Etiquetteclient potentiel

Comment attirer chacune des catégories de clients avec votre produit

C

Les agisseurs forment la troisième catégorie de clients. Quand vous commencez à leur donner une explication compliquée ils vont vous demander ce qu’il faut faire. C’est ce qui les intéresse.

Quand vous faites une webconférence de 8h, les connaisseurs vont aimer votre contenu du début à la fin, les connecteurs seront dans le chat et les agisseurs réalisent leurs activités diverses pendant la webconférence et participent seulement à la fin pour faire les exercices. Chaque catégorie de clients y trouve son compte.

Quand vous vendez vos produits, il est important d’avoir chaque type de clients dans votre audience. Vous devez essayer de communiquer sur chacune de ces trois composantes. Cela sera difficile de transformer un client issu d’une catégorie en client d’une autre catégorie. 

Ce conseil est particulièrement important pour ceux vendant des produits d’information car la tendance est de construire ce produit de la manière dont vous aimez consommer ce type de produit. Le problème de cette technique est qu’elle ne marchera que sur les gens qui sont exactement comme vous et ne saura donc pas toucher un plus large public. 

Ce n’est pas parce que vous n’aimez pas un tel type de contenu (exemple : audio, vidéo) que cela veut dire que c’est le cas de tout le monde. 

Vous devez donc créer votre produit en pensant à un maximum de profils différents, pas en se fiant à ce que vous vous appréciez en tant que consommateur.

Sachez également qu’il est tout à fait possible de créer votre produit autour d’une interface en ligne mais aussi autour d’une rencontre réelle. 

Certains d’entre vous vendent des produits physiques et vous devez donc vous demander comment vos clients pourraient savoir se connecter. Vous pouvez donc créer un événement, le plus commun dans le domaine étant la vente privée, en disant à vos clients les plus fidèles de se retrouver pour tisser des liens. Invitez également si vous le pouvez quelqu’un d’intéressant sur votre marché à votre évènement afin de réussir à se faire déplacer vos clients habitant en province et qui ne se déplaceraient donc pas sans une bonne raison. Il est très facile de faire venir des gens intéressants à vos évènements mais pas en les payant, cela ne marcherait pas. Voilà ce que vous devez faire pour contenter les connecteurs.

Que faire pour contenter les appreneurs/connaisseurs, peu importe le produit vendu ? 

Si par exemple vous vendez une boîte, vous pouvez évidemment intégrer une notice dans la boîte. Vous pouvez également faire des vidéos, des articles. Dans le cas de la boîte pas grand-chose ne peut être fait concernant les consignes d’utilisation de la boîte mais là où vous pouvez attirer les appreneurs c’est en les informant sur la cuisine qu’ils vont pouvoir mettre dans votre boite. Vous pouvez donc avoir une chaîne d’informations en vidéo et/ou en PDF donnant des recettes. Cela apportera de la valeur à votre produit.

Vous devez également savoir que dans votre vie personnelle, vous êtes limités en fonction de la catégorie à laquelle vous appartenez. Si vous êtes un appreneur, vous allez adorer en apprendre sur le marketing et même le faire dans un simple but d’améliorer votre culture générale. 

En effet, beaucoup d’appreneurs souhaitent se lancer mais en arrivent jamais à ce stade car ils ont toujours l’impression qu’il leur reste à apprendre avant de pouvoir démarrer leur activité. 

Si vous êtes un connecteur, ce qui vous freinera dans le lancement de votre activité est que vous aurez l’impression d’avoir de nouvelles personnes à rencontrer avant de pouvoir le faire. Vous pouvez venir à un évènement dans le simple but de faire des connexions mais cela ne sera pas suffisant pour démarrer votre activité. Il faut que vous ayez en vous un peu de chaque catégories pour pouvoir passer à l’action correctement.

Pourquoi et comment définir l’avatar de votre client ?

P

Il est important de faire le portrait robot de votre client avant de démarrer une campagne de marketing. 

L’erreur la plus grave que vous pourriez commettre avec votre campagne marketing serait de vous adresser à votre marché ou si vous avez une liste de clients ou prospects, de vous adresser à votre liste. 

Or, vous devez vous adresser au prospect comme si on s’adressait à lui individuellement. 

C’est ce qui va augmenter le pouvoir de levier et l’efficacité de votre message de vente. 

Quand vous avez une masse qui répond à votre offre c’est parce que chaque personne s’est sentie touchée par ce que vous aviez à proposer. 

Cet individu a un besoin, une passion ou un problème à résoudre qui correspond à votre produit ; il lui semble que vous lui avez communiqué la réponse à son problème ou à sa question. 

Pour mieux comprendre, nous allons imager cette notion d’avatar avec un exemple. Imaginons que vous surveillez les personnes qui rentrent dans votre boutique et qui sont vos meilleurs acheteurs. Vous les regardez et vous prenez une photo mentale. Si votre boutique est en ligne, essayez de déterminer le profil. 

Au bout d’un moment, vous allez remarquer des tendances qui seront plus ou moins marquées suivant les entreprises. Vous allez constater que le client type sera celui qui regroupe le plus de critères présents chez la plupart des personnes. De même, certains critères qui se dégageront et formeront une majorité. 

Quand vous allez définir votre avatar, vous vous adresserez à votre client type comme s’il regroupait ces différentes caractéristiques. 

L’avantage de procéder ainsi est que si vous avez 80 % de bons critères concernant la description de votre prospect et que vous vous adressez à lui en rédigeant votre message marketing, vous réaliserez plus de conversions de vente. 

Voici un exemple sur une activité concrète. SUpposons que vous avez une activité de services ou de consulting. Vous faites un sondage basé sur vos meilleurs clients et vous voyez que : 

  • 80 % sont des hommes, 
  • 70 % pratiquent un sport, 
  • 70 % sont des cadres supérieurs, 
  • 82 % n’ont pas d’enfant, 
  • 60 % ont fait des études supérieures. 

En fonction de ces critères démographiques, vous réaliserez beaucoup de profit et votre entreprise se développera plus rapidement si vous arrangez votre marketing pour qu’il soit adressé à ce public masculin en priorité. 

Au lieu d’essayer de faire rattraper la proportion de femmes et d’avoir un produit qui soit mixte, si vous orientez votre produit pour les hommes, vous allez éloigner une partie de vos 20 % de clientes femmes, mais vous allez augmenter en conséquence le nombre concret et absolu d’hommes qui achèteront votre produit. 

Tout simplement en changeant votre marketing en fonction de ce critère, au lieu d’avoir 80 hommes pour 20 femmes, vous aurez peut-être par la suite 160 hommes pour 10 femmes. 

Vous aurez presque doublé le volume total de vos ventes. 

Quelles sont les critères qui doivent être définis chez votre client idéal ?

L’avatar du client c’est sa liste de caractéristiques. 

On cherche la convergence entre tous les cercles qui représentent chaque caractéristique afin de viser le « centre » de tous ces cercles et de s’adresser à cette personne. 

Pour reprendre l’exemple précédent, on s’adressera à un homme qui pratique du sport, qui a fait des études supérieures, qui est cadre supérieur et qui n’a pas d’enfant. 

Cela va vous aider à cibler son Cadre de Référence. 

On s’adresse à cet avatar et on l’enrichit de nouvelles informations reçues à chaque vente. Vous affinez votre perception de votre clientèle à chaque vente en observant qui vous avez réellement en face de vous. 

L’avatar est ce qui vous permet de créer votre message marketing à l’image d’une conversation face-à-face avec le client. Le mode de vente le plus efficace c’est le face-à-face mais pas en terme de marketing. 

Une personne qui est excellent vendeur peut réussir à conclure une vente dans 90 ou 100 % des cas mais avec un marketing plus intelligent, sans être en face-à-face le pourcentage de conversion sera plus faible mais vous aurez plus de prospects qualifiés et vous réaliserez davantage de bénéfices pour votre entreprise. 

Les critères indispensables sont : 

  • l’âge, 
  • le sexe, 
  • la situation maritale, 
  • le lieu de vie,
  • le niveau de vie, 
  • le Cadre de Référence, 
  • les vêtements et la description physique. 

Le Cadre de Référence

Le Cadre de Référence est un outil  qui vous permet d’utiliser des expressions, des métaphores ou des souvenirs que va comprendre votre client et qui vont se rattacher à des expériences qu’il a vécu, des métaphores qu’il utilise dans son langage ou des souvenirs qu’il a eu dans sa vie. 

L’intérêt du Cadre de Référence est que vous allez instantanément être une personne en qui votre prospect a davantage confiance, vous aurez touché ses émotions. 

Si vous essayez de vendre un produit à une personne qui est venue d’une certaine branche professionnelle, d’un certain niveau de ressources ou d’un certain Cadre de Référence, vous devez adapter votre marketing, même aux préjugés et aux valeurs morales que cette personne va avoir. 

Les éléments clefs de votre Cadre de Référence sont : 

  • l’éducation, 
  • les valeurs morales, 
  • les idoles, 
  • l’Ennemi Commun éventuel de votre prospect. 

Prenons le cas d’une personne qui fait une campagne marketing et s’adresse aux entrepreneurs qui démarrent leur entreprise : cette personne est la première de son cercle d’amis à le faire ; son Ennemi Commun sera ce cercle d’amis. 

Cette personne est tiraillée entre son envie de création et l’avis de ses amis qui lui disent que son projet est insensé, qu’il lui faudrait plus de temps pour réfléchir ou encore que cela va échouer…

Dans cette campagne marketing il faut utiliser cet Ennemi Commun et le mettre en scène. 

Utiliser le Cadre de Référence de votre client va toujours vous permettre de lui donner l’impression que vous êtes à son écoute, il y aura davantage de confiance. 

Comment être à l’écoute de votre prospect ? 

La manière la plus simple est d’écouter les conversations de vos prospects ou d’en provoquer une. 

Vous pouvez trouver des forums liés à votre marché et vous serez dirigé vers des sites où se regroupent vos prospects. 

Votre travail consiste à lire les questions, les commentaires postés sur les blogs, les sondages en ligne ou sur les journaux en ligne. 

S’il est difficile de trouver un forum où récolter les meilleures questions concernant votre marché, vous devrez provoquer la conversation. 

Pour cela vous pouvez proposer à certains de vos clients ou prospects qui sont dans votre cible de réaliser une interview ou un coaching. 

Je vous conseille de le faire de façon payante, car vous devez toujours évaluer votre temps et vos efforts. 

Pour provoquer la conversation, vous pouvez également poser aux prospects des questions : 

  • connaître leurs peurs ou frustrations, 
  • connaître leurs passions, 
  • quels sont les idoles de votre marché, 
  • quel est le niveau d’éducation de votre marché, 
  • le niveau de vie et le lieu de vie de votre prospect, 
  • déterminer l’âge, le sexe et le statut marital. 

Essayez de ne pas trop orienter les questions, car en général le client sait dans quel type de marché vous êtes et il vous répondra sincèrement avec la racine du problème. 

Vous pouvez par exemple offrir un bonus avec une formation qui va pouvoir solutionner cette frustration. 

Vous devez déterminer les personnes en qui votre client a confiance. 

Votre vocabulaire et votre ton pourront être adaptés à celui de votre marché. Vous ne pouvez pas vous adresser de la même façon à un public de jeunes qui ont moins de 20 ans et à un public de professionnels qui ont la quarantaine. Cela serait totalement hors-sujet, il y a forcément un des deux groupes qui se sentirait abandonné. 

Une règle importante à retenir, est que l’on demande toujours les informations lucratives au début et les informations démographiques à la fin. 

Tout au long de cet entretien soyez attentifs aux valeurs morales défendues par votre client. 

Le client va de façon subtile, au fil de l’entrevue, mentionner les valeurs qui sont importantes pour lui : 

  • l’honnêteté, 
  • l’intégrité, 
  • la fidélité, 
  • l’ambition, 
  • le dynamisme, 
  • la sécurité… 

Comment utiliser les propres mots de l’avatar ? 

Maintenant que vous connaissez l’avatar de votre client, il suffit de lui resservir ses propres mots. 

Dans votre campagne, vous devez mettre en scène les mêmes mots que votre client a employé pour décrire ce qu’il recherche. 

Vous pouvez réaliser par exemple un sondage auprès des prospects et avoir des réponses spécifiques avec de vives émotions. Ces mots utilisés par ce prospect peuvent parler aux autres prospects et c’est pour cela que vous devriez réutiliser ces mots ou expressions dans la description de votre produit. 

Le marketing que vous développerez sera alors très efficace, car vous serez aligné parfaitement avec ce que pense votre prospect. 

C’est un principe qui est issu des oeuvres d’un publicitaire du début du XXème siècle, Robert Collier, qui disait que la meilleure façon de convertir un prospect est d’entrer dans la conversation qu’il a déjà dans sa tête. 

Vous devez savoir quels sont les évènements dans la vie de votre prospect que vous pouvez réutiliser dans votre marketing de façon à avoir une touche personnelle qui ressemble à votre prospect. 

Si vous avez bien ciblé votre avatar, vous pouvez faire le test de présenter sous un faux-prétexte votre produit à un « cobaye consentant » qui soit dans la cible visée. 

Observez sa réaction, et déterminez s’il se sent concerné en posant des questions comme s’il était un véritable prospect. 

Avec l’habitude, vous serez en mesure de « reconnaître » un prospect en fonction de votre avatar. 

C’est un excellent atout d’avoir cette capacité de percevoir à la première entrevue si cette personne est un avatar de votre marché. Si vous n’y parvenez pas, c’est que vous n’avez pas suffisamment défini votre avatar, que vous ne le connaissez pas parfaitement. 

N’hésitez pas à reprendre les critères nommés ci-dessus pour déterminer au mieux votre avatar et quand vous parviendrez à un résultat satisfaisant cela vous donnera une meilleure connaissance de votre marché et rendra votre marketing plus efficace.

Comment repérer le bon client ?

C

La prospection est un levier primordial dans l’avancement de votre activité. La recherche de clients doit suivre une stratégie étudiée afin d’attirer vos prospects. 

Habituellement, un client qui vient spontanément vers vous remplit les critères souhaités. Ce client est généralement convaincu par votre produit et prêt à passer à l’action. 

Il ne s’agit pas de faire le sage en haut de la montagne et d’attendre les prospects qui viennent pour acheter votre produit, notamment pour vos premiers clients : il est essentiel de prospecter et rechercher vos premiers clients.

Le réseau relationnel

Vos premiers clients ne sont pas généralement des parfaits inconnus, mais des personnes qui font partie de votre réseau relationnel : vous les avez côtoyés dans un cadre professionnel, vous connaissez leurs secteurs d’activités ou vous les appréciez. 

Cette relation vous permet de discuter avec eux de vos connaissances, de présenter votre formation ainsi que votre métier et de leur proposer vos services. Votre relation rend la conversation plus fluide et facilite le développement de votre offre.

Dans le réseau relationnel, je parle des liens faibles qui sont des relations limitées avec des personnes de votre entourage. Bien entendu, il ne s’agit pas de vos anciens camarades de l’école ou les membres de votre famille. Il n’existe pas de règles qui vous interdisent de travailler avec un membre de la famille, vos voisins ou vos amis, mais d’une façon générale, ils ne sont pas votre meilleure cible !

Par contre, contacter une entreprise avec laquelle vous avez eu une relation, s’avère une bonne alternative. Cette relation peut être tissée en achetant leurs produits ou tout simplement si vous portez un quelconque intérêt vis-à-vis de leurs produits.

Une technique à adopter pour démarrer votre activité et avoir votre premier client consiste à proposer votre service à vos prospects gratuitement pour les aider à résoudre un problème ou atteindre un objectif. Cela vous permettra de rentrer en contact avec eux et de repérer leurs problèmes et leurs objectifs. En connaissant de près votre cible, il est par la suite plus facile de faire de la prospection à grande échelle et d’adapter votre offre selon les besoins de votre audience.  

Mon premier client, en tant que consultant marketing, était Olivier Roland. Nous nous sommes rencontrés deux ans avant notre collaboration : nous nous sommes échangés nos coordonnées sur un forum et nous avons discuté des sujets liés au développement personnel.

Un an plus tard, Olivier a commencé une nouvelle expérience : il a créé son blog de développement personnel. A ce moment là, je lui ai proposé de lancer la vente d’un produit mensuel sur son blog afin de générer des revenus : les meilleurs livres parlant de l’entreprenariat et du développement personnel.

Olivier m’a proposé de l’aider pour concrétiser mon idée de vente d’un produit sur son blog. Ainsi j’ai eu mon premier client et j’ai commencé à concevoir une stratégie qui réponde à ses attentes et ses objectifs. Armé de toutes ces informations, j’ai pu faire ma projection, déterminer le travail à faire et lui proposer une offre adéquate.

Le réseau passionnel

Les personnes avec lesquelles vous partagez les mêmes passions forment votre réseau passionnel. 

Un de mes clients qui a décidé de faire un Lancement Orchestré pour ces cours de Salsa, a choisi de créer un contenu en se basant sur les interventions des danseurs rencontrés lors de différentes soirées. 

Il a conçu toute une vidéo pour son lancement avec les témoignages de personnes passionnées par la Salsa.

La proximité géographique

Il n’est pas nécessaire de chercher vos clients dans une proximité géographique, mais pensez plutôt à les soutenir dans leurs déplacements. 

Personnellement, j’étais toujours prêt à me déplacer pour tourner des vidéos avec mes clients partout dans le monde.

La proximité géographique, n’est pas une condition nécessaire dans la prospection de vos clients. En ayant  l’opportunité de réaliser un lancement à distance, vous pouvez travailler en liberté et éviter le harcèlement de certains clients. L’inconvénient du travail à distance, consiste à l’impossibilité de relancer vos clients en cas de besoin.

Stratégie court terme et moyen terme

Pour trouver vos clients, il est crucial que vous soyez stratégique. Des clients à court terme sont vitaux pour votre activité afin de générer vos premiers revenus, mais pensez à développer votre stratégie à moyen terme.

D’ailleurs, je vous invite à préparer un portrait de votre client idéal en répondant à une simple question : si vous avez l’opportunité de travailler avec n’importe quel client, lequel choisissez-vous ?  

Créez une relation avec vos clients idéaux en leur apportant de l’aide, en achetant leurs produits, ou en faisant des commentaires sur leurs blogs. Ainsi, vous tissez des relations qui vous permettront de leur proposer votre offre.

Il est recommandé de mettre en place deux types de stratégies de prospection :  

  • Une stratégie à court terme,
  • Une stratégie à moyen terme.

Ne cessez pas de présenter votre métier et partager vos connaissances afin d’accrocher vos prospects et accroître le nombre de vos clients potentiels.

Comment faire accepter vos prix (même si vous êtes plus cher que les concurrents !)

C

Éliminez pour de bon l’objection « Ca coûte trop cher »

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Au printemps 2007, quand je testais un peu le marché avant de lancer officiellement mon entreprise, j’ai proposé mon premier atelier à la vente, au tarif mirobolant de… 95 euros TTC pour un weekend. Et j’ai immédiatement eu droit à des emails de la part des visiteurs de mon site, qui disaient : « Ah zut, je suis intéressé, mais c’est trop cher… »

Au bout d’un mois, j’avais fait DEUX ventes seulement.
(Et les DEUX personnes m’ont posé un lapin le jour J, et n’ont pas participé à l’atelier !)

Je n’y comprenais rien.

Avance rapide : deux ans plus tard, en 2009…
Je vendais l’atelier de deux jours au tarif de… 2 495,00 euros. (oui oui, deux MILLE neuf cents quatre-vingt-quinze euros).
Et je devais refuser du monde tellement nous faisions salle comble !

Je vous entends déjà me dire: Oui mais Sébastien, tu vends aux entrepreneurs, le tarif est plus élevé, etc etc.
Eh bien justement non : ces ateliers à 2 495 euros le weekend s’adressaient à des particuliers. La moitié d’entre eux étaient étudiants. Ce n’était pas une formation professionnelle ou diplômante. Bref, il n’y avait aucune explication à ce phénomène (multiplier mes prix par VINGT-CINQ et en même temps multiplier mes ventes)…

… à part UN petit changement dans ma stratégie.

Ce changement, qui m’a permis de multiplier mes prix par 25, je vous l’explique dans le podcast d’aujourd’hui !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

moyens essentiel de faire accepter un produit, comment donner un tarif pour un produit, cliente qui hesite sur un produit comment laider, comment metre en valeur la vente d\un produit, comment fractionner un prix, comment echanger avec un client pour lui faire accepter votre offre, exemple dun script de prospection téléphonique dun produit, prix psychologique blog, potentiel marketeur, tarif marketing independant

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */