Etiquettecontenu vidéo

Comment générer plus de ventes grâce à votre vidéo de vente ?

C

Dans cet article, je vais répondre aux deux questions les plus fréquemment posées par les entrepreneurs concernant la création des vidéos de vente : quelle est la durée optimale d’une vidéo de vente et comment l’optimiser ?

Commençons par la première interrogation.

Quelle est la longueur optimale d’une vidéo de vente ?

Quand vous décidez de créer un contenu sous format vidéo, vous vous posez des questions relatives à sa durée :

  • A quel moment une vidéo de vente est-elle trop courte ou trop longue ?
  • Faut-il croire les médias et les blogueurs qui privilégient les vidéos courtes pour attirer l’attention de l’internaute ?

La réponse à ces deux questions est négative.

Vous ne devez pas créer la vidéo la plus courte possible pour générer davantage de ventes. Sur plusieurs pages de vente (même celles qui vendent de l’information), je trouve des vidéos d’illustrations, sans sons, avec de la musique et qui ne durent qu’une minute ou deux minutes. Or, ce type de vidéos nuit, souvent, à l’efficacité de votre message de vente et par extension à vos ventes. Afin de communiquer votre message d’une façon efficace et de telle manière que cela amène le client vers la vente, certains éléments doivent être absolument présents.

L’assemblage de ces éléments essentiels vous permet d’avoir le maximum de pouvoir de persuasion dans votre script. Le fait d’ajouter des éléments qui n’apportent rien à la vente comme des vidéos muettes ou des génériques, nuit considérablement à l’efficacité du contenu partagé.

Le but consiste à réaliser une vidéo qui permet de véhiculer le maximum d’informations nécessaires en un minimum de temps. Pour donner une estimation de la durée optimale d’une vidéo, qui dépend énormément du produit/service, vous devez définir les éléments indispensables à inclure.

La durée des vidéos que j’ai créées pour moi-même ou pour mes clients et qui ont mieux fonctionnées varie selon le type de produit/service :

  • 10 minutes pour des produits d’entrée de gamme qui nécessitent une décision relativement instantanée d’achat ;
  • 20 minutes pour des produits qui demandent plus d’éducation ;
  • Entre 20 et 40 minutes, c’est la durée optimale pour la plupart des cas.  

J’ai gagné un record avec l’un de mes clients, David Jay, en créant une vidéo d’une durée de 3 heures et 30 minutes pour vendre un produit. Cette durée est répartie entre formation, témoignage et message de vente. Evidemment, il s’agit d’une vidéo très longue et après plusieurs tests, le format réduit de 40 minutes s’est montré plus performant. 

Pour cette raison, je vous recommande de créer des vidéos d’une durée de 20 à 40 minutes pour plus d’efficacité. Toutefois, si vous êtes encore débutant, visez plutôt les vidéos courtes.

Ceci nous amène à la seconde question.

Comment améliorer une vidéo de vente ?

Une des meilleures façons qui vous permet d’améliorer une vidéo de vente, c’est de vous assurer que vous êtes en train de transmettre uniquement les informations intéressantes et nécessaires. 

Généralement, dans un message marketing, il nous faut (nous les entrepreneurs) du temps pour nous préparer. Ce temps sera inclus chronologiquement dans votre contenu et par conséquent la vidéo commencera par des platitudes.

La plupart des textes de vente écrits par des entrepreneurs débutants voire intermédiaires commencent par des platitudes. Ce qui fait que la meilleure façon d’améliorer une vidéo de vente, c’est d’éliminer la première partie et d’entrer directement dans le vif du sujet. 

En revanche, l’analyse de la rétention d’une vidéo de vente pour éliminer les parties ennuyantes n’est pas une méthode efficace. En effet, il y a une énorme différence entre une vidéo de contenu que vous voulez partager sur les réseaux sociaux et une vidéo de vente.

Les parties de rétention sur une vidéo de vente sont les moments où les clients décident de passer à l’action et d’acheter votre produit/service. Pour cette raison, il est déconseillé de les supprimer.

En résumé, la durée optimale d’une vidéo de vente va dépendre du nombre d’éléments indispensables que vous devez expliquer et ce en un minimum de temps. Dans la mesure du possible, supprimez la première partie de la vidéo, car généralement, elle ne présente que des platitudes.

Finalement, essayez de vous limiter à 20 – 40 minutes pour avoir une meilleure performance. Cela vous pousse à parler moins des caractéristiques du produit/service et davantage de ses bénéfices et de la valeur qu’il apporte aux clients. Ainsi, vous réussissez à augmenter vos ventes. 

L’importance d’agir pour faire fonctionner au mieux votre Lancement Orchestré

L
https://youtube.com/watch?v=Eetku7M-ODU

Ce qui fait que beaucoup de Lancements Orchestrés n’ont jamais lieu car vous voulez toujours repousser et attendre que ce soit parfait, est que vous n’agissez pas. Or, il est important de justement AGIR.

Ce qui est important pour votre public est qu’il ait des vidéos, du contenu à voir et écouter.

La vidéo est le meilleur moyen de faire passer votre message. Sachez qu’il vaut mieux que cette vidéo ne soit pas terrible mais déjà en ligne plutôt que de passer des semaines à la peaufiner. Aucune vidéo n’est parfaite, cela ne sert donc à rien de tout mettre en œuvre pour que la vôtre le soit. Vous ne serez jamais complètement satisfait de votre vidéo. Vous allez toujours avoir l’impression que celle-ci n’est pas complète et vouloir rajouter des éléments.

Pour votre Lancement Orchestré, vous n’avez pas énormément de rédactions ou de messages à effectuer. Ce qu’il faut, c’est lancer la machine. Vous verrez qu’une fois qu’elle est lancée, un effet boule de neige va se créer et plus vous accumulerez de clients, plus il vous sera facile de continuer. Quand vous serez à mi-chemin du Lancement et que les gens vont être intéressés, cela vous motivera énormément à passer à la suite.

Pour que votre Lancement démarre et fonctionne, gardez en tête que vous devez faire le premier pas.

Si vous avez une offre irrésistible et limpide, que vous sondez les prospects et restez à l’écoute, que vous conservez l’attention des prospects sur un thème dominant, que vous vous souvenez qu’un Lancement est émotionnel et que vous agissez, alors votre Lancement est absolument certain de cartonner.

Les techniques pour se démarquer sur Internet et attirer la presse

L

Quand vous partagez un contenu vidéo pertinent, non seulement vous gagnez en crédibilité aux yeux de vos prospects, mais vous améliorez également la notoriété de votre entreprise.

Aujourd’hui, vous êtes confronté à une concurrence exacerbée. Il se peut que votre concurrent direct possède une plus grande ancienneté que vous sur le marché ou qu’il a lancé son entreprise avec un budget important. Par défaut, il aura plus de crédibilité aux yeux des prospects.

Vous aimerez vous démarquer durablement et imposer votre marque, mais vous ne savez pas comment acquérir une telle notoriété qui vous permettra de vous hisser aux rangs supérieurs ?

Dans cet article, je partage avec vous les techniques qui vous permettront de vous démarquer sur les moteurs de recherches et d’attirer l’attention des médias et de la presse.

En postant régulièrement un contenu vidéo (pré-enregistré ou en direct), sur ma page Facebook et sur ma chaîne Youtube, j’ai réussi à attirer des milliers de fans et à me faire connaître auprès du grand public. Mes différentes entreprises ont fait l’objet de reportages sur différents médias (TF1, France 2, M6, France culture, France bleu, Europe 1, RTL…)

Depuis 2006, grâce à mes apparitions télévisées, mes vidéos, mes conférences et mon livre bestseller Le chemin vers le sommet, j’ai pu toucher des millions de personnes. A chaque fois, je propose aux internautes des exemples concrets issus de mon expérience personnelle.

En effet, l’utilisation efficace des médias et des vidéos pour communiquer avec vos clients vous permettra de vous démarquer et d’attirer de nouveaux prospects.

Je partage avec vous ma recette pour créer un Podcast dynamique et attractif à partager auprès de vos abonnés chaque semaine (le rythme minimum que je recommande).

1. Présentez-vous directement

Au début du Podcast, présentez-vous directement. Il est déconseillé de mettre des génériques (vidéo ou audio) à l’ouverture du Podcast.

2. Annoncez la promesse    

Tout de suite, dès les premières secondes, annoncez la promesse du Podcast. Vous expliquez aux auditoires ce qu’ils vont apprendre en écoutant le Podcast jusqu’à la fin. Le but de cette promesse, c’est de maintenir leur attention jusqu’au bout.

3. Débutez votre histoire

Dès les premières secondes, vous devez captiver le maximum de prospects en vous présentant et en annonçant la promesse de votre Podcast. Par la suite, vous racontez une histoire pour inclure le contexte de votre enseignement. En rattachant votre conseil à une histoire personnelle ou à un cas précis d’un de vos clients, vous créez un lien plus fort avec vos spectateurs d’une part. D’autre part, vous ancrez votre partage dans une histoire réelle ou un quotidien auquel votre prospect peut s’identifier.

4. Entretenez le suspens

Ma petite astuce pour entretenir le suspens, c’est de ne pas dévoiler la fin de mon histoire en début de Podcast. Donnez plutôt le dénouement de votre histoire à la fin de la vidéo. Il est important d’engager vos clients potentiels par votre histoire avant de partager votre conseil avec eux. De cette façon vous entretenez du suspens et vous donnez envie aux spectateurs de regarder votre contenu jusqu’à sa fin.

5. Donnez votre conseil en 3 parties

Pensez à décomposer votre conseil en trois parties, afin d’obtenir une vidéo claire et facile à suivre. Je vous conseille d’opter pour une structure avec :

  • Le conseil que vous devez annoncer directement pour donner le maximum de valeur dès le début du Podcast au cas où les spectateurs ne restent pas jusqu’à la fin ;
  • Un exemple vécu par vous ou par un de vos clients ;
  • Les actions à adopter pour appliquer ce conseil avec efficacité.

6. Donnez la résolution de l’histoire

Une fois que vous avez raconté les trois parties qui constituent le cœur de la vidéo, dévoilez le dénouement de l’histoire que vous avez entamé au début du Podcast. Ensuite, vous récapitulez ce que vous avez enseigné jusqu’à maintenant et vous annoncez le prochain épisode avec un appel à l’action à la fin de la vidéo.

Un appel à l’action, c’est le fait d’indiquer aux prospects ce qu’ils doivent faire (laissez-moi un commentaire ci-dessous, abonnez vous pour recevoir gratuitement les prochains Podcasts…).

Tout ce que vous devez faire maintenant, c’est de faire un essai pour réaliser votre premier Podcast.

En effet, ce type de contenu suscitera davantage d’intérêt que les autres types de communication. Pour la simple raison qu’il s’agit d’un contenu structuré qui vous permettra de fidéliser vos prospects et d’attirer l’attention autour de votre activité.

Le troisième avantage du contenu vidéo, c’est la relation avec vos clients.

La relation avec vos clients

Vous avez peut-être du mal à créer une relation durable avec vos clients et vos prospects, comme si vous aviez une barrière invisible qui vous empêche de tisser une vraie amitié professionnelle avec eux. 

En effet, quel que soit votre marché, la communication par écrit peut nuire à votre relation avec les prospects. Personnellement, j’ai opté pour le contenu vidéo en premier lieu, plutôt que de publier uniquement de longs articles. Même si je ne suis pas physiquement présent aux côtés de mes clients, ce type de contenu m’a permis de créer une sensation de proximité. 

La communication vidéo vous permet de :

  • Créer une relation de proximité ;
  • Vous adressez personnellement à vos abonnés ;
  • Etablir la confiance en diffusant un message sincère ;
  • Faire vivre des aventures extraordinaires à vos clients.       

Lorsque j’envoie à mes clients une vidéo que j’ai tournée à l’entrée d’un hôtel au moment de rejoindre mon groupe MasterMind aux États-Unis, je leur donne l’impression qu’ils m’accompagnent pendant ce voyage.

Pour vous aider à être particulièrement impactant dans votre communication vidéo, je partage avec vous un conseil et deux erreurs à éviter dans votre gestuelle.

L’importance de la gestuelle lorsque vous êtes face à la caméra

Face à la caméra, la posture de vos mains est très importante. Quand vous mentionnez des qualités associées à vous ou à votre produit, pointez subtilement vos mains vers vous. Cela est important pour indiquer que la qualité que vous venez de citer vous décrit.

Par exemple, quand vous voulez parler de la qualité de votre produit pour mettre en avant vos valeurs, pointer subtilement vos mains vers vous.

Quand vous voulez parler de votre audience, pointez subtilement vos mains vers les spectateurs, autrement dit vers la caméra. Cela permet d’impliquer les auditoires et de les engager.

Quand vous expliquez que vous offrez un cadeau ou que vous accordez un bonus à vos clients, adoptez une gestuelle de don en ouvrant vos mains vers la caméra.

Pensez à lire votre script à l’avance afin de vous habituer à ces gestuelles et pour donner l’impression aux spectateurs que vous êtes au naturel.

La première erreur à éviter quand vous préparez votre contenu vidéo, c’est de refaire toujours le même geste. Pensez à varier vos mouvements pour ne pas avoir un aspect robotique.

La deuxième erreur commise, c’est de faire un geste tranchant ou pointer du doigt le spectateur. Cela présente un geste très agressif, essayez plutôt de garder toujours une main ouverte.

Diffuser votre message    

Un autre avantage d’un contenu vidéo, consiste à diffuser votre message à un public plus large.

Est-ce que vous vous êtes déjà dit : j’ai l’impression que mes prospects ne comprennent pas ce que je souhaite leur apporter ?

Vous pouvez avoir un produit/service intéressant, mais vous ne réussissez pas à expliquer clairement autour de ces avantages et la valeur qu’il peut apporter aux utilisateurs. Si seulement vous présentez votre message d’une façon accrocheuse et dynamique, vous pouvez convaincre vos prospects d’acheter votre produit/service.

En effet, la vidéo vous permet de communiquer votre message d’une manière optimale et de fidéliser vos spectateurs. Un contenu vidéo vous permettra de transmettre la philosophie de votre vidéo, vos valeurs ou des conseils efficacement…

Personnellement, j’ai réussi à fidéliser 30 % de prospects en plus lors de mes campagnes et des Lancements Orchestrés grâce à la vidéo.

A ce propos, j’ai un secret à partager avec vous. Pour mettre du suspens dans vos vidéos, tout d’abord retenez que la durée de vos vidéos peut varier énormément comme elle dépend du message à diffuser. Par contre, vous devez vous assurer qu’un maximum de personnes reste jusqu’au bout. Pour cette raison, la première astuce à adopter, c’est de ne pas afficher la durée de la vidéo. Comme vous n’affichez pas à l’internaute la durée de la vidéo, ni un bouton pour l’avancer, il ne peut pas sauter les étapes prévues dans votre message. La deuxième astuce, c’est de créer un Cliffhanger.

Le Cliffhanger consiste à créer une envie chez le spectateur de voir ce que vous proposez dans la suite de la vidéo. Pour ce faire, annoncez une promesse forte, mais vous n’y répondez pas tout de suite.

Pour éviter de frustrer votre prospect, vous devez rappeler constamment la valeur que vous avez partagée jusqu’à présent.

La structure type alors de votre Cliffhanger est :    

A.  Ajout de valeur ;

B.  Bilan ;

C.  Cliffhanger.

Pérenniser votre produit

Si vous êtes formateur, coach ou conférencier, vous êtes dans une course permanente, à échanger votre temps contre l’argent. Il est possible de sortir de cette boucle infernale, qui vous prive petit à petit de votre temps libre, en créant un contenu pérenne et perpétuel sans avoir besoin de réinvestir dans la même présentation. Pour moi, la vidéo, c’est le support idéal qui vous permet de :

  • Pérenniser votre contenu et lui donner encore plus de valeur perçue ;
  • Créer des produits d’information accessibles 24h/24h, 7 jours sur 7, partout dans le monde.       

Grâce à la vidéo, j’ai enregistré des formations au fil des années qui se vendent jusqu’à aujourd’hui. Mes clients ont l’opportunité d’acheter des formations que j’ai présentées depuis 2008 en vidéo et en avoir accès à tout moment.

Cela est très important parce que la répétition du contenu est une des clefs pour avoir du succès.

En enregistrant vos formations en vidéo et en filmant chacune de vos interventions, vous créez un contenu solide, à très forte valeur perçue et accessible en permanence à vos clients.

Je vous recommande un outil idéal pour héberger vos formations vidéo et les vendre en ligne. Il s’agit de la plateforme PrestoMarket qui est particulièrement efficace.

Comment augmenter la performance de vos vidéos : la stratégie des pépites

C

Aujourd’hui, je vais aborder une pratique marketing permettant d’augmenter le nombre de personnes qui vont consulter vos contenus et découvrir votre entreprise.

Beaucoup d’entrepreneurs utilisent la vidéo comme moyen de se faire connaître. J’emploie ce procédé depuis 2009 avec la création de la chaîne vidéo pour hommes célibataires que j’avais conçue quand j’accomplissais du coaching amoureux. Cette chaîne s’appelait Drague TV. 

Au début, j’utilisais YouTube et Dailymotion, je donnais des conseils gratuitement en vidéo pour me faire connaître. Ce moyen m’a permis de faire passer mon entreprise d’un peu moins de deux-cent-mille euros à plus de trois-cent-mille en un an. Cette progression a surtout été due au fait d’être le premier sur YouTube à donner des conseils sur cette thématique. J’ai pu toucher une très large audience.

Aujourd’hui, une très grande partie des visionnages de vidéos dans le monde se passe sur Facebook et d’autres réseaux sociaux du même type où vous postez du contenu qui reste affiché un certain temps pour vos abonnés. 

Ce contenu peut être un moyen de découverte qui soit à la fois organique (Des personnes qui ne vous connaissaient pas vous découvrent car leurs amis ont commenté ou partagé des vidéos) et payant (Vous pouvez demander à Facebook de rendre vos vidéos plus visibles, moyennant finances).

Comment procéder pour que vos vidéos soient vues par beaucoup plus de monde ? 

Je vais aborder une stratégie que vous pouvez utiliser sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram mais pas sur les plateformes comme YouTube. 

Au cours des dernières années, s’est opérée une évolution intéressante concernant le format vidéo sur Facebook et les plates-formes dont ils sont propriétaires. 

Ce format comporte plusieurs caractéristiques :

  • Il est en autoplay c’est-à-dire que les vidéos se mettent en route directement lorsque les gens font défiler leur fil d’actualité. Cette technique permet à la vidéo d’être déjà visible avant même que la personne ne fasse une action pour la regarder.
  • Les vidéos sont muettes quand elles commencent à jouer. Il faut une action de l’internaute pour les regarder avec le son. Cela permet de faire comprendre l’intérêt de rester sur votre vidéo alors que l’on n’entend pas vos paroles.
  • Le développement du format carré (avec sa variante 4/5ème).

Ces vidéos sont donc carrées, muettes et en autoplay. La stratégie pour augmenter les vues sur vos vidéos est de procéder de façon totalement différente de ce que l’on peut effectuer avec YouTube. 

Si vous regardez les vidéos que je publie sur ma chaîne, vous constaterez que mes contenus sont sous un format long. La moyenne est de 10 mn mais certaines peuvent durer plus de 20 minutes, voire plusieurs heures pour les enregistrements de conférences. 

Par contre, sur ma page Facebook, les formats sont très courts. Ces brèves vidéos représentent ce que j’appelle Les Pépites.

Je tiens cette stratégie d’un de mes anciens clients brésiliens devenu un ami, Erico Rocha. Il dispose d’une liste de mails de plus d’un million de Brésiliens et sa page Facebook est suivi pas environ deux millions de fans. 

Il s’était rendu compte que Facebook n’affichait pas ses publications à tout le monde et il a réfléchi au moyen de toucher énormément de personnes, y compris celles qui ne le suivaient pas. Il a eu l’idée de laisser tomber les longs argumentaires pour ramener son contenu dans un format qu’il a appelé les Nuggets. Ces formats pépites devaient durer moins d’une minute, être carrés et sous-titrés puisque les vidéos étaient muettes. Ce format extrêmement dynamique est plus facile à consommer pour les personnes qui sont en train de visiter leur flux Facebook, elles ont tendance à rester sur ce qui a capté leur attention dès les premières secondes. 

De plus, il est possible de constituer une audience des personnes qui ont visionné une certaine vidéo. Si vous produisez beaucoup de ces vidéos au format court, vous aurez une audience de gens qui ont regardé certaines d’entre-elles et vous pourrez les cibler à nouveau pour leur présenter des vidéos plus longues. Comme ces personnes seront engagées avec vos contenus, vous pourrez aussi leur afficher des publicités pour vos produits et vos services.

Pour exploiter cette stratégie, il est important de bien comprendre qu’il ne faut jamais créer des contenus pour des plates-formes temporaires mais toujours pour celles qui sont pérennes. Dans dix ans, les internautes pourront encore revoir ces mêmes contenus. Si quelqu’un cherche sur YouTube une question importante pour lui et qu’une de mes vidéos très anciennes y répond, il la retrouvera. 

Sur les réseaux sociaux avec une forme de flux d’actualité, comme Twitter ou Instagram, ça n’est pas du tout le cas puisque les contenus sont éphémères. Certes, le contenu existe encore, archivé quelque part mais plus personne de nouveau ne le verra.

Je vous recommande de ne pas produire des pépites spécialement pour les plates-formes. Ces courtes vidéos ne doivent pas être de la création mais de la curation. En effet, vous devez les réaliser à partir de contenus existants pour une plate-forme pérenne.

Lorsque vous créez ces pépites, il ne s’agit pas de filmer des vidéos d’une minute car vous allez rencontrer une barrière : la valeur par minute. Ce qui va pousser les gens à écouter davantage c’est la quantité d’idées et de contenus que vous leur apportez par minute. Si les idées sont trop diluées, ils auront l’impression de perdre leur temps. 

Par exemple, je me suis abonné à des podcasts en anglais de gens dont j’adore les idées car ils sont très inspirants. Mais le podcast dure quarante minutes pour exprimer une seule idée. J’en ai ressenti de la frustration. C’est pourquoi je reste toujours attentif à inclure plusieurs informations dans un épisode. Plus un épisode est dense, plus il est intéressant et les chances que les gens écoutent les suivants augmentent. Peut-être que certaines personnes trouveront que c’est trop rapide, que je donne trop d’informations en trop peu de temps. Dans ce cas, ils vont soit réécouter soit se payer une formation.

En résumé, la meilleure façon de produire une vidéo d’une minute qui possède énormément de valeur est d’utiliser le best-off d’une vidéo longue. Vous devez condenser un contenu long en une version courte grâce aux phrases clefs.

Quel podcast écoutez-vous ?

Q

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de l’importance d’écouter des podcasts. Il s’agit d’un média qui vous permet de vous ouvrir au monde et d’ouvrir une fenêtre sur des idées complètement nouvelles. C’est un média très pratique car qu’il soit au format vidéo ou au simplement au format audio, il est possible de le consommer en faisant une autre activité simultanément. Personnellement, je regarde les podcasts vidéo lorsque je repasse. Quand je me balade, je profite de ce moment pour écouter les podcasts audio.

Aussi, puisque je réalise moi-même des podcasts, j’aimerais mieux comprendre et analyser votre consommation de podcasts, qu’ils s’agissent de mes podcasts ou pas. Pour ce faire, j’ai deux questions à vous poser.

Quels sont les podcasts que vous écoutez aujourd’hui ?

Ma première question s’interroge sur le « qui ». C’est-à-dire quels sont les podcasts que vous écoutez aujourd’hui. 

Je viens de terminer plusieurs podcasts. J’ai notamment écouté un podcast d’un jeune entrepreneur américain que j’ai rencontré il y a quelques années et qui s’appelle Chandler Bolt. C’était un podcast qui portait sur la publication des livres. J’ai écouté tous les podcasts jusqu’au dernier épisode. A ce moment-là, j’ai réalisé que j’ai besoin de chercher un nouveau podcast pour m’ouvrir l’esprit et m’inspirer.

Parmi les autres podcasts que j’écoute, en dehors des miens, il y a les vidéos quotidiennes d’Olivier Roland, les podcasts de Tim Ferriss…

Je n’ai pas fait une longue liste, mais pour moi, il est important de connaître le choix de mon audience et les podcasts ou les chaînes YouTube qui vous intéressent.

Ceci m’amène à vous poser une seconde question.

Dans quel contexte regardez-vous ou écoutez-vous les podcasts ?

Ma deuxième question, c’est le « où ». En fait, je vous pose cette question pour déterminer dans quel contexte, aujourd’hui, vous écoutez ou regardez des podcasts. J’aimerais savoir où vous êtes en ce moment.

Cela me sera très utile dans le lancement de mes nouveaux podcasts pour deux raisons :

  • Mieux découvrir votre univers ;
  • Comprendre l’environnement dans lequel vous êtes.

Cette analyse influence aussi nos choix techniques. Les besoins sont différents selon que vous m’écoutiez dans le métro avec des écouteurs, dans votre voiture avec une meilleure sonorisation ou chez vous sur la chaîne hi-fi.

Vous pouvez laisser vos réponses dans les commentaires ci-dessous. Merci d’avance pour vos retours. A tout bientôt.

Booster votre visibilité grâce au contenu attrayant

B

Votre contenu joue le rôle du trait d’union entre votre produit/service et les clients. Afin d’améliorer votre visibilité et accroître votre audience, il est recommandé d’exploiter les différentes plateformes disponibles pour partager le contenu, et ce, en utilisant le format adéquat.  

  • Contenu audio : certaines personnes préfèrent un contenu audible afin de l’écouter en effectuant une autre tâche : dans le transport, en faisant le ménage ou au bureau…
  • Contenu vidéo : le contenu vidéo attire l’attention de vos clients. Pensez à partager vos vidéos sur Youtube afin d’augmenter vos chances d’apparaître bien classé sur les résultats des moteurs de recherche.
  • Contenu e-mail : Les ebooks, les études, les témoignages et les articles sont différents types du contenu qui peuvent être envoyés à vos abonnées sur les newsletters via e-mail.
  • Contenu réseaux sociaux : pensez également à partager votre contenu avec vos fans sur les réseaux sociaux. Je crée souvent un contenu pour le partager avec les abonnés sur notre page Facebook « Séduire Le Client ».

Comment mesurer l’efficacité de votre contenu ?

Afin d’évaluer l’efficacité de votre contenu et l’engagement de votre audience, il est crucial d’analyser les résultats de statistiques. 

Deux chiffres clés à ne pas rater pour l’analyse du comportement de vos prospects vis-à-vis de votre contenu : durée de visionnage et fidélisation de l’audience.

Nous avons constaté que les internautes qui regardent notre contenu jusqu’à la fin interagissent en laissant un commentaire ou en cliquant sur « J’AIME ». Cette action traduit la satisfaction de cette catégorie par le contenu proposé. Le problème c’est qu’une minorité de nos clients achèvent le visionnage d’une vidéo par exemple.   

Les résultats de statistiques liés à notre podcast d’une durée de dix minutes partagé sur notre page Facebook ont relevé une chute dans le nombre de personnes qui continuent à regarder notre vidéo au-delà des deux premières minutes. 

Prenons une vidéo de mon podcast en exemple, on remarque que la courbe de fidélisation correspondante à cette vidéo démarre à 100 % et seulement 10 % vont visionner le contenu jusqu’à la fin.

La durée moyenne de visionnage de cette vidéo est de quatre minutes. Cela indique que nos prospects regardent seulement la moitié de la vidéo partagée en moyenne.

Comment améliorer le temps de visionnage ?

Les résultats de ces statistiques et ces pourcentages m’ont poussé avec mon directeur commercial, à penser à une nouvelle stratégie qui nous permettra d’accroître la durée du visionnage de notre contenu et l’engagement de nos visiteurs. Cette étude a donné naissance à une nouvelle métrique que nous avons appelé « la valeur par minute ».

Ce paramètre consiste à structurer la vidéo d’une manière que le client pourra tirer profit de chaque minute du visionnage. 

En proposant un contenu riche en informations réparties équitablement sur la durée totale de la vidéo, nous avons réussi à augmenter le nombre de clients qui termine le visionnage de la vidéo jusqu’au bout. 

L’idée consiste à répartir les conseils et les informations sur toute la longueur de la vidéo au lieu de tout dévoiler au début de la vidéo.

En appliquant cette stratégie sur une nouvelle vidéo, nous avons remarqué que nous avons obtenu des résultats différents aux résultats précédents. La courbe est devenue beaucoup plus plate et nous avons éliminé la chute du nombre de visiteurs.

Les statistiques de la première vidéo montrent une baisse de 50 % du nombre de visiteurs au bout des deux premières minutes, pour la deuxième vidéo nous avons franchit la barre de 50 % après 10 minutes du visionnage : la durée moyenne du visionnage de la vidéo est passée de quatre minutes à dix minutes et le taux de fidélisation à 20 %.

Comment améliorer votre valeur par minute ?

Afin d’améliorer la visibilité de votre contenu, il est recommandé de suivre quelques instructions :

  • Structurer davantage votre contenu en répondant à une problématique ;
  • Trouver les points clés que vous comptez aborder sur cette problématique ;
  •  Illustrer chacun de ces points avec un exemple ;
  • Donner à la fin un récapitulatif ;
  • Annoncer dès le début les différents points qui seront abordés dans votre vidéo ;
  • Opter pour un générique court. La durée recommandée est de 4 secondes ;
  • Ajouter de la musique au cours de la vidéo et pendant les moments clés et notamment au démarrage pour solliciter encore plus l’attention de vos prospects. Cela vous permettra de démarrer la vidéo d’une façon plus dynamique.

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */