Etiquetteclient

Comment optimiser le suivi du client

C

Dans cet article, nous allons voir comment optimiser le suivi du client et créer des relations sur le long terme.

Imaginons que vous vendez un produit numérique. Vous aurez un certain nombre de contacts avec le client après lui avoir vendu le produit.

Si vous vendez un cours en ligne avec plusieurs vidéos par exemple, vous allez lui envoyer les vidéos au fur et à mesure. Si vous vendez un livre électronique, le client va parcourir le livre au fil des chapitres.

Pour mieux comprendre, on va se focaliser sur l’exemple d’une séquence d’emails types que l’on peut envoyer au client pour un cours en plusieurs modules. Vous savez par exemple que si votre livre a un plan d’action en 21 jours, le prospect doit recevoir un email tous les jours ou toutes les semaines pour l’accompagner dans la consommation du produit et l’application des conseils.

Plus votre client applique vos conseils, plus il aura de résultats. Et si votre client a plus de résultats, vous avez plus de chances qu’il vous donne un témoignage. Plus votre client aura des résultats, plus il se sera convaincu tout seul que c’est mieux de laisser un témoignage et il est mieux disposé à poursuivre la relation en achetant un autre de vos produits par la suite.

Comment entretenir cette relation avec le prospect ?

Pour être certain qu’une personne nous convient pour démarrer une relation sur le long terme, en général on aura interagit avec cette personne pendant une dizaine d’heures.

Quand vous allez contacter votre prospect pour lui vendre un produit, vous devrez :

  • au début vous allez lui demander de laisser son adresse email pour voir une courte vidéo d’information sur tel sujet,
  • ensuite, vous allez l’inciter à cliquer pour laisser un commentaire en lui demandant de vous dire ce qui est important,
  • après, vous pouvez lui proposer un livre au format pdf qu’il peut imprimer ou compléter, et vous pouvez lui demander son numéro de téléphone pour le rappeler.

Petit à petit, vous créerez cette relation et cet engagement.

Dans votre produit, c’est la même chose. La séquence et l’ordre dans lequel vous transmettez votre information va compter. Vous donnez vos conseils car la séquence est la clé de la romance.

Quand vous allez commencer à interagir avec votre prospect, dans l’exemple d’un suivi par email, vous saurez automatiquement quand un prospect a acheté un de vos produits. Pour cela, vous pouvez utiliser un auto-répondeur, vous pouvez entretenir la romance avec vos prospects. 

Si une personne achète votre produit vous devez la féliciter et la remercier dans votre premier email. Dans votre séquence d’email, le thème principal est de dire au client qu’il fait parti d’un petit groupe de personnes extrêmement motivées qui vont changer leur vie et de le remercier de sa confiance.

Après l’avoir remercié, même si votre produit n’est pas disponible de suite, vous devez lui faire un cadeau pour qu’il se sente content d’avoir effectué ce premier achat. Cela peut-être un bonus que vous offrez avec votre produit.

Votre prospect prend par exemple un cours en ligne. Trois ou quatre jours plus tard, vous devez vous assurer qu’il a bien reçu ce cours et qu’il l’a consommé. En somme, vous vérifiez que tout va bien.

Vous pourriez demander s’il est satisfait, mais il est encore trop tôt car il se peut qu’il soit au tout début question motivation. Pour le moment ce qu’il a appris est que c’est important. L’idée est donc de simplement envoyer un message pour prendre soin de lui et en même temps vous rassurer en tant que vendeur. Vous vous renseignez et prenez de ses nouvelles.

Il ne faut pas perdre cette attention avec votre client afin d’éviter qu’il vienne à reculons car il aura l’impression que l’on ne se préoccupe pas particulièrement de lui. Retenez que cet email est très important. 

Orientez vos prospects en suivant leur processus d’achat

O

Comment orienter efficacement vos prospects ? Afin de déterminer où se situe votre prospects dans son processus d’achat, je vous propose d’appliquer la méthode RITM.

Je vous explique.

La méthode RITM : définition et principe

Il est important de suivre l’avancement de votre prospect dans le processus d’achat afin d’éviter un éventuel blocage, une question sans réponse ou une objection non traitée chez votre potentiel futur client. 

Face à cette situation, votre client peut considérer que vous ne répondez pas à ses besoins, il peut donc :

  • Annuler l’achat ;
  • Reporter l’achat ;
  • Chercher son besoin chez un concurrent.

L’importance de connaître où se situe votre client dans son processus, par rapport à cette problématique qu’il faut traiter, permet de lui apporter la réponse dont il a besoin et surtout une réponse adaptée à son avancement. 

L’appellation de cette méthode RITM est inspirée de son principe : il y a toujours du mouvement et en fonction de la position de votre client dans son processus, vous pouvez l’inciter à avancer jusqu’au passage à l’action. 

L’objectif fondamental de cette méthode, consiste à orienter le client dans son processus d’achat pour réaliser davantage de ventes. De plus, cela permet d’accompagner par la suite vos clients pour les aider à résoudre des problèmes ou atteindre des objectifs.    

La méthode RITM est définie par quatre étapes :

  1. Ressources ;
  2. Inspiration ;
  3. Transformation ;
  4. Mouvement.

Toutefois, il est possible de ne pas passer par toutes les étapes. 

En effet, les incitations à inclure dans la machine à vendre et les différents toboggans, pousseront vos prospects à poser des questions qui vous permettront de définir leurs positions dans le processus d’achat. L’idée, c’est d’arriver toujours à l’étape finale qui est le passage à l’action vers la vente.

Les différentes étapes de la méthode RITM

1. Les ressources

Cette étape aura lieu au démarrage, pour contacter les prospects qui viennent d’intégrer votre machine à vendre pour consommer votre contenu. 

Ici, il s’agit d’apporter des ressources complémentaires à vos prospects en fonction de leurs problèmes. Le rôle fondamental du commercial, c’est de personnaliser l’échange en donnant une dimension personnelle au produit par rapport à la situation de l’acheteur. 

La phase de ressources a pour objectif, de mettre à la disposition des prospects un contenu adéquat pour l’éduquer et l’orienter, au stade de démarrage. 

Généralement, un prospect dans le stade de ressources, connaît votre activité et son importance pour résoudre son problème, mais il ne sait pas par où commencer. Votre rôle, c’est de l’orienter vers la bonne ressource en fonction de ses besoins : un article, une vidéo…

Au stade de ressources, vous n’êtes pas obligé de parler directement du produit/service proposé. Vous êtes plutôt invité à proposer à vos prospects les ressources adéquates. Cette ressource peut être la première vidéo d’un Lancement Orchestré ou une invitation pour assister à votre séminaire portant sur la même thématique que votre produit/service.

Passons à la seconde étape.

2. L’inspiration  

Certains prospects se trouvent dans le toboggan et suivent vos contenus, mais ils sont encore sceptiques quant à l’efficacité de votre produit/service. 

Dans cette situation, il est recommandé d’orienter votre prospect et de l’inspirer en lui proposant :

  • Des études de cas ;
  • Des témoignages d’anciens clients ;
  • Des exemples de cas similaires ou complémentaires au sien ;
  • Des exemples de clients qui ont réussi à résoudre le même problème grâce à votre produit/service.

Au stade d’inspiration, votre prospect sait que la solution à son problème existe, mais il doute si cette solution correspond exactement à sa situation. D’où l’importance du contact commercial, pour personnaliser cette étape de la vente.

Ce qui nous amène à la troisième phase.

3. La transformation

Un prospect, qui vous suit depuis un moment, consomme vos vidéos et vos contenus. Il connaît vos compagnes publicitaires. Il risque d’être confondu et indécis. Comme il est soumis à plusieurs offres, il ne sait plus déterminer le produit/service qui lui correspond le mieux. La transformation, dans ce cas, consiste à lui proposer une séance de coaching pour lui permettre de :

  • Identifier ses objectifs ;
  • Définir ses propres forces et faiblesses ;
  • Mettre en place un premier plan d’action.

Même si votre activité principale n’est pas du coaching et que vous vendez un produit physique, il est utile de proposer des séances de conseils pour orienter vos prospects. C’est une session qui fait partie de votre processus de vente qui permet d’identifier la problématique propre à votre prospect et lui donner une solution.

Cette étape reste facultative. Elle a comme rôle d’orienter les prospects qui ont reçu tant de ressources et d’inspiration qu’ils se trouvent indécis par la suite.   

4. Le mouvement

C’est la phase de passage à l’action. Cette phase, vous permettra finalement de conclure la vente. C’est l’étape indispensable qui vous fait sortir du côté promotion de votre offre pour permettre aux prospects d’utiliser votre produit/service. 

Jusqu’à cette phase vous n’apportez pas de la valeur réelle à vos prospects s’ils n’achètent pas votre produit/service. En effet, sans mouvement et l’échange de l’argent contre un produit/service vous ne serez pas capable de développer votre activité et résoudre les problèmes de vos prospects.  

Pour conclure, rappelons qu’il est possible de ne pas passer par toutes les étapes de la méthode RITM grâce à la complémentarité entre la commercialisation et le marketing. En effet, le marketing joue un rôle important dans l’avancement des prospects dans le processus d’achat.     

Quand et comment demander des témoignages à vos clients ?

Q

Vous allez devoir demander des témoignages à vos clients.

Vous allez le leur proposer à un moment où ils possèdent encore toute leur motivation et où ils ont déjà pu obtenir des résultats de la part de votre produit.

Imaginons que j’écrive un livre, vais-je demander un témoignage uniquement à la fin de la lecture ? 

Non, je vais mentionner la demande de témoignage après le premier exercice présent dans le livre car les clients peuvent déjà avoir acquis des résultats dès ce moment-là. 

Attention, souvenez-vous qu’il existe plusieurs types d’exercices selon une progression. 

Le premier exercice est innocent, c’est-à-dire qu’il est peut-être sans rapport avec la création de votre produit. 

Le suivant est l’exercice inoffensif qui n’est pas encore vraiment dans la thématique du produit, ce n’est donc pas encore le bon moment. Plus nous posons tôt la question aux clients, plus la qualité du témoignage est faible.

À la fin du livre, je vais ajouter une page où je demanderai aux clients de raconter leurs succès et de l’envoyer à mon adresse e-mail personnelle. 

Toutefois, après les premiers exercices, je vais inclure une autre page sur laquelle je signalerai à ceux qui auraient déjà obtenu des résultats grâce à cette technique de me donner de leurs nouvelles. Je les enverrai à la dernière page où figure mon adresse e-mail. 

Plus je peux, dans mon continu, faire des références à du contenu qui se trouve plus loin, mieux je me porte. Cela motive mon prospect à aller vers la suite.

Ressource additionnelle : 7 endroits originaux où vous pouvez utiliser vos témoignages clients

Comment vendre plus rapidement !

C

La méthode qui accélère vos ventes (et diminue la réticence des clients)

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Il y a deux grandes méthodes de vente. La méthode la plus répandue repose entièrement sur l’urgence, les tarifs réduits, la « preuve sociale », la pression… et fonctionne très bien si vous êtes un vendeur à la criée.
Mais cette méthode est beaucoup moins efficace pour vendre des produits et services haut de gamme, ou pour fidéliser vos clients !
C’est pourquoi dans cette vidéo, je vous présente la SECONDE méthode, basée sur une étude à grande échelle réalisée auprès des meilleurs vendeurs dans plusieurs secteurs d’activité.
Cette méthode contre-intuitive ne repose PAS sur la pression ou les « trucs et astuces » comme un tarif réduit, etc…
Je vous explique tout dans la vidéo !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Comment faire accepter vos prix (même si vous êtes plus cher que les concurrents !)

C

Éliminez pour de bon l’objection « Ca coûte trop cher »

Cliquez ici pour recevoir mon livre ! Voir sur Amazon

Au printemps 2007, quand je testais un peu le marché avant de lancer officiellement mon entreprise, j’ai proposé mon premier atelier à la vente, au tarif mirobolant de… 95 euros TTC pour un weekend. Et j’ai immédiatement eu droit à des emails de la part des visiteurs de mon site, qui disaient : « Ah zut, je suis intéressé, mais c’est trop cher… »

Au bout d’un mois, j’avais fait DEUX ventes seulement.
(Et les DEUX personnes m’ont posé un lapin le jour J, et n’ont pas participé à l’atelier !)

Je n’y comprenais rien.

Avance rapide : deux ans plus tard, en 2009…
Je vendais l’atelier de deux jours au tarif de… 2 495,00 euros. (oui oui, deux MILLE neuf cents quatre-vingt-quinze euros).
Et je devais refuser du monde tellement nous faisions salle comble !

Je vous entends déjà me dire: Oui mais Sébastien, tu vends aux entrepreneurs, le tarif est plus élevé, etc etc.
Eh bien justement non : ces ateliers à 2 495 euros le weekend s’adressaient à des particuliers. La moitié d’entre eux étaient étudiants. Ce n’était pas une formation professionnelle ou diplômante. Bref, il n’y avait aucune explication à ce phénomène (multiplier mes prix par VINGT-CINQ et en même temps multiplier mes ventes)…

… à part UN petit changement dans ma stratégie.

Ce changement, qui m’a permis de multiplier mes prix par 25, je vous l’explique dans le podcast d’aujourd’hui !

Si vous préférez écouter le podcast en audio (ou le télécharger pour l’écouter sur votre mobile, dans votre voiture, ou sur un lecteur mp3/iPod) alors il vous suffit de cliquer ci-dessous :

Abonnez-vous: cliquez ici ! Écouter ou Télécharger le fichier audio
(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

moyens essentiel de faire accepter un produit, comment donner un tarif pour un produit, cliente qui hesite sur un produit comment laider, comment metre en valeur la vente d\un produit, comment fractionner un prix, comment echanger avec un client pour lui faire accepter votre offre, exemple dun script de prospection téléphonique dun produit, prix psychologique blog, potentiel marketeur, tarif marketing independant

Cinq erreurs communes à éviter en face d’un client potentiel

C

Erreurs à éviter en face d'un client
A aucun moment vous ne devez laisser transparaitre votre agacement ou votre frustration.

Devant un client qui émet des objections, il est fréquent de commettre des erreurs causées par des mécanismes de défense.

A aucun moment vous ne devez laisser transparaître votre agacement ou votre frustration.
Cliquez ici pour retweeter - Partagez sur Facebook
(suite…)

Comment rédiger votre page « À Propos » pour inspirer confiance

C

Certains vendeurs inspirent une telle confiance qu’ils peuvent vendre une glace à un esquimau. Peut-on dire cela de vous ?

Il arrive que nos ventes ne décollent pas car le client n’a pas confiance dans nos produits.

Il ne suffit pas de démontrer que le produit est efficace, il faut aussi que le client ait confiance en l’entreprise pour l’acheter. Mais comment inspirer confiance à l’internaute ? En rédigeant une page « A propos » de votre société qui les mettre en confiance.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

rediger une page a propos, rediger une page a propos, rédiger une page à propos, rediger une page a propos, rédiger page à propos entreprise

7 erreurs marketing à éviter à tout prix

7

Une offre promotionnelle ne s’improvise pas

Beaucoup d’entrepreneurs qui démarrent ont tendance à penser que le marketing est simple et rapide à réaliser. Pour cela, ils prennent à droite ou à gauche les idées qu’ils entendent et les appliquent. Et là, grosse déception, leurs ventes ne décollent pas ! Pourquoi? Parce qu’ils commettent les 7 erreurs marketing qu’il faut éviter. Pour ne pas tomber dans le piège, nous vous les avons résumées ci-dessous.

(suite…)

Sujets abordés dans cet article :

erreurs marketing, textes publicitaires français, texte de francais publicitaire, les sept erreurs à ne pas commettre en vente, erreurs marketing, erreurs du marketing, erreurs marketing, textes publicitaires en français, textes publicitaires français, textes publicitaires de francais

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */