leurs coordonnées. Plus vous générez des prospects qualifiés, plus vos chances de ventes augmentent.

Certains entrepreneurs segmentent les mailing listes. Il consacre une mailing liste de prospects provenant du site de ventes et une autre liste provenant des prospects venant depuis le blog.

Personnellement, je crois que c’est une mauvaise stratégie la plupart du temps parce que ce sont des prospects intéressés par le même type de produit/service. Naturellement, vous devez appliquer la même stratégie marketing pour les convaincre et le même processus de vente.

Pour conclure, gérer votre blog comme une entreprise contribuera considérablement à la génération de clients et par la suite l’augmentation des ventes.

Comment gérer au mieux les objections de vos prospects ?

C

Dans cet article, nous allons voir comment faire pour réagir aux objections d’un prospect, voire en anticiper certaines. 

Tout d’abord, un conseil essentiel. 

Une objection ne s’ignore pas 

Certains pensent qu’en ne mentionnant pas l’objection alors le prospect va oublier qu’il avait une objection avant d’acheter. 

Deuxième problème, si vous vous dîtes que effectivement vous ne pouvez pas ignorer l’objection de votre prospect, dans ce cas-là vous vous dîtes que du coup vous allez combattre ces objectifs. Ce n’est pas non plus la bonne chose à faire. Vous ne pouvez pas montrer à votre prospect que vous pensez qu’il a tort d’avoir une telle façon de penser vis-à-vis de votre produit ou service. 

Remettre en cause les objectifs du prospect entraînerait une argumentation qui gâcherait presque toutes vos chances de vendre. 

Dans notre marketing, nous n’allons pas commencer à dire aux gens qu’ils ont tort. 

Si vous ne pouvez ni ignorer l’objection ni la combattre, qu’allez-vous faire ? 

Aller dans le sens du prospect n’est pas possible non plus car, si par exemple, il trouve que votre produit ou service est trop cher, vous ne pouvez pas lui donner en raison en disant qu’il est vrai que le produit ou service est cher. 

La première chose à faire, c’est l’autoriser. Vous avez besoin d’autoriser cette objection à exister. 

Il s’agit de la première étape pour avoir ensuite une conversation qui ne soit pas une argumentation, une lutte, entre vous et votre prospect. 

Vous devez donc dire que vous comprenez son objection. Par exemple, si le prospect risque d’avoir à redire sur le temps de livraison ou le prix du produit, nommez l’objection en précédant d’un « Vous vous dites peut-être » afin de montrer à votre prospect que vous comprenez d’où vient son objection. 

Vous avez besoin de créer de la confiance afin de guider vers l’achat en expliquant que même si vous comprenez leur objection, celle-ci ne devrait pas être un argument suffisant les empêchant d’acheter le produit. 

Que pouvez-vous faire pour retourner les objections des prospects à votre avantage ? 

Exemple : Vos prospects s’attendent à recevoir du service mais au final tout est automatisé. En quoi cela est un avantage pour les prospects ? 

Si vous êtes honnête, cette honnêteté mettra votre prospect en confiance et lui permettra de savoir si le service est fait pour lui ou pas et d’avoir une vision claire des avantages et inconvénients de ce service. Il pourra prendre une décision à partir de là. 

Faut-il avoir prévu toutes les objections possibles pour pouvoir y répondre à l’avance ? 

Alors il est impossible de tout prévoir mais il est revanche possible d’anticiper certaines objections. 

Si vous faites une vidéo pour présenter votre produit, commencez dès cette vidéo (tournée à l’avance) à répondre aux questions et objectifs que vous êtes persuadé de recevoir. Rajoutez ensuite, au fur et à mesure, les autres questions et objections que vos prospects vont avoir avant la sortie de la vidéo mais auxquelles vous-même n’avez pas pensé afin d’éviter qu’ils se posent la question le jour de votre lancement. 

Vous vendrez plus facilement votre produit une fois que vous aurez répondu correctement aux questions et objections de vos prospects et su en anticiper certaines. 

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */