Résultats de recherche pourblog grace vendre

Comment générer plus de ventes grâce à votre vidéo de vente ?

C

Dans cet article, je vais répondre aux deux questions les plus fréquemment posées par les entrepreneurs concernant la création des vidéos de vente : quelle est la durée optimale d’une vidéo de vente et comment l’optimiser ?

Commençons par la première interrogation.

Quelle est la longueur optimale d’une vidéo de vente ?

Quand vous décidez de créer un contenu sous format vidéo, vous vous posez des questions relatives à sa durée :

  • A quel moment une vidéo de vente est-elle trop courte ou trop longue ?
  • Faut-il croire les médias et les blogueurs qui privilégient les vidéos courtes pour attirer l’attention de l’internaute ?

La réponse à ces deux questions est négative.

Vous ne devez pas créer la vidéo la plus courte possible pour générer davantage de ventes. Sur plusieurs pages de vente (même celles qui vendent de l’information), je trouve des vidéos d’illustrations, sans sons, avec de la musique et qui ne durent qu’une minute ou deux minutes. Or, ce type de vidéos nuit, souvent, à l’efficacité de votre message de vente et par extension à vos ventes. Afin de communiquer votre message d’une façon efficace et de telle manière que cela amène le client vers la vente, certains éléments doivent être absolument présents.

L’assemblage de ces éléments essentiels vous permet d’avoir le maximum de pouvoir de persuasion dans votre script. Le fait d’ajouter des éléments qui n’apportent rien à la vente comme des vidéos muettes ou des génériques, nuit considérablement à l’efficacité du contenu partagé.

Le but consiste à réaliser une vidéo qui permet de véhiculer le maximum d’informations nécessaires en un minimum de temps. Pour donner une estimation de la durée optimale d’une vidéo, qui dépend énormément du produit/service, vous devez définir les éléments indispensables à inclure.

La durée des vidéos que j’ai créées pour moi-même ou pour mes clients et qui ont mieux fonctionnées varie selon le type de produit/service :

  • 10 minutes pour des produits d’entrée de gamme qui nécessitent une décision relativement instantanée d’achat ;
  • 20 minutes pour des produits qui demandent plus d’éducation ;
  • Entre 20 et 40 minutes, c’est la durée optimale pour la plupart des cas.  

J’ai gagné un record avec l’un de mes clients, David Jay, en créant une vidéo d’une durée de 3 heures et 30 minutes pour vendre un produit. Cette durée est répartie entre formation, témoignage et message de vente. Evidemment, il s’agit d’une vidéo très longue et après plusieurs tests, le format réduit de 40 minutes s’est montré plus performant. 

Pour cette raison, je vous recommande de créer des vidéos d’une durée de 20 à 40 minutes pour plus d’efficacité. Toutefois, si vous êtes encore débutant, visez plutôt les vidéos courtes.

Ceci nous amène à la seconde question.

Comment améliorer une vidéo de vente ?

Une des meilleures façons qui vous permet d’améliorer une vidéo de vente, c’est de vous assurer que vous êtes en train de transmettre uniquement les informations intéressantes et nécessaires. 

Généralement, dans un message marketing, il nous faut (nous les entrepreneurs) du temps pour nous préparer. Ce temps sera inclus chronologiquement dans votre contenu et par conséquent la vidéo commencera par des platitudes.

La plupart des textes de vente écrits par des entrepreneurs débutants voire intermédiaires commencent par des platitudes. Ce qui fait que la meilleure façon d’améliorer une vidéo de vente, c’est d’éliminer la première partie et d’entrer directement dans le vif du sujet. 

En revanche, l’analyse de la rétention d’une vidéo de vente pour éliminer les parties ennuyantes n’est pas une méthode efficace. En effet, il y a une énorme différence entre une vidéo de contenu que vous voulez partager sur les réseaux sociaux et une vidéo de vente.

Les parties de rétention sur une vidéo de vente sont les moments où les clients décident de passer à l’action et d’acheter votre produit/service. Pour cette raison, il est déconseillé de les supprimer.

En résumé, la durée optimale d’une vidéo de vente va dépendre du nombre d’éléments indispensables que vous devez expliquer et ce en un minimum de temps. Dans la mesure du possible, supprimez la première partie de la vidéo, car généralement, elle ne présente que des platitudes.

Finalement, essayez de vous limiter à 20 – 40 minutes pour avoir une meilleure performance. Cela vous pousse à parler moins des caractéristiques du produit/service et davantage de ses bénéfices et de la valeur qu’il apporte aux clients. Ainsi, vous réussissez à augmenter vos ventes. 

Pourquoi investir dans la formation La Machine à Vendre pour booster votre business

P

Dans cet article, découvrez le témoignage de Frédéric Lejour, un participant à ma formation « La Machine à Vendre ».

Bonjour, je m’appelle Frédéric Lejour, je suis le fondateur de la société Lejour Consulting. Je vis en Allemagne depuis 2011. Avant cela je vivais à Paris où j’avais deux agences immobilières et un cabinet de gestion du patrimoine. Je suis parti en décidant de faire mon métier autrement afin de toujours pouvoir aider les propriétaires à vendre leurs biens immobiliers mais en leur proposant des formations qui les aideraient à les vendre très rapidement.

Mon objectif est de permettre aux propriétaires de vendre leurs biens immobiliers en 31 jours et pour cela j’ai développé des outils leur permettant d’atteindre cet objectif.

Pourquoi me suis-je inscrit à la formation « La Machine à Vendre » de Sébastien Le Marketeur Français ? Tout simplement car il est très difficile lorsque vous souhaitez vendre des produits en ligne, d’imaginer une stratégie qui automatiserait tout ça et permettrait en plus de générer des revenus récurrents. 

Je pars du principe qu’il faut se former et suivre les meilleurs, comme je l’ai toujours fait. Pour moi, Sébastien est le numéro 1 du marketing sur Internet en France, il était donc évident que j’investisse dans une de ses formations.

La formation « La Machine à Vendre » m’a séduite car elle est très complète et son prix de vente est tout à fait accessible. 

Je suis direct entré en action après l’achat de la formation. J’ai aimé le fait que nous rentrons dans le vif du sujet dès le départ avec l’aide d’un défi. Le fait d’avoir appliqué les conseils du défi m’a permis de me remettre en contact avec une personne qui essayait de revendre sa maison depuis deux ans. Je l’ai donc sollicité à aller voir mon blog et j’ai osé directement l’envoyer sur ma page de promotion de vente de presto-immo.fr où je présente une solution que j’ai créée grâce au coaching immobilier que je fais avec mes clients. Cette personne était la première que j’ai envoyée dessus et il a adoré et m’a recontacté pour me dire qu’il adorait ce que je faisais et quelques jours plus tard il m’a dit être d’accord d’acheter ma solution.

Je vends mon produit à 197 euros et je vends derrière un coaching, dont je lui ai parlé aussi, qui vient appuyer cet outil de vente et il a également accepté de le payer. Je fais normalement ce coaching à 997 euros mais pour ceux qui achètent la page de promotion de vente, je le propose à 597 euros. J’ai donc fait 797 euros de ventes sur les cinq premiers jours suivant l’achat de la formation de Sébastien.

Je suis très satisfait de ce résultat et motive tout le monde à investir dans cette formation car elle est très complète et entre directement dans le vif du sujet. Si votre objectif est de structurer votre business pour qu’il vous fasse un revenu récurrent tout en faisant des ventes directement, n’hésitez-pas.

Le coût de la formation par rapport à ce que vous allez pouvoir gagner en la suivant va être pratiquement couvert rien que par une ou deux ventes que vous allez faire pendant. Mon conseil est donc de foncer !

Les étapes à suivre pour lancer un blog

L

Pour vous aider à trouver la voix unique de votre blog, j’aimerais partager avec vous l’exemple de Roxana Hersans pour vous donner un cas concret et vous aider à mieux comprendre l’importance de chaque étapes.

Pour récapituler, Roxana est dans la phase de conception d’un blog professionnel. Elle a besoin de définir sa stratégie avant de se lancer. Elle propose des programmes de coaching personnalisés dans le domaine de la nutrition. Initialement, ses programmes seront surtout privés, mais elle pense à créer prochainement des programmes de groupe via des webinaires. Roxana souhaite également développer une activité en ligne et vendre un service nutritionnel très ciblé sur son blog.  

Découvrons ensemble les étapes à suivre pour lancer un blog qui vous ressemble.

Choisissez la langue de votre blog 

Roxana a passé une période en Angleterre où elle a formé une petite base de clients. Pour satisfaire cette audience, elle a opté pour un blog en anglais avec une thématique assez générale. Par contre, elle envisage que son blog en français soit plus ciblé.

Il est possible d’avoir plusieurs blogs avec des langues différentes. En revanche, il est quasi impossible de réussir tous ses blogs. J’ai eu l’occasion de discuter ce point avec des blogueurs qui vendent des produits d’information ou d’autres types de produits sur leurs blogs. Pratiquement tous ces blogueurs ont démarré plusieurs blogs, mais personne n’a réussi à rentabiliser tous ses blogs simultanément ou dans la même année. En effet, à partir du moment où vous avez un projet qui décolle, vous devez vous focaliser sur ce dernier et vous n’avez donc pas le temps pour plusieurs projets en parallèle. Pour éviter le gaspillage de temps, privilégiez le marché qui vous permettra de décoller le plus rapidement grâce aux ressources dont vous disposez.

Quand j’ai découvert toutes les alternatives possibles pour lancer un produit d’information, j’ai choisi de faire formations en marketing. Mais à l’époque, j’ai réalisé que je n’avais pas encore assez de recul pour démarrer ce projet dans l’immédiat. De plus, je sentais que j’avais davantage de ressources pour continuer mon activité de coaching en séduction. Par conséquent, j’ai décidé de développer cette activité et acquérir de nouvelles compétences dans le domaine du marketing avant de faire la transition.

Privilégiez le marché rentable

Pour éviter la dispersion d’efforts, Roxana a décidé de développer son blog en français en partageant des articles, en créant du contenu et en publiant ses offres de coaching. 

Quant au blog en anglais, il servira pour une plateforme sur laquelle elle partagera ses produits/services.

Il ne s’agit donc pas d’abandonner l’idée de lancer plusieurs blogs avec des langues différentes, mais de repérer le marché le plus rentable. Le développement de ce dernier doit être la priorité.

Il est recommandé d’avoir comme objectif d’élargir à d’autres marchés une fois que vous réussissez à gagner votre part du marché actuel.      

Évaluez votre unicité

Afin d’attirer vos prospects, il est indispensable d’apporter un produit/service unique.

L’approche de Roxana est différente. Elle n’exige pas de restrictions dans son régime et elle est ouverte pour recevoir toutes personnes intéressées par son service. Les solutions proposées par Roxana sont adaptées en fonction du mental de ses clients et les efforts qu’ils sont prêts à fournir. 

En effet, elle propose à travers son programme de coaching, des solutions minceurs à court terme à ses clients et elle les invite à se préparer pour des objectifs à long terme d’une façon très fluide et sans jugement.

Cette approche est valide, mais elle n’est pas définie d’une façon assez tranchée et synthétique.

L’idée qu’elle a mise en avant, consiste à s’opposer à la notion classique du régime et d’éliminer les restrictions de certains aliments, comme le sucre ou les féculents. Ainsi, elle évite que les clients soient frustrés, au moment où elle brisera tous les mythes relatifs à la nutrition.

Préparez la liste des mythes à abattre

Ces mythes, à abattre sont par exemple :

  • Certains aliments sont bons et d’autres sont mauvais ;
  • Il faut absolument éviter certains aliments ;
  • Il est crucial de faire des exercices sportifs difficiles ;
  • Il faut absolument manger des aliments particuliers pour mincir ;
  • Il faut apprendre à se priver ;
  • L’amincissement est une lutte forcenée contre soi-même.

Il est essentiel de faire la liste des idées reçues à abattre afin de définir les idées ennemies auxquelles vous devez vous attaquer.

Ces mythes vous permettront de définir vos croyances clés que vous défendrez sur votre site à travers vos articles et votre contenu.   

Quand un prospect s’inscrit sur mon site de conseils amoureux pour les hommes célibataires, le premier article qu’il reçoit par email, c’est : peut-on séduire 100 % des femmes qu’on aborde ?

Dans mon secteur d’activité très particulier qui s’appelle la communauté de séduction, il y a la légende qui affirme que si vous êtes un séducteur parfait vous pouvez aborder n’importe quelle fille. C’est donc la première idée reçue à laquelle je m’attaque.

Définissez votre produit/service

Le blog de Roxana ne portera pas exclusivement sur ces mythes, mais également sur le fait d’introduire une nouvelle notion : l’importance du plaisir.

Il est évident qu’elle évoquera des sujets relatifs à la nutrition comme c’est sa passion, mais l’idée principale est de cultiver le plaisir et la joie sans parler directement de développement personnel. 

Roxana a un état d’esprit d’entrepreneur qui l’a poussé à penser à un service qui peut apporter une valeur ajoutée aux clients et se démarquer.

Sauf que, l’entrepreneur rame jusqu’à ce qu’il change l’état d’esprit au moins quand il parle de son produit/service pour un état d’esprit de marketeur. Dans cet état d’esprit, vous ne parlez plus de vous-même mais plutôt de vos clients.

Une de techniques que vous devez apprendre à faire, consiste à vous mettre à la place de votre futur client et répondre à la question suivante : quel est le problème de votre client et comment vous pouvez le résoudre ?

Une illustration de ce dilemme. Je suis convaincu que pour résoudre un problème il est indispensable de disposer d’une démarche de développement personnel, de se sentir bien dans sa peau et de s’amuser au quotidien. Cependant, je n’aurais pas eu de succès avec un coaching sur le marché de la séduction ou le marché du marketing en proposant la solution miracle pour se sentir bien. La raison à cela est simple. Mon prospect dans le programme du coaching en séduction cherche une copine ou une femme.

Pour le cas du coaching minceur de Roxana, elle propose comme solution pour le problème d’excès de poids par exemple, l’idée de s’accepter afin de réussir un régime et un changement d’habitudes. Or, le prospect ne sera pas intéressé par cette solution tant que Roxana n’aura pas montré qu’elle a bien compris son problème. Pour cette raison, il est fondamental de vous mettre à la place de votre prospect et de définir ses problèmes et ses frustrations.

Par exemple, Roxana définit son prospect comme : une personne qui a des envies incontrôlables de manger et qui a déjà essayé des régimes miracles sans succès. Son prospect pense qu’il doit atteindre un certain poids idéal pour se sentir bien ou un corps parfait pour plaire à quelqu’un d’autre. Cette personne n’est plus capable de trouver le plaisir quand elle mange et perds la joie dans sa vie.   

Définir avec précision son prospect permet de s’adresser à lui de la meilleure façon.

Comment devenir libre grâce à Internet ?

C

Aujourd’hui, j’interview Alexandre Roth, un entrepreneur libre inspirant. Nous pouvons sembler opposés mais nous sommes pourtant similaires.

Alexandre est un entrepreneur qui a démarré sa carrière en faisant du coaching amoureux pour les hommes célibataires, du coaching en séduction. Il a très vite développé une activité qui a permis d’aider des milliers de personnes sur Internet et d’être vu par des millions de spectateurs via ses apparitions dans les médias. 

Ce qui est intéressant dans le parcours d’Alexandre, c’est d’avoir recherché une certaine liberté, de ne pas se laisser enfermer dans le cadre classique que la société essaie de nous imposer sur comment gérer notre travail.

J’aimerais qu’il partage les clefs pour ceux qui veulent se lancer, utiliser Internet pour garder une certaine liberté au quotidien et une liberté financière. 

Alexandre, peux-tu nous expliquer pourquoi cette opportunité de l’activité en ligne aujourd’hui est si importante ?

Je pense que si c’est une opportunité qui n’a jamais été aussi forte aujourd’hui c’est parce qu’il est possible maintenant de dissocier le temps et l’énergie que nous consacrons à une entreprise pour pouvoir être beaucoup plus libres, pour générer plus de chiffre d’affaires et privilégier la qualité de vie. Je ne voulais pas me tuer à la tâche comme mes parents restaurateurs. Je voyais des gens qui créaient un véritable business sur la séduction, le développement personnel. Une alternative était possible sur Internet.

En prenant l’exemple de ton parcours d’entrepreneur, veux-tu partager les étapes clefs marquantes et les problèmes communs à tous les gens qui essaient de se lancer en ligne ? Comment ils gèrent un problème et comment toi tu conseilles de le gérer pour bien se lancer ?

Lorsque j’ai créé ma société de coaching en séduction, il n’existait pas encore de statut léger et simple d’entrepreneur et j’avais commencé à développer des grosses structures bien lourdes, à m’engager sur des frais énormes alors que je ne savais même pas comment j’allais gagner de l’argent. 

Le conseil que je donne c’est de vous poser la question de comment gagner de l’argent quand on a investi des milliers d’euros. Nous sommes moins créatifs et moins productifs quand le risque de manquer d’argent prend le dessus. Focalisez-vous sur comment vous allez générer des revenus car c’est ce qui fait tourner la boîte, ce qui permet de se lancer dans de nouveaux projets.

Aujourd’hui il existe beaucoup d’outils formidables sur Internet pour aider à la création de sociétés, des statuts, des modèles.

Je me permets de souligner une pépite très importante que tu as apportée car cela a été pour moi aussi l’une des clefs. 

Les 80 % du temps passés à réfléchir au début doivent se concentrer sur comment faire rentrer les premières ventes et pas sur les documents administratifs. 

Quand j’ai démarré ma première boîte, je facturais en notant « entreprise en cours de création » et le jour où je suis allé immatriculer ma société, je possédais 3000 euros de chiffre d’affaires pour le premier mois.  

Qu’est-ce qui a fonctionné pour toi ? Quelles sont les étapes  essentielles pour réussir le premier mois ?

Je m’étais focalisé sur deux piliers :

  • Le référencement naturel, c’est-à-dire attirer des gens sur mon site, mon blog.
  • Les relations avec la presse, comment attirer les médias pour qu’ils parlent de moi.

J’ai obtenu le pilier du trafic naturel grâce à des articles de forte valeur ajoutée, c’est-à-dire des contenus où nous proposions beaucoup de détails, de conseils afin de donner aux gens l’envie de retourner sur le site. Il est d’ailleurs toujours en ligne et atteint 500 000 visites par mois.

Pour les médias, je créais des événements importants tous les trois à six mois et j’envoyais des invitations aux journalistes. Je leur expliquais par exemple que j’organisais une semaine de coaching séduction sur la Riviera à Nice avec cinq célibataires et je les invitais à la villa. Quand ils venaient pour écrire leurs articles, je leur demandais de renvoyer au site Internet où se trouvaient des ressources, des articles, une news letter.

Aujourd’hui, je fais beaucoup de vidéos car les deux leviers, articles et vidéos, sont extrêmement puissants. Les gens veulent du contenu pour apprendre.

Tu as mentionné deux piliers, celui qui permet d’apporter de nouveaux prospects pour leur montrer qu’il est possible de les aider et les relations avec la presse par le biais de la création d’un événement. A l’époque où j’œuvrais dans le même domaine, Alexandre est le seul coach en séduction à qui j’avais envoyé un mail pour lui dire à quel point j’étais épaté par une de ses vidéos lors du lancement de la villa. Dans l’accompagnement que tu proposais, je trouvais qu’il existait une réelle volonté d’aider les gens, pas juste de vendre une technique. Je pense que cela permet à tes clients de réussir.

Quelqu’un qui regarde les vidéos d’aujourd’hui et décide de démarrer une activité sur Internet sait que la priorité est la vente. Quelle est la meilleure manière de se préparer, d’effectuer une transition si entreprendre est totalement nouveau pour certaines personnes ?

Le facteur le plus important entre ceux qui se lancent et ceux qui voudraient se lancer est l’environnement. Je conseille de participer le plus souvent aux événements, aux Networkings, aux séminaires. C’est essentiel. Vos proches qui ne sont pas entrepreneurs risquent de vous prendre pour un fou car ils pensent que très peu de personnes réussissent à gagner de l’argent sur internet. Or, énormément de gens gagnent leur vie sur Internet. A partir du moment où vous ne connaissez pas les mécanismes, les stratégies, vous croyez cela impossible et c’est pourquoi il faut venir aux événements spéciaux pour les entreprises du Web. Il faut écouter ceux qui sont déjà entrepreneurs sur Internet parce que les autres ne pourront pas vous donner des conseils pertinents.

D’autre part, il faut se lancer même si le projet est encore imparfait car il va évoluer. La vision parfaite que nous pourrions avoir de notre projet n’est jamais celle qui existera dans la réalité. Arrêtez de vous trouver des excuses, il faut se lancer, échouer, comprendre, apprendre, s’améliorer jusqu’à ce que le projet commence à tenir la route. Passez à l’action et réfléchissez plus tard.

Existe-t-il une astuce magique, une astuce marketing qui permet d’obtenir des résultats à tous les coups ?

Si nous avons identifié un produit qui fonctionne, on peut accélérer très rapidement avec de la publicité sur Facebook et notamment avec les vidéos natives. Je télécharge mes vidéos Youtube sur Facebook mais je ne poste pas le lien car Facebook veut détruire Youtube. Les vidéos sont mises en avant avec de la publicité, c’est un accélérateur énorme. Lorsque j’investis 1 euro dans la publicité, je récupère entre 3 et 6 euros chaque jour.

Quel format choisir pour vendre son produit ?

Q

Cela surprend lorsque je dis qu’un SMS est considéré comme étant un produit d’information. Sachez qu’il existe actuellement des sites Internet qui vendent des produits de type « un SMS par jour » avec la citation du jour. Il existe aussi d’autres sites qui donnent des conseils à raison d’un par jour. 

Comme autre format de produit d’information plutôt atypique nous avons aussi le jeu de plateau ou le jeu de cartes. Il est possible d’éduquer grâce à ces jeux. Cette technique est principalement utilisée pour les enfants mais peut également l’être pour les adultes. 

Le test peut lui aussi être un produit d’information. Il s’agit d’un produit d’information déguisée. 

Le forum est également un produit d’information, et qui plus, est très intéressant car celui-ci est délégué. Les membres du forum sont ceux qui vont créer l’information sur celui-ci. Le forum est donc sympathique car il nécessite peu de temps passé à créer l’information présente sur le site. 

La radio et la télévision permettent de transmettre l’information mais pas de vendre le produit. Ce qui va vendre sera le CD ou le DVD qui pourra être écouté par le client. L’émission de radio ne rentre actuellement pas dans le cadre des produits d’information, sauf si vous avez votre émission et que vous la vendez. 

Voici tous les différents types de produits d’information : 

  • Livres électroniques   
  • Magazines                    
  • Les e-mails
  • Podcasts
  • DVD
  • Télé Séminaires
  • Vidéoconférences
  • Sites d’e-learning
  • Audioconférences
  • Appels téléphoniques
  • Coachings 
  • Webcasts
  • Newsletters
  • Forums privés
  • Blogs 
  • Livres papiers
  • CD
  • Ateliers
  • Formations 
  • Vidéos
  • Cartes postales
  • Flyers
  • MP3
  • Sites de membres
  • Conférences Skype
  • Coaching direct
  • Logiciels
  • SMS
  • Tweets
  • Jeux de plateformes, jeux de cartes
  • Tests
  • Photographies

Le Mastermind est actuellement le produit qui a la plus haute valeur perçue. Un Mastermind est l’accès au formateur en général d’une manière plus informelle et moins limitée que sur un atelier ou un séminaire. Le Mastermind ouvre également l’accès à un groupe d’échange. 

La particularité du Mastermind en tant que produit d’information c’est qu’il nécessite beaucoup d’éducation du client pour réussir à le vendre. Au départ, le client veut l’information à la source et c’est pour cette raison que l’atelier est ce qui a le plus de valeur à ses yeux. 

Le coaching a également une haute valeur perçue. Les vidéos et les logiciels aussi. 

Pouvons-nous vendre un atelier ou un séminaire à 1000 euros ? Pouvons-nous vendre un atelier à des professionnels à 5000, 10 000 ou 25 000 euros ? Pouvons-nous vendre un groupe Mastermind à 5000, 10 000, 25 000 euros ? Pouvons-nous vendre un livre papier pour 1000 euros ? 

Ce n’est pas commun mais possible, ça l’est. Un livre papier peut se vendre très cher si il s’agit par exemple du condensé d’un séminaire qui coûtait lui-même 15 000 dollars. Il s’agit donc d’une exception car il est très difficile en raison du format de se faire détacher les prospects de ce qu’ils pensent être la valeur de ce produit. Si les prospects s’imaginent qu’un produit à une certaine valeur perçue, il est compliqué de leur faire penser autrement. Les SMS sont également un produit dont la valeur perçue n’est pas élevée. La plupart des formats ne limitent pas la valeur du produit. Cependant, certains ont ce défaut. 

Dans notre produit d’information, qu’il s’agisse d’un produit physique ou d’un séminaire/atelier, le but est d’obtenir un résultat de la part du client. Quelques fois, vous allez poser une question et demander une action et vous souhaitez que le client le fasse. D’autres fois, vous allez mentionner une action sans vouloir que les gens le fassent. La ligne doit être bien définie. 

Lorsque vous créez votre produit, il faut donc faire très attention au niveau du contexte. Vous devez prendre conscience de ce qu’il faut faire, de ce qu’il ne faut pas faire. Tout doit être bien distinct et clair pour que les clients agissent comme vous le voulez. Il ne faut pas hésiter à se répéter afin que le contexte reste en place. 

Vous avez besoin d’établir ce que vous pouvez apprendre à votre client par rapport à votre produit ou service (celui qui existe ou que vous voulez vendre). Qu’est-ce que votre client ne sait pas encore sur votre produit ou service et qui pourrait éventuellement l’intéresser ?

34 conseils pour démarrer sa carrière de blogueur

3

Blog letters on speech bubbles
Créer un blog rentable c’est s’assurer une source de revenu passif tout en parlant de votre passion.

Cet article-invité est rédigé par Julien Valat

Démarrer une carrière, ce n’est pas rien. Je ne vous parle pas ici de hobbie en dilettante, de petit blog sympa pour raconter à la famille votre voyage à Cuba. Je parle d’une véritable carrière, avec pour objectif de créer un blog qui rapporte de l’argent. Je ne suis pas en train de vous promettre des millions, car pour être honnête, si je connaissais la recette miracle pour devenir riche à en crever, je ferais comme Coca-Cola, je la garderai bien secrète dans un coffre-fort !

Non, restons sérieux et ne vivons pas dans des contes de fées. L’objectif, lorsqu’on parle de carrière de blogueur, c’est de développer un ou plusieurs blogs pour gagner un revenu. Un revenu d’appoint pour commencer, puis idéalement un véritable revenu qui vous permettra de vous consacrer entièrement au blogging et, à terme, d’être indépendant. Il s’agit de construire votre carrière de blogueur comme un entrepreneur. Et comme n’importe quelle carrière d’entrepreneur, ce n’est pas adapté à tout le monde : c’est un chemin qui ne sera pas facile, qui sera semé d’embûches et pour lequel il faudra consacrer beaucoup de votre temps.

Pour vous aider à bien démarrer sur ce chemin, voici donc les 34 conseils que je donnerai à quiconque voulant démarrer sa carrière de blogueur. Branchez-vous sur le mode « entrepreneur » et bon blogging !

(suite…)

Comment GAGNER au moins 6 euros par an et par prospect dans votre liste emails ! (quelque soit la thématique de votre blog) !

C

billets
La méthode des Lancements Orchestrés vous aidera précisément à mettre en action un plan marketing efficace pour amener rapidement à vous davantage de nouveaux clients, et les fidéliser.

Note : Cet article est un article invité de Maxence Rigottier du site vivre de son site internet. Je possède aussi 2 autres sites web sur les paris sportifs et la course à pied. Maxence est parieur professionnel et blogueur Professionnel. Il a généré 71 495 euros de vente en 2014 avec ces différents sites web et devrait réaliser au moins 80 000 euros en 2015.

Aimeriez-vous générer 1000/2000/3000 euros par mois au minimum avec votre site web ou votre blog même si vous avez 1 liste email assez faible ? Souhaitez-vous rentabiliser au mieux votre liste email pour générer 1 superbe revenu même avec 1 petite audience. Mieux, aimeriez-vous générer au moins 6 euros par an et par prospect de votre liste email ?  C’est parti pour la mise en place de la stratégie afin de décupler les résultats de votre site internet !

Quand je discute avec des blogueurs, éditeurs internet, web entrepreneurs, infopreneurs…, j’explique que dans votre liste d’abonnés emails, vous avez grosso modo 1 dollar par mois et par prospect en misant sur la fréquence d’achat (0,70 à 0,80 euros).

Tout dépend de votre thématique, mais je pense que tout le monde a au moins 50 centimes d’euro par prospect dans sa liste par mois au MINIMUM soit 6 euros par an. J’explique la stratégie si vous n’êtes pas Blogueur Pro alors que vous le méritez ou si vous aimeriez augmenter vos revenus.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

marketing francais, le français du marketing

Video: Utiliser un blog pour augmenter votre chiffre d’affaires et vos revenus

V

Bloguer Gagner : vendre avec un blog
Bloguer Gagner : conseils d’Aurélien Amacker

Dans cette vidéo, j’interviewe Aurélien Amacker pour qu’il explique son concept « Bloguer Gagner« , et comment un blog peut vous aider à développer votre activité.

A découvrir ici:

  • En quoi un blog est supérieur à un site internet classique
  • Les erreurs à éviter quand vous lancez votre blog
  • Comment amener davantage de visiteurs sur votre blog
  • Les 3 méthodes pour que ce blog soit générateur de chiffre d’affaires et de revenus
  • L’exemple d’une chef d’entreprise qui utilise son blog pour faire connaître sa boutique (et génère 14 000 euros de CA/mois grâce au blog)

Pour obtenir les vidéos et les compléments de formation dont parle Aurélien dans la vidéo, c’est ici : http://monblogdentreprise.com/gagner/
(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

aurelien amacker

Pourquoi créer un blog lorsque l’on cède son entreprise

P

Si vous souhaitez céder votre entreprise, démarrez le processus environ 2 à 3 ans avant la date cible.
Si vous souhaitez céder votre entreprise, démarrez le processus environ 2 à 3 ans avant la date cible.

Cet article invité a été proposé par Jacques Jourdy, auteur du Blog de la transmission d’entreprise

 Créer ou reprendre une entreprise est une aventure, bien la vendre en est encore une autre ! En effet, la création d’entreprise est très en vogue pour les nouvelles générations, à la fois grâce aux opportunités offertes par les progrès technologiques (en particulier numériques, mais pas seulement) et les évolutions des comportements des consommateurs tendant vers toujours plus de simplicité, d’instantanéité et d’émotionnel partagé. Les générations antérieures, elles, ont tendance à se tourner plus vers la reprise d’entreprise, pour ne pas repartir de zéro, car les candidats aspirent à devenir leur propre chef d’entreprise, après une période de salarié ayant atteint ses limites. Mais qu’en est-il de la cession d’entreprises et plus exactement des PME ? Nous allons parler ici d’un marché qui représente quelques milliers d’entreprises par an (avec tous les emplois à la clé), en excluant les cessions de fonds de commerce (artisanat, commerces, hôtellerie et restauration, représentant des dizaines de milliers par an).

(suite…)

Apprenez à ne pas vendre pour vendre plus

A

Souvent, plus les objectifs sont généraux et larges, plus la partie hors contrôle est grande.
Souvent, plus les objectifs sont généraux et larges, plus la partie hors contrôle est grande.

Cet article invité a été proposé par Philippe Chevaux, créateur du blog Apprendre sur soi et avancer.

 

Toutes les personnes qui ont monté leur business ou qui travaillent dans le commerce d’une façon ou d’une autre ont cette envie en tête : vendre leur(s) produit(s), et le plus possible, tant qu’à faire…

Mais si je vous disais que vendre n’existe pas, qu’est-ce que vous répondriez ?

N’importe quoi ! Ça se fait tous les jours !

C’est vrai qu’il existe des transactions commerciales tous les jours et des gens gagnent de l’argent avec, tous les jours aussi.

Mais si on y regarde d’un peu plus près, dans ce genre de transaction, qu’est-ce qu’il se passe en fait ? C’est le vendeur qui vend, ou c’est le client qui achète ?

Est-ce pareil ?

Eh bien non. Ça n’est pas pareil, et ça fait une énorme différence.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

vendre ou seduire, seduire le client, séduire les clients

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */