EtiquetteProfession : Entrepreneur Libre

Le secret jamais avoué par les entrepreneurs

L

https://www.youtube.com/watch?v=k3-tW3vF1lY&feature=youtu.be

Lors de la rédaction de mon livre, Profession : Entrepreneur Libre, j’ai demandé à certains de mes amis experts et conférenciers s’ils avaient des expertises à partager avec les entrepreneurs en herbe afin de les aider à se lancer et à devenir libre. Suite à notre discussion, j’ai constaté que le fait d’aider vos clients à créer un focus vous permettra de leur créer plus de résultats concrets.

Malheureusement, dans notre société, la surcharge d’information nous empêche souvent de nous concentrer. D’un côté, la télévision nous bombarde de publicités et d’informations inutiles. D’un autre côté, Internet. Dès que nous essayons de nous concentrer, nous recevons des notifications sur les réseaux sociaux.

A cause de toutes ces sollicitations, il est difficile de se concentrer. Cependant, il y a une citation que je cite dans mon livre : Coacher un client qui est en train de travailler sur plusieurs projets à la fois est très facile. Par contre, coacher une personne qui travaille sur un seul projet, c’est beaucoup plus difficile.

Un client qui gère plusieurs projets à la fois, n’est pas en train d’avancer en réalité, parce qu’il est complètement dispersé. Le rôle du coach est négligeable tant que le client n’avance pas.

Le client qui gère un seul projet, est un client plus difficile à coacher étant donné qu’il est plus exigeant.

Paradoxalement, c’est le type de clients préférés des coachs. En tant que consultant, je suis plutôt intéressé par les clients qui sont dans le passage à l’action et qui ont un focus sur une action centrale. En effet, il est très dangereux d’être submergé par toutes les informations qui circulent en ligne, sur Internet, à la télévision…

Afin d’éviter cette situation, il est recommandé de vous concentrer sur un seul projet. Pour ce faire, choisissez une seule idée parmi toutes vos bonnes idées. Une fois que vous avez effectué votre choix, filtrez toutes les autres informations que vous recevez en vous posant la question :

Est-ce que cette information ou idée me permet d’avancer plus vite sur mon projet central ?

Si la réponse est négative, reportez cette idée ou information. Ainsi, vous évitez les dangers du phénomène de surcharge d’informations.

Souvenez-vous que celui qui gère un seul projet, avance plus rapidement.

Comment mon professeur de mathématiques m’a aidé pour créer mon entreprise ?

Avant de lancer ma première entreprise et devenir enfin libre, j’étais un ingénieur centralien et j’ai travaillé dans une société de services en informatique.

Un des enseignements que j’ai retenu de mon professeur de classes préparatoires m’a permis de persévérer dans mon projet de création d’entreprise. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut forcément s’en sortir parce que le monde est archimédien.

Evidemment, cette phrase ne m’a pas donné un encouragement particulier parce que je ne comprenais pas vraiment le sens et l’ampleur de cette pensée. J’ai demandé alors des explications pour mieux comprendre.

En mathématiques, quand un monde est archimédien, en faisant des petits pas tous les jours pour aller d’un point A à un point B vous finissez toujours par arriver.

Dans la vie, si vous faites tous les jours des petits pas pour atteindre votre objectif, vous finirez par y arriver.  

Cette théorie m’a permis, quand je me suis lancé et que j’ai eu des doutes concernant la réussite de mon objectif. Au début, j’ai lancé un site Internet qui recevait à peine un seul visiteur par jour. Par conséquent, j’étais convaincu que mes chances de réussite étaient faibles. Mais j’ai réalisé que même avec une personne par jour, il est possible de créer une communauté intéressée par mon produit/service.

Je suis passé de zéro client à 400 clients en un an, de 400 à 17 000 clients en quatre mois et de 17 000 à 105 000 au cours de l’année suivante.

C’est un encouragement plus positif et dynamisant que d’entendre la phrase de mon autre professeur de classes préparatoires : Sébastien, quand on n’est pas doué, il ne faut pas chercher à le cacher.

5 conseils pour réussir votre étude de marché

5

https://www.youtube.com/watch?v=OCKD-a28z48&feature=youtu.be

Dans mon livre Profession : Entrepreneur Libre, j’enseigne une stratégie qui s’appelle l’étude de marché express. Cette stratégie ne consiste pas à embaucher une entreprise de consulting qui va vous faire investir 20 000 € et vous fournir un rapport de 90 pages sur votre marché. Mais plutôt à faire vous-même un sondage que vous pouvez diffuser auprès de vos prospects idéaux. Pour ce faire, je partage avec vous 5 astuces qui vous permettront d’obtenir beaucoup plus réponses qualifiées à votre sondage.

  1. Rendez obligatoire toutes les réponses dans votre sondage

Aujourd’hui, tous les outils de sondage disponibles sur Internet (Google Forms, Frame Forms, surveymonkey…) permettent de déterminer si une question est facultative ou obligatoire. 

Dans votre sondage, vous devez mettre toutes les questions en obligatoire à l’exception de la dernière question concernant la demande des coordonnées.

Le cas échéant, vous aurez énormément de réponses vides. C’est surprenant, mais beaucoup d’internautes démarrent des sondages et sautent toutes les questions facultatives. Par conséquent, si vous incluez que des questions avec des réponses facultatives dans votre sondage, vous ne recevez pas des réponses.

2. Répartissez les questions de votre sondage sur plusieurs pages

Un sondage avec 11 questions, c’est extrêmement intimidant. Quand les internautes arrivent sur une page avec beaucoup de questions, ils ne sont pas motivés à donner leurs réponses. Ils laissent peut-être la page du sondage ouverte sur leur navigateur et reportent cette action. Evidemment, ils finiront par oublier et ils ne rempliront jamais ce sondage.

Pour cette raison, il est crucial d’organiser votre sondage de manière à ne pas dépasser les 4 questions par page. 

Un autre intérêt de cette astuce, c’est que la plupart des outils de sondage conservent les réponses au fur et à mesure que les prospects passent d’une page à une autre. Même si les prospects ne sont pas allés jusqu’au bout de votre sondage, vous pouvez obtenir leurs réponses. Par conséquent, vous aurez plus de réponses qualifiées.

3. Fournissez un espace suffisant

Pour que les personnes donnent vraiment des réponses détaillées, pensez à leur fournir l’espace nécessaire. 

Pour ce faire, je vous recommande de mettre 80 caractères de large et 7 lignes de haut au minimum. Un outil comme surveymonkey vous permet de configurer la taille du champ de la réponse. Plus les champs de réponses sont espacés, plus les internautes vous donnent des réponses détaillées.

Prenons un exemple. Si vous gardez la configuration par défaut et vous réservez une petite ligne pour la réponse à la question : quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans l’éducation de vos enfants ?

La réponse pourra être par exemple : les enfants n’obéissent pas.

Par contre, si vous proposez un espace suffisant, ils peuvent développer cette réponse : ma difficulté, c’est que j’ai du mal à convaincre les enfants de faire leurs devoirs quand ils rentrent de l’école. Par conséquent, j’ai peur que cela nuise à notre relation et j’aimerais trouver une façon bienveillante pour qu’ils fassent leurs devoirs sans que je m’énerve.   

Une réponse bien développée de la part de vos prospects vous permet de vous inspirer du lexique utilisé  et de leur façon de parler. Cela est ensuite utile lorsque vous rédigez du contenu de marketing.

4. Posez les questions démographiques à la fin  

Si vous posez des questions démographiques du type : âge, sexe, profession ou coordonnées, posez-les à la fin de votre sondage. Ce sont les questions les plus ennuyeuses auxquelles les internautes n’aiment pas particulièrement répondre.

Posez les questions émotionnelles au début de votre sondage (il s’agit des questions concernant leurs besoins, leurs envies, les problèmes qu’ils veulent résoudre…) et posez les questions démographiques à la fin.

5. Démarrez votre sondage sur la première page

Ne commencez pas votre sondage par un long texte d’introduction parce que vous risquez que les internautes quittent le sondage avant même de commencer. Assurez-vous que votre sondage commence par un court paragraphe d’introduction pour que les internautes entrent directement dans le vif du sujet et vous aurez beaucoup plus de réponses.

Avec ces astuces vous aurez plus de réponses pour votre sondage et vous connaîtrez mieux les prospects auxquels vous vous adressez. Par conséquent, vous aurez plus de résultats et une meilleure communication marketing.  

Comment trouver votre idée d’entreprise ou de produit à lancer ?

C

Formidable, vous avez décidé de vous lancer. Vous voulez devenir entrepreneur.

Mais… que ferez-vous ?

De nombreuses personnes renoncent à l’envie d’entreprendre parce qu’ils ne savent pas quoi faire. D’ailleurs, lorsqu’on présente un entrepreneur qui a réussi, on a tendance à parler de la vocation qu’il chérit depuis le berceau, ou de la grande révélation qui a changé sa vie !

Ces personnes existent. Mais il y en a beaucoup d’autres. Lorsque j’ai quitté mon job chez Unilog, je n’avais pas la moindre idée de ce que j’allais faire. Lorsque Jeanne a quitté la Commission européenne, elle est rentrée au Burundi, bien loin d’imaginer que c’est une discussion avec son cousin qui lui montrerait la voie à suivre.

Pour tout vous avouer, j’ai créé 3 entreprises avant de trouver l’activité qui était vraiment faite pour moi.

Vous n’avez pas eu de révélation ? Vous n’avez pas de vocation ?

Rien n’est perdu ! Cet article devrait vous aider à faire les bons choix.

Comment vendre rapidement vos premiers produits ?

C

En vous intéressant à l’entrepreneuriat, vous avez déjà rencontré la notion de « traversée du désert ». Il s’agit de cette période de 6 à 12 mois pendant laquelle les indépendants qui lancent leur activité ne gagnent rien.

Je ne vais pas vous mentir : cette période, beaucoup d’entrepreneurs la vivent. Le pire, c’est qu’ils pourraient l’éviter. Attention, vous n’allez pas vendre vos produits ou services du jour au lendemain. Vous devrez effectivement passer quelques semaines pour mettre en place les premières étapes de votre succès.

Mais vous ne devez pas attendre 6 ou 12 mois pour générer un chiffre d’affaires. Le facteur numéro un de succès d’une jeune entreprise, c’est le cash-flow initial : les ventes qui entrent dès les premières semaines d’activité. Si vous attendez que les clients viennent vous trouver, ce sera trop tard. Vous devez être proactif. Dans cet article, je vous présente trois grandes vérités de l’entrepreneuriat, qui ont permis à de nombreux entrepreneurs de générer rapidement des ventes.

Comment une plaisanterie de Steve Pavlina a fait de moi un Entrepreneur Libre

C

Je suis un Entrepreneur Libre.

Cela signifie que ma valeur n’est pas liée au temps que je passe à travailler. Et je le dois à mon entreprise, qui me permet de générer un million de chiffre d’affaires par an en ne travaillant qu’un jour par semaine (le jeudi !). Le plus beau dans tout cela ? C’est que j’aide des centaines de milliers de personnes à devenir libres.

Mais je n’y serais pas arrivé sans une plaisanterie de Steve Pavlina.

Je souhaite partager avec vous cet incroyable enchaînement de circonstances qui a transformé toute ma vie, et fait de moi un Entrepreneur Libre.

J’espère que vous le deviendrez aussi.

Pour en savoir plus, consultez la suite de cet article !

Rédiger un best-seller : ce que j’ai appris en me formant avec James Patterson, Dan Brown, et Malcom Gladwell

R

Cet article invité a été écrit par Sébastien Night, fondateur du Mouvement des Entrepreneurs Libres, et auteur du livre « Profession Entrepreneur libre : le guide pratique pour gagner votre liberté en vous mettant à votre compte ! ».

18 mois…

J’ai mis 18 mois pour finaliser mon manuscrit. Ce que j’avais commencé comme un guide pratique d’environ 200 pages s’est transformé, au fil du temps, en un livre de non-fiction à suspense, presque un roman initiatique, de 520 pages.

Vous n’imaginez pas la force qu’il m’a fallu pour mener cette tâche à bien. C’est probablement le défi le plus difficile que j’ai eu à relever jusqu’à présent, de la recherche du ton et du genre idéal jusqu’à l’envoi du fichier à mon éditeur.

C’est aussi une énorme fierté. C’est grisant. Je dois d’ailleurs vous avouer que je me suis déjà lancé dans la rédaction d’un autre livre… Et cette fois, ce sera beaucoup plus facile.

Pourquoi ?

Car j’ai réglé toutes les interrogations qui se sont posées au cours de ma rédaction : genre, intrigue, recherche, inspiration… Les questions se bousculaient à chaque page.

Pour surmonter ces obstacles, j’ai lu des dizaines de livres et suivi les MasterClass des plus grands écrivains de notre époque… Progressivement, les pièces du puzzle se sont mises en place.

Chaque auteur a ses astuces. Cependant, certaines techniques littéraires sont universelles. Une fois qu’on les connaît, le processus créatif est beaucoup plus fluide, vos objectifs sont plus clairs et vous travaillez efficacement.

Ces techniques, je les partage avec vous dans la suite de cet article.

Comment j’ai blogué en direct la création de mon nouveau livre afin d’en faire un succès en librairie : les erreurs, les astuces, les cafouillages, je dévoile tout !

C

Et s’il y avait un moyen simple pour terminer la rédaction de votre manuscrit, commencé il y a plusieurs années ? Et si le succès de votre livre en librairie était assuré ?

121 000 mots, presque un an de travail, un manuscrit d’un nouveau genre, entre conseils pratiques et intrigue… il s’agit de mon nouveau livre « Profession : entrepreneur libre ». Il regorge de conseils pour gagner votre liberté en vous mettant à votre compte. Mais pas seulement ! Il vous fera plonger dans l’histoire d’entrepreneurs devenus libres en partant de zéro.

Ce fut un travail de longue haleine. Et je dois être honnête : je n’y serais pas arrivé si j’étais resté seul, enfermé dans mon bureau pendant ces longs mois.

Je sais que beaucoup d’entrepreneurs sont rongés par la crainte de se faire voler leurs idées. C’est pareil pour les écrivains. Alors ils restent enfermés, et ils ne parlent de leur projet à personne. Lorsqu’ils n’abandonnent pas en cours de route, ils préfèrent s’enfermer dans un sombre garage et en ressortir des mois plus tard avec un produit ou un roman… et une peur irrépressible de le présenter au public.

Au fond, ils ne savent pas si ce produit plaira.

C’est dommage. Parce qu’il existe un moyen de s’assurer d’arriver au bout du projet, et de proposer un produit qui plaira immédiatement aux lecteurs !

Et si le secret du succès résidait dans la communication ?

Vous voulez en savoir plus ? Lisez la suite de cet article !

L’auteur qui déconseille son livre aux patrons et managers (Communiqué de presse)

L

« Patrons, managers, chefs d’entreprise : ne laissez pas vos employés lire ce livre ! »

Tel est le message provocateur qu’on peut lire en double page de surcouverture du 20 Minutes de Nantes ce mercredi 25 septembre. Une opération de communication originale de Sébastien Night, auteur du livre Profession : Entrepreneur Libre, qui soulève la question du « déclic entrepreneurial » qui semble affecter tant de Français.

20 Minutes Nantes : Patrons, managers,
chefs d’entreprise : Ne laissez pas  vos employés lire ce livre ! (par Sébastien Night)
Une campagne de communication qui sort des sentiers battus
Couverture du livre Profession : Entrepreneur Libre
Couverture du livre Profession : Entrepreneur Libre
« L’entrepreneur, comme le manager, c’est celui qui importe le stress et exporte de la confiance. ‘Profession : Entrepreneur Libre’ vous aidera à prendre confiance en votre projet entrepreneurial et à transmettre cette précieuse confiance à vos partenaires et clients. Un message important, qui arrive au bon moment. »

Jean-Pierre Letartre, Président d’EY (Ernst&Young)
Instigateur en France du «Prix de l’Entrepreneur de l’année»
Chevalier de la Légion d’honneur
 

37% des Français voudraient sauter le pas (source: Insee)

« On dit que la société française est traditionnellement anti-patron et anti-entrepreneuriat », affirme l’ancien Centralien, « pourtant, plus d’un Français sur trois déclare aujourd’hui avoir le rêve de se mettre à son compte un jour. »

Sébastien Night

Cette vague d’esprit entrepreneurial pourrait bien inquiéter les patrons et managers qui voient partir leurs meilleurs éléments, attirés par le désir de liberté. C’est déjà la décision qu’ont pris plus de 300 000 personnes en rejoignant le « Mouvement des Entrepreneurs Libres » créé par Sébastien Night en 2010, et qui fédère des entrepreneurs, en herbe ou confirmés, de 35 pays.

Pourquoi tous ne réussissent pas

Sébastien, qui a organisé son entreprise pour ne travailler qu’un jour par semaine (le jeudi),  est lui-même un exemple de ce qu’il prêche : lancer une activité et la développer en gardant en tête la liberté qu’on voulait s’offrir au début.

« Beaucoup de gens rêvent de devenir leur propre patron mais, parce qu’ils se lancent sans stratégie, se retrouvent surtout à devenir leur propre employé, multipliant les heures pour gagner moins que dans leur job salarié précédent. »

Sébastien Night

La clé pour mettre toutes les chances de son côté

Alors, quelle est la clé pour éviter ce surmenage et l’épée de Damoclès du dépôt de bilan ? Selon le jeune consultant et formateur qui, à 34 ans, a déjà à son actif quatre créations d’entreprise, plusieurs livres à succès et un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros, le secret est simple : « Devenir votre propre patron est le seul moyen de devenir enfin libre et vivre la vie de vos rêves. A condition de garder en mémoire que le premier rôle d’un chef d’entreprise est d’être porte-parole, marketeur, et commercial. Séduire et fidéliser le client est la priorité ! »

Tout le monde n’est pas fait pour être entrepreneur

La première question à se poser avant de lancer un projet entrepreneurial n’est pas « quel produit vendre », mais bien « ai-je l’étoffe d’un entrepreneur à succès ? »
Une étude approfondie du Mouvement des Entrepreneurs Libres auprès de 201 porteurs de projet montre qu’il y a 79 bonnes raisons de ne jamais se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise … et seulement 8 raisons un peu folles pour persévérer malgré tout dans cette voie.

Un concept que Sébastien Night explicite en détail, en l’illustrant de témoignages d’entrepreneurs à succès, dans son livre Profession : Entrepreneur Libre, le guide pratique pour gagner votre liberté en vous mettant à votre compte !, paru le 3 septembre aux éditions Alisio/Albin Michel.

Quelques-unes des apparitions de Sébastien Night dans la presse


Le livre

Titre : « Profession : Entrepreneur Libre, le guide pratique pour gagner votre liberté en vous mettant à votre compte !« 
Faut-il être fou pour créer une entreprise ? Oui, mais le jeu en vaut la chandelle ! Entrepreneur star du web, consultant et conférencier, Sébastien Night livre toutes les clés pour vous mettre à votre compte, et générer une croissance explosive … En vivant selon vos propres règles.

Ce livre est pour tous ceux qui se sont déjà demandé : 

  • Suis-je capable de créer une entreprise ?
  • Comment trouver la bonne idée, le filon rentable ?
  • Où trouver un financement pour me lancer ?
  • Au bout de combien de temps pourrai-je tirer un revenu de mon activité ?
  • Quelle est la meilleure stratégie pour trouver mes premiers clients ?

Illustré d’exemples concrets d’entrepreneurs qui ont réussi en partant de zéro, cet ouvrage de référence vous donnera la réponse à toutes ces questions, et bien d’autres.


À propos de l’auteur

Sébastien Night est devenu célèbre en lançant le coaching séduction en France en 2007. Dès 2010, cet ancien ingénieur centralien a fondé le Mouvement des Entrepreneurs Libres — qui aide déjà 300 000 personnes dans 35 pays à retrouver leur liberté en créant leur entreprise à succès.
Sébastien gère son entreprise à distance, en voyageant autour du monde avec sa femme Cécile et sa fille Alice.


press kit

Contact presse

Pour contacter Sébastien Night pour une interview ou recevoir un exemplaire du livre: [email protected]

Pour contacter Sébastien et le Mouvement des Entrepreneurs Libres par téléphone ou SMS :

  • 06 44 60 94 44 (depuis la France)
  • +33 644 609 444 (depuis l’étranger)

Si vous avez un blog, une chaîne YouTube ou un Podcast: j’ai besoin de vous !

S

Ce message est un peu inhabituel. Vous avez peut-être entendu que mon livre, Profession : Entrepreneur Libre, paraît le 3 Septembre dans toutes les librairies…

Mais le but de ce message n’est pas de vous vendre mon livre. Ce n’est pas « l’annonce officielle de lancement »… (ça viendra plus tard !).
Aujourd’hui, j’ai besoin de votre aide pour une toute autre raison. J’explique :

(Regardez la vidéo pour voir tous les détails !)

Pourquoi le message de ce livre est-il aussi important pour vous (et vos lecteurs/auditeurs) ?

Aujourd’hui, des millions de personnes en ont marre de vivre le « métro-boulot-dodo ». Marre de se sentir « pas à leur place ». En fait, 37% de tous les Français disent qu’ils veulent un jour se mettre à leur compte… Et pourtant, en réalité, parmi ces millions d’ « entrepreneurs en herbe », seulement 1 personne sur 20 finit réellement par se lancer chaque année.
Il est temps que ça change.

J’ai écrit ce livre pour faire passer un message clair : Devenir votre propre patron est la seule façon de devenir libre et vivre la vie dont vous rêvez.

Je veux changer le regard que le grand public porte sur l’entrepreneuriat, et sur le travail que nous faisons, vous et moi. C’est pourquoi je me suis entouré d’une équipe de choc : celle de l’éditeur, ainsi que plusieurs centaines d’entrepreneurs « Ambassadeurs » qui ont relu le manuscrit en temps réel, et m’ont laissé 6 059 commentaires et suggestions que j’ai prises en compte… afin que ce livre soit divertissant, captivant, passionnant et même drôle par moments – mais toujours concret et basé à 100% sur des stratégies testées et éprouvées.

Voilà donc pourquoi j’ai besoin de votre aide…

J’ai besoin de votre aide précieuse pour faire passer le message à toutes ces personnes qui veulent gagner leur liberté en se mettant à leur compte.

Si vous avez un blog, une chaîne YouTube, ou un podcast, (ou si vous pouvez me mettre en contact avec une personne qui a ce type de plateforme), alors…

J’aimerais apporter de la valeur à votre audience !

Il peut s’agir d’un article invité pour votre blog, ou bien une interview, ou toute autre façon de faire passer le message et de transmettre à vos lecteurs/auditeurs les conseils et astuces concrets du livre.

Je pense que le meilleur support serait une interview (je peux partager des stratégies inédites, et les histoires vraies de centaines d’entrepreneurs de toutes origines que j’ai coaché), mais je suis ouvert à toutes suggestions que vous pourriez faire.

Si mon blog, ou mes vidéos, ou mes podcasts et mes livres vous ont déjà aidé, alors j’aimerais avoir votre aide.

Je suis convaincu que nous avons aujourd’hui une opportunité incroyable d’impacter des centaines de millions de personnes et leur donner la liberté qu’elles méritent.

Alors, pouvez-vous m’aider ? Cliquez ici :

Merci d’avance,

Sébastien Night,
Fondateur du Mouvement des Entrepreneurs Libres
Auteur du livre Profession : Entrepreneur Libre (éditions Alisio/Albin Michel, parution le 3 août dans toutes les librairies)

PS : Je partagerai bientôt des infos sur les bonus fous que j’ai prévus si vous faites partie des premiers à vous procurer le livre en librairie 🙂

PPS : Si vous connaissez quelqu’un qui serait intéressé pour parler du livre sur son blog, sa chaîne YouTube, ou son podcast, faites-leur suivre ce lien svp : https://fr.surveymonkey.com/r/interviewer-sebastien
Merci !

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */