Etiquettecomment vendre en ligne

Comment écrire une histoire pour mon marketing ?

C

L’histoire de votre marque transmet vos valeurs à vos clients et vous représente. D’autre part,elle permet à vos clients d’interagir avec vous et de créer chez eux un sentiment d’appartenance. Pour ces raisons, soigner l’écriture de votre histoire est très important. Il est crucial de présenter les personnages, leurs interactions et de préciser le cadre de déroulement des événements. Cela peut paraître aussi compliqué qu’un labyrinthe.

Essayez de simplifier les choses pour y arriver. Lorsque vous parlez de marketing, vous pensez souvent à une LISTE de prospects ou de clients. En réalité, une LISTE de prospects n’existe pas. C’est une personne qui est en contact avec votre histoire d’une façon individuelle. À partir de ce point, vous pouvez démarrer vos analyses pour tirer la meilleure façon de raconter votre histoire.

En effet, une fois votre prospect inscrit sur votre site ou votre blog pour recevoir un PDF ou une vidéo, vous avez l’opportunité de le contacter. 

Il est essentiel d’exploiter convenablement ce premier contact. 

Quand le contenu désiré est envoyé par e-mail, vous pouvez rediriger votre client vers un lien pour remplir un formulaire et ensuite vers une autre page pour lui faire apprendre de nouvelles techniques sur la même thématique qui l’intéresse. Sur cette page, il est possible d’utiliser la technique AIDA et proposer un produit à vendre à la fin. 

Le modèle AIDA est un outil utilisé pour transformer vos prospects en clients. L’acronyme AIDA signifie :

  • Attention 
  • Intérêt
  • Désir
  • Action

Dans le même e-mail, il est également possible d’insérer un lien vers une page d’information. Toutes ces étapes se passent dans la même journée, à l’instant où votre client lit votre premier e-mail.

Par la suite, d’autres épisodes auront lieu. Vous allez envoyer chaque jour des e-mails à vos clients avec un contenu pertinent qui peut les intéresser. Ainsi, vous obtenez une série de contacts avec cette personne. 

La question à se poser est : comment vous pouvez mettre en scène cette histoire ?  

Pour raconter une histoire, il est primordial de présenter aux lecteurs l’environnement dans lequel évolue les personnages. Un cadre bien décrit aidera les lecteurs à s’imaginer dans le monde que vous avez créé. L’introduction permet de découvrir les personnages et leurs rôles, comme dans un film.

Appliquez cette étape à votre histoire de marketing et présentez vous à vos clients. Il est recommandé aussi de consacrer lors du premier contact une partie pour décrire vos valeurs et votre domaine d’activité. Essayez de ne pas trop développer cette description, pour qu’elle soit claire pour vos prospects.

Avant de raconter d’autres événements et évoquer l’élément perturbateur, expliquez votre STATUS QUO à vos clients, c’est-à-dire votre position actuelle.

Dans votre premier e-mail de bienvenue, ne proposez pas directement vos produits et vos services aux clients, partagez vos valeurs et votre position actuelle avec eux.  

Les prospects qui résonnent à votre message vont donner suite à cet e-mail.

L’étape suivante consiste à proposer  des conseils à vos clients concernant votre thème et de présenter votre expérience. Il est possible de citer vos années d’expérience dans ce domaine, ou le nombre de tâches accomplies et réussies.   

Une fois votre histoire cadrée, vous pouvez penser à raconter des événements plus avancés. En suivant ces étapes vous créez un lien avec votre client, et il sera intéressé par vos nouvelles. En cas échéant, si la narration de vos événements est parachutée, votre client ne donnera aucune importance à votre histoire.

Une histoire dont les personnages sont des inconnus n’a pas d’importance. Vous ne pouvez pas attirer l’attention de votre client si vous racontez des événements vécus par une personne inconnue. Cette méthode n’aboutira jamais à son objectif, la vente.

Une histoire de marketing réussite est basée sur deux éléments clés : vous et les événements. Cette technique devient inefficace si vous négligez l’un de ces deux éléments.

En appliquant cette méthode, vous garantissez de créer des liens solides avec vos clients. Comme résultats, vous allez augmenter vos ventes et doubler votre chiffre d’affaires grâce à cette relation créée avec vos prospects.

Comment vendre plus cher vos produits ?

C

Le commerce électronique est une excellente opportunité pour développer votre activité en ligne et promouvoir vos produits/services. Cette alternative vous offre la possibilité d’élargir votre cercle de prospection et de toucher plus de clients potentiels. Mais, il arrive souvent que vos clients trouvent vos produits/services très chers. Par conséquent, vous pensez à des hypothèses pour localiser la défaillance : s’agit-il d’un mauvais ciblage ou bien c’est la crise financière qui a touché tous les secteurs ?

En effet, j’ai vécu il y a quelques années une expérience que je juge étrange. J’avais proposé à mes clients un programme de coaching complet et très riche d’une durée de six mois.  

J’ai exploité tous les moyens de communication pour des résultats optimaux : des séminaires, un DVD chaque mois, du coaching téléphonique et par e-mail, des rencontres et des web-conférences. 

J’ai proposé ce programme à un tarif imbattable et j’ai détaillé sur mon site l’offre, en mentionnant la vraie valeur du service proposé auprès des concurrents. 

Mon objectif était principalement d’attirer l’attention de mes clients sur une opportunité d’économiser de l’argent en achetant un programme de coaching complet au lieu de l’acheter huit fois plus cher en détail chez des concurrents. 

Ainsi, je provoque le déclenchement de l’action et je pousse mes clients à prendre l’initiative de s’inscrire à mon programme de coaching. Contrairement à mes attentes, un de mes concurrents a publié sur un blog très connu que je propose un programme de coaching avec un prix très élevé et surestimé.  

Le plus intéressant dans cette histoire c’est qu’il y avait une personne intéressée par ma formation et prête à payer le prix mentionné sur l’article. Ce client est venu vers moi après une conférence pour me demander des détails concernant mon programme de coaching et surtout la valeur ajoutée au bout de six mois.  

Ce vécu, m’a permis de réaliser qu’il y a des clients qui sont prêts à payer très cher pour un produit ou un service qui répond à leurs intérêts. En effet, lorsqu’un client achète un produit coûteux, il le fait pour sa qualité et sa valeur. Il existe des personnes qui sont capables de payer cher pour changer leur vie et atteindre un objectif.  

Pour cela, il est important de justifier le prix élevé de votre offre, soit vous considérez que votre produit a une forte valeur ajoutée ou il est rare. Ainsi, vous allez découvrir qu’il existe une catégorie de clients qui préfère acheter un produit qui coûte cher mais efficace qu’un produit à bas prix mais sans valeur ajoutée.

Bien entendu, il est primordial de se focaliser alors sur une cible aisée. Les personnes qui peuvent payer pour bénéficier de votre service/produit, sont vos prospects. C’est inutile de proposer une offre à des personnes qui n’ont pas les moyens pour payer le produit en question.

Evidemment, un produit qui coûte cher, doit garantir des résultats irréprochables à vos clients. Assurez-vous que votre produit leur apportera une entière satisfaction. Certes il y a des prospects qui sont prêts à payer cher pour un produit ou bénéficier d’un accompagnement personnalisé, mais ils se fixent la barre d’attente très haute.  

Le principe consiste à ne plus penser d’une manière traditionnelle en se focalisant sur la concurrence ou le coût de revient mais plutôt à inverser la démarche.

Ce qui compte vraiment, c’est la qualité de votre produit et sa pertinence. Il est très important de présenter un produit innovant et qui apporte de la valeur ajoutée.  

Une stratégie de marketing bien étudiée vous servira pour mettre en avant les points forts de votre produit. A titre d’exemple, un site Web débutant pour la promotion de votre activité affecte votre image de marque contrairement à un site professionnel bien soigné, qui pourrait attirer des clients aisés.  

Pour conclure, une clientèle bien ciblée vous permettra de vendre vos produits plus chers. Il suffit de mettre en avant les caractéristiques de votre produit/service et assurer une très haute qualité pour répondre aux attentes de vos clients. Une catégorie de personnes est prête à dépenser de l’argent pour acheter un produit si elle est convaincue par sa qualité. Par conviction, ce type de clientèle croit que la performance d’un produit suit obligatoirement le prix : plus le produit est cher, plus il est de haute qualité.

Booster vos ventes grâce à l’offre irrésistible

B

Convaincre un client que votre produit est le meilleur sur le marché n’est pas toujours une mission facile. Vous devez préparer votre discours et mettre en avant vos arguments pour gagner la confiance de votre clientèle. En effet, plusieurs produits semblables au vôtre existent sur le marché, votre stratégie de vente fera la différence. Avant de lancer votre produit, prenez le temps de créer un message de vente complet.

La rédaction d’une page de vente, dont le but est de vendre un produit sur Internet, nécessite un travail approfondi de recherches et de documentation. Je vous accompagne dans cet article pour rédiger un message de vente pour un produit de mon partenaire. C’est un livre de fitness, intitulé Tout sur les abdos

L’objectif consiste à booster considérablement les ventes en se basant sur un script convaincant et bien rédigé. En suivant les mêmes étapes, vous serez capable de rédiger un message de vente complet.

Vous aurez besoin de réaliser une description détaillée du produit ainsi que des réponses aux questions suivantes pour concevoir convenablement le message. Ce questionnaire permettra de mettre en avant les valeurs du produit.

S’agit-il d’un message délivré en une fois ou en plusieurs fois ?

Les messages livrés en une fois, peuvent se transmettre en face-à-face, par téléphone ou le biais d’une vidéo notamment. Les messages délivrés en plusieurs fois se font quant à eux à travers une campagne d’emailing, divers courriers ou plusieurs relances. 

Pour notre exemple, le message sera délivré en une fois, sous forme d’une vidéo de vente.

Il est très important de répondre à cette question pour déterminer votre façon de réflexion. En effet, pour un message qui sera délivré en plusieurs fois, il est nécessaire de penser à trois formules différentes pour le transmettre. C’est le cas des Lancements Orchestrés, on publie des échelons du message pour de pré-lancements avant l’ouverture de vente.

Par contre la vidéo de vente finale, même dans un Lancement Orchestré, reprend le message complet.  

Si le message est délivré en plusieurs parties, quelle est la durée de contact avec les clients à chaque fois ?

Il est recommandé que la durée de message de vente varie entre 20 et 30 minutes. Il ne s’agit pas d’une règle absolue, vous pouvez faire plus ou moins, mais c’est la moyenne.

Passons, aux questions qui déterminent notre offre.

Que proposez-vous ?

Dans notre cas, il s’agit d’un livre électronique : Tout sur les abdos

Notre message de vente sera rédigé de telle façon que nous allons montrer que notre produit est complet. 

Il est également possible de proposer des ventes additionnelles aux clients de produits portant sur la même thématique.  

Qui est le prospect ?

Cette question est très importante pour affiner notre cible. Notre message de vente dépend fortement de personnes à qui nous nous adressons. En déterminant avec précision nos clients, nous pouvons adapter notre message pour éviter un contenu vexant ou ennuyant !

Prenons l’exemple d’un jeune homme, exerçant un métier stable et qui a un rythme de vie monotone, mais il ne se sent pas à l’aise avec sa morphologie. Pour cette personne, il est inutile d’évoquer les risques d’excès de poids sur sa santé. En effet, son objectif consiste tout simplement à soigner son apparence.

À mon avis, le problème dans cette situation est que le prospect n’a pas vraiment besoin de notre produit, par contre il a envie des résultats.

Pour cette catégorie, notre produit présente plutôt un obstacle comme elle veut avoir les résultats, mais incapable de faire du sport et suivre un régime alimentaire.

En tenant compte de ces deux points, notre message de vente doit transmettre l’idée que le produit fonctionne sans aucun effort fourni par le client. Nous devons prouver au client que le livre est conçu d’une manière à stimuler sa motivation.

D’autre part, il est primordial de créer le besoin chez notre prospect. Même s’il est convaincu que notre produit n’est pas vital, notre rôle est de prouver le contraire.

Que veut-il plus que tout et qu’il n’a pas encore obtenu ?    

Une des premières choses que notre client veut réaliser, c’est de retrouver sa forme en changeant son apparence et en perdant son ventre.

Le rôle de notre message de vente est de garantir ces résultats tout en prenant compte de l’âge du prospect, sa situation civile et ses motivations.

Quels sont les obstacles rencontrés par le prospect en ce moment ?  

Ce point consiste à déterminer le plus grand souci de notre prospect et essayer de le résoudre. 

Revenons à notre exemple, notre prospect se sent gros. Essayons de travailler sur ce sentiment sans le vexer bien évidemment.  

Vous l’avez compris, l’idée consiste à traiter les sentiments négatifs des prospects en présentant votre produit comme solution avec fluidité.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :


Comment gérer au mieux les objections de vos prospects ?

C

Dans cet article, nous allons voir comment faire pour réagir aux objections d’un prospect, voire en anticiper certaines. 

Tout d’abord, un conseil essentiel. 

Une objection ne s’ignore pas 

Certains pensent qu’en ne mentionnant pas l’objection alors le prospect va oublier qu’il avait une objection avant d’acheter. 

Deuxième problème, si vous vous dîtes que effectivement vous ne pouvez pas ignorer l’objection de votre prospect, dans ce cas-là vous vous dîtes que du coup vous allez combattre ces objectifs. Ce n’est pas non plus la bonne chose à faire. Vous ne pouvez pas montrer à votre prospect que vous pensez qu’il a tort d’avoir une telle façon de penser vis-à-vis de votre produit ou service. 

Remettre en cause les objectifs du prospect entraînerait une argumentation qui gâcherait presque toutes vos chances de vendre. 

Dans notre marketing, nous n’allons pas commencer à dire aux gens qu’ils ont tort. 

Si vous ne pouvez ni ignorer l’objection ni la combattre, qu’allez-vous faire ? 

Aller dans le sens du prospect n’est pas possible non plus car, si par exemple, il trouve que votre produit ou service est trop cher, vous ne pouvez pas lui donner en raison en disant qu’il est vrai que le produit ou service est cher. 

La première chose à faire, c’est l’autoriser. Vous avez besoin d’autoriser cette objection à exister. 

Il s’agit de la première étape pour avoir ensuite une conversation qui ne soit pas une argumentation, une lutte, entre vous et votre prospect. 

Vous devez donc dire que vous comprenez son objection. Par exemple, si le prospect risque d’avoir à redire sur le temps de livraison ou le prix du produit, nommez l’objection en précédant d’un « Vous vous dites peut-être » afin de montrer à votre prospect que vous comprenez d’où vient son objection. 

Vous avez besoin de créer de la confiance afin de guider vers l’achat en expliquant que même si vous comprenez leur objection, celle-ci ne devrait pas être un argument suffisant les empêchant d’acheter le produit. 

Que pouvez-vous faire pour retourner les objections des prospects à votre avantage ? 

Exemple : Vos prospects s’attendent à recevoir du service mais au final tout est automatisé. En quoi cela est un avantage pour les prospects ? 

Si vous êtes honnête, cette honnêteté mettra votre prospect en confiance et lui permettra de savoir si le service est fait pour lui ou pas et d’avoir une vision claire des avantages et inconvénients de ce service. Il pourra prendre une décision à partir de là. 

Faut-il avoir prévu toutes les objections possibles pour pouvoir y répondre à l’avance ? 

Alors il est impossible de tout prévoir mais il est revanche possible d’anticiper certaines objections. 

Si vous faites une vidéo pour présenter votre produit, commencez dès cette vidéo (tournée à l’avance) à répondre aux questions et objectifs que vous êtes persuadé de recevoir. Rajoutez ensuite, au fur et à mesure, les autres questions et objections que vos prospects vont avoir avant la sortie de la vidéo mais auxquelles vous-même n’avez pas pensé afin d’éviter qu’ils se posent la question le jour de votre lancement. 

Vous vendrez plus facilement votre produit une fois que vous aurez répondu correctement aux questions et objections de vos prospects et su en anticiper certaines. 

Quel format choisir pour vendre son produit ?

Q

Cela surprend lorsque je dis qu’un SMS est considéré comme étant un produit d’information. Sachez qu’il existe actuellement des sites Internet qui vendent des produits de type « un SMS par jour » avec la citation du jour. Il existe aussi d’autres sites qui donnent des conseils à raison d’un par jour. 

Comme autre format de produit d’information plutôt atypique nous avons aussi le jeu de plateau ou le jeu de cartes. Il est possible d’éduquer grâce à ces jeux. Cette technique est principalement utilisée pour les enfants mais peut également l’être pour les adultes. 

Le test peut lui aussi être un produit d’information. Il s’agit d’un produit d’information déguisée. 

Le forum est également un produit d’information, et qui plus, est très intéressant car celui-ci est délégué. Les membres du forum sont ceux qui vont créer l’information sur celui-ci. Le forum est donc sympathique car il nécessite peu de temps passé à créer l’information présente sur le site. 

La radio et la télévision permettent de transmettre l’information mais pas de vendre le produit. Ce qui va vendre sera le CD ou le DVD qui pourra être écouté par le client. L’émission de radio ne rentre actuellement pas dans le cadre des produits d’information, sauf si vous avez votre émission et que vous la vendez. 

Voici tous les différents types de produits d’information : 

  • Livres électroniques   
  • Magazines                    
  • Les e-mails
  • Podcasts
  • DVD
  • Télé Séminaires
  • Vidéoconférences
  • Sites d’e-learning
  • Audioconférences
  • Appels téléphoniques
  • Coachings 
  • Webcasts
  • Newsletters
  • Forums privés
  • Blogs 
  • Livres papiers
  • CD
  • Ateliers
  • Formations 
  • Vidéos
  • Cartes postales
  • Flyers
  • MP3
  • Sites de membres
  • Conférences Skype
  • Coaching direct
  • Logiciels
  • SMS
  • Tweets
  • Jeux de plateformes, jeux de cartes
  • Tests
  • Photographies

Le Mastermind est actuellement le produit qui a la plus haute valeur perçue. Un Mastermind est l’accès au formateur en général d’une manière plus informelle et moins limitée que sur un atelier ou un séminaire. Le Mastermind ouvre également l’accès à un groupe d’échange. 

La particularité du Mastermind en tant que produit d’information c’est qu’il nécessite beaucoup d’éducation du client pour réussir à le vendre. Au départ, le client veut l’information à la source et c’est pour cette raison que l’atelier est ce qui a le plus de valeur à ses yeux. 

Le coaching a également une haute valeur perçue. Les vidéos et les logiciels aussi. 

Pouvons-nous vendre un atelier ou un séminaire à 1000 euros ? Pouvons-nous vendre un atelier à des professionnels à 5000, 10 000 ou 25 000 euros ? Pouvons-nous vendre un groupe Mastermind à 5000, 10 000, 25 000 euros ? Pouvons-nous vendre un livre papier pour 1000 euros ? 

Ce n’est pas commun mais possible, ça l’est. Un livre papier peut se vendre très cher si il s’agit par exemple du condensé d’un séminaire qui coûtait lui-même 15 000 dollars. Il s’agit donc d’une exception car il est très difficile en raison du format de se faire détacher les prospects de ce qu’ils pensent être la valeur de ce produit. Si les prospects s’imaginent qu’un produit à une certaine valeur perçue, il est compliqué de leur faire penser autrement. Les SMS sont également un produit dont la valeur perçue n’est pas élevée. La plupart des formats ne limitent pas la valeur du produit. Cependant, certains ont ce défaut. 

Dans notre produit d’information, qu’il s’agisse d’un produit physique ou d’un séminaire/atelier, le but est d’obtenir un résultat de la part du client. Quelques fois, vous allez poser une question et demander une action et vous souhaitez que le client le fasse. D’autres fois, vous allez mentionner une action sans vouloir que les gens le fassent. La ligne doit être bien définie. 

Lorsque vous créez votre produit, il faut donc faire très attention au niveau du contexte. Vous devez prendre conscience de ce qu’il faut faire, de ce qu’il ne faut pas faire. Tout doit être bien distinct et clair pour que les clients agissent comme vous le voulez. Il ne faut pas hésiter à se répéter afin que le contexte reste en place. 

Vous avez besoin d’établir ce que vous pouvez apprendre à votre client par rapport à votre produit ou service (celui qui existe ou que vous voulez vendre). Qu’est-ce que votre client ne sait pas encore sur votre produit ou service et qui pourrait éventuellement l’intéresser ?

Démarquez-vous de la concurrence avec La Stratégie Océan Bleu !

D

Vos produits sont les meilleurs, vos clients vous ignorent ou partent à la concurrence ?

Cet article est fait pour vous !

Deux chercheurs ont découvert pourquoi certaines entreprises réussissent à innover et se retrouvent seules dans leur propre catégorie, sans concurrence existante et d’autres pas.

Exemple n°1 – Le Cirque du Soleil 

Malgré une industrie en déclin (trop de fournisseurs, peu de spectateurs), Le Cirque du Soleil se développe à la vitesse grand V et devient millionnaire.

Au lieu de lutter dans un « océan rouge », se battre comme des requins pour de petites proies dans une lutte acharnée et sanglante au nom du  développement, ces entreprises luttent dans un océan bleu, seul et unique prédateur en quête de clients dans l’océan – la fameuse Stratégie Océan Bleu.

Créer sa propre catégorie, être « unique » pour le client (identifier les critères pour choisir le concurrent, l’entreprise, le fournisseur) devient possible.

Sur quels facteurs mes concurrents se basent-ils ?

Nous pouvons citer le prix, la rapidité de livraison, le made in France, le contrôle qualité, Iso 9000, les valeurs familiales, l’héritage, la recette secrète etc.

Si je regarde le message marketing de mes 5 plus gros concurrents, quel facteur-clé retrouve-t-on ? Analyser ces facteurs et tracer des courbes, un dessin comparatif qui va mettre en avant la proposition de valeur.

Exemple n°2 – EFS

Des critères basés sur le prix, le management de la relation client, la sécurité, le produit, la vitesse du produit. 

Pourquoi ne pas offrir une proposition de valeur radicalement différente ? 

En étant plus bas par rapport aux concurrents sur certains critères – un concept réellement révolutionnaire ! – à condition d’avoir des critères client beaucoup plus élevés.

Prenons un exemple pour mieux comprendre. 

Mon entreprise commente le marché financier, je suis :

  • beaucoup plus rapide,
  • beaucoup plus précis,
  • mes données sont plus sécurisées,

Ces 3 critères élevés sont peut-être ceux qui comptent vraiment pour le client.

Je peux me permettre :

  • d’avoir un système entièrement automatisé sans aucun contact avec le client,
  • d’être beaucoup plus bas sur d’autres critères tels que la relation individualisée avec le client, la quantité de personnel au contact de la clientèle 

Comment ? En diminuant certains critères et en augmentant d’autres.

Exemple n°3 – Kunaki (Royaume-Uni) et Mpo (France) – fabrication CD et DVD

Mpo privilégie le contact client, la dimension humaine (bon à tirer, satisfaction client, tirage) et le coût de revient du produit 5 € / DVD.

Kunaki propose des valeurs révolutionnaires : aucun être humain, automatisation, pas de SAV, prix et vitesse d’exécution 1 € / DVD.

Certaines entreprises, moins bien placées que leurs concurrents, réussissent avec une proposition très personnalisée et du contact humain.  

D’autres, luttent sur la vitesse d’exécution ou le tarif sur de très gros volumes, sont moins bien placées que leurs concurrents eu égard à la qualité de service.

Créez votre propre catégorie en identifiant les critères qui comptent pour votre clientèle. 

Vous performez plus que les autres ? Abandonnez les critères concurrents.

Comment ?

Réfléchissez aux critères d’achat concrets du client d’une part. Puis, misez sur un critère imbattable. Enfin, abandonnez les zones de coût ne répondant pas à la valeur attendue.

Créez votre marché à la vitesse grand V ! Donnez l’impression que vos concurrents sont hors sujet.

Blogging, réseaux sociaux, emails, dans quel ordre s’en servir

B

Blogging et emails fonderont les bases de votre réputation sur le net !
Blogging et emails fonderont les bases de votre réputation sur le net !

Pour que votre communication en ligne soit efficace, il vous faut suivre un ordre logique. Trop nombreux sont les jeunes entrepreneurs qui se lancent sur tous les fronts à la fois. Il faut pourtant prendre le temps de bien faire les choses pour être reconnu comme il se doit. Blogging, réseaux sociaux et emails ne doivent pas être lancés au même moment. Venez donc découvrir comment et pourquoi respecter un ordre cohérent. (suite…)

Sujets abordés dans cet article :

vendre grace a un blog, vendre grace a un blog

À propos de Sébastien

(Le Marketeur Francais : Biographie)Sébastien, surnommé "Le Marketeur Français", est consultant en stratégie marketing, spécialisé dans la croissance explosive des petites entreprises.

/* ]]> */