Résultats de recherche pourfrancais lancement marketeur orchestre

Le métier de consultant en Lancement Orchestré, qu’est-ce que c’est ?

L

Vous allez dans cet article découvrir les secrets qui feront de vous un consultant en Lancement Orchestré à succès. 

Pour mieux comprendre, j’ai interviewé David, qui a de son côté réalisé des Lancements en tant que consultant pour des clients. 

David, tu as réussi à te lancer en connaissant la méthodologie du Lancement Orchestré, sans avoir de prospects, sans site Internet, sans produits… Seulement en exploitant les conseils que tu vas partager avec nous aujourd’hui et qui t’ont donc permis de travailler avec des clients. 

Tout a commencé il y a un an et demi. J’ai découvert que mon activité s’appelait être consultant en Lancement Orchestré. 

Une des premières questions à se poser, c’est se demander la raison pour laquelle faire un Lancement en tant que consultant a un intérêt. Pourquoi faire un Lancement en tant que consultant ? Que peut-on gagner à faire un Lancement non pas pour notre produit ou service mais pour le produit ou service d’une autre entreprise ?

Quand j’ai commencé, j’ai lancé tout un tas de business qui n’ont pas marché et c’est en apprenant l’existence des Lancements Orchestrés que j’ai compris que cela pouvait être une grosse opportunité par rapport à mon objectif qui était de générer de l’argent rapidement. 

Il s’agissait vraiment de la meilleure de toutes mes opportunités par rapport à la création d’un produit, se lancer sur Internet, se positionner, créer sa marque, etc. Tout cela peut prendre du temps et j’ai trouvé qu’effectuer des Lancements en tant que consultant cela permettait de générer des revenus très importants. 

J’étais très impressionné par les Lancements Orchestrés aux Etats-Unis où plusieurs millions de dollars étaient gagnés en seulement quelques jours voire moins. Je me suis dit que c’était là-dedans que je devais aller tout de suite. 

L’aspect le plus intéressant quand tu t’es lancé c’est que tu n’avais, ni liste, ni prospects, ni site Internet. Tu t’es donc appuyé sur des ressources qui existaient déjà.

Oui, j’ai cherché des gens qui avaient déjà une liste, si possible une grosse liste. J’ai également cherché des personnes qui avaient déjà sorti un produit ou service et si possible en l’ayant vendu assez cher pour ensuite recevoir une commission importante. 

Ce que tu as donc fait en tant que consultant c’est arriver dans une entreprise déjà bien développée et mis en contact la liste de prospects avec le produit existant.

Oui. J’optimise les ressources qu’a déjà le client car il a déjà des contacts et des prospects et des produits et moi j’améliore tout ça en faisant en sorte qu’un maximum de prospects achètent un maximum de produits et donc deviennent des clients. 

Quelque chose de très apparent dans ton parcours, c’est que les entreprises avec lesquelles tu as travaillé en tant que client, répondaient toujours à une certaine affinité de ta part. Comme tu me le disais, cela permettait d’intégrer un milieu et/ou une entreprise qui nous plaît. Peux-tu préciser ?

Ce que je trouve fabuleux, c’est de pouvoir travailler dans un domaine que j’aime. Pouvoir se rapprocher des gens qui commercialisent les produits ou services que vous utilisez vous-même tous les jours, c’est pour moi assez extraordinaire. Il s’agit d’une opportunité formidable parce que nous pouvons comme ça nous rapprocher des gens que nous apprécions et qui commercialisent des produits que nous apprécions également et en faire la promotion.

Un des avantages c’est que nous ne nous cassons jamais le nez à postuler pour une entreprise qui nous plaît si nous arrivons en disant que nous sommes un expert qui leur permettrait de faire rentrer plus d’argent. Peu vont refuser l’opportunité de gagner plus d’argent ! 

Je confirme. Il est vrai qu’au départ j’étais étonné de voir que chaque fois que je proposais mes services l’entreprise s’y intéressait en me demandant un numéro de téléphone, en me demandant comment ça marche et en quoi consistent les services que je peux leur rendre pour booster leur chiffre d’affaires. 

Je leur dit alors que je m’occupe de mettre en place des Lancements Orchestrés et que mon travail est rapidement efficace et rapporte beaucoup d’argent en très peu de temps. Tout de suite les gens à qui je m’adresse sont intéressés parce que proposer de faire plus de ventes intéresse forcément grand nombre d’entreprises. Pourquoi les gens refuseraient l’opportunité de se faire plus d’argent ? 

Même si vous n’avez aucune ou peu d’expérience dans les Lancements Orchestrés, vous allez voir que les gens tendent tout de même l’oreille.

ll faut se rendre compte qu’au début quand nous nous mettons à notre compte et que nous devenons consultants nous nous demandons toujours si les clients ont vraiment besoin de nous. La réponse est oui. Il faut davantage se demander si nous nous avons besoin d’eux. Il est important de se souvenir de ça lorsqu’arrivent les négociations. Il faut savoir où se positionner. Un autre argument allant en faveur d’effectuer un Lancement Orchestré en tant que consultant, c’est que cela permet de prendre la température du marché sur lequel nous souhaitons nous lancer. 

C’est de cette façon que j’ai lancé ma marque Le Marketeur Français. Je sais que toi, David, tu as pu prendre la température sur le marché du développement personnel, sur lequel tu voulais développer ta propre marque. 

Pour moi c’est intéressant car vous pouvez déléguer les soucis de création du produit et le SAV tout en pouvant vous créer des relations avec de futurs partenaires et par la même occasion vous faire un nom. 

Cela permet également de vous faire la main pour vos propres Lancements futurs, de vous concentrer uniquement sur le marketing et de, si il s’agit du même secteur, gagner une étude de marché gratuite. 

Oui je sais faire des études de marché grâce aux sondages, au pré-lancement, les commentaires…Tout ça permet de savoir ce que veulent les gens, quel est leur intérêt. C’est l’idéal. 

Dirais-tu que ce que tu as vu et lu comme retours sont des choses qui pourraient te resservir sur un Lancement que tu puisses faire toi sur un autre produit dans le même domaine ou sur TON propre produit dans le même domaine ?

Je dirais que ça donne des idées pour faire des produits complémentaires qui ne sont pas forcément des produits de notre client. Votre client reste votre partenaire. Il ne faut donc pas effectuer le Lancement Orchestré de son produit ou service pour lui pour ensuite aller lancer un produit concurrent. Il faut avoir des idées complémentaires à celles de votre partenaire. 

Marketeur : vendre sur Internet ou construire un business ?

M

Cet article est le premier d’une série où vous allez apprendre comment multiplier le chiffre d’affaires de votre marketing web ou hors-ligne.

Quelque soit votre « étiquette » – entrepreneur, blogueur, association caritative, webmaster… la seule activité qui met du pain sur votre table, c’est le marketing.

Rien ne se passe tant qu’aucune vente n’a eu lieu. Tant que vous ne vendez pas, votre loyer n’est pas payé, vos factures restent en attente, vos enfants meurent de faim et votre femme vous regarde d’un oeil accusateur.

Mais avant de partager avec vous des techniques concrètes pour augmenter votre chiffre d’affaires, je vais faire une distinction.
Aux Etats-Unis, une véritable communauté s’est formée sous la bannière du « Marketing Internet. » Des dizaines de milliers d’Américains suivent ce nouveau rêve en s’inscrivant sur des forums et en se donnant le titre de « Marketeurs Internet. » Mon mentor Frank Kern vient même d’accepter de participer à un film documentaire (« Add to Cart » ) sur cette communauté.

Et ce phénomène de mode va sans doute arriver en France dans les 2 prochaines années. On lui donnera peut-être le titre d’infopreneur ou de web-entrepreneur.

Malheureusement,

Le « Marketing Internet » ça n’existe pas.
Malgré tous les gadgets, le jargon « 2.0  » et le buzz sur ce nouvel Eldorado…
Un Marketeur WEB c’est un Marketeur amputé de son véritable potentiel.

Si vous vous définissez comme "Marketeur Internet", alors vous êtes un peu comme l'homme de la photo : vous êtes amputé de vos vraies capacités, mais fier d'avoir des jambes électroniques "2.0".

La base du marketing est simple :  trouver un Média adapté pour communiquer avec le Marché, et y diffuser un Message de vente.

Les progrès offerts par le marketing « sur Internet »

Internet a permis d’ouvrir de nouveaux espaces de communication : résultats des moteurs de recherche, sites Web, email, Facebook.
Internet a aussi donné à des Marchés la masse critique qui empêchait auparavant de les rendre rentables. C’est le phénomène de la « longue traîne » – il n’y a peut-être qu’une personne sur 1 000 dans votre ville qui soit intéressée par le tressage subaquatique de paniers en osier, mais cette proportion sur les 20 millions d’internautes Français donne un Marché potentiel de 20 000 prospects.

Les dangers du marketing « sur Internet »

Si vous vous définissez comme « web-entrepreneur », ou marketeur Internet, vous limitez à la fois vos résultats actuels et votre réussite à long terme.

  1. En n’utilisant qu’un seul média comme unique source de prospects, vous vous fermez l’accès à des millions de prospects qui n’utilisent pas Internet pour faire leurs achats (même s’ils sont en ligne, même s’ils voient votre vidéo). 40% des Internautes restent méfiants face aux achats en ligne.
  2. En n’utilisant qu’un seul mode de paiement en ligne, vous fermez instantanément votre processus d’achat à des pays entiers ou de larges tranches de la population. Si vous utilisez uniquement Paypal, vous pourriez doubler votre chiffre d’affaires en possédant une plus large plate-forme de paiement comme Paybox. Je l’ai vu de mes yeux en 2009 sur l’une de mes activités. Si vous n’acceptez pas les chèques, vous pouvez augmenter de 10% au moins vos commandes en acceptant ce mode de paiement – et beaucoup plus si vous vous adressez à des prospects peu habitués au commerce en ligne : population non citadine, ou plus de 35 ans.
  3. En n’utilisant qu’un mode de contact de vos prospects (l’e-mail) vous perdez un volume incroyable de ventes additionnelles. 80% de vos clients et prospects ignorent vos emails. Ce ne sera pas le cas avec une campagne postale ou téléphonique bien orchestrée.

Le dernier risque que vous courez :
Qu’allez-vous devenir quand il n’y aura plus d’Internet ?

…Je plaisante bien sûr ! Internet ne disparaîtra pas du jour au lendemain. Tout comme le démarchage porte-à-porte et le Minitel, c’est un support de vente qui est là pour durer.

Mais plus sérieusement, quelle est la viabilité de votre business Internet face à une défaillance d’un des maillons de votre chaîne :

  • Que se passe-t-il si vous n’êtes plus positionné dans Google ?
  • Que se passe-t-il si votre compte Adwords est fermé ? Ou si Clickbank ferme ses portes en Europe ? Ou si aWeber met les clefs sous la porte ?
  • Que se passe-t-il si une nouvelle législation vous empêche de contacter vos prospects par email ?

Voici comment entrer dans la cour des grands, si vous voulez réellement atteindre votre potentiel en tant que marketeur.

Votre première étape est de vous protéger des points critiques de défaillance :

  • Toujours posséder une sauvegarde récente de vos données (bases de données, fichiers sources de vos sites, listes de contacts, prospects et clients)
  • Obtenir de vos clients les moyens de les contacter via plusieurs modes de communication : email, téléphone, et adresse postale.
  • Diversifier vos lieux de présence : être présent dans la presse avec une stratégie média, et expérimenter de nouveaux moyens de promotion – magazines, spots radios, ride-along avec les produits de vos concurrents.

Votre seconde étape : créer un effet de levier.

Pour développer de façon explosive votre chiffre d’affaires, il faut :

  1. Augmenter le nombre de clients,
  2. Augmenter le panier moyen par client,
  3. Augmenter la durée d’activité de vos clients et la fréquence de leurs achats.

Le meilleur moyen de progresser sur ces 3 axes est d’utiliser un Lancement Orchestré pour vos produits, mais il existe d’autres stratégies que je vais aussi présenter sur le site Le Marketeur Français.

Je vais développer dans les prochains articles des tactiques concrètes pour développer vos ventes en utilisant ces 3 pistes – sur Internet ET dans le « monde réel ».

En attendant, j’insiste sur le message principal de cet article :

Vous devez construire votre business sur Internet comme une véritable entreprise, si vous voulez réellement maximiser le résultat de vos efforts et courir le moins possible de risques sur le long terme.

Si vous souhaitez recevoir davantage de conseils pour vendre sur Internet, cliquez ici et indiquez-moi simplement à quelle adresse je dois vous les envoyer.

Sujets abordés dans cet article :

Warrior forum, Doubler son chiffre d'affaires sur internet, frank kern, technique pour augmenter le chiffre d\affaire, comment vendre sur web par la strategie de marketing, comment passer de marketeur a marketeur web, peut- on vendre une avec la stratégie, les technique pour augmenter le chiffre d\affaire, marketeur internet, procédé pour vendre sur internet çàà

Comment créer votre marque, la déposer et la faire connaître ?

C

Dans cet article, j’aimerais vous expliquer :

  • Pourquoi vous devez déposer les noms de marques importants pour votre entreprise ?
  • Comment faire pour les déposer et les faire connaître ?
  • Comment faire, éventuellement, pour les défendre ? 

Qu’est-ce qu’une marque déposée ?

Une marque déposée, c’est une expression ou une visuelle que vous devez protéger en faisant appel à un Institut Officiel qui appartient généralement à l’état ou au gouvernement de votre pays.

Quand vous inventez un nouveau nom, un produit ou un nouveau concept, il est important de les déposer afin de défendre vos droits si jamais un concurrent essaie de les exploiter.

Je partage avec vous quelques exemples de marques que j’ai déposé :

  • Le Mouvement des Entrepreneurs Libres ;
  • La Machine à Vendre ;
  • Entrepreneur Libre ;
  • Lancement Orchestré ;
  • Séduire Le Client ;
  • Offre Irrésistible…

Ce sont les noms de mes produits phares que j’ai vendu au fil des années. Quand j’étais coach en séduction, j’ai déposé le nom de ma méthode : la méthode PRINCE. Cela m’a permis pendant toutes les années d’exploiter cette méthode pour coacher les célibataires. J’ai créé et protégé cette marque en la déposant à l’INPI.  

En France, si vous voulez protéger vos marques, vous allez auprès de l’Institut national de la propriété intellectuelle et vous déposez un dossier de dépôt de marque. C’est un dossier explicatif de votre produit ou de votre méthode qui va permettre de les protéger.

Avoir beaucoup de succès, tentera beaucoup de personnes de reproduire votre nom et de faire de la contrefaçon.

La contrefaçon, c’est le fait de prendre la marque d’une entreprise qui a du succès et de l’exploiter à son profit. Si votre marque n’est pas déposée, par conséquent elle n’est pas protégée et d’autres personnes ont le droit de l’utiliser.

Si vous avez choisi un nom distinctif (pour votre produit ou votre entreprise), et que vous voulez le mettre en valeur face au public, n’hésitez pas à le déposer. Bien entendu, déposez seulement les noms de marques visibles par le public.

Si vous utilisez un nom de marque qui n’est pas lié à votre activité, il est inutile de dépenser de l’argent pour le protéger. De toute façon, même si votre concurrent l’utilise, votre marketing ne sera pas influencé.

Vous avez deux types de nom de marque que vous devez déposer. D’un côté, vous avez des noms qui sont extrêmement figuratifs. De l’autre côté, vous avez des noms qui sont littéraux. Vous pouvez donc protéger soit un nom qui est complètement inventé, soit une expression qui décrit exactement le produit/service qui sera vendu. Par exemple, quand j’ai inventé le concept de l’Entrepreneur Libre et que j’ai voulu le protéger, j’ai dû vérifier qu’il n’était pas déjà utilisé ni déposé à l’INPI.  

Un concept important à comprendre et à connaître, c’est qu’il est possible de déposer votre marque sous plusieurs catégories. En effet, quand vous déposez une marque, vous ne protégez pas son nom contre toute utilisation, mais cela empêche les concurrents d’utiliser ce même nom dans la même classe.

Quand vous déposez votre marque, pensez à la déposer dans des catégories qui sont pertinentes par rapport à votre secteur d’activité. Par exemple, pour Le Marketeur Français, je peux le déposer pour la catégorie services de marketing et conseils aux entreprises ou pour la catégorie formation et divertissement… Par contre, il est insensé de le déposer dans la catégorie automobile. En effet, l’INPI vous permet de déposer votre marque dans trois catégories différentes. Chaque catégorie supplémentaire sera payante.   

Vous aurez l’approbation de l’INPI, une fois qu’il a vérifié que le nom choisi n’est pas pris et qu’il ne s’agit pas d’une expression courante.

Vos expressions vont devenir courantes

Une erreur que j’ai commise, c’est de déposer ma marque après avoir lancé mon activité. L’INPI n’a pas validé le nom que j’ai choisi parce qu’il était courant sur Internet alors que toutes les définitions existantes sur Internet ont été créées par moi-même. Il est important de vous rendre compte, que vos expressions vont devenir courantes.

Par exemple, aujourd’hui, il est impossible de déposer la marque Frigidaire, parce qu’elle est devenue une expression courante utilisée par tout le monde pour parler d’une machine qui réfrigère.

Cela nous mène à l’étape suivante qui est très importante et qui consiste à défendre votre marque une fois validée.

Défendez votre marque

Empêchez les concurrents d’utiliser votre marque pour dire tout et n’importe quoi. A titre d’exemple, j’ai déposé une marque pour une de mes formations intitulée Trafic illimité. Il y a quelques années, des utilisateurs de YouTube ont commencé à partager des Podcasts qui s’appellaient trafic illimité. Dans la loi française, c’est de ma responsabilité de contacter cette personne pour l’empêcher d’utiliser mon nom de marque déposé pour qu’elle ne soit pas exposée à du suivi juridique.

En effet, il est important de vérifier si vous défendez activement votre marque pour qu’elle soit active. Si vous faites comme la marque Frigidaire ou Post It et vous permettez à tout le monde d’exploiter votre marque pour désigner leur produit générique sans réagir, vous aurez des difficultés.

Il y a eu quelques batailles épiques menées par certaines marques pour se défendre comme par exemple SFR qui a inventé l’expression texto pour désigner les petits messages envoyés par téléphone. Cette entreprise a essayé pendant des années de défendre son nom de marque et d’empêcher les abonnés d’Orange ou France Télécom par exemple à dire ; j’ai envoyé un texto.

SFR a fini par perdre cette bataille. C’est l’inconvénient si vous avez trop de succès avec votre marque.

Mais à notre échelle, nous les entrepreneurs libres, c’est important de se défendre et d’éviter que n’importe qui exploite notre marque.

Le dernier point, c’est qu’avoir une marque déposée vous permettra de vous protéger.   

Vous êtes protégé

Le fait de déposer votre marque, cela vous protégera contre certaines attaques, critiques ou dénigrement contre votre marque. Si vous avez déposé le nom de votre entreprise et les noms de vos produits principaux, votre concurrent est incapable de faire des commentaires sur son blog ou sur son site qui ne sont pas des faits avérés concernant votre marque. A titre d’exemple, imaginons que mon site Entrepreneur Libre ne plaît pas à un graphiste freelancer. Il décide donc de rédiger un article pour le critiquer sans raison logique. Parce qu’Entrepreneur Libre est une marque déposée, je peux la défendre puisqu’il s’agit de dénigrement commercial.

Par contre, pour une personne qui a assisté à un de mes séminaires par exemple, il est tout à fait légal de partager son avis personnel.

Le timing

Une fois que vous êtes sûr du nom de votre entreprise, il est important de le déposer avant de faire de la publicité. Un de mes clients a déposé sa marque un an après le lancement de son activité sur Internet. Il a reporté cette étape à plusieurs reprises sans que je le sache. Le jour où il est allé à l’INPI, il a découvert que le nom de sa marque existait déjà. Un de ces clients impressionné par le nom et la qualité du produit a décidé de l’utiliser puisqu’il était disponible à l’INPI.

Certes, ce geste n’est pas éthique, mais le fait de vouloir récupérer le nom de la marque devient considérablement compliqué.

Le nom de domaine

Si vous avez déposé votre marque (dans mon cas, j’ai déposé ma marque Entrepreneur Libre), en France cela vous permet d’enregistrer le nom de domaine NOMDEMARQUE.fr et ne permet pas à d’autres utilisateurs de créer de noms de domaines avec votre nom de marque.

Personnellement, je vous recommande l’extension .com à laquelle les internautes pensent spontanément.

Il est inutile d’acheter auprès de votre hébergeur la protection du nom de domaine parce qu’il s’agit d’une perte de temps et diminue le focus sur votre activité. Si jamais une personne a utilisé votre nom de domaine et son site s’est développé suffisamment pour nuire à votre activité, il est possible de réagir à tout moment.  

Quand devriez-vous parler de vos projets ?

Q

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une question cruciale que vous vous posez quand vous lancez un nouveau projet, une nouvelle entreprise ou un nouveau produit/service : à quel moment devriez-vous commencer à en parler autour de vous dans le but de trouver des associés, obtenir des retours, avoir des investisseurs ou pour sensibiliser vos nouveaux clients ?

Cette question est épineuse parce qu’elle peut poser deux problèmes :

La peur d’être copié

Le premier problème est le plus répandu chez les 10 000 entrepreneurs que j’ai accompagné dans 35 pays. Il s’agit de la peur d’être copié. 

Généralement, avant de lancer un produit/service sur le marché, vous pouvez parler de ces caractéristiques dans le cadre d’une campagne publicitaire. Mais, vous risquez qu’un concurrent crée le prototype et mette son produit en vente avant même que vous finalisiez la conception de votre produit.

Cette question est relativement valide de nos jours. Il existe des sociétés qui observent si vous faites un projet de financement collaboratif sur des sites comme Kickstarter ou Windigogo. Une fois que ces projets ont du succès, ces sociétés produisent des contrefaçons avant le lancement du vrai produit dont le prototype était présenté sur les plateformes mentionnées.

Aujourd’hui avec les imprimantes 3D qui sont extrêmement perfectionnées et les produits d’information faciles à réaliser, le risque du plagiat a augmenté. 

Je me souviens, quand j’ai fait le Lancement Orchestré de la salle de formation de David Jay. En 2001, j’ai aidé David Jay un orthophoniste à lancer sa formation vidéo : Conseils en marketing. En l’espace de quelques jours, entre le partage d’une vidéo d’introduction et le lancement de la formation de David, un site russe présentait la même vidéo en reprenant tous les détails de la vidéo originale traduit en russe. 

David Jay a alors décidé de rencontrer ce russe parce qu’il avait une vitesse d’exécution assez impressionnante. 

Si vous avez peur d’être copié, c’est tout à fait légitime. Cette peur est justifiée et elle est votre pire ennemie. 

Si vous réalisez un produit/service qui risque d’être copié et si votre façon de parler est tellement fragile que les plagiaires peuvent vous dépasser, pensez à proposer un autre produit. 

Une solution pour éviter le plagiat, consiste à lancer un produit qui vous passionne. Les plagiaires n’ont pas la même passion que vous avez et par la suite, ils n’auront pas la longévité que vous aurez.

Évidemment, quand j’ai voulu lancer Le Marketeur Français, j’ai participé à une conférence et je ne savais pas encore sous quel nom j’allais lancer cet institut de formation Business to Business. J’avais juste mon activité de coaching de séduction et mon ancienne école de Salsa. 

J’ai testé des noms pour cette nouvelle activité dans un séminaire de Jeff Walker. Pendant ce séminaire, en discutant pour trouver un nom pour cette activité, un de participants m’a proposé le nom du Marketeur Français comme j’étais le seul français à ce moment-là qui s’intéressait au marketing. J’ai apprécié l’idée et j’ai adopté ce nom. 

Ensuite, à la conférence d’après à laquelle j’ai participé qui parlait du marketing, je me suis présenté au public en tant que Le Marketeur Français. Après une courte durée, il y avait le marketeur belge, le marketeur africain et le marketeur québécois qui ont disparu rapidement.

Cette anecdote, pour vous dire que même une idée originale peut être copiée, mais les plagiaires lâcheront l’affaire rapidement. 

Retenez que les entreprises qui copient identiquement vos produits et votre stratégie ne sont pas vos concurrents.

Quand est-ce qu’on doit parler de son projet ?         

Si vous réussissez à surpasser la peur de parler de votre idée, je vous annonce que c’est le premier écueil. Par contre, si vous n’osez pas parler de votre produit/service, vous risquez de vous trouver paniqué. Au moment où vous sortez avec votre idée, des années plus tard, vous êtes alors déçu. 

Pourquoi ? Pour la simple raison, que vous n’étiez pas à l’écoute de votre marché et vous avez créé un produit dont personne n’a besoin. Donc, vous découvrez que vous avez gaspillé votre temps. 

D’un autre côté, il est impératif de se méfier d’un autre piège : si vous parlez constamment de votre projet, vous créerez l’illusion du progrès.

L’illusion du progrès

Un vrai phénomène scientifiquement prouvé, explique que les personnes qui parlent tout le temps de leurs futurs projets, auront la même sécrétion d’endorphine, hormone du bonheur, que les personnes qui avancent réellement sur leurs projets. 

Les chercheurs ont prouvé que les personnes qui n’arrivent pas à parler de leurs idées auront statistiquement des résultats moins bons que ceux des personnes qui ont demandé des retours à des moments clés et avancent sur leurs projets. 

Vous pouvez remarquer les deux pièges sous deux angles différents : si vous ne parlez pas de votre produit, vous risquez de lancer un produit inutile sur le marché. 

D’autre part, si vous abusez, vous créez l’illusion du progrès. 

Afin de trouver le juste-milieu, au moment où vous avez une idée extrêmement brillante, commencez à la décrire à vous-même.   

Décrire l’idée à vous-même

Pensez à décrire l’idée à vous-même. L’idée doit être détaillée et claire.

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller le matin avec une idée de génie ?

Quelques minutes plus tard, quand vous êtes bien réveillé et que vous y repensez ou vous essayez de la noter, vous constatez que l’idée n’est pas aussi inspirante que ce que vous croyez. En effet, le cerveau humain au moment du réveil n’a pas les mêmes capacités d’analyses qu’en temps normal.    

La première étape du processus de partage de la préparation du lancement, c’est de vous convaincre vous-même. 

Pour ce faire, je vous recommande un outil qui va vous permettra de formaliser vos idées : la fiche impact.   

La fiche impact

C’est un des outils le plus phénoménaux que j’ai connu grâce de mon coach Dan Sullivan. 

Après avoir décrit l’idée à vous-même, il est temps de lancer des conversations avec des personnes de confiance. Il ne s’agit pas d’un engagement public, mais tout simplement de discuter avec des personnes de confiance afin de clarifier vos idées, échanger des avis et recevoir des critiques constructives. 

Essayez de trouver des personnes équilibrées de votre encourage et évitez deux catégories : les personnes qui voient le mal partout, et celles qui acceptent toutes les idées sans exception. 

Cela nous mène vers un autre outil dont je parle régulièrement qui est le MasterMind.

Le MasterMind    

Ce sont des groupes de personnes qui nous permettent d’échanger des soutiens positifs et d’obtenir des retours constructifs. 

J’ai détaillé le principe du MasterMind dans mon livre Le secret des Entrepreneurs Libres.

Une fois, que vous avez collecté les retours, vous devez avancer. 

Il est possible de parler de votre projet au grand public, quand vous franchissez des étapes clés.

Les étapes clés

En franchissant ces étapes vous serez la référence sur ce produit/service et vous garantissez que votre idée existe et flotte dans l’esprit collectif. 

A ce stade, il est possible de parler de vos projets, à condition que vous ne dévoilez pas votre nom de marque avant de le déposer à votre Institut nationale de propriété intellectuelle. En France c’est l’INPI.

L’INPI   

Déposez votre nom de marque dans les domaines concernés. 

Si vous comptez lancer un produit de beauté vous pouvez le déposer dans produits cosmétiques, produits de beauté et produits du quotidien par exemple. Par la suite, vous devez enregistrer votre nom de marque. Ainsi, vous possédez votre nom de marque et personne d’autre n’aura le droit de l’utiliser. Si vous ignorez cette étape, vous risquez que votre nom soit réservé avant de le faire vous-même.

Il est indispensable de parler de votre produit à tous les moments clés du projet. Ainsi, vous attirez autour de vous les investisseurs, les partenaires, les fournisseurs, les prestataires et les clients potentiels. 

Cette stratégie est efficace également pour impliquer toutes les personnes concernées et collecter les retours au bon moment. 

Comme résultat, vous lancez un produit fini qui répond à leurs attentes, et en même temps il est déjà connu sur le marché. C’est ainsi que votre produit connaîtra le succès au moment où il sortira.

Le secret pour bien démarrer votre blog

L

Dans cet article, je vais vous expliquer comment démarrer votre blog de la meilleure façon possible en utilisant la stratégie BCPV. 

La nomenclature de la stratégie BCPV est issue de l’abréviation de différents ingrédients fondamentaux de cette stratégie : le Blog, le Contenu, le Partenariat et les Ventes. 

Je vais définir cette stratégie en expliquant ses différentes parties et comment les exploiter pour démarrer votre blog.

Un site Web ou un Blog ?

Première question qui revient très fréquemment : est-ce que vous devriez avoir un site Internet ou un blog ? 

Personnellement, ma solution préférée, c’est d’avoir une page, aperçue comme étant un site Internet par vos prospects, gérée par un outil de blog. 

Un exemple concret, j’ai un site qui s’intitule Seduction By Night pour vendre des ateliers de séduction. Sur la page d’accueil de ce site, vous retrouvez une petite présentation au sujet de la drague, les témoignages et les messages de remerciement des clients, les cours en vidéos et un formulaire pour l’inscription à la newsletter. C’est un site classique qui vend des services, à savoir des séminaires et un produit physique qui est le DVD. 

La structure de cette page est semblable à celle d’un site classique, mais est réalisée à partir d’un outil de blog : WordPress. 

D’ailleurs, je vous recommande vivement cet outil quand vous démarrez votre blog, c’est l’outil le plus complet et le plus facile à utiliser. 

Donc ma recommandation, c’est de commencer par un blog et vous y insérez les éléments d’un site classique : la page d’accueil et les pages statiques. 

Reprenons l’exemple du site Seduction By Night, sur lequel j’ai distingué la page d’accueil des autres pages du blog. 

Je vous recommande d’utiliser des outils comme WordPress plutôt que d’autres outils conseillés habituellement comme les sites Builders ou Joomla, pour la simple raison que ces outils qui servent à créer des sites sont vraiment des usines à gaz. 

La majorité des entreprises n’ont pas besoin de beaucoup de pages et de différentes rubriques surtout s’il ne s’agit pas d’un site d’e-commerce.

Tout ce dont vous avez besoin pour lancer votre blog :

  • Une page d’accueil ;
  • Quelques pages statiques ;
  • Une page avec vos conditions générales et mentions légales ;
  • Une page qui vend votre produit phare ;        
  • Les éléments essentiels que vous devez mettre en place sur votre blog ;
  • Une page qui propose une inscription à la newsletter ;

Comment configurer la page d’accueil ?

Sur votre page d’accueil, vous choisissez si vous voulez afficher les derniers articles ou une page statique. 

Sur mon site Le Marketeur Français, je ne suis pas mon propre conseil, ma page d’accueil liste les derniers articles. La raison est qu’il est en cours de refonte et aussi parce qu’à la racine du site Le Marketeur Français, il y a une page statique comme il y avait un test technique mis en place sur le blog. 

Toutefois, le paramétrage optimal, c’est de configurer une page d’accueil statique qui présente ce que vous faites. Ensuite, vous créez une page vierge qui servira uniquement à représenter la page d’actualités qui aura la liste de vos derniers articles. 

J’ai consacré cette page dans mon site Le Marketeur Français pour présenter mes activités, mes services en tant que consultant pour les Lancements Orchestrés, les conditions nécessaires et le formulaire de contact.

Il est crucial que votre page d’accueil ait un but. D’une façon générale, ce but consiste à captiver le prospect. Cette page a comme rôle, d’inciter les visiteurs à insérer leurs coordonnées. La vente du produit est éventuellement parmi les buts de la page d’accueil.  

Sur la page d’accueil, il est indispensable d’insérer au moins un appel à l’action. Il est préférable de formuler cet appel à l’action d’une façon appropriée à chaque page afin de traduire l’objectif de votre page d’accueil.   

Comment concevoir un blog ?

Le premier critère essentiel dans la conception de votre blog consiste à la lisibilité. Erreur commise sur mon blog Seduction By Night, d’opter pour un fond noir avec une écriture blanche. Je recommande d’éviter ce choix de couleurs inversées parce qu’il rend votre contenu illisible. En revanche, une écriture de couleur foncée sur un fond clair est le meilleur choix à adopter pour la conception de votre blog. 

Pensez également à créer une charte graphique qui vous démarque des autres sites de votre secteur. En se basant sur les modèles existants pour créer votre site, vous créez la confusion à l’esprit du prospect. D’autre part, en copiant la conception d’un autre site, votre prospect vous jugera indigne de la confiance, particulièrement si ce site est proche de votre secteur d’activité.

De quoi allez-vous parler ?  

L’étape suivante consiste à développer votre plan d’attaque afin de définir les sujets qui seront abordés sur votre blog. 

À l’avance, je vous recommande de déterminer votre produit/service que vous voulez vendre. Certaines formations traitent ce sujet, citons Blogueur Pro d’Olivier Roland et Bloguer et gagner d’Aurélien Amacker. 

Sinon, si vous êtes membre de Séduire Le Client, vous aurez une formation vidéo concernant le blogging qui répond à ce type de questions.  

Ce sont les éléments de base indispensables pour le démarrage d’un blog qui vous servira de plateforme par la suite pour appliquer la stratégie BCPV. 

Donner gratuitement de la valeur à vos clients pour mieux vendre ensuite

D

Si vous vous êtes déjà demandés comment faire pour que vos clients arrivent sur votre point de vente en étant sûrs et convaincus de vouloir acheter, je vous conseille alors d’acheter le livre de Jeff Walker, intitulé Launch. 

En effet on espère tous que nos clients arrivent sur notre site, sur notre point de vente physique, sur notre standard téléphonique, en ayant déjà envie d’acheter. On voudrait s’éviter cette argumentaire de vente, où il faut rebondir à toutes les objections du clients, et on préférait en effet lui vendre directement notre produit ou notre service. 

Pour réussir, je vous conseille alors ce livre de Jeff Walker, consultant américain en marketing, qui a été l’un de mes mentors. Dans son livre, il révèle sa formule  secrète « pour devenir un millionnaire de l’Internet, vendre ce qu’on veut en ligne, construire une entreprise qu’on aime et vivre la vie de vos rêves ». 

En effet, ayant personnellement suivi ses formations sur les Lancements Orchestrés depuis 2008, je peux vous garantir de la qualité de ses conseils. 

Grâce à lui, j’ai réussi à faire décoller mon activité et à passer de 8 000 euros de chiffre d’affaires en un an, à 16 000 euros en 24h après le lancement de mon produit, puis 25 000 euros la première semaine. 

A partir de ce moment, j’ai donc décidé de suivre de façon assidue tous les conseils de Jeff Walker. J’ai alors participé à tous ses séminaires, conférences, ateliers et formations, en ligne ou physiquement. Pour tout avouer, j’ai participé plus de 17 fois à ses formations. Vous imaginez donc qu’à la sortie de son livre en 2014, j’imaginais tout savoir de ses méthodes et histoires. Cependant, j’ai encore appris de nouvelles choses. 

Le concept clé du Lancement Orchestré est en fait de donner de la valeur à vos prospects avant de leur proposer l’achat.

Il incite à leur donner du conseil, de l’information, des échantillons si votre produit est un produit physique, pour leur permettre d’avancer dans la résolution de leur problème ou vers leur objectif. L’idée est donc de leur partager de la valeur avant de leur demander de l’argent et de les faire passer à l’achat. 

L’auteur souhaitait alors que ce livre devienne la deuxième ressource existante la plus efficace pour apprendre ce que sont les Lancements Orchestrés, la première étant ses formations vidéos.

Autrement dit, son but était que des millions de personnes puissent lire ce livre apprendre sur les Lancements Orchestrés, peut être même faire leur premier Lancement et réussir à développer leur activité et bien évidemment leur donner envie de s’inscrire à ses formations. 

Le livre a connu un succès énorme, il s’est vendu en 25 000 exemplaires la première semaine et continue de se vendre dans la durée. Il a atteint 50 000 ventes en un an et monte aujourd’hui à 100 000 ventes. 

Il faut surtout savoir que des gens ont acheté ce livre quand ils étaient fauchés, et ont suivi les conseils de Jeff pour lancer leur activité et ont ensuite pu suivre les formations et acheter des consultings extrêmement chers. Ils ont donc suivi cette approche de Jeff Walker, approche extrêmement généreuse, qui vise donc à donner un avant goût, un accès à de la valeur que vous avez et que vous mettez à disposition gratuitement. 

Bien évidemment vous ne pouvez pas mettre tout à disposition. Jeff Walker ne peut pas mettre quinze ans d’expérience en un livre, mais il peut distiller et condenser la meilleure partie de son savoir. Les personnes qui lisent le livre vont ensuite se dire que si en 200 pages, soit une quinzaine d’euros, ils ont déjà appris tant de choses, les formations, ou le reste du package vont alors leur permettre de changer de vie. Ils vont alors investir dans vos offres. 

Comme moi, suivez donc les conseils de Jeff en matière de générosité et de Lancement Orchestré. Ecrire un livre avec mes conseils en séduction m’a également permis de faire exploser ma première activité, de la même manière que mes vidéos gratuites pour Le Marketeur Français inciteront certains d’entre vous à s’inscrire mes formations. 

Je vous invite donc à lire ce livre très enrichissant et à appliquer cette méthode de Lancement Orchestré afin d’attiser la curiosité de vos clients et développer votre business rapidement.

L’importance de connaître ses chiffres

L

J’ai la chance de posséder une entreprise rentable depuis une dizaine d’années. Elle me permet de garder une visibilité sur nos finances dans le proche et plus lointain futur. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Le panorama

En 2012, lorsque j’ai commencé à préparer mon voyage autour du monde avec ma compagne, j’étais sur mon nuage car je venais de réaliser le plus grand Lancement Orchestré de mon secteur du marketing Internet en Francophonie. 

J’étais convaincu que cette vague de ventes allait me permettre de gérer suffisamment de trésorerie pour rester à flot même si je ne travaillais pas du tout durant les six mois de voyage. 

Malheureusement, peu de temps avant le départ, je me trouvais aux USA avec mon Mastermind et un membre du groupe m’a posé une question sur mes finances. J’ai donc préparé un document récapitulatif.

Le plan

Mon idée était de regarder le nombre de clients que j’avais, les finances que nous avions de côté. 

En général, lorsqu’un entrepreneur vient d’orchestrer un lancement pour un nouveau produit ou service, l’afflux de trésorerie est important. 

Par exemple, mon tout premier Lancement Orchestré, quand j’étais coach amoureux, m’avait permis de générer 16 000 euros en une journée et 25 000 euros en une semaine.

Mon premier lancement en tant que « Le Marketeur Français » pour vendre l’une de mes formations avait généré 150 000 euros. En 2012, je venais de générer un lancement nettement supérieur, je pensais être en train de me noyer dans l’argent.

Le plantage

Après vérification, j’ai dû constater que je ne possédais pas l’argent espéré. Une des personnes présentes au MasterMind m’a fait remarquer que je partais faire un tour du monde sans même connaître mes chiffres. 

Un autre expert a prévu une faillite si je ne relevais pas la barre immédiatement. J’ai réalisé que je ne connaissais rien aux finances de mon entreprise et à l’argent en général.

Il existe deux questions dont il est grave d’ignorer la réponse :

  • D’où vient l’argent, quel produit ou service génère du bénéfice ou nous fait perdre du temps et de l’énergie ?
  • Où va l’argent ?

Il m’a été conseillé de discuter de la question avec des experts.

La prise de conscience

J’ai pu discuter avec trois personnes possédant des expertises très différentes et qui m’ont appris ce dont j’avais besoin pour devenir un entrepreneur libre.

Le premier m’a proposé de m’inscrire à un coaching afin de discuter chaque mois de ma situation et envisager le plan pour le mois suivant. Je me suis rendu compte que cette personne cherchait à me vendre son consulting mais ne proposait pas d’outils et de process pour une entreprise comme la mienne. 

J’ai alors pris une décision qui me servira toute ma vie : je refuse de payer pour de la motivation. Payer pour être motivé est un gaspillage d’argent.

Le second expert a pour spécialité d’aider les boites à voir leurs finances. Il m’a proposé un exemple réel, un document Excel montrant les 52 prochaines semaines d’un groupement de plusieurs pharmacies. Sur les dix pharmacies, une seule avait des problèmes de trésorerie. Le groupe continuait de gagner de l’argent mais cette pharmacie en difficulté risquait de le faire couler entièrement avant que les bénéfices se matérialisent. J’ai retenu que je devais savoir quelle était la saisonnalité de mon entreprise, quel était le décalage entre le moment où je sors de l’argent et le moment où il rentre. Nous avons établi ensemble mon prévisionnel et j’ai réalisé que je serai à découvert de 100 000 euros six semaines plus tard.

La troisième experte, Annie Pratt, est PDG intérimaire dans des boîtes en difficultés. Son travail est de redresser l’entreprise, de réorganiser et de former un autre PDG. Elle m’a expliqué quelles étaient les informations que je devais recevoir du comptable, ce que je devais savoir et comprendre sur le plan financier. Par exemple, si vous réglez vos fournisseurs avant que les clients ne vous payent, vous aurez un gros problème. Il faut faire en sorte que l’argent rentre avant que vous régliez vos trésoreries.

Si je n’avais pas participé à ce MasterMind avant de partir, j’aurais probablement déclaré faillite. J’aurais également gaspillé de l’argent en payant pour de la motivation. 

Investir de l’argent est utile si vous le dépensez dans les bons outils et les bonnes formations. J’ai reçu un témoignage de quelqu’un qui était dans les difficultés financières et qui ne savait pas comment agir mais qui pourtant a investi dans ma formation pour sauver son entreprise.

Comment créer une liste de prospects à partir de rien ?

C

Lorsque vous lancez votre business, la ressource la plus importante qu’il vous faut est une liste de prospects. 

Mais comment obtenir cette liste de fameux contacts, qui pourraient être intéressés par votre produit ? 

Vous avez peut être comme moi une liste d’anciens clients, liés à vos précédentes activités. Cependant ces clients, qui sont certainement très satisfaits de vos premières offres, n’ont peut-être absolument aucun intérêt à recevoir des mails, des conseils, des offres promotionnelles, au sujet de votre nouvelle activité. 

Par exemple au moment de lancer Le Marketeur Français, j’avais certes une liste d’abonnés de plus de cent mille personnes, mais est-ce que ces cent mille anciens clients, qui me font confiance pour mes conseils en séduction ou encore pour mes cours de salsa, sont vraiment intéressés pour recevoir des mails concernant ma nouvelle offre de formation auprès de jeunes entrepreneurs ? Sûrement pas ! Si je commence alors à les polluer, je risque de trahir leur confiance et donc qu’ils se désabonnent ou indiquent mes mails comme étant des spams. Je n’aurais alors absolument rien gagné. 

Il faut donc repartir d’une liste de prospects à zéro. 

Comment fait-on dans ce cas pour se reconstituer une nouvelle liste en partant de rien ? 

En général le mieux est d’avoir recours à des partenariats stratégiques et le type de partenariat le plus connu est celui de l’affiliation. 

Vous allez donc chercher à contacter des entreprises qui ont la même cible que vous, à savoir, dans mon exemple, des entrepreneurs qui lancent tout juste une nouvelle activité. 

Vous allez alors leur proposer de faire la promotion des contenus que vous postez sur Internet et en échange ils toucheront une commission à chaque vente réalisée quand le client viendra par leur lien d’affiliation. 

Lorsque vous faites une opération de promotion avec un Lancement Orchestré, vous allez concentré l’attention du marché pendant un temps court, allant d’une semaine à un mois, sur la promotion de votre offre. Dans le cadre du lancement du Marketeur Français, j’ai par exemple donné accès gratuitement pendant une semaine à tous mes contenus vidéos, puis j’ai consacré la semaine suivante aux ouvertures des inscriptions à ma formation. 

Grâce alors à mes partenariats stratégiques et aux liens Internet spécifiques que chaque partenaire à mis à disposition, mes prospects vont atterrir sur mon site et je suis capable de les tracer. 

Faire appel à des partenariats stratégiques vous assure donc une liste de prospects et promet un lancement réussi.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur comment créer des partenariats pour son blog, cliquez sur le lien.

Témoignage : 26 raisons de rejoindre notre équipe si vous êtes un vendeur hors-pair

T

Je me présente, Marc, je suis le Directeur de la stratégie commerciale dans l’équipe de Sébastien. 

Je démarre actuellement le recrutement pour notre équipe Commerciale et je me posais la question de savoir ce qui pourrait attirer des Superstars de la Vente dans notre équipe.

Des personnes qui partagent à la fois nos valeurs et sont des vendeurs hors-pairs !

 Et finalement j’en suis venu à me dire : “Et toi Marc, ça fait 6 ans maintenant que tu travailles avec Sébastien Night, tu as commencé ta mission en tant que commercial au téléphone. Qu’est ce ça t’a apporté, qu’elles sont les évènements marquant que tu as vécu ?”

 J’ai donc commencé à rédiger ma « petite » liste d’accomplissements, de faits d’armes, en piochant dans ma mémoire les souvenirs qui me passaient par la tête. Et là, j’ai commencé à prendre une vague de gratitude en pleine figure ! 🙏

 J’ai donc eu envie de vous la partager dans cet article !

 Car depuis que je travaille avec Le Mouvement des Entrepreneurs Libres :

 1- Je n’ai plus jamais pris la route à 6h ou 7h du matin (avant le réveil de mes enfants), pour arriver à un premier rendez-vous à 8h ou 9h et rentrer à 21h ou 22h (après le coucher des enfants). Je peux les amener à l’école et/ou aller les chercher, les garder quand ils sont malades tout en continuant à travailler, organiser mon temps comme je le souhaite et travailler de n’importe où, pour une mission qui a du sens !

2- J’ai appris à mettre en place une réelle stratégie marketing, à faire des lancements orchestrés épiques, des toboggans de vente de haute voltige, à créer des offres commerciales vraiment irrésistibles, je me suis formé au copywriting, j’ai appris à mettre en place des partenariats stratégiques, à créer des gammes de produits, des webinaires de vente, etc…

Et non…je ne suis pas disponible pour un poste de Marketeur !

3- J’ai réalisé mon rêve d’aller au Staple Center voir un match des Lakers

4- J’ai vendu de n’importe où : un produit à 5000 euros sur une discussion livechat en regardant un film avec ma femme, j’ai fait la même chose pour un produit à 3000 euros sur la plage, au restaurant, pendant une partie de pétanque, dans un Uber… Et même au téléphone, aux toilettes pendant une répétition de séminaire ! (shhht 🤫… Je sais Sébastien que ce n’est pas bien)

5- Avec ma femme nous démarrons la construction de la maison de famille (nombreuse maintenant) de nos rêves à 10 min du centre de Nantes, au bord d’un magnifique parc avec son petit cours d’eau et son terrain de basket pour mettre (pour peu de temps encore, j’en ai bien peur) mes fils à l’amende !

6- J’ai dansé presque tous les jours pendant 6 ans (au début de chaque standup, réunion d’équipe, séminaires, ateliers …)

7- J’ai appris ce qu’était la simplicité avec Sébastien quand je me suis rendu compte que j’étais beaucoup plus matérialiste que lui : entrepreneur millionnaire, qui voyage autour du monde en travaillant un jour par semaine.

8- Il m’a d’ailleurs appris comment changer ma gestion des finances et mes investissements si je ne veux pas devenir libre financièrement dans… 38 ans ! (Alors attends j’en ai 40, ça fait donc …👴 )

11- J’ai réalisé mon rêve de voyager en travaillant, en participant à des événements, formations à Barcelone, Budapest, Athènes, Los Angeles (sans compter les Paris, Nice, Guérande ….😂)

12- J’ai compris un chapitre d’une de nos formations datant de 2012 : “Toujours avoir 2 coups d’avance” en me rendant compte que j’ai vendu depuis 6 ans des millions d’euros de produits et services de 7€ à 35 K€ avec juste un téléphone, que cette méthode de vente dans sa forme basique est à la mode depuis un an, et que nous avons encore 2 coups d’avance dans son exécution aujourd’hui ! 🚀

13- J’ai aidé personnellement des centaines de personnes à changer de vie pour réaliser leur rêve de devenir Entrepreneur Libre ! Et qui à leur tour impactent des milliers de personnes.

14- J’ai vécu ce moment fou ou un de tes clients te serre dans les bras, te remercie les larmes aux yeux pour l’avoir aidé à changer sa vie et dont l’entreprise est devenue aujourd’hui une référence dans son domaine sur le marché espagnol et toute l’Amérique latine !

15- J’ai joué du djembé avec plusieurs centaines d’entrepreneurs en même temps dans 2 de nos séminaires

16- J’ai présenté des webinaires, créé une formation, fais mes premières vidéos

17- J’ai côtoyé des leaders de l’entrepreneuriat et du marketing français, international, J’ai appris énormément !

18- J’ai gagné des salaires à 5 chiffres en 1 semaine

19- J’ai permis à un ami de 20 ans, ostréiculteur, en liquidation, de rentrer dans notre équipe, de découvrir un nouveau monde et l’ai aidé à changer sa vie !

20- J’ai mangé du quinoa et fais mon premier repas végétarien

21- Sur le chemin j’ai douté, je me suis trompé, j’ai fais des erreurs mais j’ai toujours avancé (et appris quelque chose)

22- J’ai travaillé et je travaille avec des personnes hors du commun, des 4 coins du monde, qui ont à coeur d’aider les autres, un coeur énorme et qui me donne la force et l’envie de changer les choses ! 

23- J’ai pris 10 semaines de vacances sur une année !

24- Pour avoir coaché personnellement des centaines et centaines d’entrepreneurs et entendu certains me rétorquer : Mais toi, tu n’es pas entrepreneur, tu travailles pour Sébastien ! J’ai compris que beaucoup le sont sur leur carte de visite mais pensent comme des salariés (et vivent moins bien d’ailleurs), qu’auto-entrepreneur ne voulait pas forcément dire entrepreneur mais indépendant. J’ai compris que les véritables entrepreneurs ne me posent pas cette question, ils veulent me débaucher !

25- J’ai fait le choix d’être intrapreneur en commençant ma mission avec un téléphone, un fichier Excel avec une liste de contacts et l’accès à un autorépondeur. J’ai aujourd’hui construit un système de vente par téléphone unique, qui nous permet chaque jour d’appeler des centaines de contacts arrivés en automatique de nos conférences en ligne, toboggans, sms, sondages, commentaires, formulaires, … Qui nous connaissent, savent qui ont est, ce que l’on fait, sont intéressés par nos conseils, nos accompagnements et surtout … sont ravis, étonnés, enchantés de nous avoir au bout du fil, car même si certains ne sont pas encore prêts à acheter, nous appliquons rigoureusement notre principe opérationnel n°16 : Le leader de son marché est celui qui apporte le plus de valeur !

Donc nous les écoutons, les conseillons, les orientons vers les ressources gratuites qui vont les aider !

26- J’ai travaillé avec Sébastien et pas pour Sébastien 🙏🙏🙏

La phase 1 du plan est donc achevée ! 

Il est maintenant temps de passer à la phase 2 et nous avons besoin de toi ! 

Nous avons besoin de toi pour nous permettre d’accomplir notre objectif d’aider 25 millions d’entrepreneurs à devenir des Entrepreneurs Libres avant le 31 mars 2022.

Donc si ça te parle, que tu es un(e) super vendeur (-deuse) et que tu peux le prouver !

Que tu souhaites rejoindre notre équipe d’illuminés et nous aider à accomplir notre mission, cliques sur les descriptions de poste complètes ci-dessous et nous t’aiderons à créer une liste d’accomplissements à la hauteur de tes ambitions !

La question centrale à te poser : Quels sont mes objectifs de vie ? Et quel est le meilleur véhicule pour les atteindre ? Nous comptons sur vous : aidez-nous à trouver la perle rare !

Publiez ici

P
MISE À JOUR DU 24 MAI 2018 : Du fait de la forte demande pour la formation La Machine À Vendre, nous avons suspendu temporairement la publication d’articles invités, jusqu’à nouvel ordre, afin de pouvoir nous consacrer à 100% au suivi de nos clients.

Si vous souhaitiez nous soumettre un article invité, vous pouvez le faire, mais sachez que votre proposition ne sera pas traitée pour le moment et que nous ne pouvons promettre aucune date précise pour vous faire parvenir un retour. En vous remerciant pour votre compréhension,

— Sébastien

Depuis 2010 (ouverture du blog « Le Marketeur Français ») j’ai créé un réseau de blogs qui ont servi de support aux plus gros Lancements Orchestrés francophones.
A partir d’un petit nombre d’articles et de vidéos de grande qualité, ce réseau a attiré plus de 60 500 lecteurs abonnés à la newsletter « Le Marketeur Français ».

Aujourd’hui nous passons à une vitesse supérieure de publication.Je vais publier de nombreux articles sur ces blogs au cours des prochaines semaines.

En plus de mes propres articles, je souhaite accueillir des « articles invités ». Cela me permettra de publier davantage de contenu de qualité pour mes lecteurs, et d’offrir des points de vue variés en complément des conseils que j’apporte moi-même.

Vous pouvez donc désormais publier un article « invité » sur un de mes blogs.

C’est votre chance de faire connaître votre blog ou votre entreprise à plusieurs milliers, ou dizaines de milliers, de personnes.

Ce que vous avez à gagner

En publiant un article sur un de mes blogs, vous gagnez une visibilité auprès des milliers d’entrepreneurs et chefs d’entreprise inscrits à mes formations ou à ma newsletter.

C’est aussi un solide coup de main pour votre référencement, car vous pouvez inclure dans votre article jusqu’à 3 liens vers votre blog ou site. (plus 2 liens dans votre paragraphe de présentation !)

En plus de l’effet instantané sur votre trafic Web et votre nombre d’abonnés, vous y gagnez aussi une source de visiteurs et de clients potentiels sur le long terme !

Publier un article invité sur un blog connu est le meilleur moyen de faire connaître votre blog en un éclair !
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook

Qui peut publier ?

J’attache une importance toute particulière à la réputation de ma marque « Le Marketeur Français » et à la qualité des conseils et informations que je partage avec mes clients.

Pour publier sur un de mes blogs, vous devez avoir une réputation impeccable, et publier un contenu éthique et de qualité.

Il n’y a aucune obligation quant à la taille de votre blog, de votre entreprise ou de votre mailing list. Mais je prendrai en compte la qualité et la réputation de votre présence en ligne et je me réserve le droit de refuser certaines propositions en conséquence.

Que pouvez-vous proposer ?

Au niveau du « fond »

Quand vous envoyez votre proposition d’article, vous pouvez choisir sur lequel de mes blogs vous souhaitez le publier. Choisissez en fonction du thème que vous comptez aborder.

Voici les thèmes que vous pouvez aborder pour chacun de ces blogs :

  • Pour publier sur Le Marketeur Français.com (le plus populaire) :
    • Stratégie marketing
    • Positionnement
    • Politique de prix
    • Copywriting
    • Etats d’esprit de l’entrepreneur
    • Référencement / Optimisation pour les moteurs de recherche
    • Communication
    • Négociation
    • Vente
    • Influence et pouvoir de conviction
  • Pour publier sur Mon Blog d’Entreprise.com :
    • Blogging
    • Marketing internet
    • Affiliation
  • Pour publier sur Le Marketing Video.com :
    • Faire des vidéos de vente
    • Gagner du trafic grâce à Youtube
  • Pour publier sur Devenir Entrepreneur Web.com :
    • Entrepreneuriat
    • Développement personnel
    • Démarrer une entreprise
    • Lifestyle du web entrepreneur
    • Productivité et efficacité
    • Management d’équipe
    • Finances personnelles / Comptabilité d’entreprise
  • Pour publier sur Lancez Vous TV :
    • Lancer une activité
    • Réussir un Lancement Orchestré

Si vous avez un thème nouveau à proposer, je suis ouvert à votre suggestion, à condition que l’article soit ciblé et concerne directement les entrepreneurs et chefs d’entreprise qui lisent mes blogs.

Au niveau de la « forme »

  • Le langage de votre article doit être simple, aller droit au but, et user d’exemples concrets. Pour aérer la présentation je recommande d’utiliser des listes à puces ou numérotées, de faire des phrases courtes et d’aller régulièrement à la ligne.
  • Vous trouverez des exemples de structure d’article : ici, ici, et ici.
  • Vous pouvez illustrer votre article d’une ou plusieurs images libres de droit. Vous pouvez en trouver ici (tapez le mot clef en rapport avec l’article dans le champ de recherche).
  • Votre article doit être rédigé avec une grammaire et une orthographe impeccables. Je prête une attention toute particulière aux points 15 et 16 de nos Principes Opérationnels. Votre article sera relu, mais je ne peux pas me permettre de passer de longues heures à corriger les articles invités. Les articles peu soignés seront refusés.
  • Votre article doit être unique (ne jamais avoir été publié ailleurs auparavant). S’il est accepté, vous vous engagez à ne pas le reposter ailleurs.
  •  Aucun article ne sera accepté en-dessous de 1000 mots.

Un dernier point (le plus important !)

Votre article doit être tip-top, excellent, formidable, mémorable.

Cet article invité est une occasion en or de vous faire connaître auprès d’une nouvelle audience, et on n’a qu’une chance de faire une bonne première impression, donc donnez le meilleur de vous-même !

Comment promouvoir votre site ou blog dans l’article ?

Vous pouvez librement inclure dans l’article jusqu’à 3 liens vers votre site ou blog.

Chacun de ces liens peut pointer soit vers la page d’accueil, soit vers une page de catégorie, soit vers un article de votre choix.

Notez bien que vous ne pouvez pas faire de lien direct vers une page de vente, qu’il s’agisse de votre propre produit ou d’un produit proposé en affiliation.

Vous avez cependant le droit de faire pointer un ou plusieurs de vos liens vers une « page de capture ».

En plus des 3 liens dans le corps de l’article, vous pouvez inclure 2 liens supplémentaires :

  • Un en phrase d’introduction de l’article, à présenter en 1 phrase sur le modèle suivant :
    NB: Cet article a été proposé par Paul Smith, du blog Entrepreneurs et Gizmos.
  • Un en conclusion de l’article, à présenter en 2 phrases sur le modèle suivant :
    Cet article a été rédigé par Paul Smith. Paul administre le blog Entrepreneurs et Gizmos, qui raconte sa découverte des Gizmos et son aventure d’entrepreneur nomade.

Comment proposer votre article ?

Préparez l’article dans un document Word (.doc ou .docx).

L’article ne doit contenir aucun formatage en-dehors des styles par défaut de Microsoft Word/Open Office : Normal, Titre 1, Titre 2, gras, italique.

Pas de soulignés, pas de couleurs, pas de changements de police.

Une fois l’article prêt, allez sur cette page de contact pour m’envoyer le document.

Nous consulterons votre article et s’il est accepté, vous serez officiellement publié !
Si votre article fait partie des meilleurs, j’en ferai la promotion sur la liste de plus de 28 000 personnes abonnées à la newsletter !
L’avantage pour vous : un pic de trafic et de visibilité sans précédent ! Une bonne raison de vous assurer que votre article est de qualité irréprochable !

Et si vous voulez publier régulièrement ?

Je suis ouvert à ce type de proposition. Si votre article est de qualité et a plu à nos lecteurs, nous pouvons tout-à-fait envisager une rubrique hebdomadaire ou mensuelle pour faire connaître votre contenu de façon récurrente. Si votre article est le premier d’une série, précisez-le dans votre message sur la page de contact.

Sujets abordés dans cet article :

merci mais l\article ne peut etre publiée

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */