Etiquettevaincre la peur

Comment optimiser l’appel à l’action à la fin de votre message de vente ?

C
https://www.youtube.com/watch?v=gCuDhE7uwxk&feature=youtu.be

A la fin de votre message de vente, vous devez inclure un appel à l’action. L’appel à l’action, c’est le fait d’annoncer à vos prospects ce qu’ils doivent faire. Pour cela, il est crucial de toujours employer le même mode de conjugaison dans votre appel à l’action, à savoir l’impératif.

Si vous dites à votre prospect : il suffit de cliquer sur un lien ou vous pouvez vous inscrire à notre newsletter par exemple, ce n’est plus un appel à l’action et dans ce cas, votre taux de conversion sera moindre ce qui impactera également négativement sur le potentiel nombre de ventes.  

Il est donc indispensable d’employer l’impératif afin d’inciter vos clients à effectuer une action : « cliquez », « inscrivez-vous », « remplissez le formulaire », etc.

Toutefois, rappelons qu’il est déconseillé d’utiliser le terme « achetez ». Vous pouvez donc le remplacer par d’autres expressions à l’instar de :

  • Passez votre commande maintenant ;
  • Réservez votre place en cliquant sur le lien ;
  • Prévenez-nous par téléphone de l’adresse à laquelle vous souhaitez recevoir votre produit…

L’appel à l’action dépend évidemment de votre produit/service, mais il s’agit de la partie la plus importante de votre message de vente.

Je partage avec vous un concept essentiel, que j’appelle le « taux de propriétaire ». Ce concept vous permettra de vaincre la peur de vos clients et de les encourager à effectuer l’action désirée.

La pire peur qui puisse exister, c’est la peur de l’inconnu. Dans une vente en ligne ou une vente en face-à-face, en lisant votre message de vente, votre prospect peut se poser plusieurs questions : Est-ce que la promesse de vente est réalisable et le produit/service proposé répond à mes besoins ?  S’agit-il d’une promesse tangible ou bien est-ce une perte d’argent assurée ?

Ces pensées reviennent sans cesse dans l’esprit de vos prospects. Le « taux de propriétaire » permet de montrer aux prospects que le produit/service existe d’une part. D’autre part, cela permet de leur décrire l’expérience du client après l’achat. Il est important d’inclure cette partie à la fin de votre message de vente.

En fonction de votre support de vente, le format va quelque peu varier. 

Pour les ventes en ligne, il suffit de dire : en cliquant sur le bouton ci-dessous, vous serez redirigé vers le site de paiement sécurisé PayPal. Sur ce site, cliquez en bas afin de valider votre inscription. Vous recevrez tout de suite un email de confirmation avec le lien d’accès. Ce lien vous permettra de visualiser un fichier que vous pouvez télécharger sur votre ordinateur.

Cette démonstration (qui peut être sous format vidéo) permet à votre client de se sentir en sécurité par rapport à l’opération qui sera effectuée.

Pour des entrepreneurs qui souhaitent vendre un produit par téléphone, je vous propose un exemple que vous pouvez utiliser : appelez ce numéro pour prendre un rendez-vous ou pour passer une commande. Notre équipe recevra votre appel et prendra vos coordonnées afin de valider votre rendez-vous ou votre commande dans les trois semaines qui suivent.      

Ainsi, en expliquant le pas à pas de ce qui va se passer et en rassurant le client sur le processus qui va suivre, vous diminuez la peur potentiel de votre client qui se sentira, dès lors, plus à même de passer à l’action.   

Déterminer la première action qui vous engagera dans votre projet

D

Tout d’abord, il faut choisir une pensée qui peut vous bloquer sur un de vos projets. 

Une fois ce choix effectué, vous pouvez noter la pensée sur une page, en précisant la date du jour ainsi que votre décision. 

Parfois, on peut penser qu’une action que l’on voudrait faire, est peut-être trop compliquée ou trop risquée, ce qui fait que l’on reste dans sa zone de confort. 

Quelle est la première étape si on veut se lancer dans un projet qui nous fait peur ? 

Si on veut se libérer de cette peur, il faut bien faire une action, prendre une décision. 

Aujourd’hui, vous êtes peut-être dans la situation où ce risque ou cette complexité de votre projet vous limite. 

Mon conseil est de trouver quelle serait la toute première étape à effectuer pour débloquer et faire avancer votre projet. 

Parfois, vous pouvez être tétanisé pendant des mois avant d’entamer la toute première étape, qui en fait était vraiment simple. 

À ce moment-là, vous vous rendez compte, que ce n’était pas aussi compliqué que vous ne le pensiez et que vous auriez pu passer à l’action bien plus rapidement. 

Il faut trouver quelle est la toute première action que vous pouvez faire qui est beaucoup moins complexe que votre projet. 

À lire également : 

Quelle est l’action que vous pouvez faire qui vous engage sur les semaines à venir ? 

Vous pouvez vous sentir victime du temps : vous pensez avoir toujours le temps de faire les choses. 

Il faut que vous preniez cette habitude de l’action, une fois que vous serez lancé, vous constaterez que les choses ont tendance à s’accélérer. 

Votre projet va aller plus vite car vous allez commencer à en parler, découvrir de nouvelles ressources dans votre réseau. 

Dès que vous aurez un nouveau contact, une nouvelle idée, ça facilitera l’arrivée d’un autre contact ou d’une autre idée. 

Trouver une partie précise dans votre domaine dans lequel vous pouvez exceller

Vous pensez avoir un temps limité, ne pas être expert dans votre domaine, mais vous voulez tout de même faire en sorte que cela fonctionne. 

Vous devez trouver la toute petite section dans toute l’expertise que vous avez dans votre domaine, dans laquelle vous pouvez décider d’exceller. 

Au lieu d’essayer d’être excellent dans tout ce qui touche à votre métier, il vaut mieux trouver LA chose dans laquelle vous pouvez être le meilleur. 

Cela peut être un détail que personne n’a déjà choisi, un problème auquel vous avez été confronté dans votre vie. Ceci fait, que vous pouvez vous spécialiser dans ce domaine que vous connaissez et que vous pouvez résoudre ce type de problème mieux que personne d’autre. 

Cela peut vous permettre de lancer votre activité. 

Essayez de trouver dans votre domaine tout ce que vous pourriez faire, et de trouver LA particularité dans laquelle vous pourriez être considéré comme expert. 

Savoir où chercher des personnes compétentes

Vous avez parfois l’impression qu’il y a que des personnes incompétentes autour de vous. 

Quand vous décidez de faire une embauche, pour pouvoir déléguer votre travail ou autre,  cette impression fait que vous pensez ne pouvoir embaucher personne de compétent. 

Vous vous retrouvez condamné à rester dans votre bulle. Vous vous sentez limité et vous ne pouvez faire grandir votre projet. 

Si aujourd’hui vous n’êtes pas entouré de personnes très compétentes, c’est que votre cercle est trop petit. 

Vous devriez être à la recherche frénétique de personnes qui sont très pointues dans ce que vous faites. 

Quel que soit votre secteur d’activité, il y a forcément des personnes 10 fois plus compétentes que celles qui vous entourent dans votre réseau actuel. 

Il peut même avoir des personnes plus compétentes que vous et qui pourraient vous inspirer à vous élever dans votre projet. 

L’idéal est de chercher des personnes qui souhaiteraient vous détrôner en compétences. 

Souvent, on a tendance à s’entourer de personnes qui vont suivre sans réfléchir ce que l’on fait. Ce n’est pas du tout ce genre de personnes qu’il faut trouver car elles ne vont pas vous inspirer. 

Si vous êtes dans ce schéma où vous ne trouvez pas de personnes pertinentes et compétentes qui peuvent vous seconder ou vous remplacer, c’est que probablement vous cherchez au mauvais endroit. 

Maintenant, ce que vous pouvez faire, c’est prendre un peu de temps, et prendre une petite décision simple, qui peut être faite dans les jours à venir et qui vous aide à faire un pas en dehors de votre zone de confort pendant un instant. 

Et vous, quelle est la prochaine action que vous allez prendre pour faire avancer et évoluer votre projet ?

Pourquoi dépasser ses limites intérieures ?

P

Nous allons parler de l’entrepreneur traditionnel. Au début, il a un rêve, il veut changer sa vie. Il faut savoir que 60 % des français sont stressés en entreprise. Je ne suis pas là pour vous démotiver mais pour exposer la vérité et comprendre pourquoi si peu d’entreprises fonctionnent. Nous pouvons constater que 50 % mettent la clef sous la porte avant cinq ans, que 10 % se portent bien (autrement dit, elles survivent) et que 1 % des entreprises cartonnent.

Les entrepreneurs qui réussissent vraiment possèdent des clefs très particulières, des connaissances mais surtout ils détiennent quelque chose en plus. 

En général, les gens se réfugient dans ce qui est le plus facile pour eux, le plus simple, ce qu’ils peuvent maîtriser dans le monde extérieur. Acquérir des connaissances, développer des stratégies, tout cela est essentiel à la réussite mais ça ne peut pas suffire.

Lorsque j’ai lancé mon premier business, je travaillais dur mais les résultats restaient médiocres. Il fallait trouver une solution et je pense que, dans ces cas-là, la seule issue est de nous réinventer, réinventer notre entreprise mais surtout notre manière de penser.

Les deux mondes de l’entreprise qui cartonne : Le monde intérieur et le monde extérieur

Il faut savoir que 20 % de ce qui va permettre votre réussite est lié à la stratégie. Il est obligatoire de mettre au point une stratégie de marketing digital. C’est fondamental si vous ne voulez pas échouer.

Qu’est-ce qui va faire la différence ? Pourquoi parmi les gens qui suivent des formations efficaces, très peu l’utilisent à la fin ? Leur psychologie. 

80 % de votre réussite est lié à votre manière de penser, de réfléchir, de prendre des décisions. Nous pouvons donc affirmer que les résultats de votre entreprise sont directement reliés à votre monde intérieur.

Les limites personnelles sont directement liées aux limites de votre entreprise. 

Selon les neurologues, nous utilisons entre 5 % et 10 % de notre potentiel. Imaginez que vous puissiez en utiliser ne serait-ce que 30 % et multiplier par dix vos revenus. La connaissance est importante mais sans l’action, elle est inutile. Vous devez passer à l’action, ne pas vous contenter d’accumuler des stratégies. Pour agir, il est nécessaire de maîtriser notre monde intérieur.

Il ne s’agit pas de la pensée positive mais plutôt d’optimisme. Vous devez réfléchir à ce qui vous bloque et être suffisamment optimiste pour chercher et trouver une solution. C’est ce que l’on appelle être intelligent.

Un de mes rêves est d’impacter les gens, de vraiment les aider. Ce qui m’intéresse n’est pas de m’éclater sur scène mais que vous réalisiez vos rêves. C’est de cette façon que je mesure ma réussite.

Faire exploser les limites intérieures

Pour exploser votre chiffre d’affaires, vous devez d’abord exploser les deux  limites suivantes :

  • Surmontez votre  peur.
  • Gérer vos conflits intérieurs, c’est-à-dire tout ce qui est lié à vos croyances limitantes. Accélérer ne suffit pas, vous devez desserrer le frein à main pour avancer. Autrement dit, affirmer « Il suffit juste de vouloir » est une ineptie qui peut générer beaucoup de stress.

Les limites existeront toujours. Nous en possédons tous, que nous soyons débutants ou que nous gagnions très bien notre vie, nous devons les surmonter car nous pouvons toujours faire beaucoup plus.

Les trois obstacles à votre réussite et la clé pour les surpasser

L

Beaucoup d’entrepreneurs se demandent pourquoi ils n’arrivent pas à passer la vitesse supérieure dans leur activité. 

Je vais vous donner les trois raisons ainsi que des exemples illustrant comment j’ai réussi à faire progresser continuellement mon activité de coaching. 

Tout d’abord, je me disais qu’avoir accès à un groupe d’entrepreneurs d’élites me serait bénéfique, pour me permettre de sortir du carcan de mes limites, et m’aider à atteindre l’excellence dans mon activité. 

Cela s’est avéré lorsqu’il y a six ans, j’ai pu intégrer mon premier MasterMind aux États-Unis. 

Grâce à un de mes mentors qui m’a pris sous sa tutelle, j’ai eu l’opportunité de rencontrer des experts de milieux différents. La qualité de nos échanges a porté ses fruits et est une des raisons de ma réussite actuelle. 

Ensuite, j’ai alors participé et fondé de nombreux groupes de MasterMind qui ont permis à de nombreux participants de doubler leur chiffre d’affaires ou de réaliser des opérations de vente à plus d’un million d’euros ou de dollars. Certains ont même divisé leur temps de travail par deux tout en augmentant leurs ventes ! 

En effet les conseils avisés de personnes expérimentées et enthousiastes sont un vrai tremplin pour tout entrepreneur. 

En définitive, les trois obstacles qui peuvent faire qu’un entrepreneur n’arrive pas à exploser sont le conformisme, le manque de curiosité et la peur de l’échec.

Le conformisme, premier obstacle à surpasser

Le conformisme est défini comme l’attitude sociale qui consiste à se soumettre aux opinions, règles, normes et modèles qui représentent la mentalité collective. 

En d’autres termes, le fait que tout le monde pense pareil est un vrai frein. 

Dans votre entreprise, cela se traduit par un manque d’innovation dans votre communication sur vos produits et activités. Vous allez chercher à imiter la concurrence et vous allez le faire moins bien. 

Ce n’est pas de cette façon que vous arriverez à faire la différence car vous serez constamment derrière, tel un suiveur et non pas un meneur. 

Cela se traduit donc pas un manque de curiosité, et vous serez alors contraint non pas par vos propres compétences mais celles de vos concurrents. 

Le manque de curiosité

Vous l’aurez compris, le second obstacle est donc le manque de curiosité. 

Il faut donc chercher à aller voir ailleurs, dans d’autres domaines, pour sortir du moule sclérosé de votre profession et ainsi vous démarquer de vos concurrents. 

L’idée est de penser en dehors de la boîte, chercher des idées fraîches et innovantes. 

Si vous êtes curieux, vous pouvez trouver une idée fabuleuse dans un autre secteur et l’adapter au vôtre et alors surprendre le marché et prendre une longueur d’avance face à vos concurrents. 

La peur de l’échec 

Le dernier obstacle qui peut paralyser l’activité d’un entrepreneur est sa peur de l’échec. Il faut avoir conscience que cela fait partie du processus de la réussite et qu’il faut donc oser agir. 

Échouer n’est pas un problème et vous sert finalement à avancer. Essayer encore et encore est le moyen de tester, modifier, redresser la barre. Vous allez ainsi retenir la technique qui vous apporte le plus de résultats et surpasser facilement vos concurrents. 

Pour accélérer ce processus, il faut s’entourer de personnes d’expérience, ayant des compétences dans des domaines différents. S’entourer de personnes de qualité, brillantes, aura une influence sur vous. Il faut savoir qu’on est la moyenne des six personnes qu’on fréquente le plus. Il est donc primordial de s’entourer des personnes pouvant vous tirer vers le haut. S’entourer de personnes ayant vécu les mêmes choses est également un moyen de ne pas se sentir seul, de partager sur ses doutes, succès, de s’encourager et de progresser.

Par exemple, lorsque je cherchais à mieux promouvoir mes produits lors de mes passages à la télévision, mes amis n’ayant pas vécu les mêmes choses ou n’étant pas au même niveau de développement et de réussite, me félicitaient uniquement d’être passé à la télévision, alors que j’attendais un retour constructif sur mes axes d’amélioration. Ma fiancée m’a alors poussé à chercher d’autres personnes étant au sommet de leur montagne respective. C’est ainsi que je me suis inscrit à mon premier MasterMind. Malgré le prix très élevé d’inscription, ce fut le meilleur investissement de toute ma carrière. 

Au-delà de l’aspect professionnel, j’ai trouvé un groupe d’ami avec qui je peux échanger, sur qui je peux compter, que j’admire, et qui sont dans une démarche positive. Grâce à ce groupe anglophone, j’ai alors lancé différentes activités à succès. 

Mais je trouvais dommage que ce groupe soit uniquement anglophone, j’ai donc décidé de fonder le groupe des Agisseurs, similaire mais francophone. Le fait qu’il n’y ait pas de barrière de la langue permet de s’enrichir mutuellement des lancements, des scripts des autres membres et de demander des conseils rapidement et obtenir des réponses de qualité dans votre langue. Nous avons également plaisir à nous retrouver plusieurs fois par an, pour vivre des moments inoubliables, car bien vivre c’est aussi profiter de moments hors du commun. 

Vous aurez ainsi compris au travers de cet article que les trois obstacles au développement de votre activité, à savoir le conformisme, le manque de curiosité et la peur de l’échec, peuvent finalement être dépassés grâce à votre participation à des groupes d’échange appelés MasterMind, tel que les Agisseurs. 

Dans un autre article, je vous expliquerai alors le fonctionnement des Agisseurs et des MasterMind en général. Vous pouvez d’ores et déjà réfléchir, quels seraient vos projets si vous n’aviez pas ce type de limites et si vous étiez poussés par de tels groupes. 

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */